Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 mars
de Info’Com-CGT
Le syndicat Info’Com-CGT (prolongement de l’historique syndicat des typographes, la Chambre Syndicale Typographique Parisienne) est heureux de vous convier à fêter ses 180 ans. Une telle continuité syndicale unique est due, à son animation, des décennies durant, par des militantes et militants CGT qui ont à cœur de lutter pour l’émancipation sociale des travailleurs et travailleuses. Un tel anniversaire tombe à pic pour réaffirmer notre attachement à un syndicalisme (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
de : Esteban
jeudi 30 août 2007 - 10h08 - Signaler aux modérateurs
37 commentaires

Je ne connais qu’une seule espèce qui puisse tuer prématurément le FOU DE BASSAN : C’est l’être humain !

Traité de pleutre, il est en fait très généreux et solidaire. Il ne peut vivre qu’avec ses congénères qu’il recherche constamment.

Si l’on est très attentif et que nous suivons ses circonvolutions aériennes nous nous apercevrons que souvent elles décrivent des coeurs virtuels, c’est ainsi qu’il rouccoule.

Alors je demande à l’être humain de pas tuer le FOU DE BASSAN.

À ses congénères de ne pas l’écarter.

À son refuge, qu’il ne soit pas bétonné, cadenassé, fermé.

Je tournoie depuis un moment autour de son aire, vais-je rester seul et mourir ? Ou bien la hache restera plantée entre locataires et bailleur ?

Je pénètre...

Esteban

Esteban, on a eu un probleme technique avec les commentaires, ca faisait mouliner la machine... j’en ai recopié certains, mais j’ai la flemne de corriger les heures et les IP... TM



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h14

Esteban,

le fou est ouvert, où il n’existe ni "bailleurs", ni "locataires", et encore moins de cadenasseurs !

Thom



Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h15 - Posté par

Thom,

Je n’y ai réfléchis qu’après, c’était trop tard j’avais déjà cliqué sur "enregistrer" au sujet de mes mots : bétonné, cadenassé, fermé.

Je n’ai pas l’habitude de me cacher et tu dois me croire si je te dis que ces trois mots qui, c’est vrai, prêtent à confusion, sortis de ma plume ont eu, et ont, le sens de -fermeture- donc de disparition.

Oui Thom, il y a tout de même "bailleur" même si le "bail" est gratuit pour le "locataire" grâce au geste du "bailleur" et cet espace ouvert à la déconne, aux fantasmes, aux pitreries "au n’importe quoi" est une première et introuvable ailleurs.

Si tu permets je reprends MON terme "au n’importe quoi" :

 Il signifie aucun tabou dans le respect de la charte de bellaciao.
Les sujets sérieux lorsqu’ils sont abordés ils ne sont qu’effleurés.
Si débordement il y a, il est restreint dans le cadre du FOU et est immédiatement rattrapé pas d’autres "locataires" lorsqu’ils s’en aperçoivent (et sans prétention aucune moi le premier) et stoppent la vinaigrette en ramenant un autre sujet de déconnade.

Voilà Thom mon état d’esprit au sujet du fou.

Je retiens aussi que : "le Fou est ouvert"

Thank’s dear friend

Esteban


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h18 - Posté par

ouf :)

ca a tellement tangué (olé !) ces derniers temps que je me demandais ce que tu nous couvais !

allez, un bol d’air à Saint Nicolas :


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h19

Les Fous vivent "en colonie" , surtout l’été....rassemblés sur leur ilôt .... pour que la colonie survive, il faut que tous les congénères puissent s’y rassembler ... même s’il fait "des plongeons spectaculaires et à première vue insensés", le Fourétablit toujours la situation ! "les couples sont unis à vie" !!!! "les jeunes apprennent les règles de vie de la colonie avant de se trouver un partenaire sur un site nommé club de rencontre " .... ; ( je ne plaisante pas !) "Les fous de bassan utilisent des parades pour coder leur comportement ".

"Les fous sont très spectaculaires à observer" . Un peu gauches au sol...... !!!!, ils sont d’une grâce suprême dans les airs .

Autrefois décimés, la population est maintenant plus stable .
Il est cependant nécessaire qu’ellle soit protégée ...que l’on laisse libre cours à leurs pérégrinations.....il peut planer pendant des heures .....

voilà comment nous vivons, nous comportons, nous organisons, sans hiérarchie avérée ....nous continuerons à nous regrouper dans notre café escarpé, à l’abri des vents d’ouest ....il est d’ailleurs interdit de chasser le Fou de bassan !!!!

je prépare donc quelques harengs ( saurs), maqueraux fumés, capelans , lançons et autres calamars pour l’apéro de ce soir .... en liquide, je n’ai que de l’eau de mer !!!!!!!!!

Viendez vite amis et soyons FOUS !!!! ANNA



Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h20 - Posté par

Avoir deux toits,

N’est ce pas merveilleux lorsque d’autres n’en ont malheureusement pas un seul ?

Un toit principal et un toit secondaire, la priorité importe peu et pour moi c’est une nouveauté. Pourrons-nous nous retrouver TOUS et TOUTES sur l’un ou sur l’autre ? Sur l’un et sur l’autre ?

Tout est chamboulé, il va falloir tout ranger et réparer ce qui s’est fragilisé, celà va prendre un peu de temps, on peut toujours essayer n’est ce pas Anna ?

Anna ton parfum iodé commence à réchauffer le bistroquet.

Grosses bises ma Belle.

Esteban


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h23 - Posté par

Avoir de toi...

Le vol du fou de Bassan est très élégant et a parait-il inspiré les concepteurs du Concorde.

Depuis quelques années, une poignée d’individus tentent de s’implanter dans la région de Marseille.

L’avenir et Esteban nous diront si une telle expérience se verra couronnée de succès... encore faudrait-il ne pas entraver son aspiration à la liberté : une modération à priori vouerait l’espèce à une extinction certaine…

Bises, belle Duchesse !

Francis


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h26 - Posté par
Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h27 - Posté par

Ouf,

Je reste cloué d’admiration devant tant de finesse, de beauté et d’amour !

Si nous pourrions agir toujours ainsi nous les humains...

Esteban


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h31 - Posté par

plein de bisous , les amis ....Anna


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h32

Bonjour mes amis du FOU ...ESTEBAN, FRANCIS, CLAUDE, NOSE, JUJU, LEA, TZ, ROGER, MARSA, JMH, CRICRI et tous les autres....

lorsque nous aurons pris notre mal en patience

que chacun d’entre nous fera la part des choses

quand l’orgueil fera place à plus de tempérance

et nos esprit mêlés dans une grande osmose

----

lorsque notre savoir profitera à l’autre

que l’autre nous rendra son savoir en retour

quand nous reconnaîtrons nos erreurs et nos fautes

sans porter de jugement trop sévère à son tour

----

quand nous écouterons indulgents nos semblables

et qu’eux mêmes entendront ce que l’on a à dire

nos rapports deviendront de loin plus agéables

si sur notre visage on accroche un sourire

----

quand l’esprit apaisé loin des longues querelles

les mots s’épouseront en totale harmonie

alors nos différences nous serons moins cruelles

car loin de me léser vois-tu tu m’enrichis ....

Puissent ces piètres "rimeries" nous apaiser les uns et les autres ....il me semble que nos élucubrations frôlent l’indécence..... en rapport à la désespérance de certaines vies humaines ...et puis de grâce ...ne renchérissons pas sur le rapport à l’animal , c’est la VIE qui nous importe !

Anna tendrement vôtre , sans AUCUNE HYPOCRISIE ....



Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h34 - Posté par

Paix

Amour

Sérénité

un petit pas
pour qui
le voudra

bd


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h35 - Posté par

pas toujours "à l’abri du vent d’ouest" près de Saint Nicolas
mais toujours solidaire à défaut d’ Amour et de Sérénité
Bigoudène


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h38 - Posté par

bonjour Bigoudène .....merci de ce petit coucou .....St Nicolas, j’imagine que ce n’est pas de " Bourgueil" !!! mais du côté de Groix, vu la photo de Thom !!! que les vents d’Ouest soient porteur de sérénité et d’amitié !!!! bises Anna


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 13h36 - Posté par

Je n’osais plus entrouvrir cette porte, et d’autres portes aussi...

Enfin, un peu de sérénité.

Merci Anna.

JMH


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 14h30 - Posté par

merci cher Pingouin ....tu sais, on aimerait tellement te retrouver aussi ....ailleurs ! plein de bisous Anna


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 14h53 - Posté par
JPEG - 30.7 ko

putaing, c’est ouvert !

 :)

Thom


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 15h11 - Posté par

Cher Thom,

Après nos échanges éclaicissants extra-muros je te remercie pour cet appel vivifiant !

Salut jeanmi, bisous anna...il faut du temps et beaucoup de sérénité merci Anna, merci la Bigoudène.

Esteban


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 16h01 - Posté par

Ça me fait vraiment plaisir que la bonne humeur ait repris la juste place qui lui est dûe.

Un fuerte abrazo a los niños, un besote a las niñas

Pingüino de Magallanes


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 16h37

Et si nous devisions sur l’hypocrisie ?

Il faudrait y songer car la réputation du Fou est en danger !!!!

SAD



Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 19h23 - Posté par

SAD,

Sujet intéressant c’est vrai, de même que l’imposture et l’honnêteté.

Mais est-ce vraiment nécessaire ? Ici et aujourd’hui ?... à mon avis :

Ici ? Non. Hors du cocon oui.

Aujourd’hui ? Ni aujourd’hui ni demain, Ici.

Esteban


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
1er septembre 2007 - 22h04 - Posté par

Hypocrisie ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

Ce mot n’appartient pas à mon vocabulaire.

Pingouin


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
2 septembre 2007 - 18h58 - Posté par

Merci jeanmi,

Hasta la vista gringo :))

Esteban


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
3 septembre 2007 - 00h12 - Posté par

Gringo toi-même !

Moi, yé souis oun latino-américano !

Pingüino de Magallanes


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
2 septembre 2007 - 16h09

Des affaires en masse, un tumulte d’événements le jour s’efface, sombre insensiblement ; nous sommes deux dans la pièce, moi et Lénine une photographie sur le mur blanc.

La bouche ouverte pour un discours fervent, la brosse des moustaches dressée. Dans les plis du front pressé, humaine, sous le front énorme une énorme pensée.

Sans doute devant lui les foules défilent,
forêt des drapeaux... herbe des bras... Je me suis levé, allumé par la joie.
On voudrait marcher, saluer, rendre des comptes.

Camarade Lénine je vous fais un rapport pas de service mais du fond de l’âme. Camarade Lénine, ce travail d’enfer sera fait et se fait déjà.

Nous éclairons, habillons les pauvres et les nus. L’extraction de minerai et de charbon augmente... Mais à côté bien sur il y a encore beaucoup de saleté et de bêtise.

On est fatigué de s’en défendre et de montrer les dents. Beaucoup sans vous ont perdu la tête.
Toutes sortes de canailles foulent notre sol et l’entourent. On ne saurait tous les compter ni les nommer un long ruban de gredins qui s’étire. Des koulaks, des bureaucrates
lèche-bottes, sectaires, ivrognes.

Ils vont, bombant fièrement la poitrine,
hérissés de leviers responsables couverts d’insignes...

Bien sûr nous les materons tous
mais ce sera effroyablement difficile. Camarade Lénine, dans les fabriques enfumées dans les campagnes couvertes de neige et de blé
c’est votre coeur et votre nom, camarade, qui nous font penser, respirer, lutter, vivre.

Des affaires en masse un tumulte d’événements le jour s’efface sombre insensiblement ; nous sommes deux dans la pièce, moi et Lénine une photographie sur le mur blanc.

(1929) Vladimir Vladimirovitch Maiakovski - Conversation avec le kamarade Lénine,



Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
2 septembre 2007 - 20h15 - Posté par

« La barque de l’amour s’est brisée contre la vie courante. Comme on dit, l’incident est clos. »

Epitaphe de Maîakovski

Qu’il le soit pour TOUS.... ce serait tellement merveilleux !

Bises Anna


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
2 septembre 2007 - 23h22 - Posté par

Notre Président Nose va être content de cette conversation...lui qui ne connaissait pas Maiakovski.

Merci à Vladimir et Vladimir.

Esteban


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
4 septembre 2007 - 11h10 - Posté par

PROVOCATEUR !

Maiakowski c’était mon frère ! Il a écrit tous les poèmes que je rêvais d’écrire !

NOSE


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
6 septembre 2007 - 15h33 - Posté par

Ha ha ha !

Tu ne lâches pas...tenace le bougre !

Un vari Gobi (en provençal )

Esteban


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
3 septembre 2007 - 13h40

Bonjour mes amis du FOU ...ESTEBAN, FRANCIS, CLAUDE, NOSE, JUJU, LEA, TZ, ROGER, MARSA, JMH, CRICRI et tous les autres....

Non ce n’est pas un écho.

Est-ce une contre-façon, je ne crois pas car l’original est toujours en haut...

Oui j’y pense et alors ?...

Esteban



Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
3 septembre 2007 - 15h25 - Posté par

Ce que j’aime avec toi MON AMOUR, c’est que tu ne lâches pas ...

Love ! Léa.


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
3 septembre 2007 - 20h29 - Posté par

C’est toi qui me retiens ma nine, tes jambes sont si musclées... :)

Et nos ami(e)s pour peu qu’ils nous "ententent", que la porte soit ouverte et la lumière éclairée, peut-être viendront-ils embaumer de leurs senteurs diverses notre rustique Bodega qui un peu plus convenable...conviviale ?...

Pour la première "foi" de ma vie, je me tourne vers "SAINT THOMAS"...Le pourront-ils ?

Moi je ne crois QU’EN ce qui existe...

Esteban


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
4 septembre 2007 - 07h32 - Posté par

NAZIM HIKMET

Je suis dans la clarté qui s’avance

Mes mains sont toutes pleines de désir

Le monde est beau

Mes yeux ne se lassent pas de regarder les arbres

Les arbres si verts, les arbres si pleins d’espoir

Un sentier s’en va à travers les mûriers

Les oeillets ont dû s’ouvrir quelque part

Être captif, là n’est pas la question

Il s’agit de ne pas se rendre

Voilà.

c’est beau, hein !!! et si simple !!! bisous Anna


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
4 septembre 2007 - 10h35 - Posté par

Je suis ivre en ce moment de quatre amours

Deux refuges aux odeurs qui me sont familières

dans l’un j’en retrouve des plus exquises

et dans l’autre d’autres aussi exquises.

Je suis fébrile au jour de leur mélange

Car tels les amoureux fachés

La refusion ennoblit un nouvel amour.

Esteban aux tripes brûlantes


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
4 septembre 2007 - 11h06 - Posté par

Aux tripes ... ?
Léa.


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
4 septembre 2007 - 12h37 - Posté par

bonjour tite " vipère" !!!! oui, tripes brûlantes ou ????????????????? maminette


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
5 septembre 2007 - 14h20 - Posté par

QUOI QUI CUIT LES TRIPES D’ESTEBAN LE BEAU BONOBO ???

Mes chéris, arrêtez de vous tourmentez, parce que JUJU vous a ramené péniblement (because la frontière) un beau soleil d’Andalousie. Profitez-en !!!

Dieu (Oh excuses !) que c’est beau un FOU !

Bisous plein de soleil à tous !
JUJU


Le FOU DE BASSAN ne se tue pas lui-même !
6 septembre 2007 - 15h38 - Posté par

Dis Juju, vas voir l’article d’Anna...

Dejas los tacones
que ya estas en francia guapa

Esteban





Bonne nuit les petits
samedi 23 - 11h09
Dans une démocratie on parle d’élection pas de répression !!!
vendredi 22 - 20h41
de : JO
1 commentaire
Café d’histoire critique et d’études marxistes, 23 mars 2019 : mouvement syndical et moyens d’action …
vendredi 22 - 17h19
de : Jo.dez
Podemos, Podemos, qui t’a vu et ne te reconnaît plus ...
vendredi 22 - 17h07
de : Antoine (Montpellier)
L’ARMÉE MANIPULÉE PAR UN POUVOIR À LA DÉRIVE !
vendredi 22 - 16h43
de : Info’Com-CGT
Et bientôt grâce à l’Europe qui protége la précarité énergétique
vendredi 22 - 13h17
de : Irae
Sentinelle pour l’acte 19 : pas d’accord, « mon fils militaire se mettra en maladie » (video)
vendredi 22 - 10h56
de : JO
Omnes vulnerant , ultima necat.
vendredi 22 - 10h55
de : L’iena rabbioso
François RUFFIN : Je ne viendrai pas à l’Elysée !
vendredi 22 - 10h40
de : JO
Gilets jaunes : a Montpellier, les policiers détestent être surveillés
vendredi 22 - 07h48
La bande des faux monnayeurs de la République
jeudi 21 - 21h19
de : Alina Reyes
1 commentaire
Intervention militaire : C’est en un mois de mars 1871 que la Commune de Paris y vit se rallier la Garde Nationale
jeudi 21 - 17h18
de : JO
La monarchie absolue, les sondages semblent bien dire : ça suffit !
jeudi 21 - 16h52
de : JO
Casino : quand des syndicats font le jeu du capitalisme sauvage
jeudi 21 - 15h29
de : François
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 - 12h10
de : Info’Com-CGT
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
jeudi 21 - 12h01
GILETS JAUNES : ACTE 19 SAMEDI 23 MARS
jeudi 21 - 11h44
de : JO
7 commentaires
La presse porte parole du pouvoir - instauration de la loi martiale ? (video)
jeudi 21 - 08h17
de : Irae
1 commentaire
Chiens de garde aux basques d’une gilets jaune (video)
jeudi 21 - 00h08
de : Irae
Le "Sanglier Jaune" , qui va à la rencontre de la France en jaune, était à Paris pour sa 12 ème étape, acte 18 (video)
mercredi 20 - 23h20
de : nazairien
1 commentaire
Les Faucheurs OGM de Colmar Acte 2
mercredi 20 - 22h42
de : Jean-Yves Peillard
Pensée émue pour la famille des vitrines... / C’est l’heure de l’mettre
mercredi 20 - 22h32
de : Hdm
0%.
mercredi 20 - 18h39
de : L’iena rabbioso
Verdi, lance, un nouveau "coup de gueule" salutaire, Violence d’Etat, merdias infâmes : la révolte jaune s’enracine (video)
mercredi 20 - 16h23
de : nazairien
2 commentaires
Amandine : « Passée à tabac par les flics, j’ai une commotion cérébrale mais ils ne me feront pas taire ! »
mercredi 20 - 13h48
de : nazairien
3 commentaires
APPEL PROPOSE PAR LES ELU-E-S FRONT DE GAUCHE ET ADOPTE A L’UNANIMITÉ DU CONSEIL MUNICIPAL
mercredi 20 - 12h00
de : BERNARD DUPIN
2 commentaires
19 mars : une grève interprofessionnelle très forte dans les écoles
mardi 19 - 20h29
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Acte 18, Le "Média" donne la parole à ceux à qui on l’a confisquée : Paroles de "gilets jaunes" (video)
mardi 19 - 20h21
de : nazairien
1 commentaire
Les enseignants sont-ils des frelons asiatiques ? Honte à la police ! (video)
mardi 19 - 19h42
de : jean 1
l’Algérie est libre.
mardi 19 - 19h06
de : L’iena rabbioso
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
mardi 19 - 15h59
de : BERNARD DUPIN
Lettre aux gentils de la République
mardi 19 - 13h20
de : jean 1
Le 18 mars 1871 : Le peuple et la Garde nationale fraternisent contre la République bourgeoise
mardi 19 - 11h55
de : jean 1
Acte XVIII mis en musique (video)
mardi 19 - 07h58
Maxime Nicolle, une figure des "gilets jaunes" , répond au KéKé de Marselle
mardi 19 - 00h19
de : nazairien
Dans les medias on se rassure comme on peut
mardi 19 - 00h07
de : Irae
« oeil pour oeil » : Admettre et valider la guerre des barbaries racistes est irresponsable !
lundi 18 - 23h48
de : Christian DELARUE
Nouvelle-Zélande : les fantasmes et la haine tuent - MRAP
lundi 18 - 23h16
de : Christian DELARUE
Les "marcheurs en folie" Agnès Buzyn souhaite rehausser l’âge de la retraite, les syndicats appellent à une grève généra (video)
lundi 18 - 19h48
de : nazairien
3 commentaires
Un 16 mars et ça repart ! (video)
lundi 18 - 16h02
de : Le Cercle 49

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si je diffère de toi, loin de te léser, je t'augmente. Antoine de Saint-Exupéry
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite