Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
de : NOSE DE CHAMPAGNE
vendredi 1er décembre 2006 - 10h29 - Signaler aux modérateurs
204 commentaires

À cinq heures ce matin, comme chaque jour, je quitte ma femme et les draps chauds. J’enfile mes pantouffles et Marcel bondit dans mes pieds et viens se frotter les moustaches à mes jambes tout au long du couloir...
Je vais prendre mes médicaments dans la cuisine. Marcel et moi, on passe devant les yeux barbouillés de longs poils noirs de mon chien Lulu, qui dort devant la porte de communication avec le garage.

Marcel saute sur le plan de travail et rejoint son petit bol à croquettes pour grignoter pendant que je prépare mon verre d’eau et mes cachets... Il boit un peu de lait, puis fait un dos rond de contentement avant de sauter sur le tabouret de bar devant la fenêtre qui donne sur la placette bordée des 4 maisons de cette partie de notre quartier.

J’ouvre la fenêtre, puis le volet dans la nuit. Tout de suite l’air froid nous enveloppe le visage, les bras, le haut du tronc. Marcel s’assoit sur l’appui de fenêtre et regarde de tous ses yeux. Ma respiration fait un nuage qui peine à monter au dehors. Marcel parcourt attentivement et méthodiquement l’arc de l’horizon en humant l’air de son nez frémissant, les oreilles s’orientant aux trilles des oiseaux. Ses yeux sautent d’un point, que je ne perçois pas, à un autre. Mais lui, il voit... il a vu et se penche, puis bondit à terre dans le jardinet et il disparait dans la nuit... À ce moment les cris rauques des grues cendrées qui se rassemblent, pour la migration vers l’Espagne et l’Afrique du Nord où je suis né, déchirent la nuit puis s’effacent vers le sud...

Je referme la fenêtre et je repense à cette semaine agitée, à la fin qui justifie les moyens (il y en a qui ont ce culot monstrueux et cynique de l’écrire comme çà !) et à cette curieuse mesure qui consiste à dissoudre le peuple quand on ne peut pas lui faire faire ce qu’il ne veut pas faire...
Oui, sur l’Internet, les derniers jours ont été tendus. J’ai montré à Bachir, à Marco et à Nono qui n’ont pas d’ordinateur, certains des échanges très vifs sur la manière dont on traitait ici et là leurs espoirs.

- Ils "n’auraient pas crû"... Ils pensait que l’union c’est l’union. Ils disaient "alors c’est comme dans les années 70-80 avec les socialistes ?", "on veut plumer la volaille communiste, pendant que nous on trime pour tout le monde ?", "même chez les jeunes, y z’ont leur plan de carrière de politiciens et de politiciennes ?"... "Tu crois qu’on va y arriver, dis ?"
- J’ai répondu que c’était pas général et qu’Internet c’est qu’une petite fenêtre... Au fond de moi, je voudrais bien le croire...

Puis on est partis "tracter" avec le "4 pages" de l’AU (Alternative Unitaire) sur un autre ilôt d’immeubles de la ZUP. C’est pas facile, maintenant, avec les digicodes qui se généralisent. Il faut se faire ouvrir par mille petites ruses, ou guetter les portes qui s’ouvrent pour se jeter dans la brèche... Cette fois-ci, on n’a rencontré personne... Des fois, on se frotte un peu avec le Front National et moi, j’ai pris une volée l’an dernier sur le marché en distribuant un tract de la CGT, mais ils n’ont pas pu me piquer mes tracts... La police n’a pas voulu enregistrer ma plainte parce que je n’avais pas d’ITT !!!
À la fin de la semaine on aura fini la ZUP, le Grand Parc et le quartier des Bords de Marne. On aura été aussi à la sortie de Sarreguemines-Sanitaires et à une sortie de Vallourec (mais y en a cinq !). On va manquer de matériel et je vais devoir "racheter" encore un "mille" sur ma pension de décembre... Acheter de l’espoir : ce sera mon cadeau de Noël !

Quand on rentre d’une distribution, on se boit un café chaud, ou un thé, ou un "canon" à la maison, selon l’heure. Et on se passe L’HUMA... Mais cette semaine, comble de malchance, il est arrivé très décalé sur les événements, au moins un jour de retard, si ce n’est 2 ou 3. Le pire c’est quand on reçoit L’HUMA du lundi le mardi, avant celui du samedi de la semaine précédente !
On n’a pas les réactions qui recadrent les choses à temps et on se demande si on a bien réagi, si on n’y a pas été un peu "trop sec"...
Bachir est content : Marie-Georges a dit "On pourrait discuter de toutes les candidatures, sauf d’une seule, la mienne ?". C’est exactement ce qui le choquait.

Les copains m’ont dit qu’il faut que je vous parle de tout çà "au Fou de Bassan" et ils m’ont rappelé que j’avais promis de vous donner les paroles d’une vieille chanson ouvrière (qui rappelle un peu le style de Jehan Rictus) d’avant la guerre de 14 : "J’ai engeulé l’patron"...
Alors, je m’exécute après avoir défait les empilements de chaises et redisposé les tables, ouverts les volets et fait monter la pression dans les tuyaux à bière au comptoir du Fou... Eh oui, il faut tout faire et c’est encore les vieux qui préparent l’ouverture du Fou !
Maintenant que c’est fait vous pouvez pousser la porte, entrer et prendre place. Il faut que le brouhaha vienne animer les lieux et repousser les nuages de la semaine !

Alors, "J’AI ENGUEULE L’PATRON
 
1. C’est malheureux qu’en république
Il y a plus moyen d’travailler
Les employeurs sont des bourriques
Qui considèrent plus l’ouvrier
NON Y A PAS D’FAUTE !
 
Aussi j’grattais à La Villette
Quand on vint m’dir’ l’autre matin :
Y va y avoir trois jours de fête
Vous f’rez l’pont çà vous ira bien
 
REFRAIN
J’ai commencé par engueuler l’patron
En i’disant : vous n’êtes qu’un sale cochon
Les travailleurs i’faut les respecter !
J’m’ai mis en grève et j’ai tout plaqué
 
2. En faisant mon apprentissage
Dans une charcut’rie rue Taitbout
J’essayais d’faire l’étalage
Et c’était pas commod’ du tout !
 
La patronn’ s’écrie : qu’il est bête
Posez donc votr’ langue sur vos pieds
Vos rognons sur mes p’tites tablettes
Et votre andouille dans l’saladier !
 
REFRAIN...
 
3. Pour un peintre en lettres et virgules
J’travaillais chez un marchand d’vin
Fallait mettre en lettres majuscules
Au Coq d’Or sur son magasin
 
Faut s’dépêcheril faut en mettre
Dit l’contremaître comptez là-d’ssus
Pendant qu’j’fais faire les autres lettres
Prenez l’pinceau et faites le Q
 
REFRAIN..."

Voilà donc un air bien entrainant pour ouvrir aujourd’hui le Fou !
Moi je sais pas jouer d’un instrument (comme Estéban), sauf de l’électrophone (aujourd’hui le lecteur de disques compacts)... mais çà vaut le coup que vous vous donniez la peine de faire "péter le score des 150 entrées dans le week-end !
Après je vous mettrais "sweet Georgia Brown" avec Clark Terry...
À bientôt donc à tous et fraternité,

NOSE DE CHAMPAGNE



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 12h08

Salut Claude.
Drôle de Coco



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 12h24 - Posté par

OUAIS...

... Salut Claude et salut Drôle de Coco (vous êtes pas loin de chez moi - au bord du Der-Chantecoq !)...
Mais depuis 2 sessions, c’est moi qui ouvre le Fou !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 14h21 - Posté par

je vous rejoins tout à l’heure, si contente de me replonger dans le monde des fous anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 22h12 - Posté par

Mais qui a donc bien pu troubler Drôle de Coco à ce point ? Juliette, Anna, Rose, Léa.... ? C’est vrai que bien souvent - pratiquement tout le temps - moi aussi...

Ou alors il était déjà bien "grisé" en arrivant. Prendre Nose pour Claude ? Faut vraiment avoir perdu une bonne partie de sa lucidité.

Mais si c’est à cause de Juliette, Anna, Rose, Léa.... alors Drôle de Coco a les mêmes "faiblesses" que les autres cocos du Fou. Rien d’anormal.

Jo


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 23h17 - Posté par

Normal, ce doit être les chaussettes, plus la boisson du volcan, qui font un tel effet. On ne sait plus qui est qui ! C’est troublant à souhait !

Bon, je cherche la porte de sortie, non pas par là se sont les WC, pardon, houps !

Où sont mes chaussettes ? Je les veux !
Bises
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 12h56

Au fait, quelqu’un sait-il ce qu’est devenu l’ami Copas ?



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 13h01 - Posté par

C’EST VRAI QU’IL SE FAIT RARE !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 13h16 - Posté par

Question naïve :
Pourquoi l’appel "Sursaut Unitaire" est il toujours en ligne sur le site du Collectif Unitaire et que les signatures continues à ce jour ???
Alors qu’en première page il est écrit que cet appel était arrêté...

http://www.alternativeunitaire2007.... ?id_article=649

Sursaut Unitaire

Erreur ou ...
Drôle de Coco


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 13h19 - Posté par
> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 15h30

Merci Nose de rappeler ce qu’est vraiment le dévouement militant. Merci de remettre la politique là où elle prend ses lettres de noblesse, dans la rencontre avec le peuple, sur les marchés, dans la rue et dans les tôles.
L’humanité, la solidarité militante transparait mille fois plus chez toi que dans les discours glacés d’antilibéraux d’opérette qui s’autoproclament "représentant du mouvement social" tout en parlant du peuple comme d’une masse à séduire.

Grace à tes mots j’espère que tout le monde comprendra l’indécence qu’il y a à demander le retrait d’une candidature soutenue par des gens comme vous.

Un demi pour moi siouplait.

Jips



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 23h16 - Posté par

Je ne voudrais pas jeter un froid. Mais je rappellerai à Jips que c’est un "anticommuniste" notoire (je reprends ses propos) qui a fondé le Fou de Bassan.

A la bonne vôtre.

Le Yéti (qui passait par là)


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 00h25 - Posté par

Tiens le Yéti, depuis le temps que j’entends parler de toi, comme de Jips, allez venez vous éclater au Fou, ya de quoi dire et faire, avec toutes les bouteilles que Nose vient de nous apporter.

Allez à demain les gars
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 08h21 - Posté par

YETI ,
bonjour ami , tu passais , mais tu vas t’arreter car tu es chez toi !
j’ai , tu as , il a , nous avons tous prononcé des paroles definnitives , aussitot regrettées .
Le fou , c’est , ton , c’est notre groupe de thérapie collective , bois un verre avec nous tous , et n’insultons pas l’avenir , d’autres s’en chargent pour nous , et parfois l’on dérape .
bonne journée , ami ,
claude de Toulouse .


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 10h49 - Posté par

SALUT YETI, VIENS PRENDRE UNE COUPE !

C’est offert de bon coeur par un "tracteur" autoproclamé... Dans le feu de l’action et la chaleur du débat on dit parfois plus que ce qu’on pense... mais c’est bon quand même de se retrouver appaisés, parce que ce qui nous réunit est plus fort que ce qui nous sépare.
On a beau vivre dans un monde inhumain, on n’est quand même pas équipé pour passer notre temps à se faire du mal !

Vive l’A.U !
Vive notre espoir !
Vive la gagne !
Vive Le Fou de Bassan, qui est c’est vrai une belle trouvaille de celui qui marche dans sa tête !
Vive Le Yéti !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 15h30 - Posté par

D’accord avec toi Nose, je dirai même que l’Etat devrait financer le Fou, pour tous les bienfaits qu’il apporte. Je sais, c’est une autre histoire, mais au Fou tout est possible. C’est ça la magie !

Bises
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 09h44 - Posté par

On ne peut plus commenter , c’est illisible , ça se termine enqueue de poisson , rendez nous de l’espace


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 16h10

La vie , ta vie , notre vie !
salut mon ami nose ,
bise à ton épouse et calins à tes bestiaux .
On a tous eu des moments difficiles , ces derniers jours , entre espoir tristesse et colére parfois , mais n’oublions pas que nous sommes au "FOU" .
Alors avant qu’Adonis ne se pointe , j’en profite pour embrasser , Anna , Juliette et Léa , par ordre alphabétique (je précise pour ne pas me faire echarper , un ou deux P, je ne sais plus ), s’il n’en faut qu’un le second sera pour POUTOU comme on dit chez moi , au bord de la garonne ,s’il en faut deux , ce sera pour plaisir partagé !
Vous m’avez tous manqué trés fort , et je vais vous confier un secret les filles , Esteban et Nose que vous imaginez , je les ai vus , et bien que les mecs ne soient pas ma tasse de thé , ils sont plutot pas mal !
A plus , vous mes ami(e)s .
claude de Toulouse .



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 21h59 - Posté par

coucou claude,
comme ça fait du bien de revenir faire une petite halte parmi vous tous, au coeur de ces jours tumultueux entre espoir et crainte. où en serons-nous ds une semaine ? merci nose de cette initiative , un bon week-end se prépare
en attendant je m’installe au "FOU", et j’offre ma tournée.... qui nous rejoint ? où êtes-vous léa, juliette, esteban et les autres ? car le temps ici n’invite guère à la promenade, la mer est grise et verte et grise, incertaine, mais que j’aime m’asseoir dans le vent, au bout d’un rocher solitaire. ma peau, mes mains, mes cheveux sentent la mer.plaisir partagé avec toi claude.
bises anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 22h48 - Posté par

oh Anna ,
c’est dur mais c’est si bon de t’imaginer assise sur un rocher solitaire , dans le vent , ta peau sentant la mer , et j’aurais presque envie de laisser courir mes levres sur tes mains pour recevoir une impression de sel !
il va falloir que je monte chez toi , ici seul le vent d’autan balayerait tes cheveux , mais il rend fou d’aprés les vieux toulousains .
je suis partant pour la tournée , mais j’avalerai une vodka cul sec , pour garder le sel sur mes levres .
claude


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 23h29 - Posté par

Et ben dis donc Claude, Anna t’a fait tourner la tête !
Franchement ! Tu démarres pas trop mal et tout à coup tu fais preuve d’un manque d’élégance fracassant, comme quand tu avales une vodka ... Bref !
Moi je suis trop écoeurée, je vais me coucher.
Anna méfie-toi !
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 23h56 - Posté par

Ben dis donc, Anna lui a pas fait que tourner la tête, à ce que je vois !

Juliette


NON Y A PAS DE FAUTES
1er décembre 2006 - 16h58

LE "NON Y A PAS d’FAUTES" n’est pas dans le texte, mais il l’accompagnait (en lettres différentes) parce que l’auteur a écrit
"l’ouvèrier" et non pas "l’ouvrier"...
Donc merci à Roberto de faire les corrections, et bon courage à lui qui est le vrai concierge du "Fou de Bassan".
Pour lui et pour tous, une tournée de brut Moët et Chandon !

NOSE



> NON Y A PAS DE FAUTES
1er décembre 2006 - 20h11 - Posté par

Nose, ce n’est pas Roberto qui a corrigé :)

Heureusement qu’il n’est pas seul le pôv !

Thom


> NON Y A PAS DE FAUTES
1er décembre 2006 - 21h41 - Posté par

Salut les amis,

Dites les gars, ça commence en fanfare cette réouverture du Fou, avec "j’ai engueulé l’patron" !
On vous entend jusqu’au bout de la rue ! J’ai pas pû m’empêcher de venir vous voir.

Claude, merci pour le poutou, parce qu’écharper ne prend qu’un P.
Alors comme ça tu as vu Nose et Esteban ! Et en plus tu dis les trouver pas mal ! Ben voyons ! mais qu’est-ce que t’as mis dans la bière ?

Et toi Nose, tu trafiques à présent le Moêt et Chandon pour confondre Roberto et Thom ?

Au secours, les filles, ya du rififi au Fou, ya quelque chose qui tourne pas rond ici !
Poutous

Juliette


> NON Y A PAS DE FAUTES
1er décembre 2006 - 22h05 - Posté par

hello ma belle, te revoilou, tu n’étais loin !
moi aussi "j’vais engueuler l’patron " s’il ne nous sert pas plus vite que ça ! même si c’est du moet et chandon trafiqué, j"en veux bien une coupe !
ça ne tourne rond nulle part en ce moment
poutous, poutous anna


> NON Y A PAS DE FAUTES
1er décembre 2006 - 22h58 - Posté par

Salut superbe Basque ,
bisou belle juliette ,
Soyons aussi clairs que possible , je confirme que Nose et Adonis ne me branchent pas trop , mais je suis un mec , par contre si j’etais une femme ..........
Esteban aurait pu jouer dans men in black , impec , rien à dire 40 à 45 balais , bien portés , et une flamme dans le regard , je ne te dis que ça .
Nose , c’est pas le meme style , plutot gentleman farmer, ou intello british , légerement plus agé , mais tellement de charme !
je t’embrasse ma belle
claude


> NON Y A PAS DE FAUTES
2 décembre 2006 - 00h19 - Posté par

Portraits flatteurs de Nose et Esteban, et toi Claude ?

Juliette


> NON Y A PAS DE FAUTES
2 décembre 2006 - 10h43 - Posté par

Ma modestie ne supporterait pas que je fasse mon autoportrait , certain me connaissent , à eux de se mouiller !
Mais pas de blagues , les deux beaux mecs , j’ai été correct , moi !
claude


> NON Y A PAS DE FAUTES
2 décembre 2006 - 10h55 - Posté par

QU’EST-CE QUE VOUS VOULEZ QUE JE DISE, LES FILLES...

... et toi Claude ?
J’ai déjà tout dit en disant que tu étais mon Quijote et que je suis ton Sancho ! (sang chaud ?)
Mais c’est vrai que Claude est un beau gars bien charpenté, bien plus balaise que je rêvais seulement de l’être, moi qui me prenais toujours des beignes par les plus forts quand j’étais gamin !
Et puis, à mon âge, on sait depuis longtemps que la beauté intérieur c’est ce qui reste de chacun dans le coeur des autres !
Et pour çà aussi, Claude il est bien équipé !

Fraternellement,

NOSE


> NON Y A PAS DE FAUTES
2 décembre 2006 - 15h20 - Posté par

Salut les beaux mecs,

Alors comme ça on te mettait la beigne quand t’étais petit ! Eh ben, tu t’es bien rattrapé depuis, parce que c’est toi qui le fait et avec des mots en plus (c’est plus fort) ! Gentleman au flegme tout british, style Jacques François (si je ne me trompe pas), Mmm, tout un programme.

Quant à Claude, je savais que c’était une "bête". N’est pas rugbyman qui veut, il joue avec les mots comme avec un ballon. Il est du genre en veux-tu en voilà, et boum prends ça dans la figure. Et l’infirmerie ça marche, Roberto en sait quelque chose, car entre Claude et Adonis, il ne sait plus où donner de la tête.

Bon, les chaussettes, c’était pas mal, ça marche à fond, c’est vrai et tellement vrai qu’il y en a qui en oublient de se lever ! C’est trop bête de rater le p’tit déj’ de Claude !

Bises
Juliette


> NON Y A PAS DE FAUTES
2 décembre 2006 - 23h03 - Posté par

OUI JE PRENAIS DES BEIGNES...

... un de mes voisins me faisait même bouffer de la terre quand il arrivait à me choper... Et il me traitait de "sale fellagha"...
Faut croire que j’aimais çà, puisqu’aujourd’hui que je suis communiste on me traite de "sale communiste" et je prends toujours des beignes par les mastards du FN (2 fois en 3 ans).

NOSE


> NON Y A PAS DE FAUTES
3 décembre 2006 - 20h47 - Posté par

EST-CE QU’

... une petite basque c’est vraiment une basquette ?

NOSE


> NON Y A PAS DE FAUTES
3 décembre 2006 - 21h19 - Posté par

eh nose tu pourrais bien en prendre encore un coup sur la casquette par la basquette ? anna


> NON Y A PAS DE FAUTES
3 décembre 2006 - 23h38 - Posté par

Y SONT NERVEUX...

... chez la Mère Poulard !
Non, j’rigole...
C’était pas méchant, Anna !

Bises,

NOSE


> NON Y A PAS DE FAUTES
3 décembre 2006 - 22h10 - Posté par

Un peu maso notre Nose, avec le breuvage de JO, ça pourrait faire boum !

Si j’avais un marteau
Je cognerais le jour
Je cognerais la nuit
J’y mettrais tout mon cœur
.....
Oh oh, ce serait le bonheur

Big bisous
Juliette


> NON Y A PAS DE FAUTES
1er décembre 2006 - 22h38 - Posté par

ET BEN UNE COUPE AUSSI POUR TOI !

Bien fraternellement,

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 22h46

Si tous les Fous du monde pouvaient se donner la main ...
Très cher Nose ! Tu débordes de tendresse et tu sais réchauffer nos coeurs blessés. Ne change rien et prend bien soin de toi aussi.
Cloclo ! Echarber cela prend un B comme bisous et pas poutous. Mais je te l’accorde, on peut parler toulousain de temps en temps. D’autant plus que je me suis enrhubée grave par ces temps pollués.
Aussi je compte sur toi Anna pour un de tes cocktails étranges et exposifs venus du froid et pour chasser tous ces vents mauvais. Jips va sûrement en laisser tomber son demi.
Juliette, tu connais le surnom de Claude. Il a cru nous épater avec son scoop et nous attirer plus vite. Mais avec nous, cela ne marche pas (enfin presque).
Mille baisers, ah non c’est vrai, Mille poutous (ça sonne moins bien !) à tous ! Et aux copains de Nose qui n’ont pas d’ordinateur et à Thom.
Léa.



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 23h09 - Posté par

Elle me manquait mais là voila !
salut Léa
si tu savais comme je suis content de te retrouver , tout d’abord un verre d’Acquavit , c’est radical pour le rhub , et maintenant laisse moi te dire que pour avoir passé quelques jours dans un monde de brutes , ils ont presque déteint sur moi , alors j’ai besoin de ton rire , de tes blagues , de tes coups foireux (oui , un peu , parfois ) de ta démesure , de ta feminité pour me sentir homme de nouveau , et plus trop chien de guerre !
les mecs aprés une tirade pareille , vous pouvez vous brosser .
mais je suis surpris , Esteban n’est pas là alors que tu es arrivée , ce garçon me navre .
je t’embrasse amie
claude


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 23h38 - Posté par

UNE BLAGUE QUE J’AI ENTENDU CHEZ MERMET, HIER...

 C’est Monsieur Sylvestre, PDG de la World Company qui dit :
"À la W.C c’est cool, on fabrique des cochoneries pas cher qu’on vent partout, et on fabrique des chômeurs très chers partout qui nous coûtent rien à nous... et devinez qui c’est qui se fait engueuler ?"
 GWB répond :
" Ben, c’est vous..."
 Alors Monsieur Sylvestre :
" Non, c’est les politiciens ! Alors eux, on les garde !"

Bon, les copains, il est tard : il faut que je prenne mes "médocs" (toutes les 6 heures) et que j’aille coucher mon p’tit Marcel. Lulu dort depuis longtemps et Chantal regarde la Starac avec sa fille rentrée de Nancy où elle est en PLC d’Espagnol à l’IUFM... Lorenzo, mon futur gendre (étudiant romain) est déjà allé se coucher, lui.
Alors un dernier petit champagne rosé des Riceys brut avec vous tous et à se revoir demain...
D’ailleurs, il faudra un peu aller au bois pour mettre le poêle à chauffer, demain matin...
Alors on s’y retrouve... mettez la clef dans le pot de géranium sur le côté.
Bises à tous, et fraternité,

NOSE.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 23h52 - Posté par

Ne cherchez pas Esteban, il est déjà avec moi et d’ailleurs on va se coucher.
Ok Juliette, je vais mettre des chaussettes car cela ne le dérange pas et parce que c’est très sexy aussi quand on ne porte que ça.
Claude tu peux nous apporter le petit-déjeuner demain matin ?
Bah oui avec des croissants !
Et au fait il faut que tu saches que Juliette est avec Thom...
Le monde est Fou ! Fou ! Fou !
Bisous pou tous !
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 00h12 - Posté par

Oh Léa, moucharde pas, ça va fiche la zizanie au Fou, et puis je viens de voir passer Nose avec le pot de géranium sur la tête. J’ai pas compris !

Bon, je vais me coucher et je vais expérimenter moi aussi les chaussettes ! Ca a de l’allure !

Bisous ou poutous,
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 08h32 - Posté par

Toc toc ,
restez sous la couette , c’est le petit dej qui arrive , café con leche , pain grillé et beurre +confiture ou bien croissants chauds et brioches , j’ai aussi du thé , bon dieu , rentrez vos pieds sous la couette , on voit vos chaussettes .
Dis moi Léa , juliette et thom , sont dans la chambre à coté j’espere , car bibi , il n’a pas de charriot !
bonne journées à tous les amis et à plus .
claude de T.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 11h25 - Posté par

Oh Léa ,
ça fait trois plombes que j’ai apporté le petit dej , et Adonis n’est toujours pas levé ?
Mais c’est pas possible , tu nous l’a tout escagassé cette nuit !

dis lui que c’est l’heure de l’apero , le pastis au metre est déjà pret , on vous attend , toi , lui , thom et juliette qui n’ont pas l’air trés frais non plus .
a tout de suite au bar , Rose a emmené de la musique !
claude .


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 11h38 - Posté par

j’aime pas le pastis...... alors un p’tit whisky, c’est possible , au mt st michel nous ne sommes pas loin des iles anglo-normandes et jersey nous fournit d’excellents whiskys !!!
j’ai le moral en baisse, après lecture de la presse, huma, libé et autre... je crains très fort pour notre rassemblement, pcf et les autres ,,,, qu’en est-il pour vous ?
stop c’est e we, je pr"fère faire la fête avous....j’ai pas trouvé la clé sous le pot de géraniums !!!
et les filles vous êtes levées.... je suis jalouse pour le p’tit déj, claude ! ce matin c’est moi qui suis allée aux croissants sous le crachin marin ! breuh !!!! mon cher et tendre a la patte ds le sac !
que la musique commence, que les danseurs se lancent.... tu m’invites claude ? bisous, zou, zou anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
1er décembre 2006 - 23h38 - Posté par

Salut Anna et Léa,

Vous voilà enfin !

T’inquiètes Léa, je ne suis pas dupe non plus, j’ai bien vu où Claude voulait nous mener.
Tu sais les Toulousains, c’est comme les Marseillais, il faut toujours s’en méfier. On sait jamais dans quel traquenard ils sont capables de nous faire tomber. Soyons vigilentes.

Pour ton rhube, demande à Nose de te préparer une infusion de thym, et si tu préfères quelque chose de plus fort, demande-lui de te préparer un bon grog avec du rhum, couvre-toi chaudement et au lit avec des chaussettes aux pieds. C’est pas sexy, ok, mais c’est efficace.

Claude, arrête de rire, t’as la bière qui va te passer par le nez !

Poutous à vous tous (c’est mignon, ça rime)
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 09h02 - Posté par

Bonjour à tous, salut Yéti hautain, cher NOSE champenois,

Y a-t-il moyen d’avoir la musique qui va avec la chanson ?
Merci

Bises à tous et courage

Rose (le retour)


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 10h38 - Posté par

Salut Rose ,
c’est que tu as été absente bien longtemps je trouve , enfin te revoilà parmis nous , on va pouvoir danser !
bises amie
claude de T.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 11h44 - Posté par

AH ROSE !

... Je l’ai dit, je sais jouer que de l’électrophone, et j’ai jamais réussi à lire la musique.
Pour jouer de la flute j’avais inventé un codage des trous, mais j’avais pas les doigts assez véloces pour suivre le tempo...

Je sais pas si j’ai toute la partition et je peux te faire parvenir (en JPG( une photo scannée de la page du recueil... De plus, si mon copain Victor le roumain veut bien me faire une copie gravée du CD, je te le fais parvenir par Claude.

Y a plein de chansons populaires "contestataires" sur ce CD : l’affiche rouge, la butte rouge, les canuts, la chanson de Craonne, la chanson des luttes, le chant des marais, les chant des ouvriers, le chant des partisans, le déserteur, gloire au 17°, la grève, l’internationale, j’ai engueulé l’patron, jaurès, la jeune garde, mais 68, marie-jo, nous reviendrons, parachutiste, premier mai, quand on s’promène au bord de l’eau, révolution, la ricamarie, le temps des cerises, du travail et du pain, les trois moissons, un air de liberté, la victoire du front populaire, zimmerwald-kienthal.
C’est extrait d’un bouquin "Les chansons populaires et la condition ouvrière", d’Annette Domont et Pierre Grosz aux Editions France-Découvertes (2000).

Fraternité,

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 18h00 - Posté par

Nose,
La partition scannée, ça m’irait bien, merci
Bises
madame.rose@wanadoo.fr


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 22h45 - Posté par

ET BEN... OUI, MAIS...

J’ai bien regardé et... y a pas la partition, pour cette chanson là !
Alors je ferai graver le CD par mon copain Victor le roumain et je vais t’envoyer des e.maux (un e.mail, des e.maux) avec les scannes des 2 pages du recueil où sont les paroles et l’illustration de la chanson.
C’est le mieux que je puisse faire.
Bises à toi, Rose.

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 11h54

DIS DONC, ESTÉBAN,

... tu pourrais te lever et venir dire bonjour, sacré vieux loup de mémère !
Presque tout le monde, y compris des "sociétaires" qui n’avaient pas franchi la porte depuis longtemps, est passé nous serrer la louche, mais toi tu te fais désirer !
Alors qu’est-ce que t’attends, maintenant qu’on a compris ton manège ?

T’es bon pour commander la tournée à tout le monde !

NOSE



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 15h22 - Posté par

Nose,
Cherche pas, je crois qu’Esteban a pris les chaussettes de Léa. T’es pas prêt de le voir !

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 17h56 - Posté par

Esteban ,
mon frere ,
pourquoi as tu pris les chaussettes de Léa ?
tu as déjà tant de glorieux trophés de toutes tes conquetes ,
et puis Léa risque d’en avoir besoin de nouveau de ses chaussettes !
je vais faire quoi , moi , me pointer chez Anna avec des moufles , ou avec un bonnet de nuit ?
tu es vraiement dur frerot !
claude de Toulouse .


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 18h11 - Posté par

au secours estban, fais nous signe....car voir claude arriver avec un bonnet de nuit et desmoufles, ça m’effraie !
claude , je t’attends plutôt avec une bonne vodka "Zubrowka" comme en pologne ! j’y ai pris une cuite mémorable, on avait mangé qu’à la vodka....
mais dites donc bonnet de nuit, chaussettes ....il ne manque plus que la bouillotte....je ne vous reconnais pas mes amis !!! anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 18h59

OOhhh !!! QUELLE NUIT MES AMIeS !

Si vous saviez !

Tendres les baisers

Douces les caresses

Chaud le corps féminin

Bombée la croupe

Pulpeuses lèvres

Soyeuse peau

Rosées les aréoles

Interminables jambes

Vingt heures durant

Sur les draps de satin

Nous fûment au Nirvanah

Merci Léa

*******************************

Cloclo tu es beau va ! les filles, ne vous emballez pas quand même :)

Nose sois gentil prépare moi un jus d’orange

Anna ton parfum me reviens par le sud

Rose il va manquer un sofa au fou

Juliette...heu...mystère

Le Yéti range ton gourdin

Bon je suis encore tout nu, je prends la douche et je reviens.

Esteban



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 20h00 - Posté par

Bravo , et merci par ta description claire quoique mesurée , de nous avoir donné une si belle image de Léa .
tu sais que je t’aime bien , mon frere , mais y a un bleme , Léa nous avait dit deux heures et encore avait elle ajouté avec une heure de mise en train .
Toi , tu nous dit , vingt heures durant !
Elle etait ou Léa pendant les dix huit heures manquantes ?
De plus Juliette nous a dit que tu avais gardé les chaussettes de Léa , serait elle partie , pieds nus , pendant ton sommeil ?
Je sais que ton entrainement de Scopiste , t’a preparé au long cours , mais tes origines marseillaises , ne plaident pas en ta faveur .
je t’embrasse quand meme , si freddy passe par là , je lui parlerais de toi .
claude de Toulouse .


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 16h51 - Posté par

POURQUOI, ESTEBAN...

... un tout petit "e", et un grand "S" à côté ?

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 22h25

LES COPAINS, JE SUIS TRISTE CE SOIR...

... J’ai appris la mort de Claude Jade, l’actrice fétiche de François Truffaut, partenaire de Jean-Pierre Léaud alias Antoine Doinel...
J’ai vu tous les film de Truffaut.
Claude Jade qui n’avait qu’un an de plus que moi avait ému mon adolescence...
Je me souviens comme d’hier, de la trilogie "baisers volés", "domicile conjugal" et "l’amour en fuite"...

Je vais prendre une maxi rasade de Calva... et m’asseoir au fond du Fou...

NOSE



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
2 décembre 2006 - 22h47 - Posté par

Gardes la bouteille ami Nose , j’arrive , et je boirai avec toi en pensant à elle
claude de T.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 00h12 - Posté par

AH, CLAUDE, POURQUOI ONT-ILS TUÉ JAURES ?

L’image du couple de Thomé-Génot et de l’ouvrier Wolkswagen ravagés de détresse me poursuit depuis trop longtemps... et je vois des camarades, des militants, prêts à céder aux provocations alors que certains de nos "amis" et tous nos adversaires n’attendent que çà.
Revoir ces 2 photos de la une de l’HUMA du 10 et du 24/11, çà m’a remué les trippes...
On peut pas ne pas penser à eux : on doit continuer dans l’AU quelle que soit la candidature choisie...
Et puis, qu’est-ce que je dirai à Bachir, à Nono, à Marco et à Victor ?
Qu’est-ce que je dirai à tous ceux qui ont l’habitude de me voir aux portes des entreprises ?
Qu’est-ce que je dirai dans mon quartier, à mes voisins plus ou moins proches, qui me font confiance même quand ils ne votent pas comme moi ?
Qu’est ce que je ferai quand je rencontrerai le maire UMP, le député UDF (qui criait contre nous "assassins !" en brandissant "le livre noir du communisme" en haut des travées de droite de l’assemblée nationale), tous ceux qui, même adversaires, reconnaissent notre droiture ... ?

Tiens, j’écoutais Brel tout à l’heure : "Jaurès"...

"Ils étaient usés à quinze ans
ils finisaient en débutant
Les douze mois s’appelaient décembre
Quelle vie ont eu nos grands-parents
Entre l’absinthe et les grand-messes
Ils étaient vieux avant de l’être
Quinze heures par jour le corps en laisse
Laisse au visage un teint de cendre
Oui, not’monsieur oui not’bon Maître
Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

.../...

Demandez-vous belle jeunesse
Le temps de l’ombre d’un souvenir
Le temps du souffle d’un soupir
Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?"

Allez, Claude on finit la bouteille de Calva...
Frère.

Demain il fera jour !
... Tiens çà aussi çà me rappelle un chouette livre sur les débuts de la révolution d’octobre 17 : "Quand fera-t-il jour, camarades ?"

NOSE DE CHAMPAGNE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 08h48 - Posté par

Je sais mon ami , au fond tu as raison , mais tu sais aussi bien que moi , que certains jours la coupe déborde . Et j’en ai plus que marre d’en prendre plein la gueule , quoi qu’on fasse , quoi qu’on dise , pour certains on est des pouilleux , des galeux , moi comme toi sans doute , quand je me retourne et que je regarde ma vie , je vois que je n’ai pensé qu’aux autres , tout du long .
Alors parfois y en a marre , plus que marre , de se prendre des leçons par des gens qui ne pensent qu’a eux .
Vendredi , j’ai fait trois heures de porte à porte , douze apparts ou j’ai pu rentrer et discuter , bien sur , ils n’ont pas internet , ils savent meme pas ce que c’est !
Mais ils ont confiance en nous , car ils savent que nous menons la meme vie qu’eux . j’ai récupéré deux copains du parti , qui avaient perdu le lien et qui viendront à la prochaine réunion de cellule .
oui tu as raison mon camarade , mais que veux tu , on a tous des moments de faiblesse .
je t’embrasse et merci pour le boostage .
claude de Toulouse .


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 11h32 - Posté par

bonjour à tous les ami(e)s,
claude et nose, il va falloir que je vous ravitaille en calva, du vieux de ferme !!! j’en dis pas plus !
j’ai pris le temps de passer sur bellacio avant de vous retrouver et ai laisser un message après celui de claude car j’ai passé la journée de mardi avec clémentine autain et patrick braouzec, quelle journée, j’en étais ressortie ravigorée ... depuis j’ai eu quelques petits coups de blues !!! va-t-on y arriver ? j’irai à paris les 9 et 10.
j’espère que le nuit vous fut revivifiante, qu’avec le calva vous n’avez pas trop mal aux cheveux... et pas de bruit si léa dort encore....enfin dort-elle vraiment ? car nous n’avons pas revu esteban ?
nose, claude jade c’est aussi ma génération !!!!
et les garçons , je ne veux pas tomber ds les qu’en dira-t-on mais clémentine est vraiment mignonne, toute menue... !
c’est bientôt l’heure de l’apéro, qu’est-ce que je vous sers ? bisous anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 18h21 - Posté par

Allons les gars, vous crisez ou vous êtes grisés ?
Laissez tomber le chouchen, ça vous casse l’ambiance !?
Claude, dis-toi bien que nous sommes tous à égalité..... dans les WC, il faut en passer par là. Ca me fait parfois sourire d’imaginer tous ces craneurs constipés assis sur leur trône en porcelaine, qui osent nous parler avec autant d’arrogance et de mépris. Les pauvres bougres s’ils savaient comment je les vois... !

Dis Nose, qu’est-ce que t’as mis dans mon verre, pour que je parle aussi crûment ? Non, t’as pas osé me mettre du chouchen dans le màlaga !

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 20h19 - Posté par

Jo je reprends un verre pour oublier le langage égaré de Juliette.
Sers aussi nos amis qui n’arrivent pas à lâcher leurs tourments.
Je revendique le retour de la poésie et de l’amour au Fou !
L’apaisement des coeurs par immersion dans le gingembre.
L’éclatement des tensions dans les bulles de Champagne.
Grace à Rose, nous avons un nouveau canapé. Etendons-nous, reposons-nous, respirons, rêvons...
Déshabillons-nous mais gardons bien nos chaussettes.
Demain sera un autre jour,
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 20h53 - Posté par

C’EST PAS VRAI...

... Elvis avait des toilettes en or ! En or massif qu’ils étaient ses WC !
Alors, même là-dessus y a des inégalités !
Et puis Pinochet qui va gagner son billet pour l’enfer... il va l’avoir en or son billet !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 21h44 - Posté par

Oui, c’est vrai que Pinochet connaît qu’une unité de mesure valable, la tonne ! Il aurait détourné plusieurs tonnes d’or de quoi alimenter pour quelques siècles tout le peuple chilien. Ca coûte cher la place de président-général !!

Bon Nose je te concède qu’il existe bien des WC en or, en porcelaine, en bois, en plastique, dans la nature, mais la fonction est inchangée. Imagine un peu tous ces crétins poser leur popotin dessus, ça de quoi désacraliser la fonction du bonhomme. Tu vois Chirac, Sarko, Le pen, le pape, la reine d’Angleterre, Bush, Parisot, etc... offrir leur derrière au WC... tout un programme te dis-je !

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 22h15 - Posté par

Pardon, je voulais dire unité de poids.
Je commence à avoir les neurones beurrés à cause de Jo.
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 22h40 - Posté par

Tu veux dire que je dois me faire pardonner Juliette ?

Alors là, je n’irai pas par quatre chemins, je te dis sans ambages...dis-moi ce que je dois faire. Un autre verre peut-être ?

Jo


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 22h49 - Posté par

Hou, dis-donc, Jo, comme tu comprends bien la gente féminine ! Oui, un autre verre, s’il te plaït, mes neurones sont demandeurs ! Ciel, pourvu que le volcan ne gronde pas !

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 07h42 - Posté par

Claude Jade a été Nanette dans "Mon oncle Benjamin", où Jacques Brel jouait la rôle de Benjamin Rathery, médecin bénévole, épicurien, mécréant, anarchiste... qui n’aurait pas déparé au Fou !
Bises
Rose


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 16h03 - Posté par

C’EST BEN VRAI !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 00h28

Salut ! Je me décide à me lever, c’était trop bon. Ne rêvez pas ! Je ne vous raconterai rien.
C’est incroyable tout le monde s’est endormi sur le canapé. Nose, Rose, Claude. Tu as raison Anna, on ne reconnait plus personne mais aussi c’est l’hiver et on doit tellement lutter chaque jour.
D’ailleurs je retourne me coucher finalement.
Faites de très bons rêves tous !
Mille baisers les Fous !
Léa.



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 08h20 - Posté par

Adonis a tout dit
Adonis a tout dit
Adonis a tout dit
et on sait tout ouh !
salut les amoureux !
claude


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 11h13 - Posté par

il me semble que vous ne connaissez pas le Chouchenn ?
je vous assure que çà égaierait encore plus vos fêtes.
marie-ceza


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 16h17 - Posté par

SI SI, MOI JE CONNAÎS...

... J’ai de la famille à L’Ile aux Moines, dans le Golfe du Morbihan, alors avec mes cousins et cousines on a bien étudié le chouchenn et on était très très doués !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 16h29 - Posté par

À CÔTÉ DES USINES DE CHOUCHENN,

... y a des usines de chaussures très spéciales : quand on marche çà laisse des traces comme si le talon était devant et les orteilles derrières, et puis elles sont équipées de ressorts à bascule !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 16h51 - Posté par

"des chaussures très spéciales ... équipées de ressorts à bascule" ? pour "égayer encore plus nos fêtes ???
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 17h43 - Posté par

Il m’a l’air bien fort le chouchen de par là-bas, pour fabriquer des chaussures pareil ! On avait les chaussettes, manquait plus que des chaussures spéciales !
Mais, bon, je l’avoue, j’aime pas le chouchen, je l’ai même vidé dans l’évier. Je préfère le màlaga, qui siet davantage à mon palais.

Tiens Nose, verse-moi une petite rasade de ce vin plein de soleil, parce qu’il pleut ici !

Besos
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 17h55 - Posté par

une petite rasade pour moi aussi , ça me rappelle les vacances ! anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 21h01 - Posté par

EH BEN, MESDAMES SONT SERVIES !

Dire que moi, Champenois coeur fidèle, on me demande de servir du malaga...
Mais bon, j’aime tout !
Je suis internationaliste !
Alors, c’est bon, je fais...

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 16h50

LE TEMPS CHANGE...

Ce matin, le ciel était bleu parsemé de gros cotons gris, mais la température très clémente.
Sur la route du Lac du Der-Chantecoq, notre petite mer intérieur qui fait quelques 50 kilomètres carrés d’étendue d’eau (plus grand lac artificiel d’Europe), on voyait les grues cendrées posées dans les près verts ou picorant dans les terres labourées brunes et lourdes d’argile... De temps à autre, une escadre de ces grands oiseaux gris et noirs glissait comme des barques à longues voiles, en tournant au-dessus de notre route...
Après la leçon d’éducation canine de Lulu (en grands progrès !) nous nous sommes arrêtés avec ma femme Chantal, notre fille Sandra-Chloé et notre futur gendre Lorenzo, à Montier en Der. Nous avons mangé dans un restaurant "italien", "Le Lorenzo" situé juste en face des haras nationaux... Il fallait faire connaître çà à notre jeune romain !
Résultat, il dit qu’on sait pas faire les pizzas !

Au retour, le ciel gris de plomb s’égouttait imperturbablement en longs traits gras qu’effaçaient à grand mal les essuis-glace...
Mon p’tit Marcel attendait sur l’appui de fenêtre de la cuisine. Il est entré en même temps que nous pour casser une petite croute et pendant qu’il broyait ses croquettes, je l’ai essuyé avec une serviette. Tout en continuant de manger et de boire, il ronronnait... Je lui ai posé un petit baiser entre les oreilles...

Et puis me voilà...
Le poêle ronronne au Fou, mais il n’y a a pas foule...
Fou, foule, foulque (çà c’est des canards au Der)... et fuck la police !
Oh pardon, çà m’a échappé... c’est d’avoir remis le disque de Trust...
Bon, je vais aller voir chez le Yéti et je reviendrai tout à l’heure, avant d’aller faire signer une pétition de RESF chez Marco.

Bises à tous et bon chouchenn !

NOSE DE CHAMPAGNE



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 17h43 - Posté par

moi aussi le chouchenn, je connais ! ds la baie du mt st michel, j’ai un pied en bretagne et l’autre en normandie.... c’est sûr , je fais le grand écart !!!!! mais le chouchenn, je n’aime pas ça !!
c’est vrai y a pas la foule !
je reviens de la mer, la grande....pour te narguer un peu nose !
une mer moutonneuse, grise sous un ciel bleu entre de grosses averses ; j’ai poussé jusqu’à cancale par les petites routes côtières en suivant mouettes et goélands qui cherchaient quelques coquillages ds les moulières !
je suis descendue jusqu’à une petite crique, je me suis assise sur mon rocher, j’ai scruté la mer, espérant voir claude sortir de la brume, j’ai attendu, attendu, il n"est jamais venu !
anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 22h38 - Posté par

Bonsoir Anna mon amie ,
je ne suis pas venu , car j’ai le blues , et ce soir je suis parti rejoindre le grand jacques , j’espere y trouver un peu de paix de l’esprit si ce n’est de l’ame . je t’embrasse amie et sans doute à un prochain jour , plus gai !
""Ils parlent de la mort
Comme tu parles d’un fruit
Ils regardent la mer
Comme tu regardes un puit
Les femmes sont lascives
Au soleil redouté
Et s’il n’y a pas d’hiver
Cela n’est pas l’été
La pluie est traversière
Elle bat de grain en grain
Quelques vieux chevaux blancs
Qui fredonnent Gauguin
Et par manque de brise
Le temps s’immobilise
Aux Marquises

Du soir montent des feux
Et des pointes de silence
Qui vont s’élargissant
Et la lune s’avance
Et la mer se déchire
Infiniment brisée
Par des rochers qui prirent
Des prénoms affolés
Et puis plus loin des chiens
Des chants de repentance
Des quelques pas de deux
Et quelques pas de danse
Et la nuit est soumise
Et l’alizé se brise
Aux Marquises

Le rire est dans le cœur
Le mot dans le regard
Le cœur est voyageur
L’avenir est au hasard
Et passent des cocotiers
Qui écrivent des chants d’amour
Que les sœurs d’alentour
Ignorent d’ignorer
Les pirogues s’en vont
Les pirogues s’en viennent
Et mes souvenirs deviennent
Ce que les vieux en font
Veux tu que je dise
Gémir n’est pas de mise
Aux Marquises
je vous aime tous , vous les fous !
claude .


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 23h34 - Posté par

Ecoute Claude ! "Le blues ça veut dire que je t’aime ... "
Je ne comprenais vraiment pas que tu ne répondes pas à l’invitation d’Anna, cela aurait été tout de même plus malin que de t’enfermer dans ton coin. Vous auriez pu écouter Jacques ensemble. Enfin quelquefois je crois que tu ne réfléchis pas bien.
Et tu n’aimes pas le jus de gingembre toi ?
Jo ! Fais quelque chose au lieu de passer ton temps à nous observer comme dans un zoo.
Et je ne sais pas ce qu’a Juliette ce soir, depuis qu’on l’a trouvé avec Thom, elle a un vocabulaire grossier. Est-ce que c’est une femme Juliette finalement ?
Je ne devrais pas te dire ça, cela va encore plus te déprimer. "Le blues ça veut dire que je t’aime ... ".
Bonne nuit à tous et big bisous,
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 23h50 - Posté par

La jalousie t’égare Léa ! Arrête la boisson de Jo, ton discernement s’effrite ! Où t’as vu que j’usais d’un "vocabulaire grossier" ?

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 23h48 - Posté par

ELLE EST SUPERBE AUSSI CELLE LÀ...

... et c’est sur le même disque.
Je vais me le repasser...

J’ai pas trouvé Marco. Il était pas encore rentré du bois (pour se chauffer) mais y avait Jean-Marie l’Alsacien qui rentrait d’installer sa fille à Chambéry.
Il m’emmène demain à Reims pour la Commission exécutive du SDEN... On va pouvoir renforcer l’équipe de "tracteurs" retraités.

Bon, je vais prendre un petit Lambrusco que m’a laissé Lorenzo.
J’en sers une tournée générale...
et bises à tous !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
4 décembre 2006 - 17h58 - Posté par

pas encore bonsoir mais ce n’est déjà plus bonjour, claude et tous les amis du FOU....comme tout le monde a l’air triste... moi itou !
m’attends-tu toujours aux marquises claude ?
la mer toujours recommencée avec en plus le soleil, un punch volcanique...non c’est peut-être trop fort pour s’alanguir sur la plage !! plutôt mordre à pleines dents un de ces fruits dégoulinant de jus que l’on doit trouver ds les îles....et dormir au soleil !!
a ce soir, j’ai une réunion...et après fermons le fenêtre et laissons les volets clos jusqu’à samedi et rêvons.je t’embrasse claude mon ami précieux et vous tous les FOUS anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
4 décembre 2006 - 18h22 - Posté par

Bonsoir mon amie Anna ,
je suis aux Marquises pour eviter les ulceres d’estomac que me donne le débat , ou il faut passer de 9 à 1 .
Déjà qu’avec les mixtures de JO , melangées au champagne de Nose et à toutes les boissons qui ont circulé au FOU ce week end , il faut etre vachement costaud !
Mais pour toi , ma camarade je serai toujours là , que dans un souffle tu dises claude , et je serai à tes cotés .
je n’ai plus de sel sur les levres , me tendras tu la main ?
je t’embrasse petite folle , et j’embrasse tous les fous .
claude de T.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
4 décembre 2006 - 20h22 - Posté par

C’est touchant des vieux tourtereaux comme ça !
Anna et Claude, peut-être que je vous apporterai les croissants quand vous y serez (à cette étape je veux dire pas aux Marquises).
Léa.
(bah oui qui d’autre ?).


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
4 décembre 2006 - 21h27 - Posté par

vieux tourtereaux comme ça...

Pourquoi "vieux" ? En amour, ce terme n’existe pas. IMPOSSIBLE, parce que l’amour est éternel et le temps n’a aucune prise dessus. Heureusement pour tous les amoureux !

Claude, tu me files le tournis. Quand je te crois à Toulouse t’es aux Marquises, et quand je te crois à la Réunion, t’es à Toulouse. Mais comment est-il possible d’avoir autant de bougeotte, quand l’adorable Anna t’attends sur son rocher, solitaire !

Big bisous à tous les deux.
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 15h17 - Posté par

les croissants seulement au WE, léa.... nous te ferons signe !!!
merci mon claude pour ces mots si doux....
la tempête souffle dans la baie....je regarde les feuilles tourbillonnées dans mon jardin...

fais du feu dans la cheminée
je reviens chez nous....

les amis, préparez le glück !!!
je vous embrasse tous.... un peu plus claude ! na ! anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 17h00

Salut à tous !

Je vois que les rites "bassinistes" ne s’embarbouillent pas : tout le monde est toujours farouchement roucoulant avec tout le monde et chacun est à la recherche de la ribote (choisissez le sens vieilli du mot ou, après tout, celui qui vous convient le mieux) amicale.

Du haut de mon Piton de la Fournaise, j’envoie plein de fricassées de museaux "volcaniques" à tous afin que chacun garde l’envie de persister dans cette maïeutique.

Les deux quartauts - de jus de canne à sucre distillé et bien fermenté au gingembre - que j’ai soumis au "jugement des Fous", la dernière fois, sont épuisés. J’en ramène deux ou trois autres histoire d’avoir une opinion définitive ?

Jo



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 17h33 - Posté par

ET JO ! EN NAISSANT T’AS MARCHÉ DANS QUOI ?

... Parce que la boisson que tu nous proposes, elle serait pas un peu volcanique ?

NOSE, CURIEUX


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 18h09 - Posté par

on peut ne pas aimer tel ou tel nectar mais de là à le balancer à la mer...ou ailleurs,
faut pas exagérer !
offrons les plutôt aux assoiffé(e)s qui nous entourent.
avec de bonnes vieilles Gauloises -sans filtre- ce qui évite de laisser des debris soit disant aussi gênants ..... que le pétrole ou l’amiante.
je me pose une question : mes poumons nicotinisés seront-ils accusés de pollution,quand je defuncterai ?
mes chats et mes abeilles vous saluent bien.
qui a des nouvelles de Tante Honorine ?
marie-ceza


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 21h11 - Posté par

Eh ben, le pied gauche dans la lave en descendant de la table d’accouchement comme tout le monde. Pourquoi ? Ma mère m’a assuré que je prenais, ainsi, un bon départ dans la vie...

Bien sûr que cette boisson est volcanique ! Tu ne voudrais pas que j’m’amuse à offrir aux aficionados du Fou une vulgaire lavasse quand même ! Il ne faut reculer devant rien pour entretenir et encourager les fougues et les passions volcaniques des chalands de ce bistrot.

A plus, l’ami NOSE CURIEUX

Jo


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 17h51 - Posté par

Merci Jo ! Moi j’en veux tout de suite, c’est délicieux !
Tu en as mis du temps à revenir. Pourrais-tu nous en livrer régulièrement s’il te plaît comme Nose avec le Champagne. Sinon cela ne pourra jamais vraiment aller et on aura du mal à tenir jusqu’en mai prochain.
Entre l’aquavit de Claude et le Chouchen de marie-ceza, cela devient dur dur !
Bises et bienvenu !
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 20h40 - Posté par

AH, MAIS MOI AUSSI...

... j’en veux.
Il faut goûter cette liqueur de volcan !
Allez, une tournée générale et le premier qu’a envie d’exploser prévient tout’l monde.

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 21h29 - Posté par

les ami(e)s, du malaga à la liqueur de volcan, en passant par le calva et le champagne, y a vraiment de quoi exploser ! ou s’alanguir sur le nouveau canapé de rose ( au fait de quel couleur est-il ? j’ai besoin de visualiser ....), que je sens moelleux à souhait, prêt à nous accueillir tous pour une soirée festive ! poutous, poutous...anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 22h28 - Posté par

Anna, je veux pas dire, mais le canapé de Rose, est... rose. Il n’y a plus qu’à choisir des chaussettes assorties, et le tour est joué.

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 23h52 - Posté par

NON NON... LES CHAUSSETTES,

... c’est des chaussettes noires... twist again les copains !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 21h28 - Posté par

J’ai toujours été là Léa., au moins par la pensée !

Puisque Nose et Léa en veulent et tout de suite, je ne vais pas résister à leur volonté (surtout à celle de Léa., désolé Nose mais à chaque fois que je dois faire ce genre de choix...) et j’ouvre le robinet. Entrechoquons...nos verres et tchin tchin !

T’inquiètes pas pour les livraison régulières Léa.

Poutous et à plus

Jo


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 22h41 - Posté par

Cher Jo, t’as pensé aux autres filles ? On aime bien ça nous aussi !

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 23h06 - Posté par

Si je pense aux autres filles ?

Mais je ne fais que ça. Et si je te disais que je n’ai fait que ça toute ma vie ? Bon, je ne suis pas sûr qu’en disant cela je ne passe pas pour un ... Mais souviens-toi, c’est toi qui avait demandé que l’on me confie le Ministère de la Femme dans le Fouvernement. C’est bien parce que tu ne doutais pais de ma "passion" pour le sujet, non ?

Tu n’as aucune raison de croire que j’ai changé (C’est pas parce que je discute un peu de volcan avec Nose que...). Surtout que je t’ai proposé de prendre un verre avec moi quelques messages plus haut.

Jo qui n’oublie surtout pas Juliette ni les autres filles.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
4 décembre 2006 - 09h45 - Posté par

Salut Jo,
Oui, oui, je m’en souviens de ce Fouvernement, le meilleur qu’on ait eu depuis bien longtemps.
Ton action a été saluée par toutes les femmes ; tu nous comprends si bien !
Asseyons-nous sur le canapé de Rose et goûtons de ton élixir, au parfum subtil et puissant.
Zut, il pleut dehors !

Bises
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 19h08

Ben dites donc, ça ne me réussit pas de revenir aux affaires !

V’la-t-y pas qu’hier, toute occupée à chercher un nouveau canapé pour le Fou et appeler les fournisseurs parce que, avec tout ce que vous éclusez, faut bien que quelqu’un(e) assure les stocks pour l’hiver, ben avec tout ça, j’ai oublié la manif ! C’est que je voulais y aller, moi, à la manif des chômeurs !

Finalement j’ai pas manqué grand chose : il n’y avait ni Autain, ni Salesse, ni Bové, ni Buffet, pas une seule vedette ! Même pas la CGT chômeurs, à ce qu’il paraît (mais les gens sont si mauvaises langues), juste quelques SUD-ANPE perdus au milieu des APEIS, MNCP, AC !, le DAL, les potes d’actuchômage... Ils étaient quand même 5000, à ce qu’il paraît, mais comme je vous ai dit, j’y étais pas.

D’ailleurs Madame Borloo m’a dit sur TFdeux que les chômeurs faisaient rien qu’à demander des sous, la prime de Noël à 500 euros au lieu de 150, non mais, quelle bande de fainéants !

Finalement j’aurais pu aller à la manif des militants du PSG, tous les journaux, toutes les radios, toutes les télés en parlent, pourtant ils n’étaient que quelques centaines, et il n’y avait même pas le Yéti... enfin je crois, comme je vous ai dit, j’y étais pas.

Rose



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 20h38 - Posté par

BONSOIR, ROSE...

... Je t’ai envoyé 2 scannes (en PDF, pour réduire le poids-mémoire) de "J’ai engueulé l’patron"...
"... Pour c’ aimez-moi, cependant qu’êtes belle"
comme dit mon ami Ronsard !

Bisoux,

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 décembre 2006 - 20h42

AU FAIT ?

... Personne l’a dit que dix sous c’est pas cher...
On aurait pu nous refaire le s-quetche de Bourvil !

J’attends...

NOSE



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
4 décembre 2006 - 10h17 - Posté par

Attends Nose, on n’a pas encore bien pris nos repères par rapport à l’euro. Dix sous c’est quoi ? Et une brique ? Et cent balles ?

Attendons ensemble sur le canapé rose, avec des chaussettes noires, si tu veux. Mais, j’aurai vu plutôt du bariolé comme chez Jo, de suite t’as le coeur en fête avec les couleurs. C’est si gris aujourd’hui !

Tiens, tu veux un "Cuba-libre" (couba-libré) ? J’y vas le préparer !

Hasta luego
Juliette

ps - donde esta Esteban ?


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
4 décembre 2006 - 17h25

Toc, toc, ya quelqu’un ?
Ben dites, les gars, quoi qui vous arrive à tous ?

D’accord, j’ai compris, le breuvage de Jo a mis ko toute la tribu !!!

Bon, je m’en retourne à mes affaires (sur la pointe des pieds, faut pas les réveiller).

Bonne nuit les petits,
Kiss.
Juliette



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 18h27

JE RENTRAI DES PRUD’HOMMES...

... après avoir gagné 8057,33 € sur le dossier que je défendais quand j’ai entendu les infos. Et çà m’a fait dresser l’oreille.
Un club de copains (une cinquantaine) qui échangeaient sur leur site confidentiel des avis sur les cigares qu’ils fument de temps à autres, a été condamné par une action en justice d’une association anti-tabac...
Si jamais une ligue antialcoolique tombe sur le Fou de Bassan, on risque aussi d’être taxés de promotion de l’alcoolisme !
Faudrait peut-être réfléchir à çà et y faire gaffe.
On va pas faire des emmerdes à Roberto, thom, etc.
Bellaciao est assez emmerdé comme çà avec les naufrageurs de certains chantiers navaux...
J’dis çà c’est pour faire avancer le chilimili...

NOSE



> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 21h17 - Posté par

Salut Nose,
Je rentre de la fac, et que lis-je ?
Non, notre Fou de Bassan, c’est le plus bel endroit du monde, où chacun est convié chaleureusement à participer. Roberto et Thom sont de petits amours.
Et le virtuel a quelque chose de bon, surtout en ce moment.

Alors comme ça, Nose, tu as gagné ! T’es trop fort ! Pour ce qui est des beignes, tu repasseras !

Félicitations amigo du Nord, ... à tes exploits (puisqu’il y a des mots qu’il ne faut pas prononcer, comme dans Harry Potter et le nom qu’il ne faut pas prononcer) !
Big bisous.
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 21h19 - Posté par

ouais ben j’espère que vous allez aider à ranger hein...

ah c’est du propre tssss...

 :)

Thom


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 21h50 - Posté par

NON NON...

C’est pas que je sois "fort"... C’est que ma cause était bonne et que celle de l’adversaire ne l’était pas... Pourtant, je suis content d’avancer. Sur les 14 dossiers que j’avais au début de l’été, il m’en reste 2 à mener au bout.
Bon, sur l’info que je donnais par rapport aux fumeurs c’est pas une blague...
Ceci dit ce soir, Chantal nous avait fait une vraie bonne choucroutte et on l’a arrosé de Vinho Verde ! Une merveille de petit nectar légèrement pétillant et assez peu alcoolisé : 9°...

Bon, y a pas beaucoup de monde au Fou ce soir !
Si çà continue, il faudra que le tenancier Roberto demande des subventions aux collectivités locales pour subsister !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
6 décembre 2006 - 00h12 - Posté par

SI SI...
T’es trop fort, parce que t’as mis une beigne à l’autre, ça lui apprendra !
Alors, comme ça on mange de la choucroute internationale, chez Chantal !
Faudra essayez au Fou, pour faire entrer des sous, maintenant que "la Monnaie" est privatisée !
Encore une tuile !

Bueno, me voy a dormir ahora !
Besos amigo Nose
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 21h21 - Posté par

Ah oui ! Génial ! Quand on va nous poursuivre pour incitation à l’enivrement virtuel, cela va vraiment devenir très drôle.
Nous allons tous nous retrouver à la barre du coin !
(attention les Fous, le jour du rv, de ne pas confondre avec le bar)
Vivement demain !
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 21h38 - Posté par

Bonsoir Thom et Léa,

On va faire en sorte de nettoyer avant de partir, et tout remettre en ordre. Le canapé de Rose est extrêmement confortable, mais, chut, parce que là aussi, si on veut on peut y voir une incitation à la déb... (j’ose pas finir mon mot).

Bar et barre, fallait y penser ! Nos juristes talentueux Nose et Claude vont être ravis !
Le monde serait-il plus fou qu’au Fou ?

Juliette.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 21h52 - Posté par

BONSOIR JULIETTE !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 22h42 - Posté par

Nose, pourquoi tu dis bonsoir à Juliette et pas à moi ?
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 15h33 - Posté par

BONJOUR LÉA !

C’est bien d’avoir ouvert le Fou...
Je pense que ce week-end il va y avoir du monde et des événements importants devraient y être dignement fêtés.
J’espère de toutes mes forces que la dynamique qui nous réunit va enfin s’enclencher !
On a besoin de perspectives, dans notre longue résistance...

 Lundi, avec les copains, dès 10 heures, il y a un rassemblement devant le dépôt TRANSDEV de ma ville pour empêcher et dénoncer la tentative de licenciement du délégué syndical CGT (le CE est réuni en formation exceptionnelle)...
 Mardi, en tant qu’administrateur CGT à l’Ecole de la 2° Chance (E2C) je vais encore en réunion pour que les jeunes en situation d’échec ou d’exclusion trouvent une voie de salut...
Et puis il y a le collectif d’ATTAC où on bosse sur le chapitre du "manifeste" concernant la démocratie...
 Jeudi, c’est la réunion de mon USLR - Union Syndicale Locale de Retraités...
 Dans les "trous", c’est distribution du "4 pages de l’AU"...

La semaine va encore être lourde à porter et il va falloir se regonffler entre Fous et entre vous !

À tout à l’heure donc, car j’entends Estéban, Claude, Jips, les Jean-Claude, etc ferrailler dans le lointain.

Bises à toutes et tous ceux et celles qui sont déjà au comptoir,

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 09h47 - Posté par

Nose, tu m’impressionnes avec un planning !
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 09h47 - Posté par

Nose, tu m’impressionnes avec un tel planning !
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 22h00 - Posté par

Nous sommes une bande de saloupiots qui ne pense qu’a se bourrer la gueule avec des boissons improbables ou du moins mal définies , qui ne pense aussi qu’a provoquer de l’électricité statique par le contact de corps nus à l’exception des pieds , toujours couverts par des chaussettes ,
MAIS .....
nous sommes des adultes consentants , nous nous réunissons dans un lieu clos (surtout l’hiver) et jamais aucun enfant n’est entré au FOU de BASSAN .
De plus notre qualité de fous , revendiqués par tous , nous permet d’echapper a tout début de commencement d’imagination de sanctions .
Au plus nous risquons d’etre assignés à résidence sur les lieux meme des délits supposés ou virtuels .
Claude de Toulouse
Juriste spécialisé en affaires de fous .
mes honoraires seront fixées en fonction de ma capacité d’absorption de liquides divers et jamais inferieurs à 40°


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 22h51 - Posté par

Saloupiot, saloupiot, est-ce qu’on a une gueule de saloupiot ? Parle pour toi !
Moi je refuse d’être défendue par Claude. C’est une véritable catastrophe.
Il nous faut Jo et Nose comme avocats, ce sont les meilleurs.
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
5 décembre 2006 - 23h45 - Posté par

Eh ben moi, je prendrai Claude, le plus grand, le plus fort de tous, le plus beau aussi, je prendrai également Nose, qui sait mettre des beignes et parce qu’il a une beauté cachée, et Jo, le beau Jo qui sent bon les îles et les épices et Esteban, mais il n’est pas là, en voyage sans doute, aux Marquises peut-être, et Thom le Breton, et Roberto l’Italien. Délicieux panel que voilà ! Et si efficaces et beaux en chaussettes noires !
Ah, fantasme quand tu nous tiens !

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
6 décembre 2006 - 16h12 - Posté par

hou là, juliette , il te les faut tous nos amis les fous....et les copines tu n(y penses pas !!!!
je vous rejoins seulement cette après-midi...j’suis crevée, j’arrête pas de cavaler .....j’ai qu’une envie m’affaler sur le canapé rose, me faire dorloter, me faire servir une tite boisson ravigorante.... quelle est la carte aujourd’hui ?
et puis ça nous permettrait de fêter les succès de NOSE.... et claude pas moins de 40° les alcools, alors tu ne peux boire ce que NOSE propose !!! et puis on s’en balance des contrôles, ne sommes nous pas fous alors rien ne peut nous atteindre !!
à plus amis big bisous anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
6 décembre 2006 - 21h26 - Posté par

je m’ennuie toute seule dans mon canapé rose...
que sont mes amis devenus ? anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
6 décembre 2006 - 21h30 - Posté par

Bonsoir Anna,
Oui, il me les faut tous, pour être mieux défendue, mieux protégée du dehors qui n’est pas tendre pour les Fous que nous sommes. Je te les prête, va. C’est bien parce que t’es sympa !
Bon, ya pas foule ce soir au Fou, entre Claude qui se balance sous les cocotiers, Nose qui se noie dans le champagne, et Esteban qui fricotte avec les sardines du midi, c’est tristounet. Ah, j’oubliais Jo. Attendons un peu !

Bises
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
7 décembre 2006 - 00h15 - Posté par

Anna, tu es toute seule car tu as oublié l’accessoire essentiel pour attirer les Fous ces derniers temps : les chaussettes.
Avec rien d’autre évidemment.
Si Claude n’arrive pas dare dare, alors c’est qu’il a vraiment un trop gros blues.
Bises à toutes !
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
8 décembre 2006 - 19h01 - Posté par

coucou, les filles !
heureusement que nous sommes là pour allumer les lumières du FOU sinon on croirait que c’est fermé !!!! les garçons nous snobent ou quoi ? et pourtant je viens de les lire sur bellacio, claude, nose esteban, toi aussi juliette....
et pourtant j’aurais bien besoin d’un p’tit quekchose pour me griser un peu avant de prendre la route demain matin à 4h pour rejoindre les collectifs, ça me fout les boules !!!!!
léa, juliette, j’ai peur que ce soit les chaussettes qui les aient fait fuir, car vraiment des chaussettes et rien d’autre comme tu me le conseillais léa , je trouve que c’est une horreur, et que ça n’a rien de sexy vraiment, ! pour les mecs, c’est pareil.... !
claude tu as retrouvé un peu de punch, puisque tu écris de nouveau.... alors un p’tit bisou avant la nuit.... anna, je vous embrasse tous !


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
8 décembre 2006 - 21h08 - Posté par

Pour moi Anna ça avait bien marché... Si tu veux prends la bouteille de champagne de Nose qui est restée dans le frigo pour la route. En fait le café est fermé mais on a oublié de donner un tour de clé. Thom ne va pas être content.
Bises Anna et à bientôt !
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 14h19 - Posté par

Salut Anna et Léa,
C’est ça les gars, ça part sans prévenir, nous laissant là pantoises !

Anna t’en fais pas, Thom a fermé le Fou, et tu vas sûrement retrouver nos joyeux lurons à Paris. Fais-leur signe !

Bon collectif, et à la prochaine,
Bises
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 17h10 - Posté par

Excusez moi Anna , Juliette et Léa ,
de vous avoir fait attendre , mais en rentrant des Marquises ou je me suis régénéré (si c’est possible ) je suis tombé sur une bande de malfaisants avec qui il a fallu que je ferraille un peu ,heureusement , esteban , Jips et tzigane avaient commencé le boulot !
Alors les filles , comme l’hiver arrive quand meme , je me suis permis d’allumer la cheminée du Fou , une bonne flambée qui ne nous permettra sans doute pas de rester en chaussettes , ( cette idée semble vraiement vous plaire ) mais qui nous permettra de rire et de plaisanter , pour ma part , j’attaquerai au calva , qu’Anna a fait livrer .
bises à toutes et à plus .
claude de T.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 18h53 - Posté par

COMME AU POCKER...

... Claude a lancé la partie en choisissant calva : alors je suis et je dis pour voir !

À ce propos de "pour voir", j’ai regardé le JO de la République Française N°84 du 10 avril 2002 sur les parrainages présidentiels, sur Internet.
J’ai épluché les listes pour retenir les maires de mon département : 76 sur 619 ont accordé des parrainages :
30 pour la gauche et "l’extrême gauche" (39,5%) ;
46 pour la droite et l’extrême droite (60,5%)...

Cela donne une répartition étonnante :
LO : 15 parrainages et 19,7% ;
PT : 5 et 6,6% ;
LCR : 4 et 5,3% ;
MRC : 2 et 2,6% ;
PRG : 1 et 1,3% ;
PS : 1 et 1,3% ;
Verts : 1 et 1,3% ;
PCF : 1 et 1,3% ;

à noter : que les maires PS les plus connus ont donnés 2 parrainages à LO, 1 à LCR, 1 aux verts, 1 (seul !) au PS d’une part ; que les parrains de LO+PT+LCR = 24 sur 30 (soit 80% !)

CAP21 : 20 parrainages et 26,3% ;
C. Boutin : 9 et 11,8% ;
FN : 5 et 6,6% ;
RPR : 4 et 5,3% ;
UDF : 4 et 5,3% ;
MNR : 4 et 5,3%.

Cette manière de magouiller la démocratie me dégoûte et je pense que çà ne serait ni possible ni nécessaire avec la proportionnelle !

Bon, j’écluse mon verre et j’en reprends un !
Anna, un calva, un !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 19h02 - Posté par

Anna, un calva, un !

Un double pour moi STP !

Thom


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 19h49 - Posté par

Salut Thom ,
il parait que c’etait bien l’autre soir , avec les chaussettes , mais méfiance avec juliette , si elle te propose de l’Izarra jaune ou vert , refuses , ça rend malade , si on abuse !
amitiés
claude de T.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 21h11 - Posté par

L’IZARRA JAUNE OU VERT ?

... C’est comme BEGON VERT et BEGON JAUNE ?
Bon, je crois que je vais encore me prendre un coup sur la casquette !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
10 décembre 2006 - 21h24 - Posté par

Comment le sais-tu Nose, que tu vas prendre un coup de tapette sur la tête ?

Tu sais que je suis une championne à ce jeu ! Pas une mouche ne me résiste ! Point besoin de Begon à la maison !

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
10 décembre 2006 - 21h21 - Posté par

Est-ce normal, Thom ?
T’es pas en service commandé ?
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 19h46 - Posté par

Salut ami NOSE ,

le seul pourcentage qui vaille , c’est le degré d’alcool dans le calva , on attaque fort ce soir , et heureusement que ça flambe dans la cheminée , car je ne porte pas de chaussettes , je sais elles vont etre deçues !
claude de T.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 21h14 - Posté par

J’AI L’IMPRESSION...

... que les filles sont toutes devant leur télé à regarder l’élection de miss France (par double consensus ?), avec ma femme et ma belle fille...
Moi je m’en fous : c’est mon petit Marcel qui sera miss France !
Allez, mon Claude, en se reprend un p’tit calva ?

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 22h08 - Posté par

Mon ami ,
si tu en es à penser que ton petit marcel va etre désigné comme miss france , c’est que tu n’en es plus à ton premier calva , mais tant pis je leve mon verre avec toi mon ami , les filles du fou viendront bien à un moment !
claude


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 23h07 - Posté par

PENDANT QU’ON SIFFLE UN PETIT CALVA AU GINGEMBRE...

... je vous donne connaissance d’un poème inédit d’Abdelatif LAÂBI,
parce qu’il est d’une très grande actualité...

"DU DROIT DE T’INSURGER

Du droit de t’insurger tu useras
quoiqu’il advienne
Du devoir de discerner
dévoiler
lacérer
chaque visage de l’abjection
tu t’acquitteras
à visage découvert
De la graine de lumière
dispensée à ton espèce
chue dans tes entrailles
tu te feras gardien et vestale
À ces conditions préalables
tu mériteras ton vrai nom
homme de parole
ou poète si l’on veut

(Janvier 2006)

Allez Claude, avant d’aller coucher, un dernier calva pour faire passer les médocs !

Bonsoir et bises à tous,

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
9 décembre 2006 - 23h37 - Posté par

Cher Nose, tu as prononcé le mot magique, gingembre.
Le calva tout seul, cela ne me branchait pas complètement.
Bonne nuit les derniers doudous, hips, égarés au Fou et faites, hips, de beaux rêves !
Pom popopom popopom pom pom
La marchande de sable,
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
10 décembre 2006 - 20h35 - Posté par

J’ESSAIE VAINEMENT...

... d’entrer sur le forum d’actualités, mais on me demande un "login" (pourquoi on ne donne pas les traducs de tous ces mots, qui permettraient de comprendre ce qu’on a à faire ?)
J’ai demandé un "login" et on m’a attribué "nose_de", puis un mot de passe (et ce mot de passe est aussi con et inutilisable que celui de wanadoo) : "TLJiQC7w"...
Quand je rentre dans les cases ces maudits "viatiques", çà ne marche pas !
C’est vraiment des complications insupportables !

NOSE DE CHAMPAGNE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
10 décembre 2006 - 20h50 - Posté par

mais non ami nose , suit les instructions comme il faut ça marche
salut ami
claude


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
10 décembre 2006 - 21h19 - Posté par

Salut, les Fous du Calva au gingembre (encore une autre mixture !),

Moi aussi j’ai voulu laisser un post sur le criminel pinochet, et j’ai été entravée dans mon élan.
C’est bien le modernisme, mais ya des limites !
Thom fais quelque chose pour nous, pauvres êtres fragiles, sinon plus de chaussettes !

Bises au goût d’izarra-begon vert-jaune.
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
10 décembre 2006 - 21h51 - Posté par

keskisspass ?


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 14h29 - Posté par

Oui, salut Thom,
Pourquoi qu’il faut un mot de pass pour répondre ? C’était si simple avant. On a déjà un n° Insee, le même que la sécu. On est envahi par les chiffres, les codes confidentiels des cartes, des abonnements, etc, et voilà que Bellaciao est atteint par ce mal ! Simplifions, simplifions, je ne rêve que d’accès direct et simple.
Tu vas voir tout à l’heure que même pour l’amour, il va nous falloir un code d’accès, ya déjà les prés........
Bises
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 15h03 - Posté par

salut !

je pense que c’est "réparé" (c’etait le nouveau "programme" avec ses réglages par défaut...)

Thom


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 15h23 - Posté par

Merci Thom, ça marche ! Youpi !

Et un p’tit calva pour Thom !
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
10 décembre 2006 - 21h52 - Posté par

coucou à tous..
je rentre de paris, je vous retrouve..... quel bonheur !
mais quel we ! où allons-nous ? je n’ai même pas le courage d’en parler ce soir, je fais un break !
un calva au gigembre pour moi aussi ! mes ancêtres doivent se retorner ds leur tombe.. quelle mixture ! une tite place sur le canapé rose bien moelleux... une tite musique pas trop triste... et des amis !
anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
10 décembre 2006 - 22h45 - Posté par

Salut mon amie ,
ne nous cassons pas la tete au fou , c’est le seul endroit qui reste frequentable et ou on ne se lance pas des noms d’oiseaux , calva au gingembre pour moi aussi , mais je te previens ma belle , je suis pieds nus !
je t’embrasse trés fort
claude de T.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 00h04 - Posté par

MOI J’AI MIS 13 PAIRES DE CHAUSSETTES,

... j’ai bu 13 verres de calva au gingembre... j’irai pas ditribuer des "4 pages de "l’AU" demain... Mais j’irai au rassemblement contre le licenciement du délégué syndical CGT chez TRANSDEV...

Alors, là... je suis disponible !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 08h53 - Posté par

bonjour, j’étais trop crevée hier soir pour vous attendre, je me suis endormie sur le canapé et je ne vous ai pas entendu arriver nose et toi mais je savais qu’au moins l’un des deux viendrait, c’est pour cela que j’ai bien dormi !!!
claude , sans chaussettes, ça me va tout à fait !!! je l’avais déjà dit , pour moi , les chaussettes c’est rédhibitoire ! nose avec 13 paires, tu vois le tableau !!! mais bon léa aime bien !
claude, mon fou préféré, je suis heureuse de te rerouver, j’attends un petit message romantique comme tu sais si bien les écrire ! je t’embrasse très fort anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 09h43 - Posté par

Salut la joyeuse compagnie,
Eh ben moi, j’aime bien les 13 paires de chaussettes de Nose, car pour effeuiller (comme la marguerite) ça va pas être triste !
Allez, les amis, servez-moi aussi un calva-gingembre, ça va carburer aujourd’hui !

Grosses bises aux épices,
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 10h14 - Posté par

salut juliette,
attends tu vas carburer au calva dès ce matin....et après tu vas à la fac ???? c’est sûr que ça va carburer !!!!
quant aux chaussettes, bien sûr il y a l’effeuillage comme tu le dis, mais 13 paires, il faut bien que vous soyez toutes les deux léa et toi pour en venir à bout !
quant à moi, décidémment c’est non, un homme Nu même un de nos FOUs, ça me donne le fou rire !!! anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 10h16 - Posté par

je précise tout nu avec seulement des chaussettes !!!! anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 12h34 - Posté par

Oui, oui Anna, faut bien ça pour carburer.
T’as vu l’actualité ? C’est morose à souhait. Rien ne va, les assassins se prennent la poudre d’escampette, ailleurs ya pas encore de chef, et puis Nose a un travail monstre, étant au four et au moulin en même temps, pendant que Claude semble avoir besoin de beaucoup de repos après avoir rendu visite à ses Marquises. Je comprends pourquoi il n’a plus de chaussettes ! Eureka !

Mais regardez-moi ça ! Claude et ses doigts de pieds en éventail, posés sur la chaise près de la cheminée ! Manque plus que Marcel de Nose pour la torture (léchage de voûtes plantaires) !

Allez, bon appétit les gars, parce qu’il faut bien manger aussi pour résister !
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
11 décembre 2006 - 10h29 - Posté par

Anna , bonjour
""Chez moi il n’y a plus que moi
Et pourtant ça ne me fait pas peur
La radio, la télé sont là
Pour me donner le temps et l’heure
J’ai ma chaise au Café du Fou
J’ai mes compagnons de flipper
Et quand il fait trop froid dehors
Je vais chez ma petite sœur du cœur.""
(Avec l’autorisation de G. Becaud )
je t’embrasse et merci pour les pieds nus !
claude .


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
12 décembre 2006 - 18h53 - Posté par

bonsoir claude, puisqu’il fait déjà nuit à 18h !
c’est bien morose toutes ces journées d’hiver ..... j’ai envie de soleil, de chaleur, de sable chaud
...... la cheminée, j’adore, malheureusement dans cette maison , je n’en ai plus...en ai-je fait des feux de bois en rentrant de l’école ? une bonne tasse de chocalat fumant....avant de se plonger dans les cahiers.... le dos au feu.
que faites-vous tous à cette heure ?
et toi mon fou ?
je vous embrasse avec douceur anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
12 décembre 2006 - 20h39 - Posté par

Bonsoir Anna ,
j’espere que tu vas bien ,moi ....., si ma petite fille n’arrivait pas demain de la Réunion , pour connaitre l’hiver et passer les fetes avec tous ses grands parents , je me serais téléporté de nouveau vers les Marquises , si tu savais à quel point j’en ai marre !
j’ai posté un article sur les sentiments d’un communiste de base tant je suis déboussolé par ce qui se passe et pourtant en quarante quatre ans de politique , j’en ai vu , mais là je fatigue , enfin ton message me redonne un peu de flamme .
je t’embrasse ma soeur de coeur .
claude .


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
12 décembre 2006 - 23h28 - Posté par

Allons, Claude, pas de déprime, ça n’en vaut pas la peine. Te décarcasser pour les autres, c’est beau, c’est même ce qu’il y a de plus beau comme engagement, mais pas au point d’y perdre ta joie de vivre. Alors, prends de la hauteur pour ne voir que ce qui est positif et laisse le négatif. J’ai bien aimé ton article, qui sent bon la sincérité d’un engagement de toute une vie. Que tous les jeunes et moins jeunes en prennent de la graine, et le monde changera.

Claude, remets tes chaussettes, il fait si froid dehors.
Tiens, je vais te faire un petit feu dans la cheminée.
Et on va se servir un petit chocolat chaud avec Anna.

Bises à tous les deux
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
13 décembre 2006 - 18h12 - Posté par

ENCORE SONNÉ...

... Je suis encore sonné des événements de la dernière fin de semaine, mais ayant pris un peu de recul, l’échauffement a peu à peu cédé la place au sentiment d’un énorme gâchis qu’on peut encore éviter de prendre toute son ampleur.
À mes élèves qui se battaient parfois, ou s’insultaient souvent, je disais que faire la guerre ne servait à rien et qu’on ferait mieux de se parler d’abord, parce qu’après, de toute façon on finit par se parler. Alors, ne vaut-il pas mieux économiser les coups, les souffrances... et négocier ?

Lundi, il n’y avait pas la foule dans le froid et le vent qui chahutait nos drapeaux rouges, devant chez TRANSDEV... c’est maintenant à l’Inspectrice du Travail de se prononcer sur le licenciement du camarade délégué syndical, juste avant de devoir le faire sur le "plan social" qui suit à grands pas derrière !
Avec quelques copains on a décidé de travailler "utile" (c’est à dire diffuser notre programme en illustrant avec lui les problèmes qui se posent dans notre agglomération, notre "pays")... pour notre part, à notre niveau... tout en espérant qu’à d’autres niveaux, et chez tous les partenaires de l’AU, on cherche plus ce qui rassemble que ce qui divise... Il faut que chacun fasse une partie du chemin, pour qu’on se retrouve. Ceux qui pensent que c’est seulement "l’autre" qui "boira la tasse" se trompent. Si c’est à çà qu’on aboutit, on la boira tous !

Hier, j’étais au Groupe de Pilotage de l’École de la 2° Chance (E2C) de la Marne et le débat a tourné un moment sur la question : est-il de la vocation de l’E2C de prendre en charge des jeunes handicapés pour les insérer dans la vie socio-professionnelle ?
Grave question, hein ! Moi, je pense que oui... (et de citer quelques bonnes pages de Babeuf !) mais bonjour le "retour sur investissement", si on regarde aux effets immédiats, comme c’est actuellement "la mode" !

Alors, la crise de l’alternative à gauche ? Visiblement, un mouvement centrifuge est en train de faire quelques dégâts du fait que nous tournons en rond... il ne faut pas que çà se prolonge...
Mais c’est vrai ce que dit le Yéti, on a pu découvrir dans cette affaire que l’on n’a pas à faire qu’à des gens intéressés à la victoire du mouvement social antilibéral... (Moi antilibéral çà ne me dérange pas, il faut bien donner un nom qui fasse (presque) consensus).
Franchement, parmi tous ceux qui interviennent ces derniers jours, un certain nombre ne sont jamais venus auparavant, et un certains nombre d’autres ne sont jusque là apparus que dans des coups foireux du genre des élections à ATTAC en juin-juillet (je ne cite personne, suivez mon regard ... ils suivent mon regard et que voient-ils... ben oui ! Calixte-Europe, par exemple !
À ce propos, j’ai eu un curieux "e.mail" sous l’indicatif "services secrets" aujourd’hui... je les versé en "indésirable" et mis à la poubelle...)

Mais il y a tous ceux qui se posent des questions, des vraies, et qui le font parfois un peu avec brutalité, mais qui sont sincères...
Ceux-là il faut bien qu’on les prennent comme ils sont... Si on pense qu’ils sont "pas finis", demandons-nous si nous le sommes nous-mêmes ? Et qu’est-ce que çà veut dire ? Est-ce qu’on n’a pas un rôle à jouer pour qu’ensemble les uns et les autres on soit "mieux finis" ?
Est-ce que vous ne croyez pas que nos adversaires, les vrais, les adversaires de classe eux et leurs alliés, ils ne se réjouissent pas de la situation actuelle : c’était inespéré pour eux.

Hier soir, j’ai pas été à la réunion de mon groupe ATTAC, car des messages ont volé dans les boîtes e.mail pour continuer les pressions unilatérales. On subi le feu partout, c’est pas pour donner des occasions de multiplier les coups ! J’aurais pensé que là au moins on aurait évité, forts de l’expérience de l’été dernier... Alors, fatigué, j’ai renoncé.
J’ai lu, relu... J’ai regardé rêver mon Marcel et mon Lulu, les papattes agitées de tremblements quand leurs subconscients leurs renvoyaient des moments dangereux...
J’ai décidé de ne pas répondre aux agressifs. Cela ne mène qu’à l’escalade de part et d’autre. Ce n’est pas un dialogue, ce n’est qu’un échange de propos caricaturaux sans aucune écoute mutuelle de ceux qui les "échangent". On finit par y perdre beaucoup de temps...

Ce matin, près de ma boîte aux lettres, j’ai trouvé un vulcain mort, les ailes déployées à plat sur le sol... et je me suis qu’il ne fallait pas laisser tuer l’espoir...

Alors, ce soir, je reviens vers vous mes amis pour vous offrir une tournée générale au Moet blanc de blanc brut et pour vous dire de na pas accepter le défi de la haine et de la bêtise mais de vous lancer dans celui de la construction de l’espoir !

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
13 décembre 2006 - 21h14 - Posté par

Nose, je prends un verre avec toi et je bois à ta santé. Parce que l’espoir est vital !!!
Mille baisers,
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
13 décembre 2006 - 22h23 - Posté par

Salut Nose,
On peut dire que t’en a gros sur la patate !
Tu ne vas tout de même pas déprimer toi aussi, hein ? Ca suffit de Claude !

De la hauteur, une bonne bouffée d’humour et de rire, une bonne reénergisation, par exemple, voilà ce qu’il vous faut à tous les deux.

Allez, beaux princes au coeur vaillant, venez vous asseoir sur le divan rose, et goûter le précieux nectar de Nose. Venez écouter le silence, heu...le crépitement du bois dans la cheminée, c’est si bon, si chaud, si réconfortant !

Big bisous nobles chevaliers,
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
13 décembre 2006 - 22h43 - Posté par

une tite place sur la canapé rose s’il vous plait....
une grande coupe de blanc de blanc....
les garçons vous êtes si tristes....
qd à moi je reviens d’une réunion de bureau pc puis d’un comité départemental, j’ai le moral ds les chaussettes, prête à pleurer....
une autre coupe bien pleine, j’ai fini la 1ère....

qqs mots merveilleux de ferrat... pour claude....évidemment...

raconte-moi la mer
dis-moi le goût des vagues
et le bleu et le vert
qui dansent sur les vagues

la mer c’est l’innocence
du paradis perdu
le jardin de l’enfance
où rien ne chante plus
c’est l’écume et le sable
toujours recommencés
et la vie est semblable
au rythme des marées

raconte moi la mer
dis-moi ses aubes pâles
et le bleu et le vert
où tombent les étoiles

cher claude , as-tu retrouvé le goût du sel sur tes lèvres ?

encore un verre de nectar, pour ensoleiller mes rêves
tendres bisous à tous
anna


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
13 décembre 2006 - 23h28 - Posté par

ANNA, JULIETTE, LEA...

Bonsoirs, soeurettes - Pascale, ma soeur "biologique", ne prends pas ombrage et viens y prendre aussi ta place ici - et souffrez que je vous dise que çà va mieux et que l’espoir l’a toujours emporté en moi, même s’il faut pousser bien fort le son sur "Every valley shall be exalted" de Georg Friedrich HAENDEL (et non pas ENGELS), de temps en temps...
On n’a pas le choix, il faut être optimiste et continuer de bosser sur le terrain.
Alors, avec l’aide du sel, du calva, de la mer et du bruit des vagues, avec le pétillement comme un souffle léger et humide qui monte vers nos lèvres, continuons à boire la coupe de la vie.

Avec toute ma fraternité militante,

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 00h10 - Posté par

Enfin, Nose, mais comment t’as fait pour tomber dans les maths, alors que ton destin aurait dû être troubadour du coeur de ces dames, mandoline en bandoulière, à courir les gais chemins de France et de Navarre !

Maintenant que l’optimisme te réinvestit à coup sûr, prêt à te battre comme un lion, pour une noble cause, je m’en retourne doucement au pays des songes...

Bonne nuit Nose, fais de beaux rêves.
Caresses à Lulu et Marcel, les meilleurs amis de l’Homme.

Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 13h46 - Posté par

J’ÉTAIS MAUVAIS EN MATHS À L’ÉCOLE...

...et c’est au Lycée que j’ai commencé à aimer les maths quand un prof-remplaçant, ingénieur de métier, est intervenu presque toute une année dans ma classe et me les a fait aimer.
Il s’y est pris tout simplement en reliant les maths, non pas aux questions sur les robinets qui fuient, mais à la vie réelle de notre époque... et puis il était poète aussi et quand le cours était fini avec un peu d’avance, il nous lisait des poèmes (qui faisaient glousser beaucoup de mes camarades...) qui me troublaient. Il m’a fait découvrir des poètes-mathématiciens et des mathématiciens-poètes, Edgar Poe, etc.

En fait ce prof improvisé aimait la vie et montrait que rien n’est à part de rien, que tout se tient, que la culture est ce qui unifie toutes les activités humaines.
Moi qui étais surtout bon en physique et chimie, j’ai peu à peu remonté mon handicap mathématique.
L’effet Pygmalion c’est quelquechose de très important en éducation : on est ce qu’on vous dit que vous êtes. Ce prof là m’a transformé car il me regardait autrement... çà a été déterminant dans ma vie.
J’ai aussi eu un prof d’anglais du même tonneau... C’est donc pas si rare que çà, ce genre de prof qui aiment la vie, la relation humaine ; qui sont profondément humains... à côté de trop d’égoïstes dans notre milieu...

NOSE


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 15h38 - Posté par

Eh bien, cher Nose, je suis assise là, sur le divan rose du Fou, à écouter ton témoignage qui me ravit, me voilà partie dans les méandres de mes pensées, car il suffit d’une bonne rencontre, ou d’une mauvaise parfois, pour prendre un chemin plutôt qu’un autre. J’espère que beaucoup te liront, et seront réconfortés.
Tu vois, il n’y a pas que dans le show-biz qu’on fait des rencontres déterminantes pour sa carrière, ou pour sa vie ! La chance n’est pas qu’en "haut" chez les friqués, elle nous visite aussi, et les histoires sont tellement plus belles ici-bas, parce que tellement plus vraies et plus spontanées !
Je te dis pas le beau jardin que tu as !

Allez Nose, sers-moi quelque chose de bon, dont toi seul as le secret !

Bises enthousiasmées.
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 15h42 - Posté par

Etonnante construction textuelle que l’empilement de nos messages. Nous faisons de l’art même sur Bellaciao.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 15h50 - Posté par

qui aura le dernier mot ?

 ;)


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 16h14 - Posté par

Luna flor est arrivée de la Réunion hier soir , et je vous demande pardon , à vous tous , mais je ne serai pas trop présent dans les jours à venir , j’ai un programme chargé , elle veut voir tous les musées de toulouse , visiter la ville , prendre le metro (souvent) , aller voir le dessin animé de besson , aller à la neige , heureusement que des amis nous ont prété des vetements d’hiver , car passer de 30° à 3 ou 4° , c’est pas evident pour elle .
que l’on serve du vin à tous le monde au FOU , Luna est de retour !
j’embrasse tous les fous et toutes les folles , oui Anna , grace à toi et à ferrat le gout du sel est revenu .
claude de Toulouse .


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 16h20 - Posté par

Je joue, je joue bien sûr, au jeu du dernier mot... C’est ce qui s’appelle "boire jusqu’à plus soif" !
Bises à tous,
Léa.


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 22h02 - Posté par

Thom je t’ai reconnu !

Tu sais bien qu’il ne faut pas nous lancer des défis au Fou, on les relève tous, et c’est pas Léa qui dirait le contraire !

Luna Flor, c’est-il pas joli ce prénom ?
Eh bien, Claude, profite bien de cette jolie petite fée, et si tu peux, commande un peu de neige, mais juste chez toi. Bon ok, chez tout le monde mais juste pour Noël, pour l’ambiance seulement.

Qui aura le dernier mot ?
Bises à tous et à Luna Flor.
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 22h08 - Posté par

ca

va

etre

dur

de

faire

plus

p’tit


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 23h40 - Posté par

Est-ce possible Thom de faire plus petit ?
Juliette


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
14 décembre 2006 - 23h43 - Posté par
> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 00h23 - Posté par

ju

lie

tte

qui

a

ga

gné

 :)


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 01h33 - Posté par
> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 01h34 - Posté par
> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 06h40 - Posté par

Non
C
Moi
Léa


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 09h26 - Posté par

No

es

yo

j
u
l
i
e
t
t
e


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 09h47 - Posté par

A

N

N

A

n

a

 !


> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 10h56 - Posté par
> AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 10h57 - Posté par

j

u

l

i

e

t

t

e

i

i


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 11h00

Bon, ben, on peut plus écrire en vertical, et pour éviter que tout tombe, j’écris en horizontal.

Bises à tous, et à Thom qui a animé le défi.

Juliette



AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 14h30 - Posté par

Qui a gagné ?

Poutous sur tous les nombrils.

Jo


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
15 décembre 2006 - 22h05 - Posté par

c’est frustrant, je voudrais savoir qui a gagné...
et les filles vous êtes tenaces....
claude si tu passes qd même par le fou , fais un gros bisou à cette petite fille qui a un si joli prénom..luna flor !
en plus de la neige, des films, des musées, si elle veut voir le mt st michel, je vous attends ...je vois même de la fenêtre de notre chambre....
et je me ravitaille en calva demain.... j’atends les fous que j’aime !!
gros baisers anna


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
16 décembre 2006 - 01h03 - Posté par

Bah c’est moi qui ai gagné. Je ne comprends même pas que vous posiez la question.
Claude ou Nose il faut que vous fermiez le café, il a besoin d’un grand nettoyage. Il y a tellement de verres vides sur les tables, on ne peut même plus s’installer.
Je repars.
Léa.


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
16 décembre 2006 - 19h13 - Posté par

Oh, Jo, salut à toi,
Eh ben, modestie mise à part, c’est moi qui ai gagné. Je suis navrée pour les autres.

Poutous pas sur les nombrils, c’est trop chatouilleux
Juliette.


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
16 décembre 2006 - 20h30 - Posté par

Juliette , Léa ,
qui a gagné quoi , c’etait un pari , avec un lot de poutous sur le nombril ?
il n’y a pas eu de pub !
c’est dur
bises à toutes et à tous
luna flor vous fait la bise elle aussi , elle comprend pas trop pourquoi j’embrasse des fous que j’ai jamais vu , un peu compliqué à expliquer !
claude de T.


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
17 décembre 2006 - 13h01

COMME UNE COMMUNICATION...

... téléphonique, ou une lettre avant de l’envoyer je n’aime pas conclure, couper ou fermer.
Et puis on fait pas çà au milieu du vécande !

Vous êtes vous déjà trouvé dans une situation où vous aviez l’impression que tout était possible ?
Comme si vous étiez devant un croisement et que tous les chemins s’offraient à vous... Ce sentiment est exaltant et trompeur, car dès qu’un chemin est choisi, on le suit et tous les autres sont alors exclus...
J’ai l’impression qu’on en est là aujourd’hui...
Qu’en dîtes-vous ?

Alors, s’il faut offrir une tournée générale pour maintenir le Fou ouvert jusqu’à la fin de cet après-midi, eh bien je le fais avec joie !
Je vous embrasse tous, et Marcel et Lulu vous adressent un petit signe de patte également.

NOSE



AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
17 décembre 2006 - 17h02 - Posté par

cher nose
je viens de telire sur bellacio et je me suis empressée de retourner AU FOU pour voir si c’était vraiment fermé et ouf, j’arrive à temps !

alors une tournée générale ça oui, c’est absolument nécessaire, mais quelquechose de bien fort qui réchauffe et le corps et le coeur... car je suis toute désemparée, triste...

tant d’énergie, tant d’espoir, tant d’exaltation ds notre rassemblement unitaire , tout cela fondrait comme neige au soleil.tous ces gens que nous avons rencontrés, appréciés, avec lesquels nous bâtissions l’avenir, camarades du pcf et autres, toutes ces rencontres, tous ces échanges...treminés.... je ne peux décidemment pas m’y résoudre... comment faire ?

je prépare une grande casserole de vin chaud avec cannelle, clou de girofle, orange et cointreau... c’est sur le feu , venez vite nous rejoindre..

un chocolat chaud pour la petite princesse de claude....luna flor, je ne cesse de répéter ce prénom qui chante comme ds les histoires de fées..

je vous embrasse tous anna


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
17 décembre 2006 - 18h07 - Posté par

T’AS RAISON, ANNA...

... Une bonne boisson chaude et vivifiante s’impose !
Je crois qu’on va s’en tirer et que pour Noël on se sera fait un beau cadeau : c’est pas possible autrement !
Bon courage !
Je fermerai le Fou.

NOSE


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
17 décembre 2006 - 20h52 - Posté par

Humm c’est très bon un vin chaud, cannelle, orange... Très très bien choisi. Je viens me réchauffer un peu avec vous.
Bises à tous !
Léa.


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
17 décembre 2006 - 22h30

J’AI ESSAYÉ...

... toute la soirée d’ouvrir un blog sur Orange, comme cela fait partie de mon forfait...
Mais mon édito que je voulais mettre en "une" ("images subliminales"), bien que réécrit 3 fois, n’est pas apparu sur la page...
Alors j’arrête pour ce soir et je me ferai "tuyauter" demain...
Je dois être abonné chez "crétin.fr" comme dit la pub : "je pose rien et je retiens deux !"...

Je vais reprendre une cannette rhum-cannelle et à côté du poêle à bois du Fou, me lancer dans la lecture de la BD que Sandra et Lorenzo m’ont offert pour Noël (ils passent Noël à Rome dans sa famille) : "La face karchée de Sarkozy" de Philippe Cohen, Richard Malka et Riss en collection "Vents d’Ouest" chez Fayard...
Je vous le conseille aussi, Anna, Léa, Rose, Juliette... et tutti !
Bises à toutes en attendant Claude et Estéban...

NOSE



AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
18 décembre 2006 - 11h45 - Posté par

bonjour cher nose..
que font-ils tous et toutes ? il est vrai que claude nous avait prévenus qu’il serait très occupé avec sa petite fleur des îles....mais il nous manque...il me manque.....
et vous les filles ? enfouies sous votre couette....ou plutôt au boulot, j’oubliais que vous n’étiez pas encore en grandes vacances prolongées....
comme vous n’êtes pas venus nombreux, et que nose a préféré le rhum cannelle ....j’ai siroté toute la soirée le vin chaud qui embaumait tout le café...bien au chaud dans le canapé rose et je suis tombée ds les bras de Morphée... bises à tous
anna


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
18 décembre 2006 - 12h03 - Posté par

Salut Anna, et toute la joyeuse bande,
Anna, je vais faire ce vin chaud pour la famille, ya du rhume dans l’air et des microbes à tuer. Si on pouvait faire pareil pour tuer les "gros microbes" (suivez mon regard) !
Claude, j’aime bien le regard interrogatif de Luna Flor, et dubitatif tant qu’à faire !
Comme j’aime bien la croisée des chemins de Nose : méditer, réfléchir, anticiper, mais on ne fait que ça !
Heureusement qu’il y a le Fou et les breuvages exceptionnels que l’on y sert. Introuvable ailleurs !

Nose, ferme pas encore le Fou !
Bises à vous tous, à Luna Flor, à Lulu et Marcel.
Juliette


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
18 décembre 2006 - 16h23 - Posté par

Bon je signe le 200ème post et je file.
Anna, j’étais là, tu ne m’a pas vu, trop occupée à rêver à Claude ...
Ton vin chaud était délicieux mais j’ai pu à peine en prendre un deuxième verre tellement tu en as bu, pour oublier ... Sacré Claude ! qui se laisse ainsi désirer...
Bonne semaine les amis !
Léa.


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
19 décembre 2006 - 11h18 - Posté par

SUR UN DERNIER VIN CHAUD + CANNELLE...

... je ferme le Fou.
Je mets les chaises sur les tables et je vais passer un bon coup de wassingue, mettre tous les godets à tremper dans le liquide vaisselle, rafraîchir les toilettes, etc. pour rouvrir vendredi...
Claude ira chercher du bois et Estéban le fendra à la cognée (il s’est pas trop fatigué cette semaine et il faut que chacun contribue en fonction de ses capacités et talents).

Faites bien le plein de recettes nouvelles, car il faudra arroser l’entrée en campagne et se donner du coeur à l’ouvrage.

Baisers à toutes et à tous, et fraternité,

NOSE


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
19 décembre 2006 - 17h18 - Posté par

Bon, Nose, à vendredi avec de bonnes recettes...
Bises, et la papatte à Lulu et Marcel
Juliette


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
19 décembre 2006 - 22h58 - Posté par

oui à vendredi surtout....grosses bises à tous, à luna flor, à lulu, à marcel.... anna


AU FOU DE BASSAN SE DISSOUT LE TEMPS...
3 août 2015 - 00h37 - Posté par daniel

Merci camarade, "je me suis mis à engueuler l’patron", mon grand père chantait ça et je suis bien content de retrouver toutes les paroles !
Merci
daniel

Il chantait beaucoup et entre autre :
"la soupe et l’boeuf, et les fayots, ça fait du bien par où qu’ça passe... ça fait du bien dans les boyaux !"
je pense que c’était une chanson de la guerre de 14-18 !






15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice. Baruch Spinoza
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite