Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Une salariée licenciée de Reynolds candidate aux législatives
de : OC
dimanche 20 mai 2007 - 21h39 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

Pourquoi j’ai choisi d’être candidate au nom de la LCR aux élections législatives de juin 2007 ?

Je me présente Marie-Odile Chevalier, 47 ans, 3 enfants, infirmière. J’ai choisi de venir vivre ici dans la Drôme depuis 1991 parce que c’est une région où j’ai trouvé une qualité de vie, entre collines et montagnes, enrichie de rencontres et de partage. Mon parcours professionnel m’a amené à travailler dans de multiples secteurs de la santé, en milieu hospitalier, en crèche, en soins à domicile, en maison de retraite. J’ai fait le choix depuis 12 ans de m’investir dans une entreprise où j’ai pu faire évoluer le poste d’infirmière. Partageant mon temps entre le suivi médical des salariés, l’amélioration des conditions de travail (en passant un diplôme universitaire d’assistante ergonome), et la formation du personnel aux gestes de secourisme et en prévention des risques professionnels

Durant ces 12 années j’ai eu l’occasion de rencontrer dans cette entreprise des gens chaleureux, dignes, des salariés qui se lèvent tôt avec la conscience du boulot bien fait.

Qui m’ont apporté ces liens d’humanité sans lesquels on n’est pas grand-chose.

J’ai pu aussi mesurer ce qu’on appelle la souffrance au travail. Les petites et les grandes humiliations, les vexations continuelles, le harcèlement moral, la fatigue jusqu’à l’épuisement, la douleur, les accidents du travail qui font perdre confiance, les maladies professionnelles qu’on ne déclare pas, par peur, par méconnaissance. Parce que l’on doit gagner sa vie à la sueur de son front quitte à en perdre son autonomie. De tout ça j’en ai tiré une grande humilité.

Je me suis alors engagée dans l’action syndicale, comme déléguée du personnel, et représentante syndicale au CE, pour lutter contre les injustices au sein de l’entreprise et avoir un droit de regard et d’action sur les choix qu’on voudraient trop souvent nous faire subir.

Cet investissement au sein de la section m’a fait réfléchir, nous avions la chance, en tant qu’entreprise de + de 50 salariés d’avoir une représentation syndicale forte ; Mais combien d’autres se retrouvaient face aux patrons sans défense, ni contre pouvoir. C’est pourquoi je me suis présentée comme juge prud’homale sur la section industrie de Valence où je siège depuis 4 ans.

En tant que citoyenne, je suis marraine républicaine d’une jeune femme sans papiers qui n’a eu d’autre choix que de fuir son pays pour sauver sa fille menacée par des mafiosis sans âme ni morale.

Et puis en juillet 2006, un coup de massue s’est abattu sur la tête de 256 salariés de Reynolds. Rachetée en 1999 par une multinationale américaine, des mains du sinistre Ernest Antoine Seillières, l’entreprise était condamnée à mort par le « toujours plus de profits » des actionnaires. NOTRE usine, celle qui fabriquait les seules stylos Reynolds vendus dans le monde, celle qui allait fêter ses 80 ans cette année, allait fermer ses portes et s’en aller produire ailleurs, dans ces pays où règnent la torture et l’oppression.

Et cela avec la complicité des lois de notre pays qui donnent toute impunité aux actionnaires et leur permet de déménager NOS machines, d’emmener NOS plans et NOS brevets, laissant au passage des vies entières à reconstruire.

Après cette dernière année de lutte et d’action, nous avons décidé Laurent et moi que nous ne pouvions pas nous contenter de rester les bras ballants à attendre.

C’est le sens de notre engagement auprès de la LCR, parce que à travers elle, Olivier Besancenot est le seul à apporter de véritables solutions, concrètes et réalisables, sans compromission, sans petits arrangements, sans magouille.

Nous n’avons pas le droit de ne rien faire, c’est dès maintenant qu’il faut imposer des mesures d’urgence pour en finir avec les injustices. Quand quelques privilégiés gagnent 5.6 millions d’euros par an alors que la grande majorité d’entre nous se demandent comment boucler le mois. Quand l’accès aux soins, à l’éducation, au logement, à l’emploi n’est pas le même pour tous. Quand les entreprises qui font des bénéfices peuvent décider un jour de liquider leurs salariés pour aller sous de meilleurs cieux, pour leurs profits, pour leur argent.

Oui je veux défendre les valeurs de solidarité, de partage, portés par la LCR.

Dire à tous ceux qui attendent une petite place au soleil, qu’un autre monde est possible.

.Il y a tant de choses à faire, pour qu’enfin nos vies valent plus que leurs profits.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Une salariée licenciée de Reynolds candidate aux législatives
20 mai 2007 - 23h01

On ne peut jamais avoir raison tout seul contre tous, incorruptibles.

Les beaux sentiments ne font pas une politique alternative de transformation.

Dans tout ce que tu avances une révolte qui ne débouche sur rien !

Aucune proposition concréte sur quoi s’appuyer pour aller au-delà des situations douloureusement vécues, avec toi les salariés seront révoltés, mais resteront sur le sable et pour longtemps.

Heureux les coeurs purs de ta secte avec BESANCENOT comme gourou, ne vous salissez pas les mains dans la honteuse compromission gestionnaire...que la majorité des électeurs ont voulus,y compris en 2007 !!!!

Le choix politique, ils l’ont fait.

RASPOUTINE



Une salariée licenciée de Reynolds candidate aux législatives
20 mai 2007 - 23h58 - Posté par

C’est vrai que leur atttitude peut paraître sectaire et il m’est arrivé de dénoncer cette attitude. Mais de l’autre côté, c’est presque totalement ouvert à tous les vents.

Le Pc a mené une bonne campagne contre l’Europe libérale et semble un peu décidé à revenir sur certaines privatisations. Pourquoi pas, dans un premier temps, à titre de transition.

La difficulté pour la gauche socialiste est de trouver la bonne mesure. Il faut expliquer les dangers du capitalisme. Il faut expliquer ce que l’on va gagner sous le socialisme.

On ne pourra pas passer directement d’une économie capitaliste à une économie socialiste. Il faut commencer doucement de manière à ne pas effrayer les gens. Ensuite, on voit si on peut aller plus loin.

mncds


Une salariée licenciée de Reynolds candidate aux législatives
21 mai 2007 - 11h29 - Posté par

Mais oui on le sait, comme d’hab, seul le PC aurait raison entre tous, seul le PC offre une alternative (tellement belle cette alternative qu’on voit où ça a mené les années de gouvernement gauche plurielle). Comme d’hab, la Ligue serait une secte, et n’aurait pas le droit de présenter des candidats, etc, etc, etc.

On se demande où ils sont vraiment les sectaires !!!!!

S@brina


Une salariée licenciée de Reynolds candidate aux législatives
21 mai 2007 - 09h11

si on elève au nom de la lcr dans la première phrase de ce message , tout militant de gauche peut se reconnaitre et partager les motivations de son auteur . Le problème est que etre d’accord sur un constat , ne fait pas avancer les choses et ceux pour qui nous nous engageons dans le combat attendent des réponses et des actes significatifs .Il faut se mouiller ,faire de la politique, ne pas craindre le compromis entre ce que l’on voudrais tout seul et ce qui est possibleavec les autres . L’union fait la force !! ceci n’est pas une maxime que l’on peut attribuer à un homme de gauche et pourtant il faut reconnaitre qu’en regard des conquetes de la classe ouvrière il n’avait pas tord . André Hervé
ps) pour illustrer mon propos et sans porter un jugement de valeur sur son engagement militant, le combat d’Arlette Laguiller en est l’illustration , le crédit Lyonnais en tremble encore !



Une salariée licenciée de Reynolds candidate aux législatives
21 mai 2007 - 11h11 - Posté par

Je ne vois pas l’intérêt de l’argument mainte fois vu dans différents messages sur différents fils de discussion : "Vous ne changez rien, vous ne faites pas peur au Medef, à la droite etc.".

Il est vrai que le Crédit Lyonnais n’a pas été ébranlé par Arlette Laguiller, qu’Olivier Besancenot n’a pas été le cauchemar de la droite ; de même le Medef se moque bien de savoir si le PCF fera 1,93% ou 5 %, ou si un gouvernement a des ministres Verts ou communistes. De fait, nos bilans, à tous (y-compris ceux qui disent élections pièges à cons), sont très bas au plan de l’efficacité. A notre corps défendant, car tous nous essayons de faire pour le mieux, en toute sincérité.

Une caractéristique de la période actuelle est l’extrême faiblesse du mouvement ouvrier sous quelque forme que ce soit ; le rapport de force, entre autre grâce à la mondialisation, est très en faveur du capital. Bref, aucun d’entre nous ne provoque le moindre frisson de crainte chez nos ennemis de classe communs. Entre "nains", n’est-ce pas ridicule de se traîter de petit, d’inefficace ? On a mieux à faire : confronter nos analyses, débattre pour trouver quelle graine il faudrait semer pour que les choses repartent dans le bon sens... C’est sûr, c’est plus difficile que taper sur le voisin...

OC


Une salariée licenciée de Reynolds candidate aux législatives
21 mai 2007 - 23h07

Mais c’est quoi le but de la LCR ?

Une prise de pouvoir , un beau jour, par une minorité active ??

parce que perso, je vois pas bien ou ils veulent en venir ...

Comment peut-on penser, sans rire ,que l’on va passer d’un coup à une société capitaliste pur jus avec une majorité de droite, qui plus est, à une révolution soudaine qui va tout changer du jour au lendemain...Il faut qu’on m’explique comment ils comptent s’y prendre et quand voient-ils arriver ce grand soir , ça m’intéresse ????

Marjo






Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT
Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
1 commentaire
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les idées ne sont rien d'autre que les choses matérielles transposées et traduites dans la tête des hommes. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite