Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

CONFLIT SOCIAL : UN AIR DE CALOMNIE


de : Patrick MIGNARD
mardi 11 décembre 2007 - 09h30 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

de Patrick MIGNARD

Un otage est une personne innocente, retenue prisonnière par un preneur d’otage, et dont la vie sauve et la libération dépend d’une exigence à remplir par une tierce partie.

Article 224-4 du Code Pénal

« Si la personne arrêtée, enlevée, détenue ou séquestrée l’a été comme otage soit pour préparer ou faciliter la commission d’un crime ou d’un délit, soit pour favoriser la fuite ou assurer l’impunité de l’auteur ou du complice d’un crime ou d’un délit, soit pour obtenir l’exécution d’un ordre ou d’une condition, notamment le versement d’une rançon, l’infraction prévue par l’article 224-1 est punie de trente ans de réclusion criminelle. Les deux premiers alinéas de l’article 132-23 relatifs à la période de sûreté sont applicables à cette infraction. Sauf dans les cas prévus à l’article 224-2, la peine est de dix ans d’emprisonnement si la personne prise en otage dans les conditions définies au premier alinéa est libérée volontairement avant le septième jour accompli depuis celui de son appréhension, sans que l’ordre ou la condition ait été exécuté ».

LE SENS DES MOTS, LE CHOC DES INVECTIVES

Les politiciens si soucieux de la précision des termes employés et toujours prompts à dénoncer les écarts de langage, surtout quand ça les concerne, s’en sont donné à cœur joie durant le conflit social de novembre pour couvrir d’invectives et d’injures on ne peut plus graves des salariés qui ne faisaient qu’exercer un droit reconnu par la Constitution, le droit de grève.

Que des usagers, évidemment gênés dans leurs déplacements et méthodiquement conditionnés par les médias aux ordres, anonent de telles absurdités,… on peut à la limite le comprendre, sans l’approuver. Mais que des responsables politiques qui se proclament garant de la paix civile, sociale, accusent de crime, car c’est bien de cela dont il s’agit, des salariés dans l’exercice d’un droit constitutionnel, ont probablement une idée derrière la tête.

Une telle accusation, aurait du logiquement, être suivie d’un dépôt de plainte. En effet, l’arsenal juridique de notre République ne manque pas d’outil pour réprimer ce genre de crime. Or, curieusement, aucune poursuite n’a été engagée contre les « délinquants-preneurs d’otages » avec qui, le Gouvernement légal, a même accepté de négocier… alors qu’il est de notoriété publique que le Gouvernement Français ne négocie jamais avec des preneurs d’otages… du moins officiellement.

Alors de deux choses l’une :

 ou bien le gouvernement a manqué à tous ses devoirs en permettant une prise massive d’otages,

 ou bien il ne s’agit pas d’une prise d’otage,… et le gouvernement ment et manipule

Cette guerre des mots : otage, galère,… le gouvernement a pu la mener en toute tranquillité. Les syndicats se sont opposés bien mollement à ce déferlement d’insultes. On est en droit de se demander s’il n’y a pas une sorte d’acceptation implicite de part et d’autre de l’inacceptable… chacun y trouvant son compte pour « en finir au plus vite ».

Il est d’ailleurs tout à fait curieux que les syndicats, « toujours prompts à défendre leurs adhérents », n’aient pas porté plainte pour dénonciation calomnieuse, puisque ces derniers étaient tout bonnement accusés d’un crime passible des assises : la prise d’otage.

CALOMNIEZ,… IL EN RESTERA TOUJOURS QUELQUE CHOSE !

Les méthodes diffamatoires utilisées par les politiciens au pouvoir sont révélatrices de deux choses :

des comportements indignes d’individus sans valeurs, qui n’hésitent pas à jeter l’opprobre sur leurs adversaires, le manque d’arguments crédibles pour mettre un terme au conflit.

L’accusation est évidemment absurde, n’a aucune valeur, aucun sens sur le plan politique et encore moins sur le plan juridique. C’est de la diffamation gratuite, ou plutôt tactique. Il s’agit tout bonnement de salir, de dresser une partie de la population contre une autre. Procédé totalitaire utilisé par les régimes sans scrupules.

Le procédé n’est cependant pas seulement crapuleux dans sa forme, et tactique à court terme, faire cesser la grève, ,… il a un objectif précis à plus long terme et d’une extrême gravité. Il s’agit tout bonnement de remettre en question le droit de grève .et même plus subtilement de le faire condamner par l’opinion publique. De faire entrer dans la tête des gens que l’exercice du droit de grève est un trouble à l’ordre public… et trouble d’autant plus inacceptable qu’il n’aboutit à rien. En effet, les grévistes ne peuvent même pas arguer le fait qu’ils ont obtenu la satisfaction de leurs revendications..

Le droit de grève est donc doublement inutile. Ainsi le seul moyen concret de défense et de lutte des salariés doit, aux yeux du pouvoir, disparaître.

Bien sûr, le pouvoir ne reconnaître jamais cet objectif. Spécialiste, nous en avons eu un échantillon significatif durant la grève, du double discours dans une stratégie à long terme en vue de la remise en question de la totalité des droits des salariés… il n’attaque pas de front ce droit, mais de manière biaisée, maniant la carotte et le bâton, la répression et le « dialogue ».

FAUT-IL DEFENDRE LE DROIT DE GREVE ?

Sur le principe évidemment, ne serait ce que parce cette attaque fait partie d’un plan concerté tendant à remettre en question tous les acquis des salariés.

Cette défense de principe ne doit cependant pas masquer une réalité encore plus grave : la grève aujourd’hui est devenu une arme à double tranchant

Maniée, nous l’avons vu par des syndicats peu motivés et toujours trop prompts à la « négociation » de complaisance, elle constitue un excellent prétexte de diffamation du pouvoir et du patronat pour affaiblir le mouvement. Mais il y a plus grave.

La grève est aujourd’hui entrée dans les mœurs, s’est institutionnalisée,… et n’aboutit plus à l’essentiel. Devant un gouvernement inflexible et un patronat qui ne lâche plus rien, au contraire, elle s’émousse au point de devenir un rite qui conserve fantasmatiquement une charge affective, mais qui réellement atteint vite ses limites. Elle se termine alors lamentablement dans une débâcle, se perdant dans des pseudo négociations sur des revendications secondaires.

Les démarches et actions sérieuses avec les usagers entreprises (comme à Lille par exemple) par les grévistes peuvent se compter sur les doigts d’une main. Les directions syndicales arque boutées stupidement sur le « fait grève » contribuent puissamment, consciemment ou inconsciemment, à la dégénérescence d’une action qui a constitué dans le passé l’acte de résistance essentiel des salariés.

Une politique syndicale en direction des usagers et des clients, permettrait de donner un autre sens, une autre dimension, un autre souffle, à l’acte de grève. Mais c’est apparemment trop demander à des organisations qui trouvent leur compte dans les conflits avortés, les combats perdus et les négociations qui se prolongent à l’infini sans gain notables.

La rapacité économique du patronat, alliée à la perfidie politique du gouvernement, s’articule parfaitement avec la myopie et l’impuissance syndicale pour faire que 130 ans de conquêtes sociales sombrent peu à peu dans les eaux glacées de la rentabilité marchande et laissent les salariés transis dans leurs conditions sociales qui s’apparentent désormais à celles de leurs ancêtres du 19e siècle.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
CONFLIT SOCIAL : UN AIR DE CALOMNIE
11 décembre 2007 - 10h50

Quoi ? On m’aurait menti de mon plein gré ?






Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
1 commentaire
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Election Municipale à LYON : l’Humanitaire forcément HUMANISTE ?
lundi 29 - 11h02
de : joclaude
[Vidéo] Covid-19 : la Guyane souffre de sous-équipement et d’un manque de préparation de l’État
dimanche 28 - 18h50
Libérez Roland Veuillet !
dimanche 28 - 17h21
de : CNT 30
Pour un grand bol d’air pur, le point avec Manon Aubry , LFI au Parlement Européen.
samedi 27 - 17h14
de : joclaude
BFM-TV EN GRÈVE POUR LA PREMIÈRE FOIS (video)
samedi 27 - 16h41
Coronavirus : 15 médecins Cubains à La Martinique !
samedi 27 - 16h02
de : joclaude
Professeur Raoult auditionné sur RMC-J.J. Bourdin
samedi 27 - 15h26
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite