Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’homme qui ne s’aimait pas


de : Nathanael Uhl
lundi 6 novembre 2006 - 02h53 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 14.1 ko

de Nathanael Uhl

C’est l’histoire d’un homme qui ne s’aimait pas. Toute allusion au titre d’un livre consacré par Eric Zeimour à Jacques Chirac est volontaire.

C’est l’histoire donc d’un enfant du peuple qui n’a de cesse que de se rapprocher de l’élite, ce lieu mythique dont on lui a fait comprendre, tant de fois, que l’entrée ne lui était pas autorisée. C’est l’histoire d’un homme qui a appris à parler avec des chamallows dans la bouche à tel point que ceux qui ne le connaissent pas ajoutent une particule à son très roturier nom de famille. C’est l’histoire d’un homme qui, pour se rapprocher de la lumière, va se marrier avec une femme qui, elle, est vraiment issue des milieux les plus aisés.

C’est l’histoire d’un avocat, hableur et parlant beau, qui végète dans la section socialiste du 19e arrondissement et se désespère d’être un jour député. Quand il croise, miracle des miracles, un homme politique, un vrai, de ceux qui siègent dans les ministères. Ce dernier s’appelle Claude Bartolone. Emu par les capacités largement inexploitées de notre Rastignac des temps modernes, il va lui demander s’il a de la famille en province. Notre jeune impétrant en a ! En Saône-et-Loire. Claude B. se souvient que la circonscription de son ami Joxe est à pourvoir. Il consulte son ami Laurent F. et, le jeudi, appelle l’homme qui ne s’aimait pas pour lui proposer la place. Le samedi, l’affaire est faite. Par la grâce des fabiusiens, l’homme qui ne s’aimait pas est parachuté, version doré sur tranche. En 1997, il est élu. Ses amis le protègent.

Le gouvernement Jospin est une période moyenne pour le Rastignac de la Saône-et-Loire. Il s’ennuie un peu. Puis, se découvre deux passions : il va tenter - en chevalier qui lave plus blanc que blanc - de traduire Jacques Chirac en justice et va faire campagne pour une 6e République. On s’occupe comme on peut. Et puis, cela fait toujours bien sur le CV. Pendant ce temps-là, son ami Vincent Peillon est porte-parole du Parti socialiste, premier secrétaire de la fédération de la Somme. L’un s’agite, l’autre construit. L’homme qui ne s’aimait pas ne sait pas construire. En cela, il ressemble beaucoup à celui qui porte aussi ce nom.

La catastrophe arrive : 21 avril 2002. Le hobereau de la Saône-et-Loire se dit qu’il faut répondre. Il s’allie avec Vincent Peillon et fonde la NPS. L’idée est bonne, l’attelage aussi. La faconde du secrétaire de la conférence du barreau et le sens tactique de l’élu de la Somme, c’est du costaud. Bon, d’accord, le trublion Julien Dray quitte le nouvel esquif très vite pour aller rejoindre Hollande. Du coup, son ami Mennucci part aussi, vers Nouveau Monde. Qu’importe, l’homme qui ne s’aimait pas théorise la rénovation. Tout le monde le comprend : à l’heure de la parité, ça devient de plus en plus dur de faire carrière, il faut donc rénover, virer les vieux et prendre leur place. Ca marche. Les gens accourrent.

Les choses continuent ainsi jusqu’au congrès du Mans. Là, patatrac, son meilleur copain le laisse tomber et file à son tour chez Hollande. L’homme qui ne s’aimait pas en reste sur le flanc. Après un très bel argumentaire déclamé à chaud, il s’enferme dans son chez lui, dans le 2e arrondissement de Paris. Il reste là une semaine, en pyjama, à tourner et retourner sur lui même. Comment Vincent a-t-il pu lui faire ça à lui ?

En plus, le voilà minoritaire, avec ces militants, qui veulent former un nouveau courant. Bon, il faut bien exister. Ce sera "Rénover maintenant" mais on ne l’y prendra plus : il vérouille sa nouvelle créature. Hop, le nom RM est déposé comme propriété intellectuelle de l’homme qui ne s’aimait pas. Il va façonner une direction à sa main. Non, mais !!! Faut prévoir, y a les présidentielles qui arrivent.

Du coup, février 2006, il renoue avec ses vieux amis : Bartolone et Fabius. Ils se voient toutes les semaines, travaillent ensemble, préparent des textes en commun et des stratégies. Mais voilà, à l’autre bout du parti, un phénomène est entrain de naître : la dame aux caméras monte résistiblement dans les sondages.

L’homme qui ne s’aimait pas n’est pas du genre à fuir ses responsabilités : "je suis le seul qui puisse la dézinguer". Il donne une interview verte à Libération, disant tout le mal qu’il pense de la madonne des sondeurs. "En 2007, la gauche devra vraiment être de gauche et novatrice. Prendre le risque de ressembler à la droite serait la même erreur qu’en 2002", dit sans fard l’homme qui ne s’aimait pas. Las, la résistible ascension de la madonne du Nouvel Obs se poursuit.

Le petit lord de la Saône-et-Loire en conçoit quelqu’amertume. Il se dit que si lui n’a pas pu enrayer la machine, alors elle va gagner. Dans le secret, seuls les fans de la candidate de l’appareil au sein de RM sont au courant, il va nouer des rencontres régulières avec elle et son équipe. Tout en continuant de maintenir des liens très étroits avec ses amis Fabiusiens. On n’est jamais trop prudent. Ne parlez pas de duplicité, il s’agit juste de préserver ses intérêts. Pour le coup, en juin, l’homme qui ne s’aimait pas déclare au Nouvel Obs : "Il nous faut trois, cent, mille Laurent Fabius pour rénover le PS". Une saillie qui fait suite à une confidence de bureau, évoquant la madonne des sondeurs : "Travail, famille, patrie, ce n’est pas ma tasse de thé".

Bon an mal an, le double jeu se poursuit jusqu’en juillet. Là, la situation n’est plus tenable. Alors, il fait son coming out. Et, comme Vincent, Benoît et Henri l’ont fait au Mans, sans consulter qui que ce soit, il décide de se rallier à la dame aux caméras. "C’est une page blanche que je vais remplir", explique-t-il à ses proches. Oubliant que Julien Dray a déjà copieusement rempli la dite page, notamment avec l’encadrement militaire des primo-délinquants. Le hobereau bourguignon poursuit son rêve de gloire : "Je serais à la présidente de Poitou-Charentes, ce que Chevènement a été à Jospin". C’est assez drôle quand on sait comment l’histoire Chevènement-Jospin a fini. L’homme qui ne s’aimait pas serait-il extra-lucide ? Cela dit, en plus, il est loin d’avoir la puissance intellectuelle du fondateur du Ceres...

Le temps passe. A Frangy, chez lui, il comprend et mange son chapeau. "Merci de ne pas avoir prononcé le mot (de 6e République)", lui dit en public la dame aux caméras. L’humiliation est dure. Le piège se referme. En l’acceptant, l’homme qui ne s’aimait pas va devenir porte-parole de la favorite des apparatchicks.

Mais porter la parole d’un autre n’est pas un exercice qui convient au dépité de la Saône-et-Loire. Il perd de sa faconde. Son verbe se fait terne. L’apôtre de la rénovation devient le Saint-Paul de l’Ordre juste.

D’une carrière jusqu’alors sans tâche, il verse dans un carriérisme de zélateur où chacune de ses positions fait tâche. Au cimetière des idées neuves, une nouvelle stèle a vu le jour : "Ci git la rénovation, morte par manque de savoir vivre".

L’homme qui ne s’aimait pas cherchait la lumière, il a trouvé le côté obscur de la farce.

http://renoverdanslafidelite.over-b...


Débat le 6 novembre à Paris

Les comités de soutien à Laurent Fabius du Nord et de l’Est parisien vous invitent à un débat

Le 6 novembre 2006 à 19h

Gymnase de la Bidassoa 25 rue de la Bidassoa 75020 Paris (métro Gambetta, sortie place Martin-Nadaud)

sous la présidence de Michel Charzat, député maire du 20e arrondissement

Avec Jacques Généreux (membre de la direction nationale de NPS),

Bariza Khiari (sénatrice socialiste)

Nathanaël Uhl (Rénover Maintenant)

Et Jean-Luc Mélenchon

"Comment gagner à gauche ?"



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> L’homme qui ne s’aimait pas
7 novembre 2006 - 20h14

Pas mal, c’est le plus vachard article marrant que j’ai pu lire sur le narcisse concerné.



> L’homme qui ne s’aimait pas
7 novembre 2006 - 21h06

Juste je ne comprends pas pourquoi vous commencez par une pub du livre de l’autre enf... de Zeimour, le sarkoziste. Reprendre le titre, déjà repris et qui n’a rien de glorieux, aurait suffit.
Il y a déjà une scission à Rénover maintenant ?
Sam.






Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite