Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
de : Nathanaël Uhl
jeudi 21 décembre 2006 - 21h55 - Signaler aux modérateurs
18 commentaires
JPEG - 9.7 ko

de Nathanaël Uhl

Les adhérents du PCF ont voté et tranché : ils maintiennent la candidature de Marie-George Buffet, dans la démarche anti-libérale. Ce n’est pas vraiment une surprise. La réunion des responsables des partis et sensibilités politique, lundi 18 décembre, ne laissait pas augurer d’autre chose.

La démarche qui a fait vivre les collectifs unitaires anti-libéraux s’achève donc dans le fracas des invectives et des réglements de compte. Loin de nous l’idée d’en rajouter en dressant le procès, forcément stalinien, d’un tel ou d’une telle. L’heure est plutôt au regret qu’une séquence politique, entamée dans l’euphorie de la victoire du "Non" au Traité constitutionnel européen, s’achève ainsi. Avec le risque que certains composants des collectifs, rompant avec la logique unitaire qui a toujours prévalu, ne se décident à soutenir une autre candidature...

Le besoin demeure pourtant d’une recomposition de cette gauche éparse, acceptant de participer à un gouvernement d’union sur un programme politique clair, mais réfutant les thèses social-démocrates, voire social-libérales, à la mode un peu partout en Europe. Nous l’avons dit, en soutenant la candidature de Jean-Luc Mélenchon, cette gauche-là en est au stade des mouvements socialistes avant que Jaurès et Guesde ne construisent l’unité au sein de la SFIO.

L’appel du peuple de gauche s’écrase une nouvelle fois sur le mur d’un double sectarisme : celui qui croît au sein du Parti socialiste, sur une ligne dont personne ne cerne encore les contours (pas même sûrement celle qui l’incarne) et celui qui a débouché sur l’échec prévisible d’une candidature unitaire anti-libérale. Il y a fort à craindre que ce double sectarisme, qui se répond si bien, n’empêche encore l’union indispensable des gauches d’advenir dans les mois à venir.

Il est de bon ton, pour certains, d’accabler le PCF et sa dirigeante au premier chef, de la responsabilité de l’échec de la démarche unitaire. Ce n’est pas notre point de vue. Que n’avons-nous lu et entendu, de ci, de là, comme refus des partis, comme "gauchisme" basique, comme contradictions voire comme anathèmes. De plus, la simple lecture du paysage nous amène à considérer que, sans le PCF, il ne se construira rien de durable à l’extérieur du PS, en matière de gauche de transformation sociale.

Le temps de la mutation de feu le parti de la classe ouvrière n’est pas encore venu. Mais le mouvement est enclenché, le recul - momentané - n’est qu’une étape malheureuse dans une démarche dont l’issue est déjà écrite : la fin du PCF par sa dilution dans un ensemble plus vaste, qui rassemblera des socialistes, des mouvementistes, des syndicalistes, le MARS et tous ceux qui le voudront.

http://renoverdanslafidelite.over-b...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
21 décembre 2006 - 22h03

L’important, pour la secrétaire nationale du PCF, c’est de trouver « une solution pour que la gauche gagne et réussisse » et de « rendre possible le très large rassemblement politique qui peut changer la donne à gauche, battre la droite et ouvrir en 2007 pour notre peuple une nouvelle période de progrès social et démocratique ». On peut même penser que, dans un « très large rassemblement populaire », il doit y avoir la place pour quelques dirigeants de l���UDF...

Le décor est donc planté. On dirait même que, dans une stratégie globale de captation de militants et d’électeurs, les démarches de Marie-George Buffet, Ségolène Royal et Dominique Voynet ressemblent étrangement à un partage de tâches et de rôles en vue d’une opération politique ultérieure. Peu importent les divergences politiques affichées, ou les hypothétiques rivalités personnelles. En l’occurrence, on peut raisonnablement penser à une alliance d’intérêt jugée incontournable par la coupole du PCF.

Des procès d’intention, des phrases extrapolées ? Honnêtement, je ne le crois pas.

Dans un entretien publié par L’Humanité le 23 novembre, la dirigeante du Parti communiste revient à la charge : « Si je disais à l’une ou l’un de ces salariés rencontrés dimanche, si je disais aux familles en attente d’un logement que notre rassemblement n’aspire qu’à témoigner du bien-fondé de nos propositions ou à faire émerger une union de la gauche de la gauche, elles diraient : " Dans quel monde vit-elle ? Ne voit-elle pas l’urgence de battre la droite ? " Notre rassemblement doit clairement viser une majorité populaire pour constituer un gouvernement. Ne mettons donc aucune frontière ! ». Notamment, à « des hommes et des femmes de gauche » [qui] « ne se retrouvent pas dans le terme "antilibéral" ». Le seul objectif sensé est donc de « battre la droite » et de « ne pas laisser les clés de la République à Nicolas Sarkozy ». On ne peut pas être plus clair.

Evidemment, une telle politique d’alliances ne peut pas ne pas générer de laissés-pour-compte. Les silences « au bon moment » en témoignent déjà. L’axe Royal-Buffet-Voynet, qu’on semble bien nous préparer, augure, malgré toute la phraséologie pré-électorale, une « gauche musclée » avec une politique sociale « dure ». De 1997 à 2002, Lionel Jospin n’a guère respecté ses promesses électorales et a sorti de son chapeau de nombreuses mauvaises suprises. Ce sont les mêmes à présent, et il faut s’attendre aux mêmes pratiques. Excluant donc, dans la réalité, un certain nombre de compromis et d’ouvertures. José Bové ne s’y est pas trompé lorsque, le 23 novembre, il a adressé aux collectifs « pour des candidatures unitaires de la gauche antilibérale » une lettre retirant sa proposition de candidature présidentielle. Un communiqué aussitôt qualifié de « signal d’alarme » par des membres de ces collectifs.

Mais pouvait-on sérieusement espérer, par exemple, qu’un milieu politique ayant gouverné en 1997-2002 aide José Bové à accéder à des responsabilités d’une certaine importance ? Ce serait oublier un peu vite que le gouvernement Jospin était très favorable aux OGM. Qu’en 2001, des poursuites engagées par le Parquet et par un organisme de recherche public, le CIRAD, ont abouti à la condamnation de l’alors dirigeant de la Confédération paysanne, ainsi que d’autres militants, à de lourdes peines d’emprisonnement. Ni le monde politique ni les institutions n’aiment se déjuger sur des questions aussi graves.

En réalité, des organisations comme le PCF ou les Verts, voire la « gauche socialiste », s’étaient rapprochées d’une certaine « extrême gauche » après la débâcle électorale de 2002. Suite logique d’un processus amorcé dès 1998-1989, lorsque la politique du gouvernement de « gauche plurielle » a commencé à susciter un mécontentement croissant, et qu’il est devenu impératif de « ne pas perdre de vue » les militants qui prenaient leurs distances. La volonté de récupération avait toujours été évidente. Mais avec la mise en orbite supermédiatisée de Ségolène Royal, les intérêts de carrière des appareils de ces partis pointent à nouveau vers une alliance sans fissure avec la direction du Parti socialiste afin de pouvoir accéder à ministères et administrations, de bénéficier de cette alliance lors des élections législatives et par la suite... Ce qu’un article d’Indymédia a appelé le buffet royal. Il ne pouvait pas en être autrement. Les tondus seront, comme d’habitude, les citoyens confrontés au « choix » entre une énième alternance, dont au fond ils n’attendent plus rien, et la continuité d’une majorité, dont la politique les a également laminés.

Enfin, à l’égard des empêcheurs de tourner en rond dans cette démocratie-fiction, le bunker des cinq cents signatures risque de s’avérer un excellent cordon sanitaire. Les élections ne sont tout de même pas faites pour que les citoyens puissent exprimer ce qu’ils pensent vraiment...

MILLAU



Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
21 décembre 2006 - 22h06 - Posté par

O n ne va pas encore ressortir Mélenchon, après la trahison du PC qui se prépare à rejoindre le PS au deuxième tour, vous avez le culot de nous présenter ce politicien socialo, un pied au PS un pied à l’AE, pour faire de la politique autrement c’est réussi.

Comparez Jean Luc Mélenchon à CHAVEZ ou MORALES il faut une certaine audace, en effet si Mélenchon était révolutionnaire et anticapitaliste cela se saurait.

Mélenchon a fait jusqu’à sa défaite la campagne de Fabius pour l’investiture au sein du sein du PS. On peut donc, sans être taxé de mauvaise foi, considérer qu’il partage les convictions politiques de celui ci.

J’ai suivi avec attention les débats de cette campagne sur la chaîne télé public sénat, et il est évidant que sur tous les points, les engagements de Fabius sont en totale contradictions avec les 125 propositions qui sont là base même de notre rassemblement. _ :
 Sur l’institution, maintient de la cinquième république

 Sur la politique étrangère, soutient à Israël, pas de rupture avec les USA

 Sur la politique militaire, investissement dans de nouveaux matériels (deuxième porte avions) maintenir et développer l’armement nucléaire, maintien dans l’otam

 Domaine économique, pas de retour sur la privatisation, aucune atteinte à la propriété privé

A moins de croire que Jean Luc Mélenchon soit capable en un mois de renier toutes ses convictions, ce qui ne serait pas rassurant, je ne vois pas comment il pourrait être notre candidat dans une campagne décisive pour notre avenir


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
21 décembre 2006 - 22h31 - Posté par

Et bové n’est plus crédible non plus, on ne jette pas l’éponge comme çà. meme si maintenant son geste m’a permis de mieux me questionner...

mais par contre chacun des deux incarne une sensiblité propre... comme peuvent aussi le faire les communistes unitaire avec patrick braouezec...

il reste encore une fois a rechercher rapidement le trait d’union... plus vite, sera fait, plus vite besancenot pourra trouver enfin son siege, liberé de ses doutes a la finalité des collectif..

Et qui sait plustard le retour de l’autre composante communiste avec mgbuffet..

Et un peu utopique sur ce coup le desistement d’arlette laguiller une semaine avant le vote...

et plus utopique encore, l’appel de hulot a la candidature anti-libéral...

tout es possible, quand le peuple veut, on peut ...( pas rever, mais realiser de frande chose)


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 18h42 - Posté par

avec le peuple beaucoup est possible dans la clarté, il est majeur et à déjà
choisi notre rassemblement, il ne rentrera pas dans ces magouilles politiciennes
si vous voulez de Besancenot il a perdu tout crédit de part ses contradictions
le peuple à raison il trouve suspect que l’on voit tel besancenot souvent dans
les médias. Tous ceux qui divisent sont apparu sur nos écrans ces dernières
semaines, ceux qui voudraient créer un collectif de division n’en récolteront pas
les dividendes.
Depuis que j’ai écouté MGB sur son site ou déjà plus de 200 000 personnes l’ont
entendu, je vois la vrai différence un langage d’unité, de rassemblement, de
responsabilité et de proximité avec le peuple c’est cela qui fait peur à certains
sur ce site, attendez vous à des surprises qui vont déchantés tous ceux qui n’ont
rien à faire avec notre rassemblement.
MGB à laissé Jusqu’au 5 janvier pour déclarer sa candidature si le collectif national
joue pleinement son rôle une solution acceptable par tous peut être trouvée.
Jean_Claude


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
21 décembre 2006 - 22h36 - Posté par

Vous mettez le PCF à toutes les sauces et vous semblez ne pas vous apercevoir qu’il nous faut aller chercher en construisant une gauche radicale crédible parce que prête à prendre ses responsabilités pour gouverner, en gagnant un’électorat de gauche qui à défaut de "meilleur" s’apprête à voter "le moins pire", c’est à dire "utile", social-libéral.
Nous voulons peser assez fort pour ne pas reproduire la Gauche Plurielle et ce sont tous ces efforts que des gens comme vous risquent de réduire à néant, en voulant briser la colonne vertébrale du rassemblement. Quoiqu’il en soit la trahison est du côté de ceux qui ont tenté d’exclure MGB, en multipliant les obstacles et les anathèmes malgré les soutiens des militants du PCF et des collectifs. Que N. UHL aille chercher son titre ailleurs que dans les archives du défunt journal satirique HARA KIRI, ça n’a rien à voir.


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
21 décembre 2006 - 23h30 - Posté par

Non je ne crois pas à la mort de la candidature unitaire ce n’est pas
un hazard si MGB attend le 05/01/2007 pour se déclarer canditate.
Elle est dans une logique unitaire et anti-libérale et le tract qui s’apprête
à être diffusé en est le meilleur exemple.
La stratégie du PC a profondément changée il n’ira pas au gouvernement
pour appliquer une politique sociale-libérale, sur ce point les choses sont
claires.
Certains depuis des dizaines d’années annoncent la mort du PC mais tant
mieux pour tous ceux qui souffrent il vît et n’est pas près de s’éteindre,
son histoire est profondément liée à la france, du front populaire à la résistance
contre l’occupant nazi, combien de rues, de places portent telles le nom de ses
fusillés, a qui nous devons beaucoup de liberté et à la libération n’était-il pas un
des plus grands partis de france et le général De Gaulle à dû nommer des ministres
communistes, lors des évènements de 1968 ils ont pris toute leur place.
Aux régionales en ile de france conduisant sa liste MGB en ouvrant sa liste à des
nons communistes elle a fait un score à deux chiffres..
Dans la campagne du non elle a prise toute sa place et c’est bien l’humanité
qui a pris l’initiative de publier le traité constitunionnel, et puis le peuple le saît
c’est bien elle qui a tout fait pour créer ce rassemblement anti-libéral.
Rendons lui cet hommage elle est rester toujours unitaire, les membres des
collectifs sont intelligents ils savent d’ou viennent les blocages, que ces responsables
là décident enfin d’être moins intransigeant et à cette condition un compromis peu
être trouvé, la balle est dans leur camp.
IL N’Y A PAS DE BAL TRAGIQUE AU PC NI MORT DE QUI QUE CE SOIT, la force de notre
rassemblement est si puissante que rien ne pourra l’arrêter.


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
21 décembre 2006 - 23h34 - Posté par

Non je ne crois pas à la mort de la candidature libérale.
Je vous de m’excuser d’avoir omis ma signature.

Jean_Claude


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 15h00 - Posté par

Nous voulons peser assez fort pour ne pas reproduire la Gauche Plurielle et ce sont tous ces efforts que des gens comme vous risquent de réduire à néant, en voulant briser la colonne vertébrale du rassemblement.
"Peser assez fort" Encore ! Combien de fois encore allez-vous nous sortir l’argument ; le pc rabâche ce truc depuis l’époque Mitterand. Et vous ne vous rendez pas compte que vous pesez de moins en moins et que cet électoralisme imbécile nous a mis à poil ? Comment ne pas reproduire la gauche plurielle avec cette politique électoraliste : en pesant plus que le PS ? Vous y croyez vraiment ? Et même si nous étions majoritaires à gauche, les libéraux du PS pourraient encore jouer l’alliance au centre ! Les anti-libéraux sont majoritaires en France, le seul moyen pour qu’ils puissent être au pouvoir, c’est la re-composition des partis avec un rassemblement des anti-libéraux qui rejetterait les libéraux dans leur vrai camp, sinon nous serons toujours les dindons de la farce !


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 11h18 - Posté par

J’ai déjà lu ce commentaire sur un autre article, c’est beau la constance. Ce qui l’est moins, c’est le manque d’information.

Tu devrais relire les textes fondateurs de PRS et le programme de Fabius. Tu y trouveras de troublantes concordances avec les 125 propositions des collectifs. Et ce n’est pas du tout un hasard.

Sur la république, PRS s’appelle "Pour la République sociale", ce qui éclaire sur la position de Mélenchon par rapport à la 5e. C’est d’ailleurs Méluche et ses amis qui se sont battus pour faire inclure l’idée d’une constituante (donc d’une 6e République) dans le programme des collectifs. Quant à Fabius, il a défendu l’idée d’une république authentiquement parlementaire.

A ce niveau déjà, tu es ou dans l’erreur ou dans autre chose.

Quant à la position de JLM sur les Etats-Unis, comment peux-tu être pro USA et soutenir Chavez, par exemple ? Ce n’est qu’une question mais j’aimerai que tu y répondes. La réponse permettra de régler la question par rapport à Israël.

Nathanaël Uhl


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 12h00 - Posté par

tiens, raymond LCR a retiré sa signature, mais sinon ça doit bien faire 2 ou 3 fois que je retrouve ce même message dès que le nom de Melenchon est cité. S’il-te-plait, arrete, réécris-le au moins, même si tu refuses encore et toujours d’entendre les réponses qui te sont faites, parce que le copier-coller, Raymond, ça ne fait vraiment pas sérieux et montre bien ta négation du débat.


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
23 décembre 2006 - 21h53 - Posté par

je suis pas inquiets pour les signatures ,certains vont etre recompensé d’avoir fait imploser
en apparance ce mouvement Laisser croire que les communistes ont imposés leur candidate n’est pas correct les communistes n’etant pas majoritaires dans les collectifs c’est 55/100 pour mgb tous confondus sans oublier que nombre de communistes ont presenté mgb pour leur parti et ont voté ailleurs dans le collectif exemple begles large majorité communiste a voté massivement autain la base se fout du nom et c’est epuisant de voir que mm à ce niveau le decalage existe entre les "premiers" et la plébe les chefs de files des divers mouvements se sont donner le droit de s’opposer au choix de l’ensemble des leurs impliqués dans les collectifs bel exemple de democratie
çà leur donne le droit d’accuser de stalinisme je suppose ...
reste que le besoin est là pour le peuple .ils essayent de faire foirer les urnes ,ils feront froiré la rue
même plus besoin pour le medef de rearmer les fafs ,nos faux freres s’en charge


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 11h18

Dommage de lire ici la même chose que ce qui nous est matraqué par le Parti de la Presse et de l’Argent ....
Bellaciao a chosisi sa ligne éditorial et sur ce coup, c’est la même que celle de France Intox, Libération ou Le Monde .... Ce n’est pas un article qui est génant mais cette avalanche en éditorial.

Jips



Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 11h19 - Posté par

A la différence de Libé et des autres, passé le titre incitatif, si tu lis le texte, tu verras qu’il n’accable pas le PCF. Bien au contraire. Est-ce cela qui te gène ?


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 12h03 - Posté par

Oui jips, le PC n’est pas insulté dans l’article, même si le titre est un peu choc, j’en conviens.


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 13h09

En dehors du débat, j’adore le titre qui rappelle celui de je ne sais plus quel journal à la mort de De Gaulle : "Bal tragique à Colombey : Un mort"

La droite avait été choquée

A.D.



Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 14h00 - Posté par

"BAL TRAGIQUE" c’était HARA KIRI qui fut interdit et immédiatement rebaptisé CHARLIE HEBDO ! ("Charlie" pour Charles De Gaulle bien sûr).

Au fait, t’iras aux obsèques ? Moi pas.


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 17h49 - Posté par

cette paraphrase de titre est du rechauffé,
depuis nous avons eu dans l’huma il y a quelque 17 ans :
"COHUE tragique à Tbilissi (2 morts par balles...).
marie -ceza


Bal tragique au PCF : mort de la candidature unitaire
22 décembre 2006 - 17h46

Evasion encore une fois ratée ! Ne plus faire confiance à certains habitants du village. N°7






15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes se sont donnés des chefs pour défendre leur liberté ! Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite