Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Dernier meeting parisien pour Laurent Fabius
de : Nathanaël Uhl
mardi 14 novembre 2006 - 01h12 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 5.8 ko

de Nathanaël Uhl

20e arrondissement de Paris. La Bellevilloise, la salle où Jean Jaurès et François Mitterrand, parmi tant d’autres figures socialistes, ont pris la parole. Là, près de 500 militants ont accueilli Laurent Fabius, dimanche 12 novembre, aux cris de "Laurent, président !".

Autour du candidat, Sofia Chikirou, son équipière ; Michaël Moglia, secrétaire général (suspendu) de Rénover Maintenant ; Marie-Noëlle Liennemann, ancienne ministre du Logement ; quatre maires d’arrondissements et une pléthore de "têtes de réseaux" venues des départements limitrophes de Paris. A la tribune, celles et ceux qui entourent Laurent Fabius arborent une rose rouge.

L’ambiance, pour ce qui devait être une dernière rencontre de mobilisation à quelques jours du premier tour de la consultation des socialistes, vire au meeting de fin de campagne.

Laurent Fabius est en forme. Dès ses premiers mots, le ton est donné : c’est en candidat sûr d’être au second tour qu’il prend la parole. Son discours, vibrant, décline les thèmes qu’il décline depuis 2003 : le rassemblement à gauche autour d’une politique de transformation sociale, la laïcité, l’écologie.

Son premier geste est donc de saluer Marie-George Buffet qui vient d’être désignée, le matin même, candidat du Parti communiste à l’élection présidentielle. Car c’est bien à gauche, avec les Verts, les camarades du PRG, les amis de Jean-Pierre Chevénement qu’il entend créer les conditions de la victoire à gauche, aux élections présidentielles puis législatives.

A plusieurs reprises, le candidat de la gauche du Parti socialiste prend la défense du projet des socialistes. Il déclare, notamment, qu’il serait "paradoxal" que les militants socialistes élisent jeudi un candidat à l’Elysée qui défende "des positions en contradiction totale avec le projet socialiste", une allusion claire à Ségolène Royal. « Ce serait un extraordinaire paradoxe que les socialistes choisissent quelqu’un dont les positions qui sont en flèche sont en contradiction totale avec le projet socialiste », affirme-t-il.

Et Laurent Fabius de faire vivre sa différence : « Je ne veux pas choisir entre mes deux compétiteurs. Regardez sur quoi nos amis font l’essentiel de leur campagne : un jour l’encadrement militaire (...), un autre que le professeur s’occupe de l’enseignement tandis que quelqu’un d’autre s’occupe de la discipline, un autre jour encore que l’immigration soit régionalisée (...) Tel autre veut renforcer l’université en la dynamitant ».

L’ancien Premier ministre ne craint pas de prendre des positions fermes, assumant son ancrage à gauche : « Quand il s’agit de rendre public le secteur de l’énergie (...), on dit que ce n’est pas une priorité. Eh bien, si, c’est une priorité ! », s’exclame-t-il avant de s’engager : « Si je deviens président, je le ferai ».

Revenant sur son cheval de bataille, l’éducation, il en appelle aux « fondamentaux de la gauche ». « L’école est la priorité, alors, ne détruisons pas le système français », lance l’élu du Grand-Quevilly en l’opposant à « la marchandisation de l’éducation » : « Laisser aux directeurs d’établissement le choix de recruter les enseignants, c’est ce qui se passe aux Etat-Unis ».

Auparavant sur Canal+, Laurent Fabius avait rappelé qu’« il n’était personnellement pas d’accord avec certaines propositions de Ségolène Royal sur la question scolaire ». « Je ne pense pas du tout que ce soit comme cela qu’il faut prendre les problèmes. On a besoin de faire un gros effort en matière d’éducation, mais il ne faut pas le faire contre les enseignants », explique-t-il à propos de « l’affaire de la vidéo », diffusée sur l’internet dans laquelle Ségolène Royal réclame davantage de présence des enseignants dans les collèges. Sur le fond, Laurent Fabius rappelle d’abord qu’il convient de dire « la même chose » devant les militants, les partenaires et les Français.

Le candidat de gauche au sein du Parti socialiste resitue enfin le vote des militants jeudi, dans sa réalité. Il rappelle que, parmi les 30 sondages réalisés depuis octobre, aucun ne porte sur le corps électoral. « On utilise des sondages sur des gens qui ne vont pas voter pour faire pression sur ceux qui vont voter. Je n’ai jamais vu ça. C’est aux militants socialistes de s’exprimer librement », tranche Laurent Fabius, affirmant : « Si les militants se prononcent sur le fond, je gagnerai ».

http://renoverdanslafidelite.over-b...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Dernier meeting parisien pour Laurent Fabius
14 novembre 2006 - 13h34

Natanhael,

Vu que Sego etc...défendent des posisiotns en popposition totale etc...socialiste...que vas tu faire si elle est désignée ?

La soutenir ou bien rejoindre la gauche antilibérale ?

Serge, Paris.



> Dernier meeting parisien pour Laurent Fabius
14 novembre 2006 - 13h51 - Posté par

Serge,
La première chose est : je continue à penser que nous pouvons éviter de la désigner. Je crois qu’un certain nombre de camarades ouvrent les yeux. Et des infos venant de RM canal hystérique (Arnaud Montebourg et compagnie) montrent qu’ils sont en plein désarroi.

Par ailleurs, si le pire advenait, je resterai au Parti socialiste, car je refuse d’abandonner le parti pivot de toute alliance gouvernementale à gauche. Il faut combattre, de l’intérieur, pour le faire revenir sur ses fondamentaux. Comme je crois que Ségolène Royal nous conduira à la défaite, il faudra bien en plus des "abrutis" de mon genre pour reconstruire le Parti.

Quant à mon vote, il sera un vote clairement à gauche. Si ce n’est pas Laurent Fabius qui est désigné, je voterai pour celle ou celui qui se rapprochera le plus des idées que je défends.

Donc, tu as la réponse à ta question.

Amitiés
Nathanaël


> Dernier meeting parisien pour Laurent Fabius
16 novembre 2006 - 02h05 - Posté par

Je considère Ségolène Royal comme "une machine à perdre l’élection présidentielle", en effet je la vois mal rassembler toute la gauche du refus du libéralisme au second tour, et elle est très nombreuse, mais la balle est dans le camp des militants du PS. D’ailleurs, quand on voit que le rapport Bolkeisten aété voter majoritairement par des élus de droite et de la sociale démocratien, malgrés un rejet de cette Europe libérale par 75% des européens, peut on considérer que la voie électorale est elle encore satisfaisante ?...





15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La paix universelle se réalisera un jour non parce que les hommes deviendront meilleurs mais parce qu'un nouvel ordre, une science nouvelle, de nouvelles nécessités économiques leur imposeront l'état pacifique. Anatole France
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite