Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les journalistes font-ils leur travail ?
de : 8119
jeudi 19 octobre 2006 - 21h03 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires
JPEG - 12.4 ko

de 8119

Quand les deux interlocuteurs n’arrivent pas à cerner un problème commun, l’un le voit partout et l’autre le contourne incessamment.

Ce dialogue de sourds est très symbolique de ce qui oppose la masse média-politique et le peuple.

Un bonne brève.

Ici dans le rôle du peuple, Alain, jeune philosophe en herbe, et Christine, jeune journaliste en herbe dans le rôle de ce qui institué.

La télévision fait un travail de lavage des cerveaux, "comme si" (le "comme si" est très important) il était question d’assouvir le peuple à la dictature naissante.

Dictature qui est due au refus d’admettre la fiévreuse démence du capitalisme.

Dictature mondiale qu’on peut appeler "néodictature", si elle n’est identifiable qu’avec un minimum de recul historique.

Dictature qui prend forme non pas d’objets isolément qualifiables ainsi, et donc facilement détectables, mais d’une somme d’objets qui échappent à cette qualification mais qui mis ensemble constitue réellement des dictats, un esclavage, une perte d’espoir.

"Ils" essaient de nous faire croire (que cela n’est que psychique) que seuls les moyens matériels quantifiables en euro d’investissement sont le gage de la qualité du reportage.

Ce qui conférerait "par nature" leur crédibilité aux médias institutionnels et commerciaux.

Il faut de l’argent pour avoir de l’information. Or c’est faux, il faut surtout de la puissance, c’est différent.

Il faut dire que cette vision arrange bien des choses. Ça justifie tous les crimes, ça apaise tous les problèmes de conscience, quant au colonialisme et à la mauvaise disparité de la richesse, tout cela a lieu "malgré" que la seule réalité viable soit le commerce. C’est bien dommage pour vous les gars.

Incapables les uns et les autres de remettre ce fondement en question, seuls les problèmes de conscience motivent les discussions d’opposition.

Mais surtout le problème journalistique c’est que les journaliste sont lancés malgré eux à la poursuite d’une actualité télécommandée par les activités politiques. Il suffit de se dire que ces politiciens qui se font la guerre sont en fait tous d’accord sur le principe mercantile du système social, pour voir que leur activité a pour principal objectif la poursuite de leurs intérêts.

De toutes les manières, l’actu est subie par les peuples, c’est un spectacle.

C’est parlant des états d’esprit de chacun, et ça permet d’y voir clair, c’est à dire de calibrer son propre discours. C’est là-dessus que la manipulation opère. Pour que le spectateur, qui est là librement, se place dans un des camps.

Ainsi, la désinformation consiste non pas à mentir simplement, quoi que cela peut être utile, mais à détourner l’attention, ce qui est autre chose.

Ainsi le journaliste parle de ce qui est symptomatique selon lui de l’actualité en ayant l’impression de bien faire : "25 morts aujourd’hui en Irak, un carnage dû à des extrêmistes qui préparent de nouveaux coups", OK, tout est vrai, mais le problème c’est que le même jour il y aura eu plus de 100 morts en tout, que c’est comme ça depuis 3 ans, ça fait 660 000 morts au total, que c’est les états-unis qui sont la cause directe et préméditée de cela, et que l’Irak est désormais inhabitable pour l’être humain à cause de la radioactivité.

"Un militaire américain jugé pour meurtre en Irak" : Ok, mais il y en a 650 au total dans ce cas, et seulement pour ceux qui sont déclarés, et ça a été une vraie campagne nazie.

C’est toujours comme ça.

Alors c’est sûr, il y a une différence entre le média étatique et le média populaire (le web) puisque le média populaire croise des centaines de sources pour constituer des dossiers, tandis que le média étatique achète ses reportages à des société de production cinématographiques.

Définitivement, ce n’est pas d’argent dont on a besoin pour faire du journalisme, à part pour payer son salaire, mais de temps pour penser et analyser, réaliser, se rendre compte de la réalité.

Dans le but de sauver le monde quand même, c’est pas rien.

 8119

http://w4lk.info/article4949.html

*********

Alain Soral. Les médias sont trop liés au pouvoir, ils n’ont aucune marge de manœuvre, donc plus d’indépendance.

Christine Kelly. Je constate qu’il y a de plus en plus de chaînes d’infos en continu : LCI, iTélé, BFM TV, Euronews... La crédibilité des médias réside dans la pluralité et la complémentarité.

A. S. Ils matraquent le même message de toutes les façons possibles ; je vous mets au défi de me montrer une différence notable entre Libération et Le Figaro, à part la mise en page... Les journalistes sont à la botte des politiques.

C. K. Lorsque Laurence Ferrari interviewe en direct Nicolas Sarkozy, ça ne passe pas inaperçu, non ? Et PPDA, qui, depuis des années, interroge les politiques, n’a jamais été pris en défaut dans son journal.

A. S. Le JT n’est qu’une compétition de blondes. Anne-Sophie Lapix, Laurence Ferrari, c’est le talent poitrinaire. Et on nous a rajouté quelques Blacks sexy pour la clientèle gay. Il n’y a plus de journalistes, la présentatrice est devenue une hôtesse d’accueil.

C. K. Vous n’êtes qu’un gros macho ! Cela fait dix ans que j’exerce le métier de journaliste, je ne suis pas une poupée Barbie avec un prompteur !

A. S. La disparition du " Vrai Journal " sur Canal+ est la preuve que l’indépendance, c’est fini !

C. K. Il n’y a pas que Karl Zéro dans le PAF : " Le Droit de savoir " sur TF1, " Envoyé spécial " sur France 2, " 90 Minutes " sur Canal+, " Capital " sur M6... sont toutes d’excellentes émissions d’investigation. Le Parisien et Le Monde disposent de cellules d’enquête qui ont sorti des affaires comme le sang contaminé, le nuage de Tchernobyl...

A. S. Tchernobyl, c’est du ressort de la météo. Le vrai interdit, c’est celui qui touche directement le cœur du politique.

C. K. Selon un sondage TNS-Sofres réalisé en janvier, 76 % des Français ont confiance dans les médias, soit 4 % de plus que l’an dernier.

A. S. Si les sondages disaient vrai, Lionel Jospin serait président de la République et Jean-Marie Le Pen, un patron pêcheur.

C. K. Et vous, sur quelle vague surferiez-vous, alors ? J’affirme qu’à LCI nous avons une totale liberté, personne ne rédige nos textes. Et le mot censure n’y existe pas.

A. S. Plus grave que la censure, il y a l’autocensure, et elle règne.

Paul Wermus Les journaux gratuits, c’est un bien ou un mal ?

A. S. C’est la punition, les gratuits prennent la place des titres prestigieux. Lire Métro, 20 Minutes ou Libé, c’est du pareil au même.

C. K. Je n’ai jamais vu les quotidiens gratuits faire de l’investigation, alors que la presse nationale et régionale sort régulièrement des scoops.

A. S. Elle ne sort pas de scoops, elle monte des coups. Les médias ne font plus d’investigation par paresse, par manque de moyens et par soumission au pouvoir. Et quand un scandale explose, les journaux servent de caisse de résonance pour vendre du papier.

C. K. L’expression " caisse de résonance " est une insulte aux journalistes qui se battent pour transmettre l’information, souvent au péril de leur vie : Jean Hélène en Côte d’Ivoire, Patrick Bourrat au Koweit...

A. S. La mort de Patrick Bourrat est la preuve des dangers que court un journaliste quand il veut réellement faire son métier. Ils le savent, et c’est pour cela qu’ils y ont presque tous renoncé.

C. K. Les journalistes continuent à faire de l’investigation à travers des livres. C’est ce que j’ai fait avec l’affaire Flactif.

A. S. La résistance s’organise sur Internet, c’est le dernier espace de liberté. On y trouve tout ce qu’on ne trouve plus dans les médias. Le Web offre cette pluralité de l’info qui permet de comparer, d’opposer, de recouper. Chaque internaute devient ainsi un journaliste en puissance.

C. K. Faux ! Vous savez très bien qu’on peut trouver n’importe quoi sur Internet. C’est la moins crédible des sources. Il n’y a pas d’information sans journalistes. Et le journalisme est un métier.

medias-mensonges-desinformation@googlegroups.com

http://www.vsd.fr/contenu_editorial...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Les journalistes font-ils leur travail ?
19 octobre 2006 - 22h13

la "journaliste" de LCI n’a rien compris, comme d’hab’. Et lorsqu’elle se retrouvera sur la liste de départ, comme les "journalistes" de Libération, il sera trop tard. Comme d’hab’. Et lorsqu’elle se fendra d’une signature dans un appel à "sauver la pluralisme de la presse", elle ne se rendra même pas compte que ca fait déjà longtemps qu’il est trop tard...

Ah, au fait, la réponse à la question posée en titre est : OUI.

Reste évidemment à préciser en quoi consiste, justement, leur "travail"...

V. Dedaj



> Les journalistes font-ils leur travail ?
20 octobre 2006 - 01h14 - Posté par

Le travail des journalistes est de faire écran. Un des rares métiers qui en se réclamant "médium" pratique son exacte antithèse.

Nous détruirons et jugerons ces fossoyeurs de la démocratie !

Mathieu.


> Les journalistes font-ils leur travail ?
20 octobre 2006 - 08h39

ils sont formatés liberalisme comme à science politique , des clones du meilleur des mondes ,
la télé veux faire croire qu’elle est un espace de liberté ,foutaise démagogie ,lobotomie de la france d’en bas comme vous dites
les seuls journalistes qui essaient de faire leur travail d’informaion le meilleur exemple Mermet sur france inter sont relayé à une
faible heure d’écoute pendant les heures de travail, pour à terme ne rester qu’une émission réservée à une frange de la population qui peut acceder à internet en podcastant ,vous allez me dire que c’est mieux que rien.
les journaux grands quotidiens sont enchainés par la finance même l’humanité qui vire ses pigistes pour compression de personnel
arrêtons de nous prendre pour des cons ,internet reste le seul vrai moyen d’information libre ,
exemple souvenez -vous de la bataille contre la loi fillon sur les retraites en 2003 les journalistes avaient pour consignes( france info) de ne pas diffuser l’information sur les mouvements des enseignants qui étaient dans l’action depuis au moins le mois de fevrier
grace au net l’information a pu circuler via les sites syndicaux , blog d’enseignants etc pour réveiller les gens endormis
par les ondes politiquement correcte,et cela continu la meilleur preuve en est la condamnation en justice de site comme bellaciao
actu chomage etc , cest bien que l’information la vrai dérange le pouvoir etablis , le pouvoir de la finance qui tire les ficelles de nos marionnettes politiques bien venu dans le monde de guignol quoique guignol avait encore une certaine valeur pédagogique
allez basta au diable les bouffons des rois

pierrot de toulouse



> Les journalistes font-ils leur travail ?
20 octobre 2006 - 20h16 - Posté par

formatés par science po,l’école de "journalisme"dont C.Okrent fut une des intervenantes,comme les énarques formatés à la libre entreprise et au libéralisme,rares sont ceux qui en réchappent.
Préçision:les pigistes ne sont jamais licenciés parce qu’ils ne font pas partis du personnel,ils sont payés à la pige a l’article.L’Huma fait moins appel à eux.
Mais pas pour faire plaisir à ses"actionnaires",il n’en a pas,mais par manque d’argent ça fait la nuance.L’Huma est en progression constante en vente(+5% par an depuis 5 ans)cela reste insuffisant.Si elle atteint 65000 exemplaire elle sera en dehors de la zone rouge et pourra même se passer de pub et faire travailler plus souvent les pigistes et même en embaucher en CDI c’est à souhaiter.
Jean Claude des Landes
Cela ne contredit pas le reste:les grands groupes financiers dominent la presse et sa concentration ne permet pas le débat d’idées.


> Les journalistes font-ils leur travail ?
20 octobre 2006 - 08h53

Christine Kelly a tres bien répondu ! quelle trempe pour faire face a ce provocateur notoire !!!!
Excellente journaliste !!!!
C’est son devoir de défendre son métier et elle l’a bie fait. Aucun autre journaliste de LCI n’auarit pu le faire a part elle, puisque les autres se contentent de présenter les Journaux et elle fait de l’enquete, du terrain, des bouquins, et fait face a des proces pour son livre, des proces qu’ele a tous gagné. Tres bonne interview je trouve.
Je crois que chaque journaliste est bon ou mauvais. Elle fait partie des bons. Tres bons.



> Les journalistes font-ils leur travail ?
20 octobre 2006 - 11h08 - Posté par

Et l’intervention qui précède est très très très bien, vraiment, d’ailleurs mon argument c’est qu’est elles très très bien. Son objectif est de défendre C. Kelly et cette intervention le fait très très bien. D’ailleurs, les autres commentateurs ici ne semblent pas apprécier cette intervention, c’est qu’elle est très très bien. Très bonne intervention je trouve.
N’a t-on pas déjà dit que les classes de CM2 ont autres choses à faire que d’aller sur Bellaciao.org ?

Mathieu.


> Les journalistes font-ils leur travail ?
20 octobre 2006 - 09h49

C. K. ""... Il n’y a pas d’information sans journalistes. Et le journalisme est un métier.""

Eh bien, FAITES LE ... ET BIEN ... EN TOUTE INDEPENDANCE ... et je vous croirais !



> Les journalistes font-ils leur travail ?
20 octobre 2006 - 11h13 - Posté par

Voilà un exemple tout frais sur la question : "LES JOURNALISTES FONT-ILS LEUR TRAVAIL ?

"" Incroyable culot que celui de Nicolas Sarkozy, invité hier soir du journal de 20 heures de TF1 ! Devant un Patrick Poivre d’Arvor impassible, le ministre de l’intérieur ose affirmer : “la délinquance a reculé dans chacun des départements de la région parisienne, y compris la Seine-Saint-Denis, et elle a reculé fortement“.

Et la note du préfet Jean-François Cordet, publiée par Le Monde du 20 septembre, qui signale que les violences aux personnes ont augmenté dans ce département de 14% et les vols avec violences de près de 23% au premier semestre ? Quand le candidat UMP profère un mensonge aussi énorme, le présentateur de TF1, censé exercer la profession de journaliste, n’émet pas la moindre réserve.

Par incompétence, n’ayant pas eu connaissance de la lettre du préfet au ministre, qui a pourtant fait la “Une” de l’actualité ? Evidemment pas. Alors quoi ? Par couardise, tremblant de s’attirer les foudres du président de l’UMP ? Ou par volonté politique de favoriser sa conquête de l’Elysée ? Indigne et scandaleux dans les deux cas.

Au lieu de laisser servilement Sarkozy mentir comme un arracheur de dent, la déontologie obligeait PPDA à l’interroger sur la contradiction entre son affirmation et les chiffres donnés par son préfet.""

Après cela, COMMENT LES CROIRE ?

Texte tiré de l’article diffusé sur Bellaciao ce jour de O. Bonnet : "Délinquance : Sarkozy désinforme, PPDA complice".

http://bellaciao.org/fr/article.php...

J.


> Les journalistes font-ils leur travail ?
20 octobre 2006 - 13h00

Un jounaliste ne peux pas exercer son métier librement car il dépend des agences publicitaires qui ne lui laissent aucune marge de manoeuvre ! L’argent c’est le nerf de la guerre !
Alors, arrêtez votre fausse naîveté en ce qui les concerne.



> Les journalistes font-ils leur travail ?
20 octobre 2006 - 23h43 - Posté par

""Un jounaliste ne peux pas exercer son métier librement car il dépend des agences publicitaires qui ne lui laissent aucune marge de manoeuvre ! L’argent c’est le nerf de la guerre !""

Merci de nous le dire. Ainsi, c’est clair. L’argent ou une balle dans la tête, comme la journaliste russe. C’est trop clair, merci bien, qu’on se le dise ! (entre nous : pas étonnant que les journaux aient des problèmes pour vivre, malgré les pub, les lecteurs ne sont pas des couillons, ils ont compris. Les journaux n’ont que ce qu’ils méritent.).


> Les journalistes font-ils leur travail ?
21 octobre 2006 - 13h23 - Posté par

Les journalistes ne risquent pas une balle dans la tête, mais tout simplement leur place trop bien gratifiée ! Vous avez raison, les journeaux ont ce qu’ils méritent ; cela fait longtemps que le Canard a compris cela et est resté indépendant pour continuer à exister : gloire à lui !





Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
3 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu'ils agissent envers vous. Confucius
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite