Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

MP4. Voltaire, guerre contre "l’insondable" bêtise. Monde de la philo (zaz)


de : Ocséna, contre le système-ENA
vendredi 15 février 2008 - 22h02 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

1. Premiers faits établis à 100% : la lutte contre l’intolérance, la lutte contre "l’infâme"

Le 4e bouquin du Monde consacré à la philosophie et à son efficace possible aujourd’hui à l’heure apparemment agitée qu’il est, c’est Voltaire "le philosophe". On notera au passage que Voltaire n’a pas professionnellement, sur sa plaque de cuivre, le droit légal à l’appellation philosophique brevetée d’Etat (ni au bac, ni à l’Université), Rousseau son ennemi oui ! Voltaire, lui, est essentiellement laissé à la littérature, ainsi l’Université en a-t-elle décidé sans doute à juste titre, techniquement parlant. Il est néanmoins au panthéon, Rousseau aussi, sauf que Voltaire y est rentré le premier.

Un gros-gros meuble, Voltaire ! Mort à 84 berges, il a eu le temps de marquer son siècle : plus de 100 bouquins, ironiques, satiriques, mordant à tout instant, d’humour juste et efficacement méchant (Le géant suivant, en quantité mais dans une différente qualité, ce sera Hugo au XIXe, on verra plus loin pourquoi on cite Hugo).

Revenons à nos moutons, l’ouverture est faite cette fois-ci par Bernard-Henri Lévy, qui dit : "écrivain immense", "énormité de ce nom propre", "obscurité de cette gloire trop vaste". Bien sûr ! Et il annonce, Voltaire, tout à fait ce que sera l’intellectuel (engagé) plus tard. A la question de ce que serait l’actualité de Voltaire, BHL répond que ce serait maintenant l’antiislamisme radical, la défense personnelle de Salman Ruhdie, de la bengladeshie Taslima Nasreen, de la hollando-somalienne Ayaan Hirsi Ali.

Pour sûr ! Voltaire a défendu de grandes causes qui étaient en même temps des personnes, on pense à Calas, roué vif, pour rien, à Toulouse, on pense à l’horreur sans nom faite au Chevalier de la Barre, 19 ans, folie invraisemblable pour un motif encore moindre dans le rien, langue et poing tranché, décapité, brûlé avec le dictionnaire philosophique de Voltaire. Grande affaire du siècle des Lumières et des encyclopédistes : des lumières, il en manquait donc tant et à ce point au XIXe ?! Mais oui !

Lutter contre "l’infâme", c’est le mot de Voltaire ! Mais il ne lutte pas seulement contre le fanatisme, contre l’intolérance directement, Voltaire lutte en vérité contre la bêtise, l’incommensuarble bêtise, cette fragilté terrible au sein de l’homme, il lutte par la conscience nette et claire de la raison, la simple raison, le bon sens, la loi naturelle morale et de justice. Simple ça, donné à chacun, pas compliqué !

Jusqu’à Sartre, et toujours désormais, les intellos français, en passant par Zola et son j’accuse, les intellos français -on ne peut le nier- seront dans tous les coups de morale, de justice, de bon sens évident. Avec malgré tout, un gros trou pour la Commune, un gros trou. Un énorme trou !

C’est que, il faut le dire, les gueux, le peuple d’en-bas, les ouvriers, c’est quand même dur à passer quand on n’est pas habitué.

Voltaire, le problème, en 2008, c’est que si engagé qu’il soit, qu’il fut, il lui manque le peuple (même s’il fait abolir le servage des serfs de L’abbaye de St-Claude dans le Jura, ce qui n’est quand même pas rien, symboliquement et concrètement.)

2. "C’est la faute à Voltaire" !

Notre Voltaire à nous compte deux choses, pour sa gloire et/ou sa mythologie présentes : les classiques Vaubourdolle d’une part qui ont permis à diverses générations de le lire en long et en large au lycée quand la collection existait encore et le "C’est la faute à Voltaire c’est la faute à Rousseau" de Gavroche, autrement dit Hugo, dans Les Misérables.

Il faut le répéter le combat de Voltaire n’inclut pas le peuple, non ! (Rousseau non plus, son peuple c’est seulement le concept juridique, pas le peuple qui vit petitement).

On a beaucoup reproché à Voltaire sa fréquentation des grands, sa grosse fortune, sa médiatisation de l’époque. On notera pour sa défense que l’argent ne le retire pas de la bataille : passé quarante ans, passé soixante, il entre encore plus fort dans la bataille, dans la croisade qui est la sienne, celle pour la victoire de l’esprit.

Mais bon c’est un grand bourge ! Avec cette originalité par rapport à la noblesse, que lui donne à titre posthume un nom à un village et ne le reçoit pas de lui. Monsieur de Voltaire à Ferney-Voltaire.

Voltaire ne s’adresse pas au peuple, au petit peuple, qui ne sait pas lire, est limité, borné, écrasé, crédule. Il s’adresse à la bourgeoisie qui peut comprendre, et à l’aristocratie éclairée.

Dix ans après sa mort la révolution éclate, certains ont pu y voir une sorte d’ironie du sort par rapport à ce qu’il était en fait exactement. Observons que c’est la même chose par rapport à tous les encyclopédistes et leurs lumières. "La sociale", c’est pour bien plus tard, les pauvres aussi (Les misérables) et ça c’est pour Hugo.

Le prolétariat, attendez 1844, ne le demandez donc pas encore à Voltaire, ni à Hugo dont le Gavroche meurt en 1832 devant une barricade en ramassant des cartouchières.

"Gavroche n’était tombé que pour se redresser ; il resta assis sur son séant, un long filet de sang rayait son visage, il éleva ses deux bras en l’air, regarda du côté d’où était venu le coup, et se mit à chanter : Je suis tombé par terre, C’est la faute à Voltaire, Le nez dans le ruisseau, C’est la faute à... Il n’acheva point. Une seconde balle du même tireur l’arrêta court. Cette fois il s’abattit la face contre le pavé, et ne remua plus. Cette petite grande âme venait de s’envoler"

Ne brulons pas les étapes, l’histoire se fait, mais elle est laborieuse. Puisqu’il s’agit de Voltaire que demanderions, nous, à Voltaire ? En supposant qu’il sache un peu où il est ?

3. Mais qu’est-ce qu’il pourrait aujourd’hui profitablement dire, Voltaire, lui l’anti-cuistre à la langue bien pendue si efficace ?

Non, nous n’allons pas l’impliquer, nous, dans la querelle sarkozienne du moment sur la laïcité et sur la religion. Basta ! Sur un autre plan, comme on disait, il a été embauché déjà par BHL, trouvons donc un éventuel autre sujet d’application à lui proposer. Où est-ce que sont les choses et les êtres cuistres à dénoncer actuellement en France pour un homme venant initialement des lumières ? : l’ordre du savoir et des pensées, "L’Université"

Le premier et sûr regard de Voltaire serait pour le savoir. Il s’émerveillerait d’abord que les lumières se soient aussi merveilleusement répandues, que les tableaux touffus des instruments dans l’encyclopédie aient finalement servis (peut-être) à quelque chose et pas seulement à la décoration des lofts branchés. Après cela, il verrait bientôt deux choses : Primo : que le monde des enluminés nouveaux se divise en deux, les alphas (honorés) avec des écoles supérieures à eux et les bêtas (pas futés) de l’autre côté avec des écoles inférieures à eux. Deuxio, : la deuxième chose qu’il constaterait pour de bon c’est que les professeurs pangloss seraient toujours légions, et aussi -bien qu’en moindre nombre- les petits et les grands babus qualifiés. Tous ceux-là seraient optimistes comme il se doit, mais avec des crises de pessimisme fort qui les ferait un peu cyclothymiques : tantôt La France monte et approche le sommet, tantôt la France descend et va toucher le fond.) Pangloss et babus communieraient comme d’hab dans une religion commune imposée aux autres avec rites et liturgie, leurs ave, leurs pater, leurs gloria, leurs hosannas seraient excellence ! excellence, ! excellence ! Les Candides alpha et les Candides bêtas seraient conquis, qui n’est pour l’excellence, qui, de son aveu, est pour la déchéance ?

Dans les alphas, il y aurait des superalphas sortant bien sûr de l’ENA, au talent brillant, jusque là ca peut encore aller, mais dotés d’un privilège tout à fait exceptionnel, droit de cuissage sur l’administration et sur ses filles, que dis-je, droit de cuissage sur la France. Là, je crois, Voltaire aurait tiqué, n’avait-il trois siècles auparavant commis des mots très durs sur le droit de cuissage.

Mais enfin, hein, si c’est pour l’excellence ! Voltaire aurait noté que les alphas ne parlent plus le latin qui ne servait à rien, ils parlent la mathématique qui ne sert pas à mieux. Surtout les médecins ! En tout cas le nombre des médecins a été soigneusement calculé, en conséquence, dira-t-on, ils manquent. (Ceux qui sont très bien, très haut formés, ce sont les médecins-vétos pour chiens, ils ne manquent pas. Soyez canins.

On va stopper pour l’Université, en si peu de temps Voltaire faut qu’il digère, l’Université à quoi ça sert ? A diffuser du savoir, des valeurs, des prébendes ? A diffuser de l’utilitaire, un métier ? Allez lui expliquer que l’Université, sa qualité, c’est d’abord l’autonomie, l’unité et la force de son Conseil d’administration ! Allez lui faire gober à lui que c’est la LRU !

Remarquez ! aller lui expliquer avec certains que surtout ça ne doit servir à rien, là aussi Voltaire pour lui c’est difficile.

Bien sûr, l’Université n’est sans doute pas seulement l’avenir de la France et le bonheur de gens, elle est la clé de répartition du gateau. On s’attend que les alphas s’en tirent bien, c’est la règle du progrès. Derrière les mots les intérêts.

La réflexion sur l’université se fait d’ailleurs exactement sans vous, où avez-vous une réflexion prise à la racine des choses ? Les babus sont déjà d’accord entre eux : babus journalistes, babus députés, babus des entreprises (incubateurs), Vous ne savez pas en quoi, mais eux ils savent. Ils vont certainement vous trouver es-qualités la solution complètement dépassée depuis trente ans.

 On le sait.
 Alors à quoi nous servirait Voltaire si on le sait ? Pourquoi le convoquer ?
 Voltaire nous manque pour nous faire rire tous sur le sujet.

C’est la faute à Voltaire ! l’ironie, l’humour, le rire bien pensé est en définitive à terme immanquablement révolutionnaire !

Alain Serge Clary et les "Inoxydables philosophes" de l’Ocséna vous saluent bien !

.......................................................................................................

Les Pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)
 http://ocsena.ouvaton.org



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
MP4. Voltaire, guerre contre "l’insondable" bêtise. Monde de la philo (zaz)
15 février 2008 - 22h34

Petite bavure de frappe bien sûr, Voltaire XVIIIe (1694-1778).



MP4. Voltaire, guerre contre "l’insondable" bêtise. Monde de la philo (zaz)
16 février 2008 - 09h41 - Posté par

Pour ceux que les précédentes réflexions sur la tournure du monde pseudo-intello inquiéteraient, deux citations particulièrement gaies de Voltaire s’imposent :

"On est gai le matin, on est pendu le soir"

"Ce n’est pas que le suicide soit toujours de la folie. Mais en général, ce n’est pas dans un accès de raison que l’on se tue."





Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40
Regard marxiste sur la catastrophe écologique et perspectives - Chrismondial
samedi 5 - 08h38
de : Christian Delarue
1 commentaire
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - 12/09/20
vendredi 4 - 17h40
de : Jean Clément
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - SAMEDI 12 SEP
vendredi 4 - 17h37
de : Jean Clément
Mali : Dans quel but s’y maintient l’Armée Française ?
vendredi 4 - 17h29
de : joclaude
Guy KONOPNICKI : 2005 - 2020 . Christian DELARUE
vendredi 4 - 17h14
de : Christian.Delarue
3 commentaires
Etats-Unis : Daniel Prude asphyxié par des policiers dans l’Etat de New York (video, photos)
vendredi 4 - 10h58

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite