Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le militaire, accusé de divulgation de secret-défense, ne se satisfait pas d’un non-lieu
de : PATRICIA TOURANCHEAU
mercredi 5 septembre 2007 - 10h04 - Signaler aux modérateurs

Le combat pour l’honneur du colonel Méchain

de PATRICIA TOURANCHEAU

Accusé en 2000 de fuites de documents secret-défense issus de la force de l’Otan au Kosovo, le colonel de gendarmerie Jean-Michel Méchain, 54 ans, a décroché un non-lieu le 21 juin 2007 et demande sa « réhabilitation » au ministère de la Défense. Mais sa demande bloque. Brillant officier de gendarmerie certes, Méchain n’est pas du genre à plier, le doigt sur la couture du pantalon, ou à rentrer dans le rang. La Grande Muette ne s’accommode guère de cette forte tête, saint-cyrien trop volubile et cabot, trop cultivé et critique. C’est d’ailleurs ce qui lui a attiré des ennuis au Kosovo.

Prix fort. Conseiller juridique au commandement des forces de l’Otan (Kfor) à Pristina, le colonel Méchain n’avait pas hésité à moucher le général Poncet, patron du détachement français, qui voulait utiliser des méthodes expéditives et « refaire la bataille d’Alger à Mitrovica ». Lors d’une réunion dans la ville à l’automne 1999, en présence du colonel Rondot, représentant le ministre de la Défense, le colonel Méchain avait remis en place le général, plus galonné que lui, en lui rappelant l’existence d’ « un cadre juridique » qui empêche les arrestations arbitraires dans Mitrovica. Il l’a payé au prix fort.

Depuis son arrivée au Kosovo en juillet 1999, Méchain ne ménage pourtant pas sa peine. Il remplace pendant deux mois le procureur de Mitrovica, incarcère des criminels de guerre et dénonce la découverte de charniers au tribunal pénal international. Il utilise le biais du football pour constituer un réseau de renseignements sur les mafias serbes et albanaises. Il aide Bernard Kouchner, alors représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Kosovo, à élaborer le statut juridique de Mitrovica.

Le 5 janvier 2000, son supérieur direct, le général Thomann, fait un rapport dithyrambique sur cet « officier de classe exceptionnelle ayant un sens des relations humaines et qui sait susciter l’adhésion [...]. Le colonel Méchain s’est imposé d’emblée au sein des instances internationales au Kosovo par sa compétence, son entregent et sa très vive intelligence. Cultivé et incisif, il s’est vu confier des responsabilités sans cesse élargies et a été un élément fondamental de l’influence de la France au Kosovo ».

Mais cet allié de Méchain cède sa place au général Lemierre, un officier inflexible et opposé à la politique de Kouchner, qu’il juge antiserbe et pro-albanais. Pas de chance, c’est l’époque où celui-ci demande le détachement du colonel Méchain à ses côtés, comme conseiller spécial antimafia. Des notes au vitriol sur l’atypique Méchain parviennent au cabinet d’Alain Richard, ministre de la Défense, traitant le gendarme de « fêtard », d’ « exalté », et de « libertin ». Le colonel décèle dans ces « calomnies » la résurgence d’un vieux conflit avec l’armée de terre qui remonte au putsch d’Alger, quand « les gendarmes ont été appelés pour casser l’OAS ». Il sait qu’il paie également son opposition insolente aux arrestations arbitraires du général Poncet et sa popularité auprès de Kouchner. En tout cas, le ministère de la Défense refuse de le laisser à Kouchner et le rappelle d’office le 14 février 2000. Méchain revient à Paris, fou de rage.

Pugilat. Deux articles sur l’état d’exaspération et de défiance des militaires français au Kosovo à l’égard de Bernard Kouchner paraissent, dans le Point du 25 février et le Canard enchaîné du 1er mars. Fliqué, et même filé dans les rues de Paris, comme un vulgaire espion, Méchain explose. Le 20 mars, le voilà qui piège ses suiveurs de la DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la Défense), la police interne des militaires. Il repère huit « Pieds Nickelés de la DPSD » à ses basques et exhibe sa carte tricolore : « Vous cherchez quelqu’un ? Je suis officier de gendarmerie. » Deux « filocheurs » lui tombent dessus et lui lancent : « T’as pété les plombs, ta carrière est finie, t’es plus rien. » Méchain les démasquent, « vous êtes de la DPSD », prend un coup de genou dans les testicules. Des policiers de la brigade anticriminalité déboulent dans ce pugilat et attrapent deux fauteurs de troubles de la DPSD. La police se débarrasse dès le lendemain de ce « dossier chaud de bagarre entre chaussettes à clous ». La DST, service de contre-espionnage, qui enquête sur les fuites de notes secret-défense, prend le relais.

Méchain se retrouve en garde à vue tout un weed-end à la DST, accusé d’avoir divulgué aux journaux deux notes du général Lemierre de la Kfor à Pristina. Sans preuves ni aveux, les juges antiterroristes Bruguière et Ricard expédient le colonel en prison, contre l’avis du procureur. Le haut gradé se sent alors « victime d’une lettre de cachet à la Louis XIV ». Son avocat William Bourdon peste contre cette « décision inique » et obtient de la cour d’appel, après deux jours passés à la Santé, sa remise en liberté assortie d’un contrôle judiciaire.

Mais le mal est fait.

Cassé et humilié, le brillant officier qui fut enfant de troupe à 17 ans, chef de poste à Beyrouth-Ouest en 1981, décoré d’une « citation au feu » après l’attaque aux obus de sa caserne, se retrouve lâché par ses pairs, « trahi » et « déshonoré ». Affecté à la garde républicaine, puis dans des placards à la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), Méchain a tout perdu dans son divorce provoqué par l’affaire, et enchaîne sur une dépression qui a duré cinq ans.

Ses sept ans de galère viennent de se solder par un non-lieu pour « prescription de l’action publique » par « absence d’acte d’instruction » depuis 2002. Du coup, le colonel Méchain relève la tête, prêt à se battre pour obtenir sa « réhabilitation », à savoir un grade de général et une publicité sur son non-lieu. Ou bien une « réparation » financière. Le ministère de la Défense ne compte pas « promouvoir ou rembourser » Méchain, car « une indemnisation implique une faute au départ de l’administration. Or, son non-lieu ne tranche rien sur sa culpabilité », analyse la directrice des affaires juridiques.

Extinction. A l’inverse, Me Bourdon souligne « la contradiction absolue à avoir instruit de façon aussi pugnace au départ et le désintérêt manifesté par la suite par les juges » qui ont laissé pourrir le dossier jusqu’à son extinction, plutôt que de blanchir Méchain pour « absence de charges » et lui permettre d’obtenir des indemnités de l’Etat. A défaut, le colonel Méchain envisage de monter un syndicat dans l’armée.

http://www.liberation.fr/actualite/...



Imprimer cet article





GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
2 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les idées ne sont rien d'autre que les choses matérielles transposées et traduites dans la tête des hommes. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite