Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
de : Slovar
lundi 5 mai 2008 - 14h47 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

Le ministre du Travail Xavier Bertrand a déclaré ce matin sur RTL qu’"il n’y a pas de décret nécessaire" pour prolonger de 40 à 41 ans la durée de cotisation pour les retraites à taux plein, la décision ayant "été prise en 2003".

JPEG - 49.9 ko

L’ensemble des syndicats, y compris la CFDT soutien de la réforme de 2003, appelle à une journée nationale de manifestations le 22 mai pour s’opposer à l’allongement progressif de la durée de cotisation à 41 ans d’ici 2012. Dans le même temps, François Fillon a réaffirmé lundi matin : Il y a eu une réforme des retraites en 2003. On la met en oeuvre. Elle a d’ailleurs été à l’époque soutenue par des organisations syndicales importantes.

Alors que signifie, Monsieur le Premier Ministre, le texte trouvé dans les archives du site du "Premier Ministre" et daté du 11/0//2007 et concernant le rapport HADAS-LEBEL : " ... / ... Ce rapport confirme que la réforme des retraites de 2003 a permis d’atteindre les objectifs fixés. Dans la perspective du rendez-vous de 2008, il fournit des éléments précis d’analyse sur les revenus des retraités et sur les minima de pensions. Il rappelle aussi l’importance d’une baisse durable du chômage. Il ne constate pas de dégradation du besoin de financement en 2020 par rapport aux prévisions faites en 2003 ... / ... " Qui a raison, Un dénommé Dominique de VILLEPIN ou François FILLON qui était son ministre en 2003 ?

Du côté syndical, tout d’abord, bravo à la CFDT pour avoir signé cet accord avec la plus grande naïveté ou trop rapidement. Il est bien temps de venir la main sur le coeur pour nous expliquer que le gouvernement de 2003 avait promis ... Pêché d’orgueil ou envie irrépressible de devenir l’interlocuteur quasi unique du gouvernement ?

La CFDT revendique "un syndicalisme indépendant" on peut en lire la définition "maison" sur le site La CFDT : La CFDT de A à Z : La CFDT estime nécessaire de distinguer ses responsabilités de celles des groupements politiques et son indépendance à l’égard de l’État, des partis, de l’Église. ... / ... Cette autonomie se manifeste encore aujourd’hui par la volonté d’indépendance face aux partis et aux pouvoirs publics et par la recherche de moyens pour impulser ou infléchir les décisions gouvernementales ... / ..."

En ce qui concerne l’allongement de la durée de cotisation, le "syndicalisme indépendant" et "l’impulsion" de 2003 pour le résultat de 2008 en termes "d’infléchissement" des décisions gouvernementales est une formidable réussite !!!

Indépendance qui peut faire sourire lorsqu’on connaît l’actuel mode de financement des syndicats de salariés : "Parce qu’il y a peu de syndiqués en France (8 % des salariés), les cotisations des adhérents varient de 15 à 57 % du budget des syndicats français, contre 80 à 90 % chez nos voisins européens. Des chiffres issus d’un rapport réalisé par le conseiller d’État Raphaël Hadas-Lebel, en mai 2006.

D’où provient le reste ? Des « subventions publiques ou parapubliques », en provenance des collectivités territoriales ou de l’État : le projet de loi de finances 2008 prévoit ainsi 29,9 millions d’euros au titre du « dialogue social et de la démocratie sociale » (formations des responsables syndicaux…) Une somme à laquelle il faut ajouter des compensations pour la gestion des organismes paritaires (Sécurité sociale, Unédic) et un pourcentage pris sur les fonds récoltés pour la formation professionnelle (40 millions chaque année, répartis à parts égales entre patronat et syndicats)

Enfin, les syndicats bénéficient d’une mise à disposition de personnels par la fonction publique ou par des entreprises. Parfaitement réglementé dans le premier cas (environ 5 000 « équivalent temps plein » sont ainsi détachés de la fonction publique d’État pour un montant de 158 millions d’euros, d’après le rapport Hadas-Lebel de mai 2006 ) source La Croix

Même si on essaye à la CFDT de rattraper le coup" en écrivant sur son site : "Le gouvernement confirme le passage à 41 annuités au 1er janvier 2012, sans tenir compte du taux d’emploi des seniors. Pour la CFDT, cette décision sera injuste vis-à-vis des salariés exclus de l’emploi précocement, et en même temps inefficace sur l’équilibre financier des régimes de retraite.

Le gouvernement ne propose rien pour revaloriser les retraites en faisant remonter leur niveau par rapport au salaire, afin de mettre un coup d’arrêt à une dégradation continue.

Des « oublis » regrettables … La CFDT déplore de nombreux « oublis » par un gouvernement qui fait totalement l’impasse sur :
 la situation des polypensionnés pénalisés dans le calcul de leur retraite,
 le sort des salariés aux carrières accidentées,
 le financement nécessaire du Fonds de réserve des retraites,
 l’amélioration du régime additionnel de la Fonction publique ...
"

On reconnaît même s’être fait duper puisque la CFDT ajoute : "Tous ces enjeux, plus particulièrement ceux liés à l’emploi des seniors et aux pénibilités, font que nous devons marquer le coup et manifester nos désaccords à la fois auprès du gouvernement et du patronat. C’est pourquoi la CFDT tout en développant de manière indépendante sa propre analyse appelle à manifester le 22 mai avec toutes les organisations syndicales. « RENDEZ-VOUS 2008 » POUR LA DÉFENSE DE LA RETRAITE SOLIDAIRE ! Journée de mobilisation, le 22 mai 2008 "

Mobilisation ? Alors que le Ministre rappelle en parlant de la mesure : "Elle a d’ailleurs été à l’époque soutenue par des organisations syndicales importantes"

Ce nouveau mauvais coup porté aux salariés montre clairement la limite de l’actuelle représentativité syndicale. Ne représentant qu’environ 8% des salariés, il est clair qu’un accord signé par un seul syndicat "important" n’a qu’une valeur symbolique par rapport à la totalité des salariés.

Le fait que la CFDT décide de s’associer à la journée de mobilisation prouve s’il en était besoin que sa stratégie du tout négociable avec les gouvernements de droite est un échec cuisant ... pour tous les salariés.

Ces mêmes salariés qui sont victimes depuis des années de la lutte féroce que se livrent les syndicats pour s’imposer comme l’interlocuteur unique ou privilégié des gouvernements. Mais aussi de la lutte pour la direction des organismes paritaires comme l’UNEDIC. Voir ci-dessous.

L’Unedic est un organisme paritaire (géré par les confédérations syndicales de salariés dites représentatives et les organisations patronales, à 50-50) créé en 1958 pour gérer l’assurance chômage (cotisations, règles d’indemnisation...) Depuis les années 1990, la présidence de l’UNEDIC alterne entre la CFDT et le MEDEF. C’est actuellement Annie Thomas, secrétaire nationale de la CFDT, qui préside l’Unedic depuis 2006, date à laquelle elle succède à Denis Gautier-Sauvagnac (MEDEF)

Mais aussi : les conseils d’administration des caisses et organismes de Sécurité Sociale et régimes spéciaux que ce soit au niveau national ou régional.

Le syndicalisme de compromis prôné en grande partie par la CFDT est mis à mal par un gouvernement qui a choisit de les rendre "complices" d’une mesure qui va avoir un impact énorme sur les salariés. Car, l’objectif avoué du gouvernement n’est pas de simplement passer à 41 ans de cotisation mais progressivement à 42, puis 43 voir plus.

Nous laisserons le mot de la fin à la CFDT évoquant le "syndicalisme de transformation sociale" : "Il est donc constamment à la recherche de cohérence entre les revendications, les propositions de solutions et les objectifs de transformation que l’on s’est fixés. Ceci suppose aussi une nouvelle approche des relations professionnelles privilégiant la confrontation par la voie contractuelle et la négociation. La grève est considérée comme l’un des moyens du rapport de force pour faire avancer la négociation"

Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE si le gouvernement après vous avoir récupéré se moque de votre journée d’action ?

Slovar les Nouvelles

http://slovar.blogspot.com

Crédit image

FAUJOUR



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
5 mai 2008 - 15h05

La CFDT c’est : j’ai le stylo qui me démange alors je signe un petit peu...
les salriés on verra plus tard. JP



Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
5 mai 2008 - 16h33 - Posté par momo11

Je comprends pas pourquoi mon syndicat,la cgt, fait des accords avec la cfdt et le medef ? Etant donné que la cfdt et le medef c’est pareil !momo11



Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
5 mai 2008 - 20h22 - Posté par Jean Claude Goujat

Momo11 ce qui est excesif ne compte pas,et c’est exactement ce que tu fait.

Un accord avec la CFDT permet d’entrainer beaucoup plus de gens que la CGT seule.

Ensuite quand tu fait la gréve dans ta boîte et que tu obtiens quelques chose tu signe un accord avec ton patron.Enfin j’espére,aprce que déjà quant ils signent ils ont du mal à respecter,alors uniquement sur parole !

Au niveau national c’est avec le Medef,c’est pas le pied mais pour le moment c’est comme ça.

Et ça commence à me faire c..... que l’on critique toujours la CGT.Les syndicats c’est d’abord les syndiqués qui les font,alors mêlez vous de ce qui vous regardent intervenez,militez prennez des responsabilités.

Et la CFDT a signée "l’acord de 2003" ou était inscrit les 41 années et ça m’emme...... !

JCG


Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
5 mai 2008 - 20h29 - Posté par Skapad

J’en connais à la Cfdt qui ont engranger + de 5 %,+ repas + 50 % mutuelle Etc etc etc .....

Ce sont les circonstances qui nous mènent ici ou là , les instances syndicales effectivement c’est autre chose. Toutes les structures pyramidales, à force reproduisent les mèmes effets.... Consensus mou et comme le dit CHOMSKY , le consentement et le carrièrisme tout azimut...

La base, c’est la base qu’il faut groupir....


Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
6 mai 2008 - 10h08 - Posté par

tout ce qui est excessif ne compte pas..
ha bon quel argument !!
on ne se pose la question d esavoir si ce qui est dit est juste ou non,mais juste si c’est trop ou pas assez !

en lisant cela :"Un accord avec la CFDT permet d’entrainer beaucoup plus de gens que la CGT seule.
je me rappelle que justement dans la ;lutte contre fillon en 2003 ,la cgt pour faire plaisir à la cfdt,pour valider le" syndicalisme rassemblé" cher à Thibault ,avait signé un texte à minima sur les retraites avec la cfdt pour avoir plus de monde aux manifs

deux jours apres la cfdt signe les attaque terribles de fillon contre les retraites

belle stratégie de la direction cgt !!
je ne croirai JAMAIS que Thibault était si naif

et surtout les gréves qui ont suivi ont été plus fortes,et les manifestant plus nombreux,SANS la cfdt !!

la cfdt est notre ennemi comme le medef

plus dangereux en fait

Damien


Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
6 mai 2008 - 13h31 - Posté par Jean Claude Goujat

Cher Damien,si le rapport de force avait été en faveur des salariés que ce serait-il passé ?Est-ce que la CFDT aurait pu signer ?

J’en suis pas sur du tout.La gréve par délégation a ses limites et c’est la que la CFDT à jouée.

Ensuite les 41 ans dans le privé,c’est en plein de juillet que cela c’est fait.

Le jour ou on peut mobiliser en juillet et aout on a gagné presque tout !

JCG


Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
6 mai 2008 - 13h56 - Posté par Patrice Bardet

oui, naturellement, la CFDT l’a fait, en plein mouvement, quand il était extrèmement fort et se développait plus encore, et risquait d’aller vers la grève générale

mais pour mieux comprendre, autant aller à la "source"

la stratégie d’union avec la CFDT est une connerie

Patrice


Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
6 mai 2008 - 14h56 - Posté par

cher jcg,c’est de la signature de l’appel à minima pour la lutte contre fillon dont je parle,et la cgt a bien accépté de jeter par dessus bord les 37,5 ans d’annuités pour avoir la signature de la cfdt.

en passant : cet abandon a eu lieu sans consultations des militants,sans mandat des congres !!
et je maintiens que malgré la trahison de la cfdt de l’abandon de la lutte les greves ont été plus massives SANS la cfdt .
si des le départ la cgt avait refusé de brader NOS revendications,NOS retraites le mouvement aurait pu être plus profond et massif.

et le mois de juillet en eut été changé.

mais comment peut on avoir un rapport de force en faveur des salariés quand systématiquement on refuse,on condamne dans les faits la perspective de la grve reconductible.

le 22 mai je vais me battre pour demander l’extension et la reconduction du mouvement car une seule journée non seulement ça ne servira à rien ,mais c’est se foutre du peuple,je suis déja fatigué car j’aurais la quasi totalité des militants cgt contre cette proposition ,comme en 2003 .
AVANT même de savoir si cela sera suivi.

question dont j’aimerai bien que bellaciao ne fasse pas la censure :
crois tu qu’un permanent qui ne sera jamais dans les conditions d’existence d’un travailleur de la base est le mieux placé pour négocier NOS revendications ?

Daùmine


Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
6 mai 2008 - 17h54 - Posté par Alban JUNCAA

Le syndicat est une construction humaine, avec toutes les qualités et les défauts des humains. Alors oui à la CGT on se trompe, oui on fait des erreurs, MAIS OUI AUSSI, ON FAIT DE BONNES CHOSES. Ne la condamnons pas quand on fait des erreurs et RESTONS MODESTES quand il y a des succès.

Heureusement que la CGT existe, demandez aux sans papiers salariés : s’il n’y avait pas eu le cadre syndical CGT, parlerait-on d’eux ? Y aurait-il eu grève d’entreprises et occupation ? Y aurait-il eu ce débat national (timide, mais réel) sur ce sujet ? Maintenant c’est vrai il reste beaucoup à faire et c’est pas facile.
Pareil sur les retraites, même si on peut ne pas être satisfait de la riposte des salariés, (ne parlons pas du PS qui est pour les 41 ans, reprennant les arguments du gouvernement sur la longévité des français et s’appuyant sur l’accord que la CFDT a passé avec le gouvernement), la CGT reste la référence dans la défense des salariés.

Mais ce serait bien, qu’au lieu de disserter sur le taux de syndicalisation en reprenant les rengaines et les comparaisons bidons des libéraux et sociaux libéraux sur le sujet, ce serait bien de s’impliquer dans le travail syndical. Ca permettrait à ceux qui nous trouvent "trop" ou "pas assez" de découvrir par exemple qu’en France une majorité de salariés du privé A PEUR, oui peur de se syndiquer, car souvent, très souvent c’est synonyme de "la porte !"

Le travail syndical manque de bras, alors pourquoi pas s’y investir
Cela dit c’est vrai, y’en a marre de se faire cracher dessus, on ne mérite pas ça.

Un militant CGT responsable d’une petite Union Locale du Sud-Ouest



Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
6 mai 2008 - 19h56 - Posté par momo11

Alban etant un militant cgt,je m’autorise a dire quand mon syndicat veut signer avec des diables,que c’est une erreur historique !Le réformisme proné par la conf ne peut me séduire,ne voulant pas ressembler a de pseudo-syndicats.En effet certains hurlent le matin et signent le soir.Cela sur le dos du peuple.Alors...momo11


Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
6 mai 2008 - 20h45

Bon article qui pointe bien les dérives du syndicalisme d’accompagnement de la CFDT. C’est à se demander comment la CFDT se permet de participer aux manifs, ne serait-ce que par son attitude pendant la grêve des cheminots, qui avait amené Chérèque à se faire évacuer des manifs...

Ceci dit, je trouve certaines réactions innaceptables. Oui, on le droit et même le devoir d’exprimer son opinion sur Bellaciao, dans un paradigme de gauche, bien entendu. Et on a le droit et même le devoir de critiquer un syndicat, son syndicat ou d’autres, comme je l’ai fait à l’assemblée générale départementale du mien, il y a deux semaines. Ce qui m’a valu d’entendre que "je plombais l’ambiance", mais à la fin quand on voit que décidément on va dans le mur, par la faute de logique d’appareil et non de la volonté revendicative de salariés, il faut le dire. IL FAUT LE DIRE.

Ceci dit, je n’écris pas pour démolir les syndicats, s’il faut le préciser. Je n’écris pas par pur esprit contestataire non plus. Je constate. Regardez où on en est depuis dix ans, vingt ans, regardez tout ce qu’on a perdu.

Certains camarades ont souligné les dérives apparentes des têtes syndicales sur plusieurs domaines essentiels pour tout le monde. Je n’y reviendrai pas. Juste dire qu’il y a ces erreurs, ces fautes pour certains, et que le grand bulldozer c’est quand même le capitalisme, depuis les années 80, qui est le grand démolisseur. Je ne jette nullmenet le bébé avec l’eau du bain, le travail militant, la participation des syndiqués de base, avec la stratégie des dirigeants syndicaux.

Je suis un syndicaliste de base, j’ai aidé mon syndicat comme j’ai pu (tractages, réunions, manifs, routage de bulletins...) et demain je vais à une réunion départementale , réunion assemblant les différentes composantes syndicales de mon département pour - enfin - une réponse unitaire au saccage de notre profession, de nos acquis et de nos valeurs. Je ne vous donnerai ni mon syndicat, ni mon domaine de travail, les murs ont des oreilles, et j’ai assez reçu la dure leçon des supérieurs pour le moment.

Je pense qu’il ne faut pas abandonner la radicalité, nous reculons en bon ordre aujourd’hui, c’est indéniable.
Alors que les têtes signent des accords qui n’apportent au final que des pertes ne me semble pas cohérent, ni valable pour les combats à venir. Signatures qui sont données consciemment ou inconsciemment, mais qui font se refermer toujours un peu plus la porte. Chacun peut le constater et le comprendre.
Ce n’est pas avec ça que le syndicalisme en France se relèvera, pas avec des mouvements tactiques, mais avec l’adhésion des gens quand ils verront que le syndicat, le syndicaliste, quel qu’il soit, ne se laisse pas manoeuvrer. A terme, la poudre aux yeux de la presse passera pour dénigrer, mais les français ne sont pas idiots, à voir par exemple leur revirement sur les paillettes sarkoziennes.



Et vous ferez quoi Monsieur CHEREQUE ?
8 mai 2008 - 00h04 - Posté par FT

S’il est vrai que l’action de Chérèque est navrante de compromission, je constate qu’à leur manière la CGT, l’UNSA, FO, la FSU sont également - comme la CFDT - des "syndicats d’accompagnement". Deux exemples :
 en 2003, la stratégie consistant à organiser un "moment fort" national tous les 7 à 10 jours et à laisser la base se débrouiller toute seule sans consignes claires entre ces deux journées de grève, cette stratégie a été une des causes de l’échec du mouvement ;
 depuis 2003, et cette année même, alors que les attaques contre les salariés n’ont jamais été aussi évidentes, ces "syndicats" tergiversent, reculent, hésitent, blablatent. Le choix du 15 mai pour la grève (qu’il faut bien suivre, malgré tout) est absurde : l’été arrive, les dirigeants syndicaux peuvent finalement aborder sereinement les vacances, la conscience tranquille, satisfaits d’avoir organisé les trois ou quatre grégrèves annuelles.

Finalement, qu’est-ce que ces "syndicats" ont obtenu pour les salariés depuis 1997 ?






CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
3 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Les 7 théories du complot.
vendredi 1er - 23h05
de : L’iena rabbioso
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Elle [la philosophie] fait sienne la profession de foi de Prométhée : "Je hais tous les dieux." Cette profession de foi est sa propre devise qu'elle oppose à tous les dieux du Ciel et de la Terre qui ne reconnaissent pas pour divinité suprême la conscience que l'homme a de soi. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite