Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sarko à la conf de presse... vous avez dit bizarre ? Le temps (quot suisse)
de : meuh!
mercredi 13 juin 2007 - 09h09 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Heiligendamm, jeudi 7 juin, 17h30...

Oui, Nicolas Sarkozy avait bien l’air bizarre pour sa toute première conférence de presse donnée lors d’un G8.

Mercredi 13 juin 2007 Richard Werly

Je vous parle en connaissance de cause. J’étais au troisième rang, juste devant la caméra dont les images du président français circulent aujourd’hui abondamment sur l’internet. Ceux qui avaient pu, comme moi, atteindre le centre de briefing d’Heiligendamm étaient pour la plupart dans la salle. Presque un exploit : les protestataires anti-G8 ayant bloqué le train à vapeur reliant le centre de presse à la salle de briefing, distants d’une dizaine de kilomètres, les rescapés avaient été convoyés dans l’après-midi en bateau.... ou en hélicoptère. Beaucoup de journalistes français, coincés et furieux, durent d’ailleurs se contenter de regarder ce jour-là leur président sur écran.

Résumons : l’intervention de Nicolas Sarkozy était la seule à cette heure. Pas de tension particulière ni d’agitation sécuritaire donc, dans ce centre de briefing monté de toute pièce à l’extérieur du Grand Hotel Kempinski, pour que les grands de ce monde ne soient pas importunés par les reporters. Le reste s’est passé comme ça : Sarko est arrivé en retard, pressé. Eméché ? Cela ne m’est pas venu à l’esprit. Il ne titubait pas. Il semblait plutôt étonné d’être propulsé là, au milieu des journalistes, tous leur carnet de notes en main. Je l’ai senti plutôt angoissé par un grand vide. Pris de vertige. Un peu comme un trapéziste qui voit soudain le sol défiler sous lui. Il n’était pas serein (mais lui arrive-t-il de l’être ?). Plus grave : il ne semblait pas non plus très bien préparé par ses conseillers à son premier punching-ball diplomatico-médiatique.

Le malaise venait du ton. Je l’ai dit dès la fin de la conférence à mon collègue Yves Petignat, aussi sur place pour couvrir le G8. L’hôte de l’Elysée était euphorique. Il planait. Au point de nous prévenir qu’il avait « gardé son calme » devant Poutine. Au point de demander, devant ses conseillers un tantinet éberlués, si « la diplomatie française peut lui accorder un peu de marge de manoeuvre »...Ce Nicolas Sarkozy paraissait éberlué, bluffé, étonné lui même d’être enfin là, dans ce « saint des saints » de la puissance mondiale. « Dans ce G8, on n’a pas une seconde, on court de réunion en réunion », a-t-il poursuivi. Regards déconcertés des confrères. Ce président-là ressemblait à un grand ado un peu perdu, sortant de sa pochette surprise ses propositions pour sauver le monde : moratoire de six mois sur le Kosovo, annonce d’une prochaine visite au Royaume uni pour convaincre Gordon Brown de soutenir son « traité simplifié »...

Je l’ai, pour tout dire, vraiment trouvé à côté de la plaque. Pas alcoolisé. Plutôt survitaminé. Comme dopé. Quelque chose sonnait faux dans ses mots. Il n’était pas ce soir là le chef de l’Etat français. Il était « Sarko » : cet énergique politicien qui vous veut du bien, vous sourit mécaniquement, est bourré de tics et ramène tout à lui : la victoire arrachée à Bush sur le climat, l’arrêt des souffrances au Darfour... Je l’ai suivi en campagne électorale, avec le correspondant du Temps à Paris Sylvain Besson. Il est comme ça. Il lui faut du pathos, de l’adhésion, une bonne dose de « Je », de « moi ».

Amphétamines, alcool, déprime ? Laissons de coté les rumeurs qui vagabondent sur l’internet. Ce qui m’a sidéré, en cette fin d’après-midi au G8, c’est que Nicolas Sarkozy ne parlait pas de l’état du monde. Il nous parlait de lui, de sa « franchise », de son « agenda », de son « calme ». D’abord ivre d’être là. Saoulé par ses propres paroles



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sarko à la conf de presse... vous avez dit bizarre ? Le temps (quot suisse)
13 juin 2007 - 10h05

Bizarre...vous avez dit bizarre ?

En langue gasconne on appelle ça : " beurriac !"

Et si ce n’est pas le cas ce serait bien plus grave !

Sur la 3, enfin, hier au soir, tard, quels fous rires encore... Entre les participants au débat qui avaient l’air idiots de découvrir l’info belge...puis la vidéo... et le public de l’émission écroulé !!!

C’est quand même les plus importants décideurs des affaires de mon pays qui se comportent ainsi ...

Où va -t-on ?

Ajouter à ce cinéma "l’offusquation" de notre Ségo nationale qui, après avoir une année durant profité de la pub des médias et venir s’insurger tout à coup que les dits médias présentent mal les candidats socialistes ???

Mais de qui se moque-t-on ?

Vraiment, je me sens ailleurs que dans ce monde la... pauvres électeurs !

Galou des Landes



Sarko à la conf de presse... vous avez dit bizarre ? Le temps (quot suisse)
13 juin 2007 - 18h08 - Posté par

Nicolas Sarkozy a bien bu une vodka avec Vladimir Poutine ! Un agent de presse russe confirme la véracité de la video , censurée en France
à voir immédiatement ici :http://www.idpz.net/sommika/tchakef...


Sarko à la conf de presse... vous avez dit bizarre ? Le temps (quot suisse)
13 juin 2007 - 18h54 - Posté par

ben alors.. ?


on veut tous embarquer sur le yacht...
15 juin 2007 - 13h32

C’est l’euphorie de la VVVVVictoire, le PPPPeuple FFFFFrançais a choisi....tous sur le Yacht avec Sarko....

C’est "demain on rase gratis", version XXI CENTURY FARCE. Nous les français, dans notre majorité sortie des urnes, nous voulons tous devenir riches, bouffer notre part du gâteau, avoir plus pour avoir plus...

C’est la curée vers le capitalisme sauvage Made in Neuilly, CAC 40, Louis Vuitton et Mode Prada, comme Cécilia...

Sucer la France d’en bas qui travaille encore +++++ pour nous la France d’en haut qui veut se vautrer +++++ dans cette richesse médiocre....

Nous voulons tous être Sarkozy, nous voulons toutes être Cécilia et merde pour les prolos et les écolos.....

Et dire que les éditorialistes de ce pays de "Merde in France" se foutaient, il y a peu, du peuple italien qui avait porté Berlusconi au pouvoir....au moins Berlu c’est la première fortune d’Italie et non le fils putatif de Pasqua-Balladur-Chirac...on a les condotiere qu’on mérite....aux armes citoyens bande de chiens, former vos bataillons bandes de cons....signé : Le Titi Pharisien....






Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
3 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n'est point dessein de bourreau qui ne lui soit suggéré par le regard de la victime. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite