Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

MP8. Montaigne. Poker perdu contre la pensée cuistre. Monde philo (zaz)


de : Ocséna, contre le système-ENA
vendredi 14 mars 2008 - 12h53 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

1° Montaigne, père de la pensée critique

En définissant d’entrée Montaigne, comme père de la pensée critique française, ainsi que s’y prend Antoine Compagnon, que pouvait-on faire de mieux ? on est tellement ok ! Et pourtant, cela a-t-il servi ? voilà la question seconde à laquelle, nous, on ne pourra échapper.

Antoine Compagnon, qui attaque donc dans le Monde par cette "fondation" critique, fut premièrement polytechnicien : d’après ce qu’on sait de lui pour la suite, ça ne le dévalorise pas pour parler de notre homme, il le connaît, il "se sent bien dans les Essais", il le, les, fréquente avec attention depuis tantôt quarante berges.

En vérité, la grande masse des Français fréquente aussi Montaigne, plus modestement mais depuis un sacré bail, Jean-Luc Senez, prof. à Yvetot, qui est là aussi dans le Monde pour dire son juste mot ne serait pas étonné que ce soit depuis la terminale, nous on parierait encore plus tôt que ça remonte à la seconde, au plus tard à la première. Depuis "les humanités" ou la "rhétorique" comme auraient dit certains de nos vieux profs archaïsants coquets. Bref, peu importe, Montaigne fait plus qu’aucun autre auteur partie du patrimoine de décollage intello, philosophique, individuel, français, il est sans doute inscrit pour un morceau gros dans notre personnalité de base en tant que "manière de connaître et art de vivre" (Senez).

Tout le monde a lu les Essais à un moment, serait-ce en version très abrégée, mais qui n’est pas à rejeter : on en a retenu diverses choses pèle-mêle, vous savez, stoïciennes, épicuriennes, paysanno-naturelles, pédagogiques, "la tête bien faite plutôt que bien pleine", certains ont même retenu que l’intéressé avait été supposément, ce qui n’est pas vrai c’est son précepteur, l’inventeur ingénieux de la méthode assimil de latin : Lingua Latina sine molestia, laquelle devient quand même rare dans le commerce.

Compagnon rappelle la tournure apparemment désordonnée du livre (sans doute une technique), la prudence et la modestie tempérée du savoir concerné, la certitude simplement des fautes ordinaires de l’humanité (cruauté, barbarie, tyrannie, trahison, etc.), il rappelle en quelque sorte que l’humanisme de Montaigne c’en est d’abord l’humanité, avec en parallèle l’absence toujours de grosse tête, chapeau !.

"Usage du monde", vie à propos : voilà Montaigne. Bien sûr ce n’est pas que ça.

2° L’appareillage conceptuel de Montaigne

Derrière Montaigne, il y a tout l’appareillage sceptique de la philo antique : une raison qui est une pratique, une expérience raisonnable, raisonnée, du monde. Pas moyen d’en faire accroire à Montaigne, que ce soit sur les prodiges, les prières, la consultation des devins.
 "Il y a ici tout plein d’ex-voto pour remercier d’avoir été sauvé de la mer" !?
 Bien sûr ! il ne peut pas y avoir les ex-votos des malheureux qui ont été noyés.

Ah, la raison de Montaigne ! Un bon sens intournable. Il ne se laisse pas mener par les afféteries, les artifices, Et d’abord Montaigne a conscience de la limite très concrète de la vie humaine, cette réalité terrible fragilise notre être, mais en consolidant les têtes.

Calme, Montaigne, calme !

Mais dites-moi ? pas gai ! pas très gai !

Montaigne certes ne se tape pas explicitement sur les cuisses, même quand ça va bien !

Pas zaz, pas marrant ! pas le clic humoristique ! A première vue non, mais à deuxième, ça se reconsidère ! Montaigne ne te fait jamais rire en son nom à lui, il prend un prête nom ! Compagnon a bien vu que tout chez Montaigne passait par la citation ! De ce côté il abonde, à des moments ça prend de drôles de tours ambigus, Montaigne nous la joue pince-sans-rire à la british.

Tiens ! Les drôles de façon pour mourir quand vraiment on le veut. L’homme jeté au cirque, qui demande comme une faveur d’aller à la toilette ; puis qui se plonge l’éponge à cul jusqu’au fond de la gorge et s’en étouffe.

Montaigne n’est pas étranger au déclic du zaz. si on l’entend à deuxième vue.

Montaigne en revanche n’est pas sensible à "l’emphase", on a le sentiment que le "souffle" de l’esprit ne sera jamais perceptible, jamais de nature à le troubler. Ce n’est pas Montaigne qui pourrait dire, avant Hegel, avoir vu passer l’âme du monde à cheval, même en croisant le pape de près.

Pourtant il y a maintes fois des choses qui ressemblent chez lui à un presque étonnement, une presque admiration, vous avez pu le tester dès engagé dans le bouquin (I,1) : "L’Empereur Conrad III ayant assiégé le Guelphe Duc de Bavière, ne voulut pas adoucir ses conditions, quelques viles offres on lui offrît.

Il permit seulement aux Dames qui étaient assiégées avec le Duc, de sortir sans qu’il fût porté atteinte à leur honneur, à pied, avec ce qu’elles pourraient emporter sur elles. Et elles d’un cœur magnanime, eurent l’idée de charger sur leurs épaules leurs maris, leurs enfants, et le Duc lui-même.

L’Empereur fut tellement impressionné par la noblesse de leur attitude, qu’il en pleura de contentement, et que l’inimitié mortelle et totale qu’il éprouvait envers le Duc s’adoucit ; et à partir de ce moment, il le traita humainement, lui et les siens."

A quelque chose de grand, Montaigne sera toujours très vif à opposer immédiatement ensuite quelque chose de miteux, c’est que le miteux est tout autant et tout le temps dans l’homme-monde-réalité.

Ce balancement de méthode atteste d’un balancement dans l’être. On a le sentiment que Montaigne aspire toujours à mieux mais sur fond de réalité passablement désespérée et à terme connue comme condamnée. Cette situation fait sans doute tout le pessimisme. de Montaigne. Nous voudrions prendre ici comme exemple d’application, d’analyse, de devenir, sa très célèbre pédagogie.

3.Poker perdu contre la pensée cuistre

La grande charge de Montaigne se porte avec constance contre les pédants. "Je hais par dessus tout un savoir pédantesque" "Dans les comédies italiennes, un « pedante », ou précepteur, tenait toujours le rôle du sot, et le surnom de « magister » n’avait guère parmi nous de signification plus honorable".

Montaigne, lu dans le texte, est intarissable donc contre les cuistres. Les cuistres c’est son machin ! Nous avons tellement été instruit de cette (apparemment) très juste prévention qu’on se dit que la leçon de Montaigne sur le sujet est faite depuis plusieurs siècles. Voire ! Tant de gens sérieux ont fait partout des abrutis intelligents. Lesquels quand ils ne furent plus latinistes s’empressèrent de se faire mathématiciens dans la période la plus récente. On l’a beaucoup vu avec les jeunes économistes qui ne purent pas devenir économistes , puis avec les jeunes médecins qui ne purent pas devenir médecins.

Le monde avait changé, il fallait du savoir au sens de la science, carrément. N’avoir pas le baccalauréat, qu’on croyait somme toute peu de choses, devint une grave cata. Nous ne connaissons que Hugo, Guitry et Jean-Louis Debré à s’en être dispensé, encore Guitry le reçut-il dit-on au calcul des annuités, à l’ancienneté.

Le balancement Montaignien impose sans doute de se dire que, depuis l’histoire de la tête bien faite opposée à la tête bien pleine, le concept sur la question des têtes a dû évoluer. C’est très net par les temps qui courent, pas un professeur, pas un bienfaiteur de la nation qui n’aspire à l’excellence pour tous, c’est à dire à un nombre très calculé d’excellence ! juste mais sévère, très sévère s’il le faut ! Nous avons relaté dernièrement comment, cette année, 80% des étudiants en première année de médecine, avaient été recalés en France, c’est vous dire l’excellence. La grande excellence !

On voit que ça cogite en France, la loi LRU est sans doute un truc transcendant techniquement. Cela dit, et le monde ayant comme on disait changé, même Montaigne reconnaîtrait volontiers qu’il n’est plus nécessaire de fabriquer un gentilhomme de qualité, un agent d’excellence, de dense quantité, voilà ce que l’on doit exiger si l’on veut des prix Nobel et de la compétitivité enfin sur les marchés !

Puisqu’il faut conclure, nous dirons que la pensée critique de Michel de Montaigne, sa pensée supposément intelligente a fait long feu et s’est plantée. Il n’y a qu’une manière de procéder dans le top niveau, sélectionner à mort et y mettre beaucoup de blé, pourquoi crois-tu qu’on a été obligé d’agir ainsi même dans le rugby, sport d’aristocrates biarrots, bordelais, méridionaux

Montaigne a été démenti : les alpha ne sont pas réductibles à des bêta, et inversement, c’est de l’inconséquence. La démocratie fait faire tout plein de conneries. Mais on vous parlera du haut niveau d’excellence de la démocratie française, si vous le permettez, une prochaine fois.

Alain Serge Clary et les Inoxydables philosophes de l’Ocséna vous saluent bien !

.......................................................................................................

Les Pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)
 http://ocsena.ouvaton.org



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
MP8. Montaigne. Poker perdu contre la pensée cuistre. Monde philo (zaz)
14 mars 2008 - 14h23

Orthographe

Quand tu vois les pleins paniers de fautes que Montaigne faisait dans les essais, il faut concéder que le niveau de français a depuis considérablement bien remonté.



MP8. Montaigne. Poker perdu contre la pensée cuistre. Monde philo (zaz)
14 mars 2008 - 14h47 - Posté par

Le bon sens déserte la France

En France, c’est chez les jeunes médecins que l’automédication devrait être obligatoire.
 et l’autochirurgie chez les jeunes chirurgiens.





lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
6 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite