Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

apres josé bové, clémentine autain dans l’huma


de : Jacqueline Sellem
samedi 18 novembre 2006 - 12h45 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

Clémentine Autain : « Mon profil peut permettre de sortir de l’impasse » Entretien . Pour la jeune adjointe à Paris, candidate à l’investiture du rassemblement antilibéral pour l’élection présidentielle, « échouer sur la candidature serait incompréhensible ».

Vous êtes candidate à la candidature antilibérale. Comment avez-vous décidé de franchir ce pas ?

Clémentine Autain. Mon parcours m’a ouverte aux différentes sensibilités de notre rassemblement. J’ai toujours milité dans des espaces qui visaient la convergence de toutes les forces antilibérales. J’ai été invitée par de nombreux collectifs locaux. Des militants m’ont posé la question de ma candidature. Ma jeunesse leur paraît un atout. Nous devons nous adresser aux nouvelles générations, méprisées et maltraitées. Surtout, après tant d’échecs, il n’est pas absurde qu’une offre politique neuve soit incarnée par une personnalité nouvelle. Je milite depuis quinze ans, j’ai cofondé Mix-Cité, participé activement depuis le début à la Fondation Copernic, écrit des essais, animé la rédaction de Regards et suis élue depuis 2001. Dans ma vie, j’ai eu souvent à me construire dans l’adversité. Mais l’expérience n’est pas tout. Il faut démultiplier les énergies, convaincre au-delà de nos forces et porter du neuf à gauche. Les nouvelles générations y contribuent. Par ailleurs, notre campagne, très collective, sera forte de toutes nos expériences sociales, politiques, intellectuelles. Le critère essentiel pour le choix de la candidature, c’est l’arc du rassemblement : qui peut permettre que personne ne quitte les tribunes, qu’elles s’élargissent encore ? Il faut aussi pouvoir s’adresser au plus grand nombre. La France n’est pas une salle de meeting.

Êtes-vous de ceux qui pensent qu’un ou une responsable de parti ne peut être candidat ?

Clémentine Autain. Si c’était le cas, ce serait perçu par une majorité de militants, et plus encore par les Français, comme un rassemblement autour d’un parti et ce, quelle que soit la volonté du ou de la candidate. Nombreux sont ceux qui ont déjà dit qu’ils ne s’y retrouveraient pas. Il ne doit y avoir ni perdants, ni gagnants. Mon profil peut permettre de sortir de l’impasse.

Dire « je m’en vais si Marie-George Buffet est candidate », n’est-ce pas une manière de lancer une exclusive, de mettre à l’écart les militants communistes et, éven-

tuellement, de ne pas écouter ce que disent les collectifs. N’est-ce pas dangereux pour le rassemblement ?

Clémentine Autain. Les militants communistes sont attachés à Marie-George Buffet et je les comprends. Elle suscite le respect, ses compétences ne sont pas discutées. Mais il nous faut préserver le cadre de l’unité. Les communistes y sont attachés. En mettant leur énergie au service de la dynamique unitaire, ils savent qu’ils sont fidèles à leur combat, à leurs convictions. Ce que le PCF met au pot commun est considérable : force militante, dimension institutionnelle, moyens matériels... Sans lui, pas de rassemblement possible. Sans les autres non plus. Pour que la mayonnaise prenne, il faut une large convergence. Le PCF ne peut pas passer en force et imposer à tous les autres sa candidate. La responsabilité des communistes est donc immense dans cette dernière ligne droite.

Que pensez-vous de ce que dit José Bové rien sans la LCR ?

Clémentine Autain. Je ne peux imaginer qu’Olivier Besancenot fasse tribune à part. La LCR s’inquiète de nos relations avec le PS. Pourtant, nous sommes clairs : pas de gauche plurielle numéro 2. Je suis convaincue qu’un accord est possible avec la majorité de la LCR. Mais nous ne pouvons pas suspendre notre dynamique à sa décision. Il nous faut aussi regarder du côté des militants socialistes. Certains risquent de se sentir perdus après le vote interne ! Pour créer une dynamique populaire et construire une nouvelle majorité à gauche, nous devons également enrichir nos liens avec les forces sociales : syndicalistes, intellectuels, artistes...

La mobilisation de tous ceux qui depuis des années se sont beaucoup abstenus est l’un des enjeux de cette campagne. Ne craignez-vous pas que votre candidature apparaisse comme plutôt médiatique alors que les collectifs doivent réussir à mobiliser dans les quartiers populaires ?

Clémentine Autain. Dans ces quartiers comme ailleurs, on regarde la télévision, on écoute la radio. Les classes populaires n’entendent plus un certain discours très formaté d’un personnel politique par trop homogène. Pour qu’elles commencent à tendre l’oreille, il faut des profils en rupture avec ce qui est donné à voir généralement. J’étais dans les Ardennes avec les ouvriers de Thomé-Génot, dans la marche silencieuse de Clichy-sous-Bois avec les jeunes... Et si ces derniers sont venus me parler, c’est aussi parce qu’ils m’ont vue à la télé. Je ne compte pas sur les médias pour faire notre campagne, mais maîtriser les formes contemporaines de communication est un enjeu. Nous convaincrons les classes populaires parce que notre projet leur apporte des réponses et leur ouvre des perspectives.

Avez-vous des priorités ?

Clémentine Autain. Les priorités sont définies collectivement. La première, et c’est tout l’enjeu de cette campagne, c’est de prouver que la politique peut répondre aux attentes populaires, que nous transformerons la société en profondeur. Je suis très attachée à mêler social et politique : nous ne changerons pas la société sans mobilisation populaire. Par ailleurs, notre parti pris anticapitaliste s’articule - sans hiérarchiser - avec toutes les luttes émancipatrices : écologie, féminisme, antiracisme, anticonsumérisme. Nous mettons au coeur de notre projet l’émancipation, individuelle et collective. Sarkozy allie libéralisme et autoritarisme. Nous lui opposons la solidarité, la mise en commun, les droits, les libertés publiques...

Les collectifs se réunissent le 10 décembre pour aboutir sur la question des candidatures. Croyez-vous à la réussite de cette nouvelle étape ?

Clémentine Autain. La question n’est pas de savoir si on y croit mais s’il le faut. Et il le faut. Nous avons le devoir de réussir pour tous ceux et celles qui paient le prix des politiques libérales. La victoire du 29 mai et les mobilisations sociales, contre le CPE, dans les entreprises ou pour les sans-papiers, nous obligent. Nous avons défini ensemble une stratégie et un socle programmatique. Échouer sur la candidature serait incompréhensible. Je précise que je ferai la campagne de celui ou de celle qui sera désigné(e) de manière unitaire. Soit on gagne tous, soit on perd tous.

Entretien réalisé par Jacqueline Sellem



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> apres josé bové, clémentine autain dans l’huma
18 novembre 2006 - 13h29

Ah !!! petite Clémentine tu m’émoussetille la cervelle ,si ce que tu dis tu y crois alors

tiens bon la barre matelot , "oeil de bison " au début pensait que tu voulais faire

"STAR AC POLITIQUE " comme la royale .Ne nous embaume pas petite Clémentine

le petit peuple n’a pas besoin d’un nouveau coup de matraque

oeil de bison



> apres josé bové, clémentine autain dans l’huma
18 novembre 2006 - 17h19 - Posté par

Nous sommes sauvés revoilà Jeanne d’Arc ?????????? Après le sauveur suprême voilà la sauveuse supprême (A VOMIR)


> apres josé bové, clémentine autain dans l’huma
18 novembre 2006 - 13h49

Et pourquoi pas CLEMENTINE ?



> apres josé bové, clémentine autain dans l’huma
18 novembre 2006 - 14h35 - Posté par

A la réunion des collectifs de septembre j’avais posé à d’autres camarades la question de la candidature de Clémentine elle n’était pas encore tout à fait déclarée. et j’argumentais dans le même sens qu’elle le fait elle même. Mais réflexion faite je me suis engagé et beaucoup de mes amis avec moi dans la candidature de Yves Salesse., Car (j’ai 50ans) je crains que sa jeunesse ne lui permette pas de supporter les coups très durs d’une campagne élyséene et je pense qu’elle a le temps d’y revenir si on perd et si on gagne et on va gagner alors elle se sera économisée pour une suite ou ses talents ne seront jamais de trop.
Le 28 novembre a lieu le rassemblement des colletifs du Morbihan à 19.30h palais des congrès de Pontivy. contact colanti56300@canalblog. com/ Une grande réunion aura lieu le 17 janvier 2006 0 vannes avec Y. salesse.Gilles collectif de Pontivy.


> apres josé bové, clémentine autain dans l’huma
18 novembre 2006 - 15h44 - Posté par

...A mon avis , la "jeunesse " d’un(e) candidat(e) pour ne pas la (le) retenir n’est vraiment pas un argument...On peut avoir 30 ans et avoir de la volonté et être clair dans sa tête..et en avoir 60 et être un vieux con rabougri .(c’est mon âge et j’espère avoir encore un peu de lucidité).De même ,l’argument que CL. , étant jeune "aurait le temps d’y revenir.
Pour moi , elle est dans le "tiercé" des candidats potentiels qu’on doit retenir:Cl.A , J.B, Y.S
F.A


> apres josé bové, clémentine autain dans l’huma
18 novembre 2006 - 15h07 - Posté par

Juste une petite réflexion : il y a un gouffre entre les pauvres prestations publiques de Ségolène Royale où la forme est hypertrophiée par rapport au fond et la vacuité élevée au rang de vertu, et l’étonnante maturité politique de Clémentine Autain.

Aux âmes bien nées...etc

Maintenant, si Clémentine devenait la figure de proue du rassemblement antilibéral, le risque serait grand de la voir stigmatisée, starisée, et finalement édulcorée par les médias dont le rôle consiste à ne pas laisser au peuple le temps de séparer l’important du superficiel.

La "figure" de José Bové présente un risque similaire. Sa moustache, sa pipe, seront ringardisées par les jeunistes , par le lobby des anti-tabac...etc.

Si nous étions dans une période pré-révolutionnaire, tout cela n’aurait pas beaucoup d’importance et le fond et l’urgence l’emporterait sur la forme, nous n’en sommes pas encore là.

Alors... ?

Déjouons les pièges médiatiques de la personnalisation. Cette campagne présidentielle dans sa forme américanisée laisse volontairement l’image se substituer au sens. Prenons-en le contre-pied. Travaillons le MESSAGE au plus grand nombre, éveillons l’intérêt des blasés de l’enjeu politique en leur parlant de LEUR présent et de LEUR avenir, ainsi que celui de LEURS enfants. Parlons-leur de LEUR vie et non des qualités supposées d’un candidat, et nous les intéresserons parce qu’ils se sentiront CONCERNÉS.

Désolé pour cette considération exprimée en terme de marketing : notre offre politique ne correspond pas à la demande et à l’attente d’un nouvel espoir.

Pour conclure provisoirement, Yves Salesse me semble présenter le moindre risque de récupération-instrumentalisation-anathèmisation-staracisation. Par sa voix, notre message antilibéral en sera d’autant plus clair et compréhensible.

Voilà, comme vous tous, je cherche...

Flash


> apres josé bové, clémentine autain dans l’huma
19 novembre 2006 - 10h44 - Posté par

Faut pas pousser...
On peut faire tous les reproches aux médias mais nous ne vivons pas dans un monde idéal et il faut bien faire avec.
Evidement on peut dire qu’en 2005 on avait fait sans mais le message/candidat était claire : NON et les portes-paroles très nombreux.
Là la situation est bien différente et l’idéal serait que la campagne se poursuive comme elle a commencé : collectivement, avec tout le monde autour de la table. Ce fut le cas au Mans, à Grenoble et Montpellier.
Néammoins, il nous faut chosir un candidat ou une candidate.
La question n’est pas anodine ou anécdotique : ce sera un signal lancé vers l’exterieur.
Pour ma part, je crois que compte tenu de son âge, de son histoire et de sa participation à toutes les expériences d’unification de la gauche de la gauche depuis 10 ans, Clémentine Autain est la plus à même de porter notre message dans un cadre collectif.
Si on veut rassembler largement, convaincre des personnes très divers de nous rejoindre, c’est me semble t’il le choix de la raison. C’est aussi engager un pas vers l’avenir et ça ce n’est pas rien.
Jacques C.





Injustice mondiale : le schéma de la coupe de champagne
vendredi 7 - 21h29
de : Christian DELARUE
1 commentaire
La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
3 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite