Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Nicolas Sarkozy : "je serai un président servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore"


de : Paris
mardi 8 mai 2007 - 12h18 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 68.7 ko

"Le combat d’une vie"

"JE SERAI un président comme Louis de Funès dans le Grand restaurant : servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore."

C’était à la mi-février dans la piscine d’un hôtel chic de la Réunion.

Son voyage sur l’île touchait à sa fin et Nicolas Sarkozy était d’humeur rigolarde. Une heure plus tôt, il s’était déjà laissé aller à un excès d’enthousiasme en prononçant sur le perron de la mairie de Saint-Paul cette phrase qu’il avait aussitôt regrettée : "Cette élection, pourquoi ne pas le dire ? je commence à ne pas trop mal la sentir." Mais bon, pourquoi ne pas l’avouer ? sa campagne, dont il a en tête depuis si longtemps la moindre des étapes, il la jugeait si bien partie...

Trois mois et demi plus tard, Nicolas Sarkozy peut laisser libre cours à son euphorie. A 52 ans, le voilà à l’Elysée. A quoi pensera-t-il le 16 mai lors de la passation de pouvoir avec Jacques Chirac ? A son père, qui a quitté sa mère adorée, lui et ses deux frères pour aller vivre sa vie et qui l’a tant humilié quand, lors de leur déjeuner hebdomadaire, il le réprimandait pour ses mauvaises notes ? A ses camarades de classe qui se moquaient de sa petite taille ou qui le méprisaient car il venait d’une classe sociale un peu moins aisée ? A tous ses rivaux de droite, d’Alain Juppé à Dominique de Villepin, qui ont toujours pensé que les Français ne voudraient jamais pour les diriger d’un homme si clivant ? A celui dont il prend la place et qu’il a si souvent défié ?

Car il est comme cela Nicolas Sarkozy, la soif de revanche chevillée au coeur, l’ambition revendiquée de devenir quelqu’un, la boulimie assumée de pouvoir. « Ce qu’on vous donne n’a pas la même saveur que ce que vous avez gagné », déclarait-il le 19 mars aux cadres de l’UMP dans le huis clos de la Mutualité. De Neuilly à l’Elysée, lui aura tout pris sans rien demander à personne.

« Je suis indestructible »

La légende sarkozyste est connue. Elle démarre le 29 avril 1983. Un avocat de 28 ans, né d’un père hongrois et d’une mère issue d’une famille juive de Salonique, devient le plus jeune maire d’une commune de plus de 50 000 habitants. Nicolas Sarkozy est élu maire de Neuilly au nez et à la barbe de Charles Pasqua. Il a résisté à toutes les pressions des pontes du RPR, qui pensaient faire plier si facilement ce jeune ambitieux. Six ans plus tôt, lors des municipales de 1977, il était 37 e et dernier sur la liste que présentait son maire Achille Peretti, candidat à un nouveau mandat ! C’est le début d’une conquête du pouvoir méthodique, chaotique, violente, marquée de très hauts et de très bas. 1988 : il est élu à l’Assemblée nationale ; au RPR, il grimpe régulièrement les échelons. 1993 : il est ministre du Budget et porte-parole du gouvernement Balladur. Il devient très vite son principal bras droit.

JPEG - 193.3 ko
Cliquer pour agrandir

1995 : il n’est plus rien, à l’issue de la présidentielle, où il a choisi le mauvais camp et trahi Chirac. 1997 : après la dissolution ratée, il est numéro deux du RPR au côté de Philippe Séguin qui en prend les commandes. 1999 : il n’est à nouveau plus rien après le revers qu’il subit aux élections européennes où la liste qu’il conduit n’obtient que 12,82 %. 2002 : il est ministre de l’Intérieur. 2007 : le voilà à l’Elysée... « L’élection présidentielle, c’est le combat d’une vie. Je vais aux extrêmes de la résistance physique, morale, intellectuelle. Je suis indestructible », disait-il toujours devant les cadres de l’UMP à la Mutualité. Cette prise de l’Elysée, c’est peu dire qu’il l’a soigneusement préparée, pensée, organisée. C’est en 1999 que tout commence. Après sa claque aux européennes, Sarkozy se met en retrait. Quitter la politique pour vivre une autre vie comme l’y pousse Cécilia ? Continuer, mais cette fois-ci revenir pour tout rafler ? Le maire de Neuilly choisit la seconde solution.

Pendant plus d’un an, il s’astreint à un devoir de silence. Il réfléchit. Ecrit un livre-référence, « Libre », où il explique ce que doit être une droite assumée. Décide que 2007 sera pour lui. Met tout en place pour cela. Ses maîtres mots ? Le travail, le travail et encore le travail.

« Les héritiers sont faits pour être guillotinés »

En 2002, il rate Matignon, mais devient ministre de l’Intérieur. Il gère la priorité numéro un des Français, la sécurité et entame une véritable campagne de cinq ans. Il élimine un à un ses adversaires, Alain Juppé (« Les héritiers sont faits pour être guillotinés », dit-il à son sujet), Jean-Pierre Raffarin (« On a été à égalité un an »), Michèle Alliot-Marie (« Je n’aime pas beaucoup les gens qui ont le coeur sec »), Dominique de Villepin (« J’ai toujours pensé que la politique était un métier »). Le 28 octobre 2004, il remporte un point décisif en prenant la présidence de l’UMP. « On prend du Sarko pour dix ans, commente le chiraquien François Baroin. Et encore dans l’hypothèse la plus basse... » Chirac justement est de plus en plus retranché à l’Elysée, sans moyens de faire face à une ascension irrésistible... qui amène Sarkozy à prendre sa place ! Sarkozy président !

Durant sa campagne, le président de l’UMP aura beaucoup convoqué ses prédécesseurs. De Gaulle évidemment, que son grand-père maternel, le docteur Mallah, dont il a été si proche, lui a appris à admirer. Pompidou, à qui il s’est comparé il y a huit jours lors de son meeting de Clermont-Ferrand, dressant un parallèle entre l’affaire Markovic et toutes les rumeurs qui ont touché son couple avec Cécilia (« On a voulu le salir, le détruire en attaquant sa famille, son honneur, mais il a finalement été élu parce que les Français ne sont jamais dupes de ces coups bas »). Mitterrand aussi murmuré à l’oreille des journalistes au lendemain du discours fleuve de Ségolène Royal à Villepinte pour souligner à quel point son art oratoire était loin de celui de l’ancien chef d’Etat socialiste... Mais Sarkozy compte bien être un président d’un genre inédit, qu’il a déjà - lui qui est tellement organisé - largement en tête : moderne, direct, plongé dans l’action.

Retour dans la piscine de cet hôtel chic de la Réunion. Le candidat confie même qu’il « ne pourrait faire qu’un seul mandat ». « Mon travail, c’est plus de décider que de faire campagne. Je crois qu’il y a des choses à faire et que ce n’est pas si difficile. En 2012, j’aurai 57 ans. Je peux encore faire plein de choses. Martin (NDLR : Bouygues) n’a qu’une envie : que je vienne et que je gère pendant que lui s’occupera de ses actions. Vous savez, avec Martin, on s’appelle tous les jours depuis trente ans... »

http://www.leparisien.com/home/info...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Nicolas Sarkozy : "je serai un président servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore"
8 mai 2007 - 14h10

C’est bien, avec lui la gauche va redevenir majoritaire, forcément et inévitablement !!!!



Nicolas Sarkozy : "je serai un président servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore"
8 mai 2007 - 14h49 - Posté par

La gauche ?
quelle gauche ?
faisons en sorte que la gauche des lecteurs de Bellaciao, des antilibraux et des anticapitalistes soit majoritaire...
et l’autre ? Les sociaux-centristes... qu’ils se perdent dans leurs sondages et leurs gestion pitoyable de leurs querelles de pouvoir !


Nicolas Sarkozy : "je serai un président servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore"
8 mai 2007 - 17h11 - Posté par

La misère n’a jamais rien éclairé.

Elle ne ne crée dans les consciences qu’un peu plus d’obscurantisme, ce sont les combats d’idées et les luttes qui créent de l’espoir et qui éclairent les perspectives.

Salut fraternel.

Le Renard Rouge


Nicolas Sarkozy : "je serai un président servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore"
9 mai 2007 - 12h12 - Posté par

c’est déjà ce que je me disais après 5 ans d’une politique très dure d’un gouvernement de l’omniprésent mais "seulement" ministre de l’intérieur sarko. Je pensais, naïvement, que la gauche, quelle qu’elle soit, ne pouvait que faire son grand retour. J’ai commencé à douter quand le vraie gauche ne s’est pas entendu pour s’unir. Quel gachit, il y avait tellement d’espoir dans ce regroupement. Mais lorsque j’ai entendu les taux de participation énorme, je me suis dit que c’etait forcément pour contrer le nain bleu. On connait la suite et je ne trouve absolument aucune explication rationnelle a cela. Pourquoi ?????


Nicolas Sarkozy : "je serai un président servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore"
12 décembre 2007 - 20h51

Le OUI de Nicolas $arkosy, ce n’est pas DA (ça aurait pu l’être).

Bien sûr c’est en anglais et c’est :

¥ € $






Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite