Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le « pâ(c)té » présidentiel de Ségolène Royal.
de : Michel Gros
jeudi 8 mars 2007 - 11h46 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Les figures de proue du Parti Socialiste, qui se déchirent et se méprisent dans des temps politiques sans conséquence, s’agrègent quand le temps venu de leur survie politique les y oblige. Cette solidarité d’apparence et cet instinct grégaire ne trompent plus personne. L’opinion publique depuis trop longtemps maltraitée ne s’en laisse plus conter. Les militants méprisés n’hésitent plus à dire leur désapprobation malgré les pressions au silence opérées par la Direction Nationale. Mais aujourd’hui, au-delà cette boulimie de l’appétit politicien, c’est l’indécence du « Pacte présidentiel » à se présenter comme socialiste qui fonde l’urgence d’une critique désespérément absente.

Le monde, happé par un modèle économique qui le détruit, est en attente de rupture. Une alternative nouvelle et radicale est désormais nécessaire. L’alternance qui est proposée dans le « Pacte présidentiel », comme une acceptation à peine voilée du système en place, est une insulte au monde qui souffre massivement et durement. Il semble bien d’ailleurs que ce monde-là ne soit plus celui des préoccupations des « socialistes ».

La sociologie des notables « bobos » de notre Parti serait-elle le point de non-retour qui permet tous les abandons et rend possibles toutes les désespérances en les privant de leur fondement de révolte ?

Certains pensent que toute critique devient impossible à l’instant du choix. Au point d’imaginer que les quelques velléitaires, qui osent encore égratigner le « Pacte présidentiel », devraient quitter le Parti. Ils oublient parfois qu’une carte ne suffit pas à se prévaloir du statut de socialiste et qu’un texte venu de « nul pacte » doit être soumis à l’expertise critique.

De cette impossibilité à faire un retour critique vers les supposés initiateurs de ce « Pacte présidentiel », surgissent des conséquences dommageables. La première d’entre-elles touche à la nature même du contenu dans lequel les idées subversives du socialisme historique ont largement disparu au profit d’une résignation à « l’ordre des choses économiques », cette grande et belle chose libéralisée à outrance, qui est la cause des misères du monde. L’autre conséquence sera celle du vote sanction, dernier recours dans une démocratie égratignée par aussi peu de confiance à l’égard des militants et du Peuple tout entier.

Le phénomène François Bayrou, alimenté par les sympathisants et les électeurs habituels du PS, doit être jugé à l’aune de ces inconséquences qui nous incombent. À un point tel que, dans les promesses programmatiques qui font le lit des illusions de toute nature, François Bayrou apparaît dans sa vérité d’homme comme celui qui porte les mensonges les plus acceptables.

Nous cheminons vers une déconvenue dont nous allons avoir du mal à nous défaire si nous ne réagissons pas immédiatement vers l’affirmation d’une impérative rénova(c)tion socialiste débarrassée des hésitations où nous place la discipline de Parti.

Il va nous falloir affronter les attaques de bas étage de tous ceux qui s’accrochent, dans notre Parti devenu une caricature promotionnelle des professionnels de la politique, à leurs petits postes. Les prétendus rénovateurs, à la sauce Montebourg ou Moglia, ne se démarquent pas de cette gangrène qui mine notre Parti. Ils rendent plus difficile encore tout sursaut où le socialisme aura à retrouver, en sortant de ce « pâté présidentiel », ses valeurs fondamentales faites de liberté, d’égalité et de fraternité.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le « pâ(c)té » présidentiel de Ségolène Royal.
8 mars 2007 - 13h21

Salut Michel,

Je salue ici l’effort louable et rare (sauf c ’est vrai chez Rénovaction ou D&S peut être) de critique, d’analyse et de remise en cause d’un militant important au PS, qui est toujours au PS (sauf erreur de ma part), un acte de lucidité et de bienveillance humaine.

Un socialiste qui ose dire publiquement que le Pacte- de- mes- deux de Ségolène et des autres "cadres-bobos" du Ps, c’est tout simpelment , oui,se moquer de ceux qui souffrent aujourd’hui. Une insulte à la face de l’urgence sociale.

Oui, Michel, c’est sûr, la claque vous allez la prendre , encore une fois, et bien derrière les oreilles cette fois. Comme en 2002 - mais en pire. Je suis contente que toi aussi tu le dises, il est important que vous au Ps vous le disiez aussi, clairement et fortement !

J’espère que les militants de gauche au PS vont enfin se prendre en main et faire secession ! Il faut aller plus loin encore, Michel, il faut partir, il faut vider le PS social libéral, cette grosse baudruche gonflée à l’helium des egos de ses cadres , de ses militants de gauche et les mettre à l’abri dans une strcuture qui ne soit pas le Ps.

Sur ce, bonne lutte, y’a du boulot
Je te confirme que je ne voterai toujorus pas et encore moins maintenant qu’il y a un mois, pour Ségolène Royal...

Amitiés,
Osémy, La Louve rouge



Le « pâ(c)té » présidentiel de Ségolène Royal.
9 mars 2007 - 17h19

Hélas le monde n’est pas parfait et le Parti Socialiste non plus.

Mais la démocratie n’est pas un jeu, et la Présidentielle ne se joue pas à la proportionnelle !

Alors faites bien attention, camarade de gauche.

A taper comme vous le faites sur Ségolène Royal, et en ne votant pas pour elle dès le premier tour, vous vous assurez, vous nous assurez, de devoir subir Sarko comme Président.

Est-ce vraiment votre vœu le plus cher ?

Si c’est le cas, dites le franchement !

A bon entendeur, salut !



Le « pâ(c)té » présidentiel de Ségolène Royal.
10 mars 2007 - 07h41 - Posté par

Cher anonyme,
Apparemment, il semble que voter te soit impossible par manque d’identité. Au-delà de cette remarque qui pointe le courage manquant d’une origine d’énonciation minimale, il semble que le "vote utile" contre Sarkozy ait changé de camp selon le principe caduque de l’illusion "sondagière". D’autres arguments m’auraient été utiles. En revanche c’est bien parce que "le monde n’est pas parfait" que je suis socialiste, et malgré mon vote au premier tour pour Ségolène Royal j’entends bien le rester pour ne pas faire de la démocratie le jeu de marketting politique auquel s’adonne le PS avec le soutien de ses "adhérents-consommateurs" béats.
A bon "militant" discipliné, salut !





GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
1 commentaire
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est seulement par le risque de sa vie que l'on conserve la liberté. Georg Wilhelm Friedrich Hegel
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite