Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Récidive : l’imposture du discours présidentiel
de : William Bourdon
lundi 3 septembre 2007 - 11h06 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 17.7 ko

de William Bourdon

La proposition ahurissante, car d’évidence anticonstitutionnelle, faite par le président de la République de prévoir, en quelque sorte, une double peine, c’est-à-dire de contraindre des délinquants sexuels à être hospitalisés à l’issue de l’exécution de leur peine, a suscité à gauche des commentaires favorables... Certes, ici ou là, quelques réserves d’usage sont faites, mais on sent bien que chacun est embarqué dans une spirale de surenchère électoraliste, en oubliant pourtant quelques évidences qui se volatilisent sous le fracas des contre-vérités.

On entend par exemple que les pédophiles, et au-delà les délinquants sexuels, seraient plus récidivistes que les autres. C’est archifaux. On évalue à 10 % à 15 % de récidivistes parmi les délinquants sexuels et lorsque l’on consulte le taux de récidive à partir des documents officiels édités par le ministère de la justice, on constate aisément que ceux qui sont poursuivis pour agression sur les biens ou trafic de stupéfiants récidivent nettement plus que les délinquants sexuels.

Mais aujourd’hui, l’enfant, figure de l’innocence et de la pureté absolues, permet gaillardement de provoquer des consensus confortables. Et ce, d’autant plus que la mémoire collective et individuelle, frappée d’amnésie, oublie, et pour cause, que pendant des années la parole de l’enfant, après avoir été niée, voire disqualifiée, a été ensuite sacralisée pour être à nouveau et de façon honteuse, démonétisée après le fiasco d’Outreau.

Tout le monde ne pouvant que se sentir coupable de ne pas protéger l’enfant, ces manipulations permettent d’organiser sciemment une baisse de lucidité collective. Ce qui favorise la communication du ministère de la justice sur sa volonté d’assurer la sécurité des Français ; un engagement au coeur de tous les discours de Nicolas Sarkozy depuis qu’il a occupé la Place Beauvau jusqu’à aujourd’hui.

Or le budget du ministère de la justice est de 6 milliards d’euros par an et la France est ainsi au 29e rang en Europe. Se mettre au niveau de l’Allemagne et du Royaume-Uni exigerait de doubler ce budget.

Depuis des décades, les missions de parlementaires français constatent que dans les pays baltes, dans certains Länder allemands, aux Pays-Bas et au Canada, les taux de récidive sont infiniment moins importants qu’en France parce que des moyens sont mis au service de la réinsertion. Reste que le risque zéro de récidive n’existe pas, ou alors il faut laisser mourir en prison ceux qui sont condamnés à une peine des plus graves.

Aux Etats-Unis, l’opinion publique s’accommode parfaitement de la mort, chaque mois, de nombreux détenus, comme elle s’accommode de l’exécution de condamnés après dix années passées dans les couloirs de la mort. Pourtant cette pratique et le niveau exceptionnel de nombre de détenus par rapport aux habitants n’empêchent pas un taux de récidive extrêmement élevé.

Alourdir la répression en laissant en jachère la prévention et la réinsertion, c’est mécaniquement assurer pour l’avenir un nombre plus élevé encore de victimes. C’est une façon particulière de s’occuper des victimes, de leur mettre la main dessus, qui est aux antipodes de l’obligation de l’Etat de les protéger.

Toutes les statistiques le montrent, dès lors que les prisons continueront à être des petites universités du crime et des machines à découragement, on est assurés du résultat... Et le palais de l’Elysée se transformera de plus en plus en "bureau des victimes". Et quand le gisement des victimes s’accroît, l’Etat comme incarnation de la compassion se redore à chaque fois les plumes.

Les politiques font donc de la cavalerie sur le dos de l’opinion publique en surfant sur une émotion savamment entretenue. L’imposture est donc absolue : on prétend protéger les victimes, alors qu’on crée, en connaissance de cause, les conditions du maintien sinon d’une aggravation du taux de récidive en France.

Qui osera dire encore que la réitération d’un crime sexuel par un récidiviste qui a bénéficié d’une libération conditionnelle, si ignoble soit le crime, "peut et doit être pondérée", par tous les crimes évités du fait de mesures d’accompagnement et de préparation des détenus dans l’exécution de leur peine et dans la préparation de leur sortie de détention ?

Qui osera rappeler que les libérés conditionnels ont des taux de récidive nettement plus faibles que ceux qui sortent en fin de peine, toutes les statistiques en témoignent, et notamment celles du ministère de la justice ?

Et point d’orgue de cette pseudo-protection des victimes, la castration chimique, mesure au parfum détestable. Si personne ne peut contester la nécessité d’explorer des traitements hormonaux, dès lors qu’ils peuvent être de nature, pour les délinquants sexuels les plus graves, à réduire le risque de passage à l’acte, toute institutionnalisation d’une atteinte à l’intégrité physique, même sur une base volontaire, nous fait rentrer dans l’antichambre d’une société dont des pans entiers d’humanité risquent de s’éclipser.

La politique actuelle n’a rien à voir avec la protection des victimes, elle ne peut qu’alourdir le nombre de celles qui auront à se plaindre, demain, des politiques qui oublient toujours les moyens et les fins, au profit de la gesticulation compassionnelle.

 http://www.lemonde.fr/web/article/0...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Récidive : l’imposture du discours présidentiel
3 septembre 2007 - 16h46

Tartuffe est au pouvoir cher Maître, en beaucoup moins drôle que chez Molière...

L’antichambre de la dictature ? Mais nous y sommes déjà, je le crains...

La Louve



Récidive : l’imposture du discours présidentiel
4 septembre 2007 - 08h27 - Posté par

L’Eugénisme, face à la "saleté" chronique de la Populace, vieille réponse, vieux fantasme de la vieille bourgeoisie moraliste, viellle méfiance face à à la Racaille de tous les siècles : le Pauvre doit sortir tout droit d’une histoire de la Comtesse de Ségur, propre sur lui et dans sa tête , vertueux , pieux et "méritant", soumis et modeste, tête baissée et main offerte à la Charité des riches. L’imagination, le Meilleur des Mondes, 1984 enfin au Pouvoir, 50 ans qu’ils attendaient cela : on va pouvoir ouvrir de nouveaux camps de concentration . Cet article montre aussi que le problème est ancien, que les remèdes existent dans les sociétés humanistes face à des pulsions maladives, qui trouvent leur assouvissement dans l’exercice d’un pouvoir aussi absolu qu’inacceptable sur plus faible que soi. La société sarkozienne loin de régler quoi que ce soit, nous renvoie dans les années 80 où un peuple civilisé abolit la peine de mort dans une société déjà malade, où un esprit fragile et maladif, un produit ordinaire de cette société enleva, séquestra et assassina un enfant. L’affaire Patrick Heny revient, mais cette fois-ci, il n’y aura pas de mai 81. JdesP


Récidive : l’imposture du discours présidentiel
4 septembre 2007 - 13h18

à propos du canada, un article intéressant qui montre que le suivi et le soin des délinquants sexuels permet de diminuer de 40% le risque de récidive.

http://rue89.com/2007/08/20/recidiv...



Récidive : l’imposture du discours présidentiel
5 septembre 2007 - 07h00

Tout ce qu’ il fait il l’avait annoncé . 53 % de français ont choisi l’abjection. Telle est la triste réalité du pays des lumières en 2007.

Que faire sinon de tenter de préserver sa capacité d’indignation et de résister chaque jour en silence.

Une spectatrice désemparée.






Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
1 commentaire
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite