Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LES LIQUIDATEURS


de : Patrick MIGNARD
samedi 24 novembre 2007 - 19h19 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 44 ko

de Patrick MIGNARD

Ils ne se cachent même plus, ils ne cachent pas même leurs intentions. Nous sommes prévenus. Ils veulent mettre à bas tous les acquis sociaux et revenir aux fondamentaux du système salarial.

"Ils", ce sont le patronat et le gouvernement qui agissent de concert et avec de plus en plus de facilité.

Ce que Madame Thatcher a fait brutalement, Sarko le fait avec doigté et démagogie.

SACHONS LES ENTENDRE

Dans la revue "Challenge", en date du 4 octobre 2007, Denis Kessler (ancien n°2 du MEDEF) expose clairement ce que veut faire N. Sarkozy. Il précise avec un luxe de détails, sans ambiguïté, les intentions du Gouvernement Fillon sur la réduction des services et du personnel dans le public, et sur les mesures limitant le droit de grève et "réformant" le système de retraites.

"Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde ! Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. (…) Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme… A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! (…) Désavouer les pères fondateurs n’est pas un problème qu’en psychanalyse."

On ne peut pas être plus clair… Autrement dit, tous les acquis sociaux sont à jeter à la poubelle….

Cela dit, comme dirait le Gouvernement, une fois accepté cela,… on peut négocier ! ? !

Et ce n’est pas tout… En pleine lutte des cheminots, la présidente du MEDEF en rajoute une couche dans Libération du 21 novembre :

S’exprimant à propos du pouvoir d’achat, elle déclare : « C’est vrai qu’il y a un problème de pouvoir d’achat (...), c’est un ressenti totalement objectif ».

Elle précise « la vraie question n’est pas comment je contribue à ce qu’il y ait plus de pouvoir d’achat, mais comment je contribue à ce qu’il y ait plus de croissance »… ce qui, soit dit en passant, montre qu’elle a tout compris quant à la préservation de l’environnement…

"Pour moi, il y a deux axes principaux à travailler : comment on fait pour baisser les prélèvements obligatoires sur les entreprises, c’est prioritaire, et deuxième chose, n’est-il pas temps d’aller plus loin sur la question de la durée du travail ?", a-t-elle ajouté. "Je me demande s’il ne faut pas accepter de mettre sur la table la question de la suppression de la durée légale du travail", a-t-elle déclaré. Tout le monde voit bien que le mécanisme des heures supplémentaires n’est pas suffisant". Les dispositifs permettant déjà aux entreprises de travailler au-delà de 35 heures par semaine sont "rébarbatifs" et l’utilisation du contingent d’heures supplémentaires autorisé (220 heures/an) est "très lourd, car il suppose des négociations de branche", a-t-elle ajouté. "Ma préconisation, c’est de rendre les choses beaucoup plus simples en balayant tous ces mécanismes très complexes, et en revenant à la détermination du seuil de déclenchement des heures supplémentaires, branche par branche, ou entreprise par entreprise", Et elle termine : "Je sais autour de quoi certains ministres réfléchissent depuis quelque temps, et la question de la durée du travail est un axe de réflexion"

Autrement dit, au nom de la Liberté (elle a bon dos !), de l’efficacité, de la simplicité, cette déréglementation du « marché de la force de travail » va livrer pieds et poings liés les salariés au bon pouvoir patronal.

C’est ça la modernité !

LE PIEGE DES NEGOCIATIONS

Dans ces conditions, les négociations sont un véritable piège. En effet que penser de responsables politiques qui disent : « D’accord pour négocier, mais de toute manière nous ne reculerons pas sur ce que nous comptons faire » ?

Quel sens peut avoir dans ces conditions le verbe négocier.

Car c’est bien de cela dont il s’agit aujourd’hui. La capitulation des syndicats face à l’intransigeance du Gouvernement/patronat va faire « jurisprudence » politique. Cette lutte de novembre 2007 va faire date en montrant que l’intransigeance paye et en montrant qu’en face les organisations syndicales cèdent.

La limite entre ce qui devrait être un compromis - résultat d’une négociation - et une compromission est bien difficile à établir. Tout se joue sur les nuances, les déclarations… et dans l’infini des subtilités trouvées par le Gouvernement, le patronat et les syndicats on veut nous faire croire que l’on ne sait plus très bien qui gruge qui… chacun suggérant qu’il y a recul de l’autre.

La négociation n’est pour le gouvernement qu’un prétexte pour faire croire qu’il entend, qu’il écoute et qu’il propose.

Pour le syndicat c’est une manière de ne pas perdre la face alors qu’il y laisse la chemise, le pantalon et même le reste.

Le terme même de négociation perd tout son sens.

Non seulement le gouvernement et le patronat n’ont rien à négocier, ne veulent plus négocier, mais plus grave,… savent qu’en face, les organisations syndicales ne font plus le poids, ne peuvent se raccrocher qu’à une « négociation » forcément bidon et deviennent l’instrument de la démobilisation des assemblées générales petit à petit isolées et finalement désavouée. .. ;

Le défi, comme on le voit, dépasse largement les capacités et les stratégies syndicalo-politiques mises en œuvre jusqu’à présent. Relever ce défi va exiger autre chose que ces pratiques d’un autre temps que nous venons de voir dans les dernières mobilisations. Supprimer les acquis sociaux, c’est, de fait, revenir aux conditions sociales du 19e siècle.

Il est à craindre que, du côté du gouvernement et du patronat le pli soit pris et la leçon tirée. Le grand projet de démantèlement est, si j’ose dire, sur les rails… les conditions politiques, économiques, idéologiques et stratégiques sont favorables aux liquidateurs. Quelle peut-être la riposte ? Certainement pas celle que l’on connaît et que l’on pratique depuis des décennies.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LES LIQUIDATEURS
25 novembre 2007 - 12h21

Une fois de plus, bien vu.



LES LIQUIDATEURS
25 novembre 2007 - 13h56 - Posté par

Entièrement d’accord avec toi le " Thacherisme " est en marche et rien ne l’arrêtera si nous persistons dans des négociations qui ne servent qu’à amuser la galerie.

Il faudrait que l’ensemble des masses populaires se lève et ne cède sur absolument RIEN !Mais quand on voit ce qui vient de se passer avec les régimes spéciaux ...on se demande ce qui pourrait bien faire que les masses se soulèvent et détruisent le processus de destruction de tous les acquis des classes laborieuses... ??Plus on avance dans le temps et moins j’y crois.

François Pellarin


MOBILISER
25 novembre 2007 - 20h56 - Posté par

Je regardes depuis quelques temps les débats sur ce site où les débats existent sans tabou.
A tous ceux qui critiquent les syndicats et en particulier la CGT, je dirais simplement ceci :
Nous sommes en difficultés idéologiques par le manque de salariés syndiqués notamment dans le secteur privé. De plus, lorsque des salariés veulent se syndiquer, ils sont chassés........
Toutes les personnes qui émettent des critiques sont elles en mesure de se mobiliser avec les syndicats existants, les UL pour aller à la rencontre des salariés pour distribuer des tracts et porter la bonne parole ? Les friches syndicales sont énormes,et, à la CGT, nous ne sommes pas assez pour élever le niveau de syndicalisation et de mobilisation.
Alors, au lieu de "pleurer" ou de vociférer, retroussez vos manches et marchons ensemble vers les salariés, les sans emplois, les retraités pour leur dire, leur écrire la vérité et les faire décider à se syndiquer et à agir solidairement pour le progrès social. La CGT a besoin de tout le monde, de syndiqués acteurs et actifs et plus on sera, mieux cela sera.
Il faut relativiser, car, avec 700 000 syndiqués seulement à la CGT, nous avons été en mesure de contraindre le gouvernement et le patronat à discuter sur les retraites ! imaginons un seul instant que nous soyons 3 millions de syndiqués à la CGT ! Réfléchissez avant de vous disputer passionnément !
JPD 40


MOBILISER
26 novembre 2007 - 20h22 - Posté par

à discuter !

C’est vrai, parce que pour les négociations ! Mais répondre vraiment aux critiques de syndiqués, pas en les accusant toujours de vouloir casser le syndicat ou de la faiblesse du syndicat. On sait très bien les pratiques du patronat pour casser le syndicat, mais aussi le mépris des directions syndicales. Oui, il faut un syndicat, et je n’en vois qu’un, la CGT. Mais faudrait arrêter de nous écœurer.


LES LIQUIDATEURS
25 novembre 2007 - 23h16 - Posté par

Effectivement, "drôle de monde, drôle d’époque". Le politiquement correct, la bien “pensance” que les médias distillent empêche les citoyens de tirer les conclusions (les bonnes du point de vue de la lutte des classes). Plus les acquis reculent, plus l’individualisme avancent et peut-être aussi l’individualisme avancent parce que les acquis reculent (faudrait demander à un sociologue suffisamment neutre, sans parti-pris et libre de parole et de carrière...).

Mais une chose a changé par rapport à il y a quelques années. Moment charnière (moment de basculement) se situant aux alentours de 2003, réforme des retraites générales et décentralisation d’un certain nombre de service...), depuis le démantèlement et les réformes ne soudent plus les individus mais au contraire les divises. Poussant les uns, par égoïsme d’avoir perdu quelques choses, à ne plus soutenir l’autre qui a encore quelque chose à perdre et qui est considéré comme nantis et comme anormalement épargné. Cette logique là, c’est le sous-entendu des médias avec leurs porte-parole qui s’inscrivent dans l’actualité par fragment avec aucun lien historique, du coup, le citoyen lambda ne peut plus analyser et comprendre ce qui lui arrive, et est obligé de s’en remettre à sa seule conscience pour apprécier à sa juste valeur ce que lui servent les médias et les publicités qui agissent comme un analgésique… Echo à la ’Fabrique de l’Oublie...’

Enfin, pour répondre précisément à François quand il pose la question "Il faudrait que l’ensemble des masses populaires se lève et ne cède sur absolument RIEN ! Mais quand on voit ce qui vient de se passer avec les régimes spéciaux ...on se demande ce qui pourrait bien faire que les masses se soulèvent et détruisent le processus de destruction de tous les acquis des classes laborieuses... ?? Plus on avance dans le temps et moins j’y crois".

Je répondrai simplement : Aucun discours même le plus brillant, aucun homme quelque soit son charisme, aucun média alter mondialiste car il faudrait qu’il soit diffusé à très grande échelle et pendant un temps suffisamment long pour influencer les esprits ne viendra changer la donne. Par contre, vous supprimez quelques temps la télévision (dans sa totalité), pas très longtemps d’ailleurs, vous obtiendrez une révolution. L’Etat, les puissants le savent tellement bien, que l’on peut mesurer le recul social à l’explosion de l’offre des médias gratuits et pas seulement. Ces dernières années, la TNT en est l’illustration, proposant un bouquet gratuit non négligeable à donner en pâture à ses moutons…

Fraction


LES LIQUIDATEURS
25 novembre 2007 - 22h12

Belle analyse, qui va à la rencontre ce que nous ressentons tous. Il faut diffuser ce texte largement. Pas dans l’esprit de semer la bonne parole à des masses indigentes qui n’auraient rien compris. Mais parce que cette conscience des mauvais coups à venir de la part du patronat et de son gouvernement, cette conscience est bien plus large que certains veulent le croire. Portons le débat d’idées à ce niveau là, et nous serons surpris et de l’immense force que ces idées de résistance représente réellement, et de la créativité populaire, pour peu qu’on la permette.

JCK

ps : on ne peut pas demander à Challenge d’envoyer un exemplaire de son numéro du 4/10/07 dans chaque foyer ? ça ferait avancer le débat.






Réforme des retraites : ces économistes proches de Macron qui conseillent la CFDT
lundi 20 - 15h48
de : Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières
5 commentaires
Police partout, Justice nulle part !
lundi 20 - 14h58
de : JO
Dunkerque : CGT et avocats attendent Macron de pied ferme pour sa visite d’un fleuron industriel (vidéo)
lundi 20 - 11h57
de : nazairien
1 commentaire
Au Théâtre ce soir : Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir . . . .
dimanche 19 - 22h04
de : Bouffe du Nord
1 commentaire
Présence irrégulière d’une députée RASSEMBLEMENT NATIONAL au CESER de GUADELOUPE.
dimanche 19 - 13h50
de : UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
Denis Robert : la révolte du peuple citoyen, pour défendre ses droits : EN MARCHE VERS L’AFFRONTEMENT TOTAL(vidéo)
dimanche 19 - 13h06
de : nazairien
10 commentaires
ONG, syndicats et agriculteurs signent une tribune commune face à "l’urgence climatique"
dimanche 19 - 12h45
de : jean1
Comment vont être calculés vos droits au chômage à partir du 1er avril ?
dimanche 19 - 08h19
A visionner (YouTube) : Concert des artistes de l’Opéra de Paris ! Emotionnant !
samedi 18 - 16h41
de : JO
3 commentaires
Bravo et merci la confédération paysanne et surtout à ses adhérents
samedi 18 - 14h32
de : jean1
3 commentaires
Macron exfiltré d’un théâtre parisien
samedi 18 - 08h11
de : Ernest London
6 commentaires
Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire
L’AFFAIRE AUDIN (1957-1978)
jeudi 16 - 12h24
de : Ernest London
une analyse parmi d’autres.
jeudi 16 - 10h45
Ségolène.
mercredi 15 - 16h38
de : L’iena rabbioso
10 commentaires
Grève des avocats : préserver une certaine idée de l’accès au droit
mercredi 15 - 14h41
Quand l’argent public finance de très controversés élevages industriels de poulets - Basta !
mardi 14 - 23h22
de : Christian DELARUE
Pour ceux, qui n’auraient pas compris les dangers : « RETRAIT » DE L’ÂGE PIVOT = FAKE NEWS ?! (ET IL Y A PIRE !) (vidéo)
mardi 14 - 18h51
de : nazairien
11 commentaires
Info-tour dans l’ouest : Contre l’agriculture industrielle et son monde - Free The Soil !
mardi 14 - 16h20
de : Free The Soil
Manif animée à Brest
mardi 14 - 14h28
de : azard
10 commentaires
Aboutir.
lundi 13 - 19h37
de : L’iena rabbioso
13 commentaires
Liberté pour Ahmad Sa’adat, Georges Abdallah et tous les prisonniers palestiniens !
lundi 13 - 16h18
de : Jean Clément
Mutilés pour l’exemple : une marche pour ne pas oublier
lundi 13 - 10h05
2 commentaires
C’est la Saint Carlos Ghosn
lundi 13 - 09h00
de : Hdm
La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
dimanche 12 - 21h09
de : Christian DELARUE
5 commentaires
KANAKY - Sur les traces d’Alphonse Dianou
dimanche 12 - 15h20
de : Ernest London
Édouard Philippe et Laurent Berger nous prennent-ils pour des imbéciles ?
dimanche 12 - 11h42
3 commentaires
60 milliards d’euros de dividendes distribués aux actionnaires en 2019 : record historique atteint en macronnie. CQFD :
dimanche 12 - 11h21
de : JO
Acte 61 Paris, convergence des luttes : violents affrontements, place de la République et ailleurs (vidéos) (
dimanche 12 - 00h36
de : nazairien
3 commentaires
Retraites : le spectacle syndical en marche !
samedi 11 - 23h16
de : Lepotier
3 commentaires
Saint Nazaire 11 Janvier : Convergence des luttes : beaucoup de monde pour un samedi matin
samedi 11 - 15h29
de : nazairien
7 commentaires
Retraite à points : Syndicalisme contre bloc bourgeois.
vendredi 10 - 23h37
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA RETRAITE... ET LE BONHEUR TOUT DE SUITE !
vendredi 10 - 18h57
de : Nemo3637
[Vidéos] Paris, jeudi 9 janvier la police s’est déchaînée
vendredi 10 - 18h25
de : jean1
2 commentaires
CHOQUANT ! Les brutes de Macron ont encore fait pleuvoir des coups !
vendredi 10 - 15h22
de : JO
Mouvement social cherche grève reconductible
vendredi 10 - 08h34
3 commentaires
Pour 2020, mobilisons nous pour nos retraites ! Exigeons le retrait du projet de loi !
jeudi 9 - 23h49
de : Christian DELARUE (Conv SP)
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les grandes choses de l'Etat sont tombées, les petites seules sont debout, triste spectacle public. On ne songe plus qua soi. Chacun se fait, sans pitié pour le pays, une petite fortune particulière dans un coin de la grande infortune publique. Victor Hugo, 1838
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite