Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Est-ce que ça devait finir comme ça ?
de : Davide
lundi 7 mai 2007 - 00h55 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 15.4 ko

de Davide

26 septembre 2002, une histoire commence. Je débarquais alors Gare de Bercy, lourd de quinze heures de trains, de vingt-et-un ans d’âge et de lectures : Voltaire, Rousseau, Racine, Baudelaire, Maupassant, Pennac, et j’allais enfin les voir chez eux, lire la déclaration des droits de l’homme, et la poésie et les humeurs de Belleville et d’ailleurs dans les yeux de chaque habitant, j’étais venu pour devenir l’un d’eux, je n’avais vécu ma vie précédente que pour ça, pour transformer un rêve en réalité.

L’émergence démocratique qui avait très fort sonné au printemps de cette même année ne m’effleurait guère, j’étais peinard, j’étais ailleurs, et cela me suffisait : le pays de la liberté, de l’art, de l’amour, de la poésie et de Malraux, la terre qui donne asile à toutes les idées, toutes les couleurs, toutes les avant-gardes, grande ouverte pour moi en train de l’arpenter en cherchant un coin vierge pour planter mes racines soustraites à un passé où elles n’étaient plus les miennes.

Une inscription en fac de lettres et des ambitions d’écrivain, mais je passais le plus clair de mon temps à parcourir les rues une à une, dans tous les sens, en L comme le cavalier des échecs… Monceau et Ménilmontant, Auteuil et la Goutte d’Or se valaient, il n’y avait pas de bourges ni d’ouvriers, tous jouissaient et souffraient de la même manière, puisque j’étais vêtu des habits de l’Étranger.

6 mai 2007, j’ai encore tous mes rêves dans la poche. J’ai aimé, j’ai souffert, j’ai éprouvé ; j’ai travaillé et je me suis révolté, j’ai ramé, j’ai écrit. Je me suis posé des questions, à peine j’y ai répondu que d’autres sont venues et reviennent, de plus en plus nombreuses : j’ai vécu. Je vis, intensément.

Mais aujourd’hui, ce jour même, un jour quelconque coincé entre hier et demain, plus de la moitié de ces gens, de ce peuple dans les yeux duquel je cherchais à lire les poèmes d’Eluard et le désespoir d’Artaud, a choisi de ne plus vivre intensément. Aujourd’hui les loups sont entrés dans Paris, ni par Issy ni par Ivry, mais par chaque bulletin passé par la fente des urnes. Tant d’années pour devenir citoyen d’un peuple que j’ai choisi puisque je ne suis pas né parmi eux, tant d’années à découvrir leur musique, leur théâtre, lire leur littérature, réchauffer les sièges de leurs salles de cinéma, et leurs trottoirs, les trottoirs, les trottoirs.

Plus de la moitié des gens que je côtoie chaque jour dans le métro ont choisi de rétablir les valeurs. Ils ont choisi de « respecter » ceux qui ont voté pour le champ adverse. Ils ont choisi de se foutre de mes rêves et de ceux des autres, ils ont choisi de les tuer. Ils ont choisi d’oublier que c’est l’avenue Jean Jaurès qui sert de frontière entre Aubervilliers et Pantin, qu’Aragon a aimé Elsa comme j’ai aimé Julie, que Kyo a donné son cyanure à un camarade, que Monsieur Hamil n’a jamais oublié Djamila. Ils ont choisi que la République, la « chose de tous », doit appartenir à quelques-uns seulement, et que les autres doivent travailler plus pour ceux-là.

Aujourd’hui la moitié des Français, plus quelques-uns, célèbrent le fait que rien ne va changer, tandis que les autres, et l’Algérie, et le Maroc, et le Congo, et le Sénégal, et des millions d’autres, tous ceux qui cherchent en France non pas une vie, mais un peu de survie, pleurent parce que rien ne va changer. Toute cette France, tout ce Paris que j’ai aimé, je les aime aujourd’hui comme on aime une femme qui vous a quitté. Tout le poids d’un âge qui avance, que j’avais arrêtée avec un doigt tendu vers le ciel grâce à l’espoir, m’est tombé dessus comme un bloc de ciment armé, et tout d’un trait je me sens plus vieux de dix ans.

Des rêves d’art, et les rêves des autres de fuir la guerre et la famine, des rêves de s’exprimer, de chanter et de crier, des rêves sont morts ce jour, et me tombent dessus.

La vie est un roman tragique, mais est-ce que ça devait finir comme ça ?



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 02h45

ralala, voilà ce qui se passe quand on laisse la politique étrangère à Doudou-Blabla :
"Je débarquais alors Gare de Bercy, lourd de quinze heures de trains, de vingt-et-un ans d’âge et de lectures : Voltaire, Rousseau, Racine, Baudelaire, Maupassant, Pennac, et j’allais enfin les voir chez eux"
>>> On ne t’as pas dit ? Mais il sont morts !!!

Allez, une note d’humour pour te dire qu’on se couchera pas tous devant le Sarkome de Kaposi et que ce n’est pas parce que Pétain, Laval ou Louis-Phillipe existent que tes héros disparaissent. *clin d’oeil* La France c’est aussi malheureusement parfois ce curieux mélange.
Les choses risquent de se compliquer pour les activistes mais tous les gens qui ont tendus la main aux sans-papier, immigrés et aux grand-pères chinois devant les maternelles ne vont pas disparaitre tout à coup alors ne perd pas subitement tout espoir.

On se couchera pas tous. Et si certains tombent d’autres se relèveront comme dit la chanson.

Courage !

Ysengrin



Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 10h35 - Posté par

Bon courage à toi Ysengrin, parce que ça pue la trahison de tous les côtés ! Maintenant, je sais qu’on a déjà perdu aux législatives. On peut même rester à la maison pour faire plus simple.


Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 11h10 - Posté par

Il est vrai qu’il y a cinq ans je vivais dans un monde de livres, que la France n’était pour moi que des livres, et encore des monuments et des tableaux, il est vrai aussi qu’en Italie on avait d’autres chats à fouetter (lis Berlusconi) ;)
Entre-temps j’ai appris à voir la réalité en face, à tisser des liens entre ces morts illustres (mais sont-ils vraiment morts ?) et les rafles, les grand-pères chinois et les mecs qui dorment dans la rue, et d’autant plus ma compréhension s’en retrouve défaillante...
Et puis enfin, j’ai écrit ça hier soir, après avoir marché des heures dans ces mêmes rues qu’il y a cinq ans, complètement soûl pour la déception. Quitter son pays et toute sa vie (quoique quitter l’Italie à 21 ans est tout de même autre chose que quitter l’Afrique à 40 ans passés) pour se reconstruire ailleurs n’est pas facile, comme il n’est pas facile de voir qu’aujourd’hui c’est la Négation même de tout ce en quoi je crois qui siège au sommet de l’Etat.
Mais ce matin ça va mieux (à part la gueule de bois), et bien sûr que nous nous relèverons, et bien sûr que je serai encore et à nouveau de toutes les luttes !
d.


Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 11h33 - Posté par

Voilà
Comme Ysengrin
Pas pleurer, se relever.
Continuer
Différemment.
Hop

LaBrune


Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 10h07

Ceux qui ont dit "NON" d’emblée en 1940

pour entrer "immédiatement" en résistance

n’étaient que 2%

.....

Mais ce sont ceux là qui ont permis

que le mot "HONNEUR" puisse encore s’écrire en français.

RESISTANCE !

Michèle



Est-ce que ça devait finir comme ça ?
7 mai 2007 - 10h36

LA FRANCE= la honte de l’europe, le petit Pétain est passé

Merci les socialos

Varenne L






Marche du 21 sept à Paris : 1 km et lacrymos |
samedi 21 - 20h12
de : Christian DELARUE
Gilets-Jaunes - Acte 45 - Dès ce matin mobilisation massive à Paris !
samedi 21 - 11h21
de : joclaude
C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
2 commentaires
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu'ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite