Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
de : Raoul-Marc Jennar
jeudi 3 janvier 2008 - 16h12 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires
JPEG - 12.3 ko

de Raoul-Marc Jennar, politologue

Les chefs d’État et de gouvernement, les responsables politiques du libéralisme de gauche comme du libéralisme de droite ont refusé d’entendre les arguments de ceux qui veulent une Europe des citoyennes et des citoyens et non une Europe des banquiers et des hommes d’affaires, de ceux qui n’acceptent les transferts de souveraineté que pourvu qu’ils s’accompagnent de transfert de mécanismes démocratiques de contrôle, de transparence et de reddition des comptes, de ceux qui veulent une Europe conforme aux valeurs dont elle est historiquement porteuse.

Depuis le 29 mai, aucun effort n’a été fait pour corriger les orientations d’une Europe qui est, à juste titre, perçue "comme un facteur d’appauvrissement et non de prospérité, comme une cause de régression et non de progrès" (Nicolas Sarkozy, Ensemble, printemps 2007). Les engagements pris par le président de la République n’ont pas été tenus. Le traité modificatif qui vient d’être signé, le 13 décembre à Lisbonne, ne modifie rien de ce qui était nouveau dans le traité établissant une constitution pour l’Europe par rapport aux traités existants. Il ne modifie rien de ce qui justifiait les critiques apportées à la partie III du TCE.

Les raisons de rejeter le TCE demeurent pour rejeter un traité modificatif qui, de l’aveu même d’Angela Merkel, « ne va rien changer ». La charte des droits fondamentaux traduit toujours un terrible recul par rapport à la Déclaration universelle des droits de l’homme ; les orientations néolibérales des politiques européennes sont maintenues ; le statut et les missions de la Banque centrale européenne n’ont pas été modifiés ; les dispositions qui accentuent la perméabilité de l’Europe aux effets les plus néfastes de la mondialisation sont renforcées ; la politique de défense de l’Europe reste enfermée dans le cadre de l’OTAN ; dans ses rapports avec les pays du Sud, l’Europe poursuit ses pratiques paternalistes et continue de nier la souveraineté des autres peuples. Pas le moindre changement significatif n’a été apporté à ce qui a justifié le « non » du 29 mai 2005. Puisque rien ne va changer, notre refus ne peut changer.

Faut-il pour autant se réfugier dans l’indifférence ou le désespoir ? Nous n’avons pas ce droit. Nous ne pouvons nous réfugier dans cette facilité. Nous sommes comptables devant les millions de Françaises et de Français qui ont voté « non » le 29 mai. Nous sommes responsables. Il nous revient d’assumer le « non » que nous avons porté.

Le traité modificatif ne peut être ratifié que si, au préalable, une révision de la Constitution française est adoptée. Ce qui requiert le soutien des trois cinquièmes du Congrès qui se réunira le 4 février 2008, à Versailles. Il nous appartient d’exprimer par les voies de la démocratie notre volonté que cette majorité des trois cinquièmes ne soit pas atteinte.

Nous pouvons le faire de trois manières : signer la pétition lancée par le Comité national pour un référendum (CNR) : www.nousvoulonsunreferendum.eu.

Le droit de pétition inscrit dans le traité modificatif considère qu’un million de signatures (sur environ 300 millions d’Européennes et d’Européens en âge de voter) représente un nombre suffisant pour présenter une pétition. On en déduit qu’un million de signatures (sur 45 millions d’électeurs inscrits en France) représenterait une expression forte et écoutée du peuple français.

Il nous faut donc nous donner comme objectif d’atteindre ce million de signatures pour le 4 février. Nous disposons de cinq semaines pour y parvenir.

Les sénateurs et les députés vont se réunir en Congrès le 4 février, à Versailles. Allons, ce jour-là, par dizaines de milliers venus de toute la France, dire aux élus réunis à Versailles : « Respectez la volonté du peuple qui s’est exprimée le 29 mai 2005 », et pour ajouter aux élus du PS : « Vous avez été élus parce que votre parti et votre candidate se sont engagés à réclamer un référendum sur tout nouveau traité européen. »

Dès maintenant, il nous appartient d’interroger les sénateurs et les députés qui vont solliciter nos suffrages en mars prochain, lors des élections municipales, sur la manière dont ils vont se prononcer le 4 février, à Versailles. Et rien ne nous interdit de leur dire que nous nous en souviendrons en mars. Les temps sont durs et l’avenir est incertain. Faut-il pour autant se résigner ? Notre horizon n’est pas celui d’une gauche en décomposition. L’épreuve nous conforte. Elle ne nous abat pas.

http://www.humanite.fr/2008-01-02_T...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
3 janvier 2008 - 17h17
Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
3 janvier 2008 - 18h50

pas réformable, pas amendable : il faut sortir de l’UE.



Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
3 janvier 2008 - 20h13

Raoul Marc Jemmar , bonjour, très content de te savoir parmi nous à nouveau .

La pétition , je n’y crois pas, elle sera retenue ,mais sans obligation , sans suite .et de plus c’est de l’eau aux moulins des stupides de cette fumeuse constitution et aujourd’hui traité de Lisbonne.
A bon entendeur , me semble-t-il, mieux vaut une méga manif à Versailles style plusieurs milliers de manifestants , voire plus encore , genre ville assiégée et de bloquer toutes entrées et
sorties .car Versailles représente toujours le symbole de la royauté abattue par le Peuple .

" Amis entends-tu le vole noir des corbeaux sur la plaine ......". tout pourrait être changé selon,
évidemment si le mot d’ ordre circule, Versailles bloquée ça aurait de la gueule, et les zélus ,
sauraient à quoi s’en tenir.
S.F.A.S.Rosay.



Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
3 janvier 2008 - 21h33 - Posté par

Faudrait trouver quelque chose de distinctif entre nous (une couleur, une fringue, l’huma sous l’aisselle gauche, des barbouzes postiches proto-marxiennes - ce qui serait fort coquet pour les dames... ;D), histoire qu’on se reconnaisse sur place !

 :)

Brunz


Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
3 janvier 2008 - 22h05 - Posté par

Cher ami ROSAY , continuer à faire signer la pétition n’est pas en contradiction avec l’organisation d’une manif à versailles , il faut mener les deux combats ! fraternellement André 07


Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
4 janvier 2008 - 19h15 - Posté par

Bonjour ;pas d’objection pour signer, une pétition ,mais la pression doit aller au maximum

Sur le mot d’ordre "Tous à Versailles ".
Le pouvoir sera réuni au grand complet et cette occasion est trop belle pour la louper !

Au peuple de se montrer qu’il est présent ,lui aussi ,pour assumer la Démocratie Républicaine.

S.F.A.S.Rosay.


Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
4 janvier 2008 - 00h00

De toute façon il ne faut pas se leurrer, il est indispensable de signer les pétitions, surtout celle du CNR, mais il est presque sur que cela n’aura qu’un impact symbolique. Tant mieux s’il en est autrement, c’est pourquoi il ne faut pas baisser les bras. Par contre il est primordiale d’essayer de convaincre les députés Socialistes et verts de refuser la modification de la constitution. Car c’est là que probablement est la solution. En effet si quelques sénateurs par remord de conscience optaient pour le non, et la plupart des députés de gauche aussi, les 2/5 serait dépassé, donc impossibilité de modifié la constitution. Mais le problème sont les députés, et particulièrement ceux qui vont vouloir briguer des mairies. Je sais, la méthode n’est pas belle, mais comme certains s’embarrassent moins de convenance, lorsque l’urgence est là il faut utiliser tout les moyens, donc nous faire pression sur ceux qui auraient besoin d’autres voix de gauche pour être élus, et les mettre devant leurs responsabilités. Sans doute risque-t-il d’y avoir quelques grincements de dents et des situations ambigües, de toute façon nous n’avons pas le choix !

Michel Mengneau



Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
4 janvier 2008 - 18h51

Sait-on combien d’élus de gauche sont capables de voter contre lors du congrès ?

Slovar



Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
5 janvier 2008 - 09h35 - Posté par

Il est dificile de savoir combien vont voter non au congrès. Ce que l’on sait c’est que 104 députés et sénateurs ont déjà pris position et signé la pétition du CNR ;

M.M.


Non à cette Europe-là, le 4 février comme le 29 mai !
4 janvier 2008 - 21h47

Avant même qu’il ait lancé cet appel le CUAL de Béziers et la Federacion Gardarem la Tèrra avaient convenu de profiter du séjour de Raoul-Marc Jennar pour lui permettre de s’exprimer à nouveau en Languedoc-Roussillon (il était intervenu dans le cadre de la campagne de José Bové lors de la manifestation per la lenga occitana le 17 mars à Béziers puis lors d’un meeting à Nîmes). Le communiqué ci-dessous présente ce rendez-vous du 21 janvier, qui sera une occasion d’en savoir plus sur l’échéance du 4 février ...

"Raoul-Marc Jennar, politologue et conférencier bien connu, sera à Béziers pour y donner une conférence intitulée
« Quelle Europe après le non ? ».

C’est dans un cadre régional, invité par le Comité unitaire alternative au libéralisme de Béziers et Gardarem la Terra, mouvement altermondialiste né sur le Larzac lors du rassemblement contre l’OMC d’août 2003, qu’il prendra la parole au théâtre du Minotaure, 15 rue Solférino, le lundi 21 janvier 2008 à dix neuf heures. Il traitera, dans une suite logique, du Traité de Lisbonne et du nécessaire référendum. L’entrée est évidemment libre".

Joan-Loís Escafit,
secrétaire de la federacion Gardarem la Tèrra






Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
1 commentaire
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
1 commentaire
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le comportement borné des hommes en face de la nature conditionne leur comportement borné entre eux. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite