Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Francis Wurtz : « Les électeurs du "non" seraient floués »
de : L'Humanité (Francis G de Quincy)
vendredi 19 janvier 2007 - 23h49 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 33.1 ko

Pour le président du groupe de la Gauche unitaire au Parlement européen, la refonte de la politique européenne est « plus que jamais à l’ordre du jour ».

Comment expliquez-vous les tentatives de ressusciter le traité constitutionnel européen (TCE), rejeté par les Français le 29 mai 2005 ?

Francis Wurtz.

Il était annoncé depuis longtemps que la période du 1er janvier 2007 jusqu’à fin 2008 serait décisive pour l’élaboration du futur traité européen. Le Conseil européen avait décidé que la présidence allemande lancerait ce processus et que la présidence française aurait la responsabilité de le conclure.

Il n’y a donc pas de surprise qu’Angela Merkel défende sa position et celle de la grande majorité des chefs des États et gouvernements européens actuels, qui est de sauver, sinon le texte complet de l’ex-projet, au moins sa substance. Ce qui est très grave, c’est la prise de position de Ségolène Royal. Pour elle, la réforme en profondeur du TCE n’est plus à l’ordre du jour, alors qu’elle l’est plus que jamais dans les opinions publiques.

Non seulement il y a un rejet majoritaire de l’Europe libérale, mais aussi un malaise social dans la quasi-totalité des pays européens. La montée des forces d’extrême droite doit être considérée comme un signal d’alarme de ce qui arrive quand on n’entend pas l’insatisfaction et les frustrations des populations.

Ségolène Royal plaide pourtant pour un traité différent...

Francis Wurtz.

Elle préconise un traité strictement institutionnel, avec un volet social. Cela veut dire que l’on retirerait du texte soumis aux Français la partie la plus contestée, autrement dit la structure de l’Europe libérale. Mais ce qu’elle ne dit pas, c’est que le futur traité s’ajouterait au traité actuel et que la partie contestée resterait entièrement en vigueur. On ferait se prononcer les électeurs seulement sur les modifications.

C’est une tromperie, exactement comme le « mini-traité » proposé par Sarkozy. La majorité des électeurs socialistes qui ont voté « non » le 29 mai 2005 doivent se sentir floués. De plus, l’idée d’inclure un volet social est partagée par tous les partisans du « oui ». Si on ne touche pas à la politique économique, on s’interdit de faire une vraie politique sociale. Enfin, quand Ségolène Royal avance qu’il ne faut pas pénaliser les pays qui ont ratifié la constitution, c’est exactement l’argument des gouvernements qui sont favorables au TCE. Il n’y a pas eu de référendum dans ces pays mais un vote à la sauvette par les Parlements. Et dans les rares pays où il y a eu un référendum, il n’y a pas eu de débats.

Dominique de Villepin prétend que le « non » nous a affaiblis. Ne faut-il pas, comme le préconisent les dirigeants socialistes, chercher à dépasser le clivage du 29 mai 2005 ?

Francis Wurtz. _ Le « non », surtout en France, a été la première occasion d’ouvrir un véritable débat sur les fondements à donner à l’Union pour que les Européens puissent à nouveau se retrouver dans ce grand projet. Cela a été un grand service rendu à la cause européenne.

Nous avons exprimé notre volonté de politiques communes permettant d’user de l’atout que représente l’unification de nos peuples et de nos nations, pour faire émerger d’autres règles qui défendent un modèle social et démocratique avancé, afin de le faire progresser dans le monde.

Si on ne conteste pas le cours actuel de façon positive, comme on l’a fait, ce seront des contestations négatives, populistes, d’extrême droite qui risquent de se manifester demain. Les responsables politiques que nous allons élire cette année seront ceux qui finaliseront les négociations sur le futur traité européen. Il est donc très important de savoir, avant de voter, comment ils entendent se comporter.

On entend dire que le fonctionnement de l’Union européenne est bloqué. Comment relancer la machine ?

Francis Wurtz. _ Le premier problème de l’UE n’est pas son fonctionnement. C’est le contenu de sa politique, qui dresse les gens les uns contre les autres, qui met en concurrence systématique les modèles sociaux pour les tirer vers le bas au nom d’une conception suicidaire de la compétitivité. On ne peut pas réussir une entreprise de convergence de 27 pays et d’un demi-milliard de personnes sans le consentement ni l’implication des citoyens.

Or le fossé se creuse de plus en plus entre les citoyens européens et les institutions. On le voit lors des élections européennes, où il y a de moins en moins de participants. On le voit dans les enquêtes d’opinion. Je suis pour que l’Europe fonctionne mieux, et si ce n’était qu’un problème de fonctionnement, on arriverait facilement à se mettre d’accord.

http://www.humanite.fr/journal/2007...

JPEG - 291.4 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Francis Wurtz : « Les électeurs du "non" seraient floués »
20 janvier 2007 - 01h24

je ne suis pas étonnée, que pouvions nous attendre d’autre comme comportement, le PS a appelé à voter "oui" et se fiche pas mal de ce que le peuple Français veut !



Francis Wurtz : « Les électeurs du "non" seraient floués »
20 janvier 2007 - 04h49 - Posté par

S.V.P. il est reconnu que 60% des P.S. encartés ont voté NON au T.C.E. OK.

Salut et fraternité.Rosay.


Francis Wurtz : « Les électeurs du "non" seraient floués »
20 janvier 2007 - 14h48 - Posté par

Bien entendu, et c’est bien pour cela que la position de SR est grave, et dans ces conditions, dire que MGB incarne une candidature de rassemblement ne relève pas du seul slogan :

En effet, comment ne pas y trouver des raisons supplémentaires de largement rassembler les électeurs du « non », y compris bien entendu parmi les électeurs traditionnels du PS, pour mettre en œuvre une politique permettant de :

 Infléchir la construction européenne et travailler à des initiatives pour l’élaboration citoyenne d’un nouveau traité, facteur de progrès social de démocratie et de paix ;

 Inverser la logique de cette Europe du « moins disant social » dont le dogme est la concurrence libre et non faussée, soumise aux lois du tout marchand de l’OMC, incompatible avec la reconquête et l’extension des services publics que nous voulons ;

 Réorienter les missions de la BCE et créer un pôle financier public porteur d’une nouvelle politique du crédit et d’une nouvelle politique industrielle.

Si ces conditions n’étaient pas réalisées, le programme de notre candidate ne serait qu’un catalogue… il nous faut donc œuvrer au rassemblement le plus large et ne pas hésiter à « profiter » de l’espace que nous ouvrent les positions ultra libérales de la candidate du PS.

Francis G de Quincy


Francis Wurtz : « Les électeurs du "non" seraient floués »
20 janvier 2007 - 19h43 - Posté par

Et Sarko quel qualificatif alors ??????!!! super hyper ultra libéral !!!!!!

Ségolène Ultra libérale je ne crois pas ,et ce n’est que mon avis.

Elle est autoritaire ; ça surement !!.

Toutefois je m’autorise à rappeler que la candidate .MG.B. n’est pas la candidate du P.C.F.

mais la candidate de la gauche anti-libérale,c’est beaucoup plus important .S.V.P.pas oublier.

Salut et fraternité.Rosay.





Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires
Espagne : 44 ans après la mort de Franco, l’extrême droite s’apprête à entrer au parlement
mardi 16 - 16h37
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Justice : la cour administrative d’appel annule la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
mardi 16 - 14h13
de : Juliette Meurin
LES BLACK BLOCS - La liberté et l’égalité se manifestent
mardi 16 - 12h24
de : Ernest London
Olivier est tombé, son arche restera debout !
mardi 16 - 11h34
de : Le Cercle 49
Christelle Déchronique Les péages urbains (audio)
mardi 16 - 09h48
de : Ciné Christelle
Conférence débat, Michèle Audin présente Eugène Varlin, ouvrier-relieur, jeudi 18 avril à 18h30
mardi 16 - 09h28
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
LE 26 MAI, METTONS LA RACLÉE À MACRON ! - Meeting Mélenchon, Aubry, Ruffin, Becker à Amiens (video)
mardi 16 - 08h40
Juan Branco, avant le "grand déballage" macron, dénonce une nouvelle fois nos "pseudos élites" (video)
lundi 15 - 17h41
de : nazairien
8 commentaires
Acte 22 Place de la République, police nationale et bagueux de Paris, complètement hors sol (vidéo)
lundi 15 - 14h19
de : nazairien
4 commentaires
Toulouse #Acte22 : La police tabasse 2 Journalistes et casse leurs caméras (video)
lundi 15 - 11h01
Jean-Luc Mélenchon. Privatisations : « VOTRE MODÈLE EST FINI » (video)
lundi 15 - 10h33
Le "meilleur des mondes" A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes.
dimanche 14 - 13h30
de : nazairien
6 commentaires
Anti-impérialisme : cycle de conférences
dimanche 14 - 13h29
Marlène Schiappa, piégée par ses mensonges, quitte l’interview (vidéo)
samedi 13 - 15h29
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vous voulez les misérables secourus, je veux la misère supprimée. V. Hugo
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite