Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
de : Attac France
lundi 7 mai 2007 - 16h13 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

L’élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République marque un tournant de la vie politique française à plus d’un titre. C’est en premier lieu la victoire d’une droite dure et décomplexée qui a réussi à diffuser dans la population, y compris dans certaines couches populaires, les idées propres à satisfaire avant tout les milieux financiers et les groupes sociaux les plus fortunés, et aussi à intégrer dans son projet les principaux thèmes de l’extrême droite. En développant une rhétorique identitaire à caractère xénophobe et nationaliste et en pratiquant un discours à double sens, elle a pris à contre-pied toutes les forces se réclamant du mouvement social et citoyen : le slogan sur la « valeur travail » masque la destruction du droit du travail et de la protection sociale ; la rengaine « travailler plus pour gagner plus » dissimule l’aggravation criante des inégalités, la stagnation des salaires et l’envol des profits ; le martèlement sur la sécurité fait oublier la restriction des libertés ; l’incantation à la modernisation de la France ouvre la voie à son alignement sur les dogmes néolibéraux.

Le second tour de l’élection présidentielle confirme aussi l’échec de toutes les gauches.

* Échec de la gauche traditionnelle qui n’a pas réussi à rendre crédible un projet de transformation sociale véritable, empêtrée qu’elle est dans des dilemmes terribles :

 accompagner la mutation du capitalisme visant à tout marchandiser ou bien en combattre la logique en lui mettant des bornes solides ;

 approfondir la dérive libérale de l’Europe ou bien engager celle-ci vers un objectif social et écologique.

* Échec également de la gauche anti-libérale qui, dans une cacophonie désastreuse, a enterré la construction de l’unité qui avait permis la victoire contre le traité constitutionnel européen en 2005. La situation devant laquelle le mouvement social et citoyen se trouve exige un examen approfondi des raisons pour lesquelles le néolibéralisme ne recule pas, mais se durcit, en dépit des résistances que lui opposent ceux qui refusent la dégradation des conditions d’emploi, les délocalisations, la disparition progressive des services publics, la baisse de la fiscalité sur les plus riches, la dégradation écologique, la pénétration des OGM dans les campagnes, etc.

L’association Attac voit dans cette exigence de réflexion une nouvelle raison de poursuivre son travail d’éducation populaire pour que les citoyens puissent se réapproprier la politique, c’est-à-dire peser effectivement sur les décisions qui les concernent, bien au-delà des simples échéances électorales. A ce titre, les rendez-vous essentiels sont devant nous : la résorption du chômage appelle une répartition juste des richesses, sans laquelle il ne peut y avoir de base sociale populaire à la transformation sociale ; les services publics pour tous demandent des impôts progressifs sur tous les revenus ; des retraites équilibrées ont besoin, non de fonds de pension, mais de cotisations sociales progressant au rythme de la richesse produite ; l’écologie exige une régulation planétaire ; un monde vivable pour tous et en paix doit impérativement substituer la coopération à la concurrence dont sont surtout victimes les plus démunis dans les pays les plus pauvres ; la solidarité, la justice et la démocratie sont incompatibles avec les impératifs dictés par les capitaux circulant librement.

C’est autour de ces propositions que la résistance au néolibéralisme pourra être active, offensive et efficace. Attac prendra toute sa part à une telle dynamique qui aura du sens si elle devient celle des citoyens.

6 mai 2007

Attac France, 66-72 rue Marceau, 93100 Montreuil-sous-Bois



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
7 mai 2007 - 16h39

Parmi les causes de l’échec, il ne faudrait pas oublier la désertion des militants d’Attac après le référendum causée par une ubuesque guerre de direction. ATTAC n’est pas exempte donc de tout reproche dans le lamentable scénario de cette présidentielle.

Sur le fond , je reviendrai sur un point des propositions d’Attac pour se relever.......la sempiternelle "répartition juste des richesses". Voilà où Sarkozy nous a massacré !! Pourquoi ?
Car la question est celle de la création des richesses, soit avec une nouvelle croissance démocratique respectueuse des hommes et de l’environnement soit avec le" travailler plus pour gagner plus" de Sarkozy.

Si on dit répartition juste, on ne propose pas de rupture claire, on continue mais on fera gaffe d’être plus juste. Sarko se paie donc le luxe de nous prendre sur notre gauche et vas y Jaurès et vas y Mocquet.......Pourquoi sur notre gauche, parcequ’il est sur un mode de mouvement et de radicalité. Il se situe au coeur du processus de la création des richesses et non de leur répartition, si bien qu’il fait le coup du fameux gateau que l’on ne peut couper et recouper à l’infini pour enfoncer les 35 heures !!

Ce débat agite la gauche, la LCR croit tenir le bout de la radicalité en braillant" répartition juste des richesses". J’entends Engels ricaner et reprendre de volée Duhring une fois de plus. Les termes du débat étaient les mêmes, Duhring avait cru faire faire un pas à la pensée socialiste en réclâmant une égalité de répartition des richesses.....ce à quoi Engels rétorquait que le problême n’est pas de répartir justement ce que le capitalisme produit mais de produire autrement et d’ouvrir la voie à un mode de production nouveau.

Travaillons ensemble à explorer les voies d’une nouvelle croissance démocratique respectueuse des hommes car ils en seraient nos seulement des acteurs mais des auteurs conscients.
JP VEYTIZOUX



Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
7 mai 2007 - 17h15 - Posté par

Voilà une analyse interessante. Merci JP.

Jips


Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
7 mai 2007 - 17h34 - Posté par

« ubuesque guerre de direction » ? Comment doit fonctionner une organisation ?
Des militants sont insatisfaits du fonctionnement d’une direction [ça peut arriver dans un groupe humain ?]
Il y a une AG. Il y a des élections. Y a-t-il d’autres façons de procéder ?
Il y a des irrégularités assez grossières. Plusieurs rapports parallèles sont faits. Les irrégularités sont confirmées. L’élection est annulée. On revote.
il est lamentable d’en arriver là
[ça a pu se produire dans d’autres partis, avant ou après le coup des adhérents à 20 euros, qui adhèrent par internet tous à la même seconde dans une même fédération...]. Sauf qu’à Attac on a annulé et on a revoté, ça reste grave, mais la sortie a été démocratique, même si le groupe mis en minorité sévère n’admet pas le verdict et cultive sa dissidence.
comme en un certain décembre la culture du consensus ne fonctionne qu’autant que dure ledit consensus. Mais des illusionnés du consensus à tout prix renvoient dos à dos les défenseurs des options en débat, et claquent la porte. On attend toujours leur solution démocratique.
Faut-il convoquer le Père Ubu dès que deux tendances s’opposent dans une organisation et qu’il est tranché par un vote ? Le pauvre Ubu n’aurait guère de repos, merdre !
« ATTAC [en bloc !] n’est pas exempte de tout reproche... »
Sans doute...
« ...dans le lamentable scénario de cette présidentielle »
Rappelons tout de même qu’ATTAC est un outil de repolitisation des esprits, d’éducation populaire, et pas du tout un parti politique, ni le support d’un parti politique. Attac peut s’enorgueillir de ce que la plupart des 125 propositions font partie de ses revendications. D’autres n’ont pas été reprises, comme la sortie de la France de l’OCDE.
En 2005 ATTAC a pris toute sa place dans une campagne unitaire contre le TCE.
A des élections présidentielles, en 2002 comme en 2007, ATTAC pouvait difficilement s’immiscer entre des partis déjà bien à la peine, d’autant plus que nombre de militants d’ATTAC ont participé à la campagne aux côtés de leurs partis préférés.


Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
7 mai 2007 - 19h53 - Posté par

J’ai voté MGB et je dis merci ATTAC car j’apprécie beaucoup vos contributions à l’éducation populaire ...j’ai lu dernièrement vos livrets sur les impôts et sur les multinationnales , c’est pas trés cher , c’est clair et ça permet d’avoir un autre son de cloche que celui asséné ds les médias habituels !

Cependant, je pense que bcp de nos concitoyens n’ont pas accès à cette information, il faudrait sortir des feuillets gratuits chaque fois qu’une énormité économique est balancée ds la médias et les distribuer ds les boîtes aux lettres !

Marjo


Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
8 mai 2007 - 11h10 - Posté par

D’accord, j’ai été vite en besogne sur la crise d’ATTAC mais là n’était pas l’objet essentiel de mon message.......je trouve que le mot d’ordre de "répartition juste des richesses" est très léger, qu’il n’amène pas de neuf mais qu’il revient sur des questions qui ont été réglées idéologiquement dans le mouvement de pensée marxiste. C’est le fil rouge de L’Anti- Dûrhing d’Engels . C’est pourquoi je suis communiste par exemple car je ne crois pas à une possibilité pratique de répartition vraiment juste des richesses dans le mode de production capitaliste.

JP VEYTIZOUX


Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
7 mai 2007 - 23h43 - Posté par

86.***.177.*** écrit :

Parmi les causes de l’échec, il ne faudrait pas oublier la désertion des militants d’Attac après le référendum causée par une ubuesque guerre de direction.

Ubuesque ?

Les dirigeants historiques d’Attac, ceux qui avaient fait de cette association une force comptant 30 000 adhérents (moins de 10 000 aujourd’hui) ont été évincés par une équipe qui travaillait à leur départ, bien avant cette affaire de fraude dont les responsables n’ont jamais été découverts et dont nul ne parle plus aujourd’hui.

Nous avons assisté, non pas à une péripétie ubuesque, ni à une guerre des chefs, mais bien à un virage idéologique.

Attac qui fut si active durant la campagne du référendum sur l’Europe a été absente des élections présidentielles. Sur l’idée d’un appel éventuel en faveur de Ségolène Royal après le premier tour, les divergences étaient telles au sein de l’équipe dirigeante, qu’elle a dû s’en remettre à un vote de ses comités locaux pour savoir quelle attitude prendre. Ce procédé a pris du temps (trop) et a fait remonter des résultats mettant en évidence des divisions nourries des flottements de la direction. Au bout était la paralysie.

Sur d’autres sujets d’importance, la nouvelle direction d’Attac a su s’affranchir de telles lourdeurs, c’est-à-dire prendre ses responsabilités dans l’urgence. Le communiqué ci-dessus n’a d’ailleurs pas été soumis au vote de ses comités. Il était pourtant moins urgent qu’un appel à barrer la route à Sarkozi.

Ceux qui ne se résignent pas à ce nouveau visage d’Attac ligoté par des « organisations fondatrices » dont certaines voient dans Attac une concurrente qui chasse sur leur terre, ont créé au sein d’Attac un réseau, « Avenir d’Attac ». Ce réseau poursuit la lutte initiale qui fit le prestige de l’association, il s’est prononcé sans ambiguïté, et vite, pour un vote en faveur de la candidate qui pouvait nous épargner cinq ans de sarkozisme.

On risque de ne rien comprendre aux problèmes de la gauche politique et à ceux d’Attac si on les réduit à des querelles de personnes alors qu’il s’agit de graves problèmes de fond.

MV


Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
9 mai 2007 - 10h08 - Posté par

Apprendre à lire au positif est la seule issue pour sortir de l’impasse.

Donc, lire le manifeste altermondialiste d’attac ,non pour le bader, mais simplement pour le connaître est un des premiers pas à faire dans ce sens.

Car "Mal nommer les choses, c’est ajouter du malheur au monde " AC

Bonne lecture.

m


Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
7 mai 2007 - 20h09

Je partage le ressentiment envers de nombreuses organisations non-partisanes. BOVÉ est un bon exemple de donneur de leçon qui énervait à force de non représentativité (ou de ne pas pouvoir voter pour lui justement !). C’est bien son seul honneur dans cette campagne que de s’être présenté. En plus ça lui aura donné une leçon (comme quoi c’est moins facile que ça la politique politicienne hein ?).

Les ONGs et autres organisations non-partisanes (syndicats, etc) sont des outils qui ont des objectifs précis autre que l’élection d’un candidat et/ou l’arrivée d’un parti au pouvoir. Mais pour beaucoup (je mettrais les syndicats à part) la frontière est mince d’avec les partis tant leur objet est politique et leur action remplace celle d’éventuels partis.

Une dérive s’est installée qui, pour ces élections, semble avoir un peu reculée : Celle de croire qu’il est possible de ne pas s’engager dans un parti (au moins le temps d’une campagne ?) et de juste voguer de pétitions en manifestations et de fêtes en défaites. De croire que la rue peut gouverner (ça fait peut-être frétiller dans le slip de certains mais ça a de sales relents avouons-le) et qu’elle peut gouverner hors parti.

Je passe rapidement sur la légitimité parfois douteuse du concept d’ONG. Et oui, ça fait parfois un peu "Lobby", ce qui n’a rien de démocratique (à priori ce sont les partis qui sont élus et qui sont sencés agir au nom du peuple).

On n’accusera pas ATTAC de tous les mots de la terre mais peut-être qu’une prise de conscience sur la participation, même légère, au "tous pourris" de gauche serait bienvenue (ce qui rejoint mon parallèle avec BOVE. ATTAC est un bon réservoir d’idées que certains postiers ayant la critique facile mais la solution moins évidente ferait bien de mieux écouter. Mais. Il me semble, qu’à une certaine époque, démocratique, les idées de portaient du coeur des partis. Il est justement TRES dommage que les idées d’ATTAC soient reprises un peu partout pour n’arriver nulle part.

C’est très beau la pureté "apolitique" ou "non-partisane" mais réservons cela aux journaliste de TF1 peut-être ? Il serait temps de redevenir capable de s’engager massivement pour un-euh candidat-euh. Peur de se faire enfler façons extrême d’un côté (vieux repoussoir à la Staline) ou de façon molle de l’autre (vieux repoussoir à la Miterrand), ça peut se comprendre. Mais peut-être qu’on pourrait enfin revenir à une union raisonnée (raisonnable ?) sans désir de lendemain qui chantent (dans le sang) mais sans désir de mal au cul non plus. Avec un parti fort (donc des membres alias des militant-euh-s (coucou ATTAC)), avec des idées fortes (coucou ATTAC et consorts) et UN représentant (coucou les élus et les chefs de partis).
Bref oser avoir un parti, être encarter, militer... la gauche décomplexée ??

Parfois, dans des crises de désespoir peut-être, on se prend à rêver que greenpeace soit les verts (ou l’inverse (surtout l’inverse)), ATTAC la LCR ou le PCF (ou surtout l’inverse). Mais qui de la poule ou de l’oeuf dans le militantisme sous sa forme actuelle. Est-ce que les partis ne font rien dans les situations graves parce qu’ils ont perdu leurs membres actif au profit des "ONGs" (AC, MRAP, etc.) ou est-ce parce qu’ils ne font rien que les gens se sont mobilisés en réseaux hors partis ?
Toujours est-il qu’à l’heure actuelle les "ONG" se partagent l’action et les partis en sont réduit aux "annonces" (plutôt des dénonciations en général).
Et je doute que ce soit en se renvoyant la balle de "la faute" (très catho en fait comme truc mais bon) qu’on s’en sorte

Comme vous le voyez, et malgré l’intérêt qu’on peut vous porter, il y a du ressentiment qui peut avoir ses raisons.

Pitié, inversons la défiance envers les politiques, surtout de gauche. Aidez-nous.

Ysengrin

PS : Ou pour dire tout ça plus simplement, les donneurs de leçons hors de partis commencent à donner les glandes. J’ai une pensée pour tous les gens, même (et surtout) au PS qui se sont déchiré le cul à tracter, militer, démonter le discours de Sarkozy sur les marchés, and so on...



Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
7 mai 2007 - 20h20 - Posté par

Il faudrait certes plus de monde ds les partis ..de gauche et au PCF en particulier ...ms c’est aussi au PCF de donner envie d’aller vers lui ...

Ensuite , je trouve , au contraire , qu’un mouvement d’éducation populaire est tout à fait légitime et n’est pas en contradiction avec la nécessaire existence de partis .

La droite a gagné la bataille idéologique (du moins pdt cette élection) , en grande partie, parce qu’elle a eu tte la presse , ts les lobbys et en particulier le MEDEF derrière qui a préparé l’opinion depuis belle lurette, cette diffusion a envahi ts les supports et 98% des médias ...

Alors , je trouve bien qu’un mvt comme ATTAC diffuse une information alternative qui s’additionne à d’autres comme l’huma afin de faire vivre un pluralisme bien malade ...

Il n’est pas incompatible d’appartenir à ATTAC et au PCF ...

Marjo


Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
7 mai 2007 - 21h00 - Posté par

Ce n’est pas incompatible encore faut-il le faire.

Ce n’est pas incompatible mais à l’heure actuelle clairement insuffisant pour arriver à peser politiquement.

Ce n’est pas moi qui ouvre un sujet en donnant des leçons sur comment gagner, pourquoi, etc., non plus hein ?

ATTAC fait autant partie de la gauche qui n’a pas gagné que les responsables politiques. Que nous tous.

Alors... On ne change rien à comment on fonctionne à l’heure actuelle ? Et c’est comme ça que ça va suffire ? J’avoue ne pas avoir aimé la phrase avec "nos xmille propositions ont été reprises par tous". Ca nous fait une belle jambe vu que tous ou presque se sont fait laminés.

Ca ne remet pas en cause l’intérêt des réflections mais c’est un peu comme le fauchage des OGM (d’où la comparaison avec BOVÉ du précédent message) ou une intervention de greenpeace. Ca fait juste diablement râler que tout ça ne soit pas un grand parti de gauche (avec ses courants certes) clairement identifiable et donc, puissant mais seulement des interventions "isolées" (au yeux du grand public) de groupes plus ou moins importants.

L’union fait la force quoi. Et il s’agit bien de faire poids face à un rouleau compresseur médiatique tel que notre Bush national.

Allez, j’aboie mais ne mords pas.

Ysengrin > Loup Solidaire


Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
8 mai 2007 - 11h17 - Posté par

Marjo, le pb n’est pas l’existence d’ATTAC ni de la diffusion d’idées alternatives par d’autres biais que ceux des partis politiques dont le PCF. Le pb est le contenu des idées , je ne reviens pas sur "la répartition des richesses" et certaines postures intellectuelles du style....à ATTAC on a tout compris voilà la nouvelle parole sainte. Par exemple : Il y a des grandes sociétés multinationales qui font du profit sur le dos des gens en pillant la planète.......pour éviter aux alters de perdre une bonne quinzaine d’années je leur indique que leur prochaine trouvaille risque d’être la baisse tendancielle du taux de profit et le besoin pour le capital de rebondir ailleurs pour faire du profit.

JP VEYTIZOUX


Communiqué d’Attac : RESISTER ET PROPOSER
8 mai 2007 - 12h32 - Posté par

Ce débat agite la gauche, la LCR croit tenir le bout de la radicalité en braillant" répartition juste des richesses". J’entends Engels ricaner et reprendre de volée Duhring une fois de plus. Les termes du débat étaient les mêmes, Duhring avait cru faire faire un pas à la pensée socialiste en réclâmant une égalité de répartition des richesses.....ce à quoi Engels rétorquait que le problême n’est pas de répartir justement ce que le capitalisme produit mais de produire autrement et d’ouvrir la voie à un mode de production nouveau.

merci de lier avec "mondialisation" c’est une spécialité d’ATTAC non ?





GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
4 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les biens superflus rendent la vie superflue. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite