Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Menaces sur l’information
de : Ignacio Ramonet
samedi 30 décembre 2006 - 23h39 - Signaler aux modérateurs
18 commentaires
JPEG - 12.8 ko

de Ignacio Ramonet

La presse écrite traverse la pire crise de son histoire. Non seulement en France mais presque partout dans le monde, des journaux, y compris Le Monde diplomatique, sont confrontés depuis trois ans à une baisse régulière de leur lectorat. Celle-ci fragilise leur équilibre économique, met en péril leur survie et pourrait donc, à terme, menacer la pluralité des opinions dans nos démocraties.

Les difficultés que vient de connaître, par exemple, en France, le quotidien Libération sont symptomatiques d’un état général alarmant de la presse. Autant qu’on puisse les déterminer, quelles en seraient les causes principales ?

D’abord, l’irruption des "gratuits". Une appellation qui constitue une escroquerie, car des lecteurs croient que l’information se fabrique sans coûts alors que, dans le cas des "gratuits", ils la paient sous forme de taxe publicitaire invisible incorporée au prix de chacun des produits de consommation qu’ils achètent.

En quelques années, ces journaux se sont hissés aux premiers rangs de la liste des plus diffusés. Avec plusieurs conséquences : beaucoup de personnes ont cessé d’acheter les quotidiens payants ; et les annonceurs ont commencé à se reporter sur les « gratuits ». Or les ventes en kiosque et la publicité constituent deux des principales ressources d’un journal, la troisième étant les abonnements.

D’autre part, Internet, qui chamboule la totalité des pratiques culturelles (musique, édition, cinéma, télévision), et n’épargne pas le champ de la communication. Il est significatif que le récent lancement de la nouvelle chaîne internationale d’informations, France 24, ait été effectué sur la Toile, et seulement le lendemain sur le câble et le satellite. Le nombre de personnes connectées à Internet pour y puiser des informations ne cesse d’augmenter (1). Certaines ont, du coup, cessé d’acheter des journaux. Elles aussi – comme les lecteurs de « gratuits » – désertent donc les kiosques. Ce qui contribue à la diminution du nombre de ceux-ci (2) et accentue mécaniquement le recul de la diffusion payante de tous les titres, quelle que soit leur périodicité.

Internet fascine par le grand nombre de sites gratuits disponibles, par la possibilité aussi d’y créer son propre moyen d’expression personnel (le blog), et par la facilité à échanger des opinions sur tous les sujets. Une telle avancée, indéniable, en matière de liberté doit être pondérée par au moins deux considérations. D’abord celle-ci, troublante : la plupart des collectifs qui, par le biais d’Internet, se sont lancés, à corps perdu, avec un souci de démocratie participative, dans des discussions et des débats internes de forte intensité se sont souvent retrouvés littéralement atomisés, fractionnés, au bord de l’impuissance ou de l’autodestruction.

Ensuite, ce constat du chercheur américain Eric Klinenberg (lire son article « Les bénéficiaires inattendus du miracle Internet ») : « Internet a longtemps été caractérisé par le nombre illimité de ses nouveaux sites exprimant la diversité des opinions politiques d’un bout à l’autre du spectre. Mais, désormais, les sites les plus populaires sont contrôlés par les groupes de médias les plus puissants. » Cela signifie que, comme toujours dans l’histoire des communications, quand un nouveau média apparaît – des gazettes du XVIIIe siècle aux « radios libres » des années 1970 et à Internet aujourd’hui –, il donne d’abord l’impression d’élargir le périmètre de la liberté d’expression avant d’être repris en main par les puissances d’argent. Et normalisé. Déjà, les profils de lecteur déterminés par l’usage d’un moteur de recherche sont vendus à des marchands désireux de mieux cibler leurs consommateurs potentiels...

En France, la propriété des grands médias est concentrée entre les mains de quelques groupes industriels et financiers, dont deux fabricants d’armes : Lagardère (via Hachette) et Dassault (via la Socpresse). Ce constat préoccupant doit conduire les citoyens à se mobiliser et à soutenir, en riposte, la presse indépendante dont fait partie Le Monde diplomatique.

Rappelons que notre journal appartient, pour moitié (51 %), au groupe Le Monde et, pour l’autre moitié (49 %), à ses lecteurs et à l’équipe qui le réalise. Cette seconde caractéristique en fait un cas presque unique dans la presse non seulement française, mais internationale. Et constitue une garantie de totale indépendance vis-à-vis de tous les pouvoirs, politiques, médiatiques ou financiers. Fortement appréciée à l’étranger, cette singularité a d’ailleurs favorisé l’expansion de nos éditions internationales, aujourd’hui au nombre d’une soixantaine, en plus de trente langues (3). Un cas, là encore, unique dans la presse mondiale, mais qui n’a pas empêché la baisse du nombre de nos acheteurs en France, nombre dont dépend l’équilibre financier du journal.

Pour mener cette bataille médiatique, Le Monde diplomatique compte avant tout sur la solidarité de ses lecteurs et sur celle de l’association Les Amis du Monde diplomatique (lire « Le “Diplo” et les Amis : deux partenaires solidaires »). Et prend, dès le prochain numéro, plusieurs initiatives afin de bien marquer le départ de cette nouvelle étape. D’abord, tout en restant plus que jamais fidèle à un journalisme du respect des faits, le contenu rédactionnel va intégrer des innovations thématiques et des rubriques nouvelles. L’ensemble de la maquette fera l’objet d’un toilettage, et la « une » sera modifiée. Il ne s’agit pas d’une « nouvelle formule », comme la presse en a abusé ces derniers temps, mais d’un signal de mise en mouvement et de mobilisation que notre rédaction adresse à tous ses lecteurs.

Dans nos colonnes, par décision de la rédaction, la part de la publicité restera limitée à 5 % de notre chiffre d’affaires. Un niveau très bas si on le compare à la plupart des autres titres (plus de 50 %, en moyenne). En revanche, le prix – inchangé depuis cinq ans – sera modifié ; il passe dès le mois prochain à 4,50 euros. Toutefois, le montant des abonnements annuel (40 euros) et biennal (73 euros) demeurera inchangé durant quelques mois.

S’abonner, au moment où nous livrons une guerre médiatique asymétrique face aux géants de la communication, constitue à la fois un acte de résistance et la meilleure façon de nous manifester votre soutien. C’est aussi un engagement en faveur de la presse libre, de la pluralité des idées et du journalisme réellement indépendant. C’est enfin la riposte la plus efficace contre la menace de l’information unique.

(1) Cela vaut aussi pour notre site (www.monde-diplomatique.fr), dont la maquette vient d’être entièrement refaite et l’offre de textes en consultation gratuite encore enrichie.

(2) En quelques années, le nombre de points de vente en France a chuté de trente-six mille à vingt-huit mille.

(3) Lire Dominique Vidal, « L’Internationale du “Diplo” », Le Monde diplomatique, novembre 2006.

http://www.monde-diplomatique.fr/20...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 00h25

Je suis abonnée au Monde Diplo, et ce n’est pas le prix qui me dissuadera de continuer, si le Diplo continue à m’apporter une info intéressante et fiable et des analyses enrichissantes.

Je me suis désabonnée pour cette même raison du Monde, manque de fiabilité des infos et analyses partielles, partiales et bâclées : je me suis aperçue un jour que je ne le lisais même plus ! Et l’abonnement forcé au "Monde 2", people intello, c’était le comble ! Quant à Libé, je ne me donnais même plus la peine de l’acheter, je le feuilletais parfois quand je le trouvais chez des amis, ce qui me confirmait dans mon désintérêt. La même chose est en train de m’arriver avec Télérama : traiter en long en large et en travers le thème du merveilleux quand un camping s’installe en plein hiver sur les quais de Seine et que Médecins du Monde doit faire des consultations en plein air près de Sangatte, faut vraiment se moquer du monde !

Pourquoi croyez-vous que Politis a pu réunir en moins d’un mois auprès d’un public pas riche de quoi se renflouer ? Je fais partie de ce public, et je ne lèverais pas le petit doigt pour sauver Libé ou le Monde.

Internet a joué pour la presse écrite un rôle destructeur, c’est vrai, mais pas de la manière que l’on croit généralement : quand on trouve une info recopiée quasi texto de l’AFP par Le Figaro, le Monde et Libé, et qu’en plus ils’agit d’une info erronée, la confiance en prend un coup.

Pour moi, la presse écrite mérite bien ce qui lui arrive. Autre chose va naître à la place et c’est tant mieux.



Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 06h30 - Posté par

Mème anlyse,mème constat,mème attitude.

Il est loin le temp des journaux,Combat, Le Monde des années 60,.

Salut et fraternité .Rosay.


Menaces sur l’information
1er janvier 2007 - 16h20 - Posté par

Ne rêve pas non plus sur le Monde des années 60 : en 68, il a relaté le début de la révolte étudiante, limite il l’a encouragée, mais dès le retour de de Gaulle, il sonnait la fin de la récré : bon assez rigolé, aux urnes citoyens.

Et ça a donné la "chambre introuvable" que l’on sait : un nombre écrasant de députés de droite, avec très peu de voix de majorité.

Nous, tous neufs en politique, on a rien compris au film, mais les journalistes savaient bien, eux, ce que le mode de scrutin allait entraîner.

Faut dire qu’il était pas tout seul, le Monde : les syndicats, les partis de gauche, tout le monde a marché dans la combine. Yavait pas encore Libé, qui s’est créé plus tard, avec nos petis sous et nos grands bénévolats de militants.

J’y pense de temps en temps, quand je vois ce que Libé est devenu, à nos enthousiasmes, à notre ardeur, à cette époque où la claviste (NDLC, note de la claviste) se permettait de donner son avis au milieu d’un article.


Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 06h37 - Posté par

Tout à fait d’accord.

Libération est devenu, comme la plupart des journaux, un quotidien sans pertinence et pire, sans impertinence.

On s’y ennuie et on n’y apprend rien ou pas grand chose. Pire, l’information y est devenue suspecte.
Comme pour les JT, on se sent toujours obligé de la recouper afin de trouver la véracité des propos tenus.

Quand à tout ce qui est passé sous silence...

Alors que vive internet !

Peut-être que cet espace oubligera les "journalistes" à faire un vrai travail d’investigation pour nous servir autre chose qu’une soupe populaire aussi insipide que le journal de PPDA.

Ce n’est pas internet qui a tué la presse écrite, ce sont les grands groupes financiers qui la tiennent et la détiennent et qui, nous croyant totalement dupes, nous prennent en plus pour des idiots.

Le Canard Enchaîné qui ne mange toujours pas au ratelier survit lui à 1€2O.

Messieurs les journalistes, faites votre travail et nous retrouverons le plaisir de vous lire.

Sinon, inutile de faire l’aumône.

Les temps sont durs et ce serait gaspiller nos euros que de soutenir la presse poubelle.

Usul

http://hacktivismes.org/


Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 09h19 - Posté par

Moi je suis un blaireau abonné à l’Huma, après avoir lu pendant 5 ans LE MONDE, et LIBÉRATION du temps de SARTRE... Et en core plus ongtemps TÉLÉRAMA, qu’on trouvait aussi dans les églises (groupe Bayard)
Je connais par coeur le lectorat de gauche qui s’est fait lobotomisé par cette presse élégamment anticommuniste qui a participé et accompagné ce mouvement de régression des valeurs de la gauche dans notre pays. Chère classe moyenne en perdition, j’ai lu le MONDE DIPLO et un peu POLITIS et je comprends mieux pourquoi ça coince dans la GAUCHE ANTILIBÉRALE : pour vous c’ est encore une affaire de coeur , mais quand il s’agit d’action et en plus avec les Communistes, c’est autre chose, nous ne sommes pas du même monde et ça peut mener loin... JdesP


Menaces sur l’information
2 janvier 2007 - 02h20 - Posté par

idem.Je fais pareil que vous.Si je m’abonne ou si j’achète un journal c’est pour y lire de vraies infos .


Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 17h46 - Posté par

Bonsoir,
Tout à fait d’accord. Ancien abonné du Monde diplo, ancien abonné du Monde, j’ai tout plaqué. Je n’y trouvais pas ce que je cherchais en complément du flot d’infos TV et Internet. Un Monde diplo trop élitiste à mon goût, un Monde avec peu d’analyses, des débats entre intellos trop éloignés des réalités populaires, un Monde 2 bobo sans intérêt à mes yeux, bref, tout ce qu’on finit par recevoir sans le lire... Et Télérama auquel je suis abonné depuis longtemps me procure aujourd’hui la même lassitude : trop parisianiste, trop élitiste à force de vouloir nous ouvrir à d’autres horizons... Je ne rejette pas à priori l’effort de la curiosité mais j’ai l’impression de "mouliner dans le vide" !
Tout ça pour dire que -si on élargit le problème- ça n’augure rien de bon pour une presse un peu "coincée" et encore moins pour un pays dont les débats politiques prochains vont relever des Guignols ou de la Star’Ac !
Michel.


Menaces sur l’information
1er janvier 2007 - 15h03 - Posté par

je suis entièrement d’accord avec 82***pour ce qui concerne Le Monde, Libération et Télérama.
Mais j’ai fais pire que lui, je n’ai pas renouvelé mon abonnement au "Diplo" lorsque j’ai appris qu’il avait fait retirer de la sélection du prix des "Amis du Monde Diplomatique" le livre d’Alain Ménargues : "Le mur de Sharon" et que ce journaliste avait vu une de ses conférences annulée par le même journal sous la pression d’un périodique défendant le point de vue sioniste en France.
De plus, toujours manquant de courage, le même "Diplo" n’a pas osé faire comme les norvégiens dans leur édition du "Monde Diplomatique", consacrer la une du mensuel lors de l’été 2006 aux doutes et questionnements suscités par les attentats du 11/09/2001 . A ce sujet, 5 excellents livres sont parus en 2006 aux www.éditionsdemilune.com rédigés par des "pros"de l’investigation avec l’aide de techniciens du bâtiment et autres spécialistes en explosifs pour remettre en cause la version "officielle" de cette énorme imposture journalistique. Personne dans les média et les journalistes n’a fait de pub pour ces ouvrages de grande qualité qui font honneur au VRAI JOURNALISME !!!
Ce ne sont pas les gratuits qui sont la cause de la chute du lectorat de la Presse française.
C’est le sentiment de dégoût des citoyens devant une presse aux ordres des puissances d’argent , sans courage, bref, le spectacle lamentable qu’elle nous donne avec la bi-polarisation organisée des candidats aux présidentielles 2007 (Sarkolène et Royalnico) oubliant les autres candidats et découragent ceux qui voudraient se déclarer.
A ce stade, notre système démocratique est bien mal en point !
Un excellent article paru sur le site www.voltairenet.org sous la signature de Léon Chibollet le 19/09/2006 (lien : www.voltairenet.org/article1... ) que je vous invite à lire et qui m’a rasséréné parce que je me suis dit comme beaucoup sans doute en ces temps, « je suis pas tout seul à le penser » !!!
Que les médias continuent ainsi, défendant la soit disant « liberté d’expression » et les coups « foireux » (affaire Redeker monté de toutes pièces—on attends encore les preuves des menaces à ce jour —, affaire du Rer D et d’autres encore…) quand il s’agit d’exclure les musulmans , la culture arabe, etc. mais rejettent cette même liberté d’expression dès que la politique d’Israel est mise en cause.
Un exemple à Toulouse (31) : un cinéma du réseau Utopia avait organisé, il y a 2 ou 3 ans, un débat sur la Palestine dans leur salle à la suite du visionnage du film ; hé bien que croyez-vous qu’il arriva ? Le CRIF local appela au sabotage du débat en organisant l’achat en masse de tickets (ce qui demande quand même certains moyens financiers….non ouverts au citoyen lambda !!!) et le débat …fut perturbé et ne put avoir lieu. A cette occasion, je n’ai pas vu les média se mobiliser pour la liberté d’expression !!!!
La rage couve souterrainement, mais elle grossit de jour en jour…
Bonne année 2007


Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 10h00

Je suis d’accord avec la majorité des commentaires : Libé et le Monde, qui tous deux s’adressaient à un lectorat plutôt averti, les ont pris pour des imbéciles.

Très mauvais choix politiques, infos partiales ou erronées, mépris des sensibilités, analyses bâclées, etc.

Je suis une adepte des infos sur Internet, mais je ne délaisse pas pour autant la presse papier - que j’achète régulièrement. Quand on s’intéresse à ce qui se passe autour de soi et dans le monde, ces deux médias sont complémentaires.

Mais quand la presse ne répond plus à mes attentes, quand les journalistes rédigent leurs papiers le doigt sur la couture du pantalon, j’abandonne (ce que j’ai fait pour Libé, que j’achetais dans le temps très régulièrement).
De même, je ne regarde plus les infos télé, ni n’accepte les journaux gratuits.

J’ai soutenu Politis et je vais de ce pas m’abonner au monde Diplo (et en parler autour de moi). Non seulement pour que vive (et non pas "survive") la presse papier, mais ausi pour que les journalistes qui y travaillent puissent le faire en toute liberté de conscience et d’opinion.

En effet, comme le dit un auteur de commentaire, si c’est pour lire les dépêches d’agence, cela n’a aucun intérêt. Pas besoin de payer pour cela.

Bon courage au monde Diplo et bravo pour les articles qu’on y trouve.

Valens



Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 10h21

Moi aussi je délaisse ces journaux (Libé, le Monde, Télérama..) et particulièrement au lendemain du NON au TCE, Libération à fini par m’écoeurer de leurs infos traitant du massacre des libanais par l’armée israélienne de juillet 2006, alors que nous avions accés au même moment à des infos sur le blog d’Alain Gresh, j’ai pu mesurer le fossé entre des infos pertinentes et objectives et des infos orientées par le "patron"
Oui je vous soutiens Monsieur Ramonet et votre équipe, par mon abonnement et je parle beaucoup de vous autour de moi . Liliane de l’Aveyron



Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 12h07

C’est un journaliste qui m’a dit un jour :

"Quand le journal que tu lis habituellement traite de sujets que tu connais bien, en es-tu satisfaite ? Non ? Alors, pourquoi lui faire confiance pour t’informer de sujets que tu ne connais pas ?"

Vous verrez que les journaux qui résistent à cette épreuve sont très peu nombreux.



Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 14h18 - Posté par

Tout à fait d’accord. C’est la clé d’évaluation de la qualité d’un média.

RC de Toulouse.


Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 12h52

bonjour,

On pourrait penser que l’élévation supersonique du "niveau" des bacheliers stimule la demande de presse écrite . On pourrait penser que l’extension continue de l’Education Civique Juridique et Sociale stimule la demande de presse écrite. On pourrait penser que l’acharnement contre les haines et discrimininations stimule la demande de presse écrite. On pourrait penser que les progrès inouïs de l’Axe du Bien stimulent la demande de presse écrite.... etc...

Ignatio vous savez tout sur la comédie, les comédies, le sans-gêne des puissants... Pourquoi faire semblant d’oublier qu’en société de consommation, démocratie d’opinion et autres falbalas, l’ Homme debout prend moins son pied que l’Homme couché devant cinq cent chaînes de télé, mille jouets et consoles, cent drogues dures et douces, un EGO caressant et caressé... Laissez votre classe moyenne aux plaisirs de la désincarnation, faites confiance à la populace qui se venge en devenant obèse, délurée et chieuse... inconséquente en apparence et faisant le mur pour que s’y écrasent les volontés... Je ne lis plus les quotidiens régulièrement... ils ne sont pas plus en Europe qu’il y a vingt ans... pour le social, merci des feuilletons... Dans un pays qui ne sait toujours pas qu’il a dix fois plus de musulmans que de paysans, qu’est-ce que l’info ?
Votre canard est le dernier que je lise, question d’échelle, mais je me tape aussi le Figaro question de politique étrangère et quelques autres chez le coiffeur pour en savoir long sur les idées courtes...

C’est pas Rotschild qui a coulé Libé... Pour le "Monde" ce ne sont pas les antisémites qui cessent de l’acheter... Et si c’était la langue française qui avait déserté l’école ?

michel ducruet



Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 19h35

Ce qui me gène beaucoup dans cet éditorial, c’est qu’on jurerais entendre la voix de n’importe quel cuistre faiseur d’opinions. Notamment cette façon de pester sur Internet.
Qu’ Internet soit bientôt complètement gangrené par la sphère commerciale ne fait guère de doute.
Les faiseurs d’opinions en cour préparent le terrain autant qu’ils s’irritent de voir des individus oser s’informer et penser sans eux.
Qu’ Ignacio Ramonet leur fasse écho me désole un petit peu. Il remet en cause la capacité d’une communauté à utiliser Internet pour créer du processus démocratique là où cela manque.
Je crois au contraire que nous n’avons pas poussé toutes les possibilités jusqu’au bout. Internet sert surtout de canal alternatif. On pourrait développer une forme de « journalisme » (breuuu... c’est pour faire vite) alternative et non marchande en utilisant le travail collectif et organisé, à la manière des développeurs de logiciels libres.
 Travailler sur des analyses statistiques de contenu en se partageant le travail (pour servir de support à tous ceux qui militent pour dénoncer l’imposture médiatique).
 Faire des recherches de validité et en faire des synthèses accessibles à tous, préciser les sources et les démarches pour les rendre vérifiables...
 Développer un système (non normatif) de « cooptation de confiance » ? (hum là je suis pas certain, terrain glissant...)
Je respecte beaucoup le monde diplomatique et Ignacio Ramonet mais nous sommes nombreux à investir beaucoup de temps et d’énergie pour échapper et éventuellement nous opposer à la pensée unique. C’est ce qui nous donne le droit parfois de dire merde à tous ceux qui dans un moment de faiblesse manquent d’humilité et c’est très bien comme cela.

Daniel.



Menaces sur l’information
31 décembre 2006 - 19h47 - Posté par

Pantouflons les lumino-médias

Avant qu’ils créent d’obscurs incrédules

.

Griffes de Loup


Menaces sur l’information
1er janvier 2007 - 01h16

il restait en France 2 journaux qui me semblaient à peu près corrects : Le Canard enchaîné et Le Monde diplomatique.
mais l’un comme l’autre sont incapables de rapporter les remises en cause des attentats du 11 septembre 2001 aux USA ; alors que chez nos voisins européens, ainsi qu’outre-atlantique, ces évènements font l’objet d’analyses remettant en cause la version officielle du gouvernement US.
vous avez dit "presse indépendante" ??????????????



Menaces sur l’information
1er janvier 2007 - 21h46 - Posté par

Et y a pas que le 9/11 ; Faut voir les positions sur Cuba ou les mouvements émergents de libération en amérique Latine ; ou au Mexique et en Palestine.

Ou simplement les analyses sur ce qui se passe de grave pour la Liberté et la Démocratie, (La vraie) aux Etats-Unis.

Et c’est pour ça que la presse française est en perte de vitesse.

C’est vrai, Internet est, et sera, récupéré au fur et à mesure par les puissances d’argent. Normal, ils jouent la Contrinsurrection. Mais l’avantage c’est qu’en deux clics on peut suivre les liens sur d’autres sites, et qu’il s’en crée tous les jours de nouveaux.

Des bons et des pires. Mais au moins ça oblige à apprendre à faire le tri.

Et on peut aussi obtenir des données brutes. Après tout, pourquoi aurait-on besoin d’un quelconque "journaliste", (Sans vouloir offenser personne), pour nous apprendre à constater ce qu’on peut ressentir nous-même dans notre chair ou notre propre expérience, et alors que nous somme bien souvent bien plus qualifié que lui pour l’expliquer.
Ou pour aller "charger" et étudier des docs déclassifiés du Pentagone ou du DoD.

Internet, c’est la Bibliothèque d’Alexandrie mise à la disposition du Monde entier. Avec le bon et le Mauvais. Mais personne n’a le droit de déterminer ce qui est bon ou mauvais pour les autres.

Alors soit on pense que le savoir et l’analyse doivent ête réservés à une élite et que les autres n’ont qu’à s’y réferer, ou on pense que tous les hommes ont le droit et le devoir de s’informer et de débattre.

Et tant qu’Internet ne sera pas clos, (Et c’est pas demain), on pourra toujours aller y piocher sans retenue.

Pour mon compte j’apprend plus en lisant Bellaciao un soir pendant 1 heure qu’avac 30 JT du 20h à la suite. Et je consulte et échange sur des centaines de sites dans le Monde. Avec environ 2 h de participation quotidienne, soit deux canards mainstream lus à fond.

Et en plus ça oblige à perfectionner ses langues étrangères... Et ça me fait des économies.

Et qu’on croie pas que je suis contre le (vrai) journalisme. Je suis fils de journaliste de la presse communiste et j’y ai bossé pendant 40 ans. J’ai pu mesurer ses grandeurs... Et ses limitations.

Alors je sais comment la presse en général se fait... Et se suicide.

GL


Menaces sur l’information
20 janvier 2007 - 20h11 - Posté par

oui en lisant dans le site du réseau voltaire, il est dit que le 11 septembre 2001 aux États-unis il y aurait manipulation de la population.

anbo





L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
1 commentaire
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Rendez les choses aussi simples que possible, mais pas plus simples. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite