Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

1987-2007 : vingt ans après. La révolution au Burkina Faso conduite par Thomas Sankara
de : Antonio
mardi 30 janvier 2007 - 19h29 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 40.1 ko

de Antonio traduit de l’italien par karl&rosa

1987-2007 : vingt ans après. La révolution au Burkina Faso conduite par Thomas Sankara

Dans le cadre du cycle de rencontres "Luttes et révolutions en Afrique : l’opposition du continent noir au néolibéralisme"

La Fédération du Parti de la Refondation Communiste de Florence (Italie) vous invite au débat

1987-2007 : vingt ans après : la révolution au Burkina Faso conduite par Thomas Sankara

Samedi 3 février 2007 9h30
Palazzo Vecchio (Piazza della Signoria, Florence)
3ème étage

Maurizio De Sanctis
Secrétaire provincial de Refondation Communiste – Gauche Européenne

Gabin Dabiré
Musicien

Bruno Jaffré
Auteur de livres sur Thomas Sankara et la révolution burkinabé

Matias Mesquita
Association Njinga Mbande

Pape Diaw
Conseiller municipal de Florence, Refondation Communiste – Gauche Européenne

Roger Sassou
Président Fédération Africaine de Toscane

Antonio Mele
Collectif Bellaciao, Refondation Communiste – Gauche Européenne Paris

Pendant le débat, des documentaires sur Thomas Sankara seront projetés.

Thomas Sankara a été un leader très charismatique pour toute l’Afrique Occidentale subsaharienne. Il changea le nom de Haute Volta en Burkina Faso (pays des hommes intègres) et s’engagea beaucoup en faveur de réformes radicales pour éliminer la pauvreté. Il est considéré comme le Che Guevara africain.

Né dans une famille catholique en 1949, dans sa jeunesse sa famille le dirigea vers l’Eglise catholique, avec l’intention de le faire devenir prêtre. Selon plusieurs sources, il ne perdit jamais sa foi catholique malgré ses convictions marxistes. Il commença sa carrière militaire à 19 ans, en 1966, et fut formé comme officier de l’armée à Madagascar, où il assista à quelques révoltes en 1971 et en 1972. Dans sa jeunesse il devint très populaire à Ouagadougou, la capitale de son pays, grâce aussi à ses activités de guitariste dans un groupe musical. Pendant la présidence du colonel Save Zerbo il forma avec d’autres jeunes officiers une organisation secrète appelée Regroupement des Officiers Communistes (ROC).

Sankara devint Secrétaire d’Etat en 1981, en arrivant à sa première réunion de cabinet à vélo, mais le 21 avril 1982, en opposition à la dérive anti-labour du régime, il démissionna. Après un autre coup d’Etat (novembre 1982) qui amena au pouvoir Jean-Baptiste Ouedraogo, Sankara devint Premier Ministre, mais il fut destitué de sa charge et mis aux arrêts domiciliaires après une visite de Jean-Christophe Mitterrand, le fils du président français de l’époque. L’arrestation de Sankara et d’autres de ses camarades provoqua une révolte populaire : en 1983, un autre coup d’Etat amena Sankara à la présidence du pays, qui s’appelait à l’époque Haute Volta. Thomas Sankara avait 33 ans.

Son pays était dans un piteux état. Dans les statistiques de la Banque Mondiale il se trouvait en 124ème position sur 170 pays par rapport au PIB et en 161ème position si l’on considère le revenu par habitant. Les terres cultivables étaient pour la plupart arides, peu fertiles et difficiles à cultiver. En plus de cela, 25% seulement des terres cultivables étaient exploitées. Le bilan du commerce extérieur était constamment déficitaire. Il y avait, sur environ 9 millions d’habitants, 38 000 fonctionnaires – héritage colonial de la France – qui représentaient une dépense énorme pour le pays. Sankara opta pour une série de réformes radicales, bien que risquées.

Sa politique révolutionnaire s’inspira des exemples de Cuba et du Ghana. En tant que Président, il promut la « Révolution Démocratique et Populaire ». Dans son Discours d’Orientation Politique, prononcé le 2 octobre 1983, il définit l’idéologie de la révolution comme une idéologie anti-impérialiste. Il s’occupa de la lutte contre la corruption, promut la reforestation, l’accès à l’eau potable pour tous et fit de l’éducation et de la santé les priorités de son gouvernement. Il supprima nombre de privilèges détenus par les notables, aussi bien par les chefs tribaux que politiques (par exemple l’impôt de captation) et appliqua avec une grande cohérence ses idées par des déclarations et des gestes très clairs. Par exemple :

• Son gouvernement inclut un grand nombre de femmes, il condamna l’infibulation et la polygamie, il promut la contraception ; son gouvernement fut le premier gouvernement africain à déclarer que le SIDA était la plus grande menace pour l’Afrique ;

• Sankara et ses collaborateurs voyageaient toujours en classe économique et en rangs réduits dans leurs visites diplomatiques ;

• Il vendit la plupart des Mercedes en possession du gouvernement et proclama voiture officielle des ministres l’économique Renault 5 ; • Il nationalisa les terres cultivables, les redistribua selon les nécessités des familles et constitua un cadastre ;

• Il décentralisa les fonctionnaires dans les différentes provinces du pays et pour réduire les risques d’antagonismes ethniques il achemina de grands travaux à l’échelle nationale, dont le chemin de fer Ouagadougou Tambao, qui possédait une forte charge symbolique pour l’unité du pays.

Le résultat de ces réformes fut spectaculaire ! En quatre ans, la production agricole avait augmenté de façon considérable, tandis que la diminution des dépenses de l’Etat avait libéré les capitaux, réinvestis ensuite avec une priorité absolue dans la construction de routes, de digues pour l’irrigation, dans la formation agricole et dans l’artisanat local. En quelques années, l’autosuffisance alimentaire devint une réalité (l’objectif de deux repas par jour pour tout Burkinabé fut atteint) et le Burkina Faso se transforma en une société plus démocratique et plus juste.

Cet exemple donna un immense espoir de dignité, de justice et de fierté aux pays limitrophes, pourris et très pauvres. Toute l’Afrique occidentale et centrale, de la Côte d’Ivoire au Gabon et au Togo fut électrisée par l’exemple du Burkina Faso. Mais certains milieux français, tuteurs et complices de ces régimes corrompus, ne pouvaient pas le tolérer. Il fallait tuer le prophète Thomas Sankara. On le fit assassiner le 15 octobre 1987 avec douze officiers par son ami Blaise Compaoré. Thomas Sankara est mort comme Salvador Allende : assassiné par des militaires autochtones téléguidés par l’étranger.

Avec Sankara, c’est l’espoir qui est mort pour l’Afrique. Aujourd’hui le Burkina Faso, sous Compaoré, s’est normalisé : la corruption est revenue et avec elle la dépendance extrême de l’étranger, l’humiliation, la sous-alimentation chronique dans le Nord, la honte néocoloniale, les dépenses princières, le parasitisme de la bureaucratie et le désespoir des paysans. L’exemple de Thomas Sankara et du Burkina Faso a clairement démontré que pour atteindre l’autosuffisance alimentaire il est indispensable d’obtenir la justice sociale. Mais pour faire tout cela l’ordre meurtrier du monde doit être changé. Et pour changer l’ordre meurtrier du monde il faut que de plus en plus de personnes en prennent conscience, en se réveillant de leur léthargie, si adroitement induite par les conditionnements de masse auxquels nous sommes soumis d’une façon pressante et constante. Tant que nous serons résignés au fait que tout continue de la même manière, rien ne pourra changer. Un autre monde est possible. Et cela dépend de chacun de nous.

http://bellaciao.org/it/article.php...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
1987-2007 : vingt ans après. La révolution au Burkina Faso conduite par Thomas Sankara
31 janvier 2007 - 11h22

On ne peut être que frappé en voyageant en Afrique, par la popularité et le respect posthume qui entoure Thomas Sankara. Il a prouvé que même dans le pays le plus pauvre du monde il y a toujours l’espoir d’un changement politique, et que même l’échec laisse des graines pour l’avenir.



1987-2007 : vingt ans après. La révolution au Burkina Faso conduite par Thomas Sankara
30 juillet 2010 - 20h58 - Posté par Robert Paris

C’est tout à fait exact que Sankara est plus que popualire.

Cela n’enlève rien à la question : est-ce que Sankara pouvait être vraiment un gouvernant très différent ?

On peut voir cette question discutée dans l’article Qui était Sankara du site Matière et révolution





Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
1 commentaire
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Chacun de mes contacts avec la politique m'a donné l'impression d'avoir bu dans un crachoir. Ernest Hemingway
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite