Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Est-ce que ça devait finir comme ça ?


de : Davide
lundi 7 mai 2007 - 00h55 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 15.4 ko

de Davide

26 septembre 2002, une histoire commence. Je débarquais alors Gare de Bercy, lourd de quinze heures de trains, de vingt-et-un ans d’âge et de lectures : Voltaire, Rousseau, Racine, Baudelaire, Maupassant, Pennac, et j’allais enfin les voir chez eux, lire la déclaration des droits de l’homme, et la poésie et les humeurs de Belleville et d’ailleurs dans les yeux de chaque habitant, j’étais venu pour devenir l’un d’eux, je n’avais vécu ma vie précédente que pour ça, pour transformer un rêve en réalité.

L’émergence démocratique qui avait très fort sonné au printemps de cette même année ne m’effleurait guère, j’étais peinard, j’étais ailleurs, et cela me suffisait : le pays de la liberté, de l’art, de l’amour, de la poésie et de Malraux, la terre qui donne asile à toutes les idées, toutes les couleurs, toutes les avant-gardes, grande ouverte pour moi en train de l’arpenter en cherchant un coin vierge pour planter mes racines soustraites à un passé où elles n’étaient plus les miennes.

Une inscription en fac de lettres et des ambitions d’écrivain, mais je passais le plus clair de mon temps à parcourir les rues une à une, dans tous les sens, en L comme le cavalier des échecs… Monceau et Ménilmontant, Auteuil et la Goutte d’Or se valaient, il n’y avait pas de bourges ni d’ouvriers, tous jouissaient et souffraient de la même manière, puisque j’étais vêtu des habits de l’Étranger.

6 mai 2007, j’ai encore tous mes rêves dans la poche. J’ai aimé, j’ai souffert, j’ai éprouvé ; j’ai travaillé et je me suis révolté, j’ai ramé, j’ai écrit. Je me suis posé des questions, à peine j’y ai répondu que d’autres sont venues et reviennent, de plus en plus nombreuses : j’ai vécu. Je vis, intensément.

Mais aujourd’hui, ce jour même, un jour quelconque coincé entre hier et demain, plus de la moitié de ces gens, de ce peuple dans les yeux duquel je cherchais à lire les poèmes d’Eluard et le désespoir d’Artaud, a choisi de ne plus vivre intensément. Aujourd’hui les loups sont entrés dans Paris, ni par Issy ni par Ivry, mais par chaque bulletin passé par la fente des urnes. Tant d’années pour devenir citoyen d’un peuple que j’ai choisi puisque je ne suis pas né parmi eux, tant d’années à découvrir leur musique, leur théâtre, lire leur littérature, réchauffer les sièges de leurs salles de cinéma, et leurs trottoirs, les trottoirs, les trottoirs.

Plus de la moitié des gens que je côtoie chaque jour dans le métro ont choisi de rétablir les valeurs. Ils ont choisi de « respecter » ceux qui ont voté pour le champ adverse. Ils ont choisi de se foutre de mes rêves et de ceux des autres, ils ont choisi de les tuer. Ils ont choisi d’oublier que c’est l’avenue Jean Jaurès qui sert de frontière entre Aubervilliers et Pantin, qu’Aragon a aimé Elsa comme j’ai aimé Julie, que Kyo a donné son cyanure à un camarade, que Monsieur Hamil n’a jamais oublié Djamila. Ils ont choisi que la République, la « chose de tous », doit appartenir à quelques-uns seulement, et que les autres doivent travailler plus pour ceux-là.

Aujourd’hui la moitié des Français, plus quelques-uns, célèbrent le fait que rien ne va changer, tandis que les autres, et l’Algérie, et le Maroc, et le Congo, et le Sénégal, et des millions d’autres, tous ceux qui cherchent en France non pas une vie, mais un peu de survie, pleurent parce que rien ne va changer. Toute cette France, tout ce Paris que j’ai aimé, je les aime aujourd’hui comme on aime une femme qui vous a quitté. Tout le poids d’un âge qui avance, que j’avais arrêtée avec un doigt tendu vers le ciel grâce à l’espoir, m’est tombé dessus comme un bloc de ciment armé, et tout d’un trait je me sens plus vieux de dix ans.

Des rêves d’art, et les rêves des autres de fuir la guerre et la famine, des rêves de s’exprimer, de chanter et de crier, des rêves sont morts ce jour, et me tombent dessus.

La vie est un roman tragique, mais est-ce que ça devait finir comme ça ?



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 02h45

ralala, voilà ce qui se passe quand on laisse la politique étrangère à Doudou-Blabla :
"Je débarquais alors Gare de Bercy, lourd de quinze heures de trains, de vingt-et-un ans d’âge et de lectures : Voltaire, Rousseau, Racine, Baudelaire, Maupassant, Pennac, et j’allais enfin les voir chez eux"
>>> On ne t’as pas dit ? Mais il sont morts !!!

Allez, une note d’humour pour te dire qu’on se couchera pas tous devant le Sarkome de Kaposi et que ce n’est pas parce que Pétain, Laval ou Louis-Phillipe existent que tes héros disparaissent. *clin d’oeil* La France c’est aussi malheureusement parfois ce curieux mélange.
Les choses risquent de se compliquer pour les activistes mais tous les gens qui ont tendus la main aux sans-papier, immigrés et aux grand-pères chinois devant les maternelles ne vont pas disparaitre tout à coup alors ne perd pas subitement tout espoir.

On se couchera pas tous. Et si certains tombent d’autres se relèveront comme dit la chanson.

Courage !

Ysengrin



Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 10h35 - Posté par

Bon courage à toi Ysengrin, parce que ça pue la trahison de tous les côtés ! Maintenant, je sais qu’on a déjà perdu aux législatives. On peut même rester à la maison pour faire plus simple.


Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 11h10 - Posté par

Il est vrai qu’il y a cinq ans je vivais dans un monde de livres, que la France n’était pour moi que des livres, et encore des monuments et des tableaux, il est vrai aussi qu’en Italie on avait d’autres chats à fouetter (lis Berlusconi) ;)
Entre-temps j’ai appris à voir la réalité en face, à tisser des liens entre ces morts illustres (mais sont-ils vraiment morts ?) et les rafles, les grand-pères chinois et les mecs qui dorment dans la rue, et d’autant plus ma compréhension s’en retrouve défaillante...
Et puis enfin, j’ai écrit ça hier soir, après avoir marché des heures dans ces mêmes rues qu’il y a cinq ans, complètement soûl pour la déception. Quitter son pays et toute sa vie (quoique quitter l’Italie à 21 ans est tout de même autre chose que quitter l’Afrique à 40 ans passés) pour se reconstruire ailleurs n’est pas facile, comme il n’est pas facile de voir qu’aujourd’hui c’est la Négation même de tout ce en quoi je crois qui siège au sommet de l’Etat.
Mais ce matin ça va mieux (à part la gueule de bois), et bien sûr que nous nous relèverons, et bien sûr que je serai encore et à nouveau de toutes les luttes !
d.


Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 11h33 - Posté par

Voilà
Comme Ysengrin
Pas pleurer, se relever.
Continuer
Différemment.
Hop

LaBrune


Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 10h07

Ceux qui ont dit "NON" d’emblée en 1940

pour entrer "immédiatement" en résistance

n’étaient que 2%

.....

Mais ce sont ceux là qui ont permis

que le mot "HONNEUR" puisse encore s’écrire en français.

RESISTANCE !

Michèle



Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 10h36

LA FRANCE= la honte de l’europe, le petit Pétain est passé

Merci les socialos

Varenne L






Contre l’interdiction du parti communiste polonais
jeudi 27 - 09h23
de : jodez
1 commentaire
Suppression de tournées : La Poste invente le facteur qui traverse les murs
jeudi 27 - 07h58
Désencerclement : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 27 - 07h28
de : Hdm
Mme. Belloubet pressentie pour le Cour des Comptes ?
mercredi 26 - 11h22
de : joclaude
3 commentaires
Anti-racisme à gauche et signes religieux. (Fr - Deutsch)
mercredi 26 - 00h26
de : Christian DELARUE - Monique DEMARE
UN ESPACE INDÉFENDABLE - L’Aménagement urbain à l’heure sécuritaire
mardi 25 - 07h03
de : Ernest London
Élections, piège à cons ?
lundi 24 - 13h28
de : jean1
1 commentaire
A paris . 24 février 2020 : Les rendez-vous de Publico. ATTENTION (R)évolution permanente
lundi 24 - 12h18
de : jean1
2 commentaires
La Bourse de Paris s’affole face au coronavirus
lundi 24 - 10h55
de : nazairien
6 commentaires
Retraites : « avec le 31 mars, nous voulons refaire une très, très grosse journée »
lundi 24 - 09h12
1 commentaire
AGRIBASHING : COMMUNAUTARISME & AMALGAME
dimanche 23 - 21h44
de : Christian DELARUE
1 commentaire
No soy un hombre libre .
dimanche 23 - 16h07
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Éric Drouet évacué du Salon de l’Agriculture
samedi 22 - 11h49
2 commentaires
Ça branle dans le manche ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 20 - 06h14
de : Hdm
(video) Quand Castaner étale l’intimité d’Olivier Faure... pour défendre celle de Benjamin Griveaux
mercredi 19 - 17h48
de : Arnaud Benedetti
2 commentaires
DÉMOCRATIE - Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France
mardi 18 - 20h32
de : Ernest London
MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
3 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
2 commentaires
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO
POUR UNE ÉCONOMIE LIBERTAIRE
vendredi 14 - 12h01
de : Ernest London
1 commentaire
Fiorina Lignier, Gilet jaune et défigurée : Reportage avec video à voir absolument !
vendredi 14 - 10h19
de : JO
2 commentaires
Animaux, système démocratique inclusif et trajet vers plus de civilisation
vendredi 14 - 03h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Loi travail, gilets jaunes, retraites : « une mise en ébullition de la société française »
jeudi 13 - 08h54
30 ans et deux siècles... C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 13 - 05h46
de : Hdm
1 commentaire
17 Février ?
mercredi 12 - 14h18
de : Martine
2 commentaires
Dérives inquiétantes du secrétaire général du PCF
mercredi 12 - 07h58
de : Jean-Marie Défossé
5 commentaires
QU’EST-CE QUE LE PROLETARIAT ?
mardi 11 - 18h15
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans cœur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite