Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

MASCARADE ELECTRO-DEMOCRATIQUE (suite)
de : Barbara Bouley
vendredi 15 juin 2007 - 12h14 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 20.7 ko

de Barbara Bouley metteur en scène et dramaturge

Bonjour à chacune et à chacun,

Dimanche, sans enthousiasme, je me suis auto-motivée pour me rendre au bureau de vote afin d’y accomplir le rituel démocratique considéré comme le grand « devoir citoyen ».

Alors qu’en moi, la croyance en l’efficacité du « politique » (devenu « spectaculaire et commercial » et qui se vide progressivement de ses sens) s’estompe grandement, poser un acte d’appartenance à une cité devient un geste de plus en plus difficile à exécuter.

Le faire en sachant que dans la topographie du lieu du vote trônera une MACHINE prend la tournure d’une intervention personnelle abstraite dont on a grand mal à définir la nécessité.

Croyez moi, le dégoût n’est pas loin…

Comment, avec ce système électronique inique, croire encore au rôle citoyen que cet acte est censé jouer dans la société ? Bref…

Pour nous donner du courage, nous étions venues voter en famille. Sachant que, comme les précédentes élections, nous ne manquerions pas d’y inscrire des réclamations, les membres de notre bureau de vote nous tendirent les procès-verbaux.

Le fait de pouvoir y inscrire une réclamation rendait notre démarche moins triste.

Pour ma part, j’allais pourvoir sortir du cadre de l’acte démocratique (soit disant logique) que je devais impérativement accomplir afin de ne pas me sentir « coupable » de m’abstenir.

J’avais, par ce droit à la réclamation, la sensation d’agir…

De poser un acte réel.

A l’inverse des élections présidentielles, le bureau était vide, à l’heure de notre arrivée. J’eu donc le temps d’observer, de plus près, la machine NEDAP que la ville d’Antony achète au prix fort (entre 4500 et 5000 euros pièce) à une société privée et qu’elle impose aux électeurs sous les bons auspices du Ministère de l’Intérieur (un ministère neutre comme nous le savons bien entendu !).

 Hormis le fait que le mode de scrutin électronique est totalement contraire au code électoral puisque, entre autres, le code « source » n’est pas public mais détenu par une société privée (La société Véritas) qui le contrôle et le certifie, toujours sous l’œil (bienveillant, on s’en doute !) du Ministère de l’Intérieur ,

 Hormis le fait que la fiabilité d’un programme informatique est en outre totalement impossible à garantir : les meilleurs processus utilisés dans l’aéronautique ou l’aérospatiale, par exemple, n’ont pas empêché des « catastrophes » de se produire,

 Hormis les vices de formes constatés ce jour J dans notre bureau de vote d’Antony (pas d’urnes de remplacement en cas de panne, pas d’isoloirs par tranche de 300 électeurs comme stipulé par l’article L62 du code électoral),

…….un curieux détail retient mon attention :

Artiste sensible au visuel et à la présentation, une fois dans l’isoloir, je fus consternée par la forme imposée par le tableau d’affichage de la machine NEDAP. En effet, les candidats n’y étaient pas logés à la même enseigne :

Une typographie différente pour chacun, des couleurs différentes sur chaque bulletin affiché au-dessous des boutons.

Un Exemple parmis d’autre : M. DEVEDJIAN (candidat UMP) apparaissait de façon très visible (caractère gras et gros) alors que le candidat de la LCR apparaissait en très petit.

D’autre part, le choix de couleurs (ex : du bleu, du rouge, du vert et du orange) utilisées par les partis politiques en présence, pour leur logique de communicants, rendait peu lisible l’ensemble de cet étrange tableau électronico-démocratique.

J’ai eu alors l’étrange sensation de me retrouver au rayon « divertissement » d’une grande surface commerciale. Une question, comme un écho de ressenti, de déjà-vu, comme la sensation d’une farce lugubre m’a traversée :

Puisque les maisons de disques ou les éditeurs littéraires (c’est de notoriété publique) payent les chaînes de grandes distributions afin que leurs « produits » soient visibles sur le rayonnage, n’en serait-il pas de même pour les partis politiques aux sociétés privées qui contrôlent et installent (sous le sourire complice du Ministère de l’Intérieur ! ) les machines à voter ?

Même si cette question qui m’a un instant traversée peut paraître comme de la pure loufoquerie pour ceux et celles qui pensent encore qu’en pays démocratique de tels agissements sont impossibles, le fait que tous les candidats ne soient pas présentés aux citoyens par la MACHINE NEDAP de façon équitable (lettrages et couleurs entre autres) me semble réellement contraire aux règles d’équité électorale.

En effet, pour ceux et celles qui ont encore le courage de se déplacer jusqu’aux lieux de vote mais qui, jusqu’au dernier moment, ne savent pas pour qui ils voteront (et dans la confusion politique actuelle, ces citoyens là sont logiquement de moins en moins rares !), le fait que la présentation du visuel des candidats ne respecte pas la neutralité est un scandale (un scandale, qui restera probablement silencieux).

Que dire aussi de l’influence de tels procédés de communication sur des personnes qui, totalement désorientées par la tournure du politique, sans être malvoyantes, ont de simples problèmes de vue. Sur quel boutons appuieront-elles ?

Alors… Afin de complexifier davantage l’étalage des candidats sur le tableau des machines à voter et afin de semer un peu plus de confusion dans nos esprits déjà bousculés par des règles électorales bafouées par l’utilisation de ce procédé, je fais une proposition concrète aux riches partis politiques en liste pour les prochaines élections municipales :

SVP, Inscrivez aussi sur vos prochains bulletins de présentation la liste de vos sponsors officieux :

Ex : Pour L’UMP : le logo de Bolloré (ce géant coupeurs de bois d’Afrique et beau prêteur de yacht pour président nouvellement élu et pour dictateurs africains)

Malgré ce sentiment récurrent de vivre, le jour des élections, un temps de mascarade électro-démocratique, j’irai voter la semaine prochaine.

Par volonté de ne pas me laisser envahir par la dangereuse montée des insignifiances (merci au philosophe C.Castoriadis), je laisserai, une fois encore, une trace écrite sur le procès verbal disponible dans tous les bureaux de vote.

Selon l’Art. R. 52 du code électoral, « pendant toute la durée des opérations de vote, le procès-verbal est tenu à la disposition des membres du bureau, délégués des candidats, des électeurs du bureau et personnes chargées du contrôle des opérations, qui peuvent y porter leurs observations ou réclamations ».

Dimanche prochain, j’userai de ce droit…

Pour finir cet article, je rends public la réclamation écrite que j’ai faite sur le procès verbal le 10 juin 2007 au bureau de vote 036 de la ville d’Antony : Peut-être pourra-t-elle vous inspirer.

"RECLAMATION : Constatant plusieurs irrégularités au code électoral (pas d’urne de remplacement, pas d’isoloirs pour 300 personnes, un affichage différent - lettrages et couleurs - pour les candidats), je fais réclamation sur les conditions de vote imposées dans ce bureau par l’utilisation de la machine à voter NEDAP. S’il était possible d’avoir retour de cette réclamation. Merci. Pour valoir ce que de droit. N° carte d’électeur et signature."

A savoir : Vous ne risquez aucune condamnation pour votre réclamation sauf si celle-ci comporte des allégations punies par le code pénal tels qu’insultes, dénonciations calomnieuses, incitations à ne pas voter, menaces, dénigrement industriel, atteinte au droit de vote...

Pour plus d’information sur les actions légales à mener contre ce système de machines à voter lors du second tour des élections : http://www.ordinateurs-de-vote.org

Je vous souhaite à tous une belle semaine de lutte, de rêves et d’espoir…



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
MASCARADE ELECTRO-DEMOCRATIQUE (suite)
15 juin 2007 - 23h39

Toujours aussi engagée...
R Zem (Octave)






Communiqué de la CNT de Barcelone face aux derniers événements
mercredi 23 - 14h20
de : jean 1
Messages du président Bachar al-Assad en visite surprise sur le front d’Idleb (vidéo)
mercredi 23 - 12h38
de : nazairien
2 commentaires
Rassemblement soutien à Vincenzo Vecchi le 23 oct
mercredi 23 - 11h26
DÉSORDRE
mercredi 23 - 10h17
de : Ernest London
15 photos qui racontent les manifs à Barcelone
mercredi 23 - 10h11
À propos d’Extinction Rebellion – Partie III : La 4e Révolution industrielle
mardi 22 - 20h35
de : Kim Hill
SNCF : l’accident qui montre que le « train sans contrôleur » est dangereux pour tout le monde
mardi 22 - 20h24
de : Rachel Knaebel, avec Sophie Chapelle pour bastamag
Seconde Guerre mondiale : la Russie déclassifie des documents sur la libération de l’Europe par l’Armée rouge
mardi 22 - 14h22
de : nazairien
Projection "Au nom de tous mes frères. Journal de Nadine Loubet au Chili." jeudi 24 octobre 2019 à 20h
mardi 22 - 13h21
de : Nicole ff
L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
6 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les idées ne sont rien d'autre que les choses matérielles transposées et traduites dans la tête des hommes. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite