Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ou comment refuser un prix littéraire. "Ils sont trop verts, dit-il, et bon pour les goujats"


de : Maxime Vivas
vendredi 29 février 2008 - 17h58 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 36.1 ko

Régis Debray
xxxxxxxxxxxx
75006 Paris

(Courrier de Maxime Vivas)

Cher Régis Debray,

Mon livre, « La face cachée de Reporters sans frontières, de la CIA aux Faucons du Pentagone » (éditions Aden) a été sélectionné pour le prix 2008 « Lire la politique ».

Vous présidez le jury composé de journalistes notoires de la presse influente.

Je vis aux portes de Toulouse, à 600 kilomètres de Saint-Germain des Près. Il en résulte que je suis encore bouffi d’idéalisme et de romantisme, c’est-à-dire d’une naïveté génératrice d’une distorsion entre ma pensée provinciale et celle de Paris. Naïveté qui étale sa laideur verdâtre dès que j’aborde la question de la lecture de la politique. Peut-être une léthargie de mes neurones, non vivifiés par les ondes magnétiques germanopratines, aggrave-t-elle ma balourdise ? Toujours est-il que, neuf fois sur dix, je rougis de penser bêtement le contraire de ce que disent les médias. La honte sur moi !

Mais il advient aussi que, submergé par une vague mégalomaniaque, je me frappe le front : « C’est moi que j’ai raison » (l’apposition brutale de la paume de la main sur mes os crâniens suffit à me faire parler comme au sortir de l’école de journalisme de Lille).

Dans ces moments euphoriques, je clame : « J’suis l’seul qui l’mérite, ce bon Gu d’prix ».

Et d’argumenter : je contribue plus que tout autre « à l’analyse, à la réflexion et à la valorisation du discours et de la pensée politiques. ». Le mot important est « pensée », dont les antonymes, dans le cas qui nous occupe, sont psittacisme et écholalie.

Puis vient le doute : Bourdieu n’était-il pas un âne basque avec sa théorie sur la « circulation circulaire de l’information » ? Aurait-il fait le poids, face à des récipiendaires antérieurs comme Alexandre Adler (Bourdieu, indécrottable stalinien !) ou Fadela Amara (Zi-va ! Rien à fout’ de vot’ Bourre-Dieu !) ?

Puis, s’impose un inquiétant constat :

· Sur 8 livres que j’ai publiés, celui-ci est le seul (à une exception près, mais avec troncature du titre et donc de mon argument principal) qui n’a pas été chroniqué par l’un ou l’autre des médias qui chroniquèrent mes précédents ouvrages.

· C’est le seul des 34 livres sélectionnés qui n’a été chroniqué par aucun autre média.

· Ce silence prévaut donc dans les 17 médias où des journalistes participent au choix du livre à primer.

· Si deux quotidiens ont évoqué le livre (en France et en Suisse) c’était pour permettre à RSF de diffamer l’auteur dans leurs colonnes (sans argumenter sur le contenu).

Puis vient le sursaut d’orgueil : le livre a été référencé sur une centaine de sites Internet et va paraître bientôt au Venezuela. Projets pour d’autres pays en 2008.

Las ! Ces réflexions heurtées me poussent au cri bravache : « Gardez-le votre prix. Point n’en veux ! ». Je n’ai pas oublié la mésaventure de mon quasi-voisin Marcellin Albert, porte-parole des viticulteurs à qui Clemenceau donna 100 francs pour payer son billet de train et qui, pour cela, faillit être pendu par ses frères à son retour.

Cher Régis Debray,

Dans toute la brochette des personnalités qui vont attribuer le prix, vous êtes celui que je respecte le plus. Pour de vrai !

Alors, par pitié, si, lors de votre prochaine réunion, vous entendez ces mots : « Et la gagnante est : Michèle Cotta », souriez en pensant à mon soulagement. Mais si (comme il serait logique) vous ouïssez : « Et le gagnant est : Maxime Vivas », dites à haute et intelligible voix : « Malheureusement, il refuse le prix. Cette année, les bouseux de Toulouse se prennent pour Sartre ».

Pour finir, cauchemardons. Quelqu’un vous rétorque : « Maurice Vivace ne fait pas la loi. Un prix « Lire la Politique » ne se refuse pas. C’est Maurice Vivace, point barre ! ».

Dans ce cas, je vous conjure de virer les 5500 euros qui me reviennent sur le compte du grand reporter soudanais Sami Al-Haj(1) encagé et torturé depuis 2002 à Guantanamo pour avoir refusé d’espionner son employeur pour le compte de l’US Army. Et pour rien d’autre.

Je vous remercie de votre aide et je vous exprime ma sympathie.

Maxime Vivas


(1) Par virement direct. Pas via RSF, par Dieu : il faut que l’argent lui parvienne.

Par courriel du 18 février, Régis Debray, rassure l’auteur : il « croit savoir » que La face cachée de Reporters sans frontières, de la CIA aux Faucons du Pentagone » n’est plus en lice pour la finale. Mais il communiquera le message au jury.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Ou comment refuser un prix littéraire. "Ils sont trop verts, dit-il, et bon pour
29 février 2008 - 23h52

Merci. Rien à ajouter.



Ou comment refuser un prix littéraire. "Ils sont trop verts, dit-il, et bon pour les goujats"
1er mars 2008 - 22h11 - Posté par senga

Cher Maxime , je me délecte en lisant ton livre .Pas étonnant qu’il ne soit préfacé par aucun journaliste car chaque page de ton bouquin est un méga-jet de poil-à-gratter dans leurs consciences corrompues.
Chapeau bat ! Tes recherches confirment ce que je décelais déjà. Je me plait à observer, recouper des informations qui peuvent parfois paraitre éloignées mais qui en fait font partie d’une mème affaire et j’ai pu me rendre compte au cours de divers voyages à l’étranger combien l’actualité en France était "filtrée" au regard de de la manière dont peuvent etre traités les mèmes faits dans d’autres pays.
cordialement
Senga



Ou comment refuser un prix littéraire. "Ils sont trop verts, dit-il, et bon pour les goujats"
2 mars 2008 - 09h07 - Posté par jojo 82

ou peux-t-on trouver le livre merci



Ou comment refuser un prix littéraire. "Ils sont trop verts, dit-il, et bon pour les goujats"
3 mars 2008 - 00h04 - Posté par Claude Deloume

On le trouve partout (en cherchant un peu... par exemple sur Google...) et même dans les bonnes librairies, c’est dire !

Cela étant dit, ne perds pas de temps, lis-le et fais le lire... A une époque où le déversoir d’insanités déborde contre Cuba, Le Venezuela et tant d’autres (de plus en plus nombreux, et pan !) qui se dressent contre l’Empire, ce bouquin est une arme qui ne s’use que si l’on ne s’en sert pas ! Aux armes, citoyen !

Tiens, je vais le relire... et continuer à le faire lire !

Hasta...etc.





L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite