Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ce que le premier tour a déjà changé


de : Le Figaro..
samedi 5 mai 2007 - 12h02 - Signaler aux modérateurs

La candidate socialiste s’est imposée dans la France de l’Ouest alors que Nicolas Sarkozy a engagé la conquête de l’Est sur les terres frontistes.

Sarkozy et l’électorat du FN

Lorsque l’on compare le score de Nicolas Sarkozy en 2007 avec le total droite (Chirac, Madelin, Boutin) de 2002, on remarque la très grande symétrie avec la carte d’implantation du Front national. Les gains ont été très importants dans tous les départements méditerranéens (avec 43,6 % des voix, Sarkozy a obtenu son record dans les Alpes-Maritimes). L’Alsace et Rhône-Alpes, deux autres places fortes de l’extrême droite, ont également vu le score de la droite nettement progresser. De même que dans les départements de la grande périphérie francilienne (Loiret, Aube, Eure-et-Loir, Oise, Seine-et-Marne, Yonne et Eure).

L’entreprise n’a pas fonctionné avec la même efficacité partout. Dans le Pas-de-Calais, l’Aisne, une partie des Ardennes, en Haute-Marne ou en Lorraine, Jean-Marie Le Pen parvenait à maintenir des scores assez importants (23 % à Freyming-Merlebach en Moselle, 21 % à Harnes dans le Pas-de-Calais, 19 % à Saint-Dizier en Haute-Marne par exemple). Dans ces régions, la base sociologique de l’électorat FN est beaucoup plus ouvrière et populaire qu’ailleurs et n’a semble-t-il pas été aussi tentée par le vote Sarkozy qu’en Paca ou dans le Languedoc-Roussillon.

Il faut également voir dans la performance de Nicolas Sarkozy le résultat d’une très forte mobilisation de ce que l’on pourrait appeler la « droite sociologique ». Les exemples sont nombreux en Ile-de-France : Neuilly (72 %), Le Chesnay (52 %), Garches (49,8 %), Boulogne (49 %), Versailles (47 %), sans oublier les arrondissements parisiens chics : 64 % dans le XVIe, 58,5 % dans le VIIIe et 56 % dans le VIIe. On retrouve le même « sur-vote » Sarkozy dans les enclaves riches des grandes agglomérations : 62 % à Bondues dans la métropole lilloise, 50,4 % à Écully, près de Lyon. On observe un phénomène similaire dans les zones de montagne où sont implantées des stations de sports d’hiver (Savoie et Haute-Savoie) et dans les riches terres agricoles : vignoble champenois et de Bourgogne, Beauce et Brie. Nicolas Sarkozy a également enregistré de forts résultats dans des fiefs des chasseurs (la baie de Somme, à l’embouchure de la Seine, dans la baie d’Isigny, le Cotentin, le Médoc).

Royal et la nouvelle géographie du PS

La carte d’évolution du vote Ségolène Royal révèle une nouvelle et surprenante géographie du vote socialiste. La candidate fait globalement moins bien que le total des voix de gauche en 2002 au sein d’un vaste triangle Nice-Caen-Strasbourg. Les scores de Royal apparaissent faibles dans les espaces périurbains des grandes agglomérations, notamment au sein des périphéries parisiennes ou lyonnaises. Mais la candidate socialiste progresse dans des territoires moins attendus. À partir de son fief des Deux-Sèvres, elle reconquiert une large partie du Sud-Ouest radical : elle s’impose dans un Limousin laissé en « friche » électorale par Jacques Chirac et labouré par François Hollande, mais gagne également des voix dans le Béarn de François Bayrou. Les gains sont également significatifs dans les bastions socialistes des Landes, de l’Ariège, de l’Aude et des Cévennes, où les voix de gauche avaient fait cruellement défaut à Lionel Jospin. Bénéficiant d’un vote utile, Ségolène Royal fait parallèlement progresser le score socialiste là où les « petits candidats » avaient obtenu des scores élevés en 2002, en Bretagne, dans les Alpes du Sud, les Ardennes, la Somme...

L’électorat royaliste reste plus que celui des deux autres « grands » candidats calé sur les terres ouvrières, à l’Est (sillon mosellan, bassins miniers...) mais aussi à l’Ouest. C’est une « première » pour la gauche que d’attirer massivement vers elle les « ouvriers » de l’Ouest, ceux qui votent traditionnellement « oui » à l’Europe et « non » à Le Pen. En cela, Ségolène Royal est l’une des premières candidates socialistes à parvenir à vraiment percer à la fois dans les terres de centre gauche (la droite chrétienne des années 1960-1970) et dans les bastions traditionnels « de la gauche de la gauche ».

Cependant, cette percée relative dans ces « bastions rouges » s’est effectuée principalement sur les bases d’un vote utile, qui a très largement épuisé, dès le premier tour, les réserves traditionnelles « à sa gauche ». La carte masque également la forte implantation urbaine de Ségolène Royal : elle y bénéficie notamment de sa bonne audience chez les jeunes (en particulier les nouveaux inscrits). Néanmoins, cette implantation se limite le plus souvent au centre-ville des grandes agglomérations et dans certaines banlieues : son audience diminue dès la première couronne périphérique (c’est particulièrement net à Strasbourg, Lyon, Besançon, Lille...).

Bayrou : permanences et nouveautés du vote centriste

La carte d’évolution du vote Bayrou reflète trois zones de forces et deux zones de faiblesses. La première zone de force s’apparente aux terres traditionnelles de la droite catholique, étudiées dès 1913 par André Siegfried : la plus vieille et la plus stable carte électorale de France qui avait majoritairement voté pour Édouard Balladur en 1995 et Raymond Barre en 1988 : le Grand Ouest, le Béarn, les Causses, la Loire, la Savoie, ­l’Alsace... Une partie de l’électorat chiraquien traditionnel du Massif Central (en Corrèze, notamment) a préféré Bayrou à l’héritier droitier Sarkozy.

La seconde zone de progression du candidat centriste se retrouve dans les villes, et les périphéries urbaines, notamment dans les quartiers de classes moyennes et aisées (Yvelines, Angers, Caen, Grenoble, arrondissements parisiens). La troisième zone de progression correspond à des espaces où l’extrême droite a beaucoup chuté depuis 2002 : l’Alsace, la grande couronne parisienne et la Savoie. François Bayrou ne parvient pas en revanche à progresser dans deux espaces marqués par la présence du FN. Dans le Grand Nord-Est, région ouvrière et populaire, ayant massivement voté « non » au référendum européen, le candidat centriste ne semble pas avoir réussi à fédérer un vote anti-Sarkozy de gauche, ni à capter une part du vote frontiste. François Bayrou ne perce pas non plus dans le Midi méditerranéen. La carte Bayrou est donc celle d’une France centriste étendue, à la fois rurale et urbaine, qui est aussi celle d’une France « dynamique » et « ouverte », qui gagne de la population ou qui en attire.

La mosaïque des petits candidats

La carte a été établie en prenant en compte le « petit candidat » arrivé en tête dans chaque canton. Étant donné l’écart de score entre Olivier Besancenot et les autres candidats, ce dernier n’a pas été intégré dans la liste. Philippe de Villiers arrive en tête dans toute la moitié nord du pays. Ses quelques points d’appui dans le sud correspondent à des fiefs du FN et montrent que Philippe de Villiers a pu récupérer une partie de l’électorat de Le Pen. C’est notamment le cas dans le Vaucluse où il a pu s’appuyer sur l’implantation de Jacques Bompard.

Frédéric Nihous, le candidat de CPNT, est en tête des petits candidats dans la Somme, le Pas-de-Calais et l’arrière-pays dunkerquois, le Cotentin et le littoral du Calvados, la Gironde (excepté l’agglomération bordelaise), une partie des Landes et du Gers ainsi que des cantons de montagne dispersés. Le PC arrive encore en tête dans ses bastions... mais il n’y devance plus que les petits partis. On voit ainsi apparaître le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, la Lorraine sidérurgique, quelques points d’appui en Ile-de-France, le Centre-Bretagne puis les « campagnes rouges » dans le Cher, l’Allier, le Limousin, la Dordogne et les Landes.

À sa gauche, Arlette Laguiller ne peut compter que sur quelques cantons industriels durement touchés par la crise au nord d’une ligne Le Havre-Nancy. José Bové, lui, a rencontré un écho plus favorable dans les campagnes pauvres du Grand Sud (Aveyron, le nord du Gard, la Lozère...). On retrouve ensuite des cantons de montagne pauvres et enclavées : sud du Pays basque, Ariège, haute-vallée de l’Aude, Diois et Briançonnais. La candidate des Verts bénéficie, quant à elle, d’une implantation très urbaine et assez aisée, concentrée dans les grandes métropoles.

* Directeur du laboratoire MTG-Université de Rouen. ** Directeur adjoint du département Opinion publique de l’Ifop. Les cartes ont été réalisées par Céline Colange (doctorante-Université de Rouen) et Jean-Paul Gosset (assistant ingénieur CNRS-UMR IDEES-Université de Rouen).

Source http://www.lefigaro.fr/election-pre...



Imprimer cet article





Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite