Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LES VALEURS
de : Le Yéti
mercredi 22 novembre 2006 - 20h22 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires
JPEG - 32.7 ko

le Le Yéti

Il y a un phénomène symptomatique : une bonne partie de la prochaine campagne présidentielle des candidat(e)s adoubé(e)s par les médias officiels, s’engage sur le thème des valeurs.

C’est marrant, la dernière branche à laquelle se raccroche toujours un monde qui s’effondre, c’est à ses sacro-saintes "valeurs". Comme dans les vieux films de gangsters où les voyous et les tueurs, avant de tomber sous les rafales des gangs adverses, ne juraient que par le sens de l’honneur, la loi du milieu, la fraternité du sang.

Travailler plus pour gagner plus ... revaloriser le mérite ... ré instaurer un ordre juste ... restaurer l’autorité parentale au sein de la famille ...

Tous autant qu’ils sont, de la droite dure à la droite gauche qui s’ignore, ils en ont la bouche pleine, de leurs "valeurs". Si on résume, on tombe pile-poil sur le TRAVAIL-FAMILLE-PATRIE si cher au Maréchal Pétain. Ragoûtant !

Voilà que notre Chirac, jamais en retard d’une guerre perdue, vient de se fendre triomphalement d’un projet enthousiasmant : une "journée de la citoyenneté", rien que ça ! Lui qui n’a rien eu de plus pressé que de s’auto immuniser contre une Justice qui menaçait de lui chercher des crosses. Lui qui a nommé lui-même un pote au poste du juge censé éventuellement le poursuivre à la fin de son mandat !

Quelle pitrerie ! Plus personne n’y croit, ni ne les respecte ces valeurs, surtout pas ceux qui les prônent. Ils nous les balancent juste dans les gencives pour qu’on se tienne à carreau et à distance. N’osent même plus parler du reste, l’amélioration des conditions de vie, le progrès social...

Tiens, lâchez une bande de jeunes, un groupe de moins jeunes ou un car de retraités dans un hypermarché vide de surveillance et aucun ne résistera au plaisir de faucher tout ce qu’il peut dans les rayons.

Comment leur en vouloir puisque c’est le modèle qu’on leur donne depuis des années de néolibéralisme sans foi ni loi autre que celle du plus fort, du plus riche, du plus fourbe. Celui qui pique sans vergogne dans les caisses avec la bénédiction des apôtres du tout compétitif.

Travailler plus pour gagner plus ! Quel attrape-couillons ! Demandez donc ce qu’en pense la "ménagère de 48 ans d’origine maghrébine", celle qui, selon une récente étude, n’est jamais reçue au moindre entretien d’embauche du fait de son âge, de son sexe et de son origine. Interrogez donc les 50 % de salariés français qui gagnent moins de 1350 € par mois, avec des contrats précaires à la clef en guise de gilet de sauvetage. Et ceux qui ne sont pas, ou plus salariés parce que vous les avez virés ou jamais admis...

Mais ne croyez pas qu’on les rejette toutes en vrac, les valeurs. En attendant que disparaissent les vôtres, dégueulant de leurs vertus judéo-chrétiennes de sacrifice (pour les autres, pas pour vous), on s’en est mis trois petites toutes simples au chaud, presque des gros mots : liberté, égalité, fraternité.

Oh, je sais, celles-là non plus vous n’hésitez pas à les beugler. Mais seulement à la fin de vos banquets arrosés. Ou devant les monuments aux Morts. Sans jamais trop vous étendre sur le sujet.

Eh bien, vous allez rire, figurez-vous qu’on est plusieurs à vouloir vous les faire avaler de gré ou de force, nos trois p’tits gros mots.

Oui, oui, je vous vois déjà ricaner derrière vos gros cigares : "Et, hé hé, vous allez vous y prendre comment, et surtout vous allez les financer comment, vos valeurs ?"

Très simple, mon vieux, si tout va bien, s’il n’y a pas trop de chamaille au sein de la bande des Collectifs (c’est comme ça qu’on s’appelle), on va aller chercher l’oseille là où il est. Dans vos poches et dans vos coffres. On va pas se gêner !



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> LES VALEURS
22 novembre 2006 - 21h05

Et y savent pas combien on peut être cleptomanes dans ce cas la.Et encore,ce n’est même plus du vol c’est de la récupération,du remboursement.Une façon de dire"remboursez le spectacle est mauvais"
Jean Claude des Landes



> LES VALEURS
22 novembre 2006 - 21h16 - Posté par

Tous ensemble pour nos valeurs et tous cleptomanes !


> LES VALEURS
22 novembre 2006 - 21h59

Et bien le voilà notre candidat.Associé à un Monsieur tel que Mr Etienne Chouard, vous redonneriez un peu d’espoir Mr Yeti .
Pourquoi pas ?Est il nécessaire d’être dans un parti ou avoir fait l’ENA pour être un bon meneur d’Etat ?Parce que franchement les petites gueguerres intestines entre les différentes personnes annoncées me fatiguent.Que ce soit une personne ,qui a dit non au tce, c’est evident.Combien dans ceux là pensent réellement à la population ?On en viendrait presque à envier les Venezueliens.
Turandot



> LES VALEURS
23 novembre 2006 - 02h53

"vide tes poches"

j’aime bien...

 :)

8226



> LES VALEURS
23 novembre 2006 - 03h26 - Posté par

Rien dans les mains, rien dans les poches,

Tout dans la tronche,

Tu ne risques rien à la frontière.

(Léo Ferré , Il n’y a plus rien)

Bravo Yéti.

JMH


> LES VALEURS
23 novembre 2006 - 03h34 - Posté par

tu m’as pas compris :)

"vide tes poches", ca s’adresse au bourge.. !


> LES VALEURS
23 novembre 2006 - 10h03

Il fut une époque ou le travail était une valeur de gauche, où le cadre famillial n’était honi et où ne pas détester son pays n’était pas une honte.

A cette époque les couches populaires votaient à gauche.

Turlupouet



> LES VALEURS
23 novembre 2006 - 11h08 - Posté par

Le travail est une valeur de gauche avec des contrats à durée indéterminé et des conventions collectives sécurisantes. Pas avec des contrats pécaires et des rmistes à la pelle.

La famille n’est pas une "valeur" mais le cadre social basique, si possible chaleureux et constructif. Ce qui est "honni", ce n’est pas la famille comme cadre social, mais la "valeur" que d’aucun cherche à lui donner en l’utilisant (la famille) à des fins politiques (comme le fit Pétain en son temps).

Ce n’est pas le pays que nous détestons, c’est la "patrie" caricaturale qu’en dessinent les gens de pouvoir dans leurs seuls intérêts.

Si la gauche socialiste avait défendu comme il se doit le travail comme élément sécurisant, la famille comme cadre social protégé, et le pays comme élément socio-culturel au service de tous ceux qui le composent, les masses populaires continueraient à voter à gauche.

Le Y.


> LES VALEURS
23 novembre 2006 - 20h16

N’oublions jamais que la social-démocratie a votait les pleins pouvoirs à Pétain, parce que les valeurs nationales soit disant étaient en danger.
C’est curieux, depuis que Ségolène Royale a été élu par une large majorité des militants du Parti Socialiste pour les présidentielles, je ne cesse d’avoir le sentiment qu’on revit la situation historique des années 1930, surtout le glissement à cette époque d’une grande partie des militants de la gauche vers le pétainisme.
Quand George Fraîche, un ténor du PS à Montpellier, traite les harkis de "sous hommes" (je j’ai pas de sympathie pour eux, mais se sont des être humains), et récidive sur l’équipe de France de foot, en distinguant encore les français noir et les français blanc et avant ça, il avait fait plein de déclarations de ce genre, sans aucune sanction du PS, pire une pétition en sa faveur a été signé par beaucoup de militants du PS.
Le fascisme tape à nos portes ???
Je ne veux pas être catastrophiste, mais toutes les conditions y sont.



> LES VALEURS
24 novembre 2006 - 00h14

heuuu, piquer dans un supermarché ! ça, jamais ... trop peur de m’empoisonner ... t’as vu la merde qu’ils vendent ?

Pitchounet



> LES VALEURS
24 novembre 2006 - 10h11 - Posté par

Travail famille patrie sont des notions englobantes qui nient les rapports internes qui les clivent. Quid du capital ? quid du partage des tâches et de l’ouverture à la citoyenneté (Debré disait la politique aux professionnels, sauf moments électoraux le reste du temps famille, famille, famille), quid de la notion de résident non national ? quid du refus de faire la guerre ? Si Travail famille patrie sont des valeurs alors elle sont aumieux ambigues et à la vérité conservatrice donc aliénante . Des valeurs aliénantes sont-elles des valeurs.
Liberté, égalité, fraternité sont aussi des valeurs instrumentalisables par la droite et les possédants mais Ernst BLOCH leur adonné un contenu émancipateur, un contenu altermondialiste.
Christian D.





Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
1 commentaire
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite