Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Cesare Battisti : le gouvernement trahit la parole de la France


de : Sophie Bouniot
mardi 17 février 2004 - 01h23 - Signaler aux modérateurs

L’arrestation en vue d’extradition de l’écrivain Cesare Battisti confirme la trahison par le gouvernement Raffarin de la politique d’asile mise en ouvre par la France depuis 1985. Après l’émotion, la solidarité s’organise.

" Vous êtes bien Cesare Battisti ? " Mardi dernier, dans un immeuble du neuvième arrondissement de Paris, un homme répond par l’affirmative à l’apostrophe. Interpellation immédiate par dix agents de la Direction nationale antiterroriste (DNAT), direction la première division de la maison d’arrêt de la Santé à Paris et placement sous écrou extraditionnel. Que reproche donc la justice française à Cesare Battisti, 49 ans, militant, dans les années soixante-dix, des " Prolétaires armés pour le communisme " et aujourd’hui écrivain reconnu, auteur de treize romans policiers ? Rien. L’État répond simplement à une demande d’extradition émanant du parquet général de la cour d’appel de Milan pour " exécution de peines " diffusée sur tout le réseau Schengen, explique-t-on chez le garde des Sceaux.

Arrêté une première fois en 1978 en Italie, incarcéré dans le quartier de haute sécurité de la prison de Frosinone, Cesare Battisti réussit, au bout de deux ans et demi, à s’évader. Sa cavale débute en France, se poursuit au Mexique. Il revient en France en septembre 1990. Entre-temps, en Italie, Cesare Battisti, a été condamné en 1987 par la justice d’exception - un tribunal militaire -, réservée aux procès des militants de l’ultra gauche, à deux peines de prison à vie pour quatre meurtres qu’il a toujours niés, sans jamais renier pour autant le contexte politique et social de sa jeunesse.

Peu importe que deux des homicides pour lesquels il a été reconnu coupable ont été commis le même jour à 14 heures à Venise et à 14 h 25 à Milan. Arrêté en France peu de temps après son arrivée, l’homme passe cinq mois à la prison de Fresnes. Avant que, le 29 mai 1991, la chambre d’accusation de la cour d’appel de Paris ne donne un avis défavorable à la requête d’extradition italienne, parce que l’ex-militant a été condamné par contumace dans des conditions jugées contraires aux critères européens d’impartialité et de droit de la défense : procès fleuve érigé sur une procédure d’exception expéditive et sur la base de déclarations de repentis, sans possibilité de nouveau jugement en cas de retour en Italie, à la différence de la France qui rejuge les procès par contumace.

Une " honteuse trahison "

Depuis 1991, Cesare Battisti vit au grand jour à Paris. Comme une centaine d’autres anciens activistes italiens, il bénéficiait de la protection de ladite " jurisprudence Mitterrand " édictée en 1985, en fait l’engagement formel de l’État - quels que soient les gouvernements, gauche et droite confondues - d’accorder la tranquillité à tous ceux qui " avaient rompu avec la spirale de la violence ". Une parole de la France tenue jusqu’en août 2002 : professeur à l’université Paris VIII, Paolo Persichetti, vivant, lui (à la différence de Cesare Battisti), sous le couperet d’un arrêté d’extradition signé par Balladur en 1993, est arrêté et extradé en quelques heures vers l’Italie. Quelques semaines plus tard, le 11 septembre 2002, le garde des Sceaux, Dominique Perben, reçoit son homologue italien Roberto Castelli.

" Il n’y a pas d’ambiguïté, explique-t-il alors. Il y a le changement d’attitude de la part de la France et je l’assume. " Lors de leur rencontre, les deux ministres conviennent de passer l’éponge pour les faits précédant 1982. Mais pour la période 1982-1993, la France annonce qu’elle examinera dorénavant les dossiers " au cas par cas " en fonction des " conditions dans lesquelles s’étaient passés les procès en Italie ". En clair, c’est une trahison éthique de la parole de la France. Selon la presse italienne, une liste d’une dizaine de noms a ainsi été communiquée par le gouvernement italien qui précise n’avoir donné aucune instruction réclamant prioritairement la tête de Cesare Battisti. " Voyez avec Paris ", rétorque le ministère italien de la justice.

Mercredi dernier, juste après l’adoption de son projet de loi très controversé contre la grande criminalité - qui prétend renforcer notamment la coopération européenne en matière de terrorisme -, Dominique Perben a botté en touche, prétextant que Battisti était " parmi les personnes recherchées et la procédure d’extradition va reprendre son cours. J’imagine que la procédure va prendre plusieurs mois. Il appartiendra aux juridictions compétentes d’en décider. " Afin de lui éviter un long séjour derrière les barreaux, les avocats de l’écrivain ont déposé une demande de remise en liberté qui devrait être examinée le 3 mars prochain à 14 heures. " Il s’agit de notre priorité, explique Maître Irène Terrel. En 1991, notre client était libre quand il est venu au tribunal et que la France a refusé de l’extrader. Il a vécu 15 ans ici publiquement.

Qu’on ne vienne pas nous dire aujourd’hui qu’il n’a pas toutes les garanties pour recouvrer la liberté. " Sûre de ses arguments juridiques mais " méfiante quant à la raison d’État ", l’avocate, " choquée ", évoque le principe de droit selon lequel on ne peut être jugé deux fois pour les mêmes faits. " La situation de Battisti a déjà été évoquée en 1991, pour les mêmes accusations, les magistrats français ont dit non à l’extradition. De par cette décision, il bénéficie donc de la protection juridique de la France. Il faut que la France se ressaisisse : l’extradition de Cesare Battisti serait une monstruosité juridique doublée d’une trahison politique. "

La solidarité s’organise

Titulaire d’un titre de séjour de dix ans obtenu rapidement, Battisti avait déclaré en mars 2002 que " la France était le seul pays au monde où une existence officielle était possible ", après des déclarations du ministre italien de la Justice de l’époque qui avait accusé la France d’être un sanctuaire de terroristes. " Il ne s’agit pas seulement d’une " jurisprudence Mitterrand ", pointe encore Me Terrel. Pendant vingt-cinq ans, toutes tendances confondues, la France a offert une possibilité d’asile. Ces gens avaient la possibilité de rentrer en clandestinité, d’accepter la proposition française ou de retourner en Italie pour être jugés. Aujourd’hui, en Italie, ils ont perdu leur droit au procès. " Élue au conseil national du PCF, Fernanda Marrucchelli, ayant appartenu à ces mouvements activistes des années de plomb, questionne : " Quand on juge vingt ans après, qui est-ce que l’on condamne ?

Les papiers que la France a délivrés à Battisti ou Persichetti sont une garantie juridique qui n’engage pas que l’hospitalité mais avant tout les droits de la personne. Il s’agit d’une sorte de vengeance imprescriptible de l’Italie, à l’image d’un Bush qui parle de guerre infinie. L’Italie a connu une situation de quasi guerre civile et ce n’est pas au travers d’une réponse judiciaire et répressive que l’on ira vers l’apaisement. Il faut une loi d’amnistie. "

Dans l’entourage de Cesare Battisti et bien au-delà, la mobilisation s’organise (lire ci-dessous). Un site Internet a mis en ligne une pétition demandant sa " libération immédiate " qui a déjà recueilli près de 3 500 signatures. Une manifestation aura lieu aujourd’hui à 17 heures devant la prison de la Santé. De plus, certains, ont envoyé un texte à tous les présidents de groupes à l’Assemblée ainsi qu’à Dominique Perben et Jacques Chirac. Du côté des politiques, la protestation émanant exclusivement de l’opposition est quasi unanime. Porte-parole du Parti socialiste, Julien Dray somme Dominique Perben de " respecter la parole donnée ". Le PCF dénonce une " atteinte à la tradition française respectueuse des droits qui est extrêmement grave et préoccupante ". La LCR identifie une " nouvelle illustration de la folie sécuritaire qui s’est emparée de nombreux gouvernements européens ".

Michel Tubiana, président de la Ligue des droits de l’homme, qui organisera une conférence de presse ce jeudi, ne mâche pas ses mots, fustigeant " le processus de berlusconisation qui met en cause la parole de la France dans une espèce de collusion entre les gouvernements français et italien ". Avant de conclure : " Il faudra bien que le garde des Sceaux et le président de la République comprennent que l’impunité, ne serait-ce que morale et politique, n’est pas sans fin et qu’un jour ou l’autre ils seront amenés à rendre des comptes au traitement qu’ils infligent à l’éthique républicaine. "

l’Humanité



Imprimer cet article





MEXIQUE : encore un pays en mire de l’impérialisme !
samedi 6 - 11h32
de : joclaude
les lois sont elles racistes ?
samedi 6 - 00h27
de : sôs
L’ASN constate que c’est le bordel dans le nucléaire
samedi 6 - 00h09
de : coordi sud-est
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 - 23h41
de : Mickael Wamen
Le pays des Droits de l’Homme, c’est toujours la France ?
vendredi 5 - 18h41
de : joclaude
Covid de sens !
vendredi 5 - 18h28
de : Claude Janvier
Injures et discours de haine raciste, sexiste, homophobe enregistrés
vendredi 5 - 16h11
de : Christian DELARUE (mrap)
5 commentaires
L’art et la manière des tricheries en macronnerie(video)
vendredi 5 - 11h39
de : joclaude
CONFUSION NUMÉRIQUE
vendredi 5 - 11h33
de : Lukas Stella
1 commentaire
Histoire de la Sécurité Sociale (à visionner)
jeudi 4 - 20h24
Le jugement du 28 mai nous ouvre une possibilité nouvelle de gagner sur le prejudice moral au TGI
jeudi 4 - 19h44
de : Wamen Mickael
Strasbourg : Un homme de 21 ans frappé par un policier au commissariat
jeudi 4 - 19h41
de : Nadir Dendoune
Camélia Jordana : "La révolution est venue" (videos)
jeudi 4 - 19h33
La CGT Chimie appelle à la grève pour le 16 JUIN
jeudi 4 - 19h05
de : CGT Chimie
1 commentaire
L’appel d’Omar Sy : « Réveillons-nous. Ayons le courage de dénoncer les violences policières en France »
jeudi 4 - 18h49
de : Omar Sy
Adama, Georges Floyd, violences policières : vers un acte 2 en France ?
jeudi 4 - 13h41
Le retour de la culture à Paris le 22 juin
jeudi 4 - 12h00
la police est elle raciste ?
jeudi 4 - 01h36
de : sôs Soutien ô Sans papiers
1 commentaire
Pas de révolution sans régler la question du fantôme de l’esclavage et du colonialisme
mercredi 3 - 23h18
de : Ballast
Les références historiques sont un bien commun !
mercredi 3 - 23h10
de : Eve
Victoire des ex-Goodyear d’Amiens aux prud’hommes (video)
mercredi 3 - 22h34
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Respirer - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 3 - 21h34
de : Hdm
La France se prépare-t-elle à exfiltrer le terroriste Guaido ?
mercredi 3 - 17h29
de : joclaude
15 JUIN 2020 AU 22 JUIN 2020 : SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTIONS POUR EXIGER LA LIBÉRATION DE GEORGES ABDALLAH !
mercredi 3 - 10h25
de : Jean Clément
polémique du jours beurette est-ce raciste ?
mardi 2 - 10h57
de : sôs
2 commentaires
communiqué de sôs Soutien ô Sans papiers :États Unis France mème combat
mardi 2 - 09h52
de : sôs
Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
1 commentaire
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite