Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Bush joue au golf, la mort oublie Cuba.


de : MAXIME VIVAS
dimanche 4 novembre 2007 - 09h25 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

MIAMI (Reuters). 1/11/2007 - "La tempête tropicale Noël a balayé jeudi le nord-ouest des Bahamas et s’est renforcée en s’éloignant des Caraïbes, où ses pluies torrentielles ont causé la mort de plus de cent personnes. Au moins 66 personnes ont péri en République dominicaine, la plupart emportées par des coulées de boue dans la localité de Villa Altagracia, près de Saint-Domingue. A Haïti, les services de la Protection civile ont confirmé la mort de 34 personnes. Une personne a été tuée en Jamaïque. A Cuba, des milliers d’habitants de zones inondables ont dû être évacués mais aucun décès n’a été signalé. »

Le 19 janvier 2006 se tenait à l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales), Bd Raspail, à Paris, un colloques au cours duquel, Jean Marie Théodat, géographe, maître de Conférences à l’Université Paris-I a exposé sur [« Trois modèles contrastés de perception, prévention et réaction face au risque climatique : Haïti, Cuba et Etats-Unis. »]

 A Haïti, en août 2004, le cyclone Jeanne a causé la mort de 3000 personnes. […] Pour l’orateur, avec la dissolution de l’État (suite à l’enlèvement le 29 février 2004, du président Jean-Bertrand Aristide par les forces armées françaises et états-uniennes) « personne ne s’est senti responsable. La population accepte le risque de manière fataliste. Aucune prévention n’a lieu. À l’annonce de l’arrivée du cyclone, les habitants n’ont pas bougé de chez eux et se sont contentés de protection magico-religieuse vaudou, mais face à l’aléa, de nombreuses personnes ont eu des réactions de panique. En l’absence de service public, seuls les ONG et les organismes internationaux tels que la Croix Rouge ont pu intervenir, mais uniquement après le désastre, car ils ne peuvent pas prendre l’initiative d’évacuer la population ».

 S’agissant des USA il a noté la « défaillance totale des moyens collectifs de secours » devant le cyclone Katrina. Lorsqu’il a frappé « les plus jeunes, les plus motorisés et les plus riches se sont mis à l’abri. Les victimes ont été les plus vieux et les habitants des quartiers défavorisés. Le dilettantisme des autorités politiques a choqué la presse internationale : Georges Bush jouait au golf lorsqu’on lui a annoncé les désastres du cyclone à la Nouvelle-Orléans ; il a terminé sa partie avant de s’en préoccuper. Or dans ce système, chacun est jugé responsable de sa propre survie. »

 « A Cuba, la population est sur le qui-vive depuis l’embargo de 1962 et la menace d’une intervention américaine contre le régime de Castro. L’ouragan Wilma, malgré sa violence, y a fait très peu de victimes. « Cela fait 45 ans que nous sommes préparés à cela », a déclaré Castro. La population a reçu une préparation quasi militaire à l’invasion américaine. Il existe un système de mobilisation par quartier pour une évacuation vers des abris avec l’aide de l’armée et à chaque quartier est affecté du personnel médical. Malgré des moyens économiques faibles, la population ne se sent jamais abandonnée par l’Etat, et l’organisation d’une police populaire minimise les risques de pillage. En revanche, les déplacements se font de manière autoritaire ; le respect des consignes d’évacuation est conçu comme un devoir civique. Le prestige de ce régime autoritaire est en jeu dans de telles situations ».

Et le géographe conclut ainsi : La perception du risque climatique est totalement liée aux aspects culturels, économiques et surtout politiques. La prise en compte par l’État de la fonction sanitaire est fondamentale. Les différents pays de la région caraïbe présentent des situations très contrastées, voire extrêmes. À l’engagement civique des citoyens et la gestion autoritaire des risques par l’État cubain qui permettent de minimiser les dégâts, s’opposent d’une part le système libéral et individualiste des États-Unis et d’autre part l’absence de prévention et la dilution totale des responsabilités en Haïti, tous deux générateurs de désastres. »

Passons - car l’essentiel est ailleurs, et il l’a assez bien dit - sur le choix des mots par le conférencier : le « régime de Castro » est « autoritaire » (martelé trois fois). Katrina est arrivée le 29 août 2005 sur les côtes de la Nouvelle Orléans.

Les Etats-Unis sont un pays exposé à de gros risques naturels. Mais les habitants n’ont bénéficié d’aucune aide efficace, d’aucun retour d’expérience, d’aucune sollicitude du gouvernement. Mal renseignés, affligés d’un taux d’analphabétisme qui complique la communication, sans consignes, invités à prier ( !), ignorant que les digues avaient cédé, beaucoup n’avaient pas reçu l’ordre d’évacuation et ceux qui l’avaient reçu étaient méfiants envers la police et les Autorités. Ils craignaient de surcroît de laisser leur maison aux pillards. Quitter la métropole ? Par quels moyens ? Vers où ? A eux de se débrouiller.

L’impéritie s’est traduite par l’engorgement des routes, des entassements dans des stades, des pénuries de nourriture, d’eau, de couvertures, de toilettes. Bilan de la rupture des digues : 80 % de la ville de la Nouvelle Orléans inondée, 230 000 km2 de terres dévastées, 270 000 logements, détruits, 200 milliards de dégâts, plus de 1000 morts.

George W. Bush a refusé l’aide de Cuba et du Venezuela. Puis, sa mère a exprimé sa crainte de voir les survivants, réfugiés au Texas, vouloir s’y installer (Des pauvres ! Noirs de peau !).

Marjorie Cohn, est professeur de Droit à la Jefferson School, vice présidente du Syndicat National des Juristes et représentante du Comité Exécutif de l’Association Américaine des Juristes. Dans un texte intitulé « Les deux Amériques », elle pose la question :

[« QUEL EST LE SECRET DU PRÉSIDENT FIDEL CASTRO ? »]

"En Septembre dernier [2004] un typhon de catégorie 5 a frappé la petite île de Cuba avec des vents de de 290 Km à l’heure. Plus d’un million et demi de Cubains ont été évacués sur des hauteurs. Bien que le cyclone ait détruit 20 000 habitations pas un seul Cubain n’est mort.

Quel est le secret de Fidel Castro ? Selon le Dr Valdes, professeur de Sociologie à l’Université de New Mexico et spécialiste de l’Amérique Latine « toute la société civile de défense est engagée dans la communauté pour travailler de concert. La population sait d’avance où elle doit aller ».

Le dirigeant cubain intervient d’avance à la Télé. Cela contraste avec la réaction de Bush au Cyclone Katrina. Le jour après que Katrina eut atteint la côte du Mexique, Bush jouait au golf. Il attendit 3 jours avant d’apparaître à la Télé et 5 jours avant de visiter les lieues du désastre. Dans un éditorial cinglant de Jeudi le New York Times disait « Rien dans le comportement d’hier du Président- qui semblait désinvolte au point d’en être imprudent- rien ne témoignait qu’il comprenait la gravité de la crise en cours » . « Coincer simplement des gens dans un stade est à Cuba impensable » dit Valdes. « Tous les abris sont pourvus en personnel médical de voisinage. Ils ont à Cuba des médecins de famille qui sont évacués en même temps que leurs voisins et savent d’emblée par exemple qui nécessite de l’insuline ».

« Ils évacuent aussi les animaux et les vétérinaires, les télés et les réfrigérateurs « ainsi la population n’est pas réticente à partir ne craignant plus que ses biens ne soient volés » remarque Valdes.

Après le cyclone Ivan , le Secrétaire Nations-Unis pour la Réduction des Catastrophes a cité Cuba comme modèle de prévention face aux cyclones. Son Directeur a affirmé « La voie Cubaine pourrait être facilement appliquée à d’autres pays ayant des conditions économiques semblables et même dans des pays ayant de plus grandes ressources qui n’hésiteraient pas à protéger leur population comme le fait Cuba ».

Le 6 septembre 2005, la journaliste italienne Emanuele Giordana écrivait dans Lettera 22 :

« Avec Ivan, La Havane n’enregistra aucune victime alors qu’aux Caraïbes on en compta 112, dont 35 aux Etats-Unis. Si on remonte plus loin, en 1998, l’ouragan George tua 4 personnes à Cuba et 600 dans le reste des Caraïbes. Pendant l’ouragan Charley, le dernier dans l’ordre chronologique, l’île de Fidel Castro enregistra 4 autres victimes. La Floride, 30. On pourra objecter que les chiffres de la population cubaine ne sont pas les mêmes que ceux des Usa (même si le bilan encore incertain de Katrina apparaît inimaginable) mais il est vrai que la stratégie préventive de Cuba est très valorisée à l’ONU, si bien que, comme Il Manifesto l’a déjà rapporté, quand le Sri Lanka post-tsunami demanda des informations sur le type de modèle futur de prévention à adopter, il se vit conseiller « un voyage à La Havane ».

La station de prévision cyclonique située dans la pointe ouest de Cuba est dotée d’un équipement moderne et de personnel compétent. Cependant, les moyens sont dérisoires si on les compare à ceux des USA. La différence est que Cuba, dans ce domaine, comme dans d’autres, investit beaucoup sur des ressources inépuisables et apparemment performantes qu’il trouve (qu’il a su mettre) dans le cœur de ses citoyens.

A Cuba, l’armée et la protection civile sont impliquées dans la gestion des catastrophes, mais aussi toutes les organisations sociales : syndicats, comités de quartier, coopératives. C’est-à-dire : la population. Du temps où il était en forme, Fidel Castro se rendait sur les lieux des cyclones annoncés, veillait à la mise en place des mesures de sécurité, expliquait la situation à la télévision. Autant d’excentricités qui lui attirèrent les sarcasmes des médias télévisés français : « Il est aussi chef de la Météo ! »

Aux USA, dans les premiers jours de la catastrophe, le général Blum a précisé que 27 000 soldats de la Garde nationale étaient déployés en Louisiane et dans le Mississippi et que ce chiffre atteindrait 40 000 la semaine suivante. Le gouverneur Kathleen Blanco a été explicite : « 300 soldats de la garde nationale viennent juste de rentrer d’Irak. Ils ont une certaine expérience des combats. Ils rétabliront l’ordre dans les rues. Ils ont des M-16 prêts à tirer. Ces troupes savent comment tirer et tuer et elles sont plus que jamais prêtes à le faire ».

Quant à Bush, le golfeur débonnaire, bonasse, libéral, dévot, chef de « la plus grande démocratie du monde », il fut, il est et il sera épargné de la folle impertinence bien connue de nos journalistes. Il est vrai qu’il est malaisé de persifler sur un chef d’Etat physiquement courageux, attentif au bonheur de son petit peuple et de celui des pauvres du monde entier.

D’autant plus qu’avec son armée pédagogue, il rêve tout haut de libérer quelques pays pour leur apprendre à se gérer à la mode de Louisiane.

Maxime Vivas



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Bush joue au golf, la mort oublie Cuba.
4 novembre 2007 - 10h41

CUBA n’a rien a craindre des USA, plutôt l’IRAN.



Bush joue au golf, la mort oublie Cuba.
4 novembre 2007 - 15h00 - Posté par

Et l’embargo ? Et les propos de Bush qui souhaite assurer la transition vers la démocratie à Cuba ?

Cuba a encore beaucoup à craindre des USA.

G.B.


Bush joue au golf, la mort oublie Cuba.
6 novembre 2007 - 14h36

Rrrrooohhh ! De là à penser que Bush est un incapable à la tête d’une théocratie indigente ? Non, quand même pas... personne n’oserait... ce ne serait pas correcte... les pauvres, ils sont touchants ces états-uniens... surtout qu’ils sont bons au golf !

Encore un exemple qui prouve que Cuba et Fidel Castro ne sont pas du tout ce qu’on en dit dans les médias (pardon les journaux financiers) occidentaux. Et Bush non plus d’ailleurs...






Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite