Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

"Abou Henry" et le silence mystérieux
de : Robert Fisk
lundi 2 juillet 2007 - 09h00 - Signaler aux modérateurs

de Robert Fisk

"Abou Henry" dit que nous devrons peut-être rester en Afghanistan pendant des décennies pour protéger les Afghans des Taliban. L’ambassadeur [de Grande-Bretagne] à Kaboul — Sir Sherard Cowper-Coles, KCMG, LVO, pour être précis — ne voit visiblement pas de contradiction dans cette prédiction extraordinaire.

Les Taliban sont eux-mêmes essentiellement afghans et l’idée que l’armée britannique soit en Afghanistan pour protéger les gens du pays les uns des autres est vraiment une proposition coloniale. C’est ce que nous avons dit à propos de l’Irlande du Nord en 1969. En tous cas, je croyais que nous avions détruit les Taliban en 2001. N’était-ce pas l’idée alors ? N’était-ce pas ce que Lord Blair de Kout al-Amara, notre nouveau représentant au Proche-Orient — qui nous honorera de sa première visite le mois prochain — disait à l’époque ?

Abou Henry — et je suis redevable à l’un des bulletins internes du gouvernement saoudien de m’avoir appris que c’est ainsi qu’il "est affectueusement appelé par ses amis saoudiens" — a quitté Riyad avec quelque précipitation, une "surprise" comme il dit, puisqu’il s’attendait à y passer encore une année. Et, il n’a sans doute pas pu emmener avec lui à Kaboul les faucons dressés de la famille Cowper-Coles — Nour et Alwaleed. Mais, avant de partir, Abou Henry a chanté chaleureusement les louanges des médiocres services de renseignements du royaume. "J’ai été immensément impressionné par la manière avec laquelle les autorités saoudiennes ont maîtrisé et contenu ce qui était une menace terroriste sérieuse (sic)", a-t-il annoncé. "Ils ont réduit le réservoir de soutien au terrorisme…"

Aucun mot, évidemment, sur l’habitude saoudienne de couper les têtes des "criminels" à la suite de procès ridiculement déloyaux. En une année record d’exécutions, les porteurs de sabres du royaume — le boulot se transmet parfois de père en fils, comme ce fut le cas autrefois en Grande-Bretagne — ont réussi à trancher 100 têtes avant la mi-juin. Mais, là encore, on devrait éviter toute référence de cette sorte lorsque les investissements britanniques en Arabie Saoudite s’élèvent à au moins 6 milliards de livres [9 milliards d’euros]. C’est sans aucun doute l’une des raisons pour laquelle — selon ce même bulletin du gouvernement[saoudien] — Abou Henry a fait l’éloge de ses amis saoudiens à Riyad : "nous avons été fiers de notre politique en matière de visas, où 95% des Saoudiens postulant pour un visa à 9 heures les jours ouvrables obtiennent leur visa avant 14heures le même jour". Pff ! Alors là, c’est quelque chose ! Les Saoudiens, vous vous en souvenez peut-être, ont fourni 14 des 19 tueurs du 11 septembre 2001. C’est plutôt un record pour un petit royaume et l’un qu’en d’autres circonstances — si les meurtriers avaient été tchadiens ou, disons, maliens — n’aurait pas été récompensé par une politique de visas aussi généreuse.

Et aucun mot de la part d’Abou Henry, bien sûr, sur cet autre petit problème au sujet de la corruption présumée de fonctionnaires saoudiens par le groupe d’armement britannique BAE Systems. Ici, toutefois, il y a beaucoup plus à dire — grâce à un article délicieusement écrit par Michael Peel dans le Financial Times en février dernier. Dans cet article, Peel décrit comment Robert Wardle, le directeur du Serious Fraud Office (SFO) [le bureau des fraudes sérieuses], a dû "beaucoup réfléchir" après trois réunions à Londres avec Cowper-Coles, "l’ambassadeur raffiné de Grande-Bretagne en Arabie-Saoudite". M. Wardle, semble-t-il, s’était "fait au point de vue" selon lequel il devrait peut-être abandonner son enquête, puisque cela nuirait à la "sécurité nationale". Voici ce que Wardle a dit à Peel : "Ce problème était délicat et j’ai vraiment trouvé que ce fut une aide que l’ambassadeur étaye cette position. Cela m’a aidé à comprendre les risques et a été une aide précieuse pour me décider à interrompre cette enquête."

Abou Henry, semble-t-il, "a dit comment cette pourrait entraîner Riyad à annuler sa coopération en matière de renseignements et de sécurité, privant potentiellement Londres d’accès à une surveillance vitale de suspects terroristes durant le pèlerinage du Hadj à la Mecque… L’ambassadeur a même suggéré (que) persister avec l’enquête du SFO pourrait mettre des vies en danger en Grande-Bretagne". Selon une personne "étroitement impliquée dans ces événements", écrivait Peel — et je soupçonne cette "personne" d’être probablement Wardle — Cowper-Coles "n’est pas trop entré dans les détails, mais il a expliqué en termes très clairs ce qu’il pensait des éventuelles conséquences… y compris que des personnes y trouveraient la mort". Deux jours plus tard, l’enquête de corruption fut abandonnée.

Il ne faut donc pas s’étonner que les Saoudiens l’appellent affectueusement "Abou Henry".

Cependant, vu certaines de ses remarques durant une récente visite à Oxford, Abou Henry doit avoir été lui-même surpris de pouvoir persuader Lord Blair de la sagesse de laisser tomber toute cette enquête essentielle de corruption. Devant les universitaires, il n’a pas caché son cynisme vis-à-vis de notre ancien Premier ministre, se plaignant qu’en dépit de notes d’information détaillées du Ministère des Affaires Etrangères et de propositions de discours, Blair a semblé rarement les lire et parfois n’a utilisé qu’une seule ligne de leurs contenus.

Mais, là encore, je suppose que c’est ce qui fait la diplomatie, persuader ici, plaider là-bas, essayer d’obtenir ce que vous voulez par quelques commentaires en privé à des fonctionnaires du Bureau des Fraudes Sérieuses, voire à des journalistes. Je n’ai aucun doute là-dessus.

Il y a vraiment longtemps, à la fin des années 70, lorsque j’étais le correspondant au Proche-Orient pour The Times, je me rappelle comment un diplomate britannique au Caire essaya de me persuader de virer mon "correspondant" local, une Egyptienne copte qui travaillait aussi comme correspondante pour Associated Press et qui fournissait une couverture compétente du pays lorsque j’étais à Beyrouth. "Elle n’est pas très bonne," avait-il dit, et il suggéra que j’engage une jeune Anglaise qu’il connaissait et qui — comme je l’ai su plus tard — avait des contacts étroits avec le Foreign Office.

J’ai refusé cette sinistre proposition. En vérité, j’ai dit au Times que je pensais qu’il était scandaleux qu’un diplomate britannique ait essayé de manigancer le licenciement de notre employée à temps partiel au Caire. Le rédacteur en chef de la rubrique étrangère du Times était d’accord avec moi.

Mais cela ne fait que montrer jusqu’où peuvent aller les diplomates.

Et quel était le nom de ce jeune diplomate britannique au Caire, dans les années 70 ? Mais c’était bien sûr Sherard Cowper-Coles.

traduction : JFG-QuestionsCritiques

http://questionscritiques.free.fr



Imprimer cet article





Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON
dimanche 16 - 16h35
de : JO
1 commentaire
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres !
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76
Alternative Nouvelle au Capitalisme (?)
dimanche 16 - 09h47
de : Jean Roussie
Taha Bouhafs : « Je ne suis pas plus militant qu’un journaliste du “Point” ou de BFM TV »
samedi 15 - 23h51
de : reporterre
CONGRÈS DE FONDATION DE L’UNION COMMUNISTE LIBERTAIRE (UCL) : DÉCLARATION FINALE
samedi 15 - 19h29
de : jean 1
NON à l’amalgame honteux du régime israélien avec l’Antisémitisme !
samedi 15 - 10h22
de : JO
École de la confiance : la loi passe, la défiance reste, les mobilisations continuent
samedi 15 - 07h50
CE CAUCHEMAR QUI N’EN FINIT PAS - Comment le néolibéralisme défait la démocratie
vendredi 14 - 19h24
de : Ernest London
GILETS JAUNES : PAUSE AVANT LA REPRISE ?
vendredi 14 - 18h23
de : Raymond H
Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour « crime contre l’humanité »
vendredi 14 - 17h41
de : JO
Interview de Maître Sophia Albert Salmeron après s’être rendue à la C.P.I à La Haye (vidéo)
vendredi 14 - 17h32
de : nazairien
Entre Pôle emploi et Françafrique, le gagne-pain de Benalla après l’Élysée
vendredi 14 - 15h20
de : JO
SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 EN GREVE / RDV LUNDI MATIN
vendredi 14 - 11h03
Les "cons" , ça ose tout : la cheffe de l’IGPN « réfute totalement le terme de violences policières
jeudi 13 - 22h43
de : nazairien
4 commentaires
La Grande-Bretagne livrera Julian Assange aux Etats-Unis
jeudi 13 - 17h03
de : JO
1 commentaire
« Ensemble on nous opprime, les femmes, ensemble révoltons-nous ! »
jeudi 13 - 11h51
de : jean 1
Le gong vient de sonné en Chine : l’hégémonie nord-américaine, c’est bien fini !
jeudi 13 - 10h33
de : JO
6 commentaires
L’union fait la force : La Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) se dissout pour contribuer à la création de l’UCL
jeudi 13 - 10h31
de : jean 1
1 commentaire
Fête de soutien aux postier-e-s du 92 en grève
jeudi 13 - 09h33
1 commentaire
Votez Info’Com-CGT ! Élection du comité social et économique UES L’Équipe 1er tour, 17 au 21 juin 2019 (video)
mercredi 12 - 20h30
de : Info’Com-CGT
Trou de la Sécu : merci Macron !
mercredi 12 - 07h40
4 commentaires
A Genève, macron nous fait le coup du "nouveau capitalisme" sans doute à la sauce sarkozy
mardi 11 - 19h13
de : nazairien
7 commentaires
LUNDI DE PENTECÔTE : une arnaque de plus !
mardi 11 - 15h47
de : JO
Le grand remplacement ?
lundi 10 - 20h24
de : Claude JANVIER
5 commentaires
MONTPELLIER : ACTE XXX, L’ART ET LES GILETS JAUNES
lundi 10 - 17h52
de : jean 1
1 commentaire
A Montpellier, meme avec sa violence, la "flicaille" , n’est plus aussi fringante et perd rapidement pied (vidéo)
lundi 10 - 17h20
de : nazairien
1 commentaire
L’Armée Arabe Syrienne, réplique face aux terroristes du Front Al-Nosra, armé et financé par la France (vidéos)
lundi 10 - 16h36
de : nazairien
50 Printemps - C’est l’heure de l’mettre !
lundi 10 - 16h26
de : Hdm
Quand les renseignements convoquent les journalistes
lundi 10 - 15h38
de : JO
Le Peuple "Gilet Jaune" en Seine Saint Denis, meme avec leurs "lacrymos" , les CRS décrochent (vidéo)
lundi 10 - 15h01
de : nazairien
3 commentaires
Entre "çà" de domination et "surmoi" d’interdiction
lundi 10 - 10h14
de : Christian DELARUE
2 commentaires
L’ambigu Monsieur Jadot
dimanche 9 - 22h49
de : frustration
Barcelone. Le dérapage de Ada Colau face à la manoeuvre de Valls...
dimanche 9 - 14h53
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire
Je suis tombé par terre c’est la faute à Voltaire, misère est mon trousseau c’est la faute à Rousseau ?
dimanche 9 - 11h10
de : JO
Ces Gilets Jaunes plein de bon sens ! L’Histoire rendra Hommage à leurs sacrifices ! (video)
samedi 8 - 20h52
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

En surface, vous ne voyez peut-être encore rien, mais clandestinement, c'est déjà en feu. Y.B. Mangunwijaya, écrivain indonésien
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite