Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

PRINTEMPS des POETES au FOU
de : une folle du FOU
vendredi 9 mars 2007 - 20h02 - Signaler aux modérateurs
183 commentaires
JPEG - 4.5 ko
JPEG - 41.2 ko
PDF - 50 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 20h52

Mais oui ma fofolle ! Comment pourrais-je être ailleurs si toi, tu es ici ? Tu ne dois pas douter de moi !

X



PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 21h24 - Posté par

ki sé ti ????


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 21h45

A cette folle inconnue,

Longtemps !toujours !ma main dans ta criniere

lourde

Sèmera le rubis,la perle et le saphir,

Afin qu’à mon désir tu ne sois jamais sourde !

N’es-tu pas l’oasis où je rêve,et la gourde

Où je hume à long traits le vin du souvenir ?

A la duchesse "cancalaise" une tendre pensée,avec le soleil revenu !

Roger bretagne



PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h12 - Posté par

Pas de chance ! La folle du Fou c’est Jo de l’Ile.
Roger tu t’es fait piégé.
Ah Ah Ah !
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 22h02

Comme la colére gronde toujours en moi
Et que je la regarde avec un peu d’effroi
Je change juste un octave et j’invite à ma table
celui qui sut toujours chanter l’insupportable .

Ne plus écrire enfin attendre le signal
Celui qui sonnera doublé de mille octaves
Quand passeront au vert les morales suaves
Quand le Bien peignera la crinière du Mal

Quand les bêtes sauront qu’on les met dans des plats
Quand les femmes mettront leur sang à la fenêtre
Et hissant leur calice à hauteur de leur maître
Quand elles diront : "Bois en mémoire de moi"

Quand les oiseaux septembre iront chasser les cons
Quand les mecs cravatés respireront quand même
Et qu’il se chantera dedans les hachélèmes
La messe du granit sur un autel béton

Quand les voteurs votant se mettront tous d’accord
Sur une idée sur rien pour que l’horreur se taise
Même si pour la rime on sort la Marseillaise
Avec un foulard rouge et des gants de chez Dior

Alors nous irons réveiller
Allende Allende Allende Allende

Quand il y aura des mots plus forts que les canons
Ceux qui tonnent déjà dans nos mémoires brèves
Quand les tyrans tireurs tireront sur nos rêves
Parce que de nos rêves lèvera la moisson

Quand les tueurs gagés crèveront dans la soie
Qu’ils soient Président ci ou Général de ça
Quand les voix socialistes chanteront leur partie
En mesure et partant vers d’autres galaxies

Quand les amants cassés se casseront vraiment
Vers l’ailleurs d’autre part enfin et puis comment
Quand la fureur de vivre aura battu son temps
Quand l’hiver de travers se croira au printemps

Quand de ce Capital qu’on prend toujours pour Marx
On ne parlera plus que pour l’honneur du titre
Quand le Pape prendra ses évêques à la mitre
En leur disant : "Porno latin ou non je taxe"

Quand la rumeur du temps cessera pour de bon
Quand le bleu relatif de la mer pâlira
Quand le temps relatif aussi s’évadera
De cette équation triste où le tiennent des cons
Qu’ils soient mathématiques avec Nobel ou non
C’est alors c’est alors que nous réveillerons

Allende Allende Allende Allende...

Léo Férré

qui m’a autorisé cet emprunt , à moi qui fend le coeur de mes amis .

claude de Toulouse .



PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 22h27

Enfin ,un peu de monde ,au bar je commençais en sirotant seul,à m’ennuyer ferme ,pourtant la lumiere brille ,ou sont donc passées ,celles qui nous font rever ,nous inspirent,nous enivrent.Femmes poétesses et muses tout à la fois,ténébreuses tendres amoureuses s’offrant sans jamais se donner.
Se glisser dans dans ce doux piege,s’abandonner,et qu’une main amie,frole ma tempe argentée juste le temps....d’oublier ce temps qui passe et nous laisse fatgué.

Roger bretagne



PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 22h45 - Posté par

Cher Roger ,

je n’ai pas grand chose à boire , juste un rosé "cuisse de bergere " , un velour bien sur !
un verre en attendant les muses ?

claude de T.


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 22h49 - Posté par

eh ! bien moi je viens de recevoir du "saint-amour".....mais j’aimerais mieux un ti punch pour m’assommer un peu !!!! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h42 - Posté par

A Anna qui ne songe qu’à se cacher sous sa couette, et aussi à toutes les Folles, moi qui reviens de Guadeloupe, tout en sirotant un t’i punch, j’adresse ce poème du Guadeloupéen Ernest Pepin.

Au sombre étage colonial
les plantes vertes se nourrissent de luxure
ta couche est parfumée
une tempête de senteurs
goyave dépravée délivrée de sa branche
mon bain sensuel attisant l’alcool
Entretenue parée
endimanchée de rêves
tu enfiles des soleils à ton cou
tu accroches de soleils à tes oreilles
des bracelets de soleil étincellent à tes poignets

Francis G


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 22h49

""y a la natur’ qu’est tout en sueur
dans les hectar’s y a du bonheur

c’est l’printemps

y a des lilas qu’ont mêm’ plus l’temps
de s’fair’ tout mauv’s ou bien tout blancs

c’est l’printemps

y a du blé qui s’fait du mouron
les oiseaux eux ils dis’nt pas non

c’est l’printemps

y a nos chagrins qu’ont des couleurs
y a mêm’ du printemps chez l’malheur

y a la mer qui s’prend pour Monet
ou pour Gauguin ou pour Manet

c’est l’printemps

y a des nuag’s qui n’ont plus d’quoi
on dirait d’la barbe à papa

c’est l’printemps

y a l’vent du nord qu’a pris l’accent
avec Mistral il pass’ son temps

c’est l’printemps

y a la pluie qu’est passée chez Dior
pour s’payer l’modèl’ Soleil d’Or

y a la route qui s’fait nationale
et des fourmis qui s’font la malle

c’est l’printemps

y a d’la luzerne au fond des lits
et puis l’faucheur qui lui sourit

c’est l’printemps

y a des souris qui s’font les dents
sur les matous par conséquent

c’est l’printemps

y a des voix d’or dans un seul cri
c’est la Sixtin’ qui sort la nuit...

y a la natur’ qui s’tape un bol
à la santé du rossignol

c’est l’printemps

y a l’beaujolais qui la ramène
et Mimi qui s’prend pour Carmen

c’est l’printemps

y a l’îl’ Saint-Louis qui rentre en Seine
et puis Paris qui s’y promène

c’est l’printemps

y a l’été qui s’point’ dans la rue
et des ballots qui n’ont pas vu

Qu’c’était l’printemps...

c de T.



PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 22h53 - Posté par

nous,on n’est pas des ballots.....on le voit que c’est le printemps avec tous ces jolis mots, CLAUDE !!!! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 22h59 - Posté par

bonne nuit à tous les deux,je vais me cacher sous ma couette.... ;bisoux doux mon claude
anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h07 - Posté par

Avant d’aller au pays des songes, je vous offre ce poème d’un jeune poète africain de 23 ans, Djamal Silvestre LAOUNODJI, qui a beaucoup de talent. Vous trouverez ses nombreux poèmes sur le net. C’est prometteur.

Bisous mes poètes fous, fous, fous.
Juju

Le verre de l’Amour

Je veux boire cette nuit au milieu des étoiles,

Pour célébrer aux yeux du monde notre Amour,

Qui a su obstinément faire face au temps

Et naviguer sans cesse dans cet espace.

Car j’ai soif de toi tel une hyène,

Soif de ton cœur, soif de ton corps,

Que je vois flotter dans ce verre,

Au milieu de ces flots liquides.

Je tiens donc,

Par ce verre,

Et devant face de toutes les divinités,

A trinquer pour la gloire de notre amour.


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h26 - Posté par

Eh juju,

Si c’est toi qui a soif de mon corps, je suis d’accord et d’ailleurs je suis en tenue légère.

Mais si c’est DJAMAL SYLVESTRE je te remercie mais le passage n’est pas fait, je suis toujours vierge...non mais !

Marana :)

Esteban


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h13 - Posté par

Bonne nuit ma mémé !
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h00 - Posté par

Anna ,

voyons la duchesse "cancalaise" ne peut etre une ballote !
je remarque que tu grimpes dans la hierarchie nobiliaire à une vitesse folle
t’etais pas comtesse de bretagne jusqu’alors ?

claude de T.


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h14 - Posté par

Ah, non cher Claude, Anna était déjà duchesse, Anne de Bretagne oblige !

Par contre, c’est toi le comte de Toulouse (sapristi, t’as déjà oublié !).

Bon, si j’étais pas si modeste, je me serais attribuée volontiers le titre de duchesse d’Aquitaine !
Bueno vaya, je me contenterai du titre de simple citoyenne, quoiqu’être une "Marianne" (révolutionnaire bien-sûr) m’aurait diablement plû !

Bonne nuit la noblesse, me voy a la cama.
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h21 - Posté par

la duchesse est en déconfiture, elle n’est pas bonne à grand chose.....nulle même ! juste à disparaître sous le couette....il faut mieux que je vous laisse, je vais vous foutre le cafard !!! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h36 - Posté par

Eh bè !

Qu’est-ce-que c’est que ces gonzesses, elles sont bien MOLLASSES !

Bon dormez bien je vais faire un tour chez la Louve, putaing vous avez vu ses jambes ? Et sa tenue aguichante...à côté de vos pyjamas en coton merci !

Après je vais en boîte, Léa je serais sage...

Esteban


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h40 - Posté par

Mon amour ce soir j’ai juste ma combinaison léopard, tu sais ? Je n’ai rien en dessous.
A tout à l’heure ...
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h37 - Posté par

Bonne nuit ma mémé !
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
10 mars 2007 - 10h20 - Posté par

merci " la petite peste" !!!! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
9 mars 2007 - 23h29 - Posté par

amour interdit

amour enferme

amour numerote

amour monnaye

amour legifere

amour securise

amour nie

amour bafoue

amour execute

amour sectorie

mai

amour confiant

amour serein

amour toujours

amour revolte

amour rebelle

amour sauvage

amour affranchi

amour timbre

amour realise

liberte

cherie

tu m’as

fait

a ton

egale

infinie

.

nous n’avons pas de frontieres ’ nous sommes les en’vents de l’imaginaire

bd


PRINTEMPS des POETES au FOU
10 mars 2007 - 00h25 - Posté par

freres humains’
la cour des miracles
vous salue’ noblio nobliotes
qui de nous n’avez pas pitie’
sachez que ma mie vicomtesse du liseron et son frere duc du chardon dru ainsi que la bande des gueuzegueuses m’zell’orties et miss ronces vous annoncent la naissance de la princesse @lice la bien nommee la bien roulee cousine d’un ’eautr’ tournicotine mai pas sous les aisselles et plus fine qu’un cigare j’ose la qualifier et l’adouber ma mon aimee immacul’ee for eve’r ds l’inouie

bd


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 10h08 - Posté par

bd, mais pourquoi tes écrits me font de l’effet ???

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 10h39 - Posté par

hier soir comme il n’y avait pas moyen de répondre....je vous ai concoté ce petit délire !

D’où me vient la tendresse ?

J’ai connu d’autres caresses

Et d’autres lèvres que les tiennes.

D’où me vient ce bonheur ?

Je m’apaise contre ton coeur

Et ton sexe brûlant se tend .

D’où me vient ce désir ?

Je cherche le plaisir

Et mon corps pâle se pâme .

D’où me vient ce frisson ?

Tu me dévores de passion

Et ta douce chaleur m’inonde.

D’où me vient ce parfum ?

Tu palpites sous ma main

Et je me rassasie de ton odeur.

D’où me viennent ces pleurs ?

Je m’offre comme une fleur

Et tu butines ma sève .

D’où me vient cete ivresse ?

Tu embrases mes fesses

Et enflamme mes seins .

D’où nous vient cete sarabande ?

ANNA


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 11h30 - Posté par

oulala ,

Anna duchesse de Cancale , c’est du joli !
c’est toutes les mauvaises fréquentations du fou , qui t’ont menée là ?
Juju , Léa , au secours , Anna n’est pas bien !
dois je faire appel à Esteban qui sait guerir ces humeurs ?
ou bien Cricri , ou JMH , ou bien encore l’ami Tzigane ,
peut etre encore les quatre comperes de concert ,
Il faut guerir le mal , par le male .
bisou quand meme à la duchesse .

C de T.


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 16h18 - Posté par

Tu prends Anna dans tes bras et tu lui fais des bons gros calins. C’est tout !
Dépêche toi avant l’arrivée d’Esteban, l’exterminateur.
Bises,
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 17h08 - Posté par

Mon cher comte, cherche pas plus loin, Esteban a jeté un sort étrange à notre duchesse Anna. Il doit être content du résultat !

Anna, comme les nuits sont encore fraiches, n’oublie pas d’allumer un petit feu de cheminée, je te dis pas l’ambiance...

Pour rester optimiste : Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.

Bisous mes petits poètes !
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 20h05 - Posté par

AAaahhh !! ANNA,

JE RETROUVE L’ANNA QUI ENVOUTE

LA VRAI ANNA

CONTINUE COMME CELA ANNA

ÇÀ C’EST DU VRAI

QUEL ÉROTISME

Je ne peux te répondre
Belle Anna
Car les sensations érotiques
Qui m’envahissent
Seraient mal interprétées
Par des puritain(e)s
Qui aimeraient abuser de moi

Aaahhh ! Anna !

Esteban NirvhanÉ


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 20h37 - Posté par

Et voilà Claude, c’est trop tard !

Allons Esteban, tu ne te lâches plus ?
Le Fou donc ne serait plus le Fou ?
Exprime alors tes sensations ...
Ainsi, certes, sans hésiter !
J’abuserai de toi ...
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 20h46 - Posté par

Je te laisse mon frérot , Léa , je n’ai jamais , mais alors jamais , souhaitér abuser de lui , ajouter une relation incestueuse à une relation homosexuelle , ça fait vraiement trop pour moi !
mais méfies toi ma belle , je crois que ta tenue léopard sans rien dessous , ne fait pas le poids devant Anna , maintenant qu’elle a pris gout à l’érotisme débridé , plus rien ne l’arretera !
ton trés dévoué ,

claude de Toulouse .


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h09 - Posté par

Je me disais à propos d’Anna qu’il fallait bien que vieillesse se passe ...
Et si c’est avec notre héros phallique, que dire ?
"Il bande donc il est".
Je crois que c’est lié à l’angoisse des élections présidentielles.
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h20 - Posté par

Aie ! Aie ! Léa,

Çà va venir, je le sens. Tu ne vas pas tarder à nous concocter un feu d’artifices...

Allé Léa à toi...s’il te plait...oohh oouuii !!!Léa allé vas-y...que ton érotisme poétique nous ennivre...Léa allé...allé...

Esteban attentif


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h36 - Posté par

Tiens tu as vu que j’étais là ?
J’ai cru que ton "pouvoir nommé désir" t’avait aveuglé.
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h41 - Posté par

N’essaie pas d’échapper ma chérie,

J’attends

Esteban


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h45 - Posté par

D’accord mais avant, dis-moi dans quelle tenue es-tu ?
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 08h58 - Posté par

... Il y a une faute d’ortographe (involontaire ?), Lea ! Lire "l’angoisse des érections présidentielles", c’est plus phallique. TZ.


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h30 - Posté par

...ajouter une relation incestueuse à une relation homosexuelle...

Cloclo tu déconnes, tu dévoiles ta sexualité à Anna ? Elle va être décue. Et qui est "l’heureux" élu ? JMH ? q:D

Esteban hilare


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 22h01 - Posté par

J’avoue que je ne comprends absolument rien à ce que vous racontez car depuis une semaine, je ne vous suis plus pour cause de sournoise attaque cardio-vasculaire. La Faucheuse m’avait donné rendez-vous mais je lui ai encore fait la nique. Il faudra donc me supporter encore un peu.

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 22h05 - Posté par

Bienvenu au paradis el chileno caliente !!!
Gros bisous pour la peine,
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 22h41 - Posté par

La faucheuse (Philippe MANGIN)

Cette nuit encore tu es venue,
Toute de noir vêtue,
Tenter de m’enmener,
De me faire traverser,
Ce lac ensorcelé,
Où l’on n’entend que plaintes,
Où l’on ne voit que brumes.

Sous ta capuche une ombre,
Pas même de visage,
De glace était ton sang,
D’ailleurs tu n’en a pas.

Et s’il fallait te tuer,
Tu ne pourrai mourir,
Car pas plus que de sang,
De coeur tu ne possède.

De ta voix caverneuse et lointaine,
Je n’entends qu’un murmure,
Et plus jamais je jure, de suivre tes chimères,
Car ce serait alors, pour ne plus revenir.

Bien à toi, Pingouin !

Francis


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 23h00 - Posté par

JMH, c’est toi ? Bon ben terminé les breuvages, et les démonstrations sulfureuses d’Esteban, le palpito n’aime pas trop ce régime là ! Laisse-toi tenter par le crétois qui fait des miracles ! ça vaut le coup, une bonne p’tite révolution !

Bisous tout pleins.
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 23h53 - Posté par

C’est bien moi. Je n’ai plus la même IP car j’écris du portable de ma fille de la clinique. Je crois effectivement que je vais devoir me mettre au jus d’orange au Fou et ailleurs. A moins que tout ça n’était qu’un prétexte pour regarder sous les blouses des infirmières... Sait-on jamais...

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 00h39 - Posté par

Les boissons du Fou sont inoffensives.
Mais les infirmières elles font des piqures.
Take it easy !
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 10h15 - Posté par

Ah le cochon ! t’en perds pas une, hein !

Dis, fais gaffe : Alina t’a trop émotionné ! REGIME !

Au fait, mets des lunettes de soleil, quand une infirmière entrera !

et une ’tite coupe au jus d’orange pour JeanMimi !

Poutous, mon p’tit pingouin.
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 10h58 - Posté par

Et alors mon comte du chili !

Je te déconseille la lecture de certains posts publiés sur le fou , ces derniers jours , gaffe à ton palpitant , d’accord avec Juju , une coupe de jus d’orange !
Et puis remets toi vite , fais pas le con , Mars dieu oh combien viril ne vas pas se laisser attaquer par une bete , stupide difficulté cardiaque .
D’autant qu’avec le temps , on s’est mis à t’apprecier , mon ami du Chili , et qu’on n’aimerait pas du tout que ton absence se renouvelle .

Ton ami de Toulouse .

claude .


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 11h53 - Posté par

Jus d’orange (maltaise uniquement), et huile d’olive et que le coeur ne fasse pas son as de pique, il n’y a rien à faucher !

Bon rétablissement...

Marsacub


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 19h47 - Posté par

ET VOILA ! TU ES CONTENT ?

À toi Jean michel, à vous tous et toutes du FOU : VOUS ÊTES DES JOBASTRES !!!

DES INCONSCIENT(E)S !

Vous vous goinfrez comme des COCHONS !

Vous buvez comme des ÉPONGES !

Vos mixtures empoisonnées. Vous buvez même de la pisse !

Jean michel tu mériterais que je te files une ROUSTE !

Claude ne t’amuses plus à t’imbiber avec vos conneries qui vous encrasse les artères, sinon je me rends à Toulouse et je t’escagasse.

Tu crois peut-être qu’un rugbyman résiste aux coups d’un footbaleur ? Détrompe-toi je sais aussi faire des tacles aux agmydales quand il le faut !

Tzigane pour toi c’est pareil, jette ton Porto pourri et arrête de manger tes poulets pourris auxquels vous mettez un citron dans le cul.

Quand au parigot de vitry le fameux Cricri, continue de boire comme un trou et tu verras que ta langue pointue je vais te l’applatir !

NOSE m’inquiète, il n’est pas apparu depuis quelques jours. È oui ! lui aussi, et vas-y le champagne, et vas-y le vin blanc, putaing mais vous êtes vraiment BARJOT(E)S je le redis !

Et les filles non ? Des folles je vous dis, des folles vous êtes...

COMBIEN DE FOIS JE VAIS VOUS RÉPÉTER QUE L’ALCOOL, LE GRAS ET LE CUL ÇÀ NE VA PAS ENSEMBLE MERDE !!!

Il faut encore que ce soit le merdeux qui vous le dise ?

TOUS AU JUS D’ORANGE DORÉNAVANT !!!

Jean Michel retape toi vite et arrête de faire le con !

Vous m’avez énervé...j’ai besoin que quelqu’un me calme... ?...?...

Esteban furieux


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 20h53 - Posté par

Mon frérot ,

te mets pas en colére , promis juré , je crache , je ne boierai plus que du jus de pomme , (légérement fermenté ) voir meme ( un peu alembiqué ) , mais rien que du jus de pommes , je te le jure !

merci de t’occuper de nous , que serions nous sans toi , qui vient à notre rencontre , des alcoolos , des paumés , des cardiaques , bon pour JMH , c’est un peu different , il vit au chili , la tete en bas sans arret , alors il a le sang qui lui descend à la tete et la pompe elle fatigue , d’ailleurs à l’hopital , pour le soignér , ils l’ont pendu à l’envers , pour qu’il soit comme nous !!

encore merci mon frere , que des pommes des (a)nanas et deux clopes par jour , OK ?

claude de T.


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 22h46 - Posté par

Esteban ,

tout à l’heure j’ai oublié de te dire que entre le cul et le gras , j’ai choisi le gras , donc pour moi à partir de demain c’est foie gras de canard flambé au jus de pomme alambiqué , là je crois que je risque rien , au fait , j’ai eu des nouvelles de JMH , il rentre en métropole , les infirmieres chiliennes ont dit que c’etait trop pénible de soigner un homme pendu à l’envers .

je t’embrasse frérot

claude


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 21h15 - Posté par

claude,

est-ce un choix judicieux quand tu vois ce qui vient d’arriver à jeanmimi pingouin !!!! PRUDENCE !!! conseil de mémé comme dirait léa !!! bisou anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 22h51 - Posté par

Mon petit Esteban, je te savais pas si sage ! Mais quand tu es en colère tu décoiffes !

En fait, j’adore ta colère (quelle virilité) et tes mots bien de chez nous : escagasser ! Non mais vous entendez toute la poésie qui se dégage de ce mot ?

Mais j’imagine que tu as des priorités : number one : le cul, segundo : le gras et tercio : l’alcool (vu que t’es au jus d’orange).

Pour ce qui est du poulet, je ne sais pas pourquoi tu le fourres au citron, plutôt qu’à l’ail !

Bon, Esteban savais-tu que pour avoir une prostate de jeunot, il fallait consommer tous les jours de la tomate (en salade, croque-sel, provençale, ou sauce) ?

Mon Claude, il va falloir se résigner, et se mettre au cidre, pour pas qu’Esteban veuille nous zigouiller !

Esteban, une petite prière : est-ce que tu veux bien dorénavant t’exprimer en marseillais ?

Bisous à tous les gars du Fou et écoutez bien "papa Esteban" !
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 21h03 - Posté par

Moi je mets de la vodka dans mon jus d’orange parce que j’ai totalement arrêté le gras.
Donc moi j’ai le droit !
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 22h31 - Posté par

C est quoi du jus d orange ?????

CF vitry 94


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 22h37 - Posté par

Cricri ,
le jus d’orange je ne sais pas , mais pour le jus de pommes , il y a que deux marques :
CIDRE et CALVADOS , mais comme c’est du jus de fruits , on est bon !

claude de T.


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 22h59 - Posté par

Dans ce cas je me met aux fruits tt de suite !!!!
remarques le jus de raisin bien élevé avec amour ... ca me vat aussi !!!!

CF vitry 94


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 16h35 - Posté par

Bon, alors, tous au jus, comme Esteban !

On commence par un petit jus de canne à sucre fermenté quelques années dans un fût de chêne, on lui ajoute un peu de jus de citron, un peu de sucre pour cacher l’amertume et éviter l’hippoglycémie (car nous parlons bien de diététique, n’est-ce pas ?) et quelques glaçons pour que ça soit bien rafraîchissant. Au premier, on est bien. Au second, on est mieux. Consulter régulièrement son médecin traitant pour savoir s’il faut diminuer ou augmenter la dose. Ce médicament est connu sous des formes et des noms variables dans de nombreux pays et n’est pas considéré comme une arme de destruction massive.

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 17h42 - Posté par

A la tienne JMH,

J’ai rapporté la semaine dernière 13,5 litres de ce jus de Guadeloupe et je trinque volontiers avec toi, à la condition expresse que ton médecin t’y autorise et que les infirmières y consentent.

J’apprécie ce produit naturel avec un zeste de lime et une trace de sucre de canne, mais je sais qu’il ne faut pas en abuser (je soupçonne ce breuvage d’avoir réveillé le crabe qui sommeillait dans l’estomac d’un ami Martiniquais).

Ondoyons un poupon, dit Orgon, fils d’Ubu.
Bouffons choux, bijoux, poux, puis du mou, du confit, buvons non point un grog : un punch. Il but du vin itou, du rhum, du whisky, du coco, puis il dormit sur un roc.
Un bruit du ru couvrit son son. Nous irons sous un pont où nous pourrons promouvoir un dodo, dodo du poupon du fils d’Orgon fils d’Ubu. Un condor prit son vol. Un lion riquiqui sortit pour voir un dingo. Un loup fuit. Un opossum court.
Où vont-ils ? L’ours rompit son cou. Il souffrit. Un lis croît sur un mur : voici qu’il couvrit orillons ou goulots du cruchon ou du pot pur stuc. Ubu pond son poids d’or

Raymond Queneau

Voilà à quoi mènent les excès…

Francis


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 17h54 - Posté par

coucou pingouin.....message pour toi tout en bas !!!!

anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 18h40 - Posté par

jeanmimi ....hippo - glycémie.....tu fais du cheval ????? HYPOGLYCEMIE !!!

oh !là !là ! pourvu qu’il n’est pas de séquelles, notre PINGOUIN de BASSAN ! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 18h49 - Posté par

il n’est pas de séquelles

Séquelles, c’est au Chili ???

Francis


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 18h50 - Posté par

Non, des îles de l’Océan Indien.

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 18h51 - Posté par

autant pour moi !!!!! bise anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 19h34 - Posté par

au temps pour moi !!!!!!!!!!!!!! (non, pas sur la têteeeeee !)

Z.


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 18h49 - Posté par

Hennie soit qui mal y panse.

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 18h52 - Posté par

bravo !!!!! me voilà pleinement rassurée sur ta réactivité mon pingouin !!! bise anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 22h59 - Posté par

Ben mon Cricri, va falloir s’y faire au jus de fruit, parce qu’Esteban a décidé de faire la révolution au Fou, pour commencer !

Quand NOSE va l’apprendre, lui qui nous approvisionnait en champagne, ça risque de pétarader ici !

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 23h09 - Posté par

Il y a le tsar de st denis le sauveur supreme du larzac et maintenant le tyran des bouches du rhones .....

NI DIEUX NI MAITREs NI SAUVEURS SUPREMES

Cricri


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 23h15 - Posté par

Graeme Allwright
Sacrée bouteille

Paroles et Musique : Tom Paxton/Graeme Allwright
Titre original : "Bottle of wine"


Jolie bouteille, sacrée bouteille
Veux-tu me laisser tranquille ?
Je veux te quitter, je veux m’en aller
Je veux recommencer ma vie

J’ai traîné
Dans tous les cafés
J’ai fait la manche bien des soirs
Les temps sont durs
Et j’suis même pas sûr
De me payer un coup à boire

Jolie bouteille, sacrée bouteille
Veux-tu me laisser tranquille ?
Je veux te quitter, je veux m’en aller
Je veux recommencer ma vie

J’ai mal à la tête
Et les punaises me guettent
Mais que faire dans un cas pareil
Je demande souvent
Aux passants
De me payer une bouteille

Jolie bouteille, sacrée bouteille
Veux-tu me laisser tranquille ?
Je veux te quitter, je veux m’en aller
Je veux recommencer ma vie

Dans la nuit
J’écoute la pluie
Un journal autour des oreilles
Mon vieux complet
Est tout mouillé
Mais j’ai toujours ma bouteille

Jolie bouteille, sacrée bouteille
Veux-tu me laisser tranquille ?
Je veux te quitter, je veux m’en aller
Je veux recommencer ma vie

Chacun fait
Ce qui lui plaît
Tout l’monde veut sa place au soleil
Mais moi j’m’en fous
J’n’ai rien du tout
Rien qu’une jolie bouteille

Jolie bouteille, sacrée bouteille
Veux-tu me laisser tranquille ?
Je veux te quitter, je veux m’en aller
Je veux recommencer ma vie


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 08h39 - Posté par

CRICRI a raison !

Défendons nos trente cinq verres hebdo , ne laissons pas aux seuls riches le droit de boire , la révolution orange n’atteindra pas nos terres gorgées de pinard !
Et de jus de pomme !

claude de Toulouse .


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 17h21 - Posté par

"la révolution orange", bien vu Claude !

Pour ce qui est du jus de pomme, n’en déplaise à certains, il n’y en n’a pas qu’en Bretagne, chez duchesse Anna de Cancale, ou en Normandie, mais il y en a aussi au Pays Basque, donc chez les sudistes !
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 17h58 - Posté par

d’ailleurs , c’est au pays basque que les pommiers ont d’abord étaient cultivés et le cidre élaboré.... ;reconnaîs cepndant ma juju qu’en matière de calva, NORMANDS et BRETONS sont au top.....allez une tite topette pour ce soir anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 19h01 - Posté par

Par contre, les paumés, il y en a partout.

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 19h39 - Posté par

arrête pingouin, tu vas re-péter un câble !!! MDR anna

les paumés du petit matin ......


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 19h44 - Posté par

JM as-tu vu mon message pour toi en bas de la liste ? anna
es-tu rentré en france comme le disait claude ?


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 20h00 - Posté par

Boudiou ! Coupons la poire en deux ...

Douces et belles Duchesses et Comtesses,

Les pommes, excellentes contre le cholestérol, faut les croquer crues ( à redire plusieurs fois, à haute voix) comme EVE, notre mère à tous , 3 fois par jour !

M.


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 20h04 - Posté par

que faut-il faire 3 fois par jour ?????????????????? anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 20h39 - Posté par

Couper la poire en deux.

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 20h43 - Posté par

putaing !!!! ça va pas être facile !!!! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 20h57 - Posté par

Mais il n’a jamais été question de poires , on parlait de jus de pomme !

c de T.


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 21h37 - Posté par

Encore que le poiré (cidre de poire et de pomme) se laisse boire

Et qu une bonne poire bien frappée le soir au coin du feux c est pas dégeu ......

CF vitry 94

Bien sur je parle de la poire liquide pas des bonnes poires du Fou ...... !!!!

CF vitry 94


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 22h13 - Posté par

dis donc cricri, tu connais meme le poiré ? pourtant peu connu !!!!

aucune boisson n’a de secret pour toi !!!! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 03h04 - Posté par

Ah mais, Cricri, il connaît tout. Le péché aussi !

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 00h27 - Posté par

Oh là, c’est quoi ça, "des bonnes poires du Fou...", mon Cricri tu cherches le baton ?

Allez, vas, sers-moi donc une poire bien frappée au coin du feu (fait encore froid la nuit !)

Petites bises bien frappées.
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 00h36 - Posté par

3 fois par jour, c’est pas un peu trop ? 1 fois par jour suffirait, non ?

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 09h47 - Posté par

Trois fois, te dis-je , jolie Juju quand tu en as gouté une, tu ne peux plus t’en passer !

M.


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 21h19 - Posté par

M., c’est toi qui le dis, mais je sens que tu joues avec les mots là !

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 10h09 - Posté par

Putain, frère Claude, te voilà complètement assimilé par les normands ! On dirait pas le Sud !

T’as oublié tes belles dents blanches et tes neurones en ébullition ! Cidre et Calva ?! Elle s’accroche pas au canapé, la dame sans merci, quand tu lui comptes fleurettes ????

Marsacub


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 21h00 - Posté par

Marsacub ,
mon frere , j’ai vu que tu faisais la promotion des oranges Maltaises , elles seules méritent le nom d’oranges , mais Esteban il sait pas ce que c’est les Maltaises de chez nous , le pooovre !

claude de T.


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 09h44 - Posté par

Aïe, Aïe, Aïe, Frère Claude, faut lui dissimuler les vertus aphrodisiaques de l’alcool de figues et des maltaises qui sont le secret de ta mâle vigueur et de tes exploits si innombrables au Fou que ma mémoire ne peut les retenir ! ( Tu as vu que je ne lui ai pas livré le dosage exact, il y a des limites, non ?! )

Et le thé aux pignons, il connait même pas le thé aux pignons !
Pffff... ça la ramène, ça fait son mate à mort mais à l’endurance, chuis pas sûr que ça tienne la distance !!!

Marsacub ( import-export : boukhra-maltaises "Au duc de Windsor", avenue de France entre le Palmarium et le Café de Paris)


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 09h57 - Posté par

eh ! ben dis donc MARSA ....on est un peu égoiste !!!! on garde ses petits secrets aphrodisiaques entre claude et toi et rien pour les copains !!!! pauvre pingouin ! un peu de mansuètude , please !

enfn moi la boukhra, ça m’a réussi !!!! bise de figue !!! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 10h15 - Posté par

Anna ma soeur, on peut pas tout te dire, un peu de patience, après le Frère Claude, il va être obligé de sillonner les routes de France et de Navarre du Nord au Sud et de l’Est à L’Ouest pour amener au Paradis toutes les innocentes !

Partage la Boukhra avec Cousin Roger, Duc de Bretagne je sens qu’il est sur la bonne voie ...
Bise orangée

M.


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 10h27 - Posté par

Marsacub

Si tu en es à recevoir des propositions de bises de figue par anna , c’est que tes affaires sont en bonne voie , po, po, po, lui biser la figue , et ne lui parles pas du petit bouquet de jasmin qu’on se glisse sur l’oreille , là c’est le top du top !!
bonne journée mon frere ,

claude de Toulouse .


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 11h24 - Posté par

dis donc les deux compères, vous êtes bien remontés dès le matin !!!!

est-ce le soleil printanier qui vous stimule ?

qd à me biser la figue, claude, ça ne se fait pas comme ça !!!!!! mais le petit bouquet de jasmin derrière l’oreille, là oui !!!! d’ailleurs je vais en planter ds mon jardin pour m’énivrer de ce parfum suave, sucré .... et j’en passe !

bises folles au jasmin !!!! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 12h30 - Posté par

C’est que frérot .. c’est un peu embarrassant ( de toi à moi, réfléchis sur l’article qui précède mon nom )... Je ne veux pas faire d’envieux malgré mon charme fou, je viens à peine d’arriver et les cartes sont en mains ! La lutte est inégale, faut ruser !

Pour toi, Anna, belle Duchesse en sabots, ce collier de jasmin que je passe autour de ton cou dont la blancheur à l’éclat des perles !

Marsa


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 21h24 - Posté par

Je vois que les affaires vont bien, Anna, te voilà dotée d’un nouveau troubadour ! Et le beau Claude qui ne bronche même pas !
Ba ba ba !
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 09h43 - Posté par

TOUS AU JUS D’ORANGE AMERE...

NOSE, notre cher sommelier de la Volga et son silence m’inquiète aussi. Il ne réponds pas à mes mails pas plus que Esteban d’ailleurs qui ne bois pourtant, lui, que du jus d’orange...

Tzigane amer


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 10h03 - Posté par

Oui, mais Esteban, du jus d’orange pressé, pas de ces infectes mélanges aqueux et sucrés. Et pas n’importe quelle orange, la maltaise uniquement, elle ne paie pas de mine, mais c’est de l’or. Et jetez le beurre ! Huile d’olive !

Et de l’ail contre les vampires !

Marsacub en sa minute diététique-tac !


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 17h18 - Posté par

QUOI, jeter l’huile d’olive, mais t’y penses pas quand même ! Avec quoi je ferai ma cuisine alors ?

Bon, ne vous inquiétez pas tous, parce que j’ai vu NOSE surffer sur Bellaciao. Il laisse même des articles !

Quant à ESTEBAN, tout dépend si on lui montre un bout de cuisse ou pas ! Faut dire qu’il a un taux d’hormones très élevé, ce qui expliquerait sa vigueur hors du commun pour son âge !

Et un petit coucou à JeanMignon. Si tu veux faire partie du "paradoxe français", tu es justement autorisé à boire du vin rouge, mais seulement pendant les repas et à dose limitée.

Bisous, poutous, pott, besos.
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 18h14 - Posté par

Salut Juju !
Mais cela m’étonne que Nose ne soit pas passé par ici ?
Quant à Esteban, il lui faut beaucoup plus qu’un bout de cuisse dorénavant. A chacun son addiction ...
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 21h03 - Posté par

La cuisse pour le velour ,
l’aile pour s’envoler aussitot ,
il est comme ça mon frerot ,
toujours à parler d’amour .

claude de T.


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 00h22 - Posté par

Ben, je vois bien que Monsieur fait le difficile ! Qu’est-ce que tu veux, tout le monde peut pas s’appeler Alina ! Il aurait le tournis, le pauvre !

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 19h49 - Posté par

Mais non, Juju, garde l’huile d’olive et jette le beurre !

Oh ! Et puis, toi tu sais tout ça par coeur puisque tu es de la région du french paradoxe ! Foie gras, vin de Bordeaux, tu vivras 100 ans comme ma grand-mère ( qui a eu plus d’un amants !)

Marsacub


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 00h18 - Posté par

ta grand-mère 100 ans a eu plus d’un amant ??? Tu ments !

Mais tu dis vrai pour le "french paradoxe" : le Sud-Ouest est un cas dans la France, t’as qu’à voir Claude et Esteban, deux drôles de zozos, qui font des cocorico assourdissants (rugby et foot obligent) !

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 09h07 - Posté par

Comment ? Charmante Comtesse de Gascogne, tu ne connais pas la fougue des maitresses femmes du Sud-Ouest ?

Les hommes faut aussi qu’ils soient bons au lit, sinon direction la porte !

Tu ne crois tout de même pas à la chasteté des femmes du temps jadis ????!!!!! Si ????

Marsacub


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 09h23 - Posté par

Ben, Aliénor nous a montrées comment il fallait faire. Elle t’a éjecté le roi de France, pas fichu de lui faire un garçon. Excellente démarche, disons le !
Mais, pour son malheur, elle s’est choisi un anglais qui lui en a fait 4, le diable ! Il aurait mieux vallu pour elle qu’elle se casse le pied le jour où elle a dit oui, car le sagouin l’a enfermée, et lui a peut être mis la ceinture de "chasteté". Et là, plus rien ne va ! Je me demande encore pourquoi elle n’a pas pris sa carte à la CGT !

Alors, Marsacub, je te le dis : OUI, je crois à "la chasteté des femmes du temps jadis", à cause de cette putaing de ceinture !

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 09h39 - Posté par

mais les amants avaient des pinces MONSEIGNEUR , juju !!!! bise anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 09h59 - Posté par

Bonne réponse d’ Anna Belle ! Juju s’est fait laver le cerveau par la propagande bourgeoise, au secours ! Délivrez-la, Mes Seigneurs !
Une pince ! Une pince !

M.


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 21h30 - Posté par

QUOI, les bourgeois seraient entrés chez moi ? Peste mal y soit !

Tu sais bien que les troubadours du "temps jadis" (j’aime bien cette formule) avaient le droit de draguer les dames de la cour ! Le comte de Toulouse peut l’attester ! C’était une recommandation !

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 21h38 - Posté par

Bonjour la sarabande, après, avec le mari ! Il devait y avoir de ces torgnolles ! Quoique du moment que c’était fait avec les pinces de MONSEIGNEUR, ça devait pouvoir passer !

Bises ma p’tite Anna et merci pour le verre de cidre bio, de chez toi !
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 20h52 - Posté par

Je ne peux résister mais je n’irais pas cruement :

Veux-tu la réponse...Anna... ?

La tendresse
Ce bonheur
Ce désir
Ce frisson
Ce parfum
Ces pleurs
Cette ivresse

...Viennent d’Adonis...et tu n’y pourras rien...Anna...

Mismo la gallina Basca caera en el hechizo del juvenil Adonis. ah ah ah !

Esteban


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h30 - Posté par

Esteban,

La gallina Basca te dice que no, jamàs !

Dis-toi bien qu’en aucun cas une belle marmotte est une promesse de vente !

Ah ah ah !!!
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h39 - Posté par

Ez aleluiarik kantatu Pazko aurretik !

Querida Juju

Esteban


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 22h18 - Posté par

A la vache ! Voilà que tu me parles dans la langue de mes ancêtres !

Esteban, où t’as pompé ?

Arratsalde on.
Pott.
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 16h18 - Posté par

Toutes mes félicitations, bd,
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 17h25

Je vois avec plaisir qu’Anna sortie de sa couette,retrouve toute sa verve et de sa poésie se dégage son appétit,avec le soleil qui brille et le ciel sans nuages c’est bien sur les goëlands argentés qui bien ,sur assurent le tam tam,

Et j’ai laissé courir le flot de ma pensée,

Rêves, espoirs ,regrets de force dépensée

sans qu’il en reste rien qu’un souvenir amer.

Roger bretagne



PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 18h31 - Posté par

amer’ @rmor

il pleure sans cesse

sur la vigne du passe

raisins faous

vins proletaires

pinard chargé

boue des tranchees

rouge coule

le sang de vie

noir seche

le sang de mort

soleil couché

je mouille

la nouie

voile noire

coeur rouge

de l’histoire

r’eve nue

tam tam

post

a l’envers

a l’endroit

za tourne

et

tu

joui’e°e°°e°°***

ju

ju

imagines

l’@ir

mine

de rien

un’e

plage

vierge

de silence

aimé °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°’*

bd ptternellement

votr’

(((°e°)))


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 19h04 - Posté par

salut claude

toulouse

rouge
noire

voici donc

l’heure *

retour sur

premiers pas

premieres gouttes

> Etrange malaise,
24 août 2006 - 17h19 - Posté par 81.**.132.***

ben ouais’ ça serait cool ’changer le monde simplement en ne progammant pas sa soumission par ce simple geste quotidien qu’est de mettre son reveil a sonner de bon matin .Pour se levez dites vous ! non ! pour se coucher devant la necessite d’aller créer les richesses qui ne vous reviennent que sous l’aumone d’un salaire tout juste suffisant pour pouvoir continuer ... a aller travailler ... le monde appartient a ceux qui ont des ouvrier.e.s qui se levent tot. Qu’attendons nous pour casser nos reveils et decreter la grasse matinée revolutionnaire ? Prends ton temps camarade .Personne ne peut te le voler mais tu peux le donner ,tu peux le partager.

Bernard d’ Ailleurs


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 19h52 - Posté par

Bernard d’ailleur,

je ne comprend pas ton message , pourquoi , ici , maintenant et moi ,
désolé j’y comprend rien ;

claude de Toulouse .


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 18h54

Puisque nous sommes dans le cercle des poètes luxurieux ceci s’impose. Je ne le traduirai pas pour ne pas les trahir mais tous les italiens et italianisants reconnaitront ce passage : Je le leur dédis, ainsi qu’aux non-italianisants du Fou : l’Amour étant un langage universel !

’Amor, che al cor gentil ratto s’apprende,

prese costui della bella personna

che mi fu tolta, e il modo ancor m’offende.

Amor, che a nullo amato amar perdona,

mi prese del costui piacer si forte,

che, come vedi, ancor mi abbandona.

Amor condusse noi ad una morte :

Caino attende chi vita ci spense.’

Queste parole da lor ci fur porte.

Dante Inferno Chant V

Marsacub



PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 19h41 - Posté par

tiré de la "Divine Comédie" de Dante.

C’est beau l’italien, même si je comprends pas tout ! Et leur voix, quand ils chantent en italien, je te dis pas... je fonds !

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 20h18

ENIVREZ-VOUS

Le mot d’ordre ne convient-il pas parfaitement à toutes nos Folles et tous nos Fous ?

Le Spleen de Paris

Il faut être toujours ivre. Tout est là : c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie de vertu ou de luxure, à votre guise. Mais enivrez-vous.

Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est

et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront : "Il est l’heure de s’enivrer ! Pour n’être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie de vertu ou de luxure, à votre guise."

Petits Poèmes en prose 1862.

revisité par :
Francis G, avec l’aimable autorisation de CHARLES BAUDELAIRE (1821-1867)



PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h31 - Posté par

jeudi 24 août 2006 (12h38) :
Etrange malaise,
34 commentaires

Comment dire à mes amis, aux gens que j’aime ou que j’apprécie sur ce site, l’étrange malaise qui me saisit ces jours derniers."""’

De : claude de toulouse
jeudi 24 août 2006

c’etait just’ un p’tit retour sur un passe recent.... pour vous dire que cela fait des mois que mes nouies sont consacrees a votre soucis ...freres et soeurs humaines qui avec m’io avez vecu cette infamie faite a mes @mies de cachan par la volonte de ce sans voiielles agite du bocal ’’r@ l’bol de ces maitres
CAPITAUX qui se vautrent dans leurs salons capiteux de la CAPITALE pour leur peine ! nez’pas car c’est un sacerdoce que de gravir les echelons du POUVOIR au service de ses compatriotes bien sur’’ mai pas du tout du meme cote des piou piou dans les tranchees ou sous le joug du medef c’est tj la guerre .... le capitalisme cpe de le dire de cne... et za n’est pas reformable ce monde des re actionnaires pdt que les acteurs’ les auteurs’ les oeuvrier’es sont traitees comme de la matiere secondaire’ exploitees 2 fois par la chaine inexorable de la production consommation qui separe l’humaine condition en parties rentables k’le systeme veut soumises a l’interieur de vos frontieres .... la liberte qui s’arrete a la propriete de l’autr’ retranche chez lui ,libre de regner en maitre ds sa famille ,son entreprise , son etat

...dites dong que la propriete des uns s’arrette a la propriete de l’autre et vs avez construit des murs qui vs separent)

la liberte°°°°elle c’est du vent c’est une volonte qui prends n’importe quel @nimal sauvage capture
sauf l’homme ce bizarre primate capable de marcher au pas mortifere des nations armees... il est des millions d’yeux qui n’ont ja mai penser voir ça un jour avant que vs ne vs soyez civilisees vs les singes de mon quartier et ... bonjour chez vs
et love k’m il est dit parcheminou ds la nouie de la poesie
avec un jean’s ou 3
qu’importe pisk’elle
est bonne

l’inouie noire

bd


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h51 - Posté par

Pour mon Claude,

Aimer à perdre la raison
by Jean Ferrat
Album : Jean Ferrat - Vol. 2 (1999)

Aimer à perdre la raison

Aimer à n’en savoir que dire

A n’avoir que toi d’horizon

Et ne connaître de saisons

Que par la douleur du partir

Aimer à perdre la raison

Ah c’est toujours toi que l’on blesse

C’est toujours ton miroir brisé

Mon pauvre bonheur, ma faiblesse

Toi qu’on insulte et qu’on délaisse

Dans toute chair martyrisée

...

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 23h31 - Posté par

BD ,

ou tu es completement frapadingue , ou tu fumes un peu trop !
Désolé pour tous les fous et toutes les folles , mais BD fait allusion à un article que j’ai posté et je ne comprend rien à ce qu’il raconte , alors voila l’article et si quelqu’un comprend , faites moi signe , pour pas que je meure idiot !

""Comment dire à mes amis, aux gens que j’aime ou que j’apprécie sur ce site, l’étrange malaise qui me saisit ces jours derniers.

J’ai toujours condamné la politique colonisatrice de l’état d’Israël à l’égard des palestiniens, j’ai toujours revendiqué la création d’un état viable pour les Palestiniens, je condamne avec encore plus de force les crimes que cet état sioniste belliqueux commet au Liban, comme à Gaza ou en Cisjordanie.

Je ne peux le faire que devant mon clavier, et je regrette de ne pouvoir faire plus, j’envoie de l’argent au secours populaire, je signe des pétitions, j’ai participé dans ma ville aux rassemblements bien maigres contre l’intervention militaire israélienne au Liban.

Ceci étant dit, mon appui et mon soutien ne peuvent aller jusqu’à délivrer des brevets de bonnes conduite à un régime tel que le régime syrien.

ON me rétorque que les ennemis de mes ennemis sont mes amis, et bien non, je ne marche pas dans cet amalgame imbécile. La folie d’Israël ne justifie en rien les crimes passés ou présents de la tribu Assad, les crimes des uns, ne sont jamais effacés par les plus grands crimes de leur voisin, ils s’additionnent, c’est tout ! Je n’oublie pas l’élimination, entre autres, des communistes syriens, quand l’URSS était le premier soutien de la Syrie.(Pas brillant pour le PCUS d’ailleurs ) !

Je lis nombre de posts envoyés par des hommes et des femmes de gauche, pour à travers leur avis, donner des leçons, sommes nous les mieux placés pour le faire, quand nous ne sommes même pas capables de résoudre un problème bien moins compliqué et qui consiste à choisir entre trois ou quatre personnes, celui ou celle qui nous représentera dans quelques mois, pour une épreuve qui marquera nos vies pour des années.

Nous disons souvent que les Palestiniens et les Israéliens sont condamnés à vivre en bonne entente, quand nous, ici, dans une situation plus confortable quand même, sommes capables d’une intolérance totale dés que la moindre prise de position nous dérange un tout petit peu, Je ne peux et ne veux donner de leçons, puisqu’il m’arrive aussi, parfois d’être intolérant, mais là, aujourd’hui, j’en ai ras la casquette, de me faire traiter de tous les noms (et je suis loin d’être le seul ) si je dis par exemple que monsieur Bachar el Assad n’est pas né de la dernière pluie.

Alors qui comprend ce que BD ecrit ?

claude de Toulouse .


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 00h42 - Posté par

bon

scuse claude ’ c’est vrai... za n’as pas de rapport avec ton texte... k’m d’habitude et souvent les commentaires partent ds tous les sens et et ... voici les post’ qui m’ont fait reagir spontanement en osant pour la premiere fois m’exprimer en public... moi ’° si

timide

alors voila les textes et desole... si tu ne me comprends pas ... j’ai l’habit’ude... meme si je fait des efforts... je m’aperçois tj qu’il m’en reste enkor’ a faire .... fatiguant harrassant un boulot ding ding dong rt sans gains sans salaire sans peurs sans repproche mai pas sans defauts pask tetu’e
et j’fume d’abord et( c’est pas bien ! non ! bon j’me tais .

> Etrange malaise,
24 août 2006 - 15h44 - Posté par 83.***.187.***

Il y a des jours ou comme toi c’est le ras le bol, alors je pense que sur les 6 millards d’humains 3 veulent bien vivre cool quoi et les autres 3 millards ont décidés de nous emm..... jusque dans notre sommeil.

J’ai retrouvé pour toi un paragraphe datant de 1996 dans la revue "maintenant" saqué par Mme B il est signé de ORESTE SCALZONE

UN NON MUET

A ce cauchemar diffus, je voudrais opposer un I had a dream. Ce serait un rêve ou les femmes et les hommes du commun cesseraient d’être l’objet des gesticulations de Vigipi-rate (...), et utiliseraient leur instint de survie comme prétexte a l’organisation d’une gigantesque mutinerie :une desertion du travail,du temps encadré,gouverné , des activités dites sociales .

Dans ce rêve ,les immigrés , les femmes ,les jeunes gens des cités désespérées et violentes ,les travailleurs ,les voleurs, les mendiants ,les étudiants , les exploités du travail matériel et immatériel et tous les autres , arrêteraient leur course de fourmie,ne "penduleraient" pas, n’iraient pas au travail, n’emmèneraient pas leurs enfants a l’ école....

Un rêve ou ils ne vendraient pas ,ou ils n’achèteraient pas,

Ou ils n’iraient ,ni ne viendraient .

UN NON MUET

Ce silence si assourdissant, si menaçant, que sait être parfois celui des masses. On peut rêver au delà : un rêve ou, de la Casbah d’Alger aux banlieues parisiennes, de Bab el Oued à l’Ile-de-France, des millions de femmes et d’hommes du commun feraient du plus que légitime et primaire instint de conservation le mobile d’un colossal NON ! une grève a outrance, immence, menaçante, silencieuse, capable en quarante huit heures de mettre a genoux tous les hommes de profit et de pouvoir, de domination, de crimes de guerres et de paix, tous les pouvoirs constitués, présents, passés et futurs

oeil de bison

Répondre à ce message

> Etrange malaise,
24 août 2006 - 16h09 - Posté par 82.**.128.***
Si ça se faisait, mais quelle puissance alors !!! Imaginons un instant...

voila c’est tout

bise

bd


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 10h05 - Posté par

Bon, tout va bien entre vous, les malentendus ont fini à la poubelle ! Et une ’tite coupe pour tout le monde !

bd, laisse-moi rêver ...si le peuple était soudé, il serait beaucoup plus puissant que les nantis et autres voleurs. Nous ferions "la pluie et le beau temps". Le sachant fort bien, ces gens là s’ingénient à nous diviser, "pour commander, il faut diviser" et ça marche.

Le NON au TCE est une révélation, les "VEAUX" de de Gaulle sont devenus des êtres pensants et adultes !

Alors, rêvons tous ensemble...

Pott.

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 21h34 - Posté par

C’est pas du Baudelaire, mais l’humour gascon c’est pas rien !

Alors, une petite histoire qu’on peut entendre un jour de marché, chez le poissonnier :

"- Qu’est-ce qu’elle veut la dame avec sa fourrrure ?
 Les prendre en photo mes poiscailles ? Non ?
 Alors elle se pousse parce qu’elle gêne le client qui achète. C’est pas l’Aquarium d’Arcachon ici."
(H. Le Core - la douleur des morts. Série Noire, 1990).

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
11 mars 2007 - 23h24 - Posté par

a quoi riom

doit son renom !

c’est de l’art !

ou du cachon !

aie aie mes cailles

en couilles un gascon

vaut bien une fesse

poulbot t’as du pot

dans paris

je m’eveille

je m’emerveille

c’est du bon

c’est du beau

de l’@ir frais

eole

a fait

des envent’

en semant

ses p’tit’ graines

d’@nan’art

piano tam tam

ia du ramdam’

sur l’macadam

roulent

les gens d’@mes

girofl’art

en fetes

de nouie

fest noz

raves noirs

crepes

sarrazins

a l’orient

pour un

raccourci

de l’espace

et du

temps

dans

le pouldu

de ma

memoire

no.ire

************************************************************

bd


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 20h56 - Posté par

A JMH,

Tu es autorisé à t’enivrer exclusivement ...de poésie et de vertu.

(fais patienter les infirmières, ou trouve un succédané : bien prononcer "suc-cé-da-né").

Francis


PRINTEMPS des POETES au FOU
12 mars 2007 - 23h02 - Posté par

Francis, pas de poésie érotique pour notre JeanMimi !

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 16h50 - Posté par

ouf .....depuis 3 jours, je ne peux vous répondre de chez moi ...je suis chez ma fille ...
d’abord pour JMH courage mon pingouin ....un MARS et ça repart ...... je te mets de côté du jus de pommes bio...d’un copain de JOSE..... gros bisous PINGOUIN, on comprend pourquoi tu avais l’air si las sur ta photo du fil précédent , tu nous couvais quelquechose...
j’ai concocté un texte pour LEA, j’espère pouvoir vous l’envoyer en rentrant

bises ensoleillées à tous, vous me manquez ...... anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 17h37 - Posté par

A LEA puisqu’il faut que vieillesse se passe, je rimaille à la lueur de ma chandelle...........

Je vous écris de dans ma tour

A l’horizon pointe le jour

Les jouvencelles se réveillent

Comtes et barons s’émerveillent

Pour fêter la belle saison

Tout ce petit monde court les papillons

S’éparpille dans la nature

Et s’en suivent de doux murmures

Troussée dans la fraîche rosée

LEA succombe aux baisers

Oh ! que vos assauts sont divins

Et ronds et frais vos petits tétins

S’exclame le fier baron

Vous m’en faites perdre raison

Petite folle !

Vos blanches cuisses en corolle

S’ouvrent toutes douces

Et votre toison de fine mousse

Me fait vous désirer

Et sur vous m’allonger.

Royale, que dis-je divine

Chair sublime, peau si fine

Mignonne, sais-tu que l’on me blâme

De t’aimer de toute mon âme

Que tu n’es pas une Duchesse

Et que ton c... fait ta richesse

Que m’importe, je me fais matamore

Et que vienne la petite mort !!!!!

et voilà petite peste, la mémée te salue bien ! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 18h13 - Posté par

Ma mémé chérie préférée,
Moi aussi je voudrais du jus de pommes bio...d’un copain de José.....
Et pourquoi tu as remplacé Anna par Léa, pour te rajeunir ? Ce n’est pas la peine, pour les contes et comtes coquins, tu es beaucoup plus jeune que moi.
Bises, Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 20h43 - Posté par

Et oui, c’est sûrement ça, je couvais...

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 20h46 - Posté par

Je ne peux rien promettre sur la vertu des infirmières mais, pour le moment, j’ai un damné succés.

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 21h00 - Posté par

t’arrête un peu de te vanter comme ça !!! qu’est-ce que tu leur fais ????

en même temps ce doit être salutaire à ton rétablissement !!!! mais sois prudent , pas de scènes violentes !!!! pépère ! quoi !!!! bise pingouin charmeur d’infirmières !!!! anna

et le fantasme de la blouse blanche qui se déboutonne ..... tu ne nous la feras pas !!!!


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 21h13 - Posté par

JM, est-ce ton damné succès auprès des infirmières qui explique ton hippo - glycémie ???...

Les chevauchées lubriques sont-elles bien compatibles avec ton état ???

Francis


PRINTEMPS des POETES au FOU
13 mars 2007 - 21h41 - Posté par

Et qui sait notre JMH chevauche peut etre dans son Hyppo mania une vipére lubrique ..... !!!!

CF vitry 94


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 02h52 - Posté par

Il ne me reste plus qu’à débusquer les amazones, et le tour est joué !

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 09h26 - Posté par

bonjour pingouin

coment vas-tu ce jour ? as-tu déjà reçu une tite visite en blouse blanche pour te doper le moral ? je viens de t’expédier une caisse de jus de pomme bio !!!! bise anna pingouine bretonne , non mazoutée !!!


PRINTEMPS des POETES au FOU
16 mars 2007 - 10h37 - Posté par

les belles amazones

sur leurs chevaux montées

et leur arc à la main

les belles amazones

sensuelles cavalières

fouettent de leur cravache

les hommes à leur pied......

attention ,petit pingouin ! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
16 mars 2007 - 16h20 - Posté par

Ben Anna, t’as le vent en poupe ! Voilà que tu te mets à cravacher nos p’tits hommes ! Vont pas être contents ! Le "fouet carressant" leur irait mieux !

Bisous à tous et à notre Pingouin du Sud.
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
16 mars 2007 - 19h03 - Posté par

et les bas résille !!! hein !juju !!!


PRINTEMPS des POETES au FOU
16 mars 2007 - 21h31 - Posté par

Anna, c’est toi qui vient d’écrire ? Parce que figure-toi que nous avons le même numéro !

Décidément, tu te dévergondes complètement ! Tu sais bien l’impact des bas dans l’imaginaire masculin ! Je te dis pas le tas de fantasmes qui va assaillir ces pauvres petits cerveaux tout chamboulés par de la résille soyeuse, douce au toucher...

Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
16 mars 2007 - 21h33 - Posté par

Au fait Anna, ils sont où nos mâles ??? Le Fou, à part nous deux, est complètement vide ! Ils se sont téléportés où encore ? Peuvent pas rester en place !
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
16 mars 2007 - 21h57 - Posté par

sont un peu lâcheurs ??? où pris dans leurs activités militantes ? bise ma juju !!!
le FOU vit grâce à nous !!!!! et la belle léa ? disparue elle aussi !!!!


PRINTEMPS des POETES au FOU
16 mars 2007 - 22h24 - Posté par

Tous envolés comme des moineaux ! Même JeanMimi ! Sont pas marrants ces gars ! Même pas constants ! Qu’est-ce que tu veux faire avec des mâles pareils ? Hein ? Rien ! Même les bas résille les laissent froids !

Bon écoute, on va s’prendre une bonne p’tite lampée de vin, du meilleur, histoire de se réconforter sans eux, près du feu !

Bises ma p’tite Anna !
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
16 mars 2007 - 23h58 - Posté par

Non, pas envolé, mais j’ai besoin de quelques jours pour m’y retrouver dans les ordonnances, les médicaments, les visites chez le médecin, les prises de sang et tout le bataclan.

Biz

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
17 mars 2007 - 01h34 - Posté par

Ah, JeanMimi, fini les breuvages forts, les punchs, les empanadas, le boeuf, le gras, l’huile de tournesol, le beurre, la charcuterie, le chocolat, le café, le thé...mais bon il te reste le meilleur, l’huile d’olive ! Tu t’imagines, il faut qu’elle soit extra-vierge et de première pression à froid ! Un délice, sur du bon pain. N’oublie pas l’ail son compère !

Allez, j’arrête là, c’est plus l’heure de manger, mais d’aller dormir !
Putaing, non seulement il faut faire la révolution au boulot, dans la rue, mais on l’exige à table, au lit... heu, ça fait beaucoup tout ça, pour nos petites épaules !

Gros bisous, mon p’tit Pingouin, t’en fais pas, tu y arriveras...
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
17 mars 2007 - 02h23 - Posté par

Oh eh, Faut pas exagérer ! Plus de clopes et une consommation très modérée d’alcool, et ça ira.

Par contre, j’ai oublié de demander à mon infirmière préférèe s’il elle était extra-vierge avant la première pression. J’y retourne immédiatement !

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
17 mars 2007 - 08h30 - Posté par

on te te reconnait bien là, pingouin !!!!

donc tu es de retour chez toi ? tant mieux ! tu pourras reprendre une consommation très modérée au FOU !!!!!!!!!!!!! ce sera la meilleure médecine !!!!! cool, JM !!!!!!!!!!!! bisous anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
17 mars 2007 - 10h33 - Posté par

Voilà notre p’tit Pingouin qui retrouve toute sa verve ! Je vois que les ressorts sont huilés, la belle infirmière va morfler ! Pourvu qu’elle soit estampillée AB, la dégustation ne sera que meilleure !

JMimi, est-ce que "clopes" ne viendrait pas de l’anc.fr. cloper qui veut dire boiter ?

Petits bisous extra-vierges.
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 19h43 - Posté par

Cloper, clopiner, clopin-clopan : boiter, en boitant.

Clope, clopinettes : mégot, rien du tout.

Mais il parait que pour emboiter la clope à l’infirmière, l’usage de l’huile d’olive extra-vierge première pression est recommandée, sinon on n’a que des clopinettes. Je vais lui poser la question...

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 19h48 - Posté par

Et à part ça JeanMi, qu’est-ce qu’on boit !!!

Bises,
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 19h52 - Posté par

Pour moi, pour le moment, ça sera une bière sans alcool. Je sais, ça ne fait pas tourner la tête mais il faut que je sois sage. Mais je te sers un pisco sour ou autre chose avec le plus grand plaisir !

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 21h04 - Posté par

Une piña colada s’il te plaît (avec le tilde pour faire râler Tz).
Tu sais que tu peux boire la même chose, on est au Fou pas à l’hôpital.
Tchin el chileno !
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
22 mars 2007 - 00h46 - Posté par

Va pour la piña colada : 1/4 de rhum blanc, 1/2 de jus d’ananas, 1/4 de crême de coco, glace pilée, passer au shaker, une tranche d’ananas au bord du verre et c’est parti pour la petite dame !

une paille ou deux pailles ?

Pingouin


PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 21h34 - Posté par

J’en suis (encore et toujours) à mon punch au Shrub dont je vous ai donné la composition la semaine dernière. Je sers une tournée générale pour fêter le retour parmi nous de Nose et Pingouin, et pour souhaiter bonne fête à Léa !

(je m’autorise ces écarts, ayant arrêté la cigarette depuis 6 mois).

Francis


PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 22h09 - Posté par

Ola Francisco ! Qu’est-ce que c’était le Shrub déjà ?
Léa
(Il faut attendre demain pour ma fête)


PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 22h42 - Posté par

Le Shrub est obtenu par macération d’écorces d’oranges dans du rhum. On y ajoute un soupçon de sucre, juste ce qu’il faut pour en atténuer l’amertume.

A demain, Léa.

Francis


PRINTEMPS des POETES au FOU
17 mars 2007 - 08h35 - Posté par

Hello Anna !
Moi j’attends ton jus de pomme bio pour mettre dans mon rhum. Bah oui je vais démarrer la journée comme ça, on verra bien ...
Bises,
Léa.

PS. Quelqu’un a-il des nouvelles de Nose ?


PRINTEMPS des POETES au FOU
17 mars 2007 - 10h02 - Posté par

léa coucou

comment tu n’as pas reçu la livraison...y’a un problème.....j’appelle josé !!!!!

dis donc si tu attaques au rhum dès ce matin, ça augure de la soirée, non ?

mais où sont les hommes, les mâles comme dirait juju ? c’est vraiment le sexe faible !!!

le FOU survit grâce aux femmes !!! et notre pingouin bancal ! ( bisous doux JM !) !

et Nose, moi aussi j’aimerais bien avoir des nouvelles. je pense cependant qu’ils sont tous en campagne....moi ça me déprime à mort, cette morosité ambiante § il n’y a que mon jardin qui me console....mais aujourd’hui froid et pluie brr !!

bisous léa et juju, c’est nous les meilleures..... qu’en pensez-vous mes belles ? anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
17 mars 2007 - 10h17 - Posté par

Il ne faut pas que tu comptes uniquement sur les mecs du Fou Anna, ils sont sympas mais bon ... ils laissent un peu à désirer ... à part Esteban à une époque mais maintenant c’est fini ... hi hi hi.
ça y est je viens de recevoir le jus de pommes ! Super bon !
Merci et bises,
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
17 mars 2007 - 10h42 - Posté par

Anna, Léa, heureusement que nous sommes là pour tenir le Fou ouvert ! Les gars ont l’air moins endurants que nous, ce qui expliquerait bien des choses ! J’me comprends !

Anna, ne déprime pas, on y arrivera d’une façon ou d’une autre ! Il le faut ! Alors, mets tous les indicateurs au beau fixe, même si dehors le temps n’est pas de la partie !

A plus, les filles. Me voy un momento..
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
14 mars 2007 - 00h39 - Posté par

Vantard va, mais doué, avec ton succédané !

Bisous petit Pingouin du Sud
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 19h27

J’AI PAS PU PARTICIPER !

J’ai vu en rentrant de l’hosto que la NVO, l’Huma, Les Lettres Françaises, l’HD, etc. ont publié des dossiers "poésie".
J’ai vu aussi ce "fil" très sympa... Et aujourd’hui, pour y laisser une trace et partager quelque chose avec vous, je vous retranscris un extrait du poème de Jehan Rictus (que j’aime par dessus tout !) sur l’hiver, dont c’est le grand retour en ce début de printemps !

"V’là l’temps ousque jusqu’en Hanovre

Et d’Gibraltar au cap Gris Nez,

Les Borgeois, l’soir, vont plaind’ les Pauvres

Au coin du feu... après dîner !

Et v’là l’temps ousque dans la Presse,

Entre un ou deux lanc’ments d’putains,

On va r’découvrir la Détresse,

La Purée et les Purotains !

Les jornaux, mêm’ ceuss’ qu’a d’la guigne,

À côté d’artiqu’s festoyants

Vont êt’ pleins d’appels larmoyants,

Pleins d’sanglots... à trois sous la ligne !..."

Avec çà... une tite coupe, évidemment, et toute mes salutations fraternelles !

NOSE DE CHAMPAGNE.



PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 19h48 - Posté par

C’est pour ça ! Elles nous ont tellement usé les Folles du Fou qu’on s’est retrouvés à l’hosto tous les deux.

Elles sont vraiment sans pitié ces amazones !

Pingouin

NB : elle était comment ton infirmière, toi ? Extra-vierge, huilée première pression ? Démarre au quart de tour ?


PRINTEMPS des POETES au FOU
22 mars 2007 - 13h50 - Posté par

ELLE ESPERAIT POUVOIR BIENTÔT PRENDRE SA RETRAITE !

... mais elle a été bien sympa avec moi... Je suis pas un homme facile, moi !

NOSE


PRINTEMPS des POETES au FOU
21 mars 2007 - 19h50 - Posté par

Ah !!! Ya une ’tite coupe par ici ? Sers moi Nose, j’ai trop soif !

Bises,
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
22 mars 2007 - 10h38 - Posté par

cher nose et tous mes amis...

merci pour cette apparition et contribution avec ce texte magnifique, de ce poète que je découvre à travers toi....

PRINTEMPS de LA POESIE ...... comme c’est important dans ce monde de brut, de retrouver le plaisir des mots pour soulager nos maux ! ça m’aide tellement ! dans une période de ma vie si difficile avec ma famille ( mère, soeurs, ma petite fille chérie, avec la disparition récente d’un père - enseignant, officier des palmes académiques....-dont on découvre en septembre 2005, à 85 ans, une vie inconnue de tous : inceste.... fille, petites filles, nièces.... incarcération....mort en prison....pas de procés....on reste là avec notre douleur insupportable.

pardonnez moi de vous dévoiler ainsi le plus intime de moi-même....mais ça me soulage et en meme c’est important pour moi, même si on se connaît peu de vous confier ce poids pour que vous compreniez mes états d’angoisse, car je me raccroche souvent à vous tous.....

compliqé par l’engagement politique : JM pour BOVE, MOI pour MGB....sans cmmenaires !

je serai absente trois semaines à partir de lundi( cure de JM à Amélie lles bains)
je me suis défoncée tous ces jours avec mes camarades, exécutif, réunion de section, collage, tracts ..... bon courage à vous tous pour cette dernière ligne droite....

Nose, JMH, prenez soin de vous.... et vous aussi, juju, léa, claude, TZ, cri-cri, esteban, roger, M. et ......

bises douces, tendres, salées, ventées ..... au choix de chacun mais tellement sincères

anna qui a besoin de vous


PRINTEMPS des POETES au FOU
22 mars 2007 - 12h46 - Posté par

Chére ANNA ,

Tu as besoin de nous et tu sais que nous serons tous autour de toi , le courage dont tu fais preuve en mettant sur la table , ce dont tu n’es pas résponsable mais qui te ronge depuis de longs mois ne peut que t’aider à , non pas effacer , mais à surmonter le sentiment de culpabilité qui , malgré ton innocence , t’accompagnait chaque jour .
Pardon pour mon absence de ces derniers jours , je pense trés fort à toi .
je t’embrasse amie ,

claude de Toulouse .


PRINTEMPS des POETES au FOU
22 mars 2007 - 13h45 - Posté par

oh, merci , claude , de ce petit signe ! anna


PRINTEMPS des POETES au FOU
22 mars 2007 - 13h45 - Posté par

Chère Anna,

Puisse la chaleur que tu trouves au Fou faire que ton fardeau te soit plus léger.
Le Fou nous apporte la preuve qu’on peut ne pas se connaître et malgré tout se sentir proches.
Profite bien de tes vacances !

Bises,
Francis


PRINTEMPS des POETES au FOU
22 mars 2007 - 14h05 - Posté par

ANNA, PARTAGEONS, PARTAGEONS, ET AIDONS-NOUS À PASSER LE GUÉ !

... C’est notre raison d’être... et d’autres ont aussi de lourds fardeaux à porter. Ma femme et moi luttons depuis 1 an et demi pour la réouverture de l’enquête sur la mort de (son) notre fils (je suis divorcé et remarié, ce qui m’a éloigné moi-même de mon propre fils qui a 32 ans). Nous venons enfin, (après avoir mené notre enquête nous-mêmes, seuls, y compris malgré la famille) de voir désigner un nouveau procureur et un juge d’instruction qui a lancé une accusation de "non assistance à personne en péril, etc." au vu des pièces et témoignages que nous avons recueillis au cours de très longs mois et de nombreuses périodes de déprime que nous avons traversées. Voilà ...
Je t’embrasse bien fraternellement et te demande de croire que nos pensées ici t’accompagnent dans ta "retraite" de 3 semaines ! Avec une "tite coupe", naturellement,

NOSE DE CHAMPAGNE.


PRINTEMPS des POETES au FOU
22 mars 2007 - 14h47 - Posté par

Il est vrai que, même si on ne se connaît pas bien, Nose, Anna, chacun est inscrit dans une histoire personnelle plus ou moins difficile, chaotique qu’on n’a pas forcément choisi, mais qu’il faut tenter de colorer, d’embellir chaque jour, sans oublier de rire, afin d’avancer, de monter coûte que coûte, vers l’éden qu’on s’est choisi, sur notre belle planète, au milieu des notres et de tous.

Alors, Anna, je te transmets toute l’énergie et la force dont je dispose pour adoucir ta peine, et j’en fais de même pour toi, Nose, et aussi JMH, parce que JE VEUX que ça aille mieux pour vous !
J’y crois !

Je prendrais bien une ’tite coupe de bulles et de rire !
Bises chaleureuses à tous.
Juju


PRINTEMPS des POETES au FOU
22 mars 2007 - 17h19 - Posté par

NON !!! Ma mémé chérie !!! Ne me quitte pas !!!

Dis moi pas que tu ne vas pas trouver un cyber café à Amélie les bains pour nous écrire encore !!!

Sur les lieux de cure ils n’ont pas encore internet ? C’est vraiment la fracture numérique ... Ou alors ils ne veulent plus s’y mettre, ils sont trop vieux (ah ah ah ! Mes bêtises ne vont pas te manquer ?).

Putain trois semaines ! Tu rigoles !!! Il est interdit de partir aussi longtemps du Fou, c’est dans les conventions, c’est comme ça. C’est la Reine qui décide.

A propos du secret de famille, vous respirerez après, un air nouveau, quand la parole se sera libérée.

Je t’embrasse très fort mais REVIENS VITE !!!

Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
23 mars 2007 - 19h51 - Posté par

bonsoir ami(e)s....

merci de vos petits mots .....je sais que vous n’êtes pas loin ! encore une rude journée aujourd’hui:2h30 chez l’avocate avec ma sophie pour "chiffrer" le préjudice ! entendre à nouveau les 15 pages d’expertise, ré-entendre l’horreur en mots, tout en voyant devant mes yeux une merveilleuse petite fille entre 3 et 10 ans....boule insupportable au fond de la gorge... je vous embrasse si fort anna pardon, je m’épanche encore sur vous....


PRINTEMPS des POETES au FOU
23 mars 2007 - 22h52 - Posté par

Chère Anna,
Tentative de remède : la tendresse, l’affection, l’amour ... Les mots pour vaincre la peur et la violence du silence ...
Affectueusement,
Léa.


PRINTEMPS des POETES au FOU
23 mars 2007 - 23h10 - Posté par

Pour Anna ,
avec toute ma tendresse et mon amitié

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d’un lac je m’étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Lentement, les ailes déployées,
Lentement, je le vis tournoyer,
Près de moi, dans un bruissement d’ailes,
Comme tombé du ciel,
L’oiseau vint se poser,

Il avait les yeux couleur rubis,
Et des plumes couleur de la nuit,
A son front brillant de mille feux,
L’oiseau roi couronné,
Portait un diamant bleu,

De son bec il a touché ma joue,
Dans ma main il a glissé son cou,
C’est alors que je l’ai reconnu,
Surgissant du passé,
Il m’était revenu,

Dis l’oiseau, ô dis, emmène-moi,
Retournons au pays d’autrefois,
Comme avant, dans mes rêves d’enfant,
Pour cueillir en tremblant,
Des étoiles, des étoiles,

Comme avant, dans mes rêves d’enfant,
Comme avant, sur un nuage blanc,
Comme avant, allumer le soleil,
Etre faiseur de pluie,
Et faire des merveilles,

L’aigle noir dans un bruissement d’ailes,
Prit son vol pour regagner le ciel,

Quatre plumes couleur de la nuit
Une larme ou peut-être un rubis
J’avais froid, il ne me restait rien
L’oiseau m’avait laissée
Seule avec mon chagrin

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d’un lac, je m’étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Un beau jour, une nuit,
Près d’un lac, endormie,
Quand soudain,
Il venait de nulle part,
Il surgit, l’aigle noir...

je t’embrasse ma grande ,
ma duchesse en sabots ,

claude de Toulouse .


PRINTEMPS des POETES au FOU
24 mars 2007 - 15h45 - Posté par

pour un comte de toulouse

une petite cantate

du bout des doigts

obsédante et maladroite

monte vers toi

une petite cantate

que nous jouions autrefois

seule, je la joue, maladroite

si, mi, la, ré, sol, do, fa......

sublime barbara...........bises douces d’une duchesse de bretagne


PRINTEMPS des POETES au FOU
24 mars 2007 - 16h20 - Posté par

bises ma léa anna





Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Avant les médias, il y avait une limite physique à l'espace qu'une personne pouvait occuper toute seule. Andy Warhol
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite