Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Refondation Communiste sans direction
de : Gaël De Santis
mercredi 23 avril 2008 - 12h21 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 21.5 ko

Italie . L’exécutif du parti démissionne. Après la déroute de La Gauche-l’Arc-en-ciel aux législatives, la ligne Bertinotti mise en minorité.

de Gaël De Santis

Lors du Comité politique national (CPN) du Parti de la refondation communiste (PRC), son secrétaire général Franco Giordano a annoncé la démission de l’exécutif du parti. De plus, sa motion a été mise en minorité par celle présentée par Paolo Ferrero, ministre sortant de la Solidarité sociale. Un Collège de garantie pluraliste de douze membres a été institué pour organiser le congrès du Parti, qui se tiendra en juillet.

Ce CPN était le premier depuis les élections législatives des 13 et 14 avril, qui ont vu l’éviction de la gauche du Parlement italien. Le PRC concourrait avec le Parti des communistes italiens (PdCI), les Verts, et la Gauche démocrate (SD) sous les couleurs de La Gauche-l’Arc-en-ciel (SA). Avec 3,1 % à la Chambre des députés, les résultats ont été plus que décevants. Les formations participant à la SA ont perdu 7 points et 3 millions de voix depuis 2006.

Dans son introduction, Franco Giordano a pointé deux causes objectives de la débâcle électorale : « le mur d’imperméabilité » du gouvernement Prodi aux demandes sociales et l’appel au vote utile du Parti démocrate. Et une cause subjective, à ses yeux la plus importante : la difficulté à dessiner une hypothèse crédible de changement de société. Sur la question de La Gauche-l’Arc-en-ciel (SA), il en a appelé à partir des travaux de l’assemblée de Florence organisée par l’association Pour la gauche unitaire et plurielle, où l’historien Paul Ginsborg a exhorté : « Ne vous divisez pas, ne nous appelez pas à choisir ».

La motion présentée dimanche par Paolo Ferrero et l’ancien président du groupe PRC au Sénat, Giovanni Russo Spena a obtenu 98 voix contre 70 pour celle présenté par le président démissionnaire du parti, Franco Giordano. Le texte exprime notamment la nécessité de « réactiver le PRC comme projet politique nécessaire à la gauche en Italie pour aujourd’hui et pour demain ».

Une décision interprétée comme un désaveu de la ligne de Fausto Bertinotti, qui entendait réduire le communisme à « une tendance culturelle » dans cette nouvelle formation unique et unitaire que serait la gauche arc-en-ciel. Cependant, ce front du refus qu’est cette nouvelle majorité n’est pas tout à fait cohérente, au vu de la présence de minorités telles qu’« Être communistes », critique dès le départ quant à la participation gouvernementale, et favorable à une fusion des deux partis communistes.

Car le texte adopté est mesuré. Ne refermant pas complètement l’expérience de La Gauche-l’Arc-en-ciel, il entend « repartir de la construction d’espaces unitaires à gauche », il écarte toutefois l’idée de réunification des communistes. En 1998, quand le PRC a décidé de quitter le premier gouvernement Prodi, de nombreux militants et élus ont donné vie au PdCI.

Au lendemain des élections d’avril, des militants proches du secrétaire du PdCI, Oliviero Diliberto, ont appelé à un processus de fusion des deux partis communistes. Lors de sa réunion de direction, le PdCI a accepté cette proposition de « Constituante communiste », et son prochain comité central devrait convoquer lui aussi un congrès au mois de juillet.

http://www.humanite.fr/2008-04-22_I...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Refondation Communiste sans direction
24 avril 2008 - 13h59

C’est normal quant on veut faire une alliance avec la social démocratie les gens ne vous font plus confiances et pensent que vous ète tous pareils et capitulent ou votent au extrême.
Alain 04



Refondation Communiste sans direction
24 avril 2008 - 22h44 - Posté par David

« repartir de la construction d’espaces unitaires à gauche » ! Comme on nous l’a déjà faite, on peut d’ores et déjà prédire que la prochaine fois, ils passeront de 3 à 1,9 %



Refondation Communiste sans direction
25 avril 2008 - 20h43 - Posté par Copas

la question d’une politique unitaire ou d’espaces unitaires à gauche suivant les habitudes terminologiques est souvent mal posée en mettant en son centre une alliance et non des objectifs précis de lutte et d’opposition au capitalisme.

Ainsi l’essentiel de cette sainte alliance en vue de créer un nouveau parti a participé à une majorité anti-sociale , ultra-liberale et guerrière (l’Afghanistan, les bases de l’OTAN), .........

Il est troublant de parler d’espaces unitaires de gauche après. Pour faire quoi ? Recommencer ? Les explications données ne sont pas convaincantes, les bases pour recommencer la complicité avec une politique contre les travailleurs existe.

Le fait de rester trop longtemps accroché au prodisme a détruit PRC, la fuite en avant avec des morceaux de ce qui a failli également n’est pas une solution. Le prix payé est cash, d’autant plus important que la déception est plus grande que pour un parti centriste.

L’unité avec des forces qui tirent mal conclusion de l’échec et de la collaboration avec Prodi est une erreur.

C’est sur une politique de lutte, sur des propositions précises de combat contre l’ultra-libéralisme , en défense de la classe ouvrière au sens large (et en portant attention particulière sur les jeunes travailleurs pauvres) que doit se déterminer l’unité possible avec d’autres forces.

Ainsi l’unité en soi n’a pas de valeurs positives, c’est quand elle a des objectifs précis, même minimes, qui rende plus fort le camp des travailleurs qu’elle a une vertu.

S’allier avec l’ultra-liberalisme prodien , en période d’attaque généralisée était bien lier les mains des seules forces communistes encore existantes.

En tirer les conclusions c’est faire une auto-critique honnête, se tourner vers la résolution de ce qui a pêché, le désir de positions dans l’état avant le rapport de forces, le désir d’appareil, le manque de loyauté envers les travailleurs.

Rassembler les éclopés qui ont couvert sur la gauche le prodisme sans récurer le parti, sans le tourner d’abord vers les travailleurs, en enlevant justement ce qui avait manqué, un peu de communisme basique, au profit de la bisounourserie, c’est lourd.

Sortir la direction était un minimum, mais, plus loin, c’est bien traiter la question de la ligne politique qui a amené là. cette ligne a commencé probablement dans des aspects de l’héritage du PCI qui ont été mésestimés.

Réunifier, construire des espaces unitaires, oui, mais sur des choses utiles et précises qui fassent avancer le schmilblick.

En France les problèmes sont et ont été semblables. Imaginons un peu honnêtement ce qui se serait passé avec l’unité anti-liberale, Bové, MGB et Olivier au coude à coude dans une même bataille si Ségolène était passée...

Combien auraient refusé d’aller au gouvernement ? Bové avait déjà pris lui une mission entre les deux tours, une partie de l’appareil du PCF n’aurait pas résisté ... et pour une politique plus à droite que celle de Jospin très probablement.
Donc un affaiblissement des travailleurs et de leur capacité de se battre.

Les coups portés par son camp sont toujours plus redoutables aux travailleurs car ils obscurcissent l’avenir, donnent l’impression de n’avoir à choisir que d’une dissymétrie des reculs (de droite ou de gauche), cancer et cholera....

Ces coups font mal aux travailleurs en même temps qu’ils font mal aux forces communistes qui y trempent.


Refondation Communiste sans direction
27 avril 2008 - 11h14 - Posté par Olympe de GougeR

"Refondation communiste" ?le Communisme n’a pas besoin d’être "refondé" mais on doit,pour rester COMMUNISTE, vivre avec son époque...ce qui ne veut pas dire "ouvrir au capital"(merci Gayssot,le sot)mais faire savoir que "le marché" (avec sa fameuse loi) n’est pas obligatoire....et proposer ....
Et ne pas négliger les problèmes appelés (à tort car pour les ignorer et/ou les éliminer)"soiciétaux"...
Quand on revendique(comme moi) que "la femme est un homme comme les autres" ,on fait référence àl’HOMME=ETRE HUMAIN =mâle ou femelle.
Il m’est assez pénible de devoir entendre(hier encore chez Gisbert sur Arte)qu’il faut "également" pouvoir dire"l’homme est une femme comme les autres" ce qui est une ineptie ;; ;qu’on le dise !
Ne "refondons "donc pas le Communisme,restons Communistes en suivant l’Evolution(Darwin et suivant(e)s )
Et essayons de nous comprendre en apprenant la langue et sa grammaire("grammorthographe"ou "ortho grammaire" ??)pour ne plus faire de contresens...






G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
3 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires
Un cadre d’HSBC démissionne publiquement avec une lettre ouverte à l’humanité
jeudi 1er - 21h34
de : nazairien
3 commentaires
Jean-Luc Mélenchon : Sur le décès de STEVE
jeudi 1er - 20h46
De l’Internet et du Pain.
mercredi 31 - 22h06
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
L’humanité-classe à Hendaye contre le G7 et le capitalocène !
mercredi 31 - 20h11
de : Christian DELARUE
Les "Gilets Jaunes" en Juillet, sur le "Tour" et ailleurs (reportage photos, blog Médiapart)
mercredi 31 - 18h35
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l'action. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite