Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
de : Pingouin de Magellan
vendredi 2 mars 2007 - 18h10 - Signaler aux modérateurs
29 commentaires
JPEG - 26.3 ko

J’étais tout seul au Fou. Thom m’avais refilé les clés alors, bien que je n’aime pas boire un coup tout seul, devant le spectacle calamiteux de cette campagne où les candidats se vendent comme du savon à barbe, je me suis dit que ça me ferait un peu oublier.

Et puis j’avais rencart avec Cricri, rebaptisé plus récemment Pingouin 2. C’est que j’étais impatient qu’il me raconte car il est parti deux semaines en mission diplomatique secrète. D’abord en Allemagne où il devait rencontrer Oskar Lafontaine et obtenir son soutien à Marie-George.

Mission réussie Cricri, bravo ! Pour Angela Merkel, ça n’a pas marché mais il faut avouer que la tâche était pratiquement insurmontable. Ensuite, il devait se rendre dans la Nièvre et rencontrer Danièle Mitterand pour qu’elle réussisse à convaincre son frère de ne pas voter Sarko au second tour. Là aussi, opération délicate tant on connait le fort caractère de Roger. Alors, j’attends devant mon pisco sour. Il doit venir Cricri.

Ah, la porte s’ouvre, c’est lui. Pour qu’il me raconte plus vite ses avatars, je lui sers de suite une caipirinha. Il y a pris goût, le bougre. Et puis, évidemment, lui n’arrive pas les mains vides et ramène au Fou une bouteille de schnaps de Bavière. Je me dis dans mon fort intérieur que ce n’est sûrement pas ça qui va nous aider à nous éclaicir les idées, mais bon. Et il commence à raconter. Épatant !

Surprise ! On voit entrer le Pingouin volant, Baron Tzigane de son état. Il a vu de la lumière alors il est entré. Rien de vraiment étonnant, il ne râte jamais une occasion de se prendre une petite lichette. Il commence à me baragouiner du portugais et je l’arrête tout de suite. S’il me l’écrit, ça va. Mais à l’oral, queue de chique ! Je n’en pane pas une ! Avec un petit ballon de vinho verde, il s’assagit et reprend le fil de la conversation dans une langue intelligible.

On est un peu inquiets, l’ombre d’une carrure impressionante s’approche. Ouf, c’est Claude qui n’est encore que Pingouin stagiaire. Il a besoin d’explorer plus avant la Banquise pour être vraiment sûr qu’il va adhérer au club. Il me serre la pince et me laisse la paluche comme de la viande hachée. Toujours le ballon de rugby sous le bras. Il prendrait bien quelques bulles mais NOSE n’est pas là.

Ah si, justement, il arrive. On ne l’a pas encore vu mais c’est Marcel, le cleps voyageur, qui est déjà rentré, alors on sait qu’il est derrière. Bien évidemment, il a un rosé des Riceys dans une main et un Perrier-Jouet dans l’autre, et les bouchons sautent ! Le Pingouin 1er cul ne râte jamais une occasion. Pour lui, le champerlot, c’est au quotidien. Et dans tout ça, on se retrouve entre mecs. Pas une Pingouine à l’horizon.

J’ai parlé trop vite ! La Pingouine Bretonne Anna se pointe avec ses crêpes au sarrazin, ses huîtres de Cancale et son cidre bouché. Ben ouais, faut pas perdre la main ! Elle passe immédiatement au ti punch, sans transition. Une présence féminine est bien agréable. Elle a un peu les chocottes parce qu’elle doit animer une réunion publique tout à l’heure. Je vais quand même la surveiller un peu , discrètement, pour qu’elle ne boive pas trop. Ça commence à faire une satanée réunion de Pingouins tout ça. Et Cricri qui en est à sa douzième caipirinha, il commence à avoir du mal à articuler. Il faudra attendre une autre fois pour qu’il nous raconte clairement son odyssée.

Et ma Juju, la Pingouine Basque, qu’est-ce qu’elle fait ? Elle devrait être arrivée à l’heure qu’il est ! Ah la voilà ! Ah ben, on comprend pourquoi elle arrive à cette heure, toute bichonnée qu’elle est ! Et d’entrée, elle commence à broder sur les Pingouins. Intarissable ! Et le rosé des Riceys ne l’attend pas !

Ouaoh ! Le choc ! Esteban arrive main dans la main avec Alina ! On comprend pourquoi on ne le voyais plus depuis un bon moment ! Un sacré tombeur le footeux ! Parce qu’Alina, faut reconnaître, c’est un sacré canon !

« Aïe, mais tu m’a fait mal ! ». C’est ma femme qui vient de me coller un méchant coup de coude dans les côtes ! « Lève-toi, tu bosses ce matin ! » qu’elle me dit.

Ah, purée ! Elle m’a niqué mon rêve !



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 18h47

Les Pingouins


On voit beaucoup d’ pingouins
Mais beaucoup moins d’ pingouines
Alors que les pingouines
Y’en a plus que d’ pingouins.
Sans doute que les pingouins
Sont plus gais qu’ les pingouines
Alors que les pingouines
Sont trist’s, on le devine’.

Les p’tits pingouins
Se tienn’t la main
De façon divine
Les petit’s pingouines
Ne se tiennent rien, non, rien
Les petits pingouins
Boiv’nt du bon vin
Dans des petits bouges
Les petit’s pingouines
Préfèr’nt le gros rouge ?

Parfois quand un pingouin
Rencontre une pingouine
Ils jouent, on l’imagine
Toujours aux quatre "goins"
Car les jolis pingouins
Ont très peur des pingouines
Et les vilaines pingouines
Détestent les pingouins

Les p’tits pingouins
S’ mett’nt un fond d’teint
Ou bien quelques huiles
Les p’tits pingouines
Ne se mettent rien , non rien !
Les p’tits pingouins
Ont des p’tits points
Souvent qu’ils épilent
Les petit’s pingouines
Trouv’nt pas ça viril !

Et si l’on voit de loin
Ces pingouins, ces pingouines,
Bien d’autres en sourdine
Gravissent nos chemins
Car chacun sait très bien
Qu’les pingouins, les pingouines
Surtout s’ils se dandinent
Ressemblent aux humains ?

Petits pingouins petits humains
Vivez comme des reines
Ce s’rait pas la peine
De nous faire tout c’ popotin
Petits pingouins petits humains
De façon certaine
Y’a que les "je t’aime"
Qui ne trompent point’ ?



Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 18h48 - Posté par

Oublié de signer pour les ignards c est de la grande JULLIETE ......

Pingoin VITRIOT


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 19h48 - Posté par

ds la famille "oiseaux" j’prends le p’tit merle°°° moqueur hi hi hi avek son p’tiot bec jaune ds les p’tite boules rouge du cotonaester ( sans garantie de l’ortho graff ) je le vois ts les jrs et il me ravit
ds le vert des feuilles qui dansent ds le vent k’m m’io ds la muzik qd elle est bonne et re belle *

bd


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 21h59 - Posté par

Dis bd, que fait ton bec jaune à farfouiller dans les p’tites (en plus !) boules rouges ?

Juju


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 21h20

Oui, elle t’as niqué ton rêve, faut pas la prendre pour une naïve ta femme, elle avait repéré ton destrier tout fringuant planqué dans les bois, et avait vu l’épée que tu dissimulais sous les draps pour l’enfoncer dans l’épaule du Chevalier de Bassan et lui râvir la belle Alina, tandis que ....

Faut que je reprenne de la Boukhra, j’ai une panne d’inspiration !

Marsacub



Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 22h10 - Posté par

Marsacub, tu dérapes avec l’épée sous les draps... Si t’es en panne d’inspiration, y en a qui sont en train de cogiter dur sur la question ! J’ai pas dit "dru".

Sinon, mon cher Pingouin de Magellan, ta production m’a bien amusée, et la fin tout à fait inattendue et marrante. J’en ris encore ! Ta femme, au moins, sait comment il faut parler à l’homme. C’est simple, net et sans bavure. Un peu amazone tout de même.

Bisous pingouines.
Pingouine de Gascogne.


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 22h49 - Posté par

ben’juju’ le merle s’en nourrit... il a l’@ir de les preferer aux p’tites boules noires du lierre d’a cote que j’aim’ aussi mais, l’oiseau lui prefere les rouges qu’Y puis je ! je ne commande pas a ses appetits et pour les couleurs noire rouge jaune et verte ds le vent et en mouvement sous mes yeux °°°° je vs le redit cela me donne la paix de vivre... c’est TOUT

bd


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 08h24 - Posté par

Eh bien toussez, mon cher bd.
Juju


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 23h53 - Posté par

Ma petite Basquette,

Si je t’ai fait plaisir, j’en suis fort aise. Quant à mon amazone, elle n’est pas latina pour rien...

Pingouin de Magellan


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 23h15 - Posté par

HALTE LÀ ! LES MONTAGNARDS SONT LÀ...

... Dites donc les pingoins, il y a un Fou bis sur un autre fil chez Roger bretagne... et qui se pavanne là-bas ?? la traîtresse Léa en nuisette ! Ca c’est de la concurrence déloyale et faussée...

TZ, le pingoin volatile


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
2 mars 2007 - 23h47 - Posté par

Pingouin Volant,

Il n’y a pas de concurrence au Fou. Et Roger nous offre de l’Éluard. Quand même !

Perrier-Jouet, siou plait !

Pingouin de Magellan


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 08h28 - Posté par

Comme tu le dis si bien, mon Pingouin de Magellan, point de concurrence au Fou, juste la téléportation de l’arrière-salle. Mais Roger devrait venir au comptoir. Il a des choses à nous dire...
Un p’tit truc pour achever de me réveiller, por favor !
Bisous mes pingouins.
Juju


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 09h48 - Posté par

... ENCORE UN CARREAU DE CASSÉ A VITRY...

... Mon pôvre Cricri, ce n’est qu’un rêve niqué du Pingouin de Magellan... 2/3 caipirinha suffisent largement pour le divan... alors DOUZE, j’ai jamais vu çà (mesmo no Brazil), même au CAC40 !!

TZ. pingoin en transit


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 10h31 - Posté par

ON RIT, ON S’AMUSE...

J’ouvre d’abord le rosé des Riceys et ensuite, pour JMH, je lui dis que le chien c’est Lulu et Marcel c’est le chat...
Sinon, j’aime bien son rêve !
Mais je vois que les femmes sont toutes pareilles : un bon coup de coude sur le flanc pour vous envoyer au turbin alors qu’on est bien tranquille à se refaire un p’tit scénar comak, et hop, vous v’là renvoyé à la course d’obstacles quotidienne permanente...
Finalement c’est nous les pouettes !
À la vôtre !

NOSE


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 10h58 - Posté par

les femmes sont toutes pareilles !!!!! non !non ! cher NOSE !!! ça depend comment vous vous y prenez avec elle !!! de plus je ne crois pas qd tu dis cela !!! pouette ! pouette !!!! anna


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 12h33 - Posté par

ALORS, ANNA...

... Comment çà s’est passé ta réunion hier soir ?
Je crois que le trac çà tient à l’envie de bien faire... Mais après çà va tout seul, dans le feu de l’action.
À la tienne !
Mais c’est quand même nous les pouettes... Y a plus de pouettes que de pouétesses !
J’vous laisse réfléchir là-d’sus !

NOSE


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 12h59 - Posté par

Ah merde ! Entre Lulu et Marcel, je me suis emmêler les pinceaux. Mais dans une telle ménagerie, on a le droit à l’erreur, non ? Et si j’avais été plus en forme, j’aurais aussi pu éviter quelques fautes d’orthographe...

Pingouin de Magellan


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 16h52 - Posté par

Moi aussi je confonds, c’est vrai que Lulu, ça fait léger, fin, souple, félin comme un chat et Marcel, c’est plus pesant, direct, franc comme un chien. Mais voilà, NOSE a deux spéciments inimitables. Il n’y a qu’au Fou pour voir ça !

Bisous à tous les deux, et à Marcel, Lulu et Tico le breton.

Juju


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 12h53 - Posté par

Pour réveiller Juju : le Bloody Mary

1/3 vodka, 2/3 jus de tomate, sel, poivre, céleri moulu, 3 gouttes de tabasco, un peu plus de worcestershire sauce, glace. Bien agiter. Et c’est parti !

Pingouin de Magellan


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 16h39 - Posté par

TZ, tu crois que ça se boit en toute confiance cette mixture étrange ?

Oh lala non, je préfère encore les bulles de NOSE, c’est plus simple etplus près de la nature. A pas confondre avec les pets de vache !

Juju


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 17h10 - Posté par

Goûte ma Juju, tu m’en diras des nouvelles ! Tu peux remplacer sel et céleri moulu par sel au céleri. Et en avant !

Pingouin de Magellan


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 22h49 - Posté par

Mon p’tit Pingouin de Magellan, en fait ce qui me gêne dans ta mixture anglaise c’est le "worcestershire sauce" et non le cèleri que j’aime.

Mes excuses JeanMimi, je t’ai pris pour TZ. Voilà que tu déteins sur moi, comme tu le fais de Lulu et Marcel. Pouah, mais qu’est-ce que tu mets dans les breuvages ?

Alors pas en avant ! Non non !
Juju


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 22h59 - Posté par

Ma Juju,

Maite zaitut.

Ton Pingouin de Magellan


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
4 mars 2007 - 16h04 - Posté par

Mon p’tit Pingouin de Magellan,

Oso ona

Juju


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 13h05

PINGOUIN DE MAGELLAN !

Tu sais que t’es beau dans ton manteau, avec ton petit col blanc de fourrure, relevé sous le nez !
Viens boire une ’tite coupe au Fou !
Dans le froid çà réchauffe le coeur !

NOSE



Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 13h27 - Posté par

Oui, mais je suis un peu triste car le Pingouin Empereur est beaucoup plus grand et beau que moi. Snif, snif... Mais je veux bien une ’tite coupe pour me réchauffer...le coeur ( je n’ai pas dit la Banquise, na, na, na...)

Pingouin de Magellan


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 16h47 - Posté par

C’est vrai ça, Pingouin de Magellan tu as l’air complètement abattu sur cette photo. Tu peines à avancer. Tu as le dos courbé, les ans en sont la cause !

Allez...

Viens à la maison y a le printemps qui chante

Viens à la maison tous les oiseaux t’attendent

Les pommiers sont en fleurs

Ils berceront ton cœur

Toi qui es tout en pleurs

Ne reste pas dans la ville

Viens à la maison y a le printemps qui chante

Viens à la maison tous les oiseaux t’attendent

Près des grands étangs bleus

Et dans les chemins creux

On ira tous les deux oublier ce rêve facile.

(C. François)

Bisous mon petit Pingouin de Magellan
Juju


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 17h19 - Posté par

Eh oui, ma Juju, je fais à peine 60 cm et je suis un vieux pingouin tout triste de voir cette bande de blaireaux à la course à l’Élysée qui nous prennent vraiment pour des cons et nous qui allons dans le mur la fleur au fusil...

Allez, un p’tit Bloody pour nous remettre ?

Pingouin de Magellan


Au Fou de Bassan : En attendant Cricri
3 mars 2007 - 18h28

Cré-moé, cré-moé pas, quéqu’ part au Chili

Y a un pingouin qui s’ennuie en maudit

Sa blonde est partie gagner sa vie

Dans un cirque en Patagonie

L’ pingouin est tout seul, il r’garde le soleil

Qui descend doucement sur la Banquise

Il pense aux Etats en pleurant tout bas

C’est comme ça quand ta blonde a fait sa valise

Ça vaut pas la peine

De laisser ceux qu’on aime

Pour aller faire tourner

Des ballons sur son nez

Ça fait rire les enfants

Ça dure jamais longtemps

Ça fait plus rire personne

Quand les enfants sont grands

Quand le pingouin s’ennuie, il r’garde son poil qui brille

Comme les rues d’Osorno après la pluie

Il rêve à Santiago, à Cecilia Bolocco

Il voudrait voir sa blonde faire un show

C’est rien qu’une histoire, j’peux pas m’en faire accroire

Mais des fois j’ai l’impression qu’c’est moi

Qui est assis sur la glace les deux mains dans la face

Mon amour est partie puis j’m’ennuie

« La complainte du phoque en Alaska » de Michel Rivard (Beau Dommage) revue et corrigée par le Pingouin de Magellan et rebaptisée « La complainte du Pingouin au Chili »






L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
1 commentaire
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'histoire c'est la passion des fils qui voudraient comprendre les pères. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite