Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Un annuaire de logiciels libres victime de son succès (hebergement amen.fr)
de : Transfert.net
lundi 17 mai 2004 - 00h47 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Framasoft, un des plus grands annuaires francophones de logiciels libres et gratuits, a été suspendu par Amen.fr au début de la semaine. Pour cet hébergeur commercial, l’audience croissante de ce site consommait trop de bande passante.

N’ayant pas les moyens de se payer une offre professionelle, les fondateurs bénévoles de Framasoft ont cherché et trouvé une solution pour renaître de leurs cendres. Et suscitent une vague de solidarité dans le milieu du libre.

"Notre hébergeur Amen.fr a suspendu plusieurs fois et sans préavis notre site Framasoft en raison d’une surconsommation de ressources. Nous avons tenté de réduire la charge en éliminant ou délocalisant certaines pages et fichiers mais rien n’y fait, on dépasse toujours les quotas. On ne peut donc plus poursuivre dans ces conditions." C’est le message que l’on peut lire, depuis le 4 juillet 2003, sur la page d’accueil de Framasoft.

D’ordinaire, et depuis novembre 2001, les internautes se rendaient sur cet annuaire de logiciels libres et gratuits pour y trouver des centaines de programmes à télécharger ainsi que des documents et références autour de l’esprit du libre, destinés au grand public.

Les internautes et amateurs de logiciels libres peuvent aujourd’hui réagir et discuter sur un forum mis en place le 7 juillet sur Framasoft. Ainsi que sur Linuxfr.org, le site d’information contributif qui a annoncé la mise en berne du site le 8 juillet.

"Quoi, je rêve !"

"Quoi, je rêve ! C’est le meilleur site de démocratisation du logiciel libre !", peut-on lire parmi les nombreux messages de soutien et d’indignation mis en ligne. Lancé depuis la région parisienne par Alexis Kauffmann, un professeur de mathématiques trentenaire spécialiste des nouvelles technologies, Framasoft connaissait depuis sa naissance un succès croissant.

Dans sa philosophie, tournée vers le grand public, Framasoft prône "l’éveil" aux logiciels libres. Sa particularité : offrir de nombreux programmes qui fonctionnent sous Windows, l’environnement propriétaire par excellence. Alexis Kauffmann justifie cette démarche "progressive" en expliquant qu’il est peu évident pour des néophytes de passer de Windows à Linux et au "tout libre". Il est plus aisé de leur faire découvrir qu’il existe une alternative à Word et Excel en leur proposant d’abord la suite bureautique Open Office, l’équivalent libre de Microsoft Office, ou Mozilla, qui remplace avantageusement le célèbre Internet Explorer.

L’audience du site s’était établie autour de 5000 visites par jour mais connaissait des pointes grâce à l’effet réseau.

Le mardi 2 juillet 2003, raconte Alexis Kauffmann, un document de plusieurs méga-octets a été téléchargé 800 fois dans la journée après avoir été sélectionné par Linuxfr.org, un site qui connait une très forte audience.

"Ainsi en va-t-il des sites artisanaux qui rencontrent une certaine popularité, mais "le contrat est le contrat". Il n’en demeure pas moins que nous aurions apprécié un peu plus de flexibilité [de la part d’Amen.fr], eu égard au contenu et aux objectifs de notre site ainsi qu’à son organisation totalement bénévole", regrette sur sa page d’accueil l’équipe de Framasoft, qui compte six rédacteurs bénévoles, souvent aidés des informations envoyées par les internautes.

Trop gourmand pour le serveur

Contacté par Transfert, Amen.fr, qui se revendique deuxième hébergeur mutualisé français, justifie sa décision : "Cela fait des mois que Framasoft n’est plus hébergeable chez nous, puisqu’il ne paye pas la formule de service qui correspond à ses besoins. Mais en plus, depuis début juillet, il consomme carrément trop", explique Thibault, directeur du service client, qui précise que l’annuaire de logiciels libres consomme 39,1 % de la puissance du serveur au lieu des 5 % autorisés par le contrat, ainsi que 163 Mo de mémoire vive au lieu de 50. "Nous ne sommes pas de mauvaise foi mais il faudrait que Framasoft passe sur un serveur professionnel dédié", ajoute Thibault, qui affirme héberger 40 000 sites.

Pour son hébergement, Framasoft payait jusqu’ici une formule de base à 7,5 euros par mois. Ses bénévoles disent ne pas pouvoir assumer les 150 euros mensuels qu’il faudrait verser à Amen.fr pour passer sur un serveur dédié.

Heureusement, la fermeture du site a suscité, outre d’élogieuses oraisons funèbres, un élan de solidarité. Nombreux sont les internautes qui ont proposé des solutions alternatives d’hébergement commercial ou le lancement d’une souscription en ligne pour sauver Framasoft, comme celle qui aide le navigateur libre Mozilla à assumer ses frais techniques.

Par ailleurs, des acteurs installés du milieu du logiciel libre et de l’internet indépendant ont eux aussi proposé de venir en aide à l’annuaire. Sur le forum de Framasoft, Globenet s’est par exemple dit prêt à étudier comment sa plateforme d’hébergement solidaire pourrait assumer une partie des ressources que consomme l’annuaire.

La bonne décentralisation

Dans un second communiqué publié en ligne le 8 juillet, les fondateurs de Framasoft se félicitent de la vague de sympathie qu’ils suscitent : "Nous faisons contre mauvaise fortune bon coeur car, même si nous nous savions lus et parcourus, nous n’avions jamais eu l’occasion de recevoir ainsi directement l’avis de quelques-uns de nos visiteurs parmi les plus fidèles."

Pour trouver un solution concrète, Framasoft est entré en contact avec plusieurs structures, dont Tuxfamily.org qui héberge à coût réduit ou nul des sites consacrés au libre. Le site est également proche de l’AFUL-> (l’Association francophone des utilisateurs de Linux et des logiciels libres) depuis qu’il a lancé avec elle, en juin 2002, une campagne pour la promotion de Linux et des logiciels libres dans l’éducation. Très militante dans ce domaine, l’équipe de Framasoft envisage par ailleurs de se rapprocher de Scideralle.org, une association créée en novembre 2002 pour soutenir les projets libres éducatifs.

Finalement, Alexis Kauffmann a trouvé un accord avec le CRI 74, le centre de ressources informatiques de Haute-Savoie, qui accepte de l’héberger. "Cette structure publique, qui héberge de nombreux projets libres, a la particularité de regrouper aussi bien des services d’éducation que des collectivités locales. C’est de la ’bonne’ décentralisation", explique le fondateur de Framasoft, enthousiaste. "Après avoir dû quitter les hébergeurs gratuits puis Amen.fr, cette solution est une bonne réponse. Et le fait que cette structure soit publique reconnait que notre site fournit un service", se félicite Alexis Kauffmann.

Le site pédagogique autour du logiciel libre pourra donc renaître de ses cendres. Mais il ne fera pas sa rentrée avant septembre, "pour des considérations aussi bien techniques (configuration du serveur) qu’humaines (vacances bien méritées)". Quand il sera à nouveau présent sur le web, Framasoft pourra peut-être mettre sur sa page d’accueil ce proverbe indien cité par rx, un de ses lecteurs : "N’étaient les nuages, on ne jouirait pas du soleil."

Le site de Framasoft :
 http://www.framasoft.net

Le site de l’hébergeur Amen :
 http://www.amen.fr

Le second communiqué de Framasoft :
 http://www.framasoft.net/answer.html

Framasoft n’est plus (Linuxfr.org) :
 http://linuxfr.org/2003/07/08/13178.html

"Libérons les logiciels libres à l’école !", campagne de l’Aful et de Framasoft :
 http://www.aful.org/mailman/listinfo/educ

 :: : Article ou message publié le 15 mai 2004 sur le site de secours bellaciao.info pendant la fermeture de bellaciao.org - transféré le 17 mai 2004 :: :



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Un annuaire de logiciels libres victime de son succès (hebergement amen.fr)
17 mai 2004 - 09h15

De quand date cet article ??

Framasoft devait passer chez OVH mais est semble t-il tjrs chez amen .. ?






Laurent Berger, le syndicaliste grèvophobe
dimanche 15 - 17h28
de : mat
1 commentaire
Retraite à 67 ans : quand le gouvernement anticipe !
dimanche 15 - 16h21
1 commentaire
Fondation SNCF : réseau d’influence et "social washing"
dimanche 15 - 15h48
de : Mat
solidarité
samedi 14 - 17h28
de : jean1
(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
7 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand un imbécile fait une action dont il a honte, il prétend toujours que c'est par devoir. Bernard Shaw
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite