Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

En France comme au Vénézuela le socialisme ne tombera pas du ciel


de : Jean-Paul LEGRAND
mercredi 1er août 2007 - 02h17 - Signaler aux modérateurs
GIF - 14.9 ko

de Jean-Paul Legrand

En France comme au Vénézuela, c’est le peuple qui construira le socialisme. Par une lutte démocratique et anti-capitaliste sans concession.

Au moment où le monde est dominé par les forces de l’argent, par un système capitaliste qui se dit indépassable et seul horizon de l’Humanité, des millions d’êtres humains s’opposent à l’exploitation que ce système génère et cherchent une alternative qui permette une transition vers un autre société fondée sur la coopération et la mise en commun des forces productives pour répondre aux défis de notre temps.

Le développement extrêmement important, rapide et étendu de la production, des échanges, de la circulation des informations, l’avancée des sciences et des techniques notamment grâce à des progrès dans les outillages de notre époque, ouvrent d’immenses possibilités de répondre enfin aux maux dont souffre l’immense majorité des terriens.

Paradoxe : alors que jamais les hommes n’ont tant eu la possibilité de maîtriser leur destin, les fléaux les plus terribles de la barbarie, de la violence et de la pauvreté s’abattent sur les peuples. C’est que d’un côté les forces productives sont développées comme jamais dans l’histoire de l’Humanité et que de l’autre les capitalistes qui possèdent les moyens de production et le pouvoir d’Etat s’opposent à ce développement dès lors qu’il n’entre pas dans le processus d’accumulation du capital, processus qui a pris une ampleur considérable notamment avec le développement sans précédent du capital financier.

C’est la contradiction fondamentale entre le capital et le travail. D’un côté un capital de plus en plus destructeur en vies humaines, en outils et connaissances, en environnement et de l’autre les forces du travail qui tentent de se désaliéner, de se libérer et qui n’y parviendront pas si elles n’agissent pas non seulement sur l’économie mais aussi sur leur évolution autonome par une pratique politique et une théorisation de celle-ci, un effort considérable pour que l’esprit critique et scientifique devienne l’affaire des masses.

La lutte de classes loin d’être terminée est en fait une réalité qui se complexifie du fait des traits originaux qu’elle recouvre dans les différents pays et qui s’universalise du fait de la mondialisation. En cela la tentative vénézuélienne de construire un socialisme du XXI eme siècle suscite un intérêt grandissant chez ceux qui veulent changer le monde dans le sens du progrès. Cependant beaucoup de militants ignorent encore ce qui se passe réellement au Vénézuela et des millions de citoyens à travers le monde ne reçoivent que les informations mensongères des grands médias détenus par les dirigeants des multinationales.

Il est clair que la tentative bolivarienne de construire un socialisme de type nouveau représente un grand danger pour le capitalisme notamment celui d’inspirer d’autres peuples du continent, voire d’Europe et du monde. Les idéologues du capital, les dirigeants politiques acquis à la cause du capitalisme et de la grande finance prédatrice ne peuvent supporter l’expérience bolivarienne qui menace de s’étendre en Amérique Latine et dont les traits universels pourraient dans les années à venir à l’instar de la révolution française provoquer une levée en masse des peuples pour une révolution dépassant les seules frontières du pays.

On lira avec grand intérêt le livre de Michael Lebowitz "Le socialisme ne tombe pas du ciel : un nouveau commencement" ( édité en espagnol j’ignore si l’édition française existe)qui développe la thèse du socialisme du XXI ème siècle soutenue par Hugo Chavez et son gouvernement. Un socialisme non étatique, anti totalitaire et favorisant la démocratie participative et protagonique, basé sur la responsabilité individuelle du citoyen et sur la responsabilité collective, reposant sur un pouvoir qui se construit à partir d’en bas dans la perspective que chaque citoyen soit membre de la direction du pays. C’est un espoir qui se lève au Vénézuela et tous ceux qui ont l’ambition de changer la société et le monde ne peuvent faire l’économie d’étudier l’expérience en cours qui est prometteuse malgré les énormes pressions de tous types exercées par l’impérialisme nord-américain sur ce processus inédit.

Mais au delà même de l’étude et de la réflexion, ce dont a besoin le Vénézuela c’est de la solidarité des travailleurs, des syndicalistes, des militants ouvriers, de la jeunesse et des peuples du monde. Pas une solidarité béate et admirative mais une solidarité critique d’échanges d’expériences, de contribution à l’immense effort que tente d’entreprendre ce peuple vénézuélien dans sa diversité sociale, politique et idéologique pour se débarasser de la domination impérialiste et construire une société nouvelle.

Je m’adresse aux militants de la gauche française, au moment où la défaite et le triste spectacle donné par ses dirigeants, qui parlent de recomposition et dont certains rejoignent la droite, ne peuvent que renforcer un sentiment de gâchis et aggraver la perte de repères des milieux populaires. Je m’adresse à mes camarades du PCF et plus largement à ceux qui ont le communisme au coeur, à ceux qui n’abandonneront jamais le glorieux héritage de la Commune de Paris : il nous faut ensemble travailler à retisser des liens avec les milieux populaires et la classe ouvrière de notre pays sur des bases pratiques et théoriques regénérées à la source du marxisme, de l’analyse de la société française et du monde contemporain et à la lumière d’une solidarité active avec nos frères de classe du monde entier dont notamment ceux du Vénézuela. Sans cela la porte est ouverte à toutes les manoeuvres et toutes les recompositions dont les auteurs pourront annoncer, fiers de leur oeuvre destructrice, la mort du parti communiste.

Je reste convaincu que notre pays a besoin d’un parti communiste qui devienne l’outil révolutionnaire du peuple : un parti qui lorsqu’on y milite devienne une source d’épanouissement et de connaissances sans précédent dans la vie de chaque adhérent, un parti qui permette aux jeunes, aux femmes, aux ouvriers et à l’ensemble du monde du travail et de la création, de vivre leur dignité dans une pratique fraternelle où ils seront tous considérés comme les co-décideurs et où tous ensemble ils propageront dans la société, par leur corportement et pas seulement par leurs idées, cette démocratie révolutionnaire qui renouvellera profondément la politique. C’est un parti qui ne doit faire aucune concession à tout ce qui fait et fera reculer cette dignité. C’est un parti qui aide à surmonter les divisions et les contradictions entre les gens pour ne retenir que la contradiction essentielle et antagonique entre la classe des capitalistes et la classe travailleuse afin de rassembler les victimes de ce système dans la lutte pour s’en émanciper. C’est un parti qui doit permettre à chacune et chacun et inséparablement de devenir chaque jour plus citoyen, plus solidaire de ses voisins, de ses collègues comme des autres peuples du monde.

Ce qui se passe en Amérique latine peut avoir des répercussions extrêment positives dans les quartiers populaires de nos cités si nous savons aussi montrer avec des exemples concrets que dans les quartiers populaires du Vénézuéla, des femmes, des hommes, des jeunes, ont relevé la tête, luttent pour s’arracher de la misère et de la pauvreté et qu’ils ont emporté de premiers succès économiques, sociaux, politiques dont celui non négligeable d’avoir l’une des Constitutions les plus progressistes du monde donnant des droits de participation des citoyens inconnus jusque-là au Vénézuéla et dans le monde, comme celui de révoquer les élus à mi-mandat par référendum populaire et bien d’autres droits qui renforcent la souveraineté du peuple au moment même ou en Europe la majorité des citoyens n’ont pas été consultés sur la Constitution et où ce sont les gouvernements ultra-libéraux qui en définitive ont eu le dernier mot.

Rappelons la célèbre phrase de Jean Jaurès :"Un peu d’internationalisme éloigne de la patrie, beaucoup d’internationalisme y ramène" . Quelle vérité ! La gauche, les communistes l’auraient-ils oublié ? Au moment de la préparation du congrès du PCF non seulement il serait suicidaire de s’enfermer en vase clos mais il faut tout au contraire redoubler de présence et d’activité dans les entreprises et les quartiers populaires avec l’appel à risposter à l’agression Sarkozyste qui ne pourra se faire de façon efficace qu’en mettant en cause le capitalisme et l’impérialisme.

http://creil-avenir.com



Imprimer cet article





France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite