Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Emploi des seniors : Travailler encore plus, plus longtemps ... jusqu’au bout ?
de : Slovar
vendredi 30 mai 2008 - 13h07 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

de Slovar

Tout le monde sait parfaitement que le gouvernement ne dispose d’aucun moyen pour obliger les entreprises à embaucher. Dans la mesure où notre gouvernement considère que le marché peut s’occuper de l’économie à lui seul, il lui faut bien de temps en temps (élections à venir oblige) essayer de nous faire croire qu’il est actif dans le domaine de l’emploi des 50 et +.

Et sur ce sujet, il excelle dans la logorrhée.

Il est bon de répéter à l’infini que les salariés n’ont qu’une angoisse : Qu’on les empêche de travailler au delà de 60 ans !!! Et de nous citer tel directeur d’établissement public ou chercheur scientifiques obligés de s’expatrier pour continuer à faire don de leur savoir à la planète. C’es tellement beau, qu’on finit pas se dire qu’il est vraiment injuste qu’une caissière, un maçon, une hôtesse d’accueil, une opératrice de call-center, ... ne puissent pas trouver de légitime longévité dans leurs exaltantes tâches

JPEG - 39 ko

Aussi la dernière idée lumineuse du Ministre du travail consiste à brandir le cumul emploi retraite comme parade ultime face au sous emploi chronique de ceux qu’on a décidé d’appeler les seniors.

Mais est ce vraiment une nouveauté ?

Le journal Les ECHOS du 30 mai 2008 évoque justement ce sujet

"Certains seniors reprennent une activité salariée tout en percevant leurs droits à la retraite. Une possibilité encore peu utilisée, qui comporte pourtant de réels avantages, tant pour le salarié que pour l’employeur.

Retraité le lundi et le mardi, et directeur de projet informatique le reste de la semaine. A soixante ans passés, José Z... cumule deux statuts bien différents. Retiré de la vie active depuis septembre 2006, cet ancien cadre de grand groupe informatique a choisi depuis quelques mois de reprendre une activité à temps partiel. « J’avais besoin de continuer à travailler. A mon âge, je m’en sens encore largement capable », explique-t-il. L’homme a donc opté pour un cumul emploi-retraite, qui permet de toucher ses droits à la retraite en plus d’une activité rémunérée ... / ...

En 2005, quelque 120.000 retraités avaient repris une activité, selon la Caisse nationale d’assurance-vieillesse (CNAV). Soit 1,5 % des personnes retirées de la vie active. Un chiffre encore marginal, mais qui devrait croître : la réforme globale sur les retraites prévue en 2008 pourrait être l’occasion pour le gouvernement, désireux de rallonger l’activité des seniors, d’assouplir le dispositif. L’intérêt est double. Côté salarié, il permet de mieux appréhender la cessation d’activité. « Pour certains, le virage n’est pas facile à prendre : le salarié passe d’un niveau d’activité intense, d’un statut social et d’un niveau de salaire parfois important à une inactivité soudaine et à une perte de niveau de vie », explique Catherine Rousseau, consultante indépendante.

Bernard F... peut en témoigner. Cet ancien directeur d’exploitation de la Compagnie Française de Transport Automobile (CFTA) de Corrèze - 250 salariés, filiale du groupe Veolia - a pris sa retraite en 2000, à cinquante-cinq ans. « Lorsque j’étais en activité, je travaillais de 5 heures du matin à 18 heures tous les jours, du lundi au samedi. Et là, d’un seul coup, je me retrouvais sans rien à faire. J’avais du mal à l’accepter », explique-t-il. Depuis quatre ans, l’ancien dirigeant s’est ainsi reconverti en... chauffeur de bus, chargé du ramassage scolaire au sein de son ancienne entreprise, à raison de 60 heures par mois ! « Cela m’occupe tout en me laissant du temps pour mes autres loisirs », s’enthousiasme-t-il.

... / ... Bernard F... perçoit par exemple 75 % de son ancien salaire, soit 2.000 euros. Son activité de conducteur de bus lui permet de générer un revenu supplémentaire de 400 euros par mois. « Un vrai bol d’air », souffle-t-il.

... / ... le cumul emploi-retraite répond à des besoins précis. « Le principal avantage, c’est la flexibilité. On fait appel au senior sur une mission donnée, pour un temps limité, plutôt que de l’embaucher en CDI, ce que peu d’employeurs seraient enclins à faire », explique Charles Cottin, associé du cabinet Atout Senior. En particulier dans les secteurs confrontés à des pénuries ou tensions de recrutement. « Nous avons beaucoup de demandes dans les secteurs de la banque, de l’industrie ou de l’informatique, qui suite au papy-boom voient partir de nombreux seniors. Pour compenser la perte de savoir-faire, elles font revenir des profils confirmés, qu’elles chargent de former les plus jeunes », explique Sabrina Cohen, directrice ressources humaines d’Ad’Missions, société de portage qui gère les missions d’une centaine de retraités ... / ... "

Il est intéressant de noter qu’une fois de plus, qu’à part quelques cadres supérieurs qui s’ennuient, on ne trouve pas trace dans l’article de SMICARDS candidats au cumul emploi retraite. Or, il est important de rappeler que le salaire moyen français est de ... 1200 € mensuels.

D’ailleurs, les employeurs ne s’y trompent pas puisqu’on lire dans un petit coin de l’article : "Certains employeurs sont d’ailleurs encore réticents à faire appel à des seniors, dont les compétences sont jugées dépassées et les profils plus compliqués à gérer"

Ce qui tendrait à prouver que le Ministre et les "spécialistes" de l’UMP érigent des exemples marginaux pour les transformer en généralité.

Au fait que dit-il le Ministre sur le cumul emploi retraite ?

Trouvé sur le site de l’UMP : Interview de Xavier BERTRAND

Question : Les syndicats s’inquiètent des effets pervers de la libéralisation du cumul d’un salaire et d’une pension.

XB : Il faut faire quelque chose de simple, sinon, cela ne marchera pas. Nous faisons le choix de la liberté de choix. Au 1er janvier 2009, nous donnerons la possibilité au salarié de choisir entre travailler plus longtemps en bonifiant sa retraite via la surcote, ou cumuler tout de suite un emploi avec une retraite. Ce sont des leviers très puissants pour développer l’emploi des seniors.

Mais quel leviers ? Il faut arrêter de prendre ses contemporains pour des crétins et faire une analyse basique de cette idée : Quelques cadres dirigeants vont prendre leur retraite et continuer à travailler pour leur entreprise. Avantage ? Un salaire diminué de moitié ou des deux tiers (charges sociales également) tout en conservant les mêmes collaborateurs.

De plus, dans la mesure ou ces salariés d’un nouveau type ne seront pas comptabilisés dans les chiffres du chômage lorsqu’ils seront temporairement "sans emploi", ont perçoit toute la perversité du système.

Pervers, oui, car le système se rapproche de l’idée du RMA. Quel effet d’aubaine pour des employeurs qui préfèreront embaucher un retraité flexible et peu coûteux. De l’autre côté, un Ministre qui réutilise la recette du RMA de cumul du revenu minimum d’insertion avec un emploi au rabais.

Doit-on Monsieur le Ministre considérer que beaucoup de nos retraités connaîtront la notion de "Revenu minimum d’activité" jusqu’à l’inaptitude totale au travail ?

Xavier BERTRAND s’étant présenté ces derniers temps comme "l’apôtre" de la négociation sociale, il est légitime de connaître sa position sur la "pénibilité au travail"

Suite de l’interview :

Question : Que reste-t-il à négocier ?

XB : De nouvelles mesures sur l’emploi des seniors avec un rendez-vous avant la fin juin avec Laurent Wauquiez. Il faut aussi poursuivre les discussions pour améliorer la prise en compte des poly-pensionnés. Par ailleurs, j’attends le résultat des négociations engagées par les partenaires sociaux sur la pénibilité, sur laquelle, comme je l’ai déjà dit, le gouvernement prendra ses responsabilités.

Que dit le MEDEF une des parties prenantes à ce sujet après 3 ans de négociations ?

Le patronat se dit prêt à reprendre "si les organisations syndicales sont d’accord avec un examen individuel par une commission médicale" pour attester des effets de la pénibilité sur le salarié. "Nous pouvons tomber d’accord avec les syndicats sur des critères concernant les facteurs de risque comme le travail de nuit. Mais nous ne pouvons pas considérer que quelqu’un ayant tous ces critères ait d’emblée accès à une retraite anticipée", a-t-elle indiqué. Le patronat est aussi "prêt à examiner" les modalités de financement de départs en retraite anticipés pour pénibilité.

En fin de compte, personne n’évoque le fait que faire travailler les salariés plus longtemps tout en augmentant le nombre d’heures, le tout avec de plus ou moins longues périodes de chômage va tout simplement diminuer le nombre d’ayants droit. En effet, lorsqu’on considère qu’on entre de plus en plus tard dans la vie professionnelle et que progressivement la durée de cotisation sera allongée d’une ou deux années, il est probable que de plus en plus de salariés ne décèdent ou soient définitivement malades ou handicapés avant d’obtenir tout versement.

Un monument de cynisme me direz-vous ? Non, une vue équilibrée et raisonnable au strict plan économique.

Bienvenue dans un futur pays en voie de développement ...

Slovar les Nouvelles

http://slovar.blogspot.com

Sources et crédits

Tribune de Genève

Les Echos

Challenge

UMP

Crédit et copyright image

NAGY



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Emploi des seniors : Travailler encore plus, plus longtemps ... jusqu’au bout ?
30 mai 2008 - 14h00

Soit 1,5 % des personnes retirées de la vie active.

Xavier Bertrand fait tout ce toin-toin pour seulement une minorité, qui représente à peine 1,5 % ? Des cadres, non usés par le fauteuil ! Ca m’étonnerait que les ouvriers eux en demandent et redemandent encore, pensez aux maçons par exemple, ou aux chauffeurs de bus , aux infirmières, aux profs... !

C’est de l’intox, du n’importe quoi, et surtout, vous avez raison, il faut mettre au grand jour ce qui s’y cache derrière en réalité, des retraités exploités, un trucage des chiffres du chômage, une baisse conséquente des salaires, et tant qu’à faire des retraites aussi, et des jeunes sur le pavé.

J’espère que maintenant tout le monde comprend comment procède cet état umpiste, il avance une mesure, qui en entraîne une autre et ainsi de suite jusqu’à nous prendre au piège. Une chose est sûre c’est qu’il ne faut pas marcher dans la combine.

L’Etat ne joue plus son rôle d’arbitre, mais de fossoyeur ! A nous de créer les conditions d’une opposition forte stopper la "gangrène umpiste" !



Emploi des seniors : pour bosser plus ,faudrait qu’il y ai du boulot pour tous et pas virer les vieux apres 55ans" !!
31 mai 2008 - 12h47 - Posté par

NON SEULEMENT l’etat ne joue pas son role d’incitation ,car il ne sanctionne pas les
licencements abusif du patronat liquidateur des quinquas (plan senior ,il est ou),pour ne pas payer leur
futur retraite ,mais encore l’attaque contre l’accompagnement des babyboomers ,
vieux travailleurs ,seniors+, apres 57ans est récurrente et risque de plonger au
RMI bon nombre de quinquas ,a savoir : EN 2009 SUPPRESSION PROGRAMMEE DE
L’AER ( alloc equiv retraite ou de remplacement ,de complement) , REMISE EN CAUSE
DE LA DRE ( dispense de recherche indispensable si on ne trouve pas de job ,REMISE EN CAUSE DES RETRAITES ANTICIPEES REMIXEES SAUCE FILLON /WOERTZ !!!
l’heure est tres grave car c’est une atteinte a notre dignite et au manque de respect total de ce gouvernement vis a vis des seniors ,vieux travailleurs (40ans cotisés),et
babyboomers ,nous qui demandons un accompagnement réel et correct jusqu’a notre retraite et non la casse de nos acquis sociaux !!!
PS : pour avoir ses 40ans cotisés maintenant ,c’est impossible compte tenu que les jeunes rentrent plus tard au travail et ,qu’arriver a 50ans on vous vire manumilitari
car la realité c’est celle là ,travailler pendant 41années est utopîque et irréalisable
car faudrait qu’il y aie du travail pour tous ,et c’est pas le cas du tout ,la précarité
dans le travail est anormale ,le patronat requin en abuse s’en servant comme un outil de soumission , et jetant comme bon lui semble ,comme des kleenex les
salariés trop souvent maltraités ,encore plus "les vieux " !!! bernard minier


Emploi des seniors : Travailler encore plus, plus longtemps ... jusqu’au bout ?
1er juin 2008 - 10h27 - Posté par momo11

Pour les retraites qui ne permettent pas de subvenir a ses besoins,un RSA pour seniors.Comme cela on travaille jusqu’a la mort en ne récupérant pas nos cotisations.En d’autre temps cela s’appelait de l’esclavage !momo11






ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre !
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire
AFFAIRE BENALLA : suite et... !Pas fin ?
mardi 3 - 15h29
de : JO
IN GIRUM - Les Leçons politiques des ronds-points
mardi 3 - 13h34
de : Ernest London
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite