Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
de : Nathanaël Uhl
mardi 23 janvier 2007 - 02h42 - Signaler aux modérateurs
27 commentaires
JPEG - 28.9 ko

de Nathanaël Uhl

Un pas de plus vers la confusion à gauche. José Bové, dont les supporteurs se sont réunis à Montreuil les 20 et 21 janvier, devrait annoncer sa candidature à l’élection présidentielle le 1er février. Devant quelque 600 personnes, il a réitéré ses appels au double retrait de Marie-Georges Buffet et Olivier Besancenot.

Outre que la méthode est un peu singulière, qui équivaut un tant soit peu à "ôtez-vous de là que je m’y mette", plusieurs points posent problème dans la démarche de l’ancien leader de la Confédération paysanne.

En premier lieu, il rajoute à la division à gauche du Parti socialiste, faisant donc le jeu de la droite. L’expérience de 2002 démontre à l’envi que la multiplication des candidatures à gauche n’est pas un facteur de mobilisation.

Par ailleurs, à entendre la teneur des propos tenus le week-end passé à l’encontre de Buffet et du PCF, la tentation Bové marque un net recul de la démarche unitaire. Si le PCF a certes imposé sa candidate dans des conditions qui n’étaient pas celles fixées au départ par les collectifs anti-libéraux, la responsabilité en revient aussi à la LCR qui a refusé de jouer le jeu unitaire, puis à José Bové lui même qui s’est retiré dans un premier temps, laissant le Parti communiste en situation sinon hégémonique tout au moins prédominante. Il est un peu cavalier de revenir ensuite à la charge, en se proclamant "unitaire" alors que Bové porte une responsabilité dans la faillite de la démarche.

Nous sommes aussi inquiets par rapport au contenu de la candidature de l’ancien leader paysan, quand on voit la nature de ses soutiens. La galaxie des "indigènes de la République", avec son cortège communautariste y tient une place non négligeable. De même que ceux qui, quelque part, "communautarisent" les luttes sociales, en pratiquant des combats sectoriels déconnectés les uns des autres. Cette galaxie mouvementiste, qui fait du mouvement social une fin autant qu’un moyen, se caractérise par une forme rénovée de l’anarcho-syndicalisme autant que par son refus obstiné de comprendre que, sans perspective politique, toute lutte est vouée à l’échec sur le long terme.

Enfin, pour ce qui nous concerne, nous ne croyons pas à l’homme providentiel, quel que soit le sexe de cet homme. La victoire électorale ne peut être l’oeuvre d’un seul individu, aussi brillant soit-il. Une victoire électorale est le fruit de la rencontre des idées de progrès avec le peuple, le mai de 1981 devrait nous le rappeler.

http://renoverdanslafidelite.over-b...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 08h34

Fallait-il interdire la présence ou le vote, ou encore toute liberté d’expression, aux Communistes et à leurs amis sous prétexte que nous étions trop nombreux dans les collectifs où quoique nous fassions nous étions coupables d’exister ?
Citadelle assiégée ? Allons donc, Jamais nous n’avons été aussi ouvert à la confrontation d’idées, à l’action commune, mais les mauvais coups, la mauvaise foi, la tromperie, même la haine, nous ne l’attendions que du côté Droit. Mais ne vous en déplaise nous continuerons,sur la voie d’un changement radical et durable avec une nécessaire et respectueuse union des antilibéraux et des anticapitalistes. Et nous sommes enfin en campagne. JdesP



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 09h26

en revenant par la fenètre après avoir fait semblant de sortir plusieurs fois histoire de faire parler de lui, en s’imposant , il divise encore plus alors que les anti libéraux digèraient leur "deception" et s’apprètaient a se réunir autour d’une candidate enfin désignée ( alors que les autres composantes en sont incapables)
Bove fait aussi plaisir a ségolène ROYAL qui pourrait craindre a juste titre un vote a sa gauche. BOVE va donc rattraper les voix des socialistes déçus du PS .... et il serait proche de FABIUS ? comme FABIUS ne peut etre candidat.... ?
A s’acharner comme ça BOVE en fait trop et ça pose question. iL aurait pu faire comme NICOLAS HULOT.....mais il y quelque chose de pas net dans cette affaire la.
Enfin ceci n’est qu’hypothèse de ma part mais tout de même , on doit bien constater qu’il participe a la division du rassemblement anti libéral. Il est une personnalité il s’en sert il n’apporte que cela, il s’éparpille lui meme ( comme moralès, lui qui voulait voyagé le voila éparpillé )



Aveyron.
23 janvier 2007 - 09h45 - Posté par

S’il se présente, ce sera une catastrophe. Il faut un front antilibéral uni. Il y en a déjà assez avec OB et AL.
Les collectifs ont désigné MGB. Le mode de désignation ne fut pas exemplaire certes. Il eut fallu clairement établir une voix=un vote. Mais il est trop tard pour faire machine arrière.
Il a une place de député à prendre en Aveyron. Il faut la conquérir.
C’est déjà énorme.

Bové comme député. C’est très bien. Point n’est besoin d’aller plus loin. Un député qui a quelques connissances en Amérique du Sud, qui a monté un réseau de défense de l’agriculture dans le monde c’est pas mal. ça apporte un peu d’air. A condition que ce vent ne souffle pas dans le sens contraire à la marche.
MGB a accompli un travail énorme en France. Elle est à l’origine des collectifs du 29 mai. Ceux-ci se sont ensuite transformés en collectifs antilibéraux. Dans la campagne pour le NON. Il faut voir les moyens financiers et logistiques qui ont été déployés par le PCF.

De même ce parti a toujours été présent pour apporter son soutien aux luttes quelles qu’elles soient. Allez faire un tour sur Photothèque.org at vous verrez de nombreux stands dans les rassemblements altermondialistes de Bové.

mncds


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 11h42

Bonjour,

C’est une plaisanterie ?
Il y a eu je crois un vote des comités locaux au mois de décembre qui à donné une majorité de voix à Marie-Georges Buffet (61 %).
A noter que j’ai vainement cherché trace de ces résultats sur le site "national" des cual non pas qu’ils n’aient jamais existés mais ont,sans doute, été soigneusement effacés.
José Bové avait quitté la réunion avant même le résultat final (peu glorieux pour lui) en déclarant qu’il n’était plus candidat.
Certains à commencer par Bové ont contesté le résultat en disant que M.G. Buffet ne faisait pas consensus + des tas de gracieusetés sur les communistes.
Je serais d’ailleurs heureux que l’on m’indique un lien qui explique cette notion fumeuse de consensus et encore plus de "double consensus"
Il avait été affirmé que le candidat ou la candidate retenue n’avait aucune importance seul comptait le programme.
Mais il semble maintenant que c’est "peu importe le candidat à condition que ce ne soit pas M.G. Buffet mais J. Bové"
Sous prétexte qu’il circule sur Internet une pétition posant le postulat "J. Bové peut et doit être le candidat" on réunit les comités locaux ou plutôt une faible partie (300 sur plus de 700).
Lors de cette réunion plus question de consensus (simple ni double) ni même de voter J. Bové a été "élu par acclamations" (sic).
Là c’est du délire !
Cela augure bien mal de la "structure politique nouvelle" que d’aucuns veulent créer.
C’est basé sur la "constitution" de la Corée du nord et le culte du bien aimé guide suprème ?

Kimble



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 13h18 - Posté par

Pourquoi cet acharnement sur Bové ?
Buffet Besancenot sont les candidats respectifs du PC et la LCR, et Bové celui de ceux qui ne se reconnaissent pas dans ces partis c’est pourtant trés simple.
J’ai voté NON le 29 Mai, et depuis j’attend avec impatience pour voter pour un changement réel et radical, Buffet Vassale du PS ne peut pas incarner un vrai changement vu l’histoire recente des relations PC PS.
Alors pour tout ceux qui ne sont pas affiliés à des partis politiques ils ont quand même le droit de coisir qui ils veulent puisque le PC veut nous imposer leur candidate à tout prix quitte à diviser la gauche de la gauche.
Buffet, je le répète n’a pas été choisie par nous, les cityens non affiliés à qui que ce soit, un peu de respect s’il vou plait, je vou rappelle que la division a commencé avec le maintien de Buffet.
MC.PaysBas


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 13h31 - Posté par

Pays Bas ? Tu as du râter qques épisodes ...et tu t’es contenté d’une vision superficielle de ce qui s’est passé ds les collectifs, vision largement relayée par la presse.
Mais bon, il faut choisir, c’est soit un parti organisé sur qui on peut s’appuyer , contrôler par le vote, voire critiquer ou l’homme providentiel qui apparait puis disparait au grés de ces humeurs : chacun fait son choix , libre à vous !

marjo


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 14h06 - Posté par

Réponse à MC PaysBas

Moi (militant de base de la LCR) je n’ai rien contre le fait que Bové se présente. Mais ce que je trouve intolérable, c’est que l’objectif affiché soit de « faire plier le PCF et la LCR », de vouloir tout faire pour que leur candidat se retire. Pour moi c’est installer de la haine entre militants du camp anti-libéral, c’est une forme de totalitarisme, c’est vouloir imposer quasiment par la force une seule tête, une pensée et un candidat uniques. C’est antidémocratique, c’est la politique de la terre brûlée, c’est détruire pour longtemps ce qu’il est si difficile de construire, on l’a constaté ces derniers mois.

Même dans l’hypothèse, que je n’exclus aucunement, que moi et mon organisation ayons fait fausse route en estimant que les garanties politiques minimum n’étaient pas réunies et en présentant Besancenot, si je vis dans un système à peu près démocratique, je revendique le droit de faire cette erreur. Et quand je vois sur le site de l’AU des bovéistes qui en appellent quasiment à des menaces sur les maires qui parraineraient mon candidat, qui n’hésitent pas à utiliser cette loi de droite antidémocratique des 500 signatures pour éliminer un candidat représentant des gens qui ne pensent pas comme eux, plutôt que d’argumenter, je trouve cela lamentable et je crains pour l’avenir des relations entre militants.

Autre chose, plus politique : quand tu reproches au PCF ses liens avec le PS, tu risques de tomber de très haut avec Bové ! J’espère me tromper, mais...

OC


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
24 janvier 2007 - 09h12 - Posté par

Hier s’est tenu à Rouen un compte rendu de la réunion du 20 janvier.
Il nous a été présenté la candidature bové comme "decidée" par le collectif national.
Alors qu’il n’y a pas consensus sur la candidature bové !!
C’est exactement ce que l’on reprochait à MGB.
De plus déja certains commencent la collecte des signatures pour Bové ,mais en quel nom ???
C’est un déni de démocratie,c’est inadmissible.
Je ne soutiens pas la candidature Bové et j’entends rester dans les comités,mais cela nécéssite de respecter les mêmes regles pour tous les candidats.
malheureusement je pense qu’il ne sera pas possible d’avoir une candidature commune pour la présidentielle,dommage,mais ne jetons pas au panier la démocratie par impatience.
Recentrons nous sur les législatives.


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
16 mars 2009 - 17h29 - Posté par yves 44

ce que je sais:si bové et un candidat LCR se présentent au premier tour des européennes,je n’envisage meme pas d’aller voter ! on a largement fait le tour du bové,agitateur mediatioque,point final quant aux fameuses candidatures gauchistes ça fait 39/40ans qu’on se promene avec ces idéologues fumeux qu’il a fallu souvent affronter dans les luttes sociales sur le terrain


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 15h14 - Posté par

Réponse à MC Pays-Bas

Les collectifs n’ont pas voté J.BOVE non plus. Ce courageux s’était retiré. La réunion de Montreuil n’a aucune légitimité. Moins que MG.BUFFET, José BOVE peut prétendre être candidat du mouvement antilibéral. Il n’est que le représentant de certains qui ont pour credo la division. ne pas le voir, même des Pays-Bas, n’est pas un signe de lucidité.

M.BEYER


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 22h01 - Posté par

Avec une petite nuance je suis d’accord avec Kimble.Sauf que ce n’est pas 300 collectifs mais 198,et je pense que le chiffre est exagéré.

Un quart des participants,250 au maxi c’est ce que contient la salle de Montreuil,et c’est ce que tu peux compter sur les photos,on dit et répété qu’ils étaient là à titre personnel.

Ca fait un sacré distinguo non ?

Jean Claude des Landes


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 12h08

pronostique si le ps gagne les elections : BOVE ministre de l’environement !!!



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 13h25

AVEC BOVÉ,

Le césarisme a de beaux jours devant lui !
Ce sera sans moi...

NOSE DE CHAMPAGNE



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 15h38 - Posté par

Qui peut croire en un homme providentiel ?

Nous avons juste besoin de quelqu’un qui rassemble et porte un certain nombre d’idées anti-libérales au premier tour de la campagne : JB ne sera pas élu et malheureusement personne à gauche ne peut l’être, sans doute grâce à nos divisions et querelles sur les personnes ; manifestement, il semble qu’il faille que notre candidat n’appartienne à aucun parti, en tous cas les autres n’en veulent pas ...

Personnellement, je n’avais rien contre la candidature de MG Buffet, mais si encore une fois, on ne peut faire l’union sur ce nom, je voterai pour José, comme j’aurais voté pour Y Salesse . Et je sais que José ne sera pas élu et je suis sûr qu’il ne sera pas ministre de quoi que ce soit, au cas -improbable maintenant- où Sego l’emporterait .

Montrons au moins à Sarko qu’il peut s’attendre à un peu de résistance en nous unissant POUR quelque chose, une fois . ruedremmel .


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
24 janvier 2007 - 00h17 - Posté par

réponse 90.**.128.***
je ne pourrai jamais voter pour quelqu’un qui s’est quasiment autoproclamé ! et je ne crois pas qu’il puisse avoir d’autre mot !
A gauche oui, mais démocratiquement, créer une nouvelle dictature ne m’interresse pas,
MGB n’a rien de cela
eric de montpellier


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 16h04

Les volte-face de José et de son entourage me posent de sacrés problèmes

Que les choses soient claires dés le début : je ne suis ni militant, ni sympathisant du PCF.

Mais je crois que lorsque la décision a été prise par les comités de présenter Marie George BUFFET en tant que candidate des anti-libéraux à l’élection présidentielle, il est impératif de respecter ce choix.
Personnellement je n’aurais pas fait ce choix, je pense que MGB est trop marquée par son image de responsable du PC ( parti avec lequel certains éprouvent des difficultés).
Mais aujourd’hui s’ils critiquent les modalités de la désignation du candidat et dénoncent le noyautage des collectifs locaux par le PC, il leur appartenait de se bouger un peu plus les fesses à l’époque pour être majoritaires.
Maintenant c’est trop tard, à moins de vouloir faire capoter l’espoir de l’existence d’un vrai mouvement de gauche et de laisser toute la place au libéralisme pour 5 ans encore.

Les enjeux, on ne cesse de le dire, sont graves, les politiques proposées par les candidats réformistes ou libéraux (du PS à l’UMP) n’apportent aucune solution viable à ce qui se joue aujourd’hui concernant l’avenir de nos sociétés, de notre existence même.

Nous devons être en capacité depromouvoir une vraie pensée de rupture avec le capitalisme, et je ne crois pas que c’est en magouillant dans son coin qu’un vrai changement s’opérera.

Alors la candidature Bové arrive trop tard, elle est OUTavant d’être. Parfois la « provoc » peut être nécessaire pour faire avancer des idées, mais pour cette occasion elle serait l’éteignoir de l’espoir de nombreux citoyens en mal avec la politique.

Lors de l’élection je voterais pour la représentante élue majoritairement par les collectifs c’est à dire M-G BUFFET, je ne voterais pas pour le PC.
Et puis après il nous appartient de nous organiser pour faire émerger d’autres sensibilités de gauche et mener un vrai combat contre l’ordre établi où l’argent est roi.

Lino



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
25 janvier 2007 - 13h09 - Posté par

Tout à fait d’accord avec vous ! MGF n’est qu’un moment de cette histoire de gauche populaire et antilibérale qui vient de débuter pour la 1ere fois dans notre pays : elle est un levier pour la construction d’une société nouvelle que nous ne verrons peut-être pas !
Participons à ces combats que notre envie de changer les choses exige de nous et profitons de nos erreurs pour avancer et pas pour ruminer nos frustations.Amicalement.Rilé.


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 17h20

C’est au Parisien en septembre 2003,et repris par Valeurs Actuelles du 23 juin 2006,que José Bové déclarai"Les campagnes présidentielles sont les plus mauvais moments pour faire avancer les débats.Il n’y a que la propagande,les petites phrases et les photos" Pas question pour lui de "se substituer aux hommes politiques".

Bien sur on peut toujours changer d’avis ! Mais aujourd’hui ce qui est en débat c’est notre avenir et cela ajouté à ceci fait vraiment beaucoup pour être crédible.

Ce qui est regretable et pour le moins curieux c’est que des Elus ,présentés sous l’étiquette Communiste ou apparenté c’est à dire avec le soutien de ce parti et des électeurs qui leur ont fait confiance sous cette étiquette puissent aujord’hui se revendiquer adversaires déclarés ou non du Parti et des électeurs qui les ont élus,vous ne croyez pas que cela frise la malhonneté.Qu’attendent-ils pour démissionner ?

Et ce sont ces soutiens et cet homme à qui il audrait faire confiance ? De qui se moque-t-on ?Sommes nous devenus si bête pour croire ces boniments.

Roger bretagne



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 19h24

"Si le PCF a certes imposé sa candidate dans des conditions qui n’étaient pas celles fixées au départ par les collectifs anti-libéraux"

Tout est dit...Bravo, pour cette franchise déconcertante.

18h15, il est 18h15



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
23 janvier 2007 - 23h34

A chacun sa part de conviction

Je ne conteste pas la candidature de MGB et de OB. Seulement ceux qui ne s’y reconnaissaient pas, plus hétéroclites sûrement, se retrouvaient au chômage pour trois mois, car tout passe actuellement par la présidentielle. Ils leur fallaient lutter contre le chômage ! bien sûr une candidature de simple, de double, de triple consensus, nous auraient comblé tous ! Ce qui n’est pas possible aujourd’hui réfléchissons-y pour demain. En attendant mieux voilà presque tout le monde aura sa part de campagne, je souhaiterais trois scores identiques, le plus haut possible pour les trois, et l’aveuglante nécessité de l’addition pour l’avenir, bonne campagne à MGB et OB. Je ferais celle de JB.

Salutations militantes
Dominique



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
24 janvier 2007 - 10h56 - Posté par

Et on subira 5 ans de plus de "démontage" de tous nos acquis sociaux sans pouvoir se défendre efficacement : les manifestations à 2 millions de manifestants ne suffisent pas à changer, ou même à bousculer la société du tout fric, la preuve, une nouvelle explosion du CAC 40 en fin d’année 2006 et toujours plus de pauvres. Soyons réalistes, une candidature aux présidentielle n’est pas un casting de vedettes avec rassemblement de groupies et dispersion après le spectacle, pour un second tour toujours désespérant, c’est un acte fort qui demande une forte et durable mobilisation. Pourquoi BOVÉ et BESANCENOT ne se joignent-ils pas à MG BUFFET dont la campagne pourrait se renforcer encore plus au bénéfice de tout le monde, comme lors du référendum avec le PCF qui a contribué très fortement au rassemblement, a toujours combattu sans relâche cette Europe libérale et destructrice. Ce n’est pas le PCF qui exclut. JdesP


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
24 janvier 2007 - 09h41

La photo choisie par l’auteur pour illustrer le texte reflète parfaitement le caractère de cette candidature.

Cette photo a été prise le 10 décembre à Saint-Ouen.

Le viel illuniminé au premier plan faisait ce jour là, un tour de salle pathétique avec sa banderole. Il passait dans les rangs pour appeller ses petits camarades "extrémistes", à prendre la tribune de force.
Le type à ses côtés, était mon voisin dans la tribune. J’étais délégué de mon collectif mais les places assises avaient été prises par les invités, la tribune était remplie par des excités venus spécialement pour huer Marie-George et beugler à tout bout de champ. Ce mec en faisait parti. Un vrai holligan !

Ces crétins ont eu leur moment de gloire à la fin. La candidature unitaire portée par Marie-George était sabordée, la tribune libérée. Ils s’en sont saisis pour faire les marioles devant les journalistes à la recherche de clichés "chocs".

Voilà pour résumer mon sentiment. Ces gens sont des agitateurs publics, ils préférent le jeu avec les médias au débat de fond, ont le culte de la "minorité agissante" et méprisent les choix démocratiques.

A moon sens, cette candidature de Bové n’est pas une bonne nouvelle pour la démocratie.

Xav



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
25 janvier 2007 - 10h07 - Posté par

Jamais je ne comprendrais la réaction de "la mode" anti-parti ! Dans les collectifs, le PC engagé dans ces collectifs étaient une chance et un outil précieux pour tout le mouvement. Hélas, on n’a pas été capable de mesurer cette chance et on n’a pu que regretter que d’autres partis n’intègrent pas le mouvement .

Mais cette allergie aux partis, cette mise à l’index avec l’étiquette "PCF" entre autre, mais c’est une action contre nous même qui avons besoin de vrais changements dans cette société.

Où allons nous avec de tels arguments ?

Sur le terrain syndical c’est la même chose. Les syndicats ceci, les syndicats cela !!! Quelle est la réalité : - de 10% des travailleurs sont syndiqués tout syndicat réunis !! Une catastrophe pour le débat d’idée...une chance inouïe pour le patronat !!!

Dans les assos... c’est pareil...Dans les partis politiques ? c’est pareil....

Individuellement que représentons-nous seuls ? Des hommes à la mer !!!

Cela me rend malade d’entendre : aujourd’hui les gens ne veulent plus de parti politique... Tout doit démarrer du spontané !!!

Mais qui a intêret à une telle chose ?

Face à l’argent roi structuré et organisé que représentons nous individuellement sans regroupement, sans réflexion collective, sans échange, sans idée forte bien partagée, bien soutenue et... bien contrôlée ?

Dans un collectif où je milite j’entends parfois : "et vous le PC, vous vous rendez compte le temps qu’il vous faut pour décider quelque chose ?"

Et oui, dans une organisation démocratique qui représente une force, telle le PC, il en est ainsi. On réfléchit ensemble, on construit ensemble, quand on n’est pas d’accord on s’explique parfois vertement mais ensemble. Individuellement chacun (une) a son idée, il (elle) la défend mais il faut convaincre les autres qui ne partagent pas toujours... Puis on vote et on se tient à la règle de la démocratie. On assume les bonnes et les mauvaises choses ensuite et encore ensemble !!!

S’écarter de ces règles quelques part ce n’est plus de la vie démocratique, au contraire, c’est vouloir imposer ses vues coûte que coûte... C’est tout autre chose ...

Les providentiels... : désolé mais à mon avis ce n’est que de l’aventure ! L’expérience la toujours montré ! En 1968, jeune syndicaliste CGT dans ma région on m’appelait Cohn Bendit !!! C’est qui çà ???

Tout seul on peut changer de position toutes les cinq minutes... Ce n’est trés solide tout çà...

L’argument anti-parti est vraiment un désastre pour notre mouvement ! Un citoyen non organisé et qui comptait aussi sur le mouvement antilibéral me disait l’été dernier : " c’est encore trop prématuré pour affronter une élection comme la présidentielle !!"

Galou des Landes


Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
25 janvier 2007 - 11h39 - Posté par

( N’étant pas un spécialiste de la souris, à l’article précédent il manque la dernière phrase suivante)

"Même si au départ j’étais d’un avis autre sur la candidature, aujourd’hui, au vu de certaines réactions, je mesure mieux dans quelle galère je me serai embarqué et j’aurai embarqué mon entourage si j’avais insisté sur mon idée initiale !"

Merci d’ajouter ce complément.
Galou des Landes


gauche comme gauche
25 janvier 2007 - 12h14

bonjour

militant convaincu, je constate que le pouvoir aliène tout le monde meme ceux qui prétende changer réellement les choses.
si les socialistes sont de gauche, lepen est du centre.
sarkozy lui anti-libérale.

mais une chose est sur, en ce qui me concerne le vote utile c’est fini. Et de voir que que ceux avec qui je partage mes idées, se battent comme des chiffoniers (LO LCR PC Bové...).me crée un sentiment de rejet profond, dans le sens ou le "MOI" prime sur "l’Autre".

Meme la droite à crée l’unité, alors que les fifficultés sont bien pus importante que la gauche.

partagé vous le gateau, pour ma part je n’en veut plus.

LL



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
7 février 2007 - 08h02

Je suis personnellement affligé, non pas par José Bové, qui est égal à lui-même (Vive MOI, regardez ma maison, regardez mon courage, regardez les gens que je rencontre, regardez MOI) et qui nous a habitués à dévoyer de grandes idées dans l’aventurisme personnifié. A ce propos, la confédération paysanne s’est fortement affaiblie aux dernières élections professionnelles. Les agriculteurs se seraient aperçus qu’ils étaient quelque peu instrumentalisés que...

Non, je suis affligé qu’il y ait encore des gens qui puissent penser un quart de seconde qu’il représente une solution au problème de la réalisation d’une alternative anti libérale.

José Bové n’est pas une solution, il est un problème. La preuve ? Que les média se soient délectés à ce point de sa candidature en lui offrant tous les plateaux et toutes les radios et tous les journaux en si peu de temps est un signe. Oui, cher José, les tenants de l’ordre établi comptaient bien sur votre candidature !

Cela ne signifie pas que des gens ne soient pas sincères parmi ces soutiens, bien évidemment.
Je suis d’autant moins surpris que j’ai toujours pensé que la stratégie d’une alternative anti libérale n’avait aucune chance en s’appuyant sur le non au référendum, en tournant le dos à l’idée de la gauche, et en accueillant les aventuriers de la politique dont le rayon d’action d’aventure est de 1km autour de la place Saint Michel, comme des sauveurs de la classe ouvrière.



Bové ou les dangers de la tentation de l’homme providentiel
15 avril 2007 - 20h58

J’avais de l’estime pour Bové, j’avis meme accepté l’idée qu’il puisse etre LE candidat de la gauche anti-capitaliste...
mais son reveriment, ma consterné : je pars je reviens... le fait qu’il ne fasse meme pas consensus auprès de ceux qui ne voulait pas la candidature de Marie george, que c’était salesse qui aurait du l’emporter (au moins sur lui) que les collectifs ont élu MGB trés majoratirement.
Le refus des appareil alors qu’il veut aujourd’hui créer un parti etc etc.
je reviens pas non plus sur Besancenot dont Le pen imhself souhaitait qu’il ait les 500 signatures !
Quand a laguiller, les maires UMP lui ont donné leurs signatures ? cela ne la géne -t-elle pas ?
Il y a peut de temps je les aurais appelé les alliés objectifs du capitalisme...
dommage...tant pis pour ceux qui souhaite voir le "temps de cerises" mais "ILS" vont nous arranger ça !






Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
4 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
17 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si tu vis dans l’ombre, tu n’approcheras jamais le soleil. Jacques Mesrine.
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite