Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Trois poèmes pour Anna
de : Léa
samedi 31 mars 2007 - 23h29 - Signaler aux modérateurs
37 commentaires

Recueillement

Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille.
Tu réclamais le Soir, il descend, le voici,
Une atmosphère obscure enveloppe la ville,
Aux uns portant la paix, aux autres le souci.
Pendant que des mortels la multitude vile,
Sous le fouet du plaisir, ce bourreau sans merci,
Va cueillir des remords dans la fête servile,

Ma Douleur, donne-moi la main, viens par ici,
Loin d’eux. Vois se pencher les défuntes Années,
Sur les balcons du ciel, en robes surannées,
Surgir du fond des eaux le Regret souriant,
Le Soleil moribond s’endormir sous une arche,
Et comme un long linceul, traînant vers l’Orient,
Entends, ma Chère, entends la douce Nuit qui marche.

Charles Baudelaire.

Toute la vie

Toute vie
Amorça
Le mystère

Tout mystère
Se voila
De ténèbres

Toute ténèbre
Se chargea
D’espérance

Toute espérance
Fut soumise
A la vie

Andrée Chedid.

Conte de fée

Il était un grand nombre de fois
Un homme qui aimait une femme

Il était un grand nombre de fois
Une femme qui aimait un homme

Il était un grand nombre de fois
Une femme et un homme
Qui n’aimaient pas celui et celle qui les aimaient.

Il était une fois
Une seule fois peut-être
Un homme et une femme qui s’aimaient

Robert Desnos.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Trois poèmes pour Anna
1er avril 2007 - 10h41

Ah !Léa ,aprés l’extase ,c’est plutôt le calme plat....

En poussant la porte du Fou,venant pour la tournée générale ,promise par J.M. dit le pingouin,je croyais trouver foule,mais je ne trouve qu’une Léa triste et poêtique,Anna en vacances..Juju qui crie "mémé" ,mais ou est donc notre "Catwoman" en tenue léopard,quand aux Hommes:Notre Adonis a disparu et sa prose me manque ,son humour et sa subtilité seraient-ils taris je ne peux le croire !Claude ,sur les bord de sa Garonne cherche Nicole espérant trouver quelques rimes..
et notre Tzigane parti le violon sous le bras sans même un au revoir.J’en oublie,Franci mon frére,Cri-cri ,JM,Nose et tous les autres,je sais nous sommes tous occupés et même préoccupés,mais notre moral est bon, notre combat juste,alors ensemble....

Roger bretagne



Trois poèmes pour Anna
1er avril 2007 - 11h26 - Posté par

Hello Roger !
Non je ne suis pas triste mais, effectivement comme tout le monde a déserté, je voulais envoyer une pensée à Anna qui a besoin de nous lire de sa retraite forcée.
Je crois bien que personne n’a la forme. Pas trop étonnant. Et si cette division cessait ...
Prenons donc un verre ! Puisque nous, nous sommes là.
Bises, Léa.


Trois poèmes pour Anna
1er avril 2007 - 12h11 - Posté par

Je viens de lire un post d’Esteban ,peut être passera-t-il prendre l’apéritif avec nous,Je crois que les amis ne sont pas trés loin ,mais sérieusement occupés,t’inquièt’ ils vont revenir !quand au moral te laisse pas aller,rien n’est joué ;;il reste encore trois semaines et beaucoup de choses peuvent encore se passer.amitiées ,Roger


Trois poèmes pour Anna
1er avril 2007 - 12h45 - Posté par

Tu as raison Roger,

Je suis rentré de notre distribution de tract et de notre rencontre avec les gens. nous avons une semaine extrêmement chargée, distribution, débats à thèmes, rencontres avec les autres comités de soutien à MGB etc...

Je n’ai pu me rendre à Paris, dommage, je vais suivre le meeting de Marie Georges sur Bellaciao.

Amitié à toi Roger.

Léa ayons la pèche pour...TOUT, pas le moment de flancher.

Calins,

Esteban


Trois poèmes pour Anna
1er avril 2007 - 22h03

POUR ANNA…

Je me joins à Léa, comme à Estéban, etc. pour faire parvenir à notre chère Anna ces quelques vers/verts/verres...

« … les vignes ont frisé leurs vertes chevelures,

où le raisin se nourrit de lumière,

où le vin naît des pieds du peuple…

…/...

Le vin, lui, est resté vivant,

il est monté au raisin

égrené

par l’automne

vagabond,

pour redescendre aux sourds pressoirs,

aux barriques

qui ont la couleur de son doux sang,

et là sous l’effroi

de la terre terrible

iI est resté nu et vivant…/... »

C’est extrait de « naissance » dans « Le Mémorial de l’Ile Noire » de Néruda.

On t’embrasse tous et on attend ton retour au Fou, fraternellement.

NOSE DE CHAMPAGNE.



Trois poèmes pour Anna
1er avril 2007 - 22h26

Pour toi Anna,

Retour à Aragon : pour moi l’un des trois "grands", avec Hugo et Neruda (même si j’en aime plein d’autres).

Les poêtes (mis en musique par Jean Ferrat)

Je ne sais ce qui me possède
Et me pousse à dire à voix haute
Ni pour la pitié ni pour l’aide
Ni comme on avouerait ses fautes
Ce qui m’habite et qui m’obsède

Celui qui chante se torture
Quels cris en moi quel animal
Je tue ou quelle créature
Au nom du bien au nom du mal
Seuls le savent ceux qui se turent

Machado dort à Collioure
Trois pas suffirent hors d’Espagne
Que le ciel pour lui se fît lourd
Il s’assit dans cette campagne
Et ferma les yeux pour toujours

Au-dessus des eaux et des plaines
Au-dessus des toits des collines
Un plain-chant monte à gorge pleine
Est-ce vers l’étoile Hölderlin
Est-ce vers l’étoile Verlaine

Marlowe il te faut la taverne
Non pour Faust mais pour y mourir
Entre les tueurs qui te cernent
De leurs poignards et de leurs rires
A la lueur d’une lanterne

Etoiles poussières de flammes
En août qui tombez sur le sol
Tout le ciel cette nuit proclame
L’hécatombe des rossignols
Mais que sait l’univers du drame

La souffrance enfante les songes
Comme une ruche ses abeilles
L’homme crie où son fer le ronge
Et sa plaie engendre un soleil
Plus beau que les anciens mensonges

Je ne sais ce qui me possède
Et me pousse à dire à voix haute
Ni pour la pitié ni pour l’aide
Ni comme on avouerait ses fautes
Ce qui m’habite et qui m’obsède

Franci (de Quincy)



Trois poèmes pour Anna
2 avril 2007 - 17h18

(au modérateur-il se bien de passer cet article au Fou de Bassan,merci)

De Roger ,Pour Anna,et nos muses...

MER MONTANTE

Le soleil semble un phare à feux fixes et blancs

Du Raz jusqu’à Penmarc’h la côte entière fume

Et seuls,contre le vent qui rebrousse leur plume,

A travers la tempête errent les goëlands.

L’une apres l’autre,avec de furieux élans,

Les lames glauques sous leur crinière d’écume,

Dans un tonnerre sourd s’éparpillant en brume,

Empanachent au loin les récifs ruisselants.

Et j’ai laissé courir le flot de ma pensée,

Rêves,espoirs,regrets de force dépensée,

Sans qu’il en reste rien qu’un souvenir amer

L’Océan m’a parlé d’une voix fraternelle,

Car la même clameur que pousse encor la mer

Monte de l’Homme aux dieux vainement éternelle

JM. e Heredia



Trois poèmes pour Anna
3 avril 2007 - 00h36

Pour toi Anna ma soeur Ma Camarade

CF vitry 94

Jean Ferrat
Camarade

Paroles et Musique : Jean Ferrat 1969 "Jean Ferrat - Vol.1 (1999)"


C’est un joli nom Camarade
C’est un joli nom tu sais
Qui marie cerise et grenade
Aux cent fleurs du mois de mai
Pendant des années Camarade
Pendant des années tu sais
Avec ton seul nom comme aubade
Les lèvres s’épanouissaient
Camarade Camarade

C’est un nom terrible Camarade
C’est un nom terrible à dire
Quand, le temps d’une mascarade
Il ne fait plus que frémir
Que venez-vous faire Camarade
Que venez-vous faire ici
Ce fut à cinq heures dans Prague
Que le mois d’août s’obscurcit
Camarade Camarade

C’est un joli nom Camarade
C’est un joli nom tu sais
Dans mon cœur battant la chamade
Pour qu’il revive à jamais
Se marient cerise et grenade
Aux cent fleurs du mois de mai



[12240] http://www.paroles.net - Texte soumis aux Droits d’Auteur - Réservé à un usage privé ou éducatif.



Trois poèmes pour Anna
4 avril 2007 - 17h33

POUR RESTER DANS L’ESPRIT ET L’AMBIANCE DU FOU ,

ET POUR ANNA DANS LES PYRENEES ORIENTALES ,

Un coup de bec d’oiseau sur une cerise
C’est ce que cache Anna sous sa chemise
Sous laquelle parfois sans crier gare
En toute mauvaise foi ma main s’égare
Dans ce hameau perché qui sent la menthe
On dit qu’Anna et moi qu’on se fréquente
Mais nul n’ignore en fait qu’avec l’oiselle
On baise comme des Dieux sous la tonnelle

Bien qu’elle leur mit parfois à sa fenêtre
Le nez au vent du soir faut reconnaître
Ses seins n’avaient avant qu’elle me les donne
Jamais tenu dans la main de personne
Et ces jambes qu’à tout venant elle montre
Je les prends à mon cou elle n’est pas contre
Un seul baiser suffit pour qu’on devine
Qu’enfant elle consomma des vitamines

Par une après-midi des plus torrides
Dans ma chambrette elle me sembla timide
Mais quand sa robe chut à ses semelles
Une fleur apparut tout autour d’elle
Quand les genoux au ciel elle s’est offerte
Dans un cri elle a dit maman arrête
Lorsqu’enfin sa pudeur est passée outre
Elle a béni des pieds toutes les poutres

Un coup de bec d’oiseau sur une cerise
C’est ce que cache Anna sous sa chemise
Sous laquelle parfois sans crier gare
En toute mauvaise foi mon cœur s’égare
Quand elle vient à mon nez et à ma barbe
Se mettre toute nue je la regarde
Je me dis que le bon Dieu et Shakespeare
Et même le football peuvent se faire cuire

Quand au hameau niché dans les nuages
Quelques jaloux ont crié au mirage
Et pour les détromper c’est pas de la tarte
Jamais on ne l’a vu sur une carte

texte de pierre Perret ,

envoyé par claude de T.



Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 10h29 - Posté par

un bec d’oiseau sur une cerise.....rigolo....CERET où je suis ....éclate sous les cerisiers en fleurs !
merci mon claude jamais entendu ce texte de perret !!! message reçu !!!! je bois un verre sous la tonnelle je t’attends !!! bises douces anna


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 13h28 - Posté par

"Quand nous chanterons le temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête ...

J’ai compris pourquoi le mari d’Anna l’a enlevée et la séquestre loin de Claude.
Et toi Anna, tu n’as de mot que pour lui ? Et nous tous alors qui t’envoyons nos tendres pensées depuis ton départ ?

Mémé indigne !!!
Léa.


Trois poèmes pour Anna
4 avril 2007 - 20h09

A Claude de Toulouse

Cher Claude

lisant les debats passionés c est le moins que l on puisse dire sur le PCR et la réunion j avoue etre largué sur ce sujet et avoir du mal a tenir les tenants et les aboutissants meme si je trouve souvent ton argumentation et celle de Nose censée ....

Peux tu me rencarder sur cette question

Merci

fraternellement

forgeot.christian@wanadoo.fr



Trois poèmes pour Anna
4 avril 2007 - 21h56 - Posté par

Comme on est au fou , je te repond sur ton mail .

amitiés

claude


Trois poèmes pour Anna
4 avril 2007 - 22h26 - Posté par

Je veux bien quelques explications aussi car j’y entrave queue de chique !

Pingouin


Trois poèmes pour Anna
4 avril 2007 - 22h34 - Posté par

A les histoires de queue c est terrible mon cher pingouin mais je ne savais pas que cela ce chiquait .... !!!!!

Encore que avec les pingoins ......

Cricri


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 02h28 - Posté par

Pour ceux qui ont le temps ou qui s’ennuient, j’ai justement un jeu de pingouin :

http://www.gameshot.org/?id=337

Intellectuellement moins élevé que Neruda, mais ça peut voler très haut si on sait bien jouer. Question de doigté.

Pingouin


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 18h21 - Posté par

J’ai décidément pas le doigté pour envoyer en l’air les pingouins : je plafonne à 5 mètres

Énervant !

Franci


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 19h44 - Posté par

C’est celui du milieu qui à l’air le plus dur. J’ai envoyé celui de droite à 147,7 m.

Il faut suivre la flêche en haut de l’écran qui t’indique où arrive le pingouin.

Pingouin


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 20h05 - Posté par

100,2m ..... avec ton entrainement j arriverais bien a 147 M ..... !!!!

Jean Mi as tu recus mon Mail

Christian


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 10h56 - Posté par

Que 118.60 metres avec celui du milieu , désolé !

claude de T.


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 15h05 - Posté par

Claude,

Avec celui du milieu, c’est un très beau score. Je n’ai pas dépassé les 60 m. Bon, je ne passe pas mon temps à ça non plus hein ? Et toi non plus d’ailleurs, j’imagine.

Pingouin


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 15h29 - Posté par

Moi j’ai fait 8 m 47 trois fois de suite. Faut l’faire non ?
Léa.


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 16h39 - Posté par

Suis la flêche du haut Léa. Tu vas y arriver. Courage.

Pingouin


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 22h59 - Posté par

C hyper énervant ! Tu n’as pas un jeu plus drôle ?
Léa.


Trois poèmes pour Anna
8 avril 2007 - 03h01 - Posté par

Léa,

J’ai un faible pour les pingouins et ils aiment tellement sauter...

Pingüino de Magallanes


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 19h50 - Posté par

un peu amelioré , 132.55 avec celui du milieu , mais ce sera mon record , j’arrete !!!!!

claude de T.


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 19h54 - Posté par

Essaie donc les pingouines ! T’as essayé les pingouines ?

filo


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 20h36 - Posté par

Pour ce que je crois savoir, les pingouines, quand ça saute, c’est moins haut que ça...

Pingouin


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 19h51 - Posté par

Je ne peux pas les faire sauter trés haut sur mes genoux !

claude de T.


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 18h15 - Posté par

Christian ,

peux tu transferer mon mail à Pingouin , je n’en ai pas gardé de copie , et comme il etait assez long !!!!

merci , et bonne soirée à vous tous .

claude .


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 19h50 - Posté par

Claude

Mission executé ..... Tes ordres sont des desirs .... !!!!

Fraternellement

CF vitry 94


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 20h34 - Posté par

Merci Claude et Christian,

J’ai bien reçu le message mais la situation a l’air tellement compliquée avec des enchevêtrements que nous ne pouvons pas percevoir clairement si on n’est pas tombé dedans petit, que je me contenterai de lire et d’essayer de comprendre mieux.

Par contre, pour l’Amérique Latine, c’est quand vous voulez...

JMH


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 21h13 - Posté par

Mais lisez donc Témoignages chers amis et vous aurez déjà une idée. Et puis aussi le JIR. Pourquoi vous contenter d’un seul son de cloche, fût-il amical ?


Trois poèmes pour Anna
5 avril 2007 - 20h43 - Posté par

CRICRI ,

merci pour le transfert .

amitiés ,

claude


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 11h17

LÉA chérie,

Et moi tu m’oublies ?

Un poème pour moi tout seul...

Smack !!!

Esteban



Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 13h07 - Posté par

Oh le jaloux , il est amoureux- eux
Oh le jaloux , il est amoureux- eux
Oh le jaloux , il est amoureux- eux
Oh le jaloux , il est amoureux- eux

Mais non frérot on pense tous à toi !

je t’embrasse

claude .


Trois poèmes pour Anna
7 avril 2007 - 13h33 - Posté par

Calins ...

Smack ...

C’est pauvre ...

Alors je ne sais pas, je vais réfléchir ...

Léa.





Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein, 1921.
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite