Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
de : patrice leclerc
lundi 22 janvier 2007 - 11h42 - Signaler aux modérateurs
25 commentaires
JPEG - 32.9 ko

Un courrier à la direction fédérale du PCF

Chère Brigitte,

J’ai bien reçu ton courrier de demande de parrainage de la candidature de Marie-George Buffet à l’élection présidentielle.

J’ai apprécié le fait que tu aies personnalisé ce courrier pour prendre en compte nos débats et « déceptions de n’avoir pas pu décider d’une candidature commune unitaire antilibérale ». Je te remercie sincèrement de cette attention. Elle est la marque d’une écoute politique et du respect des points de vu.

Je ne peux cependant pas répondre positivement à ta demande.

Je considère en effet, qu’à la suite et comme la LCR, le PCF fait, non pas une erreur, mais une faute politique grave en rompant avec le processus de construction d’une nouvelle offre politique aux élections présidentielles avec une candidature unitaire antilibérale. Cette nouvelle offre aurait permis de créer une dynamique électorale crédible permettant de sortir du bipartisme, du choix entre social libéralisme et libéral populisme. Elle aurait permis de redonner espoir à toutes ces électrices et ces électeurs qui cherchent à avoir un vote utile. Utile parce qu’il va compter, utile parce qu’il va être signifiant dans le paysage politique actuel. Elle aurait permis de lutter contre l’abstention en recréant de l’espoir dans les milieux populaires, chez les jeunes, chez les ex de tout bord.

J’ai en tête les propos exprimés par les camarades C.Mazauric, J. Ralite, G. Séguy, L. Sève, M. Simon avant la décision du Parti d’entrer en campagne : « Continuer à argumenter auprès de nos partenaires en faveur de notre choix est une chose. Apparaître comme nous y enfermant quoi qu’il advienne en serait une toute autre, et du plus grave effet. Car alors on serait en partance pour une alternative des deux côtés prohibitive : maintenir la proposition, malgré bien des signaux d’alerte, jusqu’à son refus par les collectifs unitaires le 10 décembre, éventualité grosse de périls, voire d’affrontements désastreux dans le mouvement et dans le parti lui-même ; ou parvenir à les y rallier sans convaincre, voire en indisposant une forte minorité, c’est-à-dire en cassant d’emblée une bonne part de la dynamique unitaire enthousiaste dont dépend à l’évidence la nécessaire ampleur du succès. » N’est-ce pas ce que nous vivons ?

Je ne souhaite donc pas soutenir une candidature qui ne correspond pas aux enjeux politiques actuels, à ce dont auraient besoin les hommes et les femmes qui souffrent des politiques de droite, celles et ceux qui rêvent d’un autre monde.

Mais il n’est pas trop tard pour bien faire. Le parti communiste peut encore remettre avec d’autres « l’ouvrage sur le métier » pour participer et contribuer à une dynamique unitaire pour une alternative au capitalisme. La situation politique n’est pas figée, n’est jamais figée.

Je ne te cache pas que je m’interroge fortement sur mon adhésion à un parti qui perdurerait dans cette faute politique. Je le fais avec difficulté, avec douleur et tristesse. C’est plus dur que lorsque j’ai décidé de quitter mes responsabilités organisationnelles. Le PCF, c’est des bons et des mauvais cotés, mais surtout des amis et des camarades de combat. C’est aussi la matrice dans laquelle je me suis formé. Un espace politique dans lequel je me suis épanoui depuis 1979. Quasiment une famille. Je sais d’expérience que quitter la famille aura, malheureusement, des conséquences négatives aussi sur des liens humains tissés au fil des années. Je les redoute.

Dans l’attente d’une décision, que je prendrai en fonction des décisions du parti, et de l’évolution de mes réflexions, je te propose de me considérer en congé de parti d’ici au premier tour des présidentielles.

Le 5 juin 2002, je signais une tribune dans l’Humanité intitulée « ensemble, faisons un enfant ». Je continue à me fixer cet objectif politique. « Communiste unitaire » j’agirai avec le parti communiste à chaque fois que je serai en accord, comme j’agirai avec toutes les composantes de la gauche antilibérale. Les débats internes du PCF m’intéressent de moins en moins, d’autant que je vois venir « gros comme une maison » le fait que ceux qui ont poussé Marie-George Buffet à être candidate, êtres les premiers à la dénigrer une fois les élections passées. Une certaine logique du pire semble être en route. Les enjeux d’appareils vont dominer.

Je vais donc accroître mon investissement dans Alternative citoyenne, essayer de développer mes liens de travail avec les citoyennes et les citoyens de Gennevilliers et du département pour faire grandir l’action et la réflexion en ce sens et contribuer à répondre à l’aspiration des jeunes, des salariés et citoyens qui ont besoin de transformer cette société.

Si les camarades n’y voit pas d’inconvénient je continuerai à être membre du groupe communiste au Conseil général. Je reste aussi à la disposition du Parti et des communistes, comme de tous les citoyens, comme conseiller général.

Voilà chère Brigitte, l’état de mes réflexions. Je t’assure que je veillerai à ne pas laisser la place à des formes d’amertumes ou de rancœur souvent inutiles.

Amicalement,

Patrice Leclerc

NB : J’arrête de cotiser au PCF mais pour des raisons d’éthique personnelle je continuerai à reverser mes indemnités au PCF. Je suis toujours d’accord avec ce beau principe.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 12h24

Là je craque, quelle est le bureaucrate qui a réclamé le soutien de cet homme dont par ailleurs j’ignore tout...
De deux solutions ou les fichiers du PCf ne sont pas à jour, ou on cherche à se tirer des balles dans le pied...



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 12h49

En clair, l’adhérent militant part mais l’élu reste. De toute évidence, la cohérence s’arrête là où commence le pouvoir, aussi minime soit-il.
Encore un effort, camarade, et tu arriveras au bout de ton propre raisonnement : non pas verser les indémnités mais se libérer du mandat d’élu. Ainsi ce n’est pas l’éthique qui serait sauve (la belle affaire !) mais la cohérence.
JLe Guillou



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 13h34 - Posté par

Moi je trouve cette décision dommage, on peut ne pas être d’accord avec son organsiation mais on se doit (à mon sens) toujours se soumettre aux lois de la démocratie, sauf si c’est contraire à l’éthique et rien n’a était contraire a cette éthique. C’est ce que je fais en ayant voté ( à tort ) le retrait mais je fais campagne coute que coute. De plus, ce n’est pas en quittant le navire qu’on peut se battre pour l’améliorer.
Tu sais, on est tous déçus que le procéssus est échoué, mais c’est en étant à l’intérieur qu’on change les choses, pas de l’extérieur.
jonathan(pcf)


Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 14h08 - Posté par

Et vous vous en vantez...

N’oubliez pas que les citoyens qui vous ont élu n’ont pas élu "Patrice Leclerc" mais un COMMUNISTE qui se trouve être Patrice Leclerc.

Désapprouver l’avis majoritaire des collectifs et la décision de vos camarade est votre droit le plus strict mais il faut être cohérent et quitter le parti...

Un élu du parti doit donner son parrainage au candidat désigné par son parti (et en l’occurence plus largement) c’est la logique la plus limpide. Si votre intime conviction vous l’interdit et bien il faut démissionner des responsabilités où vous avez été porté par et pour le parti.

Cette façon de conserver les avantages d’être un élu communiste et de se débarrasser des obligations inhérente à l’appartenance à une organisation est proprement immorale.

Léo. 20 ans PCF


Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 17h40 - Posté par

Voilà des reflexes de militants qui contribuent, avec les ennemis traditionnels de l’idéal communiste (la droite mais aussi la social démocratie), à ce que le PCF coule doucement mais sûrement. Nous attendons la suite des événements. La décision de la direction nationale du PCF (les Gorbatheviens du parti) de rompre la dynamique unitaire,que les militants ont conjugué leur énergie avec d’autres pour la construire, est -elle prise pour réellement changer la donne en France ou bien pour des intérêts bassement matérielles (sauver quelques postes de députés, etc...). On connaitra la suite très prochainement.


Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 14h46 - Posté par

Ayant été élu sous l’étiquette PCF,c’est bien la moindre des choses de continuer à reverser tes indemnités.Et j’aimerai que tu nous dises quel est le candidat qui représente pour toi une alternative crédible.

Mustou


Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 13h06

bonjour

le membre du parti nous quitte
l’élu reste
mais au fait le courage est de quitter les deux non car ton mandat ne t’appartient pas il me semble
ah oui c’est vrai tu es un bouffe gamelle, imaginez un peu, plus élu,plus de réceptions, de salons où l’on cause, de présidence de trucs, de machins, le vide sidéral, pire l’oubli !
ben attention quand même la malhonnêteté est parfois indigeste !

moi je vais au Zénith demain et ça va faire du bien de voir et d’entendre quelqu’une de propre, de clair avec un cerveau à la place du nombril !

au fait on connait la couleur de cheveux de Clem, son tour de poitrine,sa vie, ses oeuvres....
et rien de tout ça sur MGB, pfiii même pas foutue de poser en maillot de bain sur la plage de Stains !

bah c’est aussi pour cela que vais voter pour elle !
valenton.rouge
a.g.94@orange.fr



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 13h25

Chacun ses choix Patrice

Toi tu choisis la division la manoeuvre et les hommes providentiel

Nous nous respectons le choix majoritaire des collectifs

Et CHOISISSONS

de redonner l espoir aux couches populaires

de faire vivre une gauche antilibérale et populaires

DE faire campagne aux cotés de Marie GEorges Buffet Sur les 125 propositions

Tu y avais tte ta place des choix de carriere ton desir de voir la mort du PCF t amenes a desirer prendre un autre chemin

Tu fais le choix des bobos bien pensant donneurs de lecon a la france des collines des usines du commerce de celle qui lutte et qui trime de celle pour qui les fins de mois commencent le 15

N oublie jamais ce que Jacques Duclos ecrivait ds ses mémoires

"Les poubelles de l histoire sont pleines de ceux qui ont renié leur idéaux"

J espere que le bon sens triomphera et que tu t apercevras vite de ton erreur

Tu as tte ta place a nos cotés pour faire de la politique autrement et mettre fin aux combines de sommet elections a l applaudimetre et autres caricatures de democratie (dont de pseudo antiliberaux donnent le triste spectacle)

Oui Le PCF MGB sont bien les seuls dans cette triste campagne a parler vrai A mettre en cause la capital la finance le medef l europe des capitaux et a se prononcer pour d autre rapports entre les peuples

LES SEULS A PROPOSER VOULOIR ET FAIRE DE LA POLITIQUE AUTREMENT

C est cela que ton ex parti porte et la candidate UNITAIRE ET DE RASSEMBLEMENT qu est MGB aussi

Tout le monde peut se tromper toi aussi ALORS reflechi avant de rejoindre definitivement la Hordes des croque mort et des fossoyeurs du PCF et de l espoir de construire un autre monde

Fraternellement

CF vitry 94



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 14h30

« [..] mais une faute politique grave en rompant avec le processus de construction d’une nouvelle offre politique aux élections présidentielles avec une candidature unitaire antilibérale. Cette nouvelle offre aurait permis de créer [...] »

 S’agissait-il de crééer un nouveau mouvement, élargi ? on ne peut qu’être d’accord, à terme, et après un débat approfondi, ce qui n’a pas été le cas, et n’aurait pas pu l’être car nous n’en avions pas le temps, sauf à fuir en avant.
 ou s’agissait-il de crééer une « nouvelle offre » ? là on est dans le marketting, que nous déplorons par ailleurs... et on est en droit d’être au moins politiquement sur ses gardes
 en tout état de cause, lire ce texte le 22 janvier est étrange, car entre temps, dans les dernières semaines on a pu tester la fiabilité (sang froid, refus de jeter du venin entre nous, prudence face aux médias, priorité au programme unitaire, solidité face aux risques de division et de récupération...) de plusieurs candidats encore moins consensuels non retenus pour la candidature unitaire... et là la déception est très grande. Le 22 janvier, j’attends encore qu’on me nomme un(e) candidat(e) en qui un plus grand nombre d’entre nous auraient eu plus confiance qu’en MGB... A posteriori, je pense qu’on risquerait d’attendre très très longtemps.
 confondre les deux rythmes de deux opérations distinctes c’est se tromper. Cultiver un casus belli sur cette confusion, ça ne fait rien avancer, ça nous fait tous perdre sur tous les plans, à court et à long terme.
 est-ce cela l’objectif ? Peut-être, si l’on vit hors du temps dans un monde virtuel.

Jean-François



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 15h57

Monsieur Patrice Leclerc, votre choix est légitime, mais votre notoriété ne dépassant vraisemblablement pas les limites de votre canton, pourquoi cette réponse publique ?
En ce qui me concerne, et sans vouloir vous offenser, je trouve que Claude Mazauric, à qui vous faites référence, fait preuve d’une hauteur de vue qui n’est pas l’apanage de tous

Francis G de Quincy


UN CHOIX RAISONNE par Claude Mazauric, historien.

On le voit mieux aujourd’hui, le système que met en place l’élection présidentielle quinquennale est d’une extraordinaire perversité. Tout se configure comme si le duopole transactionnel du second tour s’imposait avant que les choix du premier tour ne se soient exprimés.

Duopole : « Situation d’un marché, nous dit excellemment le Larousse de la langue française, sur lequel la concurrence ne s’exerce qu’entre des vendeurs et une multitude d’acheteurs. » Sommes-nous donc, de citoyens, devenus les clients d’un hypermarché médiatisé de la politique comme les usagers des services publics que nous étions en sont devenus les « clients » ?

Craignons que cette métamorphose imposée, et l’escamotage des débats de fond qui supposent échanges multiples et ripostes diversifiées, n’entraînent dégoûts, abstentions et refus, dont le vieux fasciste qui se dit benoîtement de « centre droit » ne finisse par tirer profit, une fois encore.

Au regard de ce péril et plus généralement sur le fond des questions posées à l’occasion de cette élection présidentielle, de quel autre moyen, désormais, disposons-nous que celui de nous rassembler autour de la candidature de Marie-George Buffet, pour marquer notre différence dans le spectacle qui nous est complaisamment offert et dont nous devons aussi devenir des acteurs de premier rang ?

Que certains, très engagés dans le combat dit « antilibéral », puissent regretter qu’on en soit arrivé à recourir à la sanction d’un vote majoritaire de la masse des militants plutôt qu’à l’un de ces choix consensuels qui ont toujours eu la faveur des élites, voilà qui est un point de vue éminemment respectable : depuis plus de deux siècles, la question est pendante entre cercles libéraux où se réunissent les gens reconnus (ou supposés) avertis et partisans de la démocratie ; elle ne sera pas réglée aujourd’hui d’un coup de baguette magique !

Mais depuis les dérapages verbaux et autres du 9 décembre, l’urgence n’est plus là. Dans la réalité des choses, il n’est d’autre voie aujourd’hui que celle de se réunir autour de la candidature de Marie-George Buffet si l’on veut à la fois inscrire son acte dans le courant antilibéral qui a soulevé beaucoup d’espoirs et, simultanément, ne pas renoncer à rassembler toute la gauche pour tenir en échec la droite et son extrême et, surtout, préparer l’avenir.

Cela est non seulement mon choix raisonné, mais, à mes yeux, le seul qui soit porteur d’une perspective autre que simplement politicienne.

http://www.humanite.fr/journal/2007...


Francis G de Quincy



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 16h30

Ce qui me chagrine dans les propos de cet élu c’est que depuis que MGB fut désignée majoritairement par les collectifs locaux et ses camarades du PCF, beaucoup de masques sont tombés sur les intentions et ambitions réelles des unes et des autres.

Donc, à l’examen des actes de ces ex candidats à la candidature, je pense que cet élu devrait faire preuve d’un peu plus d’objectivité et de s’engager dans la campagne.

Il ne s’agit plus de défendre nos états d’âme mais de porter un coup à la politique libérale en France dans l’intérêt des populations. Pour ça, je pense que MGB porte bien ce combat.

Après, doit-il démissionner de son mandat ? Il faut peut être laisser cette décision aux militants du secteur qui le connaissent. Qu’ils en débattent avec lui mais déjà je lui fais crédit d’honnêteté sur ses indemnités.
Je signale au passage que certains élus "de hauts rangs" restent adhérent pour s’opposer à la politique du PCF mais ne reversent pas leurs indemnités.

C’est dommage que certains ne perçoivent pas l’enjeux essentiel de ces élections et ceux, qui ne savent pas mettre leur ego en retrait d’une cause plus noble, prennent une lourde responsabilité.

PP



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 16h34

de C.MAZAURIC ,
""On le voit mieux aujourd’hui, le système que met en place l’élection présidentielle quinquennale est d’une extraordinaire perversité. Tout se configure comme si le duopole transactionnel du second tour s’imposait avant que les choix du premier tour ne se soient exprimés.

Duopole : « Situation d’un marché, nous dit excellemment le Larousse de la langue française, sur lequel la concurrence ne s’exerce qu’entre des vendeurs et une multitude d’acheteurs. » Sommes-nous donc, de citoyens, devenus les clients d’un hypermarché médiatisé de la politique comme les usagers des services publics que nous étions en sont devenus les « clients » ?

Craignons que cette métamorphose imposée, et l’escamotage des débats de fond qui supposent échanges multiples et ripostes diversifiées, n’entraînent dégoûts, abstentions et refus, dont le vieux fasciste qui se dit benoîtement de « centre droit » ne finisse par tirer profit, une fois encore.

Au regard de ce péril et plus généralement sur le fond des questions posées à l’occasion de cette élection présidentielle, de quel autre moyen, désormais, disposons-nous que celui de nous rassembler autour de la candidature de Marie-George Buffet, pour marquer notre différence dans le spectacle qui nous est complaisamment offert et dont nous devons aussi devenir des acteurs de premier rang ?

Que certains, très engagés dans le combat dit « antilibéral », puissent regretter qu’on en soit arrivé à recourir à la sanction d’un vote majoritaire de la masse des militants plutôt qu’à l’un de ces choix consensuels qui ont toujours eu la faveur des élites, voilà qui est un point de vue éminemment respectable : depuis plus de deux siècles, la question est pendante entre cercles libéraux où se réunissent les gens reconnus (ou supposés) avertis et partisans de la démocratie ; elle ne sera pas réglée aujourd’hui d’un coup de baguette magique !

Mais depuis les dérapages verbaux et autres du 9 décembre, l’urgence n’est plus là. Dans la réalité des choses, il n’est d’autre voie aujourd’hui que celle de se réunir autour de la candidature de Marie-George Buffet si l’on veut à la fois inscrire son acte dans le courant antilibéral qui a soulevé beaucoup d’espoirs et, simultanément, ne pas renoncer à rassembler toute la gauche pour tenir en échec la droite et son extrême et, surtout, préparer l’avenir.
Cela est non seulement mon choix raisonné, mais, à mes yeux, le seul qui soit porteur d’une perspective autre que simplement politicienne.



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 17h42 - Posté par

Dommage que tes "questions d’ethique"ne t’amènes pas jusqu’à utiliser ton droit de parrainnage pour la candidate unitaire choisie par une majorité des collectifs locaux et de la majorité de tes ex camarades de parti. Ce parti qui t’as permis d’obtenir ce droit. Bonne aventures au parti de José Bové. Tous au Zenith le 23 ! Dgé13


Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 17h43 - Posté par

Il y a toujours eu ce genre d’individus n peu pau,és au PCF.. ;Comme dans tout parti, io y a les fidèles et ceux qui de termps à autre se cassent...Donc ce monsieur préfère la démocratie médiatique d’un BOvé dé"signé pas par vote mais par acclamation comme aux plus beaux temps du stazlinisme trionphant et crache sur la démocratie militante qui avait pourtant désigné Marie George...

Je préfène même pas m"énerver...Ignorons le....

IlROsso...


Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 18h32

cher "renegat"

ce n’est pas sans emotion et un peu de colère,que j’ai pris connaissance de ta decision,cher patrice,toi que l’on surnommait affectueusement "l’acier", durant l’ecole federale de 1989.

je me garderais bien,de te juger aussi sévèrement que certains le font,il n’y a pas d’un coté les "gamelards" et de l’autre les "purs" . Cette vision unilatérale et insultante,a dans le passé permis a des "soi disant" "inebranlables" de jeter l’anathème sur des hommes et ds femmes qui exprimaient seulement un doute.Je connaissais tes interrogations, je comprends ta deception,notre deception est commune,les reponses sont diverses,l’amertume se dissipera,il restera les convictions.Tu t’interroge sur ton appartenance future,tu separe ton activite entre le representatif et le partisan,mais justement une des tare du "socialisme reel",ce n’etait pas la confusion entre le role du parti et celui de l’etat.JE m’etonne qu’un leniniste de ta trempe,se fourvoie aussi "lamentablement".MON cher patrice,ni censeur,ni encenseur,simplement ,comme nous ne pouvons pas faire un bébé tous les deux,continuons ensemble de tenir la main de ce parti,que nous detestons tout les soirs et que nous embrassons tous les matins

amicalement,michel,de begles



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
23 janvier 2007 - 00h26 - Posté par

Bonjour Michel,
Content d’avoir de tes nouvelles, dans un message au demeurant sympa. Cela tranche du tout noir ou tout blanc.
Merci
amicalement,
Patrice


Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 19h15

Patrice,

Tu est bien gentil mais moi je prends ta déclaration pour une forme de chantage. Les communistes à 80% ont choisi de maintenir MGB. Ca serait bien de tenir compte de leur avis même si l’on considère, autrefois le double consensus et désormais la désignation par acclamation comme vient de le produire une certaine réunion de montreuil, comme le nec plus ultra de la démocratie.

Je sais ce que c’est d’être minoritaire. Je l’ai été. Pour autant confisquer son mandat et les prérogatives qu’il donne pour s’en servir contre son parti, je trouve cela très "moyen". Si tu décide de ne pas parrainner MGB, j’imagine que ce n’est pas pour que ton bulletin de parrainage décore ton frigidaire...

amitiés
Gérald Briant
Secrétaire de section PCF Paris 18°



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
22 janvier 2007 - 21h52

On peut ainsi traverser le parti de G. marchais, puis celui de R. Hue pour finalement claquer la porte du parti de MG Buffet. la pratique et la culture démocratiques nécéssitent un long apprentissage. Admettre d’autres choix que les siens, les exprimer et laisser exprimer les autres, ça s’apprend, vivre en des-accord également.
En outre, au regard de la décompostion morale de tous ces alters de peu de poids, quitter MGB pour eux et leurs magouilles, ça touche à la faute de goût.
Hervé



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
23 janvier 2007 - 00h34

je pense qu’il serait souhaitable d’arrêter ces discussions inutiles et se concentrer sur le débat d’idées, rentrer totalement dans la campagne. Se tirer dans les pattes entres personnes qui pourraient potentiellement se retrouver pour des législatives, car à ce sujet rien n’est encore fait ou dont les électorats pourraient se retrouver dans diverses élections locales après un second tour ne peut qu’handicaper les rassemblements de demain. Continuer dans ce sens me paraît être une participation à une décridibilisation. Chacun s’exprime et se positionne, cela est plutôt sain (tout de même !) et c’est aussi cela la démocratie. Chacun doit respecter également les choix et les envies de chacun, que chacun se concentre et se focalise sur le projet qu’il défend, nous verrons bien après la présidentielle parce que de toute les manières nous nous retrouverons aux mêmes tables.

Loïc



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
23 janvier 2007 - 08h03

Bonjour,

Je mesure les difficultés de chacun avec ce qui s’est passé dans le rassemblement anti-libéral.
Des camarades y ont mis tant d’énergie qu’ils sont déçus par cette situation.

Un élu membre du P.C.F décide de ne pas parrainer Marie George Buffet, c’est son droit.

Pour autant quand il reprend dans sa lettre les propos tenus par des camarades de renom qui ont à un
moment du débat dans une tribune libre donné r leur point de vue avant le vote des communistes pour justifier une décision, il faut faire attention de ne pas tout faire dire à des choix que des camarades ont pu faire en toute démocratie .
Aujourd’hui déjà l’un d’entr’eux Claude Mazauric dans une tribune libre dans l’huma apporte son soutien à Marie George Buffet.

Il faut aussi regarder ce qui s’est passé à Montreuril ce dimanche, il n’y a eu ni majorité de l’ensemble des collectifs de France pour josé Bové, ni double consensus si essentiel à certains, et pourtant
on affirme que josé Bové est le candidat.

Aujourd’hui pour ces millions d’hommes et de femmes qui souffrent, je suis convaincu que nous pourrons avec l’appui d’une immense majorité d’élus communistes et républicains permettre à Marie George Buffet d’être la candidate de la gauche populaire et anti-libérale.

Je suis convaincu que Monsieur Leclerc au delà de sa colère sera voir avant le 16 mars les enjeux de soutenir sans se renier la candidature de rassemblement et du réussir à gauche avec marie George Buffet
amical salut militant .

Robert COUVREUR
38



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
23 janvier 2007 - 08h23

Bonjour,

Je mesure les difficultés de chacun avec ce qui s’est passé dans le rassemblement anti-libéral.
Des camarades y ont mis tant d’énergie qu’ils sont déçus par cette situation.

Un élu membre du P.C.F décide de ne pas parrainer Marie George Buffet, c’est son droit.

Pour autant quand il reprend dans sa lettre les propos tenus par des camarades de renom qui ont à un
moment du débat dans une tribune libre donné leur point de vue avant le vote des communistes pour justifier une décision, il faut faire attention de ne pas tout faire dire à des choix que des camarades ont pu faire en toute démocratie .

Aujourd’hui déjà l’un d’entr’eux Claude Mazauric dans une tribune libre dans l’huma apporte son soutien à Marie George Buffet.

Il faut aussi regarder ce qui s’est passé à Montreuil ce dimanche, il n’y a eu ni majorité de l’ensemble des collectifs de France pour josé Bové, ni double consensus si essentiel à certains, et pourtant
on affirme que josé Bové est le candidat.

Aujourd’hui pour ces millions d’hommes et de femmes qui souffrent, je suis convaincu que nous pourrons avec l’appui d’une immense majorité d’élus communistes et républicains permettre à Marie George Buffet d’être la candidate de la gauche populaire et anti-libérale.

Je suis convaincu que Monsieur Leclerc au delà de sa colère sera voir avant le 16 mars les enjeux de soutenir sans se renier la candidature de rassemblement et du réussir à gauche avec marie George Buffet

amical salut militant .

Robert COUVREUR
38



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
23 janvier 2007 - 12h15

J’ai lu avec attention la lettre de Patrice, je ne partage pas son avis, j’en sui même désolée mais c’est le sien et il est respectable.
Franchement, la lecture de nombreux commentaires ne me rend pas heureuse. On peut evidemment ne pas partager les propos, on peut confronter c’est ce qui est interessant et qui manque souvent dans de nombreux débats depuis un moment, mon humble expérience au collectif à Nanterre me le confirme.
Certains commentaires sont inutiles au débat ça c’est certain mais en plus ne montrent qu’une réalité qui ne serait pas contradictoire, ce qui est evidemment faux. Comment peut on juger avec une telle véhémence parfois même sans connaître les personnes. Cela me choque et je me dis vraiment que certains doivent passer beaucoup de temps à parler dans le vide mais pas beaucoup à rencontrer les gens , les écouter et avec eux travailler à construire un autre monde.
Annabelle



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
23 janvier 2007 - 16h33

Marie-George Buffet candidate, pas de possibilité de candidature de rassemblement : ceci m’avait peiné et mise en colère. Comme beaucoup !
Et de colère j’avais dit que je ne voterai pas pour elle. Mais alors pour qui ? Car après tout, c’est certainement la candidate qui me correspond le mieux mais au-delà de ce jugement égoïste c’est aussi celle qui présentera le programme à même de renverser la vapeur et de changer la vie de tous ces gens qui subissent chaque jour les ravages du libéralisme/social libéralisme.(j’ai le sentiment qu’on l’oublie beaucoup ce programme). Alors il était encore possible sur cette base là que je mette ma colère dans ma poche et qu’au jour du premier tour je mette le bulletin de MGB dans l’urne.
Et puis il y a cette lettre, très courageuse. Car ils sont combien ceux, parmi les élus communistes qui se ne s’étaient pas prononcés pour MGB qui vont oser aller jusque là et être en accord avec leurs propos. Pas facile, hein ! c’est marrant d’ailleurs quand les gens vont au bout de leur logique, ils sont des salauds, quand ils s’arrangent avec, on considérent qu’ils ne sont pas très fiables.
Il y a donc cette lettre et ce déchaînement d’insultes, de haine, de mépris....à mille lieues du soi-disant respect des opinions des uns et des autres. A pleurer ! Ecoeurant !
Et ce sont tous ces donneurs de leçons qui prétendent vouloir changer la vie des autres.
Vous n’êtes pas d’accord avec nous ! En joue !
ça fait peur.
Mais continuez comme ça, ça donne envie de se rassembler.
Pour ma part : je sais au moins pour qui je ne voterai pas. Je ne sais pas encore ce que je ferai de mon bulletin...Mais qu’importe, j’imagine ! Vous avez si peu besoin de voix et de rassemblement !!!



Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
23 janvier 2007 - 18h05 - Posté par

qui est patrice leclerc (source : http://www.patrice-leclerc.org/biog...)

Biographie
Un produit des Hauts-de-Seine
d’origine normande
et citoyen du monde...

Traçabilité :

Né le 26 décembre 1963 à Suresnes (il paraît que j’ai été conçu dans une chambre de bonne à Neuilly !). Mon père était à cette époque ouvrier boulanger et ma mère « bonne » à Neuilly. Ils sont tous les deux originaires de Normandie : Moyon (50) près de St Lô pour mon père, Briquebec (50) pour ma mère. Les arrière-grands-parents sont aussi de la Manche, les arrières, arrière-grands-parents aussi.
Jusqu’à l’âge de trois ans, j’ai grandis (un peu !) à Suresnes face à l’écluse. De la maternelle à l’université j’ai habité au Mont Valérien à Rueil Malmaison. C’est là que j’ai atteint mes 1m86.

Fiche de police :

22 février 1965 : déjà étonné par la vie !

leclerc1965.jpg

1973 : Classe de Neige - Ecole Robespierre à Rueil Malmaison

classe-de-neige.jpg

1979 : adhésion à la Jeunesse communiste au lycée de Rueil Malmaison (George Sand) création d’un petit journal "la Globule rouge",

1980 : création d’un Comité d’Action Lycéen (UNCAL) et d’un petit journal l’Antidote, adhésion au PCF à Rueil Malmaison

1981/1982 : obtention du Bac B,

1982/83 : inscription en DEUG d’histoire à l’université Paris X Nanterre, adhésion à l’AGEN-UNEF, adhésion à l’Union des Etudiants Communistes,

1984:85 : Président de l’Agen-Unef, participe aux groupes de travail et de réflexions sur les modifications des cursus de l’UFR d’Histoire dans le cadre de la loi Savary - Trésorier national de l’UNEF. Je travaille comme ouvrier du livre pour financer mes études.

1986 : Président national de l’UNEF, participe activement aux mouvement contre Devaquet. (La leclerc1986.jpgphoto est du 26 novembre 1986 dans les locaux de l’Unef)

2 décembre 1986/26 novembre 1987 l’armée dans la 2ème DB à Crépy Couvron près de Laons. Brigadier Chef voltigeur !

Décembre 1987 - 1989 : Attaché parlementaire au cabinet de Jacques Brunhes, député Maire de Gennevilliers. Vous trouverez ci-joint ma feuille d’impôt sur les revenus pour 1989. Cela sert de référence pour mes revenus avant d’être élu.C’est un élément de transparence qui prouve que les élus communistes ne s’enrichissent pas en étant élu. Que le reversersement de leurs indemnités d’élus n’est pas un mythe, ni un mensonge. Ce reversement permet un dégrèvement d’impôt (rubrique dons aux oeuvres de la déclaration). impot1989.pdf impot1989.pdf (120.06 KB)

1989-1995 : Maire adjoint de Gennevilliers avec comme délégation : l’informatique, le câble, l’immigration, la communication, la jeunesse, secrétaire à l’organisation de la section de Gennevilliers du PCF,

1992/1998 : secrétaire de la section de Gennevilliers du PCF – Maire adjoint chargé de la jeunesse, Membre du bureau fédéral du PCF.

1995 – conseiller municipal de Gennevilliers, secrétaire de la Fédération chargé de la jeunesse et de la communication et secrétaire de la section de Gennevilliers

1998-2003 : premier secrétaire de la Fédération des Hauts-de-Seine du PCF

1998, j’arrête de fumer impot1998.pdf impot1998.pdf (191.15 KB)

2000 membre du Conseil national du PCF et là ça deviens fumeux !

2001 Elu Conseiller municipal de Gennevilliers, Conseiller général des Hauts-de-Seine, membre de l’OMOS (observatoire du mouvement de la société) du PCF. Membre du Conseil d’admisnistration de l’IRBS (grands lacs), du SIAPP, du Collège Edouard Vaillant, du Conseil d’école Grésillons B,... impot2001.pdf impot2001.pdf (157.25 KB)

2002 impot2002.pdf impot2002.pdf (305.84 KB)

2003 fin mars, je demande à ne plus être responsable du PCF, je démissionne donc de toutes mes responsabilités dans l’organisation, ainsi que de mon travail de permanent. Et l’aventure continue….

2003 début avril, je fais connaissance avec l’ANPE et les ASSEDIC, je participe avec d’autres à la création de l’université populaire des Hauts-de-Seine, la création d’un Forum social local à Gennevilliers, ainsi qu’à différents appels politiques dont celui pour "une alternative citoyenne en Ile-de-France", ... impot2003.pdf impot2003.pdf (183.08 KB)

thumb_assezsarko.jpg2004 C’est bon pour les chiffres de Raffarin car je dis au revoir aux ASSEDIC et à l’ANPE. "Il y a de la chance que pour les crapules" , j’’ai donc trouvé un CDD d’un an dans la communication. Le nouveau pédigrée donne donc ceci : salarié, conseiller général, conseiller municipal, militant communiste, acteur avec d’autres de l’Université populaire des Hauts-de-Seine, collaborateur bénévole au journal local la Voix Populaire, membre d’un groupe de travail de la Fondation Copernic. Et comme tout progresse, j’ai signé un appel pour "une alternative citoyenne en Europe" !!!!! Réalisation d’une affiche pour le PCF représentant Seillière et Sarkozy. Au premier avril Nicolas Sarkozy remplace Charles Pasqua à la Présidence du Conseil général. C’est affreux, on en regretterait presque Pasqua !

sppl.jpg2005 Ca commence bien mon contrat de CDD est transformé en CDI (en fait stagiaire pendant un an puis titulaire) dans la communication. Décembre 2004 et Janvier 2005 ont vu naître aussi une nouvelle version de mon site perso et la création de la Photothèque du Mouvement social. Même pédigré qu’en 2004 avec un léger, trop léger (!) coup de main à l’association des amis de Regards. Ce qui donne : salarié, conseiller général, conseiller municipal, militant communiste, acteur avec d’autres de l’Université populaire des Hauts-de-Seine, collaborateur bénévole au journal local la Voix Populaire, militant Alternative citoyenne 92, membre d’un groupe de travail de la Fondation Copernic, membre du bureau des amis de Regards, animateur de la Photothèque du mouvement social, signataire de l’appel pour les Assises de l’anti-colonialisme post-colonial. Et quelle expérience formidable que ces initiatives avec des militants très divers dans le cadre du collectif pour le non des Hauts-de-Seine et de thumb_alarmsociale.jpgGennevilliers. Une expérience à poursuivre, une victoire aussi le 29 mai, qui est ma première grande victoire politique depuis que je milite. Mes impôts 2004 impot2004001.pdf impot2004001.pdf (510.20 KB) impot2004002.pdf impot2004002.pdf (370.66 KB) Réalisation de 2 affiches du PCF pour le droit au logement. J’ai proposé la création d’une AMAP à Gennevilliers. La première réunion a eu lieu en octobre. un groupe s’est constitué. Cela semble sur la bonne voie..

plcl.jpgA part la politique, j’essaye de faire plein de choses. Théatre, cinéma, footing, bonnes bouffes, réunion de famille, lecture, photos etc... Je suis aussi père célibataire d’un garçon né en 1993 qui m’occupe bien et me donne beaucoup de bonheur !

2006 : Pour l’essentiel c’est comme en 2005. L’AMAP Gennevilliers est créée depuis le mois de mai. Je suis au CA. Ca marche et ça m’oblige à changer de mode de vie, plus de légumes, du bio, favoriser le commerce équitable... Ca marche tellement bien qu’on va créer en 2007 un deuxième groupe de l’AMAP à Genenvilliers. Le CRID m’a demandé d’intervenir sur ce sujet lors de son université d’été en juillet à Lille. Je suis toujours investi avec le comité des sans papiers du 92, le RESF, mais aussi le comité local pour une candidature unitaire en 2007. Mes impôts : impot2005001.pdf impot2005001.pdf (76.04 KB) impot2005002.pdf impot2005002.pdf (49.34 KB)
Je commençais à croire que je m’étais trompé sur le PCF et à regretter ma décision de quitter les instances de direction. Depuis le mois de juin, j’espèrais dans la capacité du PCF à bouger, changer, être utile pour construire une force politique anticapitaliste. En décembre, mes espoirs s’évanouissent avec la candidature de Marie-George Buffet, rompant avec la stratégie de construction avec les collectifs unitaires pour une candidature antilibérale. C’est une faute politique. Je m’engage dans la création, avec des jeunes et des moins jeunes, d’un groupe local alternative citoyenne. L’idée est de poursuivre, malgré tout, la dynamique de construction d’une force politique anticapitaliste. Les éditions Sylepse ont publié en décembre le livre "résister au sécuritaire" écrit par le groupe de travail de la Fondation Copernic auquel j’ai participé.

2007 : 21 janvier 2007, j’écris à la direction fédérale du PCF pour l’informer que je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet et que je me mets en congé de parti.


Je ne parraine pas la candidature de Marie-George Buffet
23 janvier 2007 - 19h21

"Si les Camarades n’y voit pas d’inconvénient ,je resterai membre du groupe communiste..."

Au dela d’être adhérent ,je suppose qu’un élu membre d’un groupe au sein d’une assemblée doit au minimum respecter une certaine discipline, d’orientation, de vote ,une certaine réserve dans l’expression qui ne mette pas en danger le groupe :en fait une certaine honneté vis à vis des électeurs qui l’ont élu sous une certaine étiquette pour mettre en oeuvre un programme .
Critiquer soit ,ne pas être d’accord pourquoi pas,mais lorsqu’on est élu ,surtout du PC l’on sait ce que représente la droite,ses alliés et compères et aussi et surtout les Camarades qui vous soutiennent.Tu préfères une autre voie, celle qui va à l’encontre des idéaux sur les quels tu as été élu,comment peux tu croire un seul instant qu’en attaquant Le parti ,ses dirigeants tu rendes services à ces idéaux que tu dis les tiens ,Tu fais fausse route . J’ai quitté le Parti voici bientot 20 longues années et vois-tu malgré mes désaccords profonds ,je n’ai jamais trahi les idéaux pour les quels je me suis battu toute ma vie .Attaquer le Parti comme tu le fais ne peut rendre service qu’à nos ennemis,si tu es sincère comment peux concilier un seul instant ton mandat d’élu et tes désaccords ?

Le choix pour moi c’est M.G. Buffet ,ce n’est pas le % qui est important ,c’est les idées qu’elle défent et excuse-moi mais elle est la seule a le faire.(à méditer une phrase parmi tant d’autre reprise par Valeurs Actuelles du 23 juin 2006-Les campagnes présidentielles sont les plus mauvais moments pour faire avancer les débats.Il n’y a que la propagande,les petites phrases et les photos.- l’auteur J.Bové ".Sans autre commentaire.

Roger bretagne






solidarité
samedi 14 - 17h28
de : jean1
(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
7 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Sous un gouvernement qui emprisonne injustement n'importe qui, la vraie place d'un homme juste est en prison. Henry David Thoreau (1817-1862)
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite