Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
de : Raphaël
jeudi 31 mai 2007 - 14h24 - Signaler aux modérateurs
17 commentaires
JPEG - 10.2 ko

de Raphaël

Face à Arno Klarsfeld, un candidat est en train de monter en flèche dans le 12ème arrondissement, c’est Nicolas Bonnet, le candidat du PCF.

C’est un jeune militant de 33 ans, peu connu du grand public, (c’est pas une star du showbiz et il ne circule pas avec 50 personnes derniere une caméra ou les micros des radios).

Il est trés motivé et dynamique à l’image des jeunes militants qui ont été de tous les combats : contre le CPE, contre la guerre en Irak, contre le traité constitutionnel, présent lors du Forum Social Européen à Bobigny, et dèjà il y a 10 contre les Accords Multilatéraux d’Investissement (AMI) et contre le gouvernement Juppé...

En tout cas, il fait preuve d’un grosse présence sur le terrain, ça à l’air d’être un bon et du solide, ce que nous ne pouvons pas dire du coté des socialistes.

à confirmer dans les urnes !

pour en savoir plus visiter son site internet trés bien foutu : www.nicolasbonnet.fr

Bon courage à lui, (même si à voir ce qu’il fait il doit en avoir).



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
31 mai 2007 - 15h25

ce que nous ne pouvons pas dire du coté des socialistes.

Bon faudrait savoir qui est notre ennemi, le plus ennemi, sont-ce les socialistes ou Sarkozy ?

Sinon, il est trop mignon ce garçon ! Il doit y avoir beaucoup d’adhérentes ! Ce que ça fait pas une image !



NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
31 mai 2007 - 15h38 - Posté par

Nous ne sommes pas les ennemis des socialistes. Nous constatons avec dépit et amertume qu’ils font une mauvaise campagne, dans le douzième comme au niveau national. Les contenus qu’ils mettent en avant sont faibles, et ils partent battus.

Olivier, militant du PCF 12ème (et aussi, en ce moment, du cinquième arrondissement de Paris, pour soutenir la candidature de Marine Roussillon : http://marineroussillon.fr).


NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
31 mai 2007 - 15h53 - Posté par

Restons unis, groupés, il sera toujours temps après de discuter. Mais pas maintenant ! Nous avons "d’autres chats à fouetter" ! Faisons bloc, parce que dénigrer pour dénigrer nous dessert.
Tandis qu’en faisant bloc, l’ump va enrager, tenter de venir nous provoquer, et tout le monde verra mieux...


NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
31 mai 2007 - 19h16 - Posté par

82***201 qu’est-ce que tu pense des déclarations de Bartolone ?parce que si c’est pas du dénigrement qu’est-ce que c’est ?

faut pas dénigrer les socialistes mais eux ne se génent pas pour dézinguer les communistes,étrange conception du débat.

Les socs n’arrêtent pas de nous critiquer,de nous traiter d’égémonie,alors cette fois nous ne metterons pas notre mouchoir par dessus.ras le bol !

Jean Claude des Landes


NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
2 juin 2007 - 23h36 - Posté par

Les socialistes qui font campagne dans la circonscription où Nicolas Bonnet se présente commencent à être vraiment agaçants.
Ce matin, ma femme fait son marché sur le cours de Vincennes ( Paris XII°), prend le tract que Nicolas Bonnet lui tend. Puis, par la suite, une femme lui donne un autre tract en lui disant :"ça va ensemble". Interloquée, ma femme regarde le tract et se rend compte qu’il s’agit d’un tract de soutien de la candidate socialiste sur la même circonscription. Désagréablement surprise, elle lui dit que PCF et PS, ce n’est pas la même chose, qu’elle n’avait rien contre elle personnellement mais qu’elle était très irritée par les discours de certains dirigeants de ce parti qu’elle jugeait n’être pas de gauche. La militante socialiste lui répond " mais il faut voter dès le premier tour pour notre candidate pour battre Arno Klarsfeld !".

Vous pouvez juger la profondeur de l’argumentaire des socialistes actuellement. Déjà avant la présidentielle, j’avais une discussion avec un socialiste qui tenait le même discours sauf qu’à la place de Klarsfeld c’était de Sarkozy qu’il parlait : Après le "tout sauf Sarkozy" des socialistes avec les résultats que l’on connait, voila maintenant le "tout sauf Klarsfeld". Admirez la nuance ! J’ai de plus en plus l’impression que les socialistes se fichent un peu du peuple ou qu’ils n’ont rien à proposer ce qui revient un peu au même.

Car il s’agit de nouveau avec ce discours de nous demander de voter utile, c’est à dire pour leur candidate, dès le premier tour. Alors quand j’entends certains responsables du PS parler d’un PC "hégémonique" dans le 93, je me dis qu’ils devraient balayer devant la porte du siège de leur Parti de la rue de Solférino. Ce serait certainement plus instructif pour eux car depuis quelques jours le PS multiplie les appels au vote utile- pour eux évidemment - .Et si ça ce n’est pas de l’hégémonie du P.S je n’y comprends plus rien. De plus, ce parti a refusé les quelques demandes de candidatures unitaires dès le premier tour émanant du PC avec comme objectif implicite de conquérir les circonscriptions tenues par le PC alors qu’ils n’ont pas présenté de candidat dans les circonscriptions où le sortant est vert ).

J’ajoute que j’ai déjà rencontré N.Bonnet à plusieurs reprises que c’est un homme jeune et courageux, ouvert et à l’écoute des gens et que je n’ai aucune sympathie pour Arno Klarsfeld.

Je voterai pour le candidat de gauche le mieux placé au deuxième tour, c’est certain, mais que les socialistes me laissent faire librement mon choix et de voter pour qui me plait au premier tour !

Cela méritait d’être dit.

BOB Paris XX°


NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
31 mai 2007 - 19h32 - Posté par

faire bloc seulement ne suffira aucunnement, il faudrait plutot avoir plus de pugnicité et presenter aux citoyens d’autres raison de voter a gauche, ce qui n’est pas fait jusqu’a présent.

yughurta


NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
31 mai 2007 - 23h26 - Posté par

Amis ou ennemis, je crois qu’on se trompe de débat avec les socialistes. Sarkozy va faire beaucoup de dégâts et peut tout à fait repasser dans quelques années. L’exemple de l’Italie m’inquiète : la "gauche" est passée de justesse après Berlusconi . Il est temps d’organiser la riposte, de reprendre le terrain idéologique et d’expliquer pourquoi cette droite est si dangereuse. Ne leur laissons pas de répit !
On ne peut pas compter sur le PS pour faire çà, tout simplement parce qu’il n’est pas en état de le faire, et parce que sa direction préfère s’appuyer sur les résultats des sondages plutôt que d’affronter la réalité. Et nous avons besoin d’une vraie gauche qui ne se dédit pas à la première crise venue, qui veuille vraiment changer les choses, qui ose aller chercher l’argent où il est !
Sans être leur ennemi, on n’a rien à attendre d’eux et il est peut-être temps (pas trop tard j’espère) de tirer quelques leçons. A titre personnel je préfère les ignorer, surtout dans les urnes.

Je connais Nicolas et il est près à se battre. C’est une personne de terrain, il ne vise pas une carrière d’élu comme beaucoup, il se bat pour les idées et pour que ça change enfin ! Il se bat pour qu’on ait enfin une société plus juste et croyez-moi, il est très efficace !
Et effectivement, il a une bonne image, mais ce n’est pas son atout principal…

Juliette


NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
1er juin 2007 - 02h11 - Posté par

Je connais Nicolas et il est près à se battre. C’est une personne de terrain, il ne vise pas une carrière d’élu comme beaucoup, il se bat pour les idées et pour que ça change enfin ! Il se bat pour qu’on ait enfin une société plus juste et croyez-moi, il est très efficace ! Et effectivement, il a une bonne image, mais ce n’est pas son atout principal…

Juliette

Je me suis fait peur un instant, avec tous ces garçons qui s’appellent Nicolas ! J


NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
31 mai 2007 - 19h35

Bravo Nicolas, et au nom de la JC de Paris, on on est tous avec Toi .

Le 10 juin Le vote Nicolas Bonnet, c’est la resistance et la construction

Erwan Baete
Jeune Communiste de Paris



NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
1er juin 2007 - 16h24

Vas- y à fond Nicolas !

Sans scrupule - tu es dans un arrondissement "chaud" et tu as des gens redoutablement retors en face de toi, alors fais tout ce que tu as à faire et pas de quartier.

Et si tu as besoin de soutiens "extérieurs" à un préau ou dans une réunion, appelle les copains !

Nous sommes avec toi.

Fraternellement

LLR



NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
1er juin 2007 - 21h16

LE LANGAGE FRANCAIS A UNE MAUVAISE SIGNIFICATION (CONNOTATION ) ; meme si je suis moyen pour le parler francais. La difference entre la gauche et les "socialistes"(social-democrate = PS), les gauchistes, nous voulons une autre societe et les "sociaux-democrates" = PS veulent "ameliorer ou perfectionner , ou reformer " le capitalisme , nous on veut le combattre, c´est ca la difference. C´est pourquoi je propose que les gens du ps s´appellent comme en allemagne sociaux-democrates (ce que certains font deja au PS et je les en remercie) . Les VRAIS socialistes (des gens de gauche, qui sont des gens qui veulent le socialisme, coco ou de gauche ou dans la gauche-du PS, cette GAUCHE DU PS DOIT SE POSER LA QUESTION S´ILS RESTENT AU PS ; et la gauche (pc lo lcr , verts ? etc ) doit penser a se rassembler ) doivent quitter le ps , et la gauche doit se rassembler autour du PC. LE PC DOIT S´AGRANDIR (a gauche et a droite) pour DEVENIR LE PARTI GAUCHE , et nous devons rassembler TOUS LES GAUCHISTES (sauf stalinistes , s´ils en restent) - et accepter nos differences. OUI POLITIQUEMENT JE SUIS CONTRE LE PS - car nous avons une autre vision du monde, et en plus le ps n´est meme plus rose ! JE SUIS AUSSI CONTRE l´UMP, et ils ne me font pas de reproche , NOUS A GAUCHE ON A LE DROIT D´ETRE POUR LE SOCIALISME (OU POUR MOI DIRECTION ANARCHIE). Enfin c´est mon idee, bien a vous pour juin, salut j f dieux



NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
1er juin 2007 - 22h22

à voir une vidéo de France 2 montrant deux franco-israélien : le soldat Arno et l’objectrice de conscience Laura :

http://www.dailymotion.com/relevanc...



Un Front populaire face à Arno Klarsfeld !
3 juin 2007 - 16h06

Cher(es) ami(es), cher(s) lecteurs de Bellacio,

C’est avec plaisir que j’ai découvert l’intêret que vous portez à ma candidature face à celle de Arno Klarsfeld dans la 8ème circonscrition du 12ème arrondissement de Paris.
Je vous remercie tous du soutien que vous m’apportez dans le combat que je mène au quotien face à cette droite dure et ce candidat arrogant.

Des lettres ouvertes et pétitions circulent dans notre arrondissement concernant la personnalité d’Arno Klarsfeld, candidat présenté par l’UMP aux élections législatives :

Oui, c’est un ami personnel de Nicolas Sarkozy.

Oui, il n’habite pas dans notre arrondissement, et il l’a tout juste traversé en roller ou lors d’une course à pied.

Oui, il est médiatisé à outrance et il se promène sur les marchés accompagné de 25 militants et quelques caméras.

Oui, il a refusé le débat avec les autres candidats.

Oui, il a fait son service militaire en Israël et ne se cache pas d’avoir participé à des opérations militaires.

Dans la dernière période, il s’est monté comme un serviteur zélé de Nicolas Sarkozy dans sa chasse aux immigrés. Désigné médiateur dans le cadre des demandes de régularisation déposées par les familles "sans papier" d’enfants scolarisés, il n’a pas levé le petit doigt pour aider ces familles, même lorsqu’elle remplissaient les conditions requises.

Mais pour le battre lors de ces élections législatives, ces arguments ne sont pas suffisant par rapport à la dangerosité de son programme. Arno Klarsfeld, est avant tout le candidat UMP, celui d’une droite brutale qui veut aller trés vite pour casser toutes les conquètes sociales et briser la résistance.

S’il est élu, il défendra le programme de l’UMP dont il ne veut pas débattre. Quel programme ?

 C’est la création du Ministère l’immigration et de l’identité nationale pour une immigration choisie, sans respecter les droits fondamentaux de la personne et la liberté de circuler et de travailler.

 C’est l’application d’un plan de prévention de la délinquance basé sur la détection des troubles comportementaux dès l’age de 3 ans, invitant les professionnels à repérer des facteurs de risque prénataux et périnataux, génétiques, environnementaux et liés au tempérament et à la personnalité. Un plan de prévention s’appuyant sur la notion « d’héritage génétique ».

 C’est des attaques successives contre le code du travail, avec l’appliction d’un contrat unique sur la base CNE et du CPE que nous avons rejeté en masse, car il donne la liberté de licencier sans aucune mesure durant les deux premières années du contrat....et pourquoi pas passer directement aux contrats journaliers ?

 C’est le refus d’accepter et d’applique le vote démocratique contre le traité constitutionnel européen de 2005 , et continuer la construction d’une Europe libérale, une Europe faite sur mesure pour le grand patronat.

C’est l’annonce mensongère d’un meilleur accès à la propriété de son logement tout en favorisant la spéculation immobilière.

C’est la privatisation de grands services publics et la marchandisation de grands secteurs tels que la poste, l’énergie (EDF, GDF), et des universités.

C’est une remise en cause de notre modèle social et de nos acquis sociaux tel que la sécurité sociale et les retraites, pour offrir un nouveau marché aux fonds de pension.

La liste est longue, mais finalement c’est la destruction de grandes avancées sociales portées en partie par le programme du Conseil National de la Résistance.
Ils veulent le changement, ils veulent tourner une page, ce n’est pas un programme d’avenir c’est un retour en arrière !

Oui nous devons écrire une nouvelle page et nous voulons construire une sociéte humaine et solidaire.

Alors pour battre Arno Klarsfeld, pour lui mettre la giffle que tout le monde attend, je m’engage à être à la pointe du combat contre cette droite dure, je m’engage à porter un projet constructif pour l’avenir de notre pays en présentant de nouvelles lois de progrès social :

 L’interdiction des licenciements dans les entreprises qui font du profit.

 Le remboursement à 100% des soins et des médicaments pour tous et en priorité pour les enfants, les jeunes et les personnes dépendantes.

 La réquisition de tous les logements vides, sanctionner lourdement le non respect de la loi SRU. La construction de 600 000 logements sociaux en 5 ans et le blocage de l’augmentation des loyers.

 Un plan d’urgence d’éradication de la pauvreté avec le SMIC à 1500€ net, de suite, et la création d’un grand service public de l’emploi et de la formation.

 Une réforme fiscale orientée vers la justice et l’efficacité avec la refonte du barème de l’impôt sur le revenu pour en finir avec les allègements dont bénéficient les plus riches ; instauration de dix tranches et remontée du taux maximal à 55%. Le doublement de l’impôt sur la fortune pour les tranches situées entre 750 000 et 1 200 000 € ; triplement au-delà.

 Instauration d’une taxation sur les transactions financières et abaissement de la TVA au taux zéro pour les produits de première nécessité.

La politique des « quotas » ne feraient que renforcer le pillage en faveur des employeurs des pays développés. Je propose donc DES MESURES D’EFFICACITÉ POUR VIVRE DANS LA DIGNITÉ :

 Abroger la loi CESEDA qui institue « l’immigration choisie », c’est-à-dire une politique néocoloniale, et qui renie le droit d’asile. Les modalités du droit d’installation des étrangers seront fixées dans le respect absolu de la dignité et des droits fondamentaux des personnes, en relation avec les principes essentiels de développement des pays du Sud et de l’objectif de co-développement de tous les peuples.

Pour cela j’appelle tous les citoyens du 12ème à participer à un réel Front Populaire qui est en train de se construire autour de ma candidature face à cette droite dure, une grande résistance pour construire demain.

Je vous propose donc de signer l’appel à voter auprés des communistes du 12ème sur les places de marché, aux sorties de métro, dans toutes les rencontres que nous organisons ou sur mon site internet.

Il reste une semaine pour mener ce combat jusqu’au bout !

Face au candidat de l’UMP, face à la droite dure, pour résister et gagner, voter pour un jeune député communiste.

Nicolas Bonnet

http://www.nicolasbonnet.fr



Klarsfeld ou Bonnet, c’est bonnet blanc et blanc bonnet !
3 février 2010 - 23h34 - Posté par F. Kletz

Klarsfeld ou Bonnet, c’est bonnet blanc et blanc bonnet !

Quand la droite et la gauche se répartissent les rôles pour organiser pénurie sociale et cassage des services dits publics.

Il est beau garçon, il est sympa, hé bien, je ne trouve ni beau ni sympa celui qui joue le jeu de la duplicité.

Oui, PCF et PS sont les deux faces de la même pièce réformiste : celle qui coûte cher aux travailleurs, aux prolétaires, qui malheureusement votent pour ces philistins beau garçons ou belles filles qui ne font rien, pire, qui font semblant de défendre les sans-papiers, les hôpitaux, alors que le président du CA est du même parti qu’eux.

Oui, Madame Vieu-Charier qui fait campagne pour les régionales avec Nicolas Bonnet, est élue du 12e, adjointe au maire de paris, oui, elle relaye les mensonges de la "libération", oui, elle accompagne la fermeture des hôpitaux avec son camarade N. Bonnet.

Nicolas bonnet dit-il, Madame Vieu-Charier dit-elle que le CA (conseil d’administration) l’AP-HP est présidé par son chef d’équipe municipale Delanoé, qui délègue son suppléant Le Guen ?

http://www.aphp.fr/site/connaitre/c...

http://blog.jmlg.fr/?p=142

Ces gens-là distribuent des tracts disant « défendons le service public hospitalier » tout en faisant partie des réseaux et des équipes décisionnaires qui gèrent l’hôpital, et qui appliquent les fermetures de maternités, les suppressions de postes et toutes les attaques contre les usagers de l’hôpital et les personnels hospitaliers.

Ces gens-là organisent (12 juin 2008) un semblant de « soutien aux sans-papiers », mais soutiennent surtout les sans-papiers qui ne dérangent pas, et s’arrangent pour que les sans-papiers ne dérangent pas.

Les sans-papiers qui intéressent la gauche sont invisibles ou peu visibles : Qui a jamais vu une banderole ou un piquet de grève devant la boite de luxe au style rétro des beaux quartiers à touristes de la Bastille, nommée le Bario-Latino ?

Qu’a fait Nicolas Bonnet lorsque des piquets de grèves étaient visibles ?

Qu’est-ce que la mairie de Paris où sa camarade siège a-t-elle réellement fait pour les sans-papiers des boîtes d’intérim (dans le 10e, bd Magenta, 12e av. Daumesnil, rue Parrot) qui occupaient à l’été 2008, puis l’automne 2008, et même encore aujourd’hui avenue Daumesnil ?

Qu’est-ce que la mairie du 12e a-t-elle fait pour les sans-papiers de Daumesnil ? ceux qui quêtent régulièrement depuis plus d’un an et demi dans le quartier de la gare de Lyon (en plein 12e, donc) ?

Ces questions qui n’ont jamais été réglées, qui laissent en l’état des milliers, des dizaines de milliers de sans-papiers, ceux qui réclamaient comme ceux qui n’osaient pas réclamer leurs papiers, sont toujours posées. Les problèmes des sans-papiers demeurent.

Mais PCF comme PS ne souhaitent pas régler ces problèmes, mais les laisser en l’état. Ils organisent le découragement des bagarres sociales et sont des relais locaux des politiques gouvernementales : combien de milliards d’euros sont gérés dans les caisses du conseil général (CG=conseil du département) et de la Mairie de Paris ?

Combien de tâches décentralisées sont gérées par ces collectivités locales (conseils régionaux, généraux et municipaux, c’est-à-dire Huchon pour l’ile de France, Delanoë pour le double conseil général et municipal de Paris qui permet de cumuler légalement les mandats) ?

Les décisions, dit la gauche, sont prises au niveau national, une manière de dire que c’est la droite qui est responsable. Mais combien de décisions sont prises au niveau départemental, municipal, ou régional ?

En effet, rappelons-le à ceux qui l’auraient "oublié", 21 régions sont tenues par la gauche. Près de 60 départements sur 100 sont tenus par la gauche, les principales villes de ce pays sont tenues par la gauche.

Et combien de décisions prises au niveau territorial (mairies départements, régions) sont en décalage avec les décisions nationales ?

pourquoi Nicolas Bonnet et ses amis du PCF ne le disent jamais ? pourquoi participent-ils toujours à ces instances, si ce n’est pour donner leur caution et manger les miettes qu’on leur laisse ?

F. Kletz

PS : venez poursuivre la discussion sur le site Matièrevolution :

http://www.matierevolution.fr/

et en particulier :

http://www.matierevolution.fr/spip....


NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
5 juin 2007 - 21h26

Un Front populaire face à Arno Klarsfeld !

bravo nicolas.

la politique n’est pas simplement une affaire de média, il ne suffit pas d’être l’ami de un tel, où d’être un bon acteur où chanteur. n’oublions pas que ses personalités devront prendre pour nous des décisions importantes ,mais aussi pour nos familles, nos amis, nos enfants. Ne laissons pas cet important pouvoir entre les mains de n’importe qui. C’est à vous de choisir qui sera le canditat qui réunie les meilleurs qualités pour representer vos valeurs et celles de vos proches. Ne confondont pas la politique qui dicte notre cadre de vie avec la politique people mediatiser pour alimenter les magazines est enrichir les magnas de la presse qui sont les amis "intime de M. Nicolas Sarkosy".



NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
7 juin 2007 - 11h51

C’est une honte !!!

Législatives : Fillon soutient les candidats parisiens
07/06/2007

Le Premier Ministre François Fillon va soutenir aujourd’hui les candidats parisiens aux élections législatives. Il va ainsi visiter la permanence d’Arno KLARSFELD dans la 8ème circonscription (12ème arrondissement), puis se rendra ensuite chez Jean-François LAMOUR dans la 13ème circonscription (15ème sud), rencontrera Jean-François LEGARET dans la 1ère circonscription (1er, 2ème, 3ème et 4ème arrondissements) avant de rejoindre les autres candidats parisiens au siège de l’UMP.

Il sera accompagné lors de sa visite parisienne de Roger KAROUTCHI, Secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, Françoise de PANAFIEU, candidate aux élections législatives dans la 16ème circonscription et à la Mairie de Paris en 2008, Philippe GOUJON, candidat dans la 12ème circonscription (15ème Nord) et Président de la Fédération de Paris et Jean-Didier BERTHAULT, Secrétaire Départemental.



NICOLAS BONNET face à Arno KLARSFELD
3 février 2010 - 12h02 - Posté par F. Kletz

Klarsfeld ou Bonnet, c’est bonnet blanc et blanc bonnet !

Il est beau garçon, il est sympa, hé bien, je ne trouve ni beau ni sympa celui qui joue le jeu de la duplicité.

Oui, PCF et PS sont les deux faces de la même pièce réformiste : celle qui coûte cher aux travailleurs, aux prolétaires, qui malheureusement votent pour ces philistins beau garçons ou belles filles qui ne font rien, pire, qui font semblant de défendre les sans-papiers, les hôpitaux, alors que le président du CA est du même parti qu’eux.

Oui, Madame Vieu-Charier qui fait campagne pour les régionales avec Nicolas Bonnet, est élue du 12e, adjointe au maire de paris, oui, elle relaye les mensonges de la "libération", oui, elle accompagne la fermeture des hôpitaux avec son camarade N. Bonnet.

Nicolas bonnet dit-il, Madame Vieu-Charier dit-elle que le CA l’AP-HP est présidé par son chef d’équipe municipale Delanoé, qui délègue son suppléant Le Guen ?

http://www.aphp.fr/site/connaitre/c...

http://blog.jmlg.fr/?p=142

D’ailleurs, leur ami Lhostis a présidé pendant 7 ans cette même institution et au cautionné toutes les suppressions d’emploi, qui ont eu lieu de 2001 à 2008 !

Ces gens distribuent des tracts disant « défendons le service public hospitalier » font partie des réseaux et des équipes décisionnaires qui gèrent l’hôpital, et qui appliquent les fermetures de maternités, les suppressions de postes et toutes les attaques contre les usagers de l’hôpital et les personnels hospitaliers.

Ces gens organisent (12 juin 2008) le "soutien au sans-papiers", mais surtout s’ils sont invisibles ou peu visibles : qui a jamais vu une banderole ou un piquet de grève devant le Bario-Latino ? Ce Nicolas Bonnet qu’a-t-il fait lorsque des piquets de grèves étaient visibles ?

Qu’est-ce que la mairie de Paris où sa camarade siège a-t-elle réellement fait pour les sans-papiers des boîtes d’intérim (dans le 10e, bd Magenta, 12e av. Daumesnil, rue Parrot) qui occupaient à l’été 2008, puis l’automne 2008, et même encore aujourd’hui avenue Daumesnil ?

qu’est-ce que la mairie du 12e a-t-elle fait pour les sans-papiers de Daumesnil ? ceux qui quêtent régulièrement depuis plus d’un an et demi dans le quartier de la gare de Lyon (en plein 12e, donc) ?

Ces questions qui n’ont jamais été réglées, qui laissent en l’état des milliers, des dizaines de milliers de sans-papiers, ceux qui réclamaient comme ceux qui n’osaient pas réclamer leurs papiers, sont toujours posées.

Mais PCF comme PS ne souhaitent pas régler ces problèmes, mais les laisser en l’état. Ils organisent le découragement des bagarres sociales et sont des relais locaux des politiques gouvernementales : combien de milliards d’euros sont gérés dans les caisses du CG et de la Mairie de Paris ? combien de tâches décentralisées sont gérées par ces collectivités locales (conseils régionaux, généraux et municipaux, c’est-à-dire Huchon pour l’ile de France, Delanoe pour le double conseil général et municipal de Paris qui permet de cumuler légalement les mandats) ?

Les décisions sont prises soit-disant au niveau national, mais combien de décisions sont prises au niveau départemental, municipal, ou régional ? combien de décisions prises au niveau territorial sont en d&calage avec les décisions nationales ? pourquoi Nicolas Bonnet et ses amis du PCF ne le disent jamais ? pourquoi participent-ils toujours à ces instances, si ce n’est pour donner leur caution et manger les miettes qu’on leur laisse ?





Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les grandes choses de l'Etat sont tombées, les petites seules sont debout, triste spectacle public. On ne songe plus qua soi. Chacun se fait, sans pitié pour le pays, une petite fortune particulière dans un coin de la grande infortune publique. Victor Hugo, 1838
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite