Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Pinochet est mort
de : valère
dimanche 10 décembre 2006 - 19h17 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires
JPEG - 18.7 ko

Pinochet est mort. La Justice est battue.

Pinochet meurt sans procès

Le général Augusto Pinochet est décédé ce dimanche, à l’âge de 91 ans, à l’hôpital militaire de Santiago, où il était hospitalisé depuis une semaine après avoir été frappé d’un infarctus du myocarde. Selon la brève annonce de l’hôpital militaire, l’ancien dictateur chilien est mort de complications cardiaques. Malgré les poursuites lancées à son encontre pour violations des droits de l’Homme, il n’a jamais été jugé.

L’ex-dictateur chilien ne sera jamais jugé

Le général Augusto Pinochet est mort ce dimanche, à 91 ans, sans avoir jamais eu à répondre des crimes commis au Chili pendant les 17 ans de sa dictature (1973-1990), marquée par plus de 3.000 assassinats politiques, un millier de disparitions d’opposants et des milliers de personnes arrêtées, torturées ou contraintes à l’exil, selon un rapport officiel réalisé récemment. Malgré les centaines de plaintes déposées contre lui, il n’a jamais été traduit en justice.

En 1973, une photo en noir et blanc du général, alors âgé de 57 ans (il est né le 25 novembre 1915 à Valparaiso), a circulé dans le monde entier : assis, lunettes noires, bras croisés, le militaire qui avait anéanti le gouvernement de gauche de Salvador Allende et bloqué "la voie chilienne vers le socialisme", entrait dans l’histoire comme l’archétype du tyran latino-américain. C’était l’époque de la guerre froide Etats-Unis-Union soviétique. En Amérique latine, Cuba soutenait les guérillas. Les Etats-Unis, qui avaient échoué en 1961 à renverser Fidel Castro, s’étaient inquiétés de la victoire d’Allende en 1970 dans leur "pré carré". Selon d’anciens documents secrets aujourd’hui accessibles, le président Richard Nixon avait ordonné : "Faites souffrir l’économie !" du Chili. Ce que la CIA ne manqua pas de faire.

Dans ce contexte, Pinochet s’honorait d’avoir été le premier à vaincre le communisme, déchaînant dans son pays une répression sanglante contre ses ennemis. La police politique Dina fondée par le général Manuel Contreras puis remplacée en 1977 par la CNI, ne rendait des comptes qu’au général, proclamé "Chef suprême de la Nation" puis président de la République. La Dina "a puissamment contribué au renforcement du pouvoir personnel du général, menant la ’guerre contre le marxisme’, mais neutralisant également ses rivaux possibles au sein même du régime militaire", selon un rapport, publié en décembre 2004 par la Commission nationale sur la détention politique et la torture. Jusqu’à la fin, le général a refusé de reconnaître ses responsabilités dans le régime de terreur qu’il avait instauré. "A qui allons-nous demander pardon ? A ceux qui ont essayé de nous tuer ? A ceux qui ont essayé de liquider la patrie ?", lançait-il en 1994. Une dizaine d’années plus tard, il estimait que ce serait plutôt à "ceux d’en face, les marxistes, les communistes" de lui demander pardon.

Cependant, après avoir organisé l’impunité en promulguant en 1978 une loi d’amnistie, puis une constitution taillée sur mesure pour contrôler les forces armées dont il resta le chef après son départ du pouvoir en 1990, il s’est vu demander des comptes par les victimes ou leurs proches. En 1998, le juge espagnol Baltasar Garzon, qui instruit des plaintes de victimes de la répression en Argentine et au Chili, trouble les vacances de l’ancien dictateur à Londres. Il est arrêté en octobre par des policiers britanniques. La Grande-Bretagne libèrera Pinochet pour raisons médicales en mars 2000. De retour au Chili, c’est de nouveau son état de santé qui lui permet d’échapper à un premier procès pour violation des droits de l’Homme, la Cour suprême estimant en 2002 qu’une "démence modérée" ne lui permet pas d’être jugé. Cependant, deux ans après, les poursuites sont relancées dans le cadre de l’enquête sur les crimes de l’Opération Condor, un vaste plan de répression mis en place par les dictatures latino-américaines dans les années 1970-1980 à l’échelle continentale.

En septembre 2004, la fille de Salvador Allende, Isabel, députée socialiste, jugeait probable qu’il meure avant d’être condamné. "Mais cela n’a pas d’importance. Je veux que le procès commence pour qu’il voie qu’il n’est pas au-dessus de la loi des Hommes. Qu’il soit condamné ou pas n’est pas ce qui importe maintenant", avait-elle dit. L’année 2006 aura pourtant été pleine de menaces judiciaires pour l’ancien dictateur, privé de son immunité, assigné à résidence plusieurs fois, et inquiété pour de très graves affaires qui ont ressurgi, tels la "Caravane de la mort" ou les tortures de la Villa Grimaldi.

Ecouter Président du Chili de 1973 à 1990, Augusto Pinochet a dirigé l’un des régimes militaires les plus répressifs d’Amérique latine. Retour sur celui qui fut l’un des chefs d’Etat les plus sanguinaires avec Annie Gasnier, à Santiago (10/12/06)

Ecouter Augusto Pinochet est décédé, sans avoir jamais eu à répondre des crimes commis au Chili pendant les 17 ans de sa dictature. Yves Izart (10/12/06)

Ecouter Augusto Pinochet aura donc toujours échappé à la justice de son pays en dépit de ces crimes et le dépôt de près de 300 plaintes pour violation des droits de l’Homme. Ecoutez la réaction de Maître William Bourdon, avocat de familles de victime d’Augusto Pinochet. Il répondait à Yves Izard (10/12/06)

http://www.radiofrance.fr/reportage...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Pinochet est mort
10 décembre 2006 - 19h27 - Posté par claude de Toulouse

Il etait chretien parait il !
si son seigneur existe , le pinochet tout mort qu’il est , doit trembler de peur .
pour moi , je dirai simplement une ordure de moins sur la terre .
Et avec tous les chiliens de gauche , je leve mon verre en souvenir de ses victimes .
claude de Toulouse .



Pinochet est mort
10 décembre 2006 - 19h34 - Posté par jean claude des landes

Pareil !un seul regret que l’on ne l’ai pas jugé pour ses crimes.
Jean Claude des Landes


Pinochet est mort
10 décembre 2006 - 21h25 - Posté par Jean-Michel (PCF)

Quelle coïncidence en ce jour si peu glorieux pour la gauche antilibérale.
Je rappelais ce matin sur la liste de mon collectif les paroles de Léo Ferré :

"Quand les voteurs votant se mettront tous d’accord
Sur une idée sur rien pour que l’horreur se taise [...]
Alors nous irons réveiller Allende"

Son bourreau vient de crever dans son lit, de vieillesse.
Et sinon mon pays du moins l’élite auto-proclamée du peuple de gauche me désespère par ses cris pitoyables qui ne réveilleront pas Salvador Allende.

Jean-Michel (PCF)



Pinochet est mort
10 décembre 2006 - 21h39 - Posté par NOSE DE CHAMPAGNE

OUAIS... MORT DANS SON LIT !

... Mais l’anticommunisme n’est pas mort avec lui, qui disait "un bon marxiste est un marxiste mort !"...
Certains des participants des 9 et 10/12 à St Ouen n’en n’ont-ils pas autant au service des communistes français ?
La justice des états ne l’a pas jugé, et en particulier pas celle de l’état de la présidente amie de Ségo Royal !
Pourtant, les peuples eux l’ont jugé et en particulier les peuples d’Amérique latine !

NOSE


Pinochet est mort
10 décembre 2006 - 23h02 - Posté par J M

pauvres asticots !!



Pinochet est mort
11 décembre 2006 - 02h09 - Posté par Jean-Michel Hureau

La mort de Pinochet n’a aucune importance politique. Cela fait longtemps qu’il est hors-jeu. A peine 1000 personnes pour chanter l’hymne national devant l’hôpital militaire. Il y a moins de 5 ans, ils auraient été des centaines de milliers. Les détournements de fonds ont fait fuir ses plus fidèles partisans. Il reste aux familles des victimes le regret qu’il n’ait jamais été jugé. C’est frustrant, certes, mais le Chili a besoin de réconciliation et je ne suis pas sûr qu’ouvrir de nouveau les plaies fassent avancer les choses. La vérité peut être établie sans lui.

Aujourd’hui, je pense à Allende, celui qui me fait m’intéresser au Chili depuis 36 ans et où je vis en ce moment..

Ecoutez ses derniers mots. C’est grand. Ses dernières phrases sont juste au-dessus de mon ordi et je les relis quand j’ai un doute ou que je manque d’inspiration. Ou alors, j’écoute Victor Jara ou je lis Pablo Neruda.

http://www.legrandsoir.info/article...

JMH

NB : La migration de Bellaciao s’est bien passée et j’imagine que nous sommes nombreux à être ravis.



Pinochet est mort
12 décembre 2006 - 21h56

un de moins !



Pinochet est mort
13 décembre 2006 - 00h57 - Posté par

za c’est sur et meme moins que 1 pour ce ? ;; ;; ;. RIE ?N

.


Pinochet est mort
22 décembre 2006 - 23h36

Bien, un dictateur d’amérique du sud en moins ; le prochain, ce sera Castro.

Gageons que sur ce site, on trouvera des simplets qui prendront alors sa défense.
L’antiaméricanisme, c’est un peu le joker du fasciste de gauche : temp que tu gueules haut et fort contre les USA, tu peux laisser crever ton peuple de faim, emprisonnesr tout les mecs qui ne pensent pas comme toi, les faire travailler commes des esclaves pour 3 dineros, youpee, c’est pas grave, c’est pour la bonne cause, TU ES DANS LE CAMP DES GENTILS PUISQUE TU ES ANTIAMERICAIN !!!

Ils sont cons ces fachos de droite : il suffirait qu’ils se collent une étoile rouge sur la casquette, un passe montagne, une pipe, et un T shirt du Che pour devenir des fascistes de gauche, donc des mecs cool ; en plus, ils auront droit à une gaterie de Danièle M.






Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON
dimanche 16 - 16h35
de : JO
2 commentaires
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres !
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76
Alternative Nouvelle au Capitalisme (?)
dimanche 16 - 09h47
de : Jean Roussie
Taha Bouhafs : « Je ne suis pas plus militant qu’un journaliste du “Point” ou de BFM TV »
samedi 15 - 23h51
de : reporterre
CONGRÈS DE FONDATION DE L’UNION COMMUNISTE LIBERTAIRE (UCL) : DÉCLARATION FINALE
samedi 15 - 19h29
de : jean 1
NON à l’amalgame honteux du régime israélien avec l’Antisémitisme !
samedi 15 - 10h22
de : JO
École de la confiance : la loi passe, la défiance reste, les mobilisations continuent
samedi 15 - 07h50
CE CAUCHEMAR QUI N’EN FINIT PAS - Comment le néolibéralisme défait la démocratie
vendredi 14 - 19h24
de : Ernest London
GILETS JAUNES : PAUSE AVANT LA REPRISE ?
vendredi 14 - 18h23
de : Raymond H
Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour « crime contre l’humanité »
vendredi 14 - 17h41
de : JO
Interview de Maître Sophia Albert Salmeron après s’être rendue à la C.P.I à La Haye (vidéo)
vendredi 14 - 17h32
de : nazairien
Entre Pôle emploi et Françafrique, le gagne-pain de Benalla après l’Élysée
vendredi 14 - 15h20
de : JO
SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 EN GREVE / RDV LUNDI MATIN
vendredi 14 - 11h03
Les "cons" , ça ose tout : la cheffe de l’IGPN « réfute totalement le terme de violences policières
jeudi 13 - 22h43
de : nazairien
4 commentaires
La Grande-Bretagne livrera Julian Assange aux Etats-Unis
jeudi 13 - 17h03
de : JO
1 commentaire
« Ensemble on nous opprime, les femmes, ensemble révoltons-nous ! »
jeudi 13 - 11h51
de : jean 1
Le gong vient de sonné en Chine : l’hégémonie nord-américaine, c’est bien fini !
jeudi 13 - 10h33
de : JO
6 commentaires
L’union fait la force : La Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) se dissout pour contribuer à la création de l’UCL
jeudi 13 - 10h31
de : jean 1
1 commentaire
Fête de soutien aux postier-e-s du 92 en grève
jeudi 13 - 09h33
1 commentaire
Votez Info’Com-CGT ! Élection du comité social et économique UES L’Équipe 1er tour, 17 au 21 juin 2019 (video)
mercredi 12 - 20h30
de : Info’Com-CGT
Trou de la Sécu : merci Macron !
mercredi 12 - 07h40
4 commentaires
A Genève, macron nous fait le coup du "nouveau capitalisme" sans doute à la sauce sarkozy
mardi 11 - 19h13
de : nazairien
7 commentaires
LUNDI DE PENTECÔTE : une arnaque de plus !
mardi 11 - 15h47
de : JO
Le grand remplacement ?
lundi 10 - 20h24
de : Claude JANVIER
5 commentaires
MONTPELLIER : ACTE XXX, L’ART ET LES GILETS JAUNES
lundi 10 - 17h52
de : jean 1
1 commentaire
A Montpellier, meme avec sa violence, la "flicaille" , n’est plus aussi fringante et perd rapidement pied (vidéo)
lundi 10 - 17h20
de : nazairien
1 commentaire
L’Armée Arabe Syrienne, réplique face aux terroristes du Front Al-Nosra, armé et financé par la France (vidéos)
lundi 10 - 16h36
de : nazairien
50 Printemps - C’est l’heure de l’mettre !
lundi 10 - 16h26
de : Hdm
Quand les renseignements convoquent les journalistes
lundi 10 - 15h38
de : JO
Le Peuple "Gilet Jaune" en Seine Saint Denis, meme avec leurs "lacrymos" , les CRS décrochent (vidéo)
lundi 10 - 15h01
de : nazairien
3 commentaires
Entre "çà" de domination et "surmoi" d’interdiction
lundi 10 - 10h14
de : Christian DELARUE
2 commentaires
L’ambigu Monsieur Jadot
dimanche 9 - 22h49
de : frustration
Barcelone. Le dérapage de Ada Colau face à la manoeuvre de Valls...
dimanche 9 - 14h53
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand l'argent d'un gouvernement dépend des banques, ce sont elles et non les chefs du gouvernement qui contrôlent la situation. Napoleon Bonaparte
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite