Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Mort, le PCF ?
de : Marine Roussillon
lundi 25 juin 2007 - 09h57 - Signaler aux modérateurs
18 commentaires
JPEG - 23.7 ko

de Marine Roussillon

Le PCF est-il mort ? Il semble bien que ce soit la question qui agite aujourd’hui le Parti, au-delà des "recompositions", "rassemblements" et autres "refondations" brandies par les uns et par les autres comme autant d’étendards.

Le PCF est mort. En témoignent les résultats toujours plus catastrophiques aux élections, que le sursaut des dernières législatives ne saurait masquer. En témoigne la victoire de Nicolas Sarkozy, et son audience dans les milieux populaires. En témoigne la progression constante de la LCR, qui semble prospérer sur les ruines du PCF. Le Parti Communiste est mort, résignons-nous. Et sauvons la gauche tant qu’il en est encore tant… Comment ? Ici les avis divergent, du Linkspartei aux alliances à la Prodi en passant par le grand rassemblement alter-tout, les solutions ne manquent pas.

Le PCF est mort. Les nouveaux prophètes de cette petite apocalypse sont justement ceux qui, des années durant, ont vécu du PCF. Et qui l’ont tué ? Nous n’irons pas jusque là. Voici Robert Hue, voici Patrick Braouezec, qui du Sénat, de l’Assemblée Nationale, nous ouvrent les yeux : le PCF est mort, disent-ils. Et pourtant, eux, sont toujours là. Et voici derrière eux le cortège des croque-morts… « Mais oui, petit, tu sais, avant, on faisait 20%, mais maintenant… Il n’y a plus rien à faire… »

Le PCF est mort. Et moi ? Et nous ? Nous qui avons rejoint le PCF il y a un, deux, trois ou quatre ans, un PCF à 3%, qui l’avons rejoint justement parce que nous ne voulons pas qu’il meure ? Et nous qui sommes nés avec les trahisons socialistes, qui ne connaissons de la gauche que ses compromissions, et de l’extrême gauche que son impuissance ? Nous qui n’avons pas fait la moindre révolution, qui avons grandi après la chute du mur de Berlin, à l’ombre de l’impérialisme américain, et qui pourtant nous battons, dans nos entreprises et nos quartiers, pour avoir le droit de vivre, pour en finir avec le capitalisme ? Et nous qui, bêtement, avons passé ces dernières années, ces derniers mois, à militer, nous sommes qui, nous ? Un cadavre ? Et si nous, nous en voulions encore, du PCF ?

Ah ils sont beaux Messieurs les élus (pas tous bien sûr, mais on entend si peu les autres), messieurs des collectifs, messieurs des clubs et des associations. « Le PCF est mort, il faut refonder la gauche ». Et ça ne vous fait rien à vous de balayer des années de luttes et de conquêtes avec une simple phrase, et de nous tuer, comme ça d’un coup d’un seul, d’un tout petit mot ?

Parce que si le PCF est mort, nous sommes des milliers en France à être morts. Je ne parle pas seulement des communistes. Nous sommes des milliers à avoir besoin du PCF pour vivre et pour lutter. Et pour nous, sans lutte, pas de vie. Croyez-vous pouvoir nous tromper, nous faire prendre des vessies pour des lanternes, des collectifs pour un parti, de l’antilibéralisme pour du communisme, de la social- démocratie pour de la Révolution ?

Si vous n’en voulez plus, du PCF, alors laissez-le nous. Nous avons besoin d’un parti communiste en France. Nous avons besoin d’un parti de classe qui s’attaque au capitalisme dès aujourd’hui, dans la rue, dans les entreprises et dans les institutions. Et parce que nous avons besoin de ce parti, il doit vivre. Certes, ce parti, tel que je le décris, ce n’est peut-être pas le PCF d’aujourd’hui, pas exactement, il y a bien sûr des choses à changer, à construire. Mais c’est cela, faire vivre le PCF. Et c’est un grand et beau défi. Autrement plus ambitieux et plus utile que de refonder la gauche sur les cendres du communisme.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 10h28

À QUOI SERT DE SE DEMANDER À SOI-MÊME SI ON EST MORT ?

La vie se prouve dans les luttes à la fois sociales et politiques, dans l’utilité que le peuple peut nous trouver.
Si nous devons être plus "en forme" alors, faisons en sorte de nous "soigner" par une cure de solidarité dans les quartiers et aux portes des entreprises dès cet été, le rapport de MGB ayant montré les axes des luttes pour résister dès à présent engagées.

Moi, il me semble qu’à l’heure actuelle, c’est le PS qui a le plus de souci à se faire, car la droite au pouvoir est en train de mettre la pression maximum pour le faire exploser de sorte de réduire les points d’ancrage à la résistance.

NOSE



Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 10h28

100% d’accord avec ce texte. Je suis secrétaire de cellule dans le 19e arrondissement, j’ai 25 ans, je suis au PCF depuis 2004, pour moi le PS tient tout à fait la comparaison avec la droite, l’extrême gauche me fait ch... en donnant des leçons à tout le monde sans vouloir mettre les mains dans le camboui, et invoquer "la gauche la gauche la gauche" n’a à mon avis aucune signification.
J’essaye moi aussi de faire vivre le PCF, et voir les vautours qui s’en sont nourris pendant des années vouloir le liquider me révulse. Comme tu le dis, si eux ne sont plus convaincus se la nécessité de l’existence du PCF, qu’ils nous le laissent !
Le Congrès à venir me semble être une mascarade : ni texte sur lequel juger de l’action de la direction, ni vote pour renouveler celle-ci.
A bientôt
Jonathan



Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 10h44

Merci Marine.Une belle contribution que tu offres là...

Je fais parti de ces adhérents récents, et j’attends autre chose que l’enterrement continuel du PCF.

Renoncer à notre étiquette Parti Communiste, ça serait déjà un peu plier sous les pressions externes et internes et perdre en crédibilité quand nous affirmons que d’autres choix sont possibles pour améliorer le quotidien de millions de nos concitoyens... nous avons le devoir de ne pas reculer...

Construisons ou reconstruisons le Communisme avec les gens des quartiers populaires, des entreprises, avec les chômeurs et les jeunes pour en faire un parti d’avenir.
Profitons des discussions pour intégrer les gens qui sont au bord du chemin, ayons une vraie discussion ouverte avec les gens sur leurs attentes, leurs désirs... sachons les écouter tout en continuant à être une force de propositions même si elles paraissent parfois à contre-courant... c’est là aussi notre utilité et notre contribution à la bataille des idées .

Soyons porteurs de propositions auxquelles le Parti Communiste en tant que tel sera identifié...

Faire remonter l’influence du Parti Communiste signifie aussi faire regagner les idées communistes... les résultats électoraux ne s’amélioreront pas sans une victoire contre la résignation, et contre les dogmes capitalistes néo-libéraux...
Combattons encore pied à pied chaque tentative de passage en force de la droite, y compris dans le vocabulaire... reparlons de cotisations sociales et non de charges sociales, au "travailler plus pour gagner plus" substituons un "travailler mieux pour vivre mieux"... il n’y a pas de petites batailles et la sémantique en est une...



Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 11h37 - Posté par

Moi aussi. J’ai rejoint le PCF il y a deux ans, et c’est surement pas pour le laisser mourir !!! Moi le PCF j’y crois !!!


Mort, le PCF ?
26 juin 2007 - 16h11 - Posté par

J’en ai oublié de signer... Florent Ballanfat - 26 ans, secrétaire de section... adhérent depuis le mois de janvier 2005...


Mort, le PCF ?
26 juin 2007 - 17h48 - Posté par

revenons a nos "basiques" tout simplement.
ne nous laissons pas piquer le vocabulaire et les expressions par d autres.
oui il faut parler de cotisations et non de charges.
oui il faut redonner du sens au travail parce que nous l aimons le travail.
oui il faut combattre jour apres jour , mots apres mots ,car la droite a tres bien compris que nous avons laissé des deserts ou elle peut cultiver a sa facon biensur en s adressant sans complexes aux ouvriers , aux petits, aux sans grades.
la reconquete ne peut se faire que centimetre carre par centimetre carre..
c est un travail long et delicat...mais pitie arretez de nous bassiner avec la mort du PCF.
ils sont nombreux vous pouvez me croire a vouloir recuperer son cadavre...ils ne m auront pas.


Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 12h37

le PCF n’est pas mort ,il faut qu’il se secoue pour éliminner , puces sangsues ,cloportes , et

autres bestioles qui suce son sang ,il faut que le PCF se rende compte que nous

sommes ,que dis je ,que nous avons largement entamé le 2ème millènnaire ,que diable

vous avez des jeunes au parti ? s’adapter oui dans les limites du besoin du peuple

allez voir CHAVEZ ,MORALES ,CORREA ,CASTRO si vous manquez d’idées

mais putin arrêter PC FRANCHOUILLARD de vous prendre pour le centre du monde

Après vous verrez l’envol !!!!! ,car nous avons besoin du PCF et c’est tant mieux pour la

démocratie ,la vraie démocratie ,un autre monde est possible

oeil de bison



Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 20h59 - Posté par

voulez vous jeunes PCF lire la réponse de FIDEL CASTRO a l’Union des Jeunes

communistes , là juste un peu plus haut ,chez bellaciao et J.F Bonaldi

allez les cocos au boulot papy oeil de bison


ah que vive le PCF
25 juin 2007 - 17h35

Ainsi sont venus nombreux les agonisants pour regarder passer un tel défilé.

Ils sont venus debouts, à pied, en vélo, et parfois même à plusieurs se tenant par la main.

Ils sont si frais et si vaillants pour des zombis des morts-vivants.

Ah qu’il est troublant d’assister tête nue à son propre enterrement.

Le vent des cimes pousse si fort qu’il faut parfois se retenir.

Pour les infos savoir subir sans à chaque fois hurler de rire.

Le Renard Rouge



Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 18h20

Que voilà des contributions qui mettent du baume au coeur.
Je suis un vieux militant ( 45 de parti) et je suis toujours et peut-être même plus communiste qu’avant. le combat est dur mais ce n’est pas avec les Braouezec, Zarka, Perreux Hue, et j’en passe, que le communisme triomphera. Que ceux qui ne sont plus d’accord aient le courage et l’honnéteté de refuser de se présenter à des élections pour continuer à saper le moral de tous ces jeunes adhérents que j’admire car il faut du courage pour être communiste. Il en faut beaucoup moins pour démolir le parti.
Rénovateurs et autres, allez retrouver les Bové, Salesse et autres en attendant de faire peut-être un jour comme ces socialistes bien-pensants qui changent d’idée comme de chemise. Un secrétaire d’état ancien communiste ferait certainement plaisir à Sarko ?

Allez, camarades, le chemin sera long mais nous vaincrons car le communisme est l’avenir quoi qu’on dise

Alain, dit Rackham le Rouge



Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 20h15

Nous sommes très nombreux à penser comme Marine (Marine Roussillon d’ailleurs, elle a oublié d’indiquer son nom). Ne nous laissons pas décourager par certains textes de l’Huma de ces jours-ci et par les derniers râles de ceux qui ont été si longtemps au Conseil nationale qu’ils en ont oublié ce qu’ils faisaient là.

Continuons à militer dans nos cellules, nos sections et nos fédérations. Soyons les plus présents sur le terrain et dans les discussions à l’intérieur du Parti. Nous avons encore beaucoup à construire et à gagner ensemble.

Vive le Parti communiste, vive l’Humanité.

Olivier



Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 20h57

OUF ! QUEL BOL D’AIR !

MARINE,

JE T’ADORE...

Esteban



Mort, le PCF ?
25 juin 2007 - 23h46 - Posté par

Très très bien Marine. Il semble que tu es en excellente santé..
Donc pas de chrysanthèmes mais des roses rouges. Bises


Mort, le PCF ?
26 juin 2007 - 15h30 - Posté par

Esteban arrête de t’exciter comme une puce dès qu’une fille dit quelque chose de bien ! J


Mort, le PCF ?
26 juin 2007 - 18h39

Que ça fait plaisir ce commentaire là,communiste depuis 1963,j’ai connu des périodes où la mort du Parti ne nous venait même pas à l’esprit, et aujourd’hui,ceux qui ont contribué à la situation que l’on connait,chercherait à le faire disparaitre,alors que la nécessité d’avoir un parti communiste fort et toujours aussi combatif est plus que nécessaire,c’est vrai qu’il faut sans arrêt se remettre en cause si l’ont veut avancer, mais surtout ne pas tuer un outil irremplaçable,d’ailleurs ,la droite,toute entière ne s’y trompe pas,elle sait quand il le faut nous ignorer,et quand ça l’arrange tranformer la vérité pour nous salir.Alors oui,cherchons ensemble,quelle solution à trouver pour que la jeunesse,se reconnaisse dans nos projets.

Yvonne de l’Isère



Mort, le PCF ?
26 juin 2007 - 19h47

Le pcf n’est pas mort, c’est sûr. Mais dans la vie, y’a quand même de meilleures ambitions que "ne pas être mort" !



Mort, le PCF ?
27 juin 2007 - 06h58

Elle est bien belle La Morte !

Merci Marine pour ce texte plein de vies
Et non, nous ne sommes pas mort en déplaise à tout les oiseaux de malheure les porteurs d’apocalypse et autres chiens de garde de la pensée dominante.
La pensée dominante, c’est la pensée des dominées !

Moi aussi j’ai adhéré parce que justement je ne voulais pas que le PCF meurt, et c’était il y a 20 ans !

Gardons notre porte bien ouverte pour ceux qui veulent nous rejoindre ET pour ceux qui veulent nous quitter !

Mais pourquoi donc tenons-nous tant à notre parti ?
Parceque nous sommes les sans-culottes et la racaille

SAd



Mort, le PCF ?
27 juin 2007 - 09h56

Si le PCF est mort, pourquoi les députés élus le 17 juin, l’on été avec de tel scores ? Entre 54 et 70%
Il faut dans la préparation du congrès de décembre donner plus de responsabilités à la base et un peut moins aux élus municipaux, généraux, nationaux.

C’est cela qui nous coûte aujourd’hui, quant on voie, des responsables du parti, qui par ailleurs sont également élus( PERREUX, BRAOUZEC, LECLERC) mettre en péril le parti, pour sauvez leur mandat d’élus, nous avons des questions à nous posées et à résoudre.
Que font ces élus HUE, ZARKA, et consort, ils n’on qu’une idée en tète, sauvez leurs fauteuils. Du jour ou nous avons voulu faire l’union avec les forces soit disant de gauche, nous avons perdu. 1972 programme commun, 1978 élections législatives que nous aurions du gagner, hélas. 1981 rebellote et là qui perd gagne" le PS nous a pomper 3 millions de voix.

Alors pour demain, union oui, mais pas pour faire n’importe quoi. Il nous faut garder notre indépendance, malgré tout et sans pour cela faire le jeux de la droite. Si nous avions participé à un gouvernement et que des que cela n’allais pas dans le bon sens nous avions dit à nos partenaires, nous quitons le gouvernement, les gens nous aurais suivis et nous n’aurions pas plonger avec le PS. Car eux remonte plus vite que nous à la surface.






Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
3 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les statistiques : la seule science qui permette à des experts utilisant les mêmes chiffres de tirer des conclusions différentes. Evan Esar (1899-1995), humoriste américain.
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite