Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Venezuela : Bolivar sous le feu des mensonges.


de : Maxime VIVAS
jeudi 31 mai 2007 - 22h47 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 14.3 ko

de Maxime VIVAS

Le 28 mai, la licence autorisant la chaîne de télévision vénézuélienne RCTV à émettre par voie hertzienne expirait et n’a pas été renouvelée. Mais RCTV peut disposer du câble, du satellite, d’Internet, comme des centaines de chaînes à travers le monde.

Par la vertu du pilonnage mondial des médias essentiellement aux mains des puissances d’argent, ce non renouvellement s’est transformé en « fermeture » d’une télévision, sonnant le glas de toute liberté d’expression au Venezuela, accélérant une dérive autoritaire, voire dictatoriale.

Marcel Granier, le patron de RCTV, oubliant à Caracas son arrogance folle, son mépris des lois et ses préventions contre les résultats du suffrage universel, s’est précipité en Europe, agneau innocent que le loup prétend dévorer alors qu’il se désaltérait dans le courant d’une onde pure. Dans les couloirs du parlement européen à Strasbourg où il rencontra un Robert Ménard (patron de RSF) aussi primesautier qu’un croque-mort, il appela au sauvetage de la démocratie et de la liberté.

Ce parlement réunit alors une coalition de partis de droite et d’extrême droite pour voter une résolution à coloration Ménardo-Graniériste. L’affaire fut difficile cependant car, sur 785 députés, 65 seulement étaient présents. 43 se laissèrent embarquer dans cette galère (portés par un élan politicien nourri d’informations erronées) tandis que 22 députés de gauche votaient contre.

Plusieurs articles ont déjà circulé sur le Net, énumérant les cas de non renouvellement de licences, voire les brutales suspensions en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine. Nul d’entre nous n’en avait entendu parler. Aucune indignation planétaire n’avait envahi nos médias. L’Europe n’en souffla mot. RSF ne hurla pas. Aucun parti politique ne lança ses troupes dans la rue. Aucun opposant ne tira à balles réelles contre des policiers désarmés, aucun gouvernement responsable de la répartition (non extensible) du spectre hertzien ne vit des télés de son pays montrer des manifestants appelant à son renversement Aucune télé ne publia des montages d’images faisant voisiner le chef d’Etat incriminé avec Ben Laden. Aucune ne nous montra l’attentat dont fut victime le pape Jean-Paul II avec un commentaire laissant entendre que son président n’était à l’abri de rien (« Soyez sûr que cela ne s’arrêtera pas ici »). Aucune ne laissa ses journalistes ou invités dire n’importe quoi (exemple : « Chavez va répliquer en faisant manifester les « hordes » des « ranchos » (bidonvilles) », ou encore : « Il faut éviter que le Venezuela devienne une Cuba où les chrétiens sont pourchassés pour être tués »)(1). CNN en espagnol n’informa pas l’Amérique latine en utilisant des images (anciennes mais plus spectaculaires) d’une manifestation au Mexique.

Bref, jamais, nulle part, le non renouvellement d’une licence ne fut ainsi mondialement médiatisé, politiquement exploité au-dedans et au-dehors du pays, suscitant un déferlement d’informations tronquées ou mensongères, de trucages d’images, d’appels implicite au coup d’Etat et à tirer sur le chef de l’Etat.

Et nos beaux esprits européens, drapés dans la cape liliale de leur amour pour la liberté d’expression (mais pas pour autant de la vérité ), les fervents défenseurs de la démocratie, se vautrent dans cette fange, marionnettes agitées par des fils made in USA, bernés par un Marcel Granier que les lois françaises auraient conduit en prison dès le 15 avril 2002 (lendemain du coup d’Etat) et par un Robert Ménard, patron d’une organisation dont les effectifs sont squelettiques et dont les ressources internes sont inférieures à celles qui lui proviennent des USA, via des organisations écrans de la CIA(2).

Le 27-28 mai, sous le titre : « Censure à la Chávez », Le Monde écrivait dans son éditorial : « Le président Hugo Chávez a ordonné la disparition de RCTV ». Le quotidien du soir fustigeait cette décision « qui réduit le pluralisme et augmente la concentration de l’audiovisuel aux mains du gouvernement. »(3)

Dans le Monde Diplomatique (31 mai 2007) Bernard Cassen fait l’inventaire :

« En 2006, on comptait au Venezuela 20 chaînes hertziennes VHF privées et 1 publique.

On comptait par ailleurs 28 chaînes hertziennes UHF privées, 6 publiques et 44 communautaires.

Actuellement, avec l’incorporation de RCTV, le service public disposera de deux chaînes hertziennes VHF, de deux chaînes UHF et de deux chaînes sur le câble. On est très loin du monopole.

Sans la moindre trace d’humour, l’éditorial qualifie ensuite RCTV de « chaîne privée qui donnait la parole à l’opposition ». RCTV donnait effectivement la parole à l’opposition, et ne faisait même que cela ! Des études de contenu effectuées sur le mois de janvier 2007 montrent que, dans ses programmes, elle a invité 21 personnalités hostiles au gouvernement, et aucune qui lui soit favorable. Le même mois, une des quatre autres grandes chaînes privées, Globovisión, a invité 59 opposants à M. Chávez et 7 de ses partisans. Seule Televen a respecté la parité : deux de chaque camp.

Certes on peut regretter que la seule chaîne publique hertzienne jusqu’ici contrôlée par le gouvernement, Venezolana de Television (anciennement Canal 8), ne soit pas non plus un modèle d’équilibre, mais comment pourrait-il en être autrement dans un paysage médiatique où la plupart des journaux, radios et chaînes de télévision se comportent en partis politiques d’opposition ? Il faut espérer que TVES, la chaîne qui reprendra le signal de RCTV, tiendra ses promesses de pluralisme, même dans ces circonstances adverses.

Du côté de la presse écrite, la situation est encore plus tranchée : sur 10 quotidiens de diffusion nationale, 9 sont des opposants déclarés au gouvernement. Si l’on étudie le contenu des articles d’opinion publiés dans quatre d’entre eux au mois de janvier 2007, on obtient les résultats suivants : pour El Nacional, 112 hostiles, 87 neutres et 6 favorables ; pour El Universal, les chiffres correspondants sont 214, 89 et 9 ; pour Ultimas Noticias, 31, 59 et 18 ; pour El Mundo, 49, 39 et 15. Ce qui ne les empêche pas de recevoir de la publicité des entreprises, des agences et des collectivités publiques.

Prétendre que la liberté d’expression est menacée au Venezuela relève donc de la plus insigne mauvaise foi. Il suffit de s’arrêter devant un kiosque à journaux ou de passer une heure devant un poste de télévision pour être convaincu du contraire. C’est même sans doute le seul pays du monde où, dans le passé, des appels publics à l’assassinat du président n’ont pas entraîné des poursuites judiciaires. »

Ajoutons qu’il existe un divorce flagrant entre les idées de la population (63 % ont voté pour Chavez en décembre 2006) et le positionnement politique extrême de la plupart des médias qui se substituent ouvertement aux partis d’opposition.

L’attribution du canal hertzien de RCTV à la nouvelle chaîne (TVES) devrait réjouir les hommes de bonne volonté : elle réduit un divorce politique entre les médias et la population, entre les secteurs médiatiques privé et public, elle offre un espace de culture et d’éducation à un pays où l’analphabétisme vient à peine d’être éradiqué.

Sans l’agitation artificielle et purement politique qui a entouré la naissance de TVES, on aurait parlé d’une décision utile à la paix civile. Quoi qu’il en soit, c’est bien ainsi qu’elle sera vue par l’Histoire.

Maxime Vivas, Caracas, 31 mai 2007.

Notes

(1) Je cite ici, de mémoire mais fidèlement, des choses que j’ai personnellement entendues à Caracas en zappant sur des chaînes de télévisions privées.

(2) Avertissement aux esprits sceptiques : je tiens les chiffres à disposition et ils me viennent d’une source que les anti-chavistes ne pourront réfuter : RSF.

(3) Lors de sa conférence de presse du lundi 28 mai à l’hôtel Hilton de Caracas, Robert Ménard eut quelques difficultés à répondre à plusieurs questions dont l’une était : « Vous protestez ici contre la concentration de la presse. Vous ne l’avez pas fait en France contre la concentration des médias entre les mains de Dassault et Lagardère. Est-ce parce que ces oligarques font partie de vos sponsors ? »

http://vdedaj.club.fr/spip/article....



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Venezuela : Bolivar sous le feu des mensonges.
1er juin 2007 - 12h05

Les médias qui mentent ne sont pas à un mensonge prêt ! Surtout lorsqu’il sert les pouvoirs économiques en place...
En France, TF1 revient dans le giron publique dans quelques mois...sa licence expirant...sauf qu’elle va encore être renouvelée, d’autant que c’est désormais LAURENT JOLLY, ancien directeur de campagne de Sarkozy qui est arrivé à la tête du grand groupe médiatique. On va être servi !

Contre le Parti de la Presse et de l’Argent (P.P.A.), il faut des mesures démocratiques (que même le réformiste mou Léon Blum réclamait en son temps) :

_faire en sorte que l’Information soit une valeur non-marchande, un bien publique, protégé comme tel. _empêcher et interdire les conglomérats médiatico-capitalistes (style Bouygues,Lagardère,Dassault,etc...) _créer un statut de la presse et des médias indépendants et d’opinion avec une incitation à faire que les entreprises de presses soient des entreprises à but non-lucratif (par des subventions publiques importantes, et des avantages fiscaux correspondant). _Taxer au maximum les recettes de la publicité car c’est elle qui fait que les programmes ne servent qu’à vendre du temps de cerveau disponible à Caca Cola !

En quelques mesures simples, il n’y aurait plus : de presse gratuite (Métro, etc...) qui n’a de gratuit que le nom et qui tue concrétement le journalisme, il y aurait nettement moins de programmes aliénants, se basant sur l’ignorance des gens qui regardent, il y aurait moins de copinage entre pouvoirs politico-économiques (cf. Bolloré et ses amis, Fouquets’ et Cie) et organes de presse.

Le journalisme s’en porterait mieux, l’information aussi, et la vérité également. Ainsi que les confrontations d’idée qui font toujours progresser la démocratie (un journal n’a pas pour but de retranscrire l’information de façon brute ; il doit la mettre en perspective, l’analyser, la critiquer et pourquoi pas donner son avis !) D’ailleurs, ceux que ça gène que les journalistes (cf.l’Huma) donnent leur point de vue, ils feraient mieux de réserver le leur (de point de vue) à l’esprit critique qui doit animer chacun d’entre nous. Le Monde, neutre ??? Mon oeil ! (cf. Alain Minc, etc...).

En parlant de confrontations...il n’y en a pas beaucoup pour ces élections législatives ! Pourtant, j’aimerais voir les divers candidats locaux débattre devant les citoyens...on peut toujours rêver !
Lorillec Clément, Hirson






Appel à soutien aujourd’hui place Sainte-Marthe !
mardi 29 - 19h00
de : jean1
En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
1 commentaire
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite