Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Bellaciao : un jugement qui donne raison à la CGT !
de : CGT Nantes
vendredi 5 octobre 2007 - 11h44 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 11.9 ko

Le Tribunal de Grande Instance de St-Nazaire a rendu son jugement dans l’affaire opposant la direction des Chantiers Navals de St-Nazaire au site Internet “Bellaciao”.

Le jugement précise : “la plainte déposée par la direction des Chantiers Navals de St-Nazaire est rejetée”.

D’un point de vue juridique, cette décision est un véritable camouflet à la direction des Chantiers Navals qui prétendait museler l’information sociale.

Rappel des faits –

L’USM CGT 44, dans un communiqué a dénoncé une organisation du travail visant à une baisse du coût du travail et reposant sur la mise en cause des droits individuels et collectifs des salariés étrangers, le non respect de leur dignité humaine.

Cette situation d’apartheid social fut dénoncée par l’USM CGT 44. Les termes de « flibusterie des temps modernes », de « banditisme patronal » et de « pratiques mafieuses » utilisés dans le communiqué incriminé ont motivé la plainte de la direction des Chantiers Navals de St-Nazaire.

Ce jugement rend légitime les termes utilisés.

Ce jugement est une victoire pour :

 tous ceux et celles qui osent relever la tête, contester, revendiquer, lutter, se syndiquer, ou créer le syndicat CGT ;

 les organisations de la CGT, l’USM, le SNJ-CGT, l’UL de St-Nazaire, l’UD CGT 44 et ses syndicats qui ont participé sous des formes diverses aux actions de solidarité menées pour imposer la reconnaissance sur le site des Chantiers Navals de St-Nazaire, de droits individuels et collectifs fondamentaux ;

 les citoyennes et les citoyens qui se battent pour défendre la liberté d’expression, les Droits de l’Homme et la démocratie.

Il est un encouragement pour tous les syndicats, les élus et mandatés, les syndiqués CGT et plus largement les salariés qui subissent la répression syndicale, le harcèlement sous toutes ses formes, les pratiques managériales qui accroissent le stress, détruisent la santé ou conduisent à des actes extrêmes.

Les plaidoiries des avocats de Roberto FERRARIO, membre de Bellaciao, traîné devant le Tribunal de St-Nazaire pour avoir relayé sur le site Bellaciao la déclaration de l’USM CGT 44 ont été sans équivoques.

Elles ont décrit la réalité subie par les salariés étrangers, justifiées le positionnement de l’USM CGT 44 qui n’a fait qu’assumer son rôle et ses missions d’organisation syndicale en dénonçant ces situations inadmissibles, validées le contenu de son communiqué.

Elles furent confirmées par le Procureur Général.

C’est une victoire sur le fond.

C’est une condamnation de l’organisation du travail et de ses conséquences pour les hommes et les femmes.

C’est une exigence de reconnaissance des droits des salariés.

Nantes, le 4 octobre 2007

Word - 244.5 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Bellaciao : un jugement qui donne raison à la CGT !
5 octobre 2007 - 12h37

L’UD CGT "oublie" seulement de dire qu’il est bizarre que Les Chantiers ne se soient attaqués qu’à Bellaciao et pas au rédacteur du tract.
Ce serait pourtant une belle occasion de supposer que ceux-ci auraient pu craindre une réaction ferme du syndicat (et de ses adhérents) s’il était lui aussi accusé.
Milee



Bellaciao : un jugement qui donne raison à la CGT !
5 octobre 2007 - 21h08 - Posté par

Ouais ils ont joué au billard pour tenter de frapper à deux niveaux : Les travailleurs et le net.

Là où un tract est distribué sur une surface réduite et peut-être encore moins lu, la terreur des patrons est que le net est sans limite, "on" a pas besoin de réimprimer 1000 tracts, seul l’intérêt porte à lire, sans frontières et sans limites. Et chaque "retirage d’un tract sur le net" coute 0 centime, presque à l’infini.

Depuis plusieurs années un parti de la censure rode contre le net, prépare le terrain pour limiter la liberté sur le net, pour essayer de le ré-hiérarchiser comme le sont les médias classiques, c’est le parti de l’entonnoir. Ce parti de la censure est largement partagé dans les médias dominants, par calcul ou par bêtise, souvent les deux à la fois, et mène une propagande débile où on a l’impression que la pédophilie, le terrorisme, les gangs, le porno, les escroqueries auraient attendu le net pour exister. On est souvent sidéré de voir régulièrement tant de commentaires négatifs sur le net à la télé... Les seules fois où ils en parlent de façon positive c’est seulement dans les espérances de services marchands jamais sur le terrain de l’espace de liberté créé qui leur fait de l’ombre.

Une exception ces deniers temps a été d’accpeter de reconnaitre que seul le net avait permis pendant une brève période avant d’être coupé, aux derniers témoignages de la lutte des peuples birmans contre la clique militaire, de passer.

Le net est un espace à double tranchant, nids de l’espionnage policier et capitaliste, mais également espace de liberté sans beaucoup de limites. Prendre contrôle du net est devenu un enjeu pour les dominants. les méthodes du bombardement médiatique peinant et étant très instables sur le net, les apprentis despotes cherchent d’autres moyens plus traditionnels d’étouffer et réorienter l’espace du net en cherchant à intimider la liberté d’expression.

Un moyen de faire taire, là où avoir un site ou un blog coute pratiquement rien (à comparer aux couts des autres médias), impliquant par là une formidable démocratisation économique de la liberté d’expression, on peut en parallèle le faire taire en l’attaquant au porte monnaie et la menace sur la liberté. Créer un site coute très peu, mais peut couter très cher si le succès aidant on maltraite quelques prédateurs.

Le cas de Bellaciao est édifiant , de solidarité internationale, il parle par dessus les épaules des prédateurs et s’entend de partout pour qui le souhaite. Mais également il est bien faible financièrement et en entregent traditionnel. Prison ou forte amende et celà en est fini.... D’où la tentation inavouable de ceux qui ont fait procès à Bellaciao . Du billard...

Mais ils sont tombés sur un os. la bataille c’est élargie à une échelle inconnue par rapport à ce type de problème.

La procédure enclenchée est connue maintenant en Amérique latine, en Europe, au Magreb, là où une affaire de censure banale et traditionnelle resterait franco-française.

Ce cran au dessus permis par le net et la détermination de gens comme ceux de Bellaciao d’en investir le champ le + possible, est extrêmement désagréable pour la bourgeoisie et les caporalisateurs.

Les patrons et la bourgeoisie tiennent fermement le champ de ce qui se passe dans l’espace privé des entreprises, ils considèrent ce champ comme relevant de l’intime. Tout au plus tolèrent-ils un peu des syndicalistes mais surtout ils détestent que leurs comportements se sachent en dehors de cet espace privé. également ils contrôlent l’essentiel des médias économiquement et politiquement.

Les entreprises sont des espaces despotiques non régis par la démocratie interne. Toutes les lois donnant droits de l’homme, d’expression, de mœurs, de circulation, d’organisation, à l’extérieur des rideaux de fer des entreprises capitalistes , n’ont pas droit de cité dans le ventre de ces dernières.

Exposer ce qui s’y passe au concret (travailleurs polonais maltraités, mal payés, menacés, encasernés, ....), pas en termes veloutés bien politiquement acceptables, est intolérable si ça s’entend sans limite à l’extérieur.

Copas


Bellaciao : un jugement qui donne raison à la CGT !
6 octobre 2007 - 14h11 - Posté par

Rappel pour ceux qui auraient "oublié" que la CGT avait dénoncé depuis le début de l’affaire les attaques contre ses militants sur les chantiers navals pour avoir diffusé très largement le communiqué.

Le responsable de la CGT sur le site avait été convoqué par la police suite à la plainte de la direction. Le but : identifier l’auteur pour poursuivre l’organisation syndicale et la faire disparaître du chantier. Le responsable CGT refusa de répondre aux questions des flics et son organisation engagea toutes ses forces et tous ses moyens pour défendre Roberto Ferrario et la liberté d’expression. Cette première bataille est une victoire pour TOUS. Pour ce qui se battent dans cette Résistance contre le capitalisme mondialisé. Et c’est absolummnt cela qu’il faut valoriser.

Arrêtons de semer les suspicions, les doutes et la confusion dans les rangs de ceux et celles qui luttent !

Ce que très peu de monde sait, c’est que depuis septembre dernier la répression patronale s’abat sur les militants du chantier naval. Prochainement vous aurez des infos. La lutte continue. Rien n’est impossible pour ceux qui luttent !





À propos d’Extinction Rebellion – Partie III : La 4e Révolution industrielle
mardi 22 - 20h35
de : Kim Hill
SNCF : l’accident qui montre que le « train sans contrôleur » est dangereux pour tout le monde
mardi 22 - 20h24
de : Rachel Knaebel, avec Sophie Chapelle pour bastamag
Seconde Guerre mondiale : la Russie déclassifie des documents sur la libération de l’Europe par l’Armée rouge
mardi 22 - 14h22
de : nazairien
Projection "Au nom de tous mes frères. Journal de Nadine Loubet au Chili." jeudi 24 octobre 2019 à 20h
mardi 22 - 13h21
de : Nicole ff
L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
6 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout. Thomas Jefferson
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite