Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Comptes de campagne : les cigales et les fourmis


de : Lolita
dimanche 27 janvier 2008 - 17h47 - Signaler aux modérateurs

Comptes de campagne : les cigales et les fourmis Par Zineb Dryef (Rue89) 20H31 26/01/2008

La commission a validé les comptes des candidats à la présidentielle. Mais a refusé de rembourser les dépenses illégitimes.

Six mois après les dépenses, le bilan est tombé. La campagne à la présidentielle a coûté environ 76 millions d’euros aux candidats. C’est un peu moins qu’en 2002, il y avait alors seize candidats. L’Etat remboursera 45 millions d’euros.

La somme payée aux candidats est limité à des plafonds : un peu plus de 16 millions pour le premier tour et de 21 millions pour le second. Pour ceux qui obtiennent moins de 5% des suffrages, le remboursement correspond à 1/20e du plafond, soit 808 300 euros. En 2007, seuls quatre candidats (Sarkozy, Royal, Bayrou, Le Pen) ont donc obtenu assez de voix pour prétendre au remboursement maximal : 50% du plafond.

La Commission nationale des comptes de campagne et du financement politique (CNCCFP) a validé l’ensemble des comptes des candidats contrairement à 2002 où Bruno Mégret (MNR) s’était vu rejeter tout remboursement compte-tenu d’une irrégularité.

De plutôt bons élèves donc, n’était la propension des comptables à ajouter à la facture des dépenses abusives... et rejetées par le CNCCFP. Un seul s’en sort sans une seule tape sur les doigt : Olivier Besancenot. Les autres ont tous leurs péchés véniels.

-François Bayrou (DR).FRANÇOIS BAYROU Des dépenses de mobilier un peu surévaluées Le troisième homme a dépensé près de 10 millions d’euros pour atteindre le second tour. Plus il y a d’argent, moins il est facile de le compter : la commission a retoqué une dizaine de dépenses. Pour moitié, elles étaient sans justifications. Les autres étaient un peu outrancières. Les 7 141 euros de frais de transport non utilisés, ou le solde-déficitaire d’un dîner-débat de l’UDF ont été rayés de la note. Quant au mobilier utilisé, évalué à plusieurs dizaines de milliers d’euros, il a été ramené à sa juste valeur d’utilisation. Soit dix fois moins.

 Olivier Besancenot (DR).OLIVIER BESANCENOT Seulement 61 centimes par électeur Il sait distribuer le courrier et rapper mais il ferait aussi un bon expert-comptable. Seul candidat à n’avoir fait l’objet d’aucune correction, il est aussi celui dont la campagne a été la plus "rentable". Ayant dépensé 920 721 euros et ayant glané 1 494 446 voix, chaque électeur ne lui a coûté que 0,61 euros.

 José Bové (DR).JOSÉ BOVÉ Des bréviaires antilibéraux achetés trop tard Plus d’un million d’euros pour sa campagne, dont 600 000 euros qu’il a avancés lui-même, en contractant un prêt. José Bové est sauvé, il sera remboursé à hauteur de 700 000 euros. Pour autant, certains frais restent dispendieux. Quelques jours avant le scrutin du premier tour, 9 001 euros ont été dépensés pour acquérir 3 000 exemplaires d’"Un autre monde en marche", ouvrage retraçant la campagne de nombreux collectifs anti-libéraux et présentant les grands axes du projet de José Bové. Achetés trop tard, a jugé la commission.

 Marie-Georges Buffet (DR).MARIE-GEORGES BUFFET Un gadin électoral, mais aussi financier 6,81 euros par électeur. La candidate communiste a été dispendieuse : 4 822 819 euros ne sont pas parvenus à convaincre plus de 707 268 Français et l’Etat a retoqué quelques 4 234 euros de l’addition. L’impression de journaux après l’élection et la présence de Marie-Georges Buffet à une exposition n’ont pas été jugés à finalité électorale. Mauvais résultats, petit remboursement : 808 300 euros.

 Arlette Laguiller (DR).ARLETTE LAGUILLER Un mystérieux abonnement non remboursé L’échec de l’éternelle candidate a coûté cher à Lutte ouvrière. 2 115 018 euros dépensés pour un score minuscule. Unique dépense que l’Etat refuse de prendre à sa charge : les prestations, à hauteur de 8 376 euros, de l’Argus de la presse. Arlette Laguiller a en effet engagée un abonnement et un contrat dont les finalités électives n’ont pas convaincu. D’autant que les "thèmes de surveillance" souscrits ne concernaient pas que la candidate et son parti. Le bulletin de la CNCCFP ne raconte pas qui LO surveillait.

 Jean-Marie Le Pen (DR).JEAN-MARIE LE PEN Réceptions dispendieuses, salariés sans contrats, cadeaux excessifs C’est 364 947 euros qui ont été retranchés des dépenses électorales du vieux leader du FN. Engageant plus de neuf millions d’euros dans la course aux électeurs, Jean-Marie Le Pen s’est laissé aller à quelques frais que la commission refuse de régler, notamment des réceptions fastueuses... à l’honneur de quelques barons du parti et en celui de Jeanne d’Arc. Soit plus de 200 000 euros pour deux réceptions.

Entre autres broutilles (matériel, locations de voitures), Le Pen a cru que les salaires de six personnes sans contrats de travail seraient pris en charge. Que nenni. Ce seront donc 48 642 euros à régler par le seul parti frontiste.

Quant aux cadeaux (d’une valeur totale de 1 733 euros) offerts à certains maires pour obtenir un parrainage, ils excèdaient "la limite des usages en matière d’objets promotionnels distribués à des fins électorales." Qui a dit que Le Pen avait eu du mal à récolter ses signatures ?

 Frédéric Nihous (DR).FRÉDÉRIC NIHOUS Presqu’un sans-faute pour le frugal chasseur Il s’est financé en grande partie tout seul. Avec près de 840 000 euros, Frédéric Nihous a mené l’une des campagnes les moins coûteuses et est arrivé juste derrière José Bové. Son mandataire financier a presque bien fait les choses. En dehors d’un séjour à 1 814 euros effectué après le premier tour et de près de 2 000 euros de billets d’avion non utilisés.

 Ségolènhe Royal (DR).SÉGOLÈNE ROYAL Rouge à lèvres et gadgets de sécurité refusés La candidate socialiste a dépensé près de 21 millions d’euros. Quelques 96 000 euros ne lui seront toutefois pas remboursés par l’Etat. La commission chargée de la tenue des bons comptes à, en effet, jugé "excessif" les 51 659 euros de "frais de maquillage et de coiffure" et a décidé de n’en rembourser que le tiers.

Pas un centime ne sera, en revanche, déboursé pour couvrir la paranoïa qui a poussé l’équipe Royal à acheter 50 000 euros d’appareils détecteurs de fréquence. De multiples "petits" frais restent également à la charge de la candidate, faute de liens établis avec l’élection présidentielle (restauration, achat d’objets personnels, déplacements).

 Nicolas Sarkozy (DR).NICOLAS SARKOZY Trop de maquillage et de plateaux-repas Champion de l’élection, il était aussi le plus riche : 21 038 893 euros dont plus de sept millions de dons de personnes physiques. Nicolas Sarkozy est le seul à s’être vu reprocher une irrégularité. Alors que les dons de personnes physiques ne peuvent excéder 4 600 euros, la commission a relevé trois dons de 9 200 euros. Pas bien grave a-t-elle conclue : les sommes sont "faibles par rapport au montant global des dons recueillis" et surtout, il s’agissait de chèques émanants de comptes joints. Ouf, l’intégrité du président est sauve !

En revanche, comme Ségolène Royal, il a abusé de poudres et autre pinceaux. Ses 34 ;445 euros de maquillage -pas de coiffure pour lui- sont divisés par trois. Quant aux frais de bouches de l’équipe de campagne de la rue de la Boétie -50 073 euros de plateaux-repas et restaurants- leur "caractère électoral" n’ayant pas été prouvé, ils restent à la charge du candidat.

Enfin, le déplacement, par avion, d’une personnalité-supporter entre Paris et Clermont-Ferrand, en passant "pour convenance personnelle" par Biarritz, ne sera remboursée qu’à hauteur de ce qu’elle vaut, en excluant donc le détour par la côte Basque.

 Gérard Schivardi (DR).GÉRARD SCHIVARDI Deux ordinateurs portables de trop, et c’est tout Un presque zéro fautes pour le candidat des maires autoproclamé. Le moins dépensier a engagé 713 958 euros seulement. En dépit de la petitesse de la somme mais avec un score médiocre d’à peine plus de 100 000 voix, sa campagne n’est pas des plus rentables. Une voix lui est revenue à un plus de 5 euros. Un seul débit est réajusté : l’acquisition de deux ordinateurs portables à 2 264 euros. La commission a sévèrement estimé leur valeur d’utilisation à 162 euros seulement.

 Philippe de Villiers (DR).PHILIPPE DE VILLIERS Les trops bons restos du vicomte Plus de trois millions d’euros pour sa campagne. Avec celle de Buffet, Schivardi et Laguiller, la campagne de Philippe de Villiers apparait comme l’une des moins rentables.Son rival Jean-Marie Le Pen fait figure d’économe à côté avec un ratio dépense/candidat deux fois moins élevé. Toutefois, les deux hommes partagent le même goût du faste. 6430 euros d’additions de restaurant ont ainsi été retranchés des dépenses du candidat du MPF (Mouvement pour la France).

 Dominique Voynet (DR).DOMINIQUE VOYNET Non, les amendes SNCF ne sont pas remboursées Près d’un million et demi d’euros pour un peu plus de 500 000 voix, c’est 2,5 euros l’électeur pour Dominique Voynet. Peut mieux faire. La banque des Verts, le Crédit Coopératif, a facturé pas moins de 72 901euros de frais financiers au parti Les Verts. Une somme rondelette dont la commission a rejeté le remboursement, aucune "convention de découvert (...) ne permettant de s’assurer de la réalité de l’accord".

Photographe, enregistrement sonore, matériel ou billets d’avions : les dépenses personnelles ou engagées après les résultats ne sont pas défrayées, serine doctement la commission. Quant aux amendes, inutile d’essayer, c’est non. A Dominique Voynet donc de s’acquitter de ses 787 euros d’amende SNCF.

-http://www.rue89.com/2008/01/26/com...



Imprimer cet article





Ça branle dans le manche ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 20 - 06h14
de : Hdm
(video) Quand Castaner étale l’intimité d’Olivier Faure... pour défendre celle de Benjamin Griveaux
mercredi 19 - 17h48
de : Arnaud Benedetti
2 commentaires
DÉMOCRATIE - Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France
mardi 18 - 20h32
de : Ernest London
MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
2 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
2 commentaires
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO
POUR UNE ÉCONOMIE LIBERTAIRE
vendredi 14 - 12h01
de : Ernest London
1 commentaire
Fiorina Lignier, Gilet jaune et défigurée : Reportage avec video à voir absolument !
vendredi 14 - 10h19
de : JO
2 commentaires
Animaux, système démocratique inclusif et trajet vers plus de civilisation
vendredi 14 - 03h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Loi travail, gilets jaunes, retraites : « une mise en ébullition de la société française »
jeudi 13 - 08h54
30 ans et deux siècles... C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 13 - 05h46
de : Hdm
1 commentaire
17 Février ?
mercredi 12 - 14h18
de : Martine
2 commentaires
Dérives inquiétantes du secrétaire général du PCF
mercredi 12 - 07h58
de : Jean-Marie Défossé
5 commentaires
QU’EST-CE QUE LE PROLETARIAT ?
mardi 11 - 18h15
de : Nemo3637
Quand la Police(?) et ses "syndicats" se distinguent à nouveau
mardi 11 - 17h10
de : azard
1 commentaire
HISTOIRE
mardi 11 - 12h09
de : Ernest London
Demain : Le syndicalisme de masse contre la destruction néolibérale
mardi 11 - 09h38
de : Christian DELARUE
Morts anti-nucléaire ou pas.
lundi 10 - 16h47
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Licenciements : Les charrettes des condamnés défilent toujours !
lundi 10 - 12h19
de : JO
DU JAMAIS VU ! Par la violence, la monarchie cherche a casser le mouvement lycéen !
lundi 10 - 11h17
de : JO
Retraites : le gouvernement n’en a pas fini avec les grèves
lundi 10 - 08h31
Gilets Jaunes, acte 65 à Bordeaux ou la fascisation du régime !
dimanche 9 - 17h13
de : JO
Agnès Buzyn, Actrice du Buzz !
dimanche 9 - 15h36
de : Claude Janvier
1 commentaire
Gilets Jaunes Acte 65 : Eric DROUET "on ne peut plus bénéficier du Droit Constitutionnel à manifester"
samedi 8 - 18h25
1 commentaire
A l’exemple de Wuhan, la Chine, "l’atelier du monde" , semble à l’arret à cause d’un virus "venu de nulle part"
samedi 8 - 16h25
de : nazairien
2 commentaires
Des hausses et baisses sournoises au 1er Février !
samedi 8 - 11h39
de : JO
17 ans de colères et d’espérances avec Jann Halexander, au Théâtre Michel
vendredi 7 - 23h55

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

le merveilleux de la guerre, c'est que chaque chef des meurtriers fait bénir ses drapeaux et invoque Dieu solennellement avant d'aller exterminer son prochain. Voltaire
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite