Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Je ne suis plus membre du PCF
de : Patrice Leclerc.
mardi 26 juin 2007 - 13h50 - Signaler aux modérateurs
21 commentaires

Chers camarades,

En profond désaccord, avec les changements d’orientation sur les élections présidentielles, je m’étais mis en congé de parti tout le temps des présidentielles jusqu’à ce jour. Il est temps pour moi, après y avoir mûrement réfléchi, de clarifier mon rapport au Parti communiste français.

Je vous propose donc de ne plus me considérer dans les effectifs du PCF. Je ne suis plus adhérent. Adhérent depuis 1979, j’ai pris beaucoup de plaisir à militer au PCF, j’ai appris beaucoup de chose. Ce parti m’a formé (de mauvaises langues diront « déformé »). Il a été pour moi un espace de liberté et d’épanouissement. J’y compte de nombreux amis. J’espère conserver ces rapports d’amitié avec de nombreux militants du PCF. Mais pour moi l’adhésion à un parti ne peut se résumer à un rapport affectif, c’est d’abord et avant tout un rapport avec un outil utile pour penser et agir, et dans le cas des communistes un outil pour aider à la transformation du monde.

Pour aller vite sur mes motivations :
 En juin 2002, dans une tribune dans l’Humanité intitulée « Faisons un enfant » j’écrivais : « La Conférence nationale devrait proposer aux communistes de faire un enfant : s’engager dans la création d’une nouvelle force politique dans la filiation du Parti communiste français et ouverte sur d’autres courants de pensée. C’est-à-dire engager le débat sur la décision de travailler sur trois fronts à la fois : un projet de transformation de la société (projet communiste), créer une nouvelle force politique dans la filiation du PCF, une stratégie adaptée a ce projet ».

 En 2003, j’ai démissionné de toutes mes responsabilités dans l’organisation du PCF, et cherché du travail car je diagnostiquais le fait que le PCF ne pouvait pas changer, ne voulais pas s’engager dans la voie de ce qu’il me semble être d’indispensables modifications pour une force qui veut être révolutionnaire au XXIe siècle. Je prenais acte du fait que c’était une décision majoritaire chez les communistes.

 En juin 2006, je commençais à croire que je m’étais trompé sur mon diagnostic avec la proposition faite et adoptée d’engager le PCF sur la construction d’une candidature unitaire anti-libérale à l’élection présidentielle. Je m’investis sans réserve sur les collectifs unitaires. Je reprenais espoir dans la capacité du PCF à se bouger.

 En décembre 2006, douche froide avec la proposition de candidature de Marie-George Buffet, comme candidature unitaire, alors qu’il était évident que cette proposition de la première secrétaire du PCF ne pouvait pas faire le « double consensus » nécessaire. Janvier 2007, je me mets en congé de parti. Je parraine Bové, mais je ne soutiens aucun candidat aux présidentielles. Je participe à la campagne pour l’élection de Roland Muzeau, pas seulement par amitié, mais surtout parce que je pense qu’il est le seul capable de garder la circonscription bien à gauche et être un point d’appui à l’Assemblée nationale pour tous les anti-capitalistes.

 Juin 2007. La campagne des législatives étant passée, je peux vous faire part de ma décision sans nuire à quiconque. Il s’agit là d’un acte qui me semble cohérent avec le constat que je fais : le PCF, la majorité de ses adhérents souhaitent d’abord prolonger l’existence de la structure existante et ne veulent pas s’engager dans de profondes transformations. Avec regret, j’en prends donc acte.

Qu’est-ce que je vais faire ? Ma décision de ne plus être adhérent du PCF ne me pousse pas à arrêter de faire de la politique. Je me considère toujours comme communiste. Je souhaite transformer le monde, plus modestement jouer un petit morceau de la partition qui permettra de changer l’ordre existant. Je ne me transforme pas en militant anti PCF. J’agirai tout simplement aux cotés ou avec des militants PCF à chaque fois que je serai d’accord, je donnerai mon point de vu ou agirai de façon autonome à chaque fois que cela sera nécessaire. Un peu comme maintenant mais sans la carte, sans lien organisationnel !

Comme militant, en plus de mon investissement dans plusieurs associations Gennevilloises, je fais parti « des communistes unitaires ». Un espace qui cherche nationalement à rassembler des communistes membres ou non d’une organisation. J’ai aussi le projet de m’investir d’avantage dans un travail avec d’autres, hors enjeux de pouvoir et organisationnels », sur la question de la redéfinition du projet communiste au XXIe siècle.

Comme militant, j’entends passer du temps à construire et développer une association politique sur Gennevilliers : Alternative citoyenne, qui a pour but de travailler ici le champ de la transformation sociale. Je voudrai, sans être sur d’y arriver, favoriser la prise de responsabilités et d’interventions des jeunes de notre ville.

Comme élu. Jusqu’à la fin de mon mandat (2008) je reste au groupe communiste et Républicain de Gennevilliers et au CG. Je continue à reverser mes indemnités au PCF. C’est le contrat de départ, et je n’ai pas de raison de le faire cesser.

Je me doute bien que des camarades s’interrogent légitimement sur l’avenir de mes mandats de conseiller municipal et général. Je ne peux, à l’heure actuelle que vous présenter mon état d’esprit. Le moment venu les communistes auront certainement à se prononcer sur l’arc du rassemblement auquel ils entendent contribuer, les personnes qu’ils souhaiteront soutenir, sur l’enjeu des scrutins. Il est trop tôt pour en débattre, mais il n’est pas trop tôt pour que vous connaissiez mon état d’esprit.

Donc en toute franchise et sans tourner autour du pot, je souhaite renouveler mon mandat de conseiller général pour continuer, en faisant équipe avec Jacques Bourgoin, à agir et défendre l’intérêt des Gennevillois au Conseil général. J’entends le faire aussi pour expérimenter politiquement tout ce qui permet de redonner du pouvoir aux gens. Je veux mettre ce mandat au service de celles et ceux qui veulent faire entendre une opinion différente des idées dominantes, qui veulent développer des paroles et des actes qui vont dans le sens de la transformation sociale. Je le ferai en lien avec Alternative citoyenne Gennevilliers, mais aussi avec toutes celles et tous ceux, de manière collective ou individuelle, qui auront soutenu cette démarche. Cela va certainement me demander d’améliorer et de développer ma capacité de travail et de co-élaboration avec « les soutiens » : être en débat et prise de décisions avec les citoyens et les organisations qui le souhaitent, et pas seulement le temps d’une campagne, mais tout au long de l’exercice du mandat.

Par ailleurs, certains pourraient tout aussi légitiment s’interroger sur mon rapport à la majorité municipale d’autant que je m’engage dans une nouvelle association politique « Alternative citoyenne Gennevilliers ». Pour être très claire, je me sens en adéquation avec l’action municipale impulsée par Jacques Bourgoin. Je crois en l’esprit critique pour avancer. Je crois dans la nécessité de pousser des débats, des actions pour transformer l’ordre existant, y compris localement. Je crois aussi indispensable de faire de la place à la jeunesse et à la diversité de notre ville dans les lieux de pouvoir. Si avec Alternative citoyenne Gennevilliers, je peux y contribuer et bien tant mieux. Si j’échoue et bien ce ne sera pas la première fois ni la dernière que je rate quelque chose. A moi, à d’autres de remettre l’ouvrage sur le métier !

Voilà chers camarades ce que je tenais à vous dire, longuement pour une lettre, trop lapidairement pour pouvoir tout dire. Comme je l’ai dit à Philippe Clochette, je reste à la disposition des camarades de Gennevilliers s’ils souhaitent une rencontre sur ce sujet.

Soyez assurés, Chers camarades, de l’expression de mes sentiments les plus fraternels,

Patrice Leclerc



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 14h09

En 2003, j’ai démissionné de toutes mes responsabilités dans l’organisation du PCF, et cherché du travail

sans tourner autour du pot, je souhaite renouveler mon mandat de conseiller général

Je crois que tout est dit dans ces deux phrase, c’est dramatique.

Les cocos, ressaisissez vous ! Il faut arreter de payer et de soutenir des personnes qui ne cherchent rien d’autre qu’à détruire le PCF, puisqu’il n’est plus "à la hauteur" de leurs ambitions personnelles.

Léo



Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 14h36 - Posté par

Leo , tu devrais montrer un peu de retenue , que diable ! voilà un camarade qui s’exprime en toute honnêteté et humilité , et tu le descends comme on le faisait dans certains pays , autrefois , où il suffisait de traiter celui qu’on voulait détruire de ...koulak ; j’ai partagé , je crois , les analyses qu’exprime ici ce camarade ; vas-tu aussi me dékoulakiser ? j’aimerais que nos rapports dans le Parti soient amicaux , même quand nous exprimons des opinions différentes ; est-ce trop te demander ? Pierre


Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 14h57 - Posté par

Parce que le Parti communiste à Gennevilliers ne participe pas à la transformation sociale ?

Il y a des arguments qui pour moi sonnent faux..

tous les communistzes se battent pour la transformation sociale..

Même des non communistes comme Sarkozy qui lui aussi pratique la transformation sociale d’ailleurs..Terme que je trouve totalement vide de sens...

IlRosso...


Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 15h03 - Posté par

Il me semble que au PCF tout le monde peut s’exprimer, cependant il me semble que l’on fait la part belle actuellement aux rénovateurs fossoyeurs, l’article de Autin ce matin dans l’huma m’a fait bondir
Il serait utile pour cet élu qui démissionne du PCF qu’il nous informe sur sa conception de la démocratie..... Vf


Ami, je te souhaite bon vent, vive ta liberté !
26 juin 2007 - 17h04

Cher Patrice,

Je ne partage pas du tout ton point de vue sur les évolutions souhaitables dans le PCF, je n’y suis pas revenu, il y a 3 ans après 15 ans en dehors, pour le voir se fourvoyer dans des errements qui me semblent contraires à l’intérêt des gens et vers une stratégie du chaos.

Il y a de la place pour les non encartés comme élu républicain, si les camarades de ta ville, comme élu municipal, ou de ton département, comme élu au CG, souhaitent te présenter, cela me semble leur liberté totale de choix.

J’apprécie particulièrement le fait que Patrice explique qu’il continuera à verser ses indemnités d’élu au PCF, cela n’est pas le cas de tous les élus et je demande la transparence sur ce point avant tout vote au congrès.

Il me semble que le point de vue de quelqu’un, autre que Patrice, qui ne jouerait pas franc jeu ne peut pas être audible.

En conséquence, ce ne sont pas les simples cotisations de militants que je veux voir payées avant d’avoir le droit de voter, mais aussi l’ensemble des indemnités sur les dix dernières années.

Salut fraternel.

Le Renard Rouge



Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 17h24 - Posté par

LA FAUTE A L AUTRE

Pour faire simple tes lamentations consistent à accuser les adhérents du PCF d’irresponsables. Nous serions tous des aliénés dans l’incapacité de réflechir pour agir .

En 1979 à 20% tu étais d’accord (bilan putôt positif)
En 2007 à 1,9% je te comprends tu n’es plus d’accord, trouves toi une autre niche.

Tu es l exemple même de l’apparachick,tout a fait désinteressé l’oeil rivé sur le fauteuil d’élu, un opportuniste en somme.l

Jai 65ans j en ai vu passer dans les fédés des communistes comme toi ; à 20% plus communiste que moi tu meurs. L’histoire est remplie de révolutionnaires de pacotille.

Un conseil à toi et tes comparses, lorsque l’on a accepté l’honneur d’être l’élu d’un parti révolutionnaire on évite de cracher sur le parti. Ceux qui te soutiennent sont du même acabit.

Comme tous les autres refondateurs tu as la marotte de créer une nébuleuse, elles n’ont jamais pris forme.
Tu finiras dans les méandres de l’histoire ou au PS !

La qualité principale du révolutionnaire est la persévérance, la persévérance de convaincre à l’intérieur de son parti (qualité que le CHE réunissait jusqu’à sa mort) ; médites.
Qualité que les camarades ont eu devant le poteau d’exécution.

Lenine disait :"veille à l’existence de ton parti comme à la prunelle de tes yeux".

Dirigeant de mon parti tu étales tes faiblesses, fais ton rot et bon vent !.

FELIX


Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 18h17

Engagé fortement dans le processus d’une candidature unitaire, j’ai de mon coté été un peu stupéfait de la stratégie du PCF en décembre dernier. Cependant, très vite en janvier je ne pouvais faire campagne que pour MGB.....j’ai bien écrit MGB, pas nécessairement pour le PCF....

Avec le recul et ce que j’ai pu voir dans ma circonscription (bourges sud) en juin dernier , je ne regrette absolument pas mon choix de janvier qui, l’on regarde bien, était aussi une position face à Bové....

Aux élections législatives s’est donc présenté un candidat de soit disant de l’Alternative Unitaire 2007....1 : ce personnage n’avais jamais mis les pieds dans une réunion quelqu’elle soit à l’automne dernier 2 : ce personnage est arrivé dans le comité Bové en disant que jamais il ne se présenterait à une élection "piège à con"......3 : sur les panneaux d’affichages je découvre ce personnage (que je connais assez bien)....4 : je me renseigne, en réalité il ne représente que lui même, et des amis qui n’ont pas abandonné l’idée d’un rassemblement Unitaire m’affirment que jamais celui n’a été investi par une quelconque assemblée.....

Comment celui- ci a t’il pu se présenter au Nom de l’Alternative Unitaire ?????

Bref, je reste au PCF.....le congrès qu’il soit fin 2007 ou fin 2008 sera le dernier ou le commencement d’un réel éclairci.....

Mon souci, à présent est de travailler à une liste Unitaire lors des élections Européennes de 2009, laquelle si elle se met en place rapidement (juin 2008), permettra égalemnt de faire des liste pour les régionales de la même année....

Bon courage à tous....et je ne salue pas les libertaires qui sont aussi responsables de l’échec de Décembre...le PCF à ses torts mais il convient de partager et de reconnaitre toutes les responsabilités.....c’est trop facile....



Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 19h25 - Posté par

Bonjour Patrice,

Je ne peux juger du bienfondé de ta décision.
Tout au plus puis-je essayer d’imaginer les choses... de loin.

Car en Belgique la situation est toute autre.

Je connais un tas d’associations "citoyennes" (un tas !) toutes plus ou moins intéressantes les unes que les autres... toutes, plus ou moins, ausi inéfficaces -sur le plan strictement politique s’entend- les unes que les autres pour autant qu’elles "rêvent" d’un monde "autre".

Les groupes "citoyens", je suis pour mais je vois bien aussi, et de mieux en mieux, leurs limites... donc le découragement auquel ils peuvent conduire.
Car le pouvoir reste bel et bien politique. Une association "citoyenne" c’est formidable, mais cela ne remplace pas le vrai pouvoir (il faut être clair) qui peut tout à fait s’accomoder de "citoyenneté active" quand celle-ci ne remet rien en cause dans les faits.

Je te jure qu’il manque, en Belgique, d’un parti communiste qui ait encore (ne serait-ce qu’un peu) d’influence.

Je ne peux te juger et je n’en n’ai pas le droit.

Mais vous ne savez pas la chance que vous avez d’avoir un PC encore influent en France (malgré tout ce qu’on dit au sujet du PCF).

Bonne soirée à tous.

Albert Jenhai (Bruxelles)


Je ne suis plus membre du PCF
27 juin 2007 - 09h10 - Posté par

Bonjour du sud-ouest à 81 168,

Ce printemps dernier, je vendais l’huma dans ma ville. Une personne, Belge, est passée et m’a rapporté son désarroi : absence de parti communiste et de presse communiste en Belgique. Il m’a explique la chance que nous avions en France de faire survivre, de maintenir cette réalité.

Il a acheté le journal l’humanité et déploré que ses efforts pour s’habonner soient restés vains.

J’en avais parlé à un prospecteur de ma région.

J’y pense parfois dans ma petite tête surtout en cette période de remise en question nécessaire... que deviendrions-nous sans cette force de révolte organisée et porteuse de l’expresion de colère, de lutte contre les injustices, de lutte pour la paix etc... Je n’ose l’imaginer...

Quand à Patrice Leclerc... n’avons-nous jamais entendu dire dans nos vies que les vrais amis ça se compte quand on est dans la moïse !!! On ne pourra jamais empêcher quelqu’un d’utiliser une situation à des fins purement personnelles pour ses raisons à lui... vouloir paraître...vouloir se distinguer... un jour c’est oui ...un jour c’est non... ça fait mousser... il en sera toujours ainsi...En ce moment et déjà depuis de trés nombreuses années ça fait bien de s’inscrire dans sa petite organisation...

Et combien y en a-t-il de ces organisations ? Toutes autant qu’elles sont ne reposent sur aucun fondement... elles réfléchissent quand elles ne finissent pas dans les bras de ce qu’elles combattent faute d’orientation de fond.

N’en avons nous pas eu un aperçu dans les débats anti-libéraux nationnaux ? Et encore celles la semblaient vouloir quelque chose...

Oui vraiment, nous avons besoin d’une vraie force organisée, avec une orientation sans compromis portant partout les cris de colère pour la justice , la paix, la liberté etc... Et celà, en l’état actuel de notre société, sans le PC point de salut !

Ne le perdons pas de vue !

Galou des Landes


Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 20h01

""""""""""Donc en toute franchise et sans tourner autour du pot, je souhaite renouveler mon mandat de conseiller général pour continuer, en faisant équipe avec Jacques Bourgoin, à agir et défendre l’intérêt des Gennevillois au Conseil général.""""""""""""
Tu es indispensable ???
tu es irremplaçable ???????,,
ainsi même quand on quitte le pcf il faut encore et toujours avoir un mandat ??
La politique à la base,c’est trop dure ?
les autre ne te valent pas
C’est une drogue,le mandat !!!
ta prose se défend mais hélas ,trois fois hélas cette demande de mandat me reste en travers.
Est ce si difficile de laisser sa placeà d’autres ?
Je comprends de plus en plus mes copains anarchistes !!!
"



Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 22h16 - Posté par

C’est ca continuez de mettre dans des cases : les "refondateurs", et maintenant " liquidateurs" etc..

Je ne connais pas un seul communiste qui ne soit pas refondateur aujourdhui : Et pour cause, un PCF en pleine erosion electorale quasiment partout et ce depuis des decennies, c’est signe que ce parti se porte bien, que son fonctionnement est adequat et correspondant a ce qu’en attendent les classes populaires ??

Meme les "orthodoxes" sont des refondateurs a leur maniere : ils veulent revenir a des pratiques passées et donc "refonder " a leur maniere le parti sur d’autres bases que celles qui le font fonctionner aujourdhui..

Bref, ces cases, ces anathemes sont basés sur des supposés totalement erronées, les combats de tendance sont suicidaires et sclérosants..ne pas s’en rendre compte c est vraiment desesperant..

Ce qui est completement paradoxal c est que beaucoup de cocos autour de moi ont quitté le PCF a cause de ce genre de comportement insultants pour tout ceux qui seraient des "déviants" , des différents pas dans la ligne, et aujourdhui les "refondateurs"..

Ceux la meme qui se présentent comme les garants a 100% du grand PCF, ont de par leurs attitudes depuis des années largement autant de responsabilités dans la chute de celui ci que les supposés "liquidateurs" dont ils voient la main partout..

De temps en temps si ils pouvaient y penser un peu je suis sur que leur attitudes s en trouveraient changées pas mal..


Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 20h57

Comme d’habitude - et sous des habits de Saint veillant au scrupuleux respect de ses engagements (je continuerai de verser mes indemnités...) - Patrice Leclerc nous fait le coup du "chevalier blanc", rompu par tant d’intransigeances de ses petits camarades qui dans leur grande majorité refusent de "transformer" le Parti.
C’est, à mes yeux, une belle imposture : la majorité de ses camarades ne veulent, à l’intar du Sieur Leclerc, liquider LEUR Parti. Je fais partie de ceux-là, considérant, non pas qu’un Parti communiste devrait voir son fonctionnement, sa stratégie et ses propositions inscrites dans le marbre, mais qu’au contraire, le PCF doit en finir avec les "stratégies" à courte vue, celles qui nous font passer de la Gauche plurielle aux collectifs antilibéraux, sans jamais nous inetrroger sur ce que doit un Parti communiste moderne.
Puisque que Patrice Leclerc considère depuis longtemps que ce Parti doit passer sous les fourches caudines de je ne sais quel "mouvement transformateur", je m’étonne surtout qu’il ne nous ait pas quitté plus tôt. C’eut été là un acte honorable... Leclerc a préféré rester - bien trop longtemps - à se battre contre la stratégie décidée par une majorité de communiste, à oeuvrer sans cesse à décridibiliser le Parti et ses militants. Le mal est fait (même si Leclerc et la clique des liquidateurs de tous poils ne sont pas seuls responsables des errements du PCF). Il y a largement contribué.

Je ne m’épancherai donc aucunement sur ce départ, que je considère salutaire !
Mais je ne compterai pas parmi les naïfs non plus...

fraternellement à tous.



Je ne suis plus membre du PCF
27 juin 2007 - 00h07 - Posté par

Je ne conçois pas qu’un communiste puisse considérer un départ du parti comme "salutaire" !
Ou alors on va vers une organisation encore plus rabougrie et, disons le mot, sectaire.

Personnellement, je ne serai jamais d’accord à 100% avec qui que ce soit. Faudra-t-il que je fonde mon propre parti, avec pour dirigeant, militant et électeur ... moi-même ???

Leclerc prend ses responsabilités, quitte le parti et souhaite se représenter. C’est son droit et c’est aussi le droit des communistes de son coin de se présenter contre lui ou de le soutenir. Je ne vois aucune raison de s’en réjouir ou de le déplorer a priori.


Je ne suis plus membre du PCF
27 juin 2007 - 14h07 - Posté par

il n’est jamais sain que l’insulte tienne lieu d’argument. Pierre


Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 22h59

Pour paraphraser quelqu’un :

"Qui connaît Patrice Leclercq ?"

Faut-il que ce monsieur ait un égo surdimensionné pour faire étalage de ses états d’âme ici ...

Allez, M. Leclercq, un peu de courage : passez la main, ne vous représentez pas aux cantonales, allez bosser , reprenez des études, passez des concours ... faites comme tout le monde, quoi !

Un communiste du Tarn



Je ne suis plus membre du PCF
26 juin 2007 - 23h40

Mon cher Patrice
Ta décision t’appartiens quand bien même je la regrette, d’autant que j’avais apprécié ton travail à la tête de la fédé du 92.
Tu estimes que le PCF doit se transformer en une structure différente, c’est un point de vu qui mérite débat. Pour ma part je ne le pense pas mais le débat qui va s’ouvrir permettra, je l’espère d’y voir plus clair.

En ce qui concerne la candidature de MGB à la présidentielle, j’étais résolument contre dès le congrès de 2006. En fait j’étais contre toute candidature communiste, parce que je considérais que le parti avait tout a y perdre et rien à y gagner.

Depuis 81 cette élection n’a constitué qu’une régression pour le PCF. Et le dernier résultat de HUE en 2002 aurait du nous servir de leçon. Je pense que l’électeur porté au vote communiste, ne voit aucun intérêt à celui ci pour la présidentielle. Quand il vote communiste aux légilatives ou toute autre élection locale, il sait beaucoup mieux pourquoi il vote.

Le ralliement du parti à la proposition de la présentation de candidatures communes à la présidentielle, et aux législatives m’est apparu comme un excellente chose(le succès, même relatif de la liste d’union au régionale d’IDF en était, pour moi, une bonne démonstration) même si les composantes du collectifs antilibéral national, ne représentaient que des forces symboliques numériquement sans grande importance.

Néanmoins
Autour de moi j’ai ressenti un immense intérêt pour cette perspective. Quand tu dis qu’il était évident que toute ces forces ne pouvaient accepter la présentation d’un(e) candidat(e) communiste alors là je dis que c’était très malhônette de leur part car cela aurait du être clairement exprimée dès le départ au mois de mai : aucune candidature communiste ne sera acceptée ,ainsi les choses auraient été très claires. Entre mai et décembre le PC n’avait pas changé que je sache.

Quant au double consensus, c’était un dispositif que je considère comme profondément antidémocratique il revenait à accorder un droit de veto au collectif national , ça c’est inacceptable.

Par la suite il y a eu de la part des membre du collectif national des attitudes détestables ( l’appel de BAVET ,AUTIN , VILLIER à MGB pour le retrait de sa candidature m’a particulièrement choqué. Puis il y a eu les insultes et les calomnies des uns et des autres contre le parti, avant le rassemblement de ST OUEN ( j’ai le texte de LIBE qui reproduit complaisamment tous ces propos c’est ainsi que la comparaison de l’attitude du PC aux chars soviétiques en 56 à Budapest était particulièrement gratinée)

Enfin la couverture de REGARD présentant la Cène avec MGB en Judas était tout ce qu’il y a d’odieux.

Je veux rappeler aussi que la direction du PC a donné par 2 fois la parole à ses militants, la première pour désigner le- la candidat(e) à présenter, la seconde pour déterminer le maintient ou le retrait de MGB. Il était évident que sous l’avalanche d’insultes la majorité des communistes, dont moi-même, ont refusé de se déjuger.

Pour ma part je considère que la stratégie d’alliance antilibérale et la bonne, mais je ne suis pas prêt de me retrouver aux cotés de gens qui m’ont insulté.

Je souhaite qu’une telle alliance se reconstruise, avec des gens vraiment de gauche, hônettes , fiables et respectueux des uns et des autres.

Quant à Bové il s’est comporté en aventurier. Il a quitté en juillet 2006 le collectif national sous le prétexte parfaitement mensongé que le PC noyautait les collectif antilibéraux locaux .Quand je pense à toute l’énergie dépensée à Levallois ( lettres, coups de téléphone..) pour attirer le maximum de non communiste dans notre collectif, et du résultat (seulement 5 personnes ont accepté) il est certain que qu’elle que soit les circonstances je refuserai désormais de militer dans un quelconque rassemblement où se trouvera ce personnage boufi d’orgueil et de calomnies.

Idem pour Mme Villiers qui après avoir déversé s’est injures sur le parti, elle que MGB avait imposée tête de liste au régionale, n’a eu aucune honte à se présenter à Asnieres avec le soutient du parti.

Enfin je partage pas mal de l’analyse de B SARTON sur les possibilité qu’aurait offerte une candidature antilibérale.

L. BOURSON militant à Levallois



Je ne suis plus membre du PCF
27 juin 2007 - 08h45

Bon, ben tu t’es fait plaisir ??? tu n’es plus au
PCF ? alors va rejoindre tes autres forces pseudo-unitaires, bobovétistes et divers autres qui ne pensent qu’à leur petite carrière perso...
Le PCF n’est pas mort et n’a que faire de ceux qui ne pensent qu’à leur réélection (de conseiller général dans ton cas)....



Je ne suis plus membre du PCF
27 juin 2007 - 11h32

JE SUIS UN PEU ÉTONNÉ ET NAVRÉ DU TON...

... des "contributions" au débat. On peut évidemment (et c’est mon cas) ne pas être d’accord avec la personne qui explique son cheminement. Mais on doit tout de même prêter attention à ce qui est dit et aux motivations et cesser d’avoir des réactions épidermiques. On est dans le temps du débat maintenant, pour réfléchir sur ce qui n’a pas marché et sur ce qu’on aurait pu faire et pourquoi on ne l’a pas fait, pour travailler sur ce qu’il va falloir faire pour qu’enfin çà marche...
Et dans tout çà, il y a les multiples préoccupations, envies, attitudes, expériences des gens qui sont globalement situés dans notre camp... et qui nous disent des choses que nous devront prendre en compte ou pas, ou différemment de la manière dont c’est posé...
Faire de la politique c’est pour nous trouver les convergences propres à mettre en marche le peuple sur le projet refondé du dépassement du capitalisme de sorte d’amener avec nous (en général, pas seulement les communistes) le plus possible de ceux qui sont intéressés à ce changement.
Et çà vaut bien qu’on écoute et qu’on se parle avec sérénité, sans épithètes vengeurs et inutiles.

NOSE DE CHAMPAGNE



Je ne suis plus membre du PCF
27 juin 2007 - 15h06 - Posté par

Merci vraiment de ces commentaires d’appaisement et d’appel au calme qui vont dans le sens que je reclame a savoir : le respect des positions de chacun et mettre fin aux apprioris et préjugés sur les motivations des uns et des autres.

J’apprecie pour ma part l’annonce du congres pour la fin de l’année engagé par la direction actuelle car c’est une bonne chose de prendre le temps de debattre en deconnectant ces débat d’un certains nombres de sujets pouvant parasyter le débat : querelles de personne, de pouvoir, de place et de direction..

Reste a voir comment les sections mettront a profit le temps qui nous separe du congres et vont ,réellement ou non engager, le large débat (remise en cause ? parfois ?) sur la manière dont est structuré le parti, notre programme, nos idées dans le cadre de la bataille idéologique.

je crois pour ma part et de manière non exhaustive qu’un certain nombre de difficultés résident dans :

1) l’organisation de notre parti et son veillissement. Rôle et Rapport de la JC avec le parti.
Nous avons une JC, un certain nombre de jeunes y trouvent leur compte et leur epanouissement militant. Et a coté un PCF dans lequel un certain nombre de jeunes ont du mal a se retrouver et qui parfois (souvent ?) a une image viellot. Ce qui conduit au fait que parfois des jeunes qui ont exercé des responsabilités a la JC ou en ont été des grands militants ne continuent pas leur parcour militant dans le PCF. Cela contribue a l’affaiblir, et a l’empecher de s’adapter a temps aux evolutions necessaires pour lui. Je plaide a titre personnel pour une structure intermédiaire, qui permettrait l’entrée progressive mais massive de centaines de jeunes militants dans le PCF, des jeunes qui ne se sentent pas pret cependant a se retrouver noyés dans des cellules ou le dynamisme est parfois tres incertain. Cette structure soyons clair ne doit pas faire peser de menace sur l’existence du MJCF et doit travailler a l’interieur du PCF en fort lien avec les cellules, pour faciliter le passage de le JC au PCF.

2 ) Notre communication : Manque de clarté, d’offensive, de charisme de nos représentants de premier plans. Juste un exemple, Il y a 5 ans quand j’ai vu le petit besencenot arriver je me suis dis que c’est un peu ce genre de leader dont nous aurions besoin dans la periode, histoire de reconnecter avec les gens et parmis eux les jeunes, les travailleurs etc..Donner une autre image des communistes : Un communiste qui tienne un langage simple mais tres offensif, une personnalité qui donne envie de la suivre de par son discours convaincant et percutant. A la place, nous avons eu MGB comme candidate, et bien que je trouve que c’est une tres bonne responsable pour notre parti, avec des idées interessantes, en tant que candidat je n’ai jamais cru a sa capacité a faire progresser significativement nos idées. Assez souvent des gens autour de moi me font des remarques moqueuses, il n’y a qu a voir les guignols qui la font bafouiller etc.. Dans la période de fatalisme que nous vivons, il faut quelqu’un qui incarne bcp plus energiquement le besoin de relever la tête pour le peuple !

3 ) Capacité a s’adapter et et faire evoluer ses structures rapidement quand il le faut : Certaines cellules de la ou je vis sont mortes, c est de notoriété publique dans la section, mais on s’obstine en conseil de section a parler de faire des reunions dans ces coins la, sans réfléchir au pourquoi nous perdons des camarades. Il n’y a pas de reflexion quasiment ni de geste fait envers les camarades qui nous quittent, ou qui ne militent plus. On part d’un principe unique les communistes sont forcément au PCF. Les autres sont des gauchistes (LCR, LO) des traitres (refondateurs etc)..

4 ) Gérer un certain nombre de contradiction comme l’exercice du pouvoir localement ou dans certains rouages des institutions

je travaille dans une collectivité communiste. Ici, on recrute des cadres le DG etc qui prennent un pouvoir fou, bcp ne sont pas communistes voire meme de droite.
On leur laisse faire n’importe quoi, ils sont couverts en permanence.
Les élus ne mettent pas franchement les pieds dans le plat, ils communiquent tres peu avec le personnel , la base, laissant a l’administration le soin de faire la communication interne sur les orientations. A partir de la des syndicats anticcomunistes ou bien meme les CGT noyautée par des gauchistes en arrive a monter le personnel contre l’executif.
On assiste a des comportements de cadres couverts par la hierarchie dans des collectivités ou on devrait incarner un autre modele de relations dans le travail, netemment plus favorables pour les pêrsonnels (meme si ca reste largement le cas). Encore une fois c est essentiellement la communication qui fait défaut, si l’excutif mettait le paquet et venait tres souvent au contact des agents pour leur expliquer les orientations politiques, un grand nombre de salarié travaillerait avec un plus grand interet et aurait une plus grande confiance aux communistes. Ce qui se passe, c est donc un decalage entre le vécu ici des gens, et les discours que nous faisons a l’exterieur en tant que parti. Sur le long terme c est tres nefaste et rend le PCF comme un parti comme les autres..

Voila, j’ai plein d’autre exemples et idées mais je ne veux pas polluer Bella ciao de ma contribution...en tout cas un certain nombre de ses pratiques me semblent tout autant a interroger que la théorie car elles sont la part la plus visible et palpable de la grande masse des gens, des travailleurs des jeunes..


Je ne suis plus membre du PCF
27 juin 2007 - 20h36 - Posté par

Et pas un qui parle comment les média nous assassinent tous les jours vous pouvez restructurez ce que vous voulez , tant que vous n’aurez pas compris que l’on evoluent dans un milieu hostile et que les réactinnaires ne seront contant non pas d’un pcf qui ne s’appellera plus pcf et même qui ne remettra plus directement en cause le capital, mais de la disparition complète des cocos .

J’ai même l’impression que vous avez honte de vous appeller communistes !

Les Autains , les Hue et autres poltrons qui n’aiment que les ors de la république peuvent faire autre chose , mais les vieux cocos et même voir les jeunes qui ne vivent que pour l’idéal communiste ont vraiment honte de vous , vous n’avez même compris que c’est maintenant qu’il faut se battre serrer les coudes , faire front à la bande de mégalo fascisante qui est au pouvoir ,

Non vaut mieux se battre entre nous pour leur faciliter le travail , j’espére simplement que nous ne revivrons pas un nouveau 1940 , car quand je vois ce consieller general se barrer du PCf pour sauver son siege celà me fait vomir .et si crise majeur il advient celà ne va pas être beau à voir .

Mais le pcf ne mourra pas et beaucoup se retrouveront pour poursuivre le combat communiste .

Vive la paix ,la justice sociale , vive le PCF

JEan Claude Depoil


Je ne suis plus membre du PCF
28 juin 2007 - 00h02

comme d’autres "découragés" qui pètent différemment des autres, dont ils ont tout (ap)pris.

C’est triste. Comme fin.
Avoir raison contre les autres.

Et puis, nous avons besoin d’élus militants de leur Parti. C’est si dur à comprendre... pour un ancien secrétaire fédéral ?






L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
1 commentaire
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Sous un gouvernement qui emprisonne injustement n'importe qui, la vraie place d'un homme juste est en prison. Henry David Thoreau (1817-1862)
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite