Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

SARKO TV... (video)
de : ichlo
mardi 29 avril 2008 - 17h51 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 116.6 ko

de ichlo

On se demande encore quel titre donner à la prestation du Président au sortir de ce marathon télévisé où le chef de l’État s’est adressé à tout sauf aux Français ou alors seulement à une portion limitée d’entre eux… Des chiffres aux jonglages tous en statistiques il nous promet que ça va aller mieux mais qu’il faut toute fois s’attendre à une crise économique grave et que cela suppose qu’il y en aura toujours, peut-être même plus, qui devrons se serrer la ceinture. Trois thèmes classiques à son programme : le social, l’économique et l’international en macédoine politicienne où Nicolas Sarkozy prouve qu’on aura beau lui tirer dessus à boulets rouges cela ne risquera pas de l’ébranler quitte à finir par être considéré par certains comme le chef d’une dictature nationalistico-économique… Maintenant qu’à ce qu’il prétend, le problème de l’extrême droite semble résolu… S’y serait-il fait des amis ?

Quémandant une adaptation dans ce qu’il appelle un triple choc économique comprenant le bail du pétrole, les subprime et les revendications sur le pouvoir d’achat on est immédiatement attentif à la triple arnaque dans laquelle se fourre l’économie. Par nécessité de mondialisation et de libéralisme cela implique qu’il faille pratiquer les mêmes méthodes de financement et d’investissement qui vont de paire avec les licenciements et les bas salaires. Et on n’est pas au bout de ses poly réformes. Plus il y en aura mieux ce sera et comme il faut agir sur tous les domaines, au moins comme ça on aura toutes les chances de ne se rendre compte de rien… Total échec lors de sa discussion sur l’économie européenne sachant que l’euro s’envole et que le dollars est au plus bas c’est bien de l’Europe dont il s’agit, une Europe qui a œuvré de concert à une telle conspiration financière car au départ l’Europe s’engageait à consolider un esprit de parité monétaire et non pas en arriver à une telle inégalité.

La question du pouvoir d’achat est encore plus bidonnante car selon Mr. Sarkozy grosso modo l’augmentation des salaires passerait par l’acte d’effectuer des heures supplémentaires ce qui permet d’avancer une autre hypothèse qui consisterait à travailler plus pour gagner moins aux vus des taux horaires des plus bas salaires… Dans le chômage il voit une minorité de personnes « qui ne veulent pas travailler » mais là il aurait mieux fait de se demander si ces gens temporairement ne peuvent pas travailler voire même si elles ne pourront plus travailler du tout de leur vie ?

Plongeant chaque fois au cours de son argumentaire dans une valse des milliards injectés pour répondre aux différentes questions, où trouve-t-il tout cet argent ? Que ce soit sur le chômage, l’immigration, l’éducation ou le pouvoir d’achat, des sommes considérables - l’Espagne est au-dessus avec 18 milliards contre seulement 15 en France - sont injectées mais la réalité peut-elle bouger réellement entre le jeux sournois d’une qualité avancée préférable à du simple quantitatif. Prétendue qualité à laquelle tout le monde de toutes façons ne pourra pas accéder (les mutuelles pour la santé, l’inégalité des salaires pour le travail, le écoles prestigieuses pour l’éducation) car tout le monde n’aura pas la possibilité pécuniaire de se payer la qualité des services annoncée par le Président Sarkozy ! Pareil pour les retraites mais chez le personnes âgées aussi il y en aura des pauvres et des riches ; qu’est-ce qui va bouger ? Les déjà riches le seront encore plus probablement et les pauvres retraités ne risquent-ils pas de le devenir encore plus ?

Pour ce qui est de renouer le dialogue avec le président chinois et le Dalaï Lama, question qui ouvre le chapitre international, Nicolas Sarkozy semble amer et précise que le Tibet ne demande pas l’indépendance mais la simple définition d’une autonomie élargie ce qui restera un mystère diplomatique voire même une supercherie spirituelle étant donné que les bouddhistes du Tibet réclament la destitution du panchem lama chinois car sa position est usurpée suite à un contexte d’invasion qui nécessitait de la part des autorités chinoises la fabrication coloniale d’un Dalaï Lama de remplacement qui permettrait de voler l’autorité spirituelle aux tibétains… De cela et c’est important si on se veut honnête et ne pas falsifier l’histoire, le Président Sarkozy n’en dit mot préférant rester dans un dialogue de sourd. Ingrid Betancourt aussi reste en silence et de sa libération promise on en reste pour l’instant à une simple « preuve de vie » ce qui est apparemment énorme après cinq ans et demi d’opacité.

Sur la question de l’Afghanistan Sarkozy sera le plus brillant car il justifie la mission de sécurité et l’augmentation de la présence française par la condition des femmes, laborieuse pour ces pays qui les lapides pour des raisons de mœurs. Émouvant et solennel sur ce point il est plus évasif quand il aborde l’Europe où il lui semble qu’il est plus facile de faire entrer la Suisse que la Turquie dans la CEE. Moins engagé encore lorsqu’il évoque le cas Marchiani qui officia la libérations d’otages du Liban puis fut emprisonné ensuite pour reversement d’intérêts à des pays étrangers. Il supprime donc le droit de grâce présidentielle pour le collectif et ne l’utilisera plus et s’en remet aux décisions de justice pour les cas individuels. Un président qui ne pardonne plus…

Enfin pour finir vient inévitablement la question de la politique intérieure et la manière dont le président de la république conçoit la suite de son mandat et à nouveau Nicolas Sarkozy semble inatteignable. Pour lui pas question de se voir imposer une modification gouvernementale et encore moins d’envisager une séparation avec son premier ministre François Fillon car le désavouer renverrait Sarkozy à avouer ses propres échecs. Il a été question d’erreurs mais pas d’échecs et là c’est un peu plus problématique car à poursuivre les erreurs n’encoure-t-on pas des échecs encore plus insurmontables ? Magister dixit ou exit ?

Petite anecdote au sujet des municipales car il faut bien courir plusieurs lièvres à la fois dans un mano a mano au cours duquel Nicolas Sarkozy estime que ceux qui ont gagné des villes l’ont fait par leur mérite tandis que ceux qui en ont perdu ce fut certainement à cause de lui et il ne s’en cache pas en donnant pour excuse la référence à d’autres pays européens (Italie, Espagne) où des chefs d’États perdirent des municipales pour regagner le législatives ensuite. Terminant par un énigmatique « je suis venu parler aux Français et pas de ma vie privée » - mais ça on s’y attendait - l’élogieux exposé du Président fait grincer des dents lorsqu’on songe aux casses sociales subies jusqu’ici et si les débats qui suivirent son allocution conduisirent Michel Domenach (Marianne) à le trouver « toujours aussi monarchique » cela ne relève-t-il pas la sournoise impression de dictature que permet d’envisager la conduite du pouvoir présidentiel. Quant à Franz-Olivier Giesbert (Le Point) fort impressionné par le décors très plateau télévisé et non pas pupitre solennel il le trouve moins agité concluant par des instants d’une rare sérénité ce n’est pas pour autant que Nicolas Sarkozy aura convaincu l’ensemble des Français… Brice Teinturier (SOFRES) estime qu’il est fidèle à sa mission en réactivant ses grandes lignes de campagne car il faut bien se raccrocher à quelque chose malgré un certain désenchantement que lui inflige sa chute dans les sondages. Pour tamiser le tout Devedjian (secrétaire général de l’UMP) ressort le sempiternel « rien n’a été fait pendant 20 ans, on peut pas tout faire maintenant » ce qui d’un seul coup supprime du débat la réalité de la crise économique et permet de sous-estimer tous ses prédécesseurs pour placer Sarkozy en homme providentiel qu’il n’est pas mais le présente comme l’unique Président valable depuis ces vingt ou trente dernières années alors qu’il risque d’être le pire de toute la IVe République et c’est certainement pour cette raison que de nombreux homme politiques s’empressent terriblement à passer à la VIe envisageant ainsi la possibilité de conduire des politiques du pire ! Face à Devedjian Emmanuel Patrick Valls (PS) le trouvait beau parleur et considère qu’il n’avance pas beaucoup sur le questions de fond par rapport auxquelles les Français sont maintenus dans l’inquiétude et que les promesses faites aux Français diffèrent de la réalité qu’ils connaissent ce qui est d’une lucidité incroyable. D’autant plus lucide est encore sa réflexion sur le sens du mot réforme qui à ses yeux est galvaudé comme par exemple en ce qui concerne la paquet fiscal auquel il aurait fallu renoncer pour l’utiliser dans une autre politique dont ont besoin les Français dans leurs attentes par rapport aux services publics.

Bref c’est bien d’un quinquennat de nausée dont il s’agit et qu’il n’est absolument pas question de rectifier ou d’en changer les lignes directrices…


Sarko Lapsus révélateur !


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
SARKO TV... (video)
30 avril 2008 - 11h46

quel titre donner ??? un Molière d’horreur peut être ?






Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
9 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
5 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L’histoire, c’est la passion des fils qui cherchent à comprendre les pères. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite