Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Interview de Francis Parny
de : Francis Parny
mardi 22 mai 2007 - 02h14 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 13.8 ko

Francis Parny, vous êtes candidat aux élections législatives, que pensez-vous tout d’abord, du résultat des Présidentielles ?

Les électrices et les électeurs ont tranché, ils ont élu majoritairement Nicolas Sarkozy. Celles et ceux qui souhaitaient une victoire de la gauche, sont inquiets et parfois en plein désarroi. En même temps ils veulent résister. Je les comprends. Je veux être à leur côté, immédiatement.

Le président de la République veut construire une politique qui sera dure pour l’immense majorité d’entre nous. Le "travailler plus pour gagner plus" grâce aux heures supplémentaires a des contre parties terrifiantes.

Cela signifie : pas d’augmentation normale des salaires, la durée du travail décidée par les patrons et pas d’emplois supplémentaires de créés. Les jeunes attendront toujours que leur qualification soit reconnue dès leur première embauche.

Les exonérations des cotisations sociales continueront de mettre en cause notre système des retraites, de l’assurance maladie et du chômage. Ceux qui souhaitent une société de tolérance, d’échange, et de solidarité, devront sans doute la construire par des actions collectives.

C’est pourquoi je pense à toutes celles et tous ceux qui risquent de souffrir de ce programme présidentiel et je veux les assurer de ma plus grande détermination pour tout faire avec eux afin d’empêcher les mauvais coups que nous annoncent ces promesses électorales. Les élections législatives peuvent être une occasion d’affirmer notre refus de se résigner à subir cette politique. Elles sont une formidable occasion de se donner des élus au service d’objectifs sociaux et humains souhaités par le plus grand nombre de nos concitoyens.

La gauche vient de perdre assez nettement et le Parti Communiste sort affaibli de cette élection. Quel rôle pouvez-vous jouer ?

La candidate socialiste a bénéficié d’un regroupement des voix de gauche dès le premier tour sur son nom mais son projet n’a pas convaincu et les ambiguïtés de sa campagne ont handicapé la gauche. La démonstration a été faite que l’affaiblissement de l’extrême gauche, si on prend l’ensemble des candidats qu’elle présentait, l’affaiblissement du courant écologiste ou altermondialiste, l’affaiblissement du courant communiste, n’ont pas fait gagner la gauche, au contraire ! Cela a limité les possibilités d’un large rassemblement au second tour. Les élues et les élus communistes sont nombreux dans notre pays, ils constituent une grande force au service du peuple. Elles et ils sont 13000 en France : 800 maires, 400 conseillers régionaux et généraux, trois groupes constitués à l’Assemblée nationale, au Sénat et à l’Europe. Dans notre circonscription d’ailleurs, les conseillers régionaux, adjoints au maire, conseillers municipaux communistes, sont très nombreux et appréciés de la population. Et ce courant d’opinion sera indispensable à la réflexion qui doit avoir lieu à gauche après ces échéances électorales.

Mais concrètement, si la droite est majoritaire à l’Assemblée Nationale, quelle pourra être votre activité d’élu ?

Ne tranchons pas la question de la majorité avant le vote. Si Nicolas Sarkozy rassemble autour de lui, il rassemble aussi contre lui. Faisons confiance aux électrices et aux électeurs qui le 6 mai se sont avant tout déterminé en fonction du Président qu’ils ou elles voulaient. S’il y a une majorité de droite, tout n’est pas joué non plus, pensons à la victoire contre le CPE. Nous voulons être les porte-parole de ceux qui luttent. Par ailleurs mon expérience au Conseil Régional depuis 1988 m’a enseigné qu’on peut toujours obtenir dans une assemblée des modifications aux décisions proposées par les exécutifs. L’attitude d’un élu ne doit pas être de voter systématiquement « contre ». Nous pouvons toujours nous battre pour arracher des dispositions conformes à l’intérêt général. Je vais faire, bien sûr, des propositions pour cette circonscription sur les questions de l’emploi, du logement, de la santé, de l’environnement des transports, mais je veux aussi une campagne en action. Je propose de faire signer deux pétitions dans cette campagne. Une pour obtenir une Carte Orange unique pour l’Ile de France à 46 euros : la baisse du coût des transports doit être une réalité pour tous et il dépend du parlement de revoir le « financement transport » des entreprises pour financer une telle mesure. L’autre pétition est celle lancée par les docteurs Christian Lehmann et Martin Winckler contre la franchise sur les soins qui est dans le programme du président élu.

Mais certains espèrent que les promesses du Président vont se réaliser. Que pensez-vous de ce qu’il présente comme ses valeurs ?

Il va tenir ses promesses ! Mais c’est le contenu de ces promesses qui pose problème. Le bouclier fiscal c’est pour les riches ; la « franchise » annuelle sur les soins nous allons tous la payer mais ça n’aura pas les mêmes conséquences selon nos revenus ; les exonérations de cotisations sociales c’est pour les patrons et la conséquence c’est une nouvelle détérioration de notre système de solidarité. Son programme est applaudi par le MEDEF, ce n’est pas pour rien. La « rupture » qu’il propose c’est un renforcement de l’action publique en faveur des grandes sociétés financières, l’abandon progressif de toute responsabilité sociale des entreprises, la poursuite de la casse des services publics, le développement des moyens de répression à l’égard des victimes de la fracture sociale. Quant aux valeurs qu’il défend, disons que nous n’avons pas les mêmes. Je ne pense pas seulement aux hôtels qu’il choisit aux Champs Elysées ou au yacht de Malte. Je pense aussi au ministère de l’immigration ou à la détermination de la personne humaine par ses seules données biologiques. En fait, le Président de la République qui vient d’être élu est le premier à avoir repris à son compte la plupart des grands thèmes politiques de l’extrême droite.

La situation ne semble pas favorable au progrès social…

Je n’ai pas cette vision pessimiste de la situation. Encore une fois, Nicolas Sarkozy rassemble autour de lui, mais il rassemble aussi contre lui. Et ces élections législatives sont une formidable occasion de le manifester. J’appelle donc toutes celles et tous ceux qui le souhaitent, à se rassembler, s’unir et porter au Parlement, des élus qui ne renoncent pas, qui ne se résignent pas à un nouveau « règne », qui n’attendent pas de nouvelles échéances politiques pour agir, proposer, contribuer au rassemblement permettant des victoires sociales et politiques.

http://francisparny.fr



Imprimer cet article





La haine de l’Indien
vendredi 22 - 18h55
de : Álvaro GARCIA LINERA
Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT
Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
1 commentaire
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
3 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On m'a dit que j'ai trois idoles : le Christ, Marx et Freud. Ce ne sont que des formules. En fait, ma seule idole est la réalité. Si j'ai choisi d'être cinéaste, en même temps qu'un écrivain, c'est que plutôt que d'exprimer cette réalité par les symboles que sont les mots, j'ai préféré le moyen d'expression qu'est le cinéma, exprimer la réalité par la réalité. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite