Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
de : Lino
vendredi 4 mai 2007 - 17h20 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal

Fatigué de lire, d’entendre toujours cette rengaine, que certains voudraient obsédante : « au 2ème tour, votez pour Ségolène pour faire barrage à Sarkozy. Tout vote blanc, toute abstention c’est voter Sarko. »

Ben voyons, c’est si simple ! après avoir tuer toute expression de vote au premier en faveur de politiques que nous voudrions vraiment voir mise en place pour nos vies sous prétexte de vote utile « barrons la route à Le Pen », le PS nous ressert le même plat avec les ingrédients similaires : « barrons la route à Sarko, barrons la route à la droite dure, celle qui défend le grand capital ». En agissant de cette manière le PS rend responsable de son échec à mobiliser son électorat et culpabilise ainsi toute autre expression, et notamment celle des électeurs réticents à la mise en place de la politique démocrate-libérale de S Royal.

C’est voir court, ne pas percevoir d’ailleurs que les attentes d’une grande partie de la population sont ailleurs. Au premier tour le PS et l’UMP ont comptabilisé environ 21 millions de voix sur plus de 44 millions d’inscrits sur les listes électorales. En gros à peine la moitié du potentiel électorat. Nous sommes bien loin de leur représentativité tant revendiquée. Il y a tous les autres (inscrits sur ces listes électorales, donc à priori intéressés par la vie politique) qui restent sur le carreau avec leurs attentes et leurs envies d’une autre société, ils sont 23 millions.

Alors voter pour S. Royal pour faire barrage à Sakozy , et ce, au mépris de nos attentes d’une vie politique réellement démocratique ? Cela fait plus de 30 ans qu’on nous ballade dans cette errance, et qui nous conduit au bipartisme politique construit autour de 2 mouvances : une droite dure et une alliance sociale-démocrate-chrétienne, un fonctionnement politique tel que le vivent les modèles anglo-saxons.

Aujourd’hui on voit le résultat, une participation massive à l’élection pour choisir entre 2 programmes inspiré par le libéralisme. C’est triste

Aujourd’hui nous n’avons plus le droit de rêver à une autre organisation sociale et politique. Il est nécessaire d’être pragmatique et de choisir celui qui nous parait le moins pire des deux. Nous devons être responsables et acquiescer à la politique de madame Ségolène, qui ne se revendique même plus du socialisme, elle est au dessus de tout cela.

Aujourd’hui nous ne pouvons plus dire notre souhait d’une autre politique. Aujourd’hui, si l’on en croit nos intellectuels et personnels politiques, les grands noms n’existeraient même plus. Imaginez un monde sans Marx, sans Jaurès, sans tous ceux qui ont faits qu’une gauche innovatrice puisse exister, croître, revendiquer et obtenir des changements, qui ont permis à une gauche de progrès social de modifier l’existence de millions d’hommes et de femmes. C’est bien parce que certains ne se sont pas résignés, ne sont pas rentrés dans le moule qu’on leur présentait que des idées neuves sont nées, que des évolutions se sont produites, quitte à passer pour des inconscients, de dangereux utopistes.

Le capitalisme est un mauvais système économique, injuste et dangereux pour les êtres humains et pour la planète. Il est nécessaire de renouer avec nos bases idéologiques pour sortir de la glue dans laquelle nous sommes enfermés. Il nous faut reconsidérer les choix que nous avons faits depuis 30 ans et renouer avec cette idéologie révolutionnaire qui a fait que les avancées n’ont jamais été plus fortes qu’au temps où la lutte des classes faisait partie de l’analyse des partis de gauche.

La sociale-démocratie est un arrangement avec le capital, c’est le réformisme. Nous devons redevenir les aiguillons de cette France tranquille « où tout le monde pourra de devenir propriétaire » ( sic Sarkozy, quel meilleur moyen pour faire taire les gens, que de les enchaîner aux crédits difficiles à rembourser et les aliéner encore plus à ce système en déliquescence).

Nous devons pouvoir réaffirmer avec vigueur nos valeurs progressiste d’une société plus juste, plus égalitaire, plus fraternelle.

Je ne veux pas m’asseoir sur mes rêves. Je ne veux pas tuer toutes velléités de changements.

Il appartient au Parti Socialiste d’analyser la situation et de tirer les leçons de sa misère. C’est vrai que nous risquons de reprendre pour 5 ans voire 10 de gouvernement de droite et alors ? Si cette période nous permet de revenir à l’essentiel, de sortir des ornières où nous sommes. Si nous « profitons » de cette lutte contre le capitalisme pour redéfinir des bases idéologiques cohérentes, pour aiguiser nos projets, nos actions.

Ce dont nous avons bénéficier comme avantages sociaux gagnés par nos prédécesseurs, n’ a pas été obtenu en quelques années, ce sont des décennies de luttes, d’engagements contre l’exploitation de l’homme par l’homme, de souffrances.

Il paraîtrait que cette rhétorique serait dépassée, seulement à y réfléchir le programme défendu par Sarkozy s’apparente étrangement à des politiques déjà mises en place par le passé : « travail, famille, patrie ». Sous son air calme et serein, il revendique son engagement pour une politique de droite, de droite dure. Celle qui, en son temps a fait tant de mal aux classes laborieuses. L’idéal socialiste n’est pas dépassé il est à redéfinir, plutôt que de courir derrière le modèle social démocrate, si peu convaincant, en vigueur dans bien des parties de ce monde, redevenons des révolutionnaires, des femmes et des hommes de convictions en capacité de lutter contre cette idéologie que l’on nous présente comme immuable.

Après avoir apporter ma voix à M-G. Buffet au premier tour je voterai blanc pour ce second tour pour exprimer mon refus de choisir entre bonnet blanc et blanc bonnet.

lino



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 18h02

cher lino si on est revolutionnaire , alors on fait la difference entre sego et sarko, j´ai fait aussi en 2002 la difference chirac et le pen, qui nous empeche de continuer ensuite a combattre la droite fn-ump-udf-ps ? salut j f dieux stuttgart



En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 18h03

Les blancs de "Gauches" attendent -ils le grand soir, la grêve générale ? Souhaitons que tous les "blancs" de gauche rejoignent le syndicat le plus apte à défendre l’intérêt des salariés, pour aider à l’organisation des travailleurs dans toutes les boites.......afin de mettre un terme à la décomposition sociale. Quelle reponsabilité de voter blanc !
Moi, je vote contre Sarko qui balaie Mai 68 avec qui j’ai obtenu 60% d’augmentation de mon salaire.....
A chacun ses responsabilités !!!! Un vote blanc ou une absentation, ça ressemble fort à la non intervention lorsque Franco a fait son coup d’état en espagne en 1936...
Je rassure cependant, je serais dans la rue après le 6 mai quoiqu’il arrive.
JPD Landes



En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 18h34

Merci, Lino : j’ai dit, redit, reredit, qu’il ne faut pas se tromper de coupables . Les responsables de cette situation, de ce faux choix, du formatage des citoyens, ce n’est pas nous, les citoyens de gauche, c’est le PS, c’est à lui à assumer ses responsabilités devant l’Histoire. Arrêtons de nous culpabiliser, ARRÊTEZ de nous donner mauvaise conscience : nous n’aimons pas, nous ne supportons plus que les politiciens socio démocrates se frottent les semelles sur les carpettes de leurs promesses électorales généreusement alignées à chaque scrutin et éternellement trahies.
Merci encore ! Le courage, c’est pas forcément abdiquer sous la menace et la peur. Qui ne souffre pas de ce faux choix qui nous est imposé depuis des mois et des mois ? Il faudrait dire amen aux fossoyeurs du pluralisme ?
NON !! Je reste debout, et je mourrai debout, face à l’arbitraire dont les deux larrons se sont accommodés à notre détriment, au détriment de celles et ceux qui attendent un vrai changement, dont ni l’une, ni l’autre, ne veulent !

Merci encore, Lino !

PIERROT DE B. ET A.



En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 19h07

Il faut d’autant plus d’abnégation pour voter SR qu’en cas de victoire, l’élection ne Royal ne sera pas imputée au bon report des voix des 1,94 % obtenues par MGB mais à celui des 18,5% du candidat UDF. Un bon score de Royal couronnera donc sa stratégie d’alliance avec l’UDF et mettra fin à tout désistement républicain en faveur du PCF. C’est un renversement d’alliance majeur qui marginalisera très longtemps l’antilibéralisme/anticapitalisme au profit d’alternances PS/UMP dont l’UDF sera le pivot et qui se feront toutes sur la base de son programme (retour de la constitution européenne, politique cadre en faveur de l’économie de marché, etc).

Jérôme



En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 19h41 - Posté par

vous n’avez quà voir comme les socialistes nous méprisent à présent de façon ostensible, ils sont persuadés qu’ils sont arrivés à leur fin, faire disparaître le PC, leur utilité ils vont maintenant la trouver chez Bayrou alors je ne peux plus cautionner ça et je fais pourtant la différence entre Sarko et Ségo mais expliquez moi pourquoi la résistance serait impossible sous sarko et possible sous ségo vous croyez que nos anciens camarades ont été si timorés en 40. Je vote blanc et je prends le maquis JM


En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 21h48 - Posté par

"mais expliquez moi pourquoi la résistance serait impossible sous sarko et possible sous ségo vous croyez que nos anciens camarades ont été si timorés en 40".

La résistance sera possible mais plus dure.

Sarko aura pour le servir la police, les médias... Il a verrouillé bien des postes dans l’administration et mis en place ses systèmes de délation... Gare aux purges !

Je ne suis pas maso. Je n’aime pas trop souffrir et entre deux maux je choisis le moins pénible.

Je n’aime pas Royale mais je déteste Sarkosy.

Je ne m’abstiendrai pas, je ne voterai pas "blanc".

Pour espérer ne pas avoir un dictateur au pouvoir, je voterai Royale.

Henri Ménard - Groix


En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 22h48 - Posté par

JM 84 61 : Ce n’est pas d’aujourd’hui que les soces nous méprisent . Il y a 40 ans que je me frotte à eux, et dans les durs moments - agression à mon domicile par 2 jeunes voyoux armés et drogués - je n’en ai vu AUCUN pour me témoigner un peu d’humanisme. Aujourd’hui, encore, à l’ombre du député soce ou rad soce de nos cantons bigourdans, ses "militants" ne savent répéter au sein du Cons. Munic. qu’ils n’ont pas besoin de nous pour être élus .L’analyse politique en-dessous des pâquerettes !!! Alors, je leur rends bien leur mépris . Mais je n’oublie pas que Hollande déclarait il y a qqs jours : " AU PC, IL NE RESTE QUE L’OS !!"

Alors que chacun fasse comme il voudra dimanche, pour ma part, il est hors de question que je vote pour des traîtres qui ont tué la GAUCHE et les espoirs de tout un peuple en trahissant leurs promesses, depuis des dizaines d’années, et qui ont

CIAO !!!

PIERROT DE B. ET A.


En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 20h01

MONSIEUR
vous avez une grande facilitée d ecriture que je n ai pas mais permettez moi de vous dire qu il ne suffit pas que d etre revolutionnaire pour faire avancer les choses.La situation actuelle merite mieux que tous ces discourts.Je n ai qu un passé de syndicaliste a opposer a votre engagement mais pour avoir rencontré des cas bien difficiles dans mes missions de chsct l heure etant ce qu elle est il ne doit y avoir aucune hesitation dans le vote segolène nous aurons bien le temps moi comme vous de faire la revolution après.Je vous prècise que je suis un electeur qui a dit non au rèfèrendum et qui le dirait encore, je n apprècie guère les orientations actuelles du ps mais je suis comme beaucoup père.Il est completement irresponsable d adopter votre attitude et de laisser la voie aussi libre a un personnage tel que sarko non,non,non voter et faites voter SEGOlèNE.Je vous direz aussi que le temps perdu ne se rattrape pas et malheureusement le peu de logique pour ne pas dire plus dans l expression du vote de l electorat actuellement a ètè plus que savament orchestrè regardez tout ce qui peu nous etre fait avalè par les chaines de tv et les stations radio sans jamais faire appel a la reflection et au jugement je le deplore certainemet autant que vous,voila ou est une partie de la solution
BD



En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 21h48 - Posté par

Une seule chose est claire, non ?? TOUT SAUF SARKOZY !!!
Et aux urnes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 22h31

J’irai voter Royal en pensant aux jeunes des cités, méprisés, en pensant aux sans-papiers menacés, pourchassés, terrorisés. On ne doit pas jouer la politique du pire pour se "refaire une santé politique". Nous sommes totalement lucides sur la direction du PS, totalement lucides sur la recomposition politique en cours avec le centre... Mais face au fasco-libéralisme soyons à la hauteur du danger ! L’heure n’est pas aux rancoeurs du premier tour mais à la résistance camarades !

Michel VUILLAUME
PCF Thonon les Bains (74)



En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
4 mai 2007 - 23h31 - Posté par

moi qui suit un amateur politique j´ecoute et j´entends les pro comme olivier besancenot ou marie ou arlette ou jose ou dominique ou gerard NOUS DIRE DE VOTER SEGO, oui j´aurai mal mais je voterai anti-sarko, salut jf dieux stuttgart


En réponse aux injonctions des partisans du vote Royal
5 mai 2007 - 00h22 - Posté par

cher michel oui , entre sego capitaliste et sarko imperalisme, je voterai capitaliste, salut a vous tous anar votant et encarte die linke = la gauche allemande jean francois dieux stuttgart





Communiqué de la CNT de Barcelone face aux derniers événements
mercredi 23 - 14h20
de : jean 1
Messages du président Bachar al-Assad en visite surprise sur le front d’Idleb (vidéo)
mercredi 23 - 12h38
de : nazairien
2 commentaires
Rassemblement soutien à Vincenzo Vecchi le 23 oct
mercredi 23 - 11h26
DÉSORDRE
mercredi 23 - 10h17
de : Ernest London
15 photos qui racontent les manifs à Barcelone
mercredi 23 - 10h11
À propos d’Extinction Rebellion – Partie III : La 4e Révolution industrielle
mardi 22 - 20h35
de : Kim Hill
SNCF : l’accident qui montre que le « train sans contrôleur » est dangereux pour tout le monde
mardi 22 - 20h24
de : Rachel Knaebel, avec Sophie Chapelle pour bastamag
Seconde Guerre mondiale : la Russie déclassifie des documents sur la libération de l’Europe par l’Armée rouge
mardi 22 - 14h22
de : nazairien
Projection "Au nom de tous mes frères. Journal de Nadine Loubet au Chili." jeudi 24 octobre 2019 à 20h
mardi 22 - 13h21
de : Nicole ff
L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
6 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce n'est pas la crainte de la folie qui nous forcera à laisser en berne le drapeau de l'imagination. André Breton
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite